• Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.13h00, 15.1°C
    61%, 1015hPa
    Vent de direction OSO29 km/h (raf. 43)
Infoclimat est essentiellement financé par ses adhérents. Ce site vit grâce à votre contribution.
Soutenez Infoclimat, adhérez à l'Association pour 2017 Cliquez ici pour lire notre message

Bulletin spécial N°158

CarteÉpisode pluvieuxÉpisode neigeuxTempête/coup de vent
Consulter l'analyse et le résumé    

Problèmes pour lire ce bulletin ? Cliquez ici   •   Cliquez ici pour ajouter les bulletins spéciaux en direct sur votre site !

Fermer

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 08:52

Ce matin, des précipitations neigeuses concernent encore le nord de Rhône-Alpes ainsi que la Bourgogne. Des averses de neige récalcitrantes se produisent également en Champagne, en Lorraine et en Alsace, ainsi que près de la frontière belge. Dans le sud-ouest du pays, il s'agit de pluie en plaine et sans doute de neige dans les Pyrénées à moyenne altitude.

Il a encore beaucoup neigé cette nuit dans l'est. On relève ce matin 20 à 30 cm de plus dans les alpes iséroises et notamment dans le Vercors, jusqu'à 10 cm supplémentaires à partir de 500 m dans le Massif-Central et les monts du Lyonnais. En plaine dans le nord-est on relève également plusieurs centimètres par endroits.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 00:15

La neige a repris de plus belle durant ce lundi après-midi sur tout l'Est de la France, de la Lorraine (où il neige à gros flocons sur Nancy, plusieurs centimètres au sol), au Vosges, au Jura (où les cumuls deviennent très importants, dépassant les 60 cm localement), et toutes les Alpes à très basse altitude (neige signalée à Lyon, plusieurs centimètres au sol en Isère en plaine) mais aussi dans le Massif Central, qui a subit toute l'après midi des conditions extrêmes à partir de 600 m d'altitude, avec un vent fort et la formation de congères - par exemple dans le massif du Sancy. La chaine des Pyrénées, dans ses parties orientale et occidentale, enregistre également de forts cumuls mais à altitude plus élevée. A signaler que sur tous les massifs, le risque d'avalanche est par conséquence très élevé.

Suivi météo à 14:10

La vigilance est levée sur le département de l'Isère. Des giboulées se produisent et se produiront jusqu'à demain, parfois intenses en soirée, pouvant localement apporter 10cm supplémentaires (sur les Terres-Froides; nord-est du département) informe Météo-France.

 

Ce phénomène localisé ne permet plus le maintient en vigilance de niveau 3, mais le niveau 2 (jaune).

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 12:59

En ce week end pascal, les conditions de circulation sont assez difficiles dans le Nord-Est et l'Est de la France. Ainsi, ce lundi matin, la circulation de tous les véhicules était interdite sur la N320 au col du Puymorens (Pyrénées Orientales) dans les deux sens, entre les lieux dits la Croisade et Porté Puymorens pour une durée indéterminée, a précisé le Centre national d'information routière (CNIR). Par ailleurs, en Ariège, la N22 est coupée sur la commune de l'Hospitalet-Près-l'Andor (à 4km au nord-ouest de la porte-Puymorens), dans les deux sens à la circulation depuis 7h50 en raison de la présence de la neige au sol.

A l'Est, la circulation était délicate, notamment sur l'A4 entre Chalons et Freyming, sur l'A6 entre Auxerre et Macon, sur l'A30 entre la Belgique et l'échangeur de Crusnes, sur l'A31 entre Richemont et l'échangeur d'Atton et entre Nancy-Laxou et Toul, et sur l'A38 entre Pouilly en Auxois, Dijon ouest et Dijon Longvic.

Il était en outre difficile de rouler sur la N19 entre la Haute-Saône et la Haute-Marne, et sur la N57 entre la Haute-Saône et le Doubs.
Source AP

Suivi météo à 12:13

Cette nuit la perturbation pluvio-neigeuse s'est décalée vers les régions de l'Est apportant de la neige sur l'Île de France et tout le nord-est du pays en plaine mais également sur les reliefs (Alpes du Nord, Massif-Central, Jura, Vosges et Pyrénées). Cette neige a même concerné le delta du Rhône et la Provence, ne touchant pas les Alpes du Sud.

 

Actuellement, des précipitations sous forme de neige, continues ou en averses, tombent du Nord et Normandie jusque sur les Alpes, alors que sur la partie ouest c'est sous forme de pluie.

