• Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.14h00, 5.7°C
    70%, 1012.9hPa
    Vent de direction SO13 km/h (raf. 26)

Bulletin spécial N°125

CarteOrages
Consulter l'analyse et le résumé    

Problèmes pour lire ce bulletin ? Cliquez ici   •   Cliquez ici pour ajouter les bulletins spéciaux en direct sur votre site !

Fermer

Suivi météo à 17:54

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 11:43

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 21:09

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Suivi météo à 19:03

Depuis le début de la journée, les averses s'enchaînent sur le nord-ouest et l'ouest du territoire. Elles sont parfois mêlées de quelques coups de tonnerre, notamment le long de la Manche. De nombreuses lignes de grains produisant de fortes rafales ont été observées.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 10:34

L'activité orageuse qui a été particulièrement forte hier sur de nombreuses régions s'est assagie en début de nuit, et ce début de matinée est particulièrement calme en terme d'orages sur le pays. Cependant, avec l'approche d'une dépression particulièrement creuse pour la saison par la Bretagne (voir le bulletin spécial pour vents violents pour un descriptif complet de la situation) et l'arrivée d'air très froid en altitude combinés à un réchauffement diurne important, l'instabilité devrait redémarrer au cours des prochaines heures.

Même si les orages d'aujourd'hui dimanche devraient être sans commune mesure avec ceux observés les deux jours précédents, et que par ailleurs ils devraient rester assez rares et localisés, ils pourront néanmoins s'accompagner d'intenses précipitations, de grêle et surtout de très fortes bourrasques de vent. Ces orages pourraient éventuellement s'organiser en lignes de grain, sous lesquelles ce sera surtout le vent qui sera à craindre.

Bien qu'aucune région ne soit réellement à l'abri de ces développements orageux localisés, le risque sera plus important à l'ouest d'une ligne Caen - Pau.

Prévisions du phénomène

L'activité orageuse qui a été particulièrement forte hier sur de nombreuses régions s'est assagie en début de nuit, et ce début de matinée est particulièrement calme en terme d'orages sur le pays. Cependant, avec l'approche d'une dépression particulièrement creuse pour la saison par la Bretagne (voir le bulletin spécial pour vents violents pour un descriptif complet de la situation) et l'arrivée d'air très froid en altitude combinés à un réchauffement diurne important, l'instabilité devrait redémarrer au cours des prochaines heures.

Même si les orages d'aujourd'hui dimanche devraient être sans commune mesure avec ceux observés les deux jours précédents, et que par ailleurs ils devraient rester assez rares et localisés, ils pourront néanmoins s'accompagner d'intenses précipitations, de grêle et surtout de très fortes bourrasques de vent. Ces orages pourraient éventuellement s'organiser en lignes de grain, sous lesquelles ce sera surtout le vent qui sera à craindre.

Bien qu'aucune région ne soit réellement à l'abri de ces développements orageux localisés, le risque sera plus important à l'ouest d'une ligne Caen - Pau.

Prévisions météo du phénomène

Mis à jour le dimanche 27 mai 2007 à 10:34

L'activité orageuse qui a été particulièrement forte hier sur de nombreuses régions s'est assagie en début de nuit, et ce début de matinée est particulièrement calme en terme d'orages sur le pays. Cependant, avec l'approche d'une dépression particulièrement creuse pour la saison par la Bretagne (voir le bulletin spécial pour vents violents pour un descriptif complet de la situation) et l'arrivée d'air très froid en altitude combinés à un réchauffement diurne important, l'instabilité devrait redémarrer au cours des prochaines heures.

Même si les orages d'aujourd'hui dimanche devraient être sans commune mesure avec ceux observés les deux jours précédents, et que par ailleurs ils devraient rester assez rares et localisés, ils pourront néanmoins s'accompagner d'intenses précipitations, de grêle et surtout de très fortes bourrasques de vent. Ces orages pourraient éventuellement s'organiser en lignes de grain, sous lesquelles ce sera surtout le vent qui sera à craindre.

Bien qu'aucune région ne soit réellement à l'abri de ces développements orageux localisés, le risque sera plus important à l'ouest d'une ligne Caen - Pau.

Suivi météo à 09:47

C'est du nord de la région Midi-Pyrénées en remontant sur la région Centre que les précipitations ont été les plus importantes. Les stations synoptiques relèvent en 24h (d'hier 8h locales à aujourd'hui 8h locales):

  • 79mm à Bourges (18)
  • 66mm à Limoges-Bellegarde (87)
  • 33.8mm à Bergerac-Roumanière (24)
  • 28.0mm à Niort-Souche (79)
  • 24.0mm à Montauban (82)
  • 23.6mm à Guéret-Grancher (23)
  • 21.0mm à Aurillac (15)

Suivi météo à 09:34

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 23:11

Les forts orages qui ont touchés les Pyrénées auront fait une victime. Il s'agit d'une septuagénaire habitant à 20km de Pau. Pour plus d'informations sur ces intempéries:

TF1

France2

Suivi météo à 22:52

FIN DE VIGILANCE ORANGE aux forts orages depuis 22h39.

L'activité orageuse est en baisse et ne jusqtifie plus la vigilance orange.

 

Notons le retour de la vigilance verte sur les départements pyrénéens jusqu'au Poitou-Charentes et Limousin (sauf départements côtiers).

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 21:30

La France est coupée (à peu près) en deux ce soir. A l'Est des averses et des pluies parfois orageuses se déclenchent, plus nombreuses du Massif-Central au sud de l'Île de France et la Bourgogne, ainsi que de la moyenne vallée du Rhône à la Franche-Comté. Comme ce fût le cas toute la journée, de la grêle est possible sous les orages les plus forts comme sur l'Allier en début de soirée.

 

Sur l'ouest le temps est plus sec, même si quelques précipitations sont observées sur le Massif-Central et de plus faible intensité aux pieds des Pyrénées ainsi que sur le Languedoc-Roussillon. Elles gagnent lentement les régions situées à l'est du Rhône.

Suivi météo à 18:10

Les averses et pluies ont gagnées le nord-est du pays, avec toujours un caractère orageux parfois marqué sur la Lorraine, la Champagne-Ardennes, la Bourgogne et sur le nord du Massif-Central. Sous ces orages de la grêle est observée, alors qu'à l'avant les températures sont élevées: les thermomètres affichent 30°c à Strasbourg/Entzheim (67).

 

Sur le sud-ouest, les précipitations se décalent vers l'est progressivement et en perdant de leur intensité, touchant le Gard actuellement.

Notons quelques développements d'averses parfois orageuses sur les Alpes.

Suivi météo à 16:11

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Suivi météo à 16:08

Fin de vigilance orange aux fortes pluies sur le sud-ouest du pays.

Maintien de la vigilance de niveau 3 sur le nord-est aux forts orages jusqu'à demain 01h. Il est attendu de fortes précipitations, accompagnées de grêle et de rafales de vent jusqu'à 90-100km/h sous orages.

