• Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.06h00, 12.3°C
    90%, 1014hPa
    Vent de direction S7 km/h (raf. 11)
Infoclimat est la plus grosse base de données météo en libre accès en France. Votre aide est primordiale.
Soutenez Infoclimat, adhérez à l'Association pour 2017 Cliquez ici pour lire notre message

Bulletin spécial N°121

CarteÉpisode neigeuxFroidTempête/coup de vent
Consulter l'analyse et le résumé    

Problèmes pour lire ce bulletin ? Cliquez ici   •   Cliquez ici pour ajouter les bulletins spéciaux en direct sur votre site !

Fermer

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 16:26

Les précipitations neigeuses sont en cours d'atténuation sur le Nord-est du pays, alors que le vent a tendance à se calmer dans le Sud-est. Cependant, des averses orageuses parfois accompagnées de grêle et de neige à basse altitude ont touché aujourd'hui la Côte d'Azur et la Corse, tandis que des chutes de neige très abondantes se produisent sur les Pyrénées.

Dans la journée de dimanche, la neige devrait disparaître définitivement dans le Nord-est du pays. Sur les Alpes, quelques averses neigeuses pourront encore se produire au dessus de 800 mètres, tandis que dans le Massif Central les chutes de neige de la nuit et de la matinée s'évacueront rapidement par le Sud-ouest. En revanche, sur les Pyrénées, les chutes de neige abondantes devraient se poursuivre toute la nuit et toute la journée de demain, avec une limite pluie/neige variant entre 600 et 800 mètres en cours de journée pour remonter à environ 1000m dans l'après-midi et en soirée. Des hauteurs de neige conséquentes, pouvant atteindre les 50cm, sont possibles d'ici demain sur les versants exposés de la chaîne. Ponctuellement, on pourra avoisinner le mètre au dessus de 2000 mètres d'altitude.

Prévisions du phénomène

Dans la journée de dimanche, la neige devrait disparaître définitivement dans le Nord-est du pays. Sur les Alpes, quelques averses neigeuses pourront encore se produire au dessus de 800 mètres, tandis que dans le Massif Central les chutes de neige de la nuit et de la matinée s'évacueront rapidement par le Sud-ouest. En revanche, sur les Pyrénées, les chutes de neige abondantes devraient se poursuivre toute la nuit et toute la journée de demain, avec une limite pluie/neige variant entre 600 et 800 mètres en cours de journée pour remonter à environ 1000m dans l'après-midi et en soirée. Des hauteurs de neige conséquentes, pouvant atteindre les 50cm, sont possibles d'ici demain sur les versants exposés de la chaîne. Ponctuellement, on pourra avoisinner le mètre au dessus de 2000 mètres d'altitude.

Prévisions météo du phénomène

Mis à jour le samedi 24 mars 2007 à 16:26

Dans la journée de dimanche, la neige devrait disparaître définitivement dans le Nord-est du pays. Sur les Alpes, quelques averses neigeuses pourront encore se produire au dessus de 800 mètres, tandis que dans le Massif Central les chutes de neige de la nuit et de la matinée s'évacueront rapidement par le Sud-ouest. En revanche, sur les Pyrénées, les chutes de neige abondantes devraient se poursuivre toute la nuit et toute la journée de demain, avec une limite pluie/neige variant entre 600 et 800 mètres en cours de journée pour remonter à environ 1000m dans l'après-midi et en soirée. Des hauteurs de neige conséquentes, pouvant atteindre les 50cm, sont possibles d'ici demain sur les versants exposés de la chaîne. Ponctuellement, on pourra avoisinner le mètre au dessus de 2000 mètres d'altitude.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 10:48

Ce début de journée est encore venté sur le pourtour méditerranéen avec des rafales comprises entre 60 et 70km/h en vallée du Rhône jusqu'à son delta et 76km/h à Marseille/Marignane (13).

Sur le Languedoc-Roussillon, on relève 69km/h à Sète (34), 72km/h à Leucate (11) et 91km/h à Port-Vendres/Cap Béar (66). Le Mont-Aigoual enregistre une rafale à 111km/h.

Suivi météo à 10:41

Une bande de précipitations, pluvieuses, s'étend du Nord Pas de Calais à la Suisse. D'autres précipitations touchent les régions proches des frontières allemandes et suisses,  où il neige au dessus de 250m d'altitude comme à Bâle/Mulhouse (68) ou Luxeuil/St Sauveur (70) ainsi qu'à Nancy/Ochey (54) où il est relevé 5cm de neige au sol, tout comme à Langres (52). Il faut également compter sur 3cm de neige au sol à Besaçon/Thise (25).

Avec des températures positives [2.1°c], la neige se mêle à la pluie sur Strasbourg/Entzheim (67).

Suivi météo à 10:31

A 06h, Météo-France lève sa vigilance orange sur la Moselle et le Bas-Rhin. Cependant de la neige est encore attendue au-dessus de 300 à 400m d'altitude. En plaine d'Alsace, la neige peut encore se mêler à la pluie mais elle ne tiendra pas au sol au vu des températures positives.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 22:16

Une bande pluvio-neigeuse s'étend du nord-est à l'ouest du Massif-Central et au nord de la Drôme et l'Ardèche, stagnant depuis plusieurs heures sur certaines régions. C'est le cas sur l'Alsace, la Franche-Comté, la Lorraine. Les quantités de neige s'accumulent sur les reliefs du nord-est, où des observateurs reportent des valeurs de 36cm à Gérardmer (88), 6cm sur Lausanne (Suisse) et 3-4cm entre le Bas-Rhin et la Moselle.

Cette neige descend jusque sur la Haute-Loire où la station de St Etienne/Bouthéon observe actuellement de la neige faible ainsi que sur les Alpes avec de la neige également à Grenoble/St Geoirs (38).

 

En Méditerranée, les vents soufflent encore fortement, avec des valeurs comprises entre 60 et 80km/h généralement. Au Cap Béar/Port-Vendres (66) on relève 96km/h et 100km/h au Mont-Aigoual (30).

Suivi météo à 17:09

La perturbation pluvio-neigeuse se trouve actuellement étiré de l’est du Massif-Central et de la vallée du Rhône jusqu’au nord-est.

La station de Langres enregistre 3 cm de neige au sol, la neige ne tiens pas facilement en plaine et les cumuls restent faibles. En montagne, même à basse altitude, ils deviennent plus importants

Autour de la Méditerranée, le vent est toujours très fort avec par exemple 126 km/h à Port Vendres/Cap Béar (66) ou encore 91 km/h à orange/Caritat (84).

Suivi météo à 17:08

Le Bas-Rhin et la Moselle restent en vigilance orange à la réactualisation de 16h00.Vigilance valable jusqu'à demain 09h.

Cette nuit des précipitations plus marquées affecteront ces départements. Il neigera en général au dessus de 300m, donnant une couche de 10cm à partir de 400m sur l'est de la Moselle et le Bas-Rhin, apprend-t-on dans le bulletin de suivi de Météo-France.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 14:59

A 14h07, Météo-France a émis une nouvelle carte de vigilance. Seuls la Moselle et le Bas-Rhin sont maintenus en vigilance orange (niveau 3 sur 4).

En effet, cet après-midi, la pluie se mêle souvent à la neige en plaine et les cumuls restent faibles. L’institution attendant dans la nuit l’arrivée d’une nouvelle vague perturbée qui pourrait localement amener des cumuls de 10 cm en plaine sur les deux départements concernés.

Au cours de cet épisode, Météo-France privilégie la pluie dans la plaine d’Alsace.

Suivi météo à 14:48

La perturbation pluvio/neigeuse continue à concerner l’ensemble des régions allant du Massif-Central au nord-est avec des précipitations faibles à modérées.

La pluie continue à se faire plus présente en plaine. Ainsi, à 14h, on observait de la pluie modérée à la station de Saint Dizier/Robinson (52). Si de la neige modéré tombe à la station de Metz/Nancy/Lorraine (57), c’est de la pluie et neige mêlée qui est signalée à Metz/Ferstacy (57).
Au sol, la station de Nancy/Ochey (54) relevait 5cm de neige à 13h.

De la neige faible a aussi été signalé à Carcassonne/Salvaza (11).

Autour de la Méditerranée, les rafales continuent à être violentes avec par exemple : 123 km/h à Port Vendres/Cap Béar (66) 95 km/h à Perpignan /Rivesaltes (66), 96 km/h à Leucate, ou encore 97 km/h à Istres/Le Tube (13) et 100 km/h à Salon de Provence (13). On a aussi relevé 122 km/h au Mont Aigoual (30).

