• Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.14h00, 7.2°C
    77%, 998.9hPa
    Vent de direction OSO29 km/h (raf. 47)

Bulletin spécial N°126

CarteTempête/coup de vent
Consulter l'analyse et le résumé    

Problèmes pour lire ce bulletin ? Cliquez ici   •   Cliquez ici pour ajouter les bulletins spéciaux en direct sur votre site !

Fermer

Suivi météo à 10:05

Le vent est très nettement retombé ce matin sur toutes les régions méditerranéennes, et ne justifie plus de bulletin spécial.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 22:37

Ce soir, bien que restant sensible, le vent souffle moins fort autour de la Méditerranée. Ainsi, entre 20h et 21h, les plus fortes rafales se sont élevée à

  • 83 km/h à Ersa-Cap Corse
  • 76 km/h à Bonifacio-Cap Pertusato (2A)
  • 74 km/h à Hyères-Le Palyvestre (83)
  • 69 km/h à Marseille-Marignane (13), à l'île Rousse (2B) et au Mont Aigoual (30)

A noter les 93 km/h relevé à la station de Château Arnoux/St-Auban (04)


Entre 21h et 22h, les seules stations qui ont vu des rafales supérieures ou égales à 80 km/h sont :

  • 83 km/h à Saint Mandrier-Cap Cépet (83) et à Toulon-La Mitre (83)
  • 80 km/h à Bonifacio-Cap Pertusato (2A)

Les autres stations du littoral relèvent le plus souvent entre 40 et 80 km/h.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 14:55

Si le vent est encore sensible sur beaucoup de régions, seules les régions Méditerranéennes conservent un vent fort. Il est moins puissant qu'hier, mais de fortes rafales sont encore relevées. Sur les côtes, on observe souvent de 60 à 100 km/h, les plus fortes sur les côtes Varoises et la Corse, et de 50 à 80 km/h dans les terres.

Si on retient quelques valeurs prises entre 13h et 14h :

  • 107 km/h à Saint Mandrier-Cap Cépet (83)
  • 100 km/h à Toulon-La Mitre (83) et à Ersa-Cap Corse (mais 119 km/h durant l'heure précédente)
  • 94 km/h à Bonifacio-Cap Pertusato (2A) (mais 104 km/h entre 11h et 12h)
  • 86 km/h au Cap Béar-Port Vendres (66)
  • 80 km/h à Marseille-Marignane (13)

Suivi météo à 09:18

Les vents ont perduré avec virulence toute la nuit sur les régions méditerranéennes, dépassant souvent le seuil de la tempête. Ainsi, sur les caps varois, les plus fortes valeurs de vent mesurées au Cap Cépet et l'Ile du Levant sont souvent comprises entre 100 et 120 km/h.

Sur la Corse, le vent a légèrement faibli sur le Cap Corse, mais s'est renforcé au sud de l'île, puisqu'on a relevé 130 km/h à Bonifacio/Pertusato, mais, et c'est plus rare, 107 km/h relevés à 7h sur l'aérodrome situé dans la plaine de Figari. Sur la côte occidentale, les vents d'ouest demeurent très vigoureux, avec un vent moyen de 65km/h relevé à 8h au sémaphore d'Ajaccio/La Parata.

Sur les Alpes-Maritimes, le fort vent d'ouest d'hier a disparu, et même remplacé par des rafales de NE à Cannes-Mandelieu (69km/h à 8h). Enfin au mont Aigoual, le vent du Nord a encore soufflé cette nuit en tempête avec des pointes à 141km/h.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 22:41

En fin de soirée, le vent souffle toujours en tempête autour de la Méditerranée. Les rafales oscillent fréquemment entre 70 et 130 km/h sur les côtes et 50 à 90 km/h plus dans l'intérieur.

Entre 21h et 22h on a ainsi pu relever :

  • 133 km/h au Mont Aigoual (30) et même 159 km/h une nouvelle fois au cours de l'heure précédente
  • 130 km/h à Ersa-Cap Corse (2B)
  • 126 km/h à Bonifacio-Cap Pertusato (2A)
  • 115 km/h au Cap Béar-Port Vendres (66)
  • 107 km/h à l'île Rousse (2B)
  • 100 km/h à l'Ile du Levant (83)
  • 94 km/h à Leucate (11) et Millau (12)

Suivi météo à 20:57

Pour cette soirée, on retiendra quelques relevés :

  • 159 km/h au Mont Aigoual (30) pour 104 km/h de vent moyen entre 18h et 19h et même 161 km/h entre 17h et 18h avec 111 km/h de vent moyen à 18h ! 
  • 148 km/h à Cap Béar-Port Vendres (66) entre 18h et 19h
  • 104 km/h à Saint Mandrier-Cap Cépet (83)

Entre 19h et 20h :

  • 133 km/h au Mont Aigoual (30)
  • 130 km/h à Ersa-Cap Corse (2B)
  • 115 km/h à l'île Rousse (2B)
  • 119 km/h à Cap Béar-Port Vendres (66)


En général, on retrouve des valeurs entre 70 et 110 km/h en Méditerranée, 50 à 80 km/h plus dans l'intérieur et dans le sud-ouest, à l'image des 80 km/h de Millau (12), des 76 km/h de Bordeaux Mérignac (33) ou des 72 km/h de Toulouse Blagnac (31) et de Mont de Marsan (40).

Suivi météo à 18:42

La zone d'air froid d'altitude avec ces forçages est bien passée au-dessus du golfe de gêne et de la plaine du Pô. La zone de divergence a été bien marquée. La cyclogenèse qui s'en est suivi a sévèrement renforcé les vents, canalisés par les reliefs du sud de la France.

Progressivement, la dépression s'affaiblit dans la journée de mardi et les rafales baissent en intensité.