 

En parallèle, vigilance orange aux vents violents sur les Côtes d'Armor, le Morbihan et le Finistère (celà fera parti d'un autre bulletin spécial d'Infoclimat).

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 14:36

Le sud-ouest du pays est toujours concerné par ces précipitations continues et modérées parfois soutenues même. Météo-France indique que ces pluies (cumuls de 5 à 10mm) se sont rajoutées sur les 3 dernières heures. Il est observé 82mm à Lauzerte dans le Tarn et Garonne depuis les 12 dernières heures.

 

Plus à l'Est, l'instabilité est présente, avec une ligne pluvio-orageuse de l'Hérault au Puy de Dôme/Allier avec sous les orages de fortes intensités et de la grêle.


A l'Est du Rhône, les averses se multiplient, prenant un caractère orageux depuis le Vaucluse jusque sur la Bourgogne et le Jura. Des grêlons de 1 à 2cms de diamètre ont été observé sur une ligne L'Isle d'Abeau-Ambérieu. Quelques dégâts matériels sont à déplorer.


Merci à fiflot pour les photos.

Suivi météo à 12:45

L'activité orageuse démarre lentement en ce milieu de journée sur le nord de l'Auvergne et du Limousin, tandis qu'une ligne bien plus formée et au déplacement très lent s'est mise en place de l'est de l'Hérault à la Lozère. Il pleut abondamment dans le Sud-ouest tandis que les Alpes et le Jura sont concernés par de nombreuses averses faibles à modérées.

Suivi météo à 12:21

Faisons un point sur les quantités de précipitations tombées sur le sud-ouest du pays.

A 11h, la station du Cap Ferret/Lège (33), relevait en 3h: 20mm. Toujours à la même heure et en 3h, la station de Niort/Souche (79) relevait 25mm.

 

D'hier 8h locales (6h TU) à aujourd'hui 8h locales (6h TU), les différentes stations météorologiques synoptiques du sud-ouest affichaient des valeurs comprises entre 12 et 44mm. Plus en détails:

  • Montauban (82): 44.2mm
  • Toulouse Blagnac (31): 41.4mm
  • Auch-Lamothe (32): 24.6mm
  • Toulouse Francazal (31): 24.4mm
  • Bergerac-Roumanière (24): 23.0mm
  • Agen-La Garenne (47): 22.2mm
  • Pau-Uzein (64): 21.2mm
  • Saint-Girons - Antichan (09) et Tarbes-Ossun-Lourdes (45): 16.8mm
  • Biarritz-Anglet (64): 16.6mm
  • Mont de Marsan (40): 16.4mm
  • Brive-La Roche (19): 13.4mm

Sur le Centre et l'Ile de France les précipitations et orages ont laissés entre hier 8h locales et aujourd'hui 8h locales:

  • 31.2mm à Orléans-Bricy (45)
  • 18.6mm à Paris-Montsouris (75)
  • 16.6mm à Roissy (95)
  • 15.4mm à Villacoublay-Vélizy (74)
  • 14.6mm au Bourget (93)

Suivi météo à 11:16

Météo France a retiré la vigilance orange pour les orages sur le nord de l'Aquitaine, le nord de Midi-Pyrénées, la Charente et le Limousin. En contrepartie, la vigilance a été étendue à tout le quart Nord-Est du pays.

Suivi météo à 11:06

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Suivi météo à 11:05

Réactualisation de la carte de vigilance de Météo-France à 10h55: l'Aveyron, la Gironde, la Dordogne, la Corrèze, la Haute-Vienne et la Creuse repasse en vigilance de niveau 2 (jaune). En revanche, les départements du nord-est de la France (du Centre aux Ardennes et aux frontières allemandes et suisses) voit leur niveau relevé, passant du niveau 2 au niveau 3 de vigilance (orange), en raison de forts orages attendus.

 

Les département de la région Midi-Pyrénées restent en vigilance orange pour les fortes pluies.  Ce sont donc 32 départements placés en vigilance orange en fin de matinée par l'institution.

Suivi météo à 11:00

Les précipitations concernent actuellement la région Midi-Pyrénées, l'Aquitaine et en remontant jusque sur le sud du Centre. Dans la partie nord de cette bande pluvieuse, des orages éclatent avec parfois de fortes intensités comme sur la Creuse et l'Indre (plus de 300mm/h).

 

Sur les Pyrénées-Orientales, une cellule orageuse éclate apportant des précipitations jusque sur le littoral. Autre cellule observée sur le centre de l'Hérault, avec de fortes précipitations, mais pas d'activité orageuse.

 

A l'est du Rhône, de faibles averses se produisent, mais un orage s'est développé entre les Alpes de Haute Provence et le Vaucluse avec de fortes intensités.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 10:03

Des débordements de rivières étaient à signaler hier dans le sud-ouest, suite aux  orages et aux fortes précipitations et 500 personnes ont été évacuées de leurs habitations dans la vallée d'Ossau (Pyrénées-Atlantiques).

 

En région parisienne, les orages ont causés des dégâts des eaux, mais aucune victime était à déplorer. Des retards jusqu'à 2 heures ont concernés l'aéroport de Roissy et des perturbations à Orly, mais la situation était redevenue normale en soirée d'hier.

 

Hier justement, Météorage a relevé plus de 32000 impacts de foudre.

Suivi météo à 09:34

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Suivi météo à 09:32

Ce matin, à la réactualisation de 06h00, Météo-France émet une vigilance de niveau orange sur 27 départements, s'étendant des Pyrénées jusqu'aux Ardennes, en passant par le Massif-Central et la Bourgogne. 

Vigilance fortes précipitations pour Midi-Pyrénées (sauf Tarn et Garonne et Lot qui sont placés en orange pour les orages). Vigilance forts orages de l'Aquitaine jusqu'au nord-est.

 

Au cours de la journée de samedi, Météo-France attend sous ces orages des quantités de précipitations de l'ordre de 40 à 60mm en 3h, localement 80mm.

Pour les départements en vigilance fortes précipitations, l'institution attend 20 à 40mm en plus de ce qui est déjà tombé.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 23:27

23h08, fin de vigilance pour les départements de l'Aisne et de l'Oise.

Rappelons que la vigilance orange doit prendre fin ce dimanche à 01h00.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 22:43

Fin de vigilance orange sur l'Île de France ainsi que l'Eure et Loir et le Loiret à 21h26. La ligne pluvio-orageuse s'est évacuée, laissant jusqu'à 30mm à Orléans et de nombreux coups de foudre. En cours de nuit et demain d'autres averses orageuses pourront encore intéresser ces régions, mais de façon moins organisée, d'où la fin de vigilance orange et le maintien de la vigilance jaune.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 21:27

Ce sont bien deux zones pluvio-orageuses qui concernent le pays ce soir: la première touche maintenant particulièrement le département de la Meuse, après avoir donné de fortes précipitations et une activité électrique très importante sur la région parisienne. La deuxème touche le Sud Ouest, des Pyrénées atlantiques à la Dordogne. Le sud de la Nièvre et l'Allier sont aussi concernés par des cellules plus dispersées mais pas moins actives.