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 12:46

Les chutes de neiges se poursuivent dans le nord-est de la France, le centre-est, mais aussi dans le Massif-Central. Cependant, au fil de la journée, elles prennent en plaine de plus en plus une composante de pluie et neige mêlée. C’est par exemple le cas à Metz (57), Nancy/Essey (54), Luxeuil/Saint Sauveur (70) ou encore Saint Dizier/Robinson (52). De la pluie est même observée à la station de Metz/Nancy/Lorraine (57) ou à Strasbourg/Entzheim (68). En plaine, la neige ne tient au sol que moyennement en-dehors de l’axe le plus actif, en revanche les cumuls commencent à devenir appréciables sur le relief, et ce dès les premières hauteur.

Dans le Massif-Central, de la pluie et neige mêlée est observé à Clermont-Ferrand Aulnat (63) ou à Saint-Etienne/Bouthéon (42). A Millau (12), c’est de la neige faible et intermittente qui est observé à 12h.

Dans les Alpes, de la neige faible est reportée à Grenoble Saint Geoirs (38) ou à Annecy/Meythet (74).


Le vent reste toujours fort autour de la Méditerranée. Entre 11h et 12h, on a par exemple relevé des rafales de 133 km/h à Port Vendres/Cap Béar (66) 94 km/h à Perpignan /Rivesaltes (66), 69 km/h à Carcassonne/Salvaza (11) ou encore 94 km/h à Istres/Le Tube (13). On a aussi relevé 115 km/h au Mont Aigoual (30).

Suivi météo à 11:19

La neige continue de tomber du nord-est à l'ouest du massif-central et à la région Rhône-Alpes. Cette neige ne tient pas toujours au sol en raison des températures légèrement positives (entre 0 et 3°c).

 

La station de Langres (52) mesure 3cm de neige au sol. Un observateur sur Météoalerte reporte 3.5cm à Barembach (67) et un autre relève 2cm à Rantzwiller (68) et 6cm à Thiers (63) dans le Massif-Central.

 

Sur Strasbourg/Entzheim (67) et Colmar/Meyenheim (68) c'est de la pluie mêlée à de la neige qui est observée, ainsi qu'à St Dizier/Robinson (52) et Clermon-Ferrand/Aulnat (63).

 

En Bretagne, pluie/neige sur Lorient-Lann Bihoue (56).

Suivi météo à 11:10

Près de la Méditerranée mistral et tramontane sont encore soutenus. On relève des rafales atteignant 61km/h à Béziers/Vias (34), 65km/h à Marseille/Marignane (13), 63km/h à Avignon/Caumont (84), 69km/h à Salon de Provence (13) et Nîmes-Garons (30), 78km/h à Istres/Le Tube (13), 80km/h à Orange/Caritat (84), 83km/h Perpignan-Rivesaltes (66), 91km/h à Leucate (11), 115km/h au Cap Béar/Port-Vendres (66) et 126km/h au Mont-Aigoaul (30).

Notons également un vent de nord en Corse, 72km/h à San Giuliano/Alistro (2B)

Suivi météo à 10:56

Les 9 départements du nord-est de la France sont maintenus en vigilance orange à la réactualisation de Météo-France ce matin à 06h00.

Les quantités attendues sont de l'ordre de 2 à 5cm en plaine et 10cm dès les premières hauteurs vers 400m d'altitude. C'est cette nuit que le risque de neige est le plus important, avec des précipitations plus marquées.

Suivi météo à 08:51

La perturbation neigeuse est bien au rendez-vous ce matin dans le nord-est. A 8h45, il neigeait par intermittence du Massif-Central aux Pré-Alpes dès 300m d'altitude, alors qu'il neigeait de manière continue avec une intensité faible à modérée sur l'Alsace, la Lorraine, la Champagne-Ardennes, la Bourgogne et la Franche-Comté. Seules certaines localités observaient de la pluie mêlée de neige plutôt que de la neige, mais généralement il neige partout. Les intensités sont assez élevées de la Lorraine aux confins de la Champagne et de la Bourgogne.

On relève déjà 1 à 3 cm de neige fraîche en général en plaine , et 3 à 7 cm en montagne. Les températures sont froides sans être très basses, souvent proches de 0°C à 1°C en Lorraine, Alsace et Franche-Comté, et 1 à 3°C de la Champagne à la Bourgogne.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 23:15

Ce soir les averses pluvio/neigeuses se font plus rares et se limitent essentiellement au Massif-Central, les Pyrénées ainsi que du nord à la Bourgogne et un peu sur le nord-est.

Dans le sud de la France le vent souffle fort avec des rafales de 60 à 80 km/h en général dans le couloir Rhodanien ou le Languedoc-Roussillon.

A 22h, on relevait même 119 km/h au Mont Aigoual (30) ou encore 104 km/h à Port Vendres/Cap Béar.

Suivi météo à 20:10

A 16h00 Météo France a placé 9 départements du NE de la France (Bas-Rhin, Haut-Rhin, Meuthe et Moselle, Moselle, Vosges, Doubs, Jura, Haute Saône, Territoire de Belfort) en vigilance orange neige.

D'importantes chutes sont en effet attendues dès cette nuit sur ces secteurs. En fin de journée du Jeudi 22 Mars 2007 Météo France attend des cumuls non négligeables en plaine comme en montagne : 10 à 15 cm en plaine et 20 à 40 cm en montagne à l'Est d'une ligne Metz-Besançon, 5 à 10 cm de neige à l'Ouest de cette ligne et seulement 2 à 5 cm sur l'Ouest de la Meuse.

Suivi météo à 19:02

Situation synoptique actuelle et à venir

Ce mercredi, une vaste goutte froide évoluait indépendamment de la circulation synoptique habituellement observée à cette époque. Isolée dans un environnement doux, cette dépression d’altitude évolue très lentement et subit les forces de déviation habituelles. De petits talwegs tournent ainsi autour d’une même zone, cette zone ne bougeant presque pas. En surface, les dépressions de surface dénommées Paul I et Paul II se situaient ce midi de la Méditerranée aux Balkans.

Jeudi, la situation va changer : la dépression Paul II va remonter vers l’Allemagne dans un flux d’altitude orienté au sud puis à l’est. Sur le bord ouest de la goutte froide, la perturbation associée à cette dépression va onduler de l’Allemagne au nord-est de la France.

Cette perturbation, appelée dans le jargon un front occlus, est d’une part étendue, et d’autre part active. En effet, les ingrédients à de bonnes précipitations frontales sont présents : advection d’air doux et humide par l’ouest et le nord du système et air froid en altitude (-25 à –30°C vers 5000 m) provoquant un contraste toujours saisissant avec les couches plus basses. Ajoutez à cela un cisaillement de vitesse de vent important mais aussi un cisaillement directionnel favorable.

La seconde condition propice à d’abondantes chutes de neige est l’ondulation du front. En effet, un petit minimum d’altitude va accompagner le déplacement de Paul II. Jusqu’à l’arrivée de ce minimum, le flux de haute altitude sera orienté au nord/nord-est, ce qui aura pour conséquence de faire onduler la perturbation.

Enfin en plaine, les températures basses dans les basses couches vont favoriser la chute de neige plutôt que la chute de pluie, et ce par effet principal d’isothermie. En dépit de l’advection d’air un peu plus doux par le nord et l’ouest, l’isothermie va jouer un rôle important et la neige ne devrait pas cesser de la journée sur certaines régions du nord-est, notamment dans l’extrême nord-est.

Par ailleurs, les vents forts vont persister près de la Méditerranée dans ce flux de nord dynamique et frais.


Prévision de la neige

Les chutes de neige, sous forme de giboulées ce mercredi soir, vont prendre un caractère continu en cours de nuit prochaine par le nord-est. En fin de nuit prochaine, il neigera de manière faible à modérée sur le nord et l’est de la Lorraine ainsi qu’en Alsace et dans les Vosges. Localement dans les grandes villes, on ne peut exclure un peu de pluie mêlée à la neige. Rapidement dans la matinée de jeudi, ces chutes de neige faibles à modérées et continues gagneront l’ensemble de la Lorraine, de l’Alsace, la Haute-Marne mais aussi l’est de la Bourgogne, le nord de Rhône-Alpes et l’ensemble de la Franche-Comté. La neige tiendra facilement au sol en raison de l’intensité mais surtout de la continuité des chutes de neige.

Jeudi après-midi, la neige tombera en continu sur ces mêmes régions, mais l’intensité reste difficile à prévoir. Sans doute la neige tombera-t-elle de manière plus intense de l’est de la Lorraine à l’Alsace et à la Franche-Comté.
Les précipitations pourront également toucher la Champagne-Ardennes et l’ouest de la Bourgogne, mais de manière plus disparate.

Il faut également noter qu’en Lorraine et Champagne, la pluie pourra se mêler à la pluie en plaine en cours d’après-midi en raison de l’incursion d’air plus doux dans les basses couches, mais ce n’est pas si sûr.