Suivi météo à 12:10

La vigilance de niveau 3 (orange) ne concerne plus que le département de l'Isère.

En effet, les précipitations perdent de leur intensité mais ne sont pas encore totalement terminées sur les Préalpes et les Terres Froides.

 

La fin de vigilance esr attendue pour 16h cet après-midi.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 10:47

A cette heure de la matinée, la vigilance orange ne concerne plus que 6 départements de la région Rhône-Alpes: le Rhône, la Loire, l'Ain, la Haute-Savoie, la Savoie et l'Isère.

Météo-France attend encore 2 à 5cm de neige dans les zones les plus basses et 5 à 10cm dès 300 à 400m d'altitude. C'est l'ouest de l'Ain qui est le plus concerné tandis que c'est le nord du département le plus concerné pour l'Isère précise l'institution.

 A noter que des congères ou accumulation de neige sont possibles, avec un vent qui souffle en rafales de 50 à 70km/h.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 22:13

A 22h, Météo France lève la vigilance sur le Pas de Calais, la Somme et l'Oise. L'institution précise que "la perturbation pluvio-neigeuse qui circule actuellement sur le nord et est-Picardie est légèrement en avance par rapport aux prévisions. Les chutes de neige associées sont également moins notables que prévues."

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 19:47

La circulation a été perturbée sur l'A16 dans le boulonnais. Près de Calais, un chapiteau de cirque s'est effondré sous le poids de la neige pendant un spectacle, sans faire de victime.

La zone pluvio neigeuse concerne actuellement d'une part la Picardie et le Nord Pas de Calais (c'est donc le Pas de Calais qui est pour le moment le plus touché, avec 5 à 7 cm au sol par endroit) ainsi que l'Ouest de la Région parisienne sous forme de pluie d'après les observateurs sur place. Des flocons sont également signalés dans l'Ouest de la Région Centre. A l'arrière, en Bretagne, les précipitations sont tombées, comme prévu, sous forme de pluie.

Suivi météo à 16:13

A 16h, l'institution confirme sa prévision initiale pour les 20 départements déjà en vigilance orange, et l'étend à 7 départements supplémentaires du Centre-Est. Avec 27 départements au total, c'est donc un large quart Nord-Est qui est en orange pour cette nuit, à l'exception de la Moselle et d'Alsace.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 15:18

Les premiers flocons sont signalés sur la région de Boulogne s/ Mer et de Calais. La température est en baisse, puisque l'on relève seulement 0.7°C à Calais, 1.6°C à Boulogne et 1.8°C au Touquet à 15h. En revanche, sur les côtes de la Seine maritime, ce n'est encore que de la pluie.

Suivi météo à 12:11

Après une vigilance jaune sur l'ensemble du pays à 06h, Météo-France place 20 départements du nord et nord-est en vigilance de niveau 3 (couleur orange) en raison de chutes de neige cette nuit et demain jusque dans l'après-midi.

L'institution attend 3 à 7cm de neige en plaine, 5 à 15cm sur les reliefs ponctuellement plus sur les reliefs ardennais (20cm).

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 21:35

Météo-France laisse planer le risque d'une journée agité dans son bulletin national en parlant d'une dégradation parfois très pluvieuse. L'institution évoque le risque de neige en soirée du nord au Bassin-Parisien et au Centre ainsi que la Haute-Normandie.

 

De fortes rafales de vent sont attendues autour de la Méditerranée jusque 100 à 110 km/h. Le vent est prévu aussi soufflé fort au passage de la perturbation sur la moitié nord.

Suivi météo à 21:28

Toute cette journée n'a été qu'un défilé d'averses sur la plupart des régions françaises. De la pluie, du grésil, de la pluie et neige mêlées et même parfois quelques beaux flocons ont pu être observés. C'est ce qui a été observé à Toussus-le-Noble (78) à 20h par exemple.
Le vent à parfois soufflé très forts sous les grains : fréquemment entre 70 et 100 km/h sur les côtes de la Manche ou de Bretagne. On a même relevé 119 km/h entre 16h et 17h à Dieppe (76) ou encore 111 km/h à la Pointe du Raz (29) entre 17h et 18h.

 

Actuellement les averses sont en atténuation et persistent surtout sur les côtes de la Manche, le Bassin-Parisien et le nord-est ainsi que des côtes de l'Aquitaine au Jura en passant par le Massif-Central.