Sur l'ensemble du territoire, environ 20 000 impacts sont dénombrés sur les 4 dernières heures...

Suivi météo à 18:23

La ligne orageuse s'étend maintenant du sud de la Normandie sur toute l'Ile de France. Les intensités pluvieuses sont parfois fortes, notamment dans la Seine et Marne. On note que l'activité électrique est remarquable ou passage de la ligne. D'autres cellules, souvent fortes, se déclanchent en Champagne-Ardennes.

De fortes averses orageuses concernent le Massif-Central. Des averses se déclanchent sur les Alpes, dans l'arrière pays méditerranéen et sur les côtes provençales.

 

Dans le sud-ouest l'activité orageuse se renforce, avec là aussi de fortes intensités par endroits.

Suivi météo à 17:29

Ce sont maintenant 32 départements qui sont en vigilance orange (niveau 3/4) par Météo-France : l'Aquitaine, Midi-Pyrénées, l'Ile-de-France, la Champagne-Ardennes, le Loiret, l'Eure-et-Loir, l'Oise, l'Aisne, la Meuse, la Meurthe-de-Moselle et la Moselle.

 

De l'Ile de France au nord-est, Météo-France redoute les forts orages provoqués par la ligne qui remonte vers le nord-est. Elle doit toucher l'île de France en fin d'après-midi et début de soirée et se décaler vers les régions plus à l'est pour toucher les départements de la Meurthe-et-Moselle, de la Meuse, et de la Moselle en première partie de nuit.
De fortes rafales de vent (jusqu'à 80 km/h), d'importants cumuls de précipitations et des chutes de grêles sont prévus par météo-France.

 

Sur le sud-ouest, l'institution parle d'une zone de pluies orageuses accompagnées d'orages violents qui se forme sur les départements Pyrénéens avant de déborder vers les départements plus au nord, les Landes et le Gers en tête. Les autres départements placés en vigilance sont progressivement touchés au cours du lent déplacement de la zone vers le nord durant la nuit.

Météo-France attend dans la nuit des cumuls de 20 à 40 mm des Landes à l'Ariège et plus au sud, avec des pointes jusqu'à 100 mm. Plus au nord, plutôt de 2 à 5 mm et jusqu'à 30 mm. Samedi, c'est de 7 à 15 mm qui sont attendu en général et jusqu'à 30 mm.

Il faut attendre la seconde partie de l'après-midi de samedi pour que les pluies commencent à quitter les départements de l'ouest placé en vigilance, et la nuit pour les départements plus à l'est.

Suivi météo à 17:14

Situation générale


La situation est actuellement assez peu dynamique. L'air est très chaud et humide dans les basses couches, et contient donc beaucoup d'énergie. Par ailleurs, une zone de tropopause un peu plus basse remonte actuellement de la péninsule ibérique. Elle est associée à une anomalie basse de température en altitude. En conséquence, de l'air plus froid s'installe sur notre pays en altitude et surplombe l'air chaud et humide dans les basses couches renforcé par le flux de sud. La situation s'instabilise de plus en plus.

Et ce d'autant plus que des zones convergences doivent s'organiser dans les basses couches. Une petite dépression c'est formé sur l'est du bassin parisien : elle marque cette zone de convergence. En altitude, une petite zone de forçage se met en place au-dessus de la partie est des Pyrénées et du Golfe du Lion. Elle remonte vers le nord-est dans la soirée et dans la nuit.

Le cisaillement est important sur une large bande centrale et propice à l'organisation de cellules orageuses organisée. Les cellules sont soit isolées mais violentes, soit organisées en orages multicellulaires, et notamment des ensemble auto-génératifs (les nouvelles cellules se régénèrent grâce à l'évolution de sa voisine proche), parfois accompagnés de fortes rafales.


L'arrivée d'une petite zone d'air plus sec en soirée dans le sud-ouest de la France doit nettement perturber la situation et la rend peu prévisible, auquel s'ajoute l'incertitude sur le forçage d'altitude. Elle pourrait renforcer l'activité orageuse dans l'intérieur de l'Aquitaine et Midi-Pyrénées mais peut-être libérer le littoral des orages les plus forts. Ce contexte est favorable à la formation d'une ligne d'orage active qui s'enfonce dans les terres et suivie de fortes précipitations pluvio-orageuses.

Samedi, un contexte différent se met en place avec un fort contraste thermique. De l'air beaucoup plus frais et sec arrive par le nord-ouest, mais à du mal à progresser vers l'est. Les forçages restent faibles mais sont suffisent pour faire condenser un peu d'humidité. L'énergie libérée est suffisante pour entretenir les mouvements verticaux. Une zone de convergence se développe, matérialisée par une nouvelle petite dépression sur la France. A l'avant, le contexte est assez proche de la veille et des orages se développent, parfois violemment.

Dimanche, il conviendra de suivre une dynamique d'altitude beaucoup plus véloce. Un vigoureux forçage d'altitude semble se mettre en place sur le proche Atlantique à l'approche d'un thalweg initié par une zone d'air plus froid en altitude. Une cyclogenèse se développe elle semble assez active et pourrait entraîner dans la journée de dimanche un sérieux coup de vent sur les côtes de la Manche ainsi que celles de l'Atlantique avec une advection froide assez véloce. A l'avant de cette zone e vent très fort, un front froid actif balaye une partie du pays en commençant par le nord-ouest. Ce dynamisme associé à de l'air encore très chaud et humide pourrait à nouveau provoquer de forts orages sur la façade est. Le minimum dépressionnaire est prévu circuler dans les parages de la Manche ou les côtes sud de l'Angleterre.

On reviendra sur cette journée si la situation l'exige.

On note que globalement la fiabilité de la prévision est peu élevée, malgré la proximité de l'échéance.

 


Prévision


Compte tenu de l'extrême complexité de la situation et des très importants décalages existant entre les modèles, il a été décidé de ne pas donner de cumuls de précipitations détaillés.

La ligne d'orage actuellement de l'est de la Bretagne au Bassin Parisien continue à remonter vers le nord et s'étendant vers l'est. Parallèlement, des orages très violents avec des chutes de grêles et de grosses rafales sont à craindre du Bassin Parisien (au sens large) à la Champagne-Ardennes, voire plus localement à la Loraine. La Normandie et la Picardie risque aussi d'être touchée. De façon isolée, de fortes cellules pourraient concerner la Bourgogne. En dehors du sud-ouest, la tendance est globalement à une accalmie dans la nuit mais des foyers persistent, notamment quelques systèmes multicellulaires pouvant apporter des cumuls supplémentaires localement significatifs.

Autour de la Méditerranée, on retrouve quelques cellules, parfois assez intenses, qui peinent à s'évacuer en début de soirée.