Jeudi soir et dans la nuit de jeudi à vendredi, le front continuera d’onduler sur les mêmes régions. La situation pourra devenir critique de la Lorraine et de l’Alsace à la Franche-Comté : les chutes de neige y persisteront, et pourront même s’intensifier durant la nuit.

Les chutes de neige devraient se décaler ensuite vers l’ouest vendredi matin, et pourraient gagner l’ensemble de la Champagne et de la Bourgogne où la pluie pourra se mêler à la neige, notamment dans les départements situés au nord de cette zone. Dans le nord-est, la neige cessera sans doute avant la fin de la matinée de vendredi.

Au final, on s’attend à des cumuls importants en plaine:

  • de 1 cm à 5 cm dans le nord de Rhône-Alpes ainsi que dans l’ouest bourguignon et en Champagne
  • de 5 cm à 15 cm sur l’ouest de la Lorraine, l’est de la Bourgogne
  • de 10 cm à 30 cm sur l’est de la Lorraine, la plaine d’Alsace et en Franche-Comté
  • en montagne dans le Jura mais surtout les Vosges, de 25 cm à 50 cm en moyenne, ponctuellement plus sur l’épisode sur les versants ouest et nord des Vosges

Prévision du vent


En Méditerranée, le vent soufflera encore fort jeudi : la Tramontane atteindra 50 à 80 km/h en rafales du midi toulousain aux plaines de l’Aude, et de 80 à 100 km/h des plaines de l’Aude au littoral, jusqu’à 120 km/h sur les caps exposés. Le Mistral soufflera encore très fort, entre 60 et 80 km/h de la haute à la moyenne vallée du Rhône, et de 70 à 100 km/h en basse vallée du Rhône ainsi que sur le littoral.


Prévisions du phénomène

Prévision de la neige

Les chutes de neige, sous forme de giboulées ce mercredi soir, vont prendre un caractère continu en cours de nuit prochaine par le nord-est. En fin de nuit prochaine, il neigera de manière faible à modérée sur le nord et l’est de la Lorraine ainsi qu’en Alsace et dans les Vosges. Localement dans les grandes villes, on ne peut exclure un peu de pluie mêlée à la neige. Rapidement dans la matinée de jeudi, ces chutes de neige faibles à modérées et continues gagneront l’ensemble de la Lorraine, de l’Alsace, la Haute-Marne mais aussi l’est de la Bourgogne, le nord de Rhône-Alpes et l’ensemble de la Franche-Comté. La neige tiendra facilement au sol en raison de l’intensité mais surtout de la continuité des chutes de neige.

Jeudi après-midi, la neige tombera en continu sur ces mêmes régions, mais l’intensité reste difficile à prévoir. Sans doute la neige tombera-t-elle de manière plus intense de l’est de la Lorraine à l’Alsace et à la Franche-Comté.
Les précipitations pourront également toucher la Champagne-Ardennes et l’ouest de la Bourgogne, mais de manière plus disparate.

Il faut également noter qu’en Lorraine et Champagne, la pluie pourra se mêler à la pluie en plaine en cours d’après-midi en raison de l’incursion d’air plus doux dans les basses couches, mais ce n’est pas si sûr.

Jeudi soir et dans la nuit de jeudi à vendredi, le front continuera d’onduler sur les mêmes régions. La situation pourra devenir critique de la Lorraine et de l’Alsace à la Franche-Comté : les chutes de neige y persisteront, et pourront même s’intensifier durant la nuit.

Les chutes de neige devraient se décaler ensuite vers l’ouest vendredi matin, et pourraient gagner l’ensemble de la Champagne et de la Bourgogne où la pluie pourra se mêler à la neige, notamment dans les départements situés au nord de cette zone. Dans le nord-est, la neige cessera sans doute avant la fin de la matinée de vendredi.

Au final, on s’attend à des cumuls importants en plaine:

  • de 1 cm à 5 cm dans le nord de Rhône-Alpes ainsi que dans l’ouest bourguignon et en Champagne
  • de 5 cm à 15 cm sur l’ouest de la Lorraine, l’est de la Bourgogne
  • de 10 cm à 30 cm sur l’est de la Lorraine, la plaine d’Alsace et en Franche-Comté
  • en montagne dans le Jura mais surtout les Vosges, de 25 cm à 50 cm en moyenne, ponctuellement plus sur l’épisode sur les versants ouest et nord des Vosges

Prévision du vent


En Méditerranée, le vent soufflera encore fort jeudi : la Tramontane atteindra 50 à 80 km/h en rafales du midi toulousain aux plaines de l’Aude, et de 80 à 100 km/h des plaines de l’Aude au littoral, jusqu’à 120 km/h sur les caps exposés. Le Mistral soufflera encore très fort, entre 60 et 80 km/h de la haute à la moyenne vallée du Rhône, et de 70 à 100 km/h en basse vallée du Rhône ainsi que sur le littoral.


Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 12:51

La neige fait encore parler d'elle en montagne : dans le Massif Central les précipitations viennent se bloquer sur les versants Nord et on relève par exemple plus de 10 cm de neige dans l'Agglomération de Saint-Etienne autour de 500-600 m d'altitude avec de nombreuses difficultés de circulation. Sur les plateaux, le vent violent forme de grosses congères (>1 m) et là aussi les difficultés sont nombreuses.
Dans les Pyrénées où il neige toujours également, le cumul de neige dépasse les 50-60 cm au dessus de 1500 m et plus d'un mètre aux altitudes supérieures. Le risque d'avalanche y est très important.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 21:12

Descriptif synoptique et évolution

Le changement de temps annoncé a bien lieu. Ce lundi, c’est un ciel de giboulées qui s’est installé sur quasiment tout le pays. Associé à de bonnes rafales de tonnerre, l’hiver fait un retour remarqué. Cela doit se poursuivre au cours des prochains jours.

Une puissante ondulation est bien en place actuellement avec une très belle remonté chaude d’altitude sur l’Atlantique et une descente froide remarquable sur l’Europe. Cette dernière doit descendre jusqu’aux côtes du Maghreb. La transition entres ces deux masses d’air bien différentes est marquée par un jet très puissant orienté nord/sud qui se trouve ce lundi de l’Islande à l’Irlande et au Golfe de Gascogne. Une descente nordique, très dynamique en basse couche, mais moins en altitude une fois l’invasion froide bien installée arrive directement du pôle. En surface, on retrouve un anticyclone qui remonte l’Atlantique jusqu’en Islande tandis qu’un complexe dépressionnaire évolue sur du nord de la Scandinavie à l’Italie avec des anomalies plus oui moins marquées. L’une d’entre elle, bien importante génère un fort vent en Méditerranée.

La masse d’air froide en altitude avec les -35°C à 500 hPa qui englobent quasiment toute la France favorise la formation de nombreuses averses, d’autant qu’au mois de mars l’ensoleillement est déjà relativement efficace et favorise la convection. Le vent souffle fort dans cette traîne très active. Parfois les averses s’organisent en lignes plus ou moins actives comme cela c’est passé dans l’Aquitaine lundi après-midi, mais la dynamique d’altitude reste modérée sur notre pays. Des fronts secondaires liés à des plages d’air plus douces en basse couche et à un dynamisme d’altitude un peu plus fort pourraient se former, et venir frapper la moitié nord de la France. Leur prévision est délicate, mais il semble qu’un tel phénomène, bien que ne pouvant être exclu, soit assez faible s’il se présente. Dans ce cas, on risque surtout de voire un renforcement et une densité plus importante des averses. Une telle évolution semble envisageable en fin de nuit de lundi à mardi et mardi matin en provenance de la mer du Nord.

A partir de mercredi, l’air froid d’altitude évolue en goutte froide centrée au milieu de l’Europe continental et le bassin Méditerranéen. De l’air un peu moins froid revient aux niveaux supérieurs par l’ouest et le nord et le régime d’averses faiblis, plus franchement à partir de jeudi mais il est probablement remplacé par un temps gris et parfois humide. En revanche, dans les régions de l’est, l’instabilité semble perdurer plus fortement jeudi. L’air froid en basse couche reste présent, bien qu’en léger déclin puisque plus alimenté, et l’air plus calme risque de favoriser les gelées la nuit tandis que les maximales reprennent quelques degrés à la faveur du très léger redoux. L’est de la France semble plus à l’écart de cette petite hausse, du moins dans un premier temps. Cette évolution reste bien entendu à confirmer.


Autour de la Méditerranée, le relief alpin a protégé dans un premier temps de l’advection froide convergente de basse couche. Une petite cyclogenèse dynamique s’est formé dans la plaine du Pô en Italie et le Golfe du Gênes. Cette dernière doit très lentement évoluer en cours de semaine et ne résorbe que tardivement. On a donc droit à un épisode de vent violent en Méditeranée.

