• Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.17h00, 20.2°C
    62%, 1011.5hPa
    Vent de direction SSE4 km/h (raf. 11)
Depuis 2001, nous avons toujours été de l'avant pour vous proposer le meilleur. Votre aide est primordiale pour que cela continue.
Soutenez Infoclimat, adhérez à l'Association pour 2017 Cliquez ici pour lire notre message
Bilan météo du samedi 6 juin 2009
Par Olivier samedi 6 juin 2009, 23:59

COCKTAILS INSTABLES

 

 Comme la veille, l'instabilité aura été prédominante sur l'ensemble du pays en ce samedi, apportant orages, éclaircies, fraicheur, neige à basse altitude, grêle, pluies continues ou encore de fortes averses. Il ne faut pas s'en étonner, puisque comme le montre l'analyse si-dessous, l'ensemble de l'Europe de l'Ouest reste toujours concernée par un vaste système dépressionnaire centré en mi-journée sur la moitié nord de la France. Dénommé Klaus par les Allemands, il n'a rien de comparable avec la grosse tempète du début d'année, à part son caractère dépressionnaire. Cette fois, cette dépression est d'un déplacement très lent, et le gradient de pression est très peu ressérré.

 

 

L'image satellite capturée en milieu d'après-midi témoigne de l'emprise nationale de l'instabilité.

 

 

Sur la moitié nord du pays, les éclaircies restent assez fugaces et l'instabilité se produit principalement sous forme de pluies stratiformes.  Au sud de la Loire en revanche, la cumulification est plus marquée, de très nombreuses averses ou lignes orageuses se succédant dans un flux d'ouest/sud-ouest. On retrouve sur la carte Météoalerte la trace de ces disparités régionales : 

 

 

C'est principalement du Languedoc aux Alpes en passant par la vallée du Rhône que l'activité orageuse a été la plus persistante et la plus dense. On retrouve trace dans le Sud-Ouest de reports de précipitations abondantes suite au passage perturbé de la veille, alors que de la Bretagne aux Ardennes en passant par l'Ile de France, ce sont surtout des pluies modérées et continues qui étaient à signaler.

Les orages étaient surtout présents au sud de la Loire et jusqu'au sud de l'Alsace, mais c'est surtout du Massif Central aux Alpes qu'ils furent les plus nombreux, en passant par les Cévennes et la vallée du Rhône.  Voici par exemple un orage isolé en fin d'après-midi sur la région nîmoise pris depuis Sernhac :

 

Ou encore un sympathique cumulonimbus évoluant en Haute-Saône :

 

Enfin, terminons ce petit tour de France par un dernier bastion de fortes chaleurs atteintes ce samedi à Solenzara, sur la côte orientale Corse foehnée par le fort vent de sud-ouest entre la Riviera et l'Ile de Beauté.

La chaleur persistante sur le littoral oriental Corse n'est pourtant qu'un trompe l'oeil. La masse d'air en altitude était bien froide pour une première décade de juin, favorisant autant l'instabilité gréligène en plaine que les chutes de neige à près de 2000 mètres sur les reliefs alpins, d'un bien bas niveau pour la saison.

Les graphiques pluviométriques et thermiques de la station de Saint-Véran (05) par exemple, montrent bien les cumuls pluvio-orageux qui se sont succédés dans l'après-midi, faisant chuter la température de 9,7°C à 10h à seulement 1,5°C à 18h !

Résultat, les alpages ont provisoirement reblanchi au dessus de 2000 mètres comme le montre la photo ci-dessous, toujours à Saint-Véran :

 

 En plaine, les températures minimales étaient cependant bien plus homogènes que la veille, à cause d'une couverture nuageuse nocturne déjà bien présente sur la plupart des régions.

 

 On ne parle plus de gelées blanches en Champagne ou dans les Ardennes, avec au moins 5,5°C à Charleville-Mézières et plus généralement de 7 à 10°C des frontières du Nord-Est à l'Ile de France. Ailleurs, on relevait le plus souvent à l'aube entre 10 et 15°C, parfois un peu plus sur les stations les plus proches de la mer Méditerranée, et nettement plus à Ajaccio avec déjà 20,8°C au petit jour.

 

Du côté des températures maximales, là aussi l'instabilité aura davantage uniformisé les valeurs les plus chaudes :

 

 On l'a vu plus haut, à la faveur du foehn, seule Solenzara a dépassé le seuil des fortes chaleurs avec une maximale de 30,7°C. Il a encore fait chaud également sur le reste de la Corse et aussi sur la Côte d'Azur, avec 28,2°C au Luc, 28,1°C à Bastia, 27,4°C à Corte, 27,3°C à Cannes, 26,9°C à Auribeau sur Siagne, Toulon avec 25,9°C.

Il faisait seulement doux ailleurs dans le sud entre les averses avec au mieux 24,9°C au Grau-du-Roi, 23,8°C à Nîmes-Courbessac et 23,5°C à Avignon et Istres, 22,4°C à Dax comme à Montpellier, 22,3°C à Agde, 21,8°C à Toulouse-Blagnac, Peypin et Saint-Auban.

Plus au nord, les Tx ont souvent été atteintes à la faveur d'éclaircies, et donc pas toujours au coeur de l'après-midi, selon les passages couverts ou pluvieux. On aura relevé 20,7°C au sud du Cotentin à Saint-Jean-de-la-Haize, 20,4°C à Saint-Etienne du Bois dans l'Ain, 20,1°C à Laval, à Vichy et à Dôle, 19,8°C à Saint-Médard d'Aunis en Charente-Maritime, 19°C à Strasbourg ou Angers, 16,7°C à Moÿ-de-l'Aisne, 17°C à Chartres et Bourges.

L'absence d'éclaircies de l'Ile de France aux Ardennes aura limité encore plus les températures maximales sur cet axe. Si Paris-Montsouris, grâce à l'effet urbain, a pu atteindre 15,2°C au moins frais de la journée, il n'aura pas fait mieux que 14,8°C à Trappes, 14,7°C à Courcouronnes, 14,4°C à Orly, 14,2°C à Reims, 12,9°C à Troyes ou seulement 12,6°C à Corny-sur-Moselle.

 

Rendez-vous dès demain avec Laurent qui devrait de nouveau nous parler d'instabilité...

 

Catégories

Articles récents

Articles importants

Archives par mois


Rechercher une date


Articles au hasard




L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