Dans le sud-ouest. Les orages se développent rapidement dès la mi-journée sur les Pyrénées. Ils s'étendent dans l'après-midi aux plaines de Midi-Pyrénées et de l'Aquitaines. Ils sont localement forts et grêligènes. De forts cumuls sont possibles sous les cellules les plus violentes, mais le cumul est très hétérogène.
En soirée, une intrusion plus sèche arrive sur les côtes Aquitaines. Elle est susceptible de générer une ligne orageuse assez violente avec un coup de vent passager. Les côtes de l'Aquitaine échappent ensuite aux orages les plus violents avec le déplacement de cette zone plus vers l'intérieur. A l'arrière un fort système pluvio-orageux se met en place. L'activité la plus importante remonte des Pyrénées entre l'ouest de l'Ariège et l'est des Pyrénées-Atlantiques dans un flux de sud/sud-est, les orages y sont parfois très violents, notamment en soirée, avec de très fortes averses, de fortes chutes de grêle et des rafales de vent. En dehors de ces zones extrêmement actives, on observe des pluies fortes et régulières avec des sur-intensifications convectives et orages noyés. Il ne remonte en cours de nuit que très lentement vers le nord. Dans un périmètre à l'intérieur des villes de Bayonne, Mont-de-Marsan, Auch et Andorre, les cumuls de pluies en première partie de nuit sont de en général importants, voire remarquables sous les noyaux les plus actifs.  En seconde partie de nuit, voire en fin de nuit, les orages se font plus rares dans la masse et les précipitations baissent un peu en intensité, mais elles restent abondantes localement.

Sur les zones périphérique (Midi-Pyérénées sauf le nord-est de la région et l'Aquitaine sauf une partie de la Gironde et de la Dordogne), après les orages de la fin d'après-midi et de la soirée, des zones convectives persistent, peut-être moins fréquentes sur les côtes. En seconde partie de nuit, le système présent plus au sud remonte lentement et touche ces régions, mais de façon plus atténuée. Il reste peut-être plus actif de Toulouse à Agen. Les lames d'eaux restent très importantes sous les zones les plus actives, et modérées à fortes ailleurs.

En seconde partie de nuit, de nouveaux paquets pluvieux orageux affectent à nouveaux le Pays-Basque. Ils se réactivent plus franchement en fin de nuit et dans la matinée de samedi. Une lente régression s'opère dans l'après-midi, plus franche en soirée. De très abondants cumuls supplémentaires sont à craindre sur les montagnes. Sur le sud des Landes, une partie du Gers et des Hautes-Pyrénées, les cumuls sont aussi parfois conséquents.

Ailleurs dans le sud-ouest, les temps pluvio-orageux se maintient mais plus modérément que pendant la nuit. Il faut attendre la soirée de samedi pour voire les pluies régresser plus franchement et se décaler vers le Massif-Central.

On comprend que cet épisode d'une durée approximative de 24h s'avère particulièrement long et que ce sont les cumuls totaux qui risquent d'être problématiques. En effet, des lames d'eau de 40 à 70 mm ne sont pas rares et même jusque 100 mm, voire un peu plus localement.

Sur les autres régions, l'activité devrait à nouveau repartir des Charentes au Bassin Parisien la Picardie et des Charentes au Luxembourg. Les noyaux résiduels se redéveloppent dès la matinée. Cette tendance s'accélère franchement dans la journée de samedi. Le nord-ouest échappe à cette réactivation. Les côtes de la manches sont moins touchées et voient un ciel à nouveaux plus variable faire sont apparition dans l'après-midi. Des orages se mêlent à la masse, ils sont plus fréquents et intenses l'après-midi du Limousin au nord-est, sur la façade sud-est de la zone. Ils deviennent parfois violents en fin d'après-midi et soirée. Associé au lent déplacement du front pluvio-orageux, d'importants cumuls semblent envisageables localement sur la journée.
Pendant ce temps les régions allant des Charentes au nord retrouve un temps plus variable

A l'avant, de l'est du Massif-Central aux Vosges et sur les Alpes, des orages se développent, ils sont parfois forts et grêligènes.


Tendance pour dimanche.
Un passage pluvieux actif traverse la France à partir du nord-ouest. A l'arrière, un coup de vent avec des rafales de 90 à 120 km/h sur les côtes de la Manche est probable. Les raffales atteignent 70 à 100 km/h sur les côtes de l'Atlantique, et 50 à 80 km/h dans l'intérieur. Il conviendra bien entendu de confirmer cette échéance.

 

Notons aussi que ce bulletin n'est donné qu'à titre indicatif et n'engage pas la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat : nous vous recommandons de consulter diverses sources de prévision météorologique, notamment les bulletins de Météo-France, et en particulier la carte et les bulletins de vigilance.

Prévisions du phénomène

Compte tenu de l'extrême complexité de la situation et des très importants décalages existant entre les modèles, il a été décidé de ne pas donner de cumuls de précipitations détaillés.

La ligne d'orage actuellement de l'est de la Bretagne au Bassin Parisien continue à remonter vers le nord et s'étendant vers l'est. Parallèlement, des orages très violents avec des chutes de grêles et de grosses rafales sont à craindre du Bassin Parisien (au sens large) à la Champagne-Ardennes, voire plus localement à la Loraine. La Normandie et la Picardie risque aussi d'être touchée. De façon isolée, de fortes cellules pourraient concerner la Bourgogne. En dehors du sud-ouest, la tendance est globalement à une accalmie dans la nuit mais des foyers persistent, notamment quelques systèmes multicellulaires pouvant apporter des cumuls supplémentaires localement significatifs.

Autour de la Méditerranée, on retrouve quelques cellules, parfois assez intenses, qui peinent à s'évacuer en début de soirée.

Dans le sud-ouest. Les orages se développent rapidement dès la mi-journée sur les Pyrénées. Ils s'étendent dans l'après-midi aux plaines de Midi-Pyrénées et de l'Aquitaines. Ils sont localement forts et grêligènes. De forts cumuls sont possibles sous les cellules les plus violentes, mais le cumul est très hétérogène.
En soirée, une intrusion plus sèche arrive sur les côtes Aquitaines. Elle est susceptible de générer une ligne orageuse assez violente avec un coup de vent passager. Les côtes de l'Aquitaine échappent ensuite aux orages les plus violents avec le déplacement de cette zone plus vers l'intérieur. A l'arrière un fort système pluvio-orageux se met en place. L'activité la plus importante remonte des Pyrénées entre l'ouest de l'Ariège et l'est des Pyrénées-Atlantiques dans un flux de sud/sud-est, les orages y sont parfois très violents, notamment en soirée, avec de très fortes averses, de fortes chutes de grêle et des rafales de vent. En dehors de ces zones extrêmement actives, on observe des pluies fortes et régulières avec des sur-intensifications convectives et orages noyés. Il ne remonte en cours de nuit que très lentement vers le nord. Dans un périmètre à l'intérieur des villes de Bayonne, Mont-de-Marsan, Auch et Andorre, les cumuls de pluies en première partie de nuit sont de en général importants, voire remarquables sous les noyaux les plus actifs.  En seconde partie de nuit, voire en fin de nuit, les orages se font plus rares dans la masse et les précipitations baissent un peu en intensité, mais elles restent abondantes localement.