Pour la prévision du vent dans la soirée de lundi on peut donner quelques valeurs pour les zones non abritées. Dans le domaine de la Tramontane, les rafales atteignent les 70 à 100 km/h sur les côtes et 50 à 90 km/h dans les terres, voire 110 à 130 km/h sur les cap exposés. Sur les côtes Varoises, les rafales montent jusqu'à 70 à 100 km/h sur les terres, voire 100 à 130 km/h sur les Iles. Sur les côtes des bouches du Rhône, le vent d'ouest ou de nord-ouest souffle de 60 à 90 km/h en rafales sur les côtes. Sur les Alpes Maritimes le vent souffle aussi très forts avec là aussi des rafales de 70 à 90 km/h, plus localement 100 km/h. Sur cette région, le vent est toutefois plus irrégulier. En Corse, des rafales de 70 à 110 km/h voire 130 km/h sont possibles sur les côtes ou le relief en fonction de l'exposition. Sur le Cap Corse, des rafales de 120 à 150 km/h sont probables.

Toutes ces valeurs perdent généralement entre dix et vingt kilomètres par heure dans la nuit, parfois un peu plus, et une dizaine d'autres en fin de nuit. Sur la côte d'Azur le vent devient franchement plus faible et plus irrégulier.


Ce mardi, la Tramontane souffle encore fort le matin avec des pointes de 60 à 90 km/h sur les côtes, temporairement quelques pointes locales de 100 à 110 km/h ne sont pas exclues. Dans les terres elle a nettement faiblit et reste le plus souvent limitée entre 40 et 60 km/h, plus localement jusqu'à 70km/h. Dans l'après-midi les rafales de plus de 80 km/h se font partout plus rares. Sur les côtes Varoises, le vent atteint encore 70 à 100 km/h sur les côtes et 50 à 80 km/h en fonction de l'exposition dans les terres. Là aussi, les rafales de plus de 80 km/h sur les côtes dans l'après-midi se font plus rares. Dans les Bouches du Rhône, des rafales de 60 à 80 km/h sont probables sur les côtes, plus faibles dans les terres.

En Corse, le vent souffle encore en rafales de 70 à 130 km/h le matin en fonction de l'exposition. Il faiblit au nord de l'Ile avec des rafales qui dépassent plus difficilement les 90 à 110 km/h au Cap-Corse dès la mi-journée ou peu après. Au sud de l'Ile la diminution du vent est moins nette et les rafales de 80 à 110 km/h en fonction de l'exposition restent fréquentes, notamment dans les Bouches de Bonifacio où les 130 km/h restent possibles, principalement en première partie de journée. Il ne faiblit plus franchement qu'en soirée et surtout la nuit de mardi à mercredi.

Prévisions du phénomène

Pour la prévision du vent dans la soirée de lundi on peut donner quelques valeurs pour les zones non abritées. Dans le domaine de la Tramontane, les rafales atteignent les 70 à 100 km/h sur les côtes et 50 à 90 km/h dans les terres, voire 110 à 130 km/h sur les cap exposés. Sur les côtes Varoises, les rafales montent jusqu'à 70 à 100 km/h sur les terres, voire 100 à 130 km/h sur les Iles. Sur les côtes des bouches du Rhône, le vent d'ouest ou de nord-ouest souffle de 60 à 90 km/h en rafales sur les côtes. Sur les Alpes Maritimes le vent souffle aussi très forts avec là aussi des rafales de 70 à 90 km/h, plus localement 100 km/h. Sur cette région, le vent est toutefois plus irrégulier. En Corse, des rafales de 70 à 110 km/h voire 130 km/h sont possibles sur les côtes ou le relief en fonction de l'exposition. Sur le Cap Corse, des rafales de 120 à 150 km/h sont probables.

Toutes ces valeurs perdent généralement entre dix et vingt kilomètres par heure dans la nuit, parfois un peu plus, et une dizaine d'autres en fin de nuit. Sur la côte d'Azur le vent devient franchement plus faible et plus irrégulier.


Ce mardi, la Tramontane souffle encore fort le matin avec des pointes de 60 à 90 km/h sur les côtes, temporairement quelques pointes locales de 100 à 110 km/h ne sont pas exclues. Dans les terres elle a nettement faiblit et reste le plus souvent limitée entre 40 et 60 km/h, plus localement jusqu'à 70km/h. Dans l'après-midi les rafales de plus de 80 km/h se font partout plus rares. Sur les côtes Varoises, le vent atteint encore 70 à 100 km/h sur les côtes et 50 à 80 km/h en fonction de l'exposition dans les terres. Là aussi, les rafales de plus de 80 km/h sur les côtes dans l'après-midi se font plus rares. Dans les Bouches du Rhône, des rafales de 60 à 80 km/h sont probables sur les côtes, plus faibles dans les terres.

En Corse, le vent souffle encore en rafales de 70 à 130 km/h le matin en fonction de l'exposition. Il faiblit au nord de l'Ile avec des rafales qui dépassent plus difficilement les 90 à 110 km/h au Cap-Corse dès la mi-journée ou peu après. Au sud de l'Ile la diminution du vent est moins nette et les rafales de 80 à 110 km/h en fonction de l'exposition restent fréquentes, notamment dans les Bouches de Bonifacio où les 130 km/h restent possibles, principalement en première partie de journée. Il ne faiblit plus franchement qu'en soirée et surtout la nuit de mardi à mercredi.

Prévisions météo du phénomène

Mis à jour le lundi 28 mai 2007 à 18:42

Pour la prévision du vent dans la soirée de lundi on peut donner quelques valeurs pour les zones non abritées. Dans le domaine de la Tramontane, les rafales atteignent les 70 à 100 km/h sur les côtes et 50 à 90 km/h dans les terres, voire 110 à 130 km/h sur les cap exposés. Sur les côtes Varoises, les rafales montent jusqu'à 70 à 100 km/h sur les terres, voire 100 à 130 km/h sur les Iles. Sur les côtes des bouches du Rhône, le vent d'ouest ou de nord-ouest souffle de 60 à 90 km/h en rafales sur les côtes. Sur les Alpes Maritimes le vent souffle aussi très forts avec là aussi des rafales de 70 à 90 km/h, plus localement 100 km/h. Sur cette région, le vent est toutefois plus irrégulier. En Corse, des rafales de 70 à 110 km/h voire 130 km/h sont possibles sur les côtes ou le relief en fonction de l'exposition. Sur le Cap Corse, des rafales de 120 à 150 km/h sont probables.