 

 

Prévision du vent


Le vent souffle très vilement aujourd’hui sur les côtes de l’Atlantique avec des pointes à plus de 120 km/h localement et temporairement, tout comme en Méditerranée. Si le vent est un tout petit peu moins fort mardi sur les côtes de l’Atlantique, il reste très violent dans le midi, en se renforçant.

Là où se déroulent les averses, le vent est particulièrement fort. Sur les côtes, les rafales sont souvent comprises entre 70 et 90 km/h sur les côtes de l’Atlantiques et de la Manche. Des pointes à 100 km/h, voire un peu plus, sont probables sous certaines averses notamment sur la Bretagne et l’ouest de la manche. Dans les terres, après une accalmie dans la nuit, des rafales de 40 à 70 km/h sont possibles lors des averses. Le vent est particulièrement sensible sur la façade ouest où des pointes un peut plus importantes sont possibles. Les rafales sont probablement moins fortes dans le quart nord-est. Le soir, le vent se calme rapidement dans les terres tandis qu’il reste fort près des côtes. Une baisse est toutefois observée avec des rafales qui dépassent moins fréquemment les 60 à 80 km/h.

Mercredi, les rafales de plus de 50 à 60 km/h se raréfient dans les terres, mais le vent reste sensible, notamment sur les côtes de la Manche. En revanche, le vent faiblit franchement sur les côtes Atlantiques.


Près de la Méditerranée, la situation est différente. Le vent est très violent. Le Mistral et la tramontane soufflent en rafales de 70 à 100 km/h en général, y compris dans les plaines et les vallées de l’intérieur. Sur les côtes, le Mistral et la Tramontane peuvent atteindre localement 100 à 120 km/h, et même plus temporairement sur certaines zones particulièrement exposés tel que le cap Béar. Le vent faiblit en Corse, plus rapidement au nord qu’au sud de l’île mais reste sensible.

Mercredi : on est quasiment dans la même situation que la veille. Jeudi, le vent commence à faiblir un peu, mais il reste toujours très fort. La baisse qui se confirme vendredi puis plus sûrement pendant le week-end suivant.

 

Prévision de l’instabilité

Le régime d’averse très actif se maintient mardi. Dans la nuit de dimanche à lundi les averses se fond un peu moins fréquentes dans les terres mais restent fréquentes près des côtes, notamment celles de la Manche. Les averses sont souvent fortes, et parfois accompagnées de grêle, de grésil et localement de coups de tonnerre un peu partout. Cette activité se renforce en cours de journée sur l’ensemble du pays. De la neige tombe sur le relief Pyrénéen de façon parfois très soutenue par effet d’accumulation avec ce flux de nord. Sur les autres reliefs, les cumuls de neige, bien que probablement moins importants ne seront pas négligeables, notamment sur le relief de la moitié nord et le Massif-Central. La neige tient durablement au sol dès les premières hauteurs, probablement un peu plus haut dans les Alpes du sud et en Corse.

En plaine, sur la moitié nord et tout l’est de la France, les giboulées prennent souvent la forme de neige seule le matin, parfois de pluie et neige mêlée. Au cours de la journée, les averses de neige seule se fond un peut moins fréquentes en plaine. Le matin, il est probable de trouver un peu de neige au sol (en général de moins de 1 cm à 3 ou 4 cm) par endroit en plaine du nord de la France au centre et sur le nord-est. Tout ceci doit fondre assez vite en matinée, mais parfois irrégulièrement en fonction des averses. Partout en plaine, sauf près de la Méditerranée, n’est pas impossible que les sols blanchissent temporairement au cours d’une averse particulièrement forte en plaine, surtout en fin de nuit et le soir. Les températures sont bien fraîches pour la saison. Le matin, on retrouve de faibles gelées un peu partout. Plus généralement, le thermomètre affiche de -3 à 2°C, un peu plus sur les côtes avec jusqu’à 5 à 7°C par endroit. L’après-midi, le thermomètre joue au yoyo entre les averses. Les maximales sont donc assez variables en fonction des régions. Lorsque le temps est bien ensoleillé, on peut compter entre 6 et 10°C de températures maximales, mais si les averses sont nettement dominantes, on dépasse plus difficilement les 4 à 7°C.

Dans la nuit de mardi à mercredi, les averses s’espacent dans les terres. En revanches, celles restantes sont le plus souvent sous forme de neige qui peut à nouveau tenir au sol pendant la nuit. Ces ondées restent en revanche plus fréquentes prés des côtes, notamment celles de la Manche, mais se fond plus rares prés de l’Atlantique. On retrouve des gelées un peu partout le matin, localement modérées.

Mercredi les averses commencent à s’espacer sur la moitié ouest et le sud. Elles restent fréquentes ailleurs. Jeudi les averses se fond rares partout, mais le ciel devient gris et parfois humide par l’ouest. Les maximales repartent à la hausse dans l’ouest, mais restent froide à l’est.

Prévisions du phénomène

Prévision du vent


Le vent souffle très vilement aujourd’hui sur les côtes de l’Atlantique avec des pointes à plus de 120 km/h localement et temporairement, tout comme en Méditerranée. Si le vent est un tout petit peu moins fort mardi sur les côtes de l’Atlantique, il reste très violent dans le midi, en se renforçant.

Là où se déroulent les averses, le vent est particulièrement fort. Sur les côtes, les rafales sont souvent comprises entre 70 et 90 km/h sur les côtes de l’Atlantiques et de la Manche. Des pointes à 100 km/h, voire un peu plus, sont probables sous certaines averses notamment sur la Bretagne et l’ouest de la manche. Dans les terres, après une accalmie dans la nuit, des rafales de 40 à 70 km/h sont possibles lors des averses. Le vent est particulièrement sensible sur la façade ouest où des pointes un peut plus importantes sont possibles. Les rafales sont probablement moins fortes dans le quart nord-est. Le soir, le vent se calme rapidement dans les terres tandis qu’il reste fort près des côtes. Une baisse est toutefois observée avec des rafales qui dépassent moins fréquemment les 60 à 80 km/h.

Mercredi, les rafales de plus de 50 à 60 km/h se raréfient dans les terres, mais le vent reste sensible, notamment sur les côtes de la Manche. En revanche, le vent faiblit franchement sur les côtes Atlantiques.


Près de la Méditerranée, la situation est différente. Le vent est très violent. Le Mistral et la tramontane soufflent en rafales de 70 à 100 km/h en général, y compris dans les plaines et les vallées de l’intérieur. Sur les côtes, le Mistral et la Tramontane peuvent atteindre localement 100 à 120 km/h, et même plus temporairement sur certaines zones particulièrement exposés tel que le cap Béar. Le vent faiblit en Corse, plus rapidement au nord qu’au sud de l’île mais reste sensible.

Mercredi : on est quasiment dans la même situation que la veille. Jeudi, le vent commence à faiblir un peu, mais il reste toujours très fort. La baisse qui se confirme vendredi puis plus sûrement pendant le week-end suivant.

 

Prévision de l’instabilité

Le régime d’averse très actif se maintient mardi. Dans la nuit de dimanche à lundi les averses se fond un peu moins fréquentes dans les terres mais restent fréquentes près des côtes, notamment celles de la Manche. Les averses sont souvent fortes, et parfois accompagnées de grêle, de grésil et localement de coups de tonnerre un peu partout. Cette activité se renforce en cours de journée sur l’ensemble du pays. De la neige tombe sur le relief Pyrénéen de façon parfois très soutenue par effet d’accumulation avec ce flux de nord. Sur les autres reliefs, les cumuls de neige, bien que probablement moins importants ne seront pas négligeables, notamment sur le relief de la moitié nord et le Massif-Central. La neige tient durablement au sol dès les premières hauteurs, probablement un peu plus haut dans les Alpes du sud et en Corse.

En plaine, sur la moitié nord et tout l’est de la France, les giboulées prennent souvent la forme de neige seule le matin, parfois de pluie et neige mêlée. Au cours de la journée, les averses de neige seule se fond un peut moins fréquentes en plaine. Le matin, il est probable de trouver un peu de neige au sol (en général de moins de 1 cm à 3 ou 4 cm) par endroit en plaine du nord de la France au centre et sur le nord-est. Tout ceci doit fondre assez vite en matinée, mais parfois irrégulièrement en fonction des averses. Partout en plaine, sauf près de la Méditerranée, n’est pas impossible que les sols blanchissent temporairement au cours d’une averse particulièrement forte en plaine, surtout en fin de nuit et le soir. Les températures sont bien fraîches pour la saison. Le matin, on retrouve de faibles gelées un peu partout. Plus généralement, le thermomètre affiche de -3 à 2°C, un peu plus sur les côtes avec jusqu’à 5 à 7°C par endroit. L’après-midi, le thermomètre joue au yoyo entre les averses. Les maximales sont donc assez variables en fonction des régions. Lorsque le temps est bien ensoleillé, on peut compter entre 6 et 10°C de températures maximales, mais si les averses sont nettement dominantes, on dépasse plus difficilement les 4 à 7°C.