Sur les zones périphérique (Midi-Pyérénées sauf le nord-est de la région et l'Aquitaine sauf une partie de la Gironde et de la Dordogne), après les orages de la fin d'après-midi et de la soirée, des zones convectives persistent, peut-être moins fréquentes sur les côtes. En seconde partie de nuit, le système présent plus au sud remonte lentement et touche ces régions, mais de façon plus atténuée. Il reste peut-être plus actif de Toulouse à Agen. Les lames d'eaux restent très importantes sous les zones les plus actives, et modérées à fortes ailleurs.

En seconde partie de nuit, de nouveaux paquets pluvieux orageux affectent à nouveaux le Pays-Basque. Ils se réactivent plus franchement en fin de nuit et dans la matinée de samedi. Une lente régression s'opère dans l'après-midi, plus franche en soirée. De très abondants cumuls supplémentaires sont à craindre sur les montagnes. Sur le sud des Landes, une partie du Gers et des Hautes-Pyrénées, les cumuls sont aussi parfois conséquents.

Ailleurs dans le sud-ouest, les temps pluvio-orageux se maintient mais plus modérément que pendant la nuit. Il faut attendre la soirée de samedi pour voire les pluies régresser plus franchement et se décaler vers le Massif-Central.

On comprend que cet épisode d'une durée approximative de 24h s'avère particulièrement long et que ce sont les cumuls totaux qui risquent d'être problématiques. En effet, des lames d'eau de 40 à 70 mm ne sont pas rares et même jusque 100 mm, voire un peu plus localement.

Sur les autres régions, l'activité devrait à nouveau repartir des Charentes au Bassin Parisien la Picardie et des Charentes au Luxembourg. Les noyaux résiduels se redéveloppent dès la matinée. Cette tendance s'accélère franchement dans la journée de samedi. Le nord-ouest échappe à cette réactivation. Les côtes de la manches sont moins touchées et voient un ciel à nouveaux plus variable faire sont apparition dans l'après-midi. Des orages se mêlent à la masse, ils sont plus fréquents et intenses l'après-midi du Limousin au nord-est, sur la façade sud-est de la zone. Ils deviennent parfois violents en fin d'après-midi et soirée. Associé au lent déplacement du front pluvio-orageux, d'importants cumuls semblent envisageables localement sur la journée.
Pendant ce temps les régions allant des Charentes au nord retrouve un temps plus variable

A l'avant, de l'est du Massif-Central aux Vosges et sur les Alpes, des orages se développent, ils sont parfois forts et grêligènes.


Tendance pour dimanche.
Un passage pluvieux actif traverse la France à partir du nord-ouest. A l'arrière, un coup de vent avec des rafales de 90 à 120 km/h sur les côtes de la Manche est probable. Les raffales atteignent 70 à 100 km/h sur les côtes de l'Atlantique, et 50 à 80 km/h dans l'intérieur. Il conviendra bien entendu de confirmer cette échéance.

 

Notons aussi que ce bulletin n'est donné qu'à titre indicatif et n'engage pas la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat : nous vous recommandons de consulter diverses sources de prévision météorologique, notamment les bulletins de Météo-France, et en particulier la carte et les bulletins de vigilance.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 16:42

Se sont maintenant 13 départements qui sont en vigilance orange (niveau 3/4) par Météo-France : Landes, Pyrénées-Atlantiques, Ariège, Haute-Garonne, Gers, Hautes-Pyrénées, Dordogne, Gironde, Lot-et-Garonne, Aveyron, Lot, Tarn, Tarn-et-Garonne.


L'institution parle d'une zone de pluies orageuses accompagnées d'orages violents qui se forme sur les départements Pyrénéens avant de déborder vers les départements plus au nord, les Landes et le Gers en tête. Les autres départements placés en vigilance sont progressivement touchés au cours du lent déplacement de la zone vers le nord durant la nuit.

Météo-France attend dans la nuit des cumuls de 20 à 40 mm des Landes à l'Ariège et plus au sud, avec des pointes jusqu'à 100 mm. Plus au nord, plutôt de 2 à 5 mm et jusqu'à 30 mm. Samedi, c'est de 7 à 15 mm qui sont attendu en général et jusqu'à 60 mm.

Il faut attendre la seconde partie de l'après-midi de samedi pour que les pluies commencent à quitter les départements de l'ouest placés en vigilance, et la nuit pour les départements plus à l'est.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 16:16

La forte ligne orageuse continue son déplacement. Elle s'étend actuellement de l'Ille et Vilaine jusqu'aux portes sud de l'Ile de France. Les cellules sont très intenses par moment. A l'arrière d'autres orages éclatent, notamment autour de Nantes et en Touraine.

A l'avant, sur l'Ile de France et la Champagne-Ardenne quelques cellules plus isolées commencent à ce développer. Des averses sont présentes dans les Alpes du sud, le sud du Massif-Central et tout autour de la Méditerranée. Elles se multiplient sur les Pyrénées et les plaines de Midi-Pyrénées.

Suivi météo à 13:54

La zone d'orage très active continue sont déplacement vers le nord et se régénérant par l'est. Elle s'étire actuellement du sud de la Loire Atlantique à l'ouest du Loir et Cher. Les intensité sont parfois très fortes. Ailleurs, en dehors du sud de la France, le temps reste très calme.


Quelques foyers se développent sur les Alpes. On trouve des averses orageuses au large de la méditerranée et dans l'arrière-pays Languedocien. Sur les Pyrénées, les premières averses se déclanchent et s'étendent déjà vers la plaine Toulousaine.

Suivi météo à 09:53

Sous orage, il est tombé dans la journée d'hier 57,8mm à Reims et 30,2mm à Charleville Mézières. Pour la station de Reims, il s'agit d'un nouveau record mensuel de précipitations sur 24 heures depuis ... 1929 !

Suivi météo à 09:30

Un bon nombre de foyers orageux ponctuellement forts touche actuellement la majeure partie de la Charente Maritime et le nord de la Gironde. Ces orages se décalent lentement vers le nord et pourraient toucher dans les prochaines heures la Vendée et le Deux-Sèvres s'ils ne perdent pas d'intensité et gardent leur trajectoire.

Suivi météo à 07:56

Météo-France a placé ce matin en vigilance orange les départements des Pyrénées Atlantiques, des Landes, du Gers, des Hautes Pyrénées, de la Haute Garonne et de l'Ariège. Si d'après la carte il s'agit d'une vigilance pour orages violents, il s'agit selon les bulletins de suivi d'une vigilance en raison des fortes précipitations attendues : 30 à 40mm en règle générale, jusqu'à 70/100mm localement sous les orages les plus forts de la soirée.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 21:28

Dans son bulletin national, Météo-France parle d'une tendance instable avec des ondées orageuses sur la plupart des régions, qui sont prévues plus précoces sur les Alpes.

Cependant, l'institution insiste sur la situation dans le sud-ouest (Aquitaine et Midi-Pyrénées) où la situation parait plus chaotique. De nombreux et forts orages y sont prévus avec d'importantes précipitations. Météo-France recommande d'ailleurs la plus grande prudence et précise que des perturbations, voire des dégâts sont à craindre localement.