Toutes ces valeurs perdent généralement entre dix et vingt kilomètres par heure dans la nuit, parfois un peu plus, et une dizaine d'autres en fin de nuit. Sur la côte d'Azur le vent devient franchement plus faible et plus irrégulier.


Ce mardi, la Tramontane souffle encore fort le matin avec des pointes de 60 à 90 km/h sur les côtes, temporairement quelques pointes locales de 100 à 110 km/h ne sont pas exclues. Dans les terres elle a nettement faiblit et reste le plus souvent limitée entre 40 et 60 km/h, plus localement jusqu'à 70km/h. Dans l'après-midi les rafales de plus de 80 km/h se font partout plus rares. Sur les côtes Varoises, le vent atteint encore 70 à 100 km/h sur les côtes et 50 à 80 km/h en fonction de l'exposition dans les terres. Là aussi, les rafales de plus de 80 km/h sur les côtes dans l'après-midi se font plus rares. Dans les Bouches du Rhône, des rafales de 60 à 80 km/h sont probables sur les côtes, plus faibles dans les terres.

En Corse, le vent souffle encore en rafales de 70 à 130 km/h le matin en fonction de l'exposition. Il faiblit au nord de l'Ile avec des rafales qui dépassent plus difficilement les 90 à 110 km/h au Cap-Corse dès la mi-journée ou peu après. Au sud de l'Ile la diminution du vent est moins nette et les rafales de 80 à 110 km/h en fonction de l'exposition restent fréquentes, notamment dans les Bouches de Bonifacio où les 130 km/h restent possibles, principalement en première partie de journée. Il ne faiblit plus franchement qu'en soirée et surtout la nuit de mardi à mercredi.

Suivi météo à 18:26

Avec ces vents forts à violents, Météo-France laisse les départements méditerranéens en vigilance jaune (le Gard et les Bouches du Rhône (sauf l'ouest du département) étant un peu plus épargnés, sont en vigilance verte).

 

Demain mistral et tramontane, ainsi que le vent d'ouest entre Var et Corse souffleront encore fortement, jusqu'à 80-90km/h, ponctuellement 100km/h et jusqu'à 100-110km/h sur les bouches de Bonifacio.

Suivi météo à 18:12

VENTEUX, c'est le mot. En effet, les rafales sont tempêtueuses autour de la Méditerranée, mais elles sont également bien ressenties sur le Massif-Central, sur les côtes de la Manches et de l'Atlantique ainsi qu'entre Atlantique et Méditerranée. Plus en détails, entre 16 et 17heures locales, on relève:

  • 130km/h à l'Île Rousse (2B) et Bonifacio/Cap Pertusato (2A) et Ersa/Cap Corse (2B) [vent moyen: 100km/h] où on a relevait à 15h et 16h: 156km/h.
  • 122km/h à St Mandrier/Cap Cépet (83)
  • 119km/h à Port-Vendres/Cap Béar (66)
  • 111km/h à l'Île du Levant (83)
  • 107 km/h à Cap Ferrat - St-Jean-Cap-Ferrat (06)
  • 104km/h à Perpignan-Rivesaltes (66) et Leucate (11)
  • 100km/h à Toulon/La Mître (83)
  • 91km/h à Hyères/Le Palyvestre (83)
  • entre 70 et 90km/h sur la côte est de la Corse
  • 83km/h à Millau (12) [mais 111 km/h l'heure précédente]
  • 80km/h à Carcassonne-Salvaza (11)
  • entre 60 et 80km/h sur le pourtour méditerranéen et le sud du Massif-Central

Plus à l'ouest, les différentes stations synoptiques observent des rafales à:

  • 83km/h à l'Île de Ré / Pointe des Baleines (17) et Toulouse-Blagnac (31)
  • 80km/h à Lège/Cap Ferret (33)
  • 72km/h à St Jean de Luz/Socoa (64), Biscarosse/Parentis(40), l'Île d'Oléron (40), La Rochelle/Île de Ré (17) et Port en Bessin (14)
  • 69km/h à Cazaux/La Teste de Buch (33) et au Havre/Octeville (76)
  • 65km/h à Biarritz/Anglet (64), Belle Île/Le Talut (54) et Valognes (50)
  • entre 50 et 70km/h dans les terres de l'ouest, comme à Poitiers/Biard (86), Cognac/Châteaubernard (16) et Agen/La Garenne (47) pour donner quelques exemples.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 14:59

Le vent souffle en tempête autour de la Méditerranée. On relève ainsi en rafales à 14h :

  • 150 km/h à Ersa-Cape Corse (2B) avec 103 km/h de vent moyen.
  • 122 km/h à Perpignan-Rivesaltes (66)
  • 119 km/h à l'Ile du Levant (83)
  • 112 km/h à l'île Rousse (2B)
  • 104 km/h à Saint Mandrier-Cap Cépet (83) et à Bonifacio-Cap Pertusato (2A)
  • 76 km/h à Nice-Côte d'Azur (06)


Dans le sud-ouest on relève :

  • 94 km/h à Millau (12)
  • 70 km/h à Toulouse Blagnac (31)
  • 69 km/h à Saint-Girons-Antichan (09) et Bordeaux-Mérignac


Sur les côtes de la Manche et de l'Atlantique on retrouve encore beaucoup de rafales entre 50 et 80 km/h.