Dans la nuit de mardi à mercredi, les averses s’espacent dans les terres. En revanches, celles restantes sont le plus souvent sous forme de neige qui peut à nouveau tenir au sol pendant la nuit. Ces ondées restent en revanche plus fréquentes prés des côtes, notamment celles de la Manche, mais se fond plus rares prés de l’Atlantique. On retrouve des gelées un peu partout le matin, localement modérées.

Mercredi les averses commencent à s’espacer sur la moitié ouest et le sud. Elles restent fréquentes ailleurs. Jeudi les averses se fond rares partout, mais le ciel devient gris et parfois humide par l’ouest. Les maximales repartent à la hausse dans l’ouest, mais restent froide à l’est.

Suivi météo à 17:45

Météo-France laisse l'ensemble du territoire en vigilance jaune (niveau 2) en raison des ces averses de neige mais également du vent qui souffle et soufflera encore fortement sur les côtes.

Suivi météo à 17:40

L'ensemble du pays est concerné par cette agitation. Aucune région n'est épargnée. Toutes ont vu passer des averses sur leurs terres, sous forme de neige ou de pluie, parfois de grésil ou de grêle. L’Aquitaine a vu passer des lignes organisées orageuses très actives, le quart nord-ouest a subit une activité pluvio/neigeuse intense, de fortes averses ont aussi été notées à l’est de la vallée du Rhône dans l’après-midi, ...

 

Pour accompagner ces averses parfois fortes et durables, comme aux pieds des Pyrénées, le vent souffle. Il souffle de secteur nord entre 70 et 100km/h sur les côtes de la Manche, entre 80 et 120km/h sur les côtes atlantiques et entre 70 et 120km/h sur le pourtour méditerranéen, en vallée du Rhône, le sud du Massif-Central ainsi qu'en Corse.

 

A 16h, on relevait par exemple : 

  • 122 km/h à la Pointe des Baleines à l’île de ré (17)
  • 119 km/h à la Pointe du Raz (29)
  • 83 km/h à Cognac/Chateaubernard (16)
  • 80 km/h à Toulouse/Francazal (31)
  • 15 km/h à Saint Mandrier/Cap Cépet (83) ou au cap Béar (66)
  • 141 km/h à Ersa au Cap Corse (2B)
  • 96 km/h au Cap Ferrat (06)

 

Suivi météo à 13:15

Le temps a été très agité ce matin, conformément aux prévisions. L'instabilité et le vent rythment le temps de beaucoup de régions de France. On observait, à la mi-journée, de fréquentes averses de neige, de grésil ou de grêle du Massif-Central au nord-est. Les chutes de neige sous averse s'avèrent localement soutenues et on observe par endroits plusieurs centimètres de neige fraîche au sol (notamment en Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes, Franche-Comté, Lorraine et Alsace au-dessus de 300 m à 500 m environ). Par ailleurs dans le sud-ouest, une zone très instable finit sa route et se dirige vers l'Espagne en laissant de nombreux centimètres de neige dans les Pyrénées à des altitudes de plus en plus basses. En Aquitaine, des lignes de grains se forment et provoquent des orages de grêle. Dans le nord-ouest, les averses se multiplient et on observe régulièrement de la neige jusqu'en plaine, qui ne tient généralement pas en raison des sols trop chauds. Des coups de tonnerre et des chutes de grêle y sont également observés.

Les températures ont fortement baissé avec l'arrivée de cet air froid: à 12h, on relevait sur la moitié nord entre 0°C à Belfort (90) et 6.3°C à Châteauroux (36) dans l'intérieur des terres, jusqu'à 7 à 8°C sur le littoral.

Les précipitations ont été importantes dans certaines régions durant ces 24 dernières heures. Entre dimanche à 7h locales  et ce matin à 7h, il est ainsi tombé:

- 21.8 mm à Chambéry / Aix-Les-Bains (74) 
- 15.0 mm à Besançon (25)  
- 14.8 mm à Saint-Quentin (02) 
- 14.6 mm à Cazaux (33)
- 14.4 mm à Dinard (35)
- 12.6 mm à Charleville-Mézières (08), Belfort (90) et Quimper (29)
- 12.4 mm à Nancy - Essey (54)

Le vent souffle très fort près de la Méditerranée: au Cap Corse (2B), on relève un vent moyen compris entre 60 et 80 km/h avec des rafales maximales proches de 130 à 140 km/h, un rafale à 169 km/h a même été enregistrée entre 4h et 5h la nuit dernière. A l'Ile Rousse (2B), on relevait également une rafale à 104 km/h à 12h. Au Cap Ferrat (06), on relevait au même moment une rafale à 115 km/h. Au Cap Béar (66), on relevait un vent moyen de 91 km/h à 12h et des rafales maximales comprises entre 120 et 140 km/h. La Tramontane souffle fort jusque dans l'intérieur: 73 km/h ont été relevés à 12h à Carcassonne (11), à 11h 69 km/h ont été relevés  à Saint-Girons (09) et 75 km/h à Toulouse/Blagnac (31).

Sur les côtes de l'Atlantique et de la Manche, le vent souffle également fort: à 12h, on relevait 112 km/h à La Point du raz (29), 104 km/h à La Pointe de Socoa (64), 97 km/h sous orage à Biscarosse (33) ainsi qu'à l'Ile de Croix (56). De manière générale, on relevait des rafales comprises entre 60 et 100 km/h sur l'ensemble des côtes.

Suivi météo à 22:26

C'est tout le Nord Ouest de la France qui est soumis en ce début de nuit à un défilé d'averses donnant parfois de la pluie, parfois du grésil, parfois de la neige fondue. Elles prennent localement un caractère orageux, et occasionnent des rafales de vent de l'ordre de 70 km/h. Dans le même temps, les températures amorcent une baisse assez prononcée, 3 à 4°C en général, et l'on approche 1°C dans le nord de la région parisienne, après le passage d'une cellule faiblement pluvio-neigeuse.

Suivi météo à 19:11

Fin d'après-midi venteuse près de la Méditerranée, avec des rafales de 104km/h à l'Île Rousse (2b), 126km/h au Cap Corse/Ersa (2b) et 133km/h au Mont-Aigoual (30). A Bonifacio/Cap Pertusato on relève des pointes à 94km/h et sur les côtes varoises entre 60 et 83km/h.

 

Sur le nord du pays, les vents sont orientés Ouest/Nord-ouest sur les côtes de la Manche, l'Atlantique et dans les terres avec des rafales entre 60 et 90km/h et orientés sud-ouest sur l'Alsace et la Franche-Comté ainsi que sur le Massif-Central.

 

Les pluies, elles s'étendent du nord-est aux Alpes du nord jusqu'au nord de l'Aquitaine. A l'arrière des averses se déclenchent surtout en Bretagne et Normandie.

Suivi météo à 18:59

Descriptif synoptique et évolution

Le changement de temps annoncé commence à se faire sentir. Ce dimanche, c’est un front froid qui traverse le pays. Associé à de bonnes rafales de vent et à des pluies faible à modéré, notamment dans le nord-est, la transition est plutôt humide. Mais ce n’est qu’un début. A l’arrière, c’est un temps très instable qui commence à s’installer avec une puissante invasion d’air froid à tous les niveaux.

Une puissante ondulation se dessine actuellement avec une très belle remonté chaude d’altitude sur l’Atlantique et une descente froide remarquable sur l’Europe. Cette dernière doit descendre jusqu’aux côtes du Maghreb. La transition entres ces deux masses d’air bien différentes est marquée par un jet très puissant orienté nord/sud qui se trouve de l’Islande à l’Irlande et au Golfe de Gascogne lundi. Une descente nordique, très dynamique en basse couche, mais moins en altitude une fois l’invasion froide bien installée, va se mettre en place et arrive directement du pôle. En surface, on retrouve un anticyclone qui remonte l’Atlantique jusqu’en Islande tandis qu’une dépression assez creuse évolue sur la Scandinavie. Cette dernière est pointée à 956 hPa à midi ce dimanche sur les côtes sud-ouest de la Norvège.

La masse d’air froide en altitude avec les -35°C à 500 hPa qui englobent quasiment toute la France favorisera la formation de nombreuses averses, d’autant qu’au mois de mars l’ensoleillement est déjà relativement efficace et favorise la convection. Le vent souffle fort dans cette traîne très active. Parfois les averses pourraient s’organiser en lignes plus ou moins actives, surtout lundi et mardi, mais la dynamique d’altitude reste modérée sur notre pays. Des fronts secondaires liés à des plages d’air plus douces en basse couche et à un dynamisme d’altitude un peu plus fort pourraient se former, et venir frapper la moitié nord de la France. Leur prévision est délicate, mais il semble qu’un tel phénomène, bien que ne pouvant être exclu, soit assez faible s’il se présente. Dans ce cas, on risque surtout de voire un renforcement et une densité plus importante des averses. Une telle évolution semble envisageable pour lundi en provenance du Royaume-Uni et mardi en provenance de la mer du Nord.