Suivi météo à 21:12

Ce soir, l'instabilité c'est renforcée dans le sud-ouest où certaines zones convectives révèlent des intensité de précipitations importantes comme dans le Lot jusqu'au Sud de la Corrèze. Les cellules orageuses sont même nombreuses sur le Pays-Basque et le sud des Landes.

Des zones orageuses sont aussi présentes dans le quart nord-est. Sur le Massif-Central, les précipitations s'estompent après une journée très agitée. Quelques foyers persistent dans les Alpes où un violent orage gréligène a touché la partie Est du lac Léman.

Suivi météo à 17:39

Contexte général


Les orages se sont déjà bien développés durant la journée de jeudi, notamment sur le Massif-Central ou le Morvan. Mais ce n'est qu'un début : la journée de vendredi devant être le théâtre de développements orageux localement particulièrement violent.

Revenons sur le contexte. La situation s'avère finalement assez peu dynamique. L'air est très chaud et humide dans les basses couches, et contient donc beaucoup d'énergie. Par ailleurs, une zone de tropopause un peu plus basse affecte actuellement la péninsule ibérique. Elle est associée à une anomalie basse de température en altitude. Cette zone tend à se décaler vers la France. En conséquence, de l'air plus froid s'installe sur notre pays en altitude et surplombe l'air chaud et humide dans les basses couches renforcé par le flux de sud. La situation devient de plus en plus instable.

Et ce d'autant plus que des zones convergence doivent s'organiser dans les basses couches. La petite dépression au sol qui doit se former vendredi dans le centre de la France est un des marqueurs de cette situation. En altitude, une petite zone de forçage semble vouloir se mettre en place au-dessus des Pyrénées dans l'après-midi et remonter vers le nord dans la soirée et dans la nuit.

Le cisaillement est prévu important sur une large bande centrale et propice à l'organisation de cellules orageuses organisée. Le risque de voire une supercelule isolée n'est pas nul sur l'axe le plus actif. Plus généralement, les cellules sont soit isolées mais violentes, soit organisées en orages multicellulaires, et notamment des ensemble auto-génératifs (les nouvelles cellules se régénèrent grâce à l'évolution de sa voisine proche), parfois accompagnés de fortes rafales.

L'arrivée possible d'une petite zone d'air un peu plus sec en soirée dans le sud-ouest de la France doit nettement perturber la situation et la rend peu prévisible, auquel s'ajoute l'incertitude sur le forçage d'altitude. Elle pourrait renforcer l'activité orageuse dans l'intérieur de l'Aquitaine mais peut-être libérer le littoral des orages les plus forts. Ce contexte est favorable à la formation d'une ligne d'orage active qui s'enfonce dans les terres et suivie de fortes précipitations pluvio-orageuses.

Samedi, un contexte différent se met en place avec un fort contraste thermique. De l'air beaucoup plus frais et sec arrive par le nord-ouest, mais à du mal à progresser vers l'est. Les forçages restent faibles mais sont suffisent pour faire condenser un peu d'humidité. L'énergie libérée est suffisante pour entretenir les mouvements verticaux. Une zone de convergence se développe, matérialisée par une nouvelle petite dépression sur la France. A l'avant, le contexte est assez proche de la veille et des orages se développent, parfois violent.

Dimanche, il conviendra de suivre une dynamique d'altitude beaucoup plus véloce. Un vigoureux forçage d'altitude semble se mettre en place sur le proche Atlantique. Une cyclogenèse se développe elle semble assez active et pourrait entraîner dans la journée de dimanche un sérieux coup de vent sur le nord-ouest et les côtes de l'Atlantique.

On reviendra sur ces journées si la situation l'exige dans nos prochains bulletins.

On note que globalement la fiabilité de la prévision est peu élevée, malgré la proximité de l'échéance.

 


Prévision


Demain, l'instabilité est prévue forte et précoce sur les Pyrénées et le Massif-Central. Cette instabilité doit se généraliser à tous les reliefs à partir de la mi-journée ainsi que vers les plaines du sud-ouest et de Midi-Pyrénées. Les orages parfois violents mais peut-être assez dispersés dans un premier temps, sauf sur le relief où ils sont fréquents.

Dans l'après-midi, une forte instabilité se développe au sud d'une ligne allant de l'estuaire de la Loire aux Ardennes. Les orages peuvent être très violents et parfois organisés de l'est des Charentes au sud de la région Centre, le nord du Massif-Central jusqu'à la Bourgogne. De la grêle ainsi que de fortes rafales de vent sont localement présentes. Des cumuls de plus de 40 à 50 mm sont envisageables localement en moins d'une heure sous les cellules les plus intenses. Du Val de Loire aux Ardennes en passant par l'Ile de France, les développements sont plus dispersés et un peu plus tardifs dans l'après-midi, mais sont parfois très forts. Près des côtes de la Manche, le risque est plus faible : il ne devrait pas y avoir d'orages. Entre les deux on peut trouver quelques rares averses mais parfois intenses.

En soirée, l'activité orageuse se renforce dans le sud-ouest, principalement l'ouest de Midi-Pyrénées et le sud de l'Aquitaine, mais pourrait évacuer les côtes de l'Aquitaine, bien quetoujours concernées par le risque de fortes précipitations. Les pluies sont localement très fortes avec parfois un peu de grêle. Eventuellement une ligne de grain orageuse avec bon coup de vent est possible. Elle est suivie de pluies pluvio-orageuses marquées jusqu'en milieu de nuit avec une probable petite atténuation en seconde partie de nuit de vendredi à samedi. Des cumuls supplémentaires de 30 à 60 mm, venant s'ajouter aux orages de vendredi après-midi, sont possibles sous les zones les plus actives. Mais plus généralement sur le sud-ouest, sous le corps pluvieux, les lames d'eau devraient avoisiner les 10 à 30 mm supplémentaires. Ces cumuls ne tiennent pas compte des pluies qui se poursuivront durant la fin de la nuit et la journée de samedi, à nouveau très arrosée. Globalement, ce sont donc des lames d'eau très importantes en l'espace de 24h. Cette zone ne remonte qu'assez lentement vers le nord de l'aquitaine puis les Charentes en seconde partie de nuit. Ailleurs la tendance est globalement à une accalmie mais des foyers persistent, notamment quelques systèmes multicellulaires pouvant apporter jusqu'à 20 mm supplémentaires.

En fin de nuit, des corps pluvio-orageux arrivent vers le Pays-Basque. Ils sont parfois intenses et se maintiennent durant une bonne partie de la journée. Sur les montagnes Basques des cumuls de 30 à 70 mm supplémentaires ne devraient pas être rares et les 100 mm sont possibles par endroits. De forts cumuls sont aussi attendus sur les régions attenantes.