Suivi météo à 13:50

Les rafales se font violentes autour de la Méditerranée. A 13h, on relève de nombreuses pointes supérieures à 100km/h:

  • 104km/h à Bonifacio/Cap Pertusato (2A)
  • 107km/h à Perpignan/Rivesaltes (66) et Leucate (11)
  • 111km/h à Saint-Mandrier/Cap Cépet (83), l'Île Rousse (2B)
  • 115km/h à l'Île du Levant (83) [vent moyen: 83km/h]
  • 119km/h à Port-Vendres/Cap Béar (66)
  • 141km/h à Ersa/Cap Corse (2B) [vent moyen: 94km/h]

Suivi météo à 12:12

Les vents se renforcent en Méditerranée, atteignant le stade de la tempête. A 11h, on relève:

  • 133km/h à Ersa/Cap Corse (2B)
  • 111km/h à Leucate (11)
  • 104km/h à Perpignan-Rivesaltes (66), Saint-Mandrier/Cap Cépet (83) et l'Ile du Levant (83).
  • 94km/h à Bonifacio/Cap Pertusato (2A)
  • 83km/h au Cap Béar/Port-Vendres (66) et l'Île Rousse (2B)
  • 72km/h à Montpellier/Fréjorgues (34), au Luc/Le Cannet (83)
  • 69km/h au Cap Ferrat (06) et Carcassonne/Salvaza (11)
  • 63km/h à Figari (2A)
  • 61km/h à Hyères/Le Palyvestre (83), Cannes/Mandelieu (06)

En Manche et sur l'Atlantique, les vents orientés nord à nord-ouest soufflent fortement, on relevait également à 11h, des rafales comprises entre 61km/h à Brignogan (29) et 74km/h à Port en Bessin (14) pour la Manche; Pour l'Atlantique les stations synoptiques observaient entre 76 km/h à Lanvéoc/Poulmic (29) et Belle Île/Le Talut (56) à 94km/h à la Pointe Baleine/Ile de Ré (17).

 

Sur le sud-ouest également on ressent ces rafales, jusque dans les terres. On observe 91km/h à Saint Jean de Luz /Socoa (64) et Biscarosse/Parentis (40), 69km/h à Mont de Marsan (40), 65km/h à Tarbes/Ossun/Lourdes (45) et 61km/h à Toulouse/Francazal (31), Bergerac/Roumanière (24) et Albi/Le Séquestre (81).

Suivi météo à 09:57

En cours de nuit le vent a continué à souffler très fort sur les côtes de l'Atlantiques. Les rafales étant souvent comprises entre 70 et 110 km/h, temporairement jusque 115 km/h. Il s'est renforcé sur les côtes de la Manche jusqu'au Cotentin avec des rafales de 70 à 100 km/h, temporairement un peu plus.

Ce matin, les rafales perdent un peu de leur puissance sur la pointe Bretonne, mais elles restent fortes sur les côtes de l'Aquitaine avec, par exemple :

Entre 7h et 8h :

  • 111 km/h à Saint Jean de Luz-Pointe de Socoa (64)
  • 93 km/h à Biscarosse (40), Lège-Cap Ferret (33) et à Cherbourg-Vigie du Homet

Entre 8h et 9h :

  • 100 km/h à Biscarosse (40)
  • 94 km/h à Saint Jean de Luz-Pointe de Socoa (64), Lège-Cap Ferret (33), à la pointe de Chassiron (17) et même à La Rochelle-Le Bout Blanc (17)
  • 91 km/h à La Pointe de la Hague (50)
  • 83 km/h à Port en Bessin (14) et Biarritz-Anglet (64)

 


Autour de la Méditerranée où le vent doit se renforcer en cours de journée, on relève :

  • 96 km/h à Perpignan-Rivesaltes (66)
  • 91 km/h à Leucate (11)
  • 87 km/h à Ersa-Cap Corse (2B)
  • 83 km/h à l'Ile du Levant (83)

Suivi météo à 09:04

La vigilance orange aux vents violents a été levée en cours de nuit (02h08) sur l'ensemble des départements.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 23:18

Les vents violents qui soufflent sur le nord-ouest du pays ont provoqués la mort de 3 personnes.

Il s'agit de 2 plongeurs qui plongeaient près des côtes à Perros-Guirec (Côtes d'Armor). La 3ème victime est un plaisancier qui était à bord d'un voilier de 21 mètres vers Penmarc'h (Finistère).

Suivi météo à 23:06

Dans le bulletin de suivi de Météo-France Rennes, on apprend que le Morbihan, la Loire-Atlantique ainsi que la Vendée sortent de la vigilance orange à 23h.

Sur les autres départements encore en niveau 3 de vigilance, les rafales attendues sont toujours de 100 à 120km/h sur les côtes et 80 à 90km/h dans les terres.

Suivi météo à 23:04

A 16h, nous retrouvons toujours nos 8 départements en vigilance orange en raison des vents violents qui soufflent et vont continuer de souffler jusqu'à demain, lundi, 06h.

Suivi météo à 23:00

Voici un petit point de la situation en fin de soirée :


Le vent souffle toujours très fort sur l'ensemble des côtes de la Bretagne et de l'Atlantique. Les rafales sont très fréquemment comprises entre 70 et 110 km/h sur les côtes et 40 à 70 km/h dans les terres.


Entre 21h et 22h on a par exemple relevé :

  • 104 km/h à la pointe du Raz (29)
  • 100 km/h à Ouessant-Stiff (29)
  • 96 km/h à Brignogan (29)
  • 94 km/h à 104 km/h à la Pointe de Penmarc'h (29), l'Ile d'Yeu-Saint Sauveur (85) et Saint Jean de Luz-Pointe de Socoa (64)

 

Autour de la Méditerranée le vent se renforce très nettement avec par exemple, 87 km/h à Leucate (11) ou encore 83 km/h à Ersa-Cap Corse (2B).

Suivi météo à 19:50

Le vent ne faiblit pas. On relève toujours de rafales entre 70 et 120 km/h sur les Côtes de l'Atlantiques. On retiendra notamment les 94 km/h de vent moyen à la station de Pornichet-Pointe de Chemoulin (44) à 19h. Dans les terres, on relève beaucoup de stations avec des rafales entre 50 et 80 km/h.

Les rafales maximum relevées entre 18h et 19h sont, par exemple, de :

  • 115 km/h à la Pointe du Raz (29)
  • 107 km/h à Ouessant-Stiff (29)
  • 107 km/h à Belle Ile-Le Talut (56) et Biscarosse (40)

Suivi météo à 18:00

Selon le bulletin de suivi de Météo-France, la pression au centre a été estimé à 981 hPa à 16h.