A partir de mercredi, l’air froid d’altitude évolue en goutte froide centré au milieu de l’Europe continental. De l’air un peu moins froid revient aux niveaux supérieurs par l’ouest et le régime d’averses faiblit, plus franchement à partir de jeudi. En revanche, dans les régions de l’est, l’instabilité semble perdurer plus longtemps. L’air froid en basse couche reste présent, bien qu’en léger déclin puisque plus alimenté, et l’air plus calme risque de favoriser les gelées la nuit tandis que les maximales reprennent quelques degrés à la faveur d’un ensoleillement revu à la hausse et du très léger redoux. L’est de la France semble plus à l’écart de cette petite hausse, du moins dans un premier temps. Cette évolution reste bien entendu à confirmer.


Autour de la Méditerranée, le relief alpin protége dans un premier temps de l’advection froide convergente de basse couche, tandis qu’en altitude un peu de divergence se manifeste. Une petite cyclogenèse dynamique se forme dans la plaine du Pô en Italie et le Golfe du Gênes dès dimanche soir. Cette dernière doit très lentement évoluer en cours de semaine et ne résorbe que tardivement. C’est donc à un épisode de vent très fort que l’on doit s’attendre en Méditerranée.

 

Prévision du vent


Le vent souffle déjà très fort et cela doit se maintenir, voire se renforcer.

Là où se déroulent les averses, le vent est particulièrement fort. Sur les côtes, les rafales sont souvent comprises entre 70 et 90 km/h sur les côtes de l’Atlantiques et de la Manche. Des pointes à 100 km/h, voire un peu plus, sont probables sous certaines averses notamment sur la Bretagne et l’ouest de la manche ainsi qu’au sud de l’Aquitaine. Dans les terres, des rafales de 50 à 70 km/h sont probables, parfois plus sous certaines averses. Le vent est particulièrement sensible sur la façade ouest où les pointes de 70 à 80 km/h sont plus fréquentes. Les rafales sont probablement moins fortes dans le quart nord-est, notamment l’après-midi. Le soir, le vent se calme rapidement dans les terres tandis qu’il reste fort près des côtes. Une baisse est toutefois observée au sud de la Gironde avec des rafales qui dépassent moins fréquemment les 60 à 80 km/h. La baisse est plus faible sur les autres côtes où on ne perd que 10 à 20 km/h en moyenne dans les rafales au cours de la nuit.

Mardi, le vent reprend progressivement de la vigueur dans les terres au cours de la journée, mais les rafales perdent 10 à 20 km/h par rapport à la veille, sauf dans le nord-est où elles restent du même niveau.

Mercredi, les rafales de plus de 50 à 60 km/h se raréfient dans les terres, mais le vent reste sensible, notamment sur les côtes.


Près de la Méditerranée, la situation est différente. Le vent se renforce au cours de la nuit. Lundi, des pointes de 130 à 150 km/h sont possibles au cap Corse. Sur les autres cap exposés, on se « contente » plus souvent de 90 à 130 km/h. Le vent est turbulent dans l’intérieur de la Corse où de bonnes rafales sont parfois possibles au débouché de certaines vallées. Sur les côtes Varoises, les 80 à 100 km/h sont possibles, 70 à 90 km/h entre l’est de la Camargue et les côtes Varoises aux endroits exposé. La Tramontane souffle toujours fort avec des pointes de 70 à 80 km/h et parfois 90 à 100 km/h sur certaines pointes exposés comme le cap Béar. Dans les terres de ses régions et en Provence, des pointes de 40 à 60 km/h, voire 50 à 70 km/h sont possibles. Sur les autres côtes de la Méditerranée les rafales avoisinent le plus souvent les 50 à 70 km/h.

Mardi, le Mistral et la Tramontane soufflent très fort avec des pointes de 80 à 100 km/h sur le littoral, et même plus sur les caps exposés. Dans l’intérieur, des rafales de 60 à 80, voir 90 km/h sont possibles, notamment dans les vallées traditionnellement exposées, comme celle du Rhône. En Corse, les rafales de plus de 70 km/h se limitent aux pointes exposées, notamment au sud de l’île.

Mercredi, le Mistral et la Tramontane souffles toujours très fort, mais en petite baisse, surtout jeudi.

 

Prévision de l’instabilité

Un régime d’averse très actif se profil au cours des prochaines jours. Dès la nuit de dimanche à lundi les averses se renforcent par le nord et le nord-ouest. Les averses sont souvent fortes, et parfois accompagnées de grêle, de grésil et de coups de tonnerre un peu partout. Cette activité se renforce en cours de journée sur l’ensemble du pays. De la neige tombe dès les premières hauteur sur le relief Pyrénéen et de façon parfois très soutenue par effet d’accumulation avec ce flux de nord. Sur les autres reliefs, les cumuls de neige, bien que probablement moins importants ne seront pas négligeables, notamment sur le relief de la moitié nord, le Massif-Central et les Pré-Alpes. La neige tient durablement au sol entre 500 et 800 m environ, probablement un peu plus haut dans les Alpes du sud et en Corse. Cette limite doit probablement s’abaisser un peu à partir de lundi soir sur l’ensemble des reliefs.

En plaine, sur la moitié nord et tout l’est de la France, les giboulées peuvent prendre la forme de pluie et neige mêlées, voire de neige, principalement sur le nord et l’est. Il n’est pas impossible que les sols blanchissent temporairement au cours d’une averse particulièrement forte, surtout en fin de nuit de dimanche à lundi et lundi matin ainsi qu’en soirée de lundi, principalement sur le quart nord-est ou nord. Les températures ont parfois du mal à dépasser les 4 à 8°C sur la moitié nord et en plein cœur de l’après-midi la température peut localement descendre sous les 3 à 4°C pendant une averse de neige. Cependant, à la moindre éclaircie le thermomètre repart assez vite à la hausse.

Dans la nuit de lundi à mardi, les averses s’espacent dans les terres. En revanches, celles restantes sont le plus souvent sous forme de neige qui peut localement tenir au sol pendant la nuit. Ces ondées restent en revanche plus fréquentes prés des côtes, notamment celles de la Manche. Avec le vent, les gelées sont le plus souvent assez faibles en plaine et pas généralisées. Mais la plupart des températures sont proches de 0°C.

Mardi, on conserve le même type de temps. Des giboulées de pluie et neige mêlée ou de neige sont possibles presque partout à un moment ou a un autre de la journée, sauf dans certaines régions du sud-ouest ou du midi Méditerranéen où, dans ce cas, elles se limitent aux premières hauteurs. Quelques orages et de la grêle ou du grésil sont encore possible, notamment le long des côtes de la Manche et dans le nord. Les côtes Méditerranéennes et la vallée du Rhône sont les seules régions qui échappent aux averses, sauf de manière ponctuelle. En fin de journée les averses se calment dans les terres et probablement aussi dans l’ouest.

Mercredi les averses commencent à s’espacer sur la moitié ouest et le sud. Elles restent fréquentes ailleurs. Cette tendance se confirme jeudi et vendredi, mais de la pluie pourrait arrivée par l’ouest. Les minimales sont très froides, avec des gelées quasiment généralisées et parfois modérées, surtout mercredi. Après, les minimales gagnent quelques degrés dans l’ouest. Les maximales repartent à la hausse dans l’ouest, mais restent froide à l’est.

Prévisions du phénomène

Descriptif synoptique et évolution

Le changement de temps annoncé commence à se faire sentir. Ce dimanche, c’est un front froid qui traverse le pays. Associé à de bonnes rafales de vent et à des pluies faible à modéré, notamment dans le nord-est, la transition est plutôt humide. Mais ce n’est qu’un début. A l’arrière, c’est un temps très instable qui commence à s’installer avec une puissante invasion d’air froid à tous les niveaux.

Une puissante ondulation se dessine actuellement avec une très belle remonté chaude d’altitude sur l’Atlantique et une descente froide remarquable sur l’Europe. Cette dernière doit descendre jusqu’aux côtes du Maghreb. La transition entres ces deux masses d’air bien différentes est marquée par un jet très puissant orienté nord/sud qui se trouve de l’Islande à l’Irlande et au Golfe de Gascogne lundi. Une descente nordique, très dynamique en basse couche, mais moins en altitude une fois l’invasion froide bien installée, va se mettre en place et arrive directement du pôle. En surface, on retrouve un anticyclone qui remonte l’Atlantique jusqu’en Islande tandis qu’une dépression assez creuse évolue sur la Scandinavie. Cette dernière est pointée à 956 hPa à midi ce dimanche sur les côtes sud-ouest de la Norvège.