Prévisions du phénomène

Dans la nuit de Samedi à Dimanche


Dans la nuit de dimanche à lundi le temps est à l'accalmie par la Bretagne. En revanche il faudra faire attention au risque de verglas dimanche matin. De plus, les dernières précipitations en cours de nuit ont des chances de se produire sous forme de neige seule. Elle peut localement blanchir les sols, avec une probabilité augmentant en allant dans le nord-est. Si aucun cumuls significatif n'est prévu du  nord-ouest au Centre, de quelques traces à 3 cm sont éventuellement possibles localement vers le nord-est, surtout si des précipitations plus stratiformes s'organisent entre les ondées. Le risque de voire des flocons voler jusqu'en plaine est possible en cours de nuit pour les régions allant des Alpes au Massif-Central. De la pluie et neige mêlée est possible localement jusque dans les plaine de Midi-Pyrénées en fin de nuit. Globalement en fin de nuit les averses ont évacuées les régions s'étendant du Poitou aux Ardennes. Ailleurs, les averses nocturnes sont moins fréquentes et moins fortes que durant la journée : seul persiste certaines lignent qui peuvent évoluer vers des précipitations plus faibles mais stratiformes.

 

Dimanche


Dimanche matin, le risque de verglas sur les sols mouillés est important sur une large moitié nord et plus au sud aux abords des reliefs. Des ondées, plus rares que pendant la veille mais souvent neigeuses jusqu'en plaine, se déclenchent du Jura et des Alpes jusqu'aux Pyrénées. Sur Midi-Pyrénées il semble qu'il s'agisse plus d'un risque de pluie et neige mêlée. Les sols peuvent être temporairement un peu blanchie au petit matin, mais sauf de façon vraisemblablement localisée dans le nord-est, nord de Rhône-Alpes et le nord du Massif-Central, il semble qu'aucun cumuls significatif ne soit à attendre ; et sur ces régions, on ne devrait pas attendre plus de 3 cm pour les zones les plus touchées. En cours de journée quelques ondées plus éparses persistent donnant parfois de la neige ou de la pluie et neige mêlées jusqu'en plaine mais sans cumuls au sol avec le réchauffement diurne.

 

La situation semble plus délicate du nord vers le Centre. Une onde pluvieuse aborde les côtes de la Manche vers la fin de matinée et se renforce en mi-journée. De la Pointe du Cotentin à la Touraine et plus à l'ouest il semble que les précipitations ne devraient être que liquide mais parfois soutenues. Le passage est d'autant plus intense et durable qu'on se décale vers l'est. En soirée dans l'intérieur du pays on peut voire voler quelques flocons en même temps que les précipitations disparaissent. La nuit suivante de rares averses de grésil, pluie et neige mêlée, voire de neige seule sont possibles. Aucun cumul significatif n'est attendu au sol.

Sur les côtes, de la baie de Seine au Pas de Calais un risque de neige existe, surtout en remontant vers le nord. Les précipitations devraient débuter sous forme de pluies sur les Normandies. En revanche en cours d'après-midi les flocons pourraient se mêler à la pluie, principalement en Haute-Normandie et éventuellement les collines de l'intérieur de la Basse-Normandie, pour finir probablement sous forme de neige seule en seconde partie d'après-midi ou soirée, surtout vers le Bassin Parisien ou certains petits reliefs. Il n'y a généralement pas de cumuls significatifs de prévu sauf sur ces mêmes petits reliefs ou en allant vers le Bassin-Parisien où quelques traces blanches ne dépassant pas 1 à 2 cm en général sont possibles.

Sur le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie il semble que les précipitations débutent sous forme de quelques gouttes ou de pluie et neige mêlée. En revanche, la neige seule, mais très collante, pourrait faire son apparition en cours d'après-midi et continuer en soirée sur l'ouest de la zone et en fin d'après-midi et soirée en allant vers l'intérieur. Les précipitations sont d'autant plus importantes que l'on se rapproche du Bassin-Parisien. De la neige au sol est possible : généralement de quelques traces à 3 cm, plus localement jusque 5 cm sur le sud de la Picardie. Les précipitations s'estompent en cours de nuit, d'abord dans l'ouest puis dans l'est. Quelques rares averses neigeuses sont possibles en seconde partie de nuit sur les côtes.

Sur le Bassin-Parisien les pluies débutent en cours d'après-midi en général et plutôt en fin d'après-midi ou début de soirée dans l'est. Elles sont suivies de pluies et neige mêlée puis probablement de neige seule très collante. L'épisode pluvieux devrait être plus bref dans l'est de la région qu'au sud-ouest. Le rythme des précipitations s'annonce très important en soirée. De la neige est possible sur les sols en fonction des endroits, généralement de quelques traces à 5 cm, mais plus localement le tapis blanc peut être plus important sur l'est de la région. Les précipitations s'estompent en cours de nuit, plus tardivement vers l'est.