 

Le vent reste fort sur les côtes de l'Atlantique et de la Bretagne avec des rafales le plus souvent comprises entre 70 et 110 km/h. Des les terres de la façade ouest, de la Bretagne aux Pyrénées, on observes souvent des rafales entre 60 et 80 km/h. Entre 16h et 17h, on a par exemple relèvé des rafales de :

  • 115 km/h à l'île de Groix-Beg Melen (56)
  • 112 km/h Pornichet-Pointe de Chemoulin (44)
  • 107 km/h à la Pointe du Raz (29)
  • 104 km/h à la Pointe de Penmarc'h (29)
  • 100 km/h à Ouessant-Stiff (29)
  • 96 km/h à Brignogan (29) et Biscarosse (40)
  • 83 km/h à Quimper-Pluguffan (29) et même à Laval-Entrammes (53)
  • 80 km/h à Brest-Guipavas (29), Lorient-Lann Bioué (56), Vannes-Séné (56) ou encore La Roche sur Yon-les Ajoncs(85)
  • 76 km/h à Bordeaux-Mérignac (33)

Suivi météo à 17:31

Situation


Une dépression très creuse est arrivée ce dimanche sur les côtes Bretonnes (981 hPa à 16h). Elle s'enfonce très lentement vers la Normandie et le Bassin Parisien en cours de nuit. C'est une trajectoire un peu plus sud et encore un peu moins rapide que sur le précédent bulletin, même si ces différences restent minimes.

La situation s'est bien dynamisée sur l'Atlantique. La zone d'air froid d'altitude provoque un thalweg, celui-ci s'est bien renforcé en arrivant sur les côtes de l'Europe de l'ouest, l'ondulation du flux d'altitude devient très importante. L'anomalie de tropopause est marquée et assez brutale : les forçages ont été importants dès la journée de samedi. En effet, suite à cette arrivée d'air froid en altitude, le gradient thermique (contraste horizontal de température) a augmenté et renforcé le jet. Sous l'influence de la franche anomalie d'altitude, celui-ci s'est scindé en deux parties : les forçages étant au centre. C'est la signature classique des forçages se situant à l'interface entre une entrée droite de jet et une sortie gauche de jet. Actuellement, les deux parties de ce dédoublement de jet s'écartent de plus en plus. Les forçages sont répartis sur une surface plus importante mais baissent en intensité. Ils entretiennent plus difficilement le système dans les basses couches qui commence à perdre de l'énergie d'autant que la convergence augmente dans les basses couches suite à l'entrée du minimum de pression dans les terres et des frottements induits. Et la dépression commence à lentement se combler, le vent associé à ce système n'en reste pas moins violent.

Dans les basses couches justement, le tourbillon initial, s'est fait franchement étiré par le forçage d'altitude et s'est renforcé, à l'image des patineurs qui tournent plus vite en ramenant les bras le long de leur corps. La dépression s'est creusée en même temps que le vent s'est renforcé et le coup de vent a touché nos côtes à partir de la mi-journée de dimanche. L'anomalie chaude et humide de basse couche est faible par rapport à celle présente sur le territoire ces derniers jours, mais elle est suffisante pour favoriser la condensation qui apporte de l'énergie supplémentaire au système. Le minimum de pression s'enfonce vers la Normandie puis le Bassin Parisien en soirée et la nuit suivante.

A l'arrière, du front froid et de la franche advection froide, le vent s'est franchement renforcé. Un régime de violentes averses orageuses s'est installé et, sous les grains, de très fortes rafales ont été enregistrées et continuent de se produire. Une deuxième zone de vent très fort concerne la bascule en flux de nord. En effet, le minimum de pression se déplace très lentement tandis qu'en altitude le flux s'ondule de plus en plus. Les pressions remontent par le nord-ouest et une forte confluence associé à une augmentation du vent, se dessine dans les basses couches. Le lent décalage vers l'est de l'ensemble permet aux vents de rester sensibles voire forts une bonne partie de la journée de lundi.

 

Autour de la Méditerranée, on observe l'arrivée de la zone plus froide d'altitude. Une zone de divergence en altitude associée au forçage créé par le thalweg et je jet associé provoque une baisse de pression dans la plaine du Pô et le Golfe de Gênes. Du même coup, le vent de nord-ouest ou d'ouest se renforce très nettement dans le Golfe du Lion et sur le littoral Méditerranéen.

 


Prévision


Sur le Finistère, l'épisode le plus violent touche à sa fin. Des pointes de 80 à 110 km/h restent fréquentes sur les côtes, voire 110 à 120 km/h sous un grain plus violent. Dans la nuit, les rafales de plus de 110 puis 100 km/h sont plus rares. Sur les côtes sud de la Bretagne jusqu'à l'estuaire de la Loire, des rafales de 90 à 110 km/h ne sont pas rares. Localement, principalement sur les îles, des rafales de 120 km/h sont possibles. Le vent reste très fort en soirée et début de nuit puis les pointes de plus de 100 km/h se raréfient. De la Vendée à la Charente-Maritime, le maximum est atteint en soirée et début de nuit avec des pointes de 90 à 100 km/h, plus localement 110 km/h. Dans les terres, des rafales de 70 à 100 km/h sont possibles en Bretagne. Sur les départements côtiers, les rafales se limitent le plus souvent de 60 à 90 km/h, plus forte en allant vers le littoral. Plus à l'intérieur, et notamment de l'estuaire de la Loire au sud de la région Centre ainsi que sur le Poitou, les rafales sont souvent comprises entre 40 et 60 km/h, plus temporairement 60 à 80 voire 90 km/h. Le maximum dans les terres est atteint en cours de soirée ou de nuit.

Le vent est faible et variable en Normandie, de secteur est sur les côtes. Une brutale rotation du vent au secteur nord s'opère sur les côtes nord du Finistère. Des pointes de 90 à 110 km/h sont possibles, temporairement 120 km/h sous un grain plus puissant. Cette rotation se décale progressivement vers la baie du Mont Saint-Michel en soirée et dans la nuit. Des rafales de 80 à 100 km/h sont alors possibles, plus localement 110 km/h, le maximum étant alors atteint vers le milieu de la nuit, ou un peu après sur l'est de la Bretagne. Dans les terres, il faut compter entre 60 et 90 km/h, plus fort à mesure que l'on se rapproche des côtes. Cette rotation concerne progressivement le département de la Manche en cours de soirée et début de nuit, le maximum du vent étant atteint en seconde partie de nuit. Lundi en début de matinée, la zone de transition entre le vent fort de secteur nord et le vent faible et plus variable ou plus modéré de secteur est se situe vers la Baie de Seine. Dans la zone de vent fort les rafales dépassent plus difficilement les 100 km/h.