La masse d’air froide en altitude avec les -35°C à 500 hPa qui englobent quasiment toute la France favorisera la formation de nombreuses averses, d’autant qu’au mois de mars l’ensoleillement est déjà relativement efficace et favorise la convection. Le vent souffle fort dans cette traîne très active. Parfois les averses pourraient s’organiser en lignes plus ou moins actives, surtout lundi et mardi, mais la dynamique d’altitude reste modérée sur notre pays. Des fronts secondaires liés à des plages d’air plus douces en basse couche et à un dynamisme d’altitude un peu plus fort pourraient se former, et venir frapper la moitié nord de la France. Leur prévision est délicate, mais il semble qu’un tel phénomène, bien que ne pouvant être exclu, soit assez faible s’il se présente. Dans ce cas, on risque surtout de voire un renforcement et une densité plus importante des averses. Une telle évolution semble envisageable pour lundi en provenance du Royaume-Uni et mardi en provenance de la mer du Nord.

A partir de mercredi, l’air froid d’altitude évolue en goutte froide centré au milieu de l’Europe continental. De l’air un peu moins froid revient aux niveaux supérieurs par l’ouest et le régime d’averses faiblit, plus franchement à partir de jeudi. En revanche, dans les régions de l’est, l’instabilité semble perdurer plus longtemps. L’air froid en basse couche reste présent, bien qu’en léger déclin puisque plus alimenté, et l’air plus calme risque de favoriser les gelées la nuit tandis que les maximales reprennent quelques degrés à la faveur d’un ensoleillement revu à la hausse et du très léger redoux. L’est de la France semble plus à l’écart de cette petite hausse, du moins dans un premier temps. Cette évolution reste bien entendu à confirmer.


Autour de la Méditerranée, le relief alpin protége dans un premier temps de l’advection froide convergente de basse couche, tandis qu’en altitude un peu de divergence se manifeste. Une petite cyclogenèse dynamique se forme dans la plaine du Pô en Italie et le Golfe du Gênes dès dimanche soir. Cette dernière doit très lentement évoluer en cours de semaine et ne résorbe que tardivement. C’est donc à un épisode de vent très fort que l’on doit s’attendre en Méditerranée.

 

Prévision du vent


Le vent souffle déjà très fort et cela doit se maintenir, voire se renforcer.

Là où se déroulent les averses, le vent est particulièrement fort. Sur les côtes, les rafales sont souvent comprises entre 70 et 90 km/h sur les côtes de l’Atlantiques et de la Manche. Des pointes à 100 km/h, voire un peu plus, sont probables sous certaines averses notamment sur la Bretagne et l’ouest de la manche ainsi qu’au sud de l’Aquitaine. Dans les terres, des rafales de 50 à 70 km/h sont probables, parfois plus sous certaines averses. Le vent est particulièrement sensible sur la façade ouest où les pointes de 70 à 80 km/h sont plus fréquentes. Les rafales sont probablement moins fortes dans le quart nord-est, notamment l’après-midi. Le soir, le vent se calme rapidement dans les terres tandis qu’il reste fort près des côtes. Une baisse est toutefois observée au sud de la Gironde avec des rafales qui dépassent moins fréquemment les 60 à 80 km/h. La baisse est plus faible sur les autres côtes où on ne perd que 10 à 20 km/h en moyenne dans les rafales au cours de la nuit.

Mardi, le vent reprend progressivement de la vigueur dans les terres au cours de la journée, mais les rafales perdent 10 à 20 km/h par rapport à la veille, sauf dans le nord-est où elles restent du même niveau.

Mercredi, les rafales de plus de 50 à 60 km/h se raréfient dans les terres, mais le vent reste sensible, notamment sur les côtes.


Près de la Méditerranée, la situation est différente. Le vent se renforce au cours de la nuit. Lundi, des pointes de 130 à 150 km/h sont possibles au cap Corse. Sur les autres cap exposés, on se « contente » plus souvent de 90 à 130 km/h. Le vent est turbulent dans l’intérieur de la Corse où de bonnes rafales sont parfois possibles au débouché de certaines vallées. Sur les côtes Varoises, les 80 à 100 km/h sont possibles, 70 à 90 km/h entre l’est de la Camargue et les côtes Varoises aux endroits exposé. La Tramontane souffle toujours fort avec des pointes de 70 à 80 km/h et parfois 90 à 100 km/h sur certaines pointes exposés comme le cap Béar. Dans les terres de ses régions et en Provence, des pointes de 40 à 60 km/h, voire 50 à 70 km/h sont possibles. Sur les autres côtes de la Méditerranée les rafales avoisinent le plus souvent les 50 à 70 km/h.

Mardi, le Mistral et la Tramontane soufflent très fort avec des pointes de 80 à 100 km/h sur le littoral, et même plus sur les caps exposés. Dans l’intérieur, des rafales de 60 à 80, voir 90 km/h sont possibles, notamment dans les vallées traditionnellement exposées, comme celle du Rhône. En Corse, les rafales de plus de 70 km/h se limitent aux pointes exposées, notamment au sud de l’île.

Mercredi, le Mistral et la Tramontane souffles toujours très fort, mais en petite baisse, surtout jeudi.

 

Prévision de l’instabilité

Un régime d’averse très actif se profil au cours des prochaines jours. Dès la nuit de dimanche à lundi les averses se renforcent par le nord et le nord-ouest. Les averses sont souvent fortes, et parfois accompagnées de grêle, de grésil et de coups de tonnerre un peu partout. Cette activité se renforce en cours de journée sur l’ensemble du pays. De la neige tombe dès les premières hauteur sur le relief Pyrénéen et de façon parfois très soutenue par effet d’accumulation avec ce flux de nord. Sur les autres reliefs, les cumuls de neige, bien que probablement moins importants ne seront pas négligeables, notamment sur le relief de la moitié nord, le Massif-Central et les Pré-Alpes. La neige tient durablement au sol entre 500 et 800 m environ, probablement un peu plus haut dans les Alpes du sud et en Corse. Cette limite doit probablement s’abaisser un peu à partir de lundi soir sur l’ensemble des reliefs.

En plaine, sur la moitié nord et tout l’est de la France, les giboulées peuvent prendre la forme de pluie et neige mêlées, voire de neige, principalement sur le nord et l’est. Il n’est pas impossible que les sols blanchissent temporairement au cours d’une averse particulièrement forte, surtout en fin de nuit de dimanche à lundi et lundi matin ainsi qu’en soirée de lundi, principalement sur le quart nord-est ou nord. Les températures ont parfois du mal à dépasser les 4 à 8°C sur la moitié nord et en plein cœur de l’après-midi la température peut localement descendre sous les 3 à 4°C pendant une averse de neige. Cependant, à la moindre éclaircie le thermomètre repart assez vite à la hausse.

Dans la nuit de lundi à mardi, les averses s’espacent dans les terres. En revanches, celles restantes sont le plus souvent sous forme de neige qui peut localement tenir au sol pendant la nuit. Ces ondées restent en revanche plus fréquentes prés des côtes, notamment celles de la Manche. Avec le vent, les gelées sont le plus souvent assez faibles en plaine et pas généralisées. Mais la plupart des températures sont proches de 0°C.

Mardi, on conserve le même type de temps. Des giboulées de pluie et neige mêlée ou de neige sont possibles presque partout à un moment ou a un autre de la journée, sauf dans certaines régions du sud-ouest ou du midi Méditerranéen où, dans ce cas, elles se limitent aux premières hauteurs. Quelques orages et de la grêle ou du grésil sont encore possible, notamment le long des côtes de la Manche et dans le nord. Les côtes Méditerranéennes et la vallée du Rhône sont les seules régions qui échappent aux averses, sauf de manière ponctuelle. En fin de journée les averses se calment dans les terres et probablement aussi dans l’ouest.

Mercredi les averses commencent à s’espacer sur la moitié ouest et le sud. Elles restent fréquentes ailleurs. Cette tendance se confirme jeudi et vendredi, mais de la pluie pourrait arrivée par l’ouest. Les minimales sont très froides, avec des gelées quasiment généralisées et parfois modérées, surtout mercredi. Après, les minimales gagnent quelques degrés dans l’ouest. Les maximales repartent à la hausse dans l’ouest, mais restent froide à l’est.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 15:13

Le vent est très turbulent sur beaucoup de régions françaises cet après-midi.

Dans la moitié nord, on relève par exemple à 14h :

  • 94 km/h à Saint Brieux (22)
  • 87 km/h à Ouessant (29)
  • 83 km/h à la Pointe du Raz (29) et celle de Penmarc’h (29) ou encore à Cambrai/Epinoy (62)
  • 80 km/h à Abbeville (80), Beauvais/Tille (60) et Colmar/Meyenheim (68)

Par ailleurs de nombreuses stations enregistrent des rafales entre 50 et 70 km/h sur les deux tiers nord.

