• Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly13h00, 23.7°C
    67%, 1011.2hPa
    Vent de direction ESE4 km/h (raf. 14)
Bulletin d'Informations Météorologiques
Par Aurélien mardi 17 avril 2012, 23:04

BIM n°20 du 17 avril 2012

Valable jusqu'au 25 avril 2012

 

L'hiver n'a pas dit son dernier mot

 

L'hiver n'a pas dit son dernier mot... Ou le maux de l'hiver... car s'il a pu débarquer sans prévenir fin janvier/début février 2012, il n'aura pas duré longtemps. En effet le mois de mars a été très doux sur la France, ce grâce à un bel anticyclone vissé sur l'Europe. Oui mais le déblocage tant attendu a eu lieu, et c'est maintenant l'hiver qui revient en force sur le pays en ce mois d'avril 2012. Voici, pour commencer ce 20ème BIM, une belle illustration de ce changement radical de temps, et de ces mois à l'envers : ci-dessous vous pouvez visualiser les cartes des températures relevées le 15 mars 2012 à 15h (à gauche), et le 16 avril 2012 à 16h (à droite) :

En l'espace d'un mois en plein printemps météorologique, la baisse de température est faramineuse, avec même un écart proche de -20°C à Saint-Etienne dans la Loire, et même jusqu'à -21°C en Haute-Loire... !

L'hiver s'est donc installé le temps d'une ou deux journées, mais globalement c'est l'automne qui semble s'installer pour ce mois d'avril, avec de la neige en montagne.

Ce mardi a vu arriver une nouvelle perturbation associée à une vaste dépression bien creuse en gestation sur l'Atlantique nord. L'enroulement de cette perturbation est parfaitement visible sur cette belle image satellite visible (image MODIS) datée de ce 17 avril 2012 à 16h (ci-dessous à gauche) :

 

Sur la droite, il s'agit d'un zoom sur le sud-est, où l'on distingue parfaitement la neige fraîchement tombée dans le Massif-Central (les fameux Monts du Cantal sont fort bien dessinés), ainsi dans les Pyrénées et les Alpes. Des nuages élevés sillonnent aussi le ciel de la vallée du Rhône au massif alpin, prémices de l'arrivée de la perturbation océanique.

Et pourquoi ce mauvais temps à présent direz-vous ? La faute à un anticyclone bien tassé sur l'Atlantique et à un autre anticyclone situé en Russie, qui bloque la circulation dans cette région du continent. Par conséquent des dépressions s'immobilisent sur le nord-ouest de l'Europe. Voici pour illustrer ces propos la carte d'analyse GFS de ce 17 avril 2012 à 12h TU (14h locales) :

La perturbation arrivée ce jour, symbolisée en noir, est associée à une dépression pointant à 973 hPa, donc assez creuse, au large de l'Irlande. Cette perturbation est suivie d'air froid et très instable, avec on le voit sur cette carte une advection d'air froid en altitude avec moins de -30°C à 500 hPa au-dessus des îles britanniques. Ce morceau de vortex est pris en sandwich entre un anticyclone atlantique tassé sur les Açores, un anticyclone russe en cours de renforcement (AR) et un anticyclone d'altitude groënlandais de faible ampleur pour l'instant (AG). Il n'a pas donc d'issue, et n'a d'autre choix que de s'immobiliser sur le nord-ouest de l'Europe à proximité des îles britanniques.

Cette situation semble persister jusqu'au week-end prochain, avec la succession d'averses et de fronts peu organisés, mais néanmoins porteurs de précipitations parfois conséquentes. Il neigera encore en montagne à moyennes altitudes compte tenu de la masse d'air qui restera plutôt froide. La situation prévue par les deux principaux modèles GFS et ECMWF est la suivante, pour dimanche 22 avril :

 

Les deux modèles sont remarquablement en accord, avec la présence d'une dépression centrée en Mer du Nord. Le flux sera donc toujours orienté à l'ouest dimanche. Mais avec la hausse du champ de pression général (la dépression "meurt"sur place), l'instabilité et l'humidité devraient être moins importantes qu'au cours de cette semaine. Mais il va falloir encore attendre un peu avant de retrouver plusieurs journées ensoleillées et sans pluie.

En revanche pour la suite, la vision actuelle est plus optimiste. Cela ne fait que quelques runs que les modèles entrevoient un changement significatif. En effet la dépression suivante, située sur les cartes ci-dessus au sud-est du Groënland, pourrait bien se renforcer tout en se décalant vers le sud-est, alors que l'anticyclone russe gonflerait encore en progressant vers l'Europe. Le pourrait ainsi se redresser au sud, apportant de l'air nettement plus doux mais toujours assez humide, notamment sur l'ouest de la France, en liaison avec cette dépression sur l'Atlantique. La moyenne de la sortie ensembliste du modèle ECMWF fait bien ressortir cette situation : voici les champs à 500 hPa et au sol prévus pour mercredi 25 avril 2012 :

Si cette situation se confirme, la grande différence avec le temps actuel sera la température, qui risque d'être plus élevée la semaine prochaine que cette semaine. Toutefois le caractère perturbé du temps resterait très présent avec ce flux de sud-ouest dynamique (orages à la clé). Nous aurons plus de lisibilité dans les prochains jours, et saurons alors à quelle sauce nous serons mangés. D'ici là, laissons la nature continuer à atténuer sa soif...!

 

Catégories

Articles récents

Articles importants

Archives par mois


Rechercher une date


Articles au hasard




L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