Sur l'est du Centre les précipitations débutent en fin d'après-midi et soirée sous une forme généralement pluvieuse. Il faut probablement attendre le soir pour que des chutes de neige collante soient observées. Sauf sur l'extrême est de la région cette neige lourde ne devrait arriver qu'en fin de précipitations ce qui devrait se solder par des cumuls insignifiants. Plus à l'est quelques traces à 3cm sont probables, plus localement jusque 5 cm.

Sur la Champagne et la Bourgogne les précipitations n'arrivent qu'en soirée ou en cours de nuit. Elles devraient être moins abondantes que plus à l'ouest mais commencer directement sous forme neigeuse ou après un bref passage pluvieux. Elle tient plus facilement et on attend entre quelques traces et 5cm en général, plus localement un peu plus. Elles se poursuivent une bonne partie de la nuit en s'affaiblissant. Plus à l'est le risque neigeux arrive plus tard et plus faiblement mais elle tient plus facilement encore au sol et on peut relever jusqu'au 3cm localement.

La zone devrait descendre vers le sud en cours de nuit. Les précipitations seront neigeuses sur les premières hauteurs du Massif-Central, généralement dès 300 à 500 m puis 300 m en cours de nuit. Sur la façade ouest du massif on attend d'importants cumuls avec 10 à 30 cm au-dessus de 800 m, beaucoup de vent et des risques de congères. De la pluie et neige mêlée, est possible jusque dans les basses vallées du Limousin, surtout en seconde partie de nuit. Sur les Pyrénées, surtout occidentales et centrales, il neige beaucoup à partir 500 m en début de nuit et 300 m en fin de nuit avec de la pluie et neige mêlée jusqu'en plaine. On attend entre 20 et 40 cm au-dessus de 800m.

Le vent se met à souffler violemment autour de la Méditerranée. Des pointes de 80 à 100 km/h deviennent fréquentes sur les côtes du Roussillon et du Var. Localement les 100 km/h sont dépassés : assez nettement aux abords de Béar, plus modestement vers Iles du Varoises. Ailleurs, à l'approche de la perturbation le vent de sud se renforce entre 40 et 60 km/h en général dans les terres. A l'arrière le vent de nord se remet à souffler très fortement sur les côtes de la Manche : 70 à 100 km/h, notamment en Baie de Seine, 60 à 90 km/h vers le Bretagne et 40 à 70 km/h dans l'intérieur.


Lundi :

On retrouve des chutes de neige des Pyrénées au Jura et aux Alpes en passant par le Massif-Central et le pourtour méditerranéen. Les précipitations sont faiblissantes mais reste parfois marquée notamment sur les Pyrénées. Sauf peut-être dans la vallée de la Garonne et autour de la Méditerranée, le risque neigeux est possible jusqu'en plaine avant le radoucissement de la journée. Ailleurs des plaques de verglas matinales sont possibles sous les éclaircies.

Une nouvelle onde pluvieuse aborde l'ouest de la Manche vers la fin de matinée. Elle s'enfonce rapidement en soirée vers le Massif-Centrale. D'une activité modérée elle peut donner quelques chutes de neige ou de pluie et neige mêlée temporaires du sud du Bassin Parisien au nord du Massif-Central. Il neige à nouveau beaucoup la nuit suivante sur le Massif-Central puis les Alpes, mais la limite pluie-neige remonte vers 500 m puis 800 m sur le Massif-Central voire 1000 m sur l'ouest. Un risque de neige à très basse altitude persiste sur Rhône-Alpes.

Tout ceci sera précisé ultérieurement.

 

Le présent bulletin ne doit pas servir à la protection des personnes et des biens, et n'engage ni la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat.