Plus au sud, le vent souffle très fort en Corse où on relève 122 km/h au Cap Corse (2B), 91 km/h à l’Ile Rousse ou encore 87 km/h au Cap Pertusato (2A). On note aussi les 83 km/h à Saint Mandrier/Cap Cépet (83) ou les 100 km/h au Mont Aigoual (30).

Suivi météo à 12:24

L'arrivée de ce temps agité est bien annoncé par Météo-France pour demain. Dans son bulletin national d'aujourd'hui, l'institution attend des averses sur l'ensemble du territoire et de la neige en plaine sur le nord et le nord-est du pays. Egalement de la neige sur les massifs au-dessus de 500m, 800m pour les Pyrénées. Des coups de tonnerre sont possibles sur les côtes de la Manche et le sud-ouest au cours de la journée.

Pour le vent, les prévisions de Météo-France sont de 70 à 90km/h sur la Manche et l'Atlantique, ponctuellement 100km/h sur les Landes et le pays basque. Dans les terres, les rafales avoisineront 70/80km/h.

La tramontane et le vent d'ouest sur les côtes varoises atteindront 70 à 90km/h en pointes. Jusqu'à 120-130km/h sur le Cap Corse.

Suivi météo à 10:16

Matinée ventée. En effet, puisqu'au nord d'une ligne s'étendant de l'Île de Ré/Pointe de la Baleine (17) à Colmar/Meyenheim (68) on observe des rafales de vent supérieures à 60km/h dans les terres (65km/h à Châlons-Vatry [51]) et entre 60 et 90km/h sur les côtes bretonnes et de la Manche.

 

En détail, les stations relèvent 91km/h au Havre/Cap de la Hève (76), 83km/h à Dunkerque (59), 80km/h à Boulogne (62), Port en Bessin (14) et à la Pointe du Raz (29), 76km/h à Pornichet/Pointe de Chemoulin (44) et Dieppe (76) et 69km/h à Belle-Île/Talut (56), Pointe de Penmarc'h (29), Ouessant et Brignogan (29), Cherbourg/Maupertus (50) et Abbeville (80).

 

En Méditerranée, mistral et tramontane atteignent 61km/h à Sète (34), 65km/h à Orange-Caritat (84), 83km/h à Leucate (11) et 100km/h au Mont-Aigoual (30).

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 12:44

Le mistral se fait sentir dans la vallée du Rhône puisqu'il est observé des rafales de 69km/h à Montélimar/Ancone (26) et à Orange-Caritat (84). Même valeur pour le Mont-Aigoual (30). Mais c'est la tramontane qui souffle le plus fortement avec 80km/h à Perpignan-Rivesaltes (66), 91km/h au Cap-Béar/Port-Vendres (66) et 96km/h à Leucate (11).

 

Notons que sur l'Aude, le vent d'ouest/nord-ouest est également présent. Un observateur de MétéoAlerte relève à 11h, 86km/h.

Suivi météo à 11:12

Dans son bulletin national mis à jour en matinée, Météo-France attend du vent sur l'ensemble du pays pour demain. Plus en détail, il faut s'attendre à un vent, dès la fin de la nuit, de sud-ouest puis d'ouest de la Bretagne à la frontière belge avec des rafales de 70km/h dans l'intérieur et jusqu'à 90 et même 100km/h sur les côtes. En cours de journée, ces vents s'étendent à l'ensemble du pays, avec des rafales de 60 à 70km/h dans les terres, parfois plus sur les hauteurs et jusqu'à 90km/h sur les côtes de la Manche et les extrémités de la Corse (Cap Corse, Cap Pertusato/Bonifacio).

 

La prévision de Météo-France s'attarde aussi sur la neige qui fait son retour dès 1000m sur les reliefs de l'Est dans la nuit de dimanche à lundi. 

Suivi météo à 11:04

Mistral et tramontane se renforcent en ce début de journée. On relève 104km/h au Cap-Béar/Port-Vendres (66), 96km/h à Leucate (11), 83km/h à Perpignan-Rivesaltes (66). Au Mont-Aigoual (30) et à Orange-Caritat le vent de nord atteint 76km/h.

Prévisions du phénomène

S’il est encore trop tôt pour réaliser des prévisions sur cette semaine, on peut néanmoins se risquer à esquisser les grandes lignes et les tendances.

Dimanche, un front pluvieux traverse une bonne partie de la France. Il neige de plus en plus bas sur le relief. Le vent d’ouest souffle très fort sur les côtes de la Manche avec de probables rafales autour de 80 à 100 km/h. Dans les terres des deux tiers nord, les rafales sont le plus souvent comprises entre 50 et 70 km/h, parfois 80 km/h et même d’avantage sur le relief du nord-est ou du Massif-Central.

A l’arrière dans la nuit un régime d’averses très actif se met en place et se généralise à l’ensemble de la France dans la journée de lundi. Les averses sont souvent fortes, et parfois accompagnées de grêle, de grésil et de coups de tonnerre un peu partout. De la neige tombe dès les premières hauteurs sur le relief Pyrénéen et de façon très soutenue avec un effet d’accumulation. Sur les autres reliefs, les cumuls de neige, bien que probablement moins importants ne seront pas négligeables. En plaine, sur la moitié nord et tout l’est de la France, les giboulées peuvent prendre la forme de pluie et neige mêlées, voire de neige. En général, elle ne devrait pas tenir au sol. Il est difficile de se prononcer actuellement, mais il n’est toutefois pas impossible que les sols blanchissent très temporairement et localement au cours d’une averse particulièrement forte, surtout en soirée de lundi et sur le quart nord-est ou le nord. Le vent de nord-ouest souffle parfois fort, notamment dans les averses. Sur les côtes, on pourrait atteindre les 80 à 100 km/h en pointe sur les côtes Atlantiques et de Bretagne. Dans les terres, les 50 à 70 km/h sont fréquemment atteints, principalement dans la moitié ouest. Les températures ont parfois du mal à dépasser les 4 à 8°C sur la moitié nord et en plein cœur de l’après-midi le thermomètre peut localement descendre sous les 3 à 4°C pendant une averse de neige.

Mardi, on conserve le même type de temps. Des giboulées de neige sont possibles presque partout, sauf dans certaines régions du sud-ouest ou du midi Méditerranéen où elles devraient se limiter aux premières hauteurs. Le vent est un peu moins fort.

Mercredi les averses commencent à s’espacer, principalement sur la moitié ouest et le sud. Le risque d’avalanche peut parfois devenir fort. Le vent s’est bien calmé sauf autour de la Méditerranée. Les gelées matinales risquent d’être généralisées dans l’intérieur.

Jeudi les averses se font nettement plus rares. Si les maximales entament une lente hausse, principalement dans l’ouest, les minimales sont stationnaires, voire en baisses sous l’influence d’un temps plus calme. Les gelées pourraient être localement modérées.

Vendredi le temps continue à se calmer. Les minimales restent froides tandis que le maximales continuent à remonter.

Cette évolution est bien entendu à confirmer au cours des prochains bulletins.

 


En Méditerranée

Samedi, le vent souffle parfois déjà assez fort avec des pointes de 60 à 80 km/h pour la Tramontane et le Mistral en basse vallée du Rhône.

Au cours de la journée de dimanche le vent tourne à l’ouest et se renforce très nettement, surtout en soirée et dans la nuit de dimanche à lundi.

Lundi, le vent souffle en tempête en Corse où les 120 à 150 km/h sont probablement dépassés sur les pointes traditionnellement exposées de l’Ile de Beauté. Le vent souffle aussi parfois fort dans l’intérieur de la Corse. Les côtes varoises sont soumises à de fortes rafales de vent avec peut-être plus de 80 à 100 km/h. Ailleurs sur les côtes Méditerranéennes les rafales risquent aussi d’être la partie, notamment dans le domaine de la Tramontane et du Mistral.

Mardi et mercredi le vent tourne au nord-ouest et la Tramontane et le Mistral reste très fort, y compris dans les terres.

Jeudi et vendredi le vent commence à faiblir.

Cette évolution est bien entendu à confirmer au cours des prochains bulletins.


Les bulletins spéciaux sont strictement informatifs, et ne se substituent en aucun cas aux vigilances météorologiques de Météo-France que nous vous invitons à consulter (chaque mise à jour de la carte de vigilance est signalée dans le suivi en temps réel). De fait, l'émission des bulletins spéciaux est indépendante des niveaux de vigilance retenus par Météo-France.
Les bulletins spéciaux ne doivent pas être utilisés pour la protection des biens et des personnes. Ils sont rédigés selon la disponibilité des responsables d'Infoclimat, et ne peuvent ainsi pas être systématiquement assurés. Merci de votre compréhension.


L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