Lundi, sur toutes ces régions, le vent baisse progressivement en intensité. Si le matin, surtout en début de matinée, les rafales de 70 à 100 km/h en fonctions des grains sont encore fréquentes, l'après-midi le vent faiblit plus franchement. De fortes rafales persistent toutefois de la Manche à la Somme sous certaines averses. Du Bassin Parisien au nord et au nord-est, le vent est faible à modéré : faible sur le nord-est, modéré sur le Bassin Parisien avec quelques rafales de 40 à 50 km/h. en cours de journée et dans l'après-midi il monte d'un cran avec plus de rafales comprises entre 40 à 60 km/h en fonction des averses, jusque 70 à 80 km/h sur la Manche. Le vent reste plus faible jusqu'au soir sur le nord-est.


Sur les côtes de l'Aquitaine, le vent de 60 à 90 km/h voire 100 à 110 km/h qui souffle actuellement se renforce dans la soirée et la nuit avec des rafales approchant voire dépassant localement les 100 km/h plus fréquentes. Dans l'intérieur, les rafales sont souvent comprises entre 50 et 70 km/h voire 80 km/h à 90 km/h. Ce vent fort persiste toute la nuit. Le long des Pyrénées, les rafales de 60 à 80 km/h sont plus fréquentes. Lundi matin les rafales sont encore très fortes, puis elles faiblissent dans l'après-midi.

 

On note que ce type de coup de vent n'est pas exceptionnel en période hivernale. En revanche fin mai, c'est moins fréquent et la végétation est moins prête à subir les assauts du vent.

 

 

Autour de la Méditerranée, le vent commence à se renforcer dès la nuit de dimanche à lundi. Au cours de la journée de lundi le vent continue à monter à puissance. Voici quelques valeurs possibles lundi après-midi dans les zones non abrités. Dans le domaine de la Tramontane, elles atteignent les 80 à 100 km/h sur les côtes, voire 110 à 130 km/h sur les cap exposés. Sur les côtes Varoises, les rafales montent jusqu'à 70 à 100 km/h sur les côtes, voire 110 km/h sur les Iles. Sur les côtes des Bouches du Rhône, le vent d'ouest ou de nord-ouest souffle de 70 à 90 km/h en rafales sur les côtes. Sur les Alpes Maritimes le vent souffle aussi très forts avec là aussi des rafales de 70 à 90 km/h, plus localement 100 km/h. Sur cette région, le vent est toutefois plus irrégulier, notament l'après-midi ou il devient plus faible et de direction plus variable. En Corse, des rafales de 90 à 110 km/h voire 130 km/h sont possibles sur les côtes ou le relief en fonction de l'exposition. Sur le Cap Corse, des rafales de 150 à 170 km/h sont probables, temporairement un peu plus.

Le vent reste très fort dans la nuit de lundi à mardi et une partie de la journée de mardi où il commence cependant à mollir un peu, surtout dans l'après-midi.

Prévisions du phénomène

Sur le Finistère, l'épisode le plus violent touche à sa fin. Des pointes de 80 à 110 km/h restent fréquentes sur les côtes, voire 110 à 120 km/h sous un grain plus violent. Dans la nuit, les rafales de plus de 110 puis 100 km/h sont plus rares. Sur les côtes sud de la Bretagne jusqu'à l'estuaire de la Loire, des rafales de 90 à 110 km/h ne sont pas rares. Localement, principalement sur les îles, des rafales de 120 km/h sont possibles. Le vent reste très fort en soirée et début de nuit puis les pointes de plus de 100 km/h se raréfient. De la Vendée à la Charente-Maritime, le maximum est atteint en soirée et début de nuit avec des pointes de 90 à 100 km/h, plus localement 110 km/h. Dans les terres, des rafales de 70 à 100 km/h sont possibles en Bretagne. Sur les départements côtiers, les rafales se limitent le plus souvent de 60 à 90 km/h, plus forte en allant vers le littoral. Plus à l'intérieur, et notamment de l'estuaire de la Loire au sud de la région Centre ainsi que sur le Poitou, les rafales sont souvent comprises entre 40 et 60 km/h, plus temporairement 60 à 80 voire 90 km/h. Le maximum dans les terres est atteint en cours de soirée ou de nuit.

Le vent est faible et variable en Normandie, de secteur est sur les côtes. Une brutale rotation du vent au secteur nord s'opère sur les côtes nord du Finistère. Des pointes de 90 à 110 km/h sont possibles, temporairement 120 km/h sous un grain plus puissant. Cette rotation se décale progressivement vers la baie du Mont Saint-Michel en soirée et dans la nuit. Des rafales de 80 à 100 km/h sont alors possibles, plus localement 110 km/h, le maximum étant alors atteint vers le milieu de la nuit, ou un peu après sur l'est de la Bretagne. Dans les terres, il faut compter entre 60 et 90 km/h, plus fort à mesure que l'on se rapproche des côtes. Cette rotation concerne progressivement le département de la Manche en cours de soirée et début de nuit, le maximum du vent étant atteint en seconde partie de nuit. Lundi en début de matinée, la zone de transition entre le vent fort de secteur nord et le vent faible et plus variable ou plus modéré de secteur est se situe vers la Baie de Seine. Dans la zone de vent fort les rafales dépassent plus difficilement les 100 km/h.

Lundi, sur toutes ces régions, le vent baisse progressivement en intensité. Si le matin, surtout en début de matinée, les rafales de 70 à 100 km/h en fonctions des grains sont encore fréquentes, l'après-midi le vent faiblit plus franchement. De fortes rafales persistent toutefois de la Manche à la Somme sous certaines averses. Du Bassin Parisien au nord et au nord-est, le vent est faible à modéré : faible sur le nord-est, modéré sur le Bassin Parisien avec quelques rafales de 40 à 50 km/h. en cours de journée et dans l'après-midi il monte d'un cran avec plus de rafales comprises entre 40 à 60 km/h en fonction des averses, jusque 70 à 80 km/h sur la Manche. Le vent reste plus faible jusqu'au soir sur le nord-est.