Prévisions météo du phénomène

Mis à jour le samedi 22 mars 2008 à 21:16

Dans la nuit de Samedi à Dimanche


Dans la nuit de dimanche à lundi le temps est à l'accalmie par la Bretagne. En revanche il faudra faire attention au risque de verglas dimanche matin. De plus, les dernières précipitations en cours de nuit ont des chances de se produire sous forme de neige seule. Elle peut localement blanchir les sols, avec une probabilité augmentant en allant dans le nord-est. Si aucun cumuls significatif n'est prévu du  nord-ouest au Centre, de quelques traces à 3 cm sont éventuellement possibles localement vers le nord-est, surtout si des précipitations plus stratiformes s'organisent entre les ondées. Le risque de voire des flocons voler jusqu'en plaine est possible en cours de nuit pour les régions allant des Alpes au Massif-Central. De la pluie et neige mêlée est possible localement jusque dans les plaine de Midi-Pyrénées en fin de nuit. Globalement en fin de nuit les averses ont évacuées les régions s'étendant du Poitou aux Ardennes. Ailleurs, les averses nocturnes sont moins fréquentes et moins fortes que durant la journée : seul persiste certaines lignent qui peuvent évoluer vers des précipitations plus faibles mais stratiformes.

 

Dimanche


Dimanche matin, le risque de verglas sur les sols mouillés est important sur une large moitié nord et plus au sud aux abords des reliefs. Des ondées, plus rares que pendant la veille mais souvent neigeuses jusqu'en plaine, se déclenchent du Jura et des Alpes jusqu'aux Pyrénées. Sur Midi-Pyrénées il semble qu'il s'agisse plus d'un risque de pluie et neige mêlée. Les sols peuvent être temporairement un peu blanchie au petit matin, mais sauf de façon vraisemblablement localisée dans le nord-est, nord de Rhône-Alpes et le nord du Massif-Central, il semble qu'aucun cumuls significatif ne soit à attendre ; et sur ces régions, on ne devrait pas attendre plus de 3 cm pour les zones les plus touchées. En cours de journée quelques ondées plus éparses persistent donnant parfois de la neige ou de la pluie et neige mêlées jusqu'en plaine mais sans cumuls au sol avec le réchauffement diurne.

 

La situation semble plus délicate du nord vers le Centre. Une onde pluvieuse aborde les côtes de la Manche vers la fin de matinée et se renforce en mi-journée. De la Pointe du Cotentin à la Touraine et plus à l'ouest il semble que les précipitations ne devraient être que liquide mais parfois soutenues. Le passage est d'autant plus intense et durable qu'on se décale vers l'est. En soirée dans l'intérieur du pays on peut voire voler quelques flocons en même temps que les précipitations disparaissent. La nuit suivante de rares averses de grésil, pluie et neige mêlée, voire de neige seule sont possibles. Aucun cumul significatif n'est attendu au sol.

Sur les côtes, de la baie de Seine au Pas de Calais un risque de neige existe, surtout en remontant vers le nord. Les précipitations devraient débuter sous forme de pluies sur les Normandies. En revanche en cours d'après-midi les flocons pourraient se mêler à la pluie, principalement en Haute-Normandie et éventuellement les collines de l'intérieur de la Basse-Normandie, pour finir probablement sous forme de neige seule en seconde partie d'après-midi ou soirée, surtout vers le Bassin Parisien ou certains petits reliefs. Il n'y a généralement pas de cumuls significatifs de prévu sauf sur ces mêmes petits reliefs ou en allant vers le Bassin-Parisien où quelques traces blanches ne dépassant pas 1 à 2 cm en général sont possibles.

Sur le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie il semble que les précipitations débutent sous forme de quelques gouttes ou de pluie et neige mêlée. En revanche, la neige seule, mais très collante, pourrait faire son apparition en cours d'après-midi et continuer en soirée sur l'ouest de la zone et en fin d'après-midi et soirée en allant vers l'intérieur. Les précipitations sont d'autant plus importantes que l'on se rapproche du Bassin-Parisien. De la neige au sol est possible : généralement de quelques traces à 3 cm, plus localement jusque 5 cm sur le sud de la Picardie. Les précipitations s'estompent en cours de nuit, d'abord dans l'ouest puis dans l'est. Quelques rares averses neigeuses sont possibles en seconde partie de nuit sur les côtes.

Sur le Bassin-Parisien les pluies débutent en cours d'après-midi en général et plutôt en fin d'après-midi ou début de soirée dans l'est. Elles sont suivies de pluies et neige mêlée puis probablement de neige seule très collante. L'épisode pluvieux devrait être plus bref dans l'est de la région qu'au sud-ouest. Le rythme des précipitations s'annonce très important en soirée. De la neige est possible sur les sols en fonction des endroits, généralement de quelques traces à 5 cm, mais plus localement le tapis blanc peut être plus important sur l'est de la région. Les précipitations s'estompent en cours de nuit, plus tardivement vers l'est.