En seconde partie de nuit, des averses commencent à se déclancher des Pays de la Loire à la Basse Normandie puis on observe une réactivation très rapide des restes pluvio-orageux de la Vendée à la Normandie, du sud-ouest au nord et du Massif-Central au nord-est. On trouve des orages noyé dans la masse, surtout en début d'épisode et en allant vers l'est. Sur la partie est de la zone la réactivation ne se fait plus importante qu'à partir de la mi-journée et est précédée par la formation de nouveau foyers orageux. De l'embouchure de la Loire à celle de la Seine les pluies reculent dans l'après-midi. Les cumuls sont parfois conséquents avec de 5 à 20 mm plus ou moins généralisés et jusque 30 à 40 mm localement. A l'avant, sur la façade est jusqu'aux Vosges, les orages sont parfois très forts avec de la grêle. La perturbation pluvio-orageuse arrive par l'ouest en fin de journée.


Notons aussi que les valeurs citées dans ce bulletin ne sont données qu'à titre indicatif et n'engage pas la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat : nous vous recommandons de consulter diverses sources de prévision météorologique, notamment les bulletins de Météo-France, et en particulier la carte et les bulletins de vigilance s'il y en a.

Prévisions du phénomène

Demain, l'instabilité est prévue forte et précoce sur les Pyrénées et le Massif-Central. Cette instabilité doit se généraliser à tous les reliefs à partir de la mi-journée ainsi que vers les plaines du sud-ouest et de Midi-Pyrénées. Les orages parfois violents mais peut-être assez dispersés dans un premier temps, sauf sur le relief où ils sont fréquents.

Dans l'après-midi, une forte instabilité se développe au sud d'une ligne allant de l'estuaire de la Loire aux Ardennes. Les orages peuvent être très violents et parfois organisés de l'est des Charentes au sud de la région Centre, le nord du Massif-Central jusqu'à la Bourgogne. De la grêle ainsi que de fortes rafales de vent sont localement présentes. Des cumuls de plus de 40 à 50 mm sont envisageables localement en moins d'une heure sous les cellules les plus intenses. Du Val de Loire aux Ardennes en passant par l'Ile de France, les développements sont plus dispersés et un peu plus tardifs dans l'après-midi, mais sont parfois très forts. Près des côtes de la Manche, le risque est plus faible : il ne devrait pas y avoir d'orages. Entre les deux on peut trouver quelques rares averses mais parfois intenses.

En soirée, l'activité orageuse se renforce dans le sud-ouest, principalement l'ouest de Midi-Pyrénées et le sud de l'Aquitaine, mais pourrait évacuer les côtes de l'Aquitaine, bien quetoujours concernées par le risque de fortes précipitations. Les pluies sont localement très fortes avec parfois un peu de grêle. Eventuellement une ligne de grain orageuse avec bon coup de vent est possible. Elle est suivie de pluies pluvio-orageuses marquées jusqu'en milieu de nuit avec une probable petite atténuation en seconde partie de nuit de vendredi à samedi. Des cumuls supplémentaires de 30 à 60 mm, venant s'ajouter aux orages de vendredi après-midi, sont possibles sous les zones les plus actives. Mais plus généralement sur le sud-ouest, sous le corps pluvieux, les lames d'eau devraient avoisiner les 10 à 30 mm supplémentaires. Ces cumuls ne tiennent pas compte des pluies qui se poursuivront durant la fin de la nuit et la journée de samedi, à nouveau très arrosée. Globalement, ce sont donc des lames d'eau très importantes en l'espace de 24h. Cette zone ne remonte qu'assez lentement vers le nord de l'aquitaine puis les Charentes en seconde partie de nuit. Ailleurs la tendance est globalement à une accalmie mais des foyers persistent, notamment quelques systèmes multicellulaires pouvant apporter jusqu'à 20 mm supplémentaires.

En fin de nuit, des corps pluvio-orageux arrivent vers le Pays-Basque. Ils sont parfois intenses et se maintiennent durant une bonne partie de la journée. Sur les montagnes Basques des cumuls de 30 à 70 mm supplémentaires ne devraient pas être rares et les 100 mm sont possibles par endroits. De forts cumuls sont aussi attendus sur les régions attenantes.

En seconde partie de nuit, des averses commencent à se déclancher des Pays de la Loire à la Basse Normandie puis on observe une réactivation très rapide des restes pluvio-orageux de la Vendée à la Normandie, du sud-ouest au nord et du Massif-Central au nord-est. On trouve des orages noyé dans la masse, surtout en début d'épisode et en allant vers l'est. Sur la partie est de la zone la réactivation ne se fait plus importante qu'à partir de la mi-journée et est précédée par la formation de nouveau foyers orageux. De l'embouchure de la Loire à celle de la Seine les pluies reculent dans l'après-midi. Les cumuls sont parfois conséquents avec de 5 à 20 mm plus ou moins généralisés et jusque 30 à 40 mm localement. A l'avant, sur la façade est jusqu'aux Vosges, les orages sont parfois très forts avec de la grêle. La perturbation pluvio-orageuse arrive par l'ouest en fin de journée.


Notons aussi que les valeurs citées dans ce bulletin ne sont données qu'à titre indicatif et n'engage pas la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat : nous vous recommandons de consulter diverses sources de prévision météorologique, notamment les bulletins de Météo-France, et en particulier la carte et les bulletins de vigilance s'il y en a.

Suivi météo à 16:23

L'activité orageuse est bien enclenchée en ce milieu d'après-midi. C'est toujours la moitié nord du Massif Central qui est la première concernée, et cette activité orageuse marquée s'est étendue au Bourbonnais et remonte vers le Morvan. Des orages plus isolés éclatent également sur le Massif du Donon, le Jura, le Vercors et le Queyras, ainsi que la partie occidentale de la chaîne pyrénéenne. De plus, quelques foyers orageux touchent le nord de la Bourgogne, la région Champagne Ardennes et le département de Seine et Marne. Notons que le Vercors est concerné depuis maintenant plusieurs heures par ces orages stationnaires, et que par conséquent des cumuls localement importants doivent pouvoir y être constatés.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 14:46

Les orages sont parfois très violents en Auvergne et dans la Loire. Les précipitations sont d'une remarquable intensité sous certains foyers. Des cellules commencent à ce développer sur les autres reliefs (Vosges, Jura, Morvan, Alpes et Pyrénées) mais elles sont loin d'avoir la même puissance que leurs consoeurs du Massif-Central. En particulier, la situation reste, pour l'heure, assez calme dans les Pyrénées.

Suivi météo à 13:15

Les orages gagnent considérablement en force sur la Creuse, la Loire, la Haute Loire et surtout le Puy de Dome ; il apparaît comme probable qu'ils s'accompagnent de fortes chutes de grêle et de précipitations abondantes notamment en raison de leur faible mobilité. Quelques orages plus faibles circulent du Vercors à la Chartreuse et dans l'Ain.

Suivi météo à 12:07

Quelques orages pour le moment relativement modestes et isolés se déclenchent sur le Vercors, l'Ain, le Rhône, la Loire et la Haute-Loire. Dans le Puy de Dome et la Creuse, des orages bien plus nombreux et parfois forts sont observés ; l'ouest de l'agglomération clermontoise est d'ailleurs concerné. Ces orages se régénèrent le plus souvent sur place, et pourraient par conséquent donner des cumuls localement importants.