Sur les côtes de l'Aquitaine, le vent de 60 à 90 km/h voire 100 à 110 km/h qui souffle actuellement se renforce dans la soirée et la nuit avec des rafales approchant voire dépassant localement les 100 km/h plus fréquentes. Dans l'intérieur, les rafales sont souvent comprises entre 50 et 70 km/h voire 80 km/h à 90 km/h. Ce vent fort persiste toute la nuit. Le long des Pyrénées, les rafales de 60 à 80 km/h sont plus fréquentes. Lundi matin les rafales sont encore très fortes, puis elles faiblissent dans l'après-midi.

 

On note que ce type de coup de vent n'est pas exceptionnel en période hivernale. En revanche fin mai, c'est moins fréquent et la végétation est moins prête à subir les assauts du vent.

 

 

Autour de la Méditerranée, le vent commence à se renforcer dès la nuit de dimanche à lundi. Au cours de la journée de lundi le vent continue à monter à puissance. Voici quelques valeurs possibles lundi après-midi dans les zones non abrités. Dans le domaine de la Tramontane, elles atteignent les 80 à 100 km/h sur les côtes, voire 110 à 130 km/h sur les cap exposés. Sur les côtes Varoises, les rafales montent jusqu'à 70 à 100 km/h sur les côtes, voire 110 km/h sur les Iles. Sur les côtes des Bouches du Rhône, le vent d'ouest ou de nord-ouest souffle de 70 à 90 km/h en rafales sur les côtes. Sur les Alpes Maritimes le vent souffle aussi très forts avec là aussi des rafales de 70 à 90 km/h, plus localement 100 km/h. Sur cette région, le vent est toutefois plus irrégulier, notament l'après-midi ou il devient plus faible et de direction plus variable. En Corse, des rafales de 90 à 110 km/h voire 130 km/h sont possibles sur les côtes ou le relief en fonction de l'exposition. Sur le Cap Corse, des rafales de 150 à 170 km/h sont probables, temporairement un peu plus.

Le vent reste très fort dans la nuit de lundi à mardi et une partie de la journée de mardi où il commence cependant à mollir un peu, surtout dans l'après-midi.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 15:37

Le centre de la dépression se situ actuellement sur les côtes Nord de la Bretagne avec par exemple 984 hPa à Lannion (22) à 15h.

 

Le vent s'est considérablement renforcé sur tout l'ouest et le sud de la Bretagne ainsi que l'ensemble des côtes de l'Atlantique avec de fréquentes rafales entre 80 et 120 km/h.

 

Entre 14h et 15h on a par exemple relevé :

  • 122 km/h à Brignogan (29)
  • 119 km/h à la pointe du Raz (29)
  • 91 km/h à Brest-Guipavas (29)
  • 107 km/h à l'île de Groix-Beg Melen (56) ainsi qu'à Pornichet-Pointe de Chemoulin (44)
  • 115 km/h à Lège-Cap Ferret (33)
  • 91 km/h à Biscarosse (40)

Suivi météo à 13:46

A 13h, on relève dans le Finistère les plus fortes rafales, avec 126 km/h à la Pointe du Raz, 115 km/h à Ouessant et 100 km/h à la Pointe de Penmarc'h.

A noter que les 126 km/h relevés à la Pointe du Raz constitue un nouveau record pour le mois de mai. le précédent qui datait de 2001 était de 122 km/h.

Suivi météo à 11:10

La vigilance orange est étendue de la Manche à la Charente Maritime.

Dans le même temps, Météo-France rallonge la durée de sa vigilance de quelques heures, puisque la fin est attendue pour lundi 10h.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 09:20

A 8h, on relevait des rafales de vent comprises 50 et 100km/h sur les côtes bretonnes ainsi que des Pays de la Loire. La rafale la plus forte a été relevée à Belle Île/Le Talut (56) avec 100km/h.

 

Ces rafales de vent vont se renforcer avec le déplacement de la dépression sur la Cornouaille Anglaise vers notre pays.

Suivi météo à 09:15

La vigilance orange qui concernait le Finistère, les Côtes d'Armor et le Morbihan est étendue à la Vendée et à la Loire-Atlantique à 06h00. Fin de vigilance prévue: lundi à 06h.

 

Des rafales à 100-110km/h sont attendues sur les côtes, localement 120km/h, 80-90km/h ponctuellement 100-110km/h dans les terres. Sur les côtes d'armor, les rafales atteindront 80-90km/h.

 

Météo-France qualifie cette tempête d'inhabituelle pour la saison, demandant une vigilance extrême en ce week-end où de nombreuses manifestations ont lieu, en particulier près du littoral. Les plus fortes rafales sont attendues dès cet après-midi sur les côtes bretonnes, puis sur la Vendée et la Loire-Atlantique en fin d'après-midi et en soirée.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 20:44

Le Finistère, le Morbihan et les côtes d'Armor sont placés en vigilance orange (niveau 3/4) pour cet épisode.


Météo-France dans son bulletin de suivi parle de rafales de 100 à 120 km/h sur les côtes du Finistère et du Morbihan, 80 à 90 km/h sur les côtes d'Armor. Dans les terres de 80 à 90 km/h sont attendus, voire 100 à 110 sur le Finistère et le Morbihan. Dans son bulletin national, Météo-France indique que de 70 à 80 km/h sont attendus sur les autres régions de l'ouest dans l'après-midi.

Prévisions du phénomène

Prévision


Le vent se renforce dès la fin de la nuit de samedi à dimanche sur la Bretagne. Il s'oriente au secteur sud-ouest sur le sud de la Bretagne, et sud à sud-est, voire de secteur est, sur les côtes de la Manche. Sur les côtes, des rafales de 50 à 70 km/h, localement 80 km/h sont possibles sur cette phase.