Sur l'est du Centre les précipitations débutent en fin d'après-midi et soirée sous une forme généralement pluvieuse. Il faut probablement attendre le soir pour que des chutes de neige collante soient observées. Sauf sur l'extrême est de la région cette neige lourde ne devrait arriver qu'en fin de précipitations ce qui devrait se solder par des cumuls insignifiants. Plus à l'est quelques traces à 3cm sont probables, plus localement jusque 5 cm.

Sur la Champagne et la Bourgogne les précipitations n'arrivent qu'en soirée ou en cours de nuit. Elles devraient être moins abondantes que plus à l'ouest mais commencer directement sous forme neigeuse ou après un bref passage pluvieux. Elle tient plus facilement et on attend entre quelques traces et 5cm en général, plus localement un peu plus. Elles se poursuivent une bonne partie de la nuit en s'affaiblissant. Plus à l'est le risque neigeux arrive plus tard et plus faiblement mais elle tient plus facilement encore au sol et on peut relever jusqu'au 3cm localement.

La zone devrait descendre vers le sud en cours de nuit. Les précipitations seront neigeuses sur les premières hauteurs du Massif-Central, généralement dès 300 à 500 m puis 300 m en cours de nuit. Sur la façade ouest du massif on attend d'importants cumuls avec 10 à 30 cm au-dessus de 800 m, beaucoup de vent et des risques de congères. De la pluie et neige mêlée, est possible jusque dans les basses vallées du Limousin, surtout en seconde partie de nuit. Sur les Pyrénées, surtout occidentales et centrales, il neige beaucoup à partir 500 m en début de nuit et 300 m en fin de nuit avec de la pluie et neige mêlée jusqu'en plaine. On attend entre 20 et 40 cm au-dessus de 800m.

Le vent se met à souffler violemment autour de la Méditerranée. Des pointes de 80 à 100 km/h deviennent fréquentes sur les côtes du Roussillon et du Var. Localement les 100 km/h sont dépassés : assez nettement aux abords de Béar, plus modestement vers Iles du Varoises. Ailleurs, à l'approche de la perturbation le vent de sud se renforce entre 40 et 60 km/h en général dans les terres. A l'arrière le vent de nord se remet à souffler très fortement sur les côtes de la Manche : 70 à 100 km/h, notamment en Baie de Seine, 60 à 90 km/h vers le Bretagne et 40 à 70 km/h dans l'intérieur.


Lundi :

On retrouve des chutes de neige des Pyrénées au Jura et aux Alpes en passant par le Massif-Central et le pourtour méditerranéen. Les précipitations sont faiblissantes mais reste parfois marquée notamment sur les Pyrénées. Sauf peut-être dans la vallée de la Garonne et autour de la Méditerranée, le risque neigeux est possible jusqu'en plaine avant le radoucissement de la journée. Ailleurs des plaques de verglas matinales sont possibles sous les éclaircies.

Une nouvelle onde pluvieuse aborde l'ouest de la Manche vers la fin de matinée. Elle s'enfonce rapidement en soirée vers le Massif-Centrale. D'une activité modérée elle peut donner quelques chutes de neige ou de pluie et neige mêlée temporaires du sud du Bassin Parisien au nord du Massif-Central. Il neige à nouveau beaucoup la nuit suivante sur le Massif-Central puis les Alpes, mais la limite pluie-neige remonte vers 500 m puis 800 m sur le Massif-Central voire 1000 m sur l'ouest. Un risque de neige à très basse altitude persiste sur Rhône-Alpes.

Tout ceci sera précisé ultérieurement.

 

Le présent bulletin ne doit pas servir à la protection des personnes et des biens, et n'engage ni la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat.

Suivi météo à 21:10

La situation reste particulièrement agitée pour ce week-end de Pâques. Une nouvelle perturbation pluvio-neigeuse très active est prévue ce dimanche.

La situation est très franche avec une invasion d'air polaire dans un flux de nord très dynamique. En effet en altitude une ondulation très marquée s'est dessinée et se marque par une poussée sous forme de dorsale de hauts-géopotentiels jusque vers l'Islande tandis que le profond thalweg d'altitude descend presque jusqu'au Magreb. La France a été survolée par ce thalweg froid d'altitude. La grande dimension zonale de l'ondulation la rend assez stationnaire jusque dimanche. Son amplitude est particulièrement marquée, sans toutefois aller jusqu'à l'isolement franc. A partir de dimanche le thalweg s'affine nettement et commence à pivoter vers le nord-est en libérant progressivement la façade ouest de la France en tout début de semaine prochaine.