Suivi météo à 11:34

Des averses orageuses de petite taille mais ponctuellement fortes se manifestent en cette fin de matinée le long de la frontière entre Auvergne et Limousin. Dans le lyonnais, un petit foyer orageux s'est formé à proximité de l'agglomération lyonnaise et il s'évacue actuellement vers l'Ain. Les températures sont assez élevées sur le pays avec à 11 heures déjà plus de 20° sur tout le pays sauf côtes de la Manche et de l'Atlantique, jusqu'à 27° en Provence et 29,4° à Corte.

Suivi météo à 10:57

Pour aujourd'hui, Météo-France attend des bourgeonnements nuageux donnant quelques ondées orageuses jusqu'en plaine, du sud-ouest au nord-est. Mais c'est sur les Pyrénées et le piémont pyrénéen que le risque est le plus important où les orages peuvent être ponctuellement forts. Risque d'orages sur les reliefs, l'Auvergne, la Bourgogne et Rhône-Alpes. 

 

Demain, la plupart des régions va connaître un temps instable avec des averses orageuses, plus précoces sur les Alpes, note Météo-France. Le temps est nettement et rapidement plus chaotique sur le sud-ouest (de l'Aquitaine à Midi-Pyrénées). En fin d'après-midi de nombreux et forts orages éclatent et donnent des précipitations localement importantes, peut-on lire sur le bulletin national de l'institution. De la Bretagne aux côtes de la Manche, ainsi des côtes du Languedoc à la Côte d'Azur et la Vallée du Rhône, le temps est plus ensoleillé.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

La prévision des orages en France pour les prochains jours

Jeudi 24 mai 2007:

La situation restera assez calme malgré l’intensification de l’instabilité convective d’évolution diurne (liée à la présence d’une chaleur marquée, mais aussi à la baisse des pressions en altitude et donc au refroidissement). Ceci se traduira par l’éclosion d’orages isolés plus nombreux dans plusieurs régions.

Dès le matin, des averses et des orages pourront éclater dans l’intérieur du sud-ouest et notamment dans le nord de Midi-Pyrénées et dans l’ouest du Massif-Central. A partir de la mi-journée, d’autres orages isolés se formeront de la Bourgogne à Champagne-Ardennes à cause d’une anomalie de tropopause située approximativement au sud de la Bourgogne. En cours d’après-midi de jeudi, cette anomalie se dirigera vers le nord-ouest (départements centraux), ce qui engendrera une déstabilisation de la masse d’air de l’est de l’Ile-de-France et de l’est de la Picardie aux départements situés juste au nord de cette anomalie. Bien qu’isolés, ces orages peuvent être ponctuellement forts accompagnés de fortes averses. D’autres orages isolés pourront aussi se former dans une moindre mesure de la Lorraine à la Bourgogne.

Comme la veille, des orages isolés se développeront aussi en montagne dans le Jura, les Alpes et l’ensemble du Massif-Central. Enfin dans tout le quart sud-ouest, Pyrénées comprises, le temps sera assez ensoleillé malgré un léger voile de nuages élevés. Quelques foyers orageux isolés pourront aussi s’y développer, le massif pyrénéen étant évidemment plus exposé. En soirée et dans la nuit de jeudi à vendredi, l’activité orageuse régressera un peu partout même si on ne peut exclure quelques averses ou orages récalcitrants approximativement sur les mêmes régions.


Vendredi 25 mai 2007:

Une dynamique devrait se mettre en place avec l’approche de la goutte froide espagnole. En effet, l’anomalie froide se rapprochant, le flux va s’accélérer en altitude, ce qui va conduire à des cisaillements de vitesse non négligeables. L’interaction de cette dynamique avec les plus basses couches va provoquer le creusement d’un système dépressionnaire dans les couches plus basses. Le cisaillement directionnel des vents se renforcera vendredi en journée des frontières belges aux régions intérieures du quart nord-ouest et au sud-ouest.

En raison du manque de fiabilité, les détails de la prévision des orages de cette journée ne sont donnés qu’à titre informatif et seront sans nul doute modifiés lors de la mise à jour de jeudi,  et ce malgré la courte échéance de la prévision. Et oui, la prévision météo n’est pas une tâche facile, comprenez ceux qui en font leur passion !


Malgré cette réticence, nous vous proposons la prévision suivante. Des frontières belges aux régions intérieures du quart nord-ouest, des orages s’organiseront en cours de journée. Ils pourront être ponctuellement assez forts et déverser d’intenses averses locales. Cette tendance orageuse devrait faiblir en soirée et nuit suivante.

En revanche là où ce sera inquiétant, c’est dans le sud-ouest et notamment en Aquitaine. Sur cette région, de violents orages se développeront à grande vitesse à partir du milieu ou de la fin d’après-midi. Associés aux éléments cités précédemment, ces orages pourraient bien s’organiser en complexe multicellulaire de méso-échelle. Bien évidemment, ces orages pourront déverser des quantités de pluie ou de grêle très importante. A ce sujet - cela reste à confirmer – le risque de grêle semble élevé dans la région en raison d’une intrusion d’air sec à l’étage moyen (entre les altitudes géopotentielles 700-600 kPa). L’activité électrique risque d’être très élevée avec de nombreux impacts de foudre. Comme tous les orages organisés et violents, de très fortes rafales de vent pourront être observées à l’avant du système orageux, et en particulier à l’avant des noyaux de précipitations intenses. Cette activité orageuse organisée et très marquée concernera en soirée et dans la nuit de vendredi à samedi tout l’ouest de l’Aquitaine.

Mais attention, il suffit que la goutte froide ait un comportement légèrement différent pour que les zones concernées dans cette prévision ne soient plus les mêmes…


Pour les jours suivants, l’activité orageuse concernera la quasi-totalité du pays samedi 26 puis s’effacera dimanche 27. Prévision évidemment à affiner dans les prochaines mises à jour.

Notons aussi que les valeurs citées dans ce bulletin ne sont données qu’à titre indicatif et n’engage pas la responsabilité du prévisionniste ni celle d’Infoclimat : nous vous recommandons de consulter diverses sources de prévision météorologique, notamment les bulletins de Météo-France, et en particulier la carte et les bulletins de vigilance s’il y en a.

Les bulletins spéciaux sont strictement informatifs, et ne se substituent en aucun cas aux vigilances météorologiques de Météo-France que nous vous invitons à consulter (chaque mise à jour de la carte de vigilance est signalée dans le suivi en temps réel). De fait, l'émission des bulletins spéciaux est indépendante des niveaux de vigilance retenus par Météo-France.
Les bulletins spéciaux ne doivent pas être utilisés pour la protection des biens et des personnes. Ils sont rédigés selon la disponibilité des responsables d'Infoclimat, et ne peuvent ainsi pas être systématiquement assurés. Merci de votre compréhension.


L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