Rapidement en matinée, le vent tourne à l'ouest en se renforçant très nettement sur la pointe de la Bretagne. L'augmentation du vent est rapide puisque dès la mi-journée, des rafales de 90 à 120 km/h sont possibles sur les côtes Finistériennes. Sur les Iles ou les caps exposés, les130 km/h sont possibles. Elles se généralisent aux côtes sud de la Bretagne dans l'après-midi. Sur le nord de la Bretagne, le vent de secteur sud-est modéré, parfois plus fort, devient de direction variable et beaucoup plus faible. Mais dès le début de l'après-midi sur la moitié ouest de la Bretagne, il bascule brutalement au secteur nord-ouest ou nord avec des rafales qui deviennent très vite violentes. Cette bascule intervient plus tardivement à l'ouest de Bréhat. Des pointes de 80 à 110 km/h voire localement 120 km/h sont possibles, principalement à l'ouest de Bréhat. Dans l'intérieur de la Bretagne, le vent peut atteindre ou dépasser les 100 km/h dans les Monts d'Arrée, 70 à 90 km/h plus généralement.

Le vent est orienté au secteur sud-est sur la Normandie avec des rafales de 60 à 80 km/h possibles localement sur les côtes. Sur la Normandie, dans l'après-midi, le vent faiblit nettement en s'orientant à l'est sur les côtes, plus variable dans l'intérieur. En fin d'après-midi et soirée, les violentes rafales de secteur nord arrivent sur le Cotentin avec des pointes de 80 à 100 voire localement 110 km/h sur les côtes, 60 à 90 km/h dans les terres. Ce vent se maintient pendant la nuit. Si la bascule au nord est brutale et vigoureuses, son déplacement est très lent puisque lundi matin on la retrouve du côté de la Seine Maritime. Elle a un peu faiblit et les rafales se limitent à 70 à 90 km/h, plus localement 100 km/h sur les côtes et 50 à 80 km/h dans les terres, plus fortes vers la Baie de Seine que vers la Picardie où le vent reste plus modéré voire faible et variable. Dans l'après-midi, le risque de rafales de 90 km/h ou plus est beaucoup plus réduit.

De la Loire-Atlantique à la Charente, le vent souffle fort dès le matin avec des rafales de 60 à 80 km/h sur les côtes, 50 à 60 km/h dans l'intérieur. Rapidement dans l'après-midi, le vent se renforce nettement sur les côtes, en commençant par l'ouest. Des rafales de 80 à 110 km/h sont alors possibles sur les côtes et les îles en fonction de l'exposition. Des rafales temporaires de 120 km/h sous les grains les plus violents ne sont pas exclues dans les îles. Dans l'intérieur de ces régions des rafales de 60 à 80 km/h ne sont pas rares, surtout en fin d'après-midi et soirée. Quelques pointes jusqu'à 90 km/h sont possibles temporairement sur les terrains dégagés dans les départements côtiers. Sur le Centre, quelques bonnes rafales sont possibles, mais plutôt limité entre 40 et 70 km/h.

Sur les côtes de l'Aquitaines, le vent de 50 à 70 km/h qui souffle dès le matin se renforce dans l'après-midi et surtout la soirée avec des rafales de 70 à 90 km/h voire localement 100 à 110 km/h. Dans l'intérieur, les rafales sont souvent comprises entre 50 et 70 voire 80 km/h.


Le vent reste très fort pendant la nuit de dimanche à lundi, mais les rafales de plus de 100 km/h se font plus rares en Bretagne, sauf très localement sous une violente averse. On note que dans le sud-ouest des rafales de 70 à 90 km/h sont possibles dans les terres en cours de nuit.

Lundi matin le vent reste donc très fort sur les régions déjà citées, mais il commence à faiblir. Cette baisse s'accélère dans l'après-midi même si sous certaines averses quelques fortes rafales restent possibles. En revanche, du Bassin Parisien au nord-est, le vent tend au contraire à monter un peu. En fin de journée de lundi, les plus fortes rafales rentes sur le nord avec encore des pointes jusqu'à 60 à 80 km/h sur les côtes et de 40 à 70 km/h dans les terres. Sur le midi toulousain, des rafales de 50 à 70 km/h, sont possibles, temporairement jusqu'à 80 km/h.


On note que ce type de coup de vent n'est pas exceptionnel en période hivernale. En revanche fin mai, c'est moins fréquent et la végétation est moins prête à subir les assauts du vent.

 


Autour de la Méditerranée, le vent commence à se renforcer dès la nuit de dimanche à lundi. Au cours de la journée de lundi le vent continue à monter à puissance. Voici quelques valeurs possibles lundi après-midi dans les zones non abrités. Dans le domaine de la Tramontane, elles atteignent les 80 à 100 km/h sur les côtes, voire 110 à 120 km/h sur les cap exposés. Sur les côtes Varoises, les rafales montent jusqu'à 70 à 100 km/h sur les côtes, voire 110 km/h sur les Iles. Sur les côtes des bouches du Rhône, le vent d'ouest ou de nord-ouest souffle de 70 à 90 km/h en rafales sur les côtes. Sur les Alpes Maritimes le vent souffle aussi très forts avec là aussi des rafales de 70 à 90 km/h, plus localement 100 km/h. sur cette région, le vent est toutefois plus irrégulier. En Corse, des rafales de 70 à 110 km/h sont possibles sur les côtes ou le relief en fonction de l'exposition. Sur le Cap Corse, des rafales de 130 à 140 km/h sont probables, temporairement un peu plus.

Le vent reste très fort dans la nuit de lundi à mardi et une partie de la journée de mardi où il commence à mollir dans l'après-midi.


Les bulletins spéciaux sont strictement informatifs, et ne se substituent en aucun cas aux vigilances météorologiques de Météo-France que nous vous invitons à consulter (chaque mise à jour de la carte de vigilance est signalée dans le suivi en temps réel). De fait, l'émission des bulletins spéciaux est indépendante des niveaux de vigilance retenus par Météo-France.
Les bulletins spéciaux ne doivent pas être utilisés pour la protection des biens et des personnes. Ils sont rédigés selon la disponibilité des responsables d'Infoclimat, et ne peuvent ainsi pas être systématiquement assurés. Merci de votre compréhension.


L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