La coulée froide s'est confirmée ce samedi en plein sur le pays, entraînant un peu partout de nombreux grains malgré une dynamique d'altitude peu présente. Le petit axe de tourbillon de basse couche marqué par un thalweg qui est arrivé par la Manche ce samedi matin à renforcée l'activité sur le nord avec une arrivée d'air encore plus froid en altitude. Cet axe évolue doucement pendant la nuit de samedi à dimanche et dimanche matin en progressant vers le sud-est.

Dimanche, en altitude, un courant de nord très fort se met en place de l'est de l'Islande à la Grande Bretagne. La France se situe en bout de course de cet axe barocline actif. Dessous, une petite anomalie chaude cyclonique s'enfonce et s'organise très bien avec un franc forçage d'altitude. Le thalweg qui s'ensuit déboule de l'Angleterre vers la Normandie ou la Picardie en cours de journée. Il est actif et s'enfonce assez vite vers le sud même si des retours sont probables plus au nord et que le thalweg, très creux qui s'isole en dépression, peine à se décaler vers l'est. Les précipitations seront parfois soutenues et il existe un risque important de neige là où le redoux n'est pas trop important.

Une nouvelle zone active dans un air un peu moins froid est probable lundi après-midi en arrivant par les côtes de la Manche et en s'enfonçant rapidement vers les Alpes. Il s'agit d'un phénomène un peu du même type que celui de la veille portée dans une zone barocline très rapide. En revanche, à la différence de la veille, la bulle chaude semble beaucoup plus importante et ouverte, ce qui devrait favoriser le radoucissement au sud-ouest de la zone. Au nord-est du système l'air froid devrait en revanche mieux résister. On note au passe que son activité est prévue bien moindre que celle de dimanche soir car si le jet d'altitude est rapide, le forçage est faible et l'anomalie d'altitude semble filer beaucoup plus vite que sa congénère de basse couche vers le sud.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 13:43

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Suivi météo à 13:38

En ce samedi midi, deux zones sont plus particulièrement soumises aux intempéries:
  • dans le quart Nord-Ouest d'abord, où le vent fort, flirtant avec le seuil de la tempête, affecte tout le littoral de la Manche, avec des rafales du Nord dépassant les 100km/h et une forte houle qui se combinent avec un coefficient de marée assez élevé (90). Les grains sont assez intenses, et donnent le plus souvent du grésil voir de la neige sous forme d'averses dans l'intérieur des terres, notamment en Normandie. Localement, un léger saupoudrage est signalé par les observateurs du réseau MétéoAlerte.
  • dans l'Est, c'est le domaine de la neige qui, comme hier, est au rendez-vous. Les chutes de neige restent cependant moins fortes qu'hier (on a dépassé localement les 50 cm de cumul sur le Jura et dans le Nord des Alpes). Neige aussi sur les Pyrénées à partir de 800 m d'altitude environ.
Sur l'ensemble du pays, la situation reste agitée, avec des averses de grésil ou de pluie et de neige mêlées. De manière générale et depuis hier, les cumuls pluviométriques sont importants, compris entre 20 et 40 mm, et flirtant même avec les 100 mm dans l'intérieur de la Corse.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 00:29

Le front à continué sa progression et se trouve maintenant sur les Pyrénées. On retrouve quelques précipitations résiduelles sur le Massif-Central, le relief de l’est et les Alpes, réalimenté par les restent d’averses. Ces dernières sont fortes sur la Bretagne et se rencontrent aussi au nord de la Loire jusqu’aux Ardennes. Les giboulées donnent fréquemment du grésil. De la neige a même été signalée à la station de Beauvais/Tille (60) à 22h30.

 

Les chutes de neige on été très abondantes sur les reliefs de l’est et des Alpes. Le risque d’avalanche est du coup particulièrement élevée.

 

Le vent souffle encore en tempête autour de la Méditerranée avec entre 22h et 23 h :
126 km/h à l’Ile du Levant (83) et l’Ile Rousse (2B) et 107 km/h à Bonifacio-cap Pertusato (2A).

Suivi météo à 00:07

Météo-France avait levé sa vigilance orange vers la mi-journée sauf sur l'Ain qui n'est repassé en niveau 2/4 que dans l'après-midi.

 

Météo-France s'attend toujours pour samedi à un temps très agité avec de fréquentes giboulées et un risque de neige temporaire jusqu'en plaine. L'institution insiste aussi sur le fort risque d'avalanche suite aux abondantes chutes de neige de ces dernières heures. 

Prévisions du phénomène

Samedi

Samedi, les averses sont soutenues le long des côtes de la Manche dès le matin. Elles sont parfois mêlées d'un coup de tonnerre, de grêle et de violentes bourrasques. Le grésil est présent sous la plupart d'entre-elles et des flocons sont aussi possibles, notamment le matin. Ils ne devraient pas tenir au sol, sauf de façon exceptionnelle et temporaire. En cours de journée les flocons se font plus rares et sont le plus souvent remplacés par des gouttes de pluies. Ils redeviennent un peu plus présents en fin de journée, surtout en remontant vers le nord où les ondées persistent davantage que vers l'ouest plus rapidement soumis à une amélioration en soirée.

Du Bassin-Parisien au Centre les averses parfois présentes dès le matin, se renforcent en cours de journée par le nord. Le matin elles sont parfois accompagnées de neige, mais cette dernière ne tient généralement pas. Un coup de tonnerre est éventuellement possible et le grésil est souvent de la partie. De la pluie et neige mêlée reste possible toute la journée. Plus dans l'ouest, le risque de voire de la neige seule tomber est plus anecdotique, sauf peut-être sur certains petits reliefs, mais les averses sont là aussi très marquées. Elles s'atténuent par la Bretagne en cours d'après-midi. Attention au risque de verglas le matin sous les éclaircies nocturnes.

En allant vers le nord-est on retrouve aussi des giboulées mais le risque de coup de tonnerre est peut-être un peu moins marqué. Le relief est blanchie dès 300 m, plus temporairement et localement jusqu'en plaine, mais cela ne devraient pas être la généralité. Sur le relief, on devrait relever de 3 à 15 cm supplémentaires en fonction de l'exposition et du passage des averses. La neige tombe dès 300 à 500 sur le Massif-Central  et les Alpes du nord sous forme de giboulées, plus rares le matin que l'après-midi. Le grésil est possible jusqu'en plaine et des flocons peuvent se mêler à la pluie en soirée.

Sur le sud-ouest, les averses sont assez éparses le matin, sauf peut-être au pied des Pyrénées, mais elles se généralisent dans l'après-midi avec un risque de grêle, de grésil et fortes rafales de vent. Il neige dès 500 à 600 m en journée puis 300 à 500 m en soirée. Des averses plus éparses affectent aussi l'arrière-pays méditerranéen avec des flocons au-dessus de 500 à 800 m en général, 700 à 900 m en Corse.

Dans la nuit de dimanche à lundi le temps est l'accalmie par la Bretagne. En revanche il faudra faire attention au risque de verglas dimanche matin, surtout si le vent n'est pas trop fort. De plus, les dernières précipitations en cours de nuit du Centre aux Ardennes ont des chances de se produire sous forme de neige seule. Elle peut localement blanchir les sols, avec une probabilité augmentant en allant dans le nord-est. Si les cumuls ne sont pas prévues significatifs sur le centre, de quelques traces à 3 cm sont éventuellement possibles localement vers le nord-est, surtout si des précipitations plus stratiformes s'organisent entre les ondées. Le risque de voire des flocons voler jusqu'en plaine est possible en cours de nuit pour les régions allant des Alpes au Massif-Central. De la pluie et neige mêlée est possible localement jusque dans les plaine de Midi-Pyrénées en fin de nuit.

Le vent est toujours fort. Sur les côtes de la Manche les rafales atteignent 70 à 100 km/h. Cette barre est parfois dépassée sous les grains les plus virulents. Sur un grand quart nord-ouest des rafales de 60 à 80 km/h ne sont pas rares sous les averses. Les rafales sont en revanche moins turbulentes du Massif-Central au nord-est et au centre-est. Sur les côtes de l'Aquitaine des pointes de 50 à 60 km/h sont possibles dans les terres et 70 à 80 km/h sur les côtes. Les rafales de vent qui atteignent encore les 100 à 130 km/h sur les extrémités de la Corse, et même localement un peu plus, se calment rapidement en cours de journée et les rafales ne dépassent les 80 km/h que sur les caps ou reliefs les plus exposés dans l'après-midi. Ailleurs les rafales sont le plus souvent comprises entre 50 et 60 km/h. Autour du Glofe du Lion, le vent d'ouest encore fort le matin mollit aussi rapidement et devient plus modéré encours de journée en ne dépassant les 60 km/h que de façon plus occasionnelle.


Dimanche

Dimanche matin, le risque de verglas sur les sols mouillés est important sur une large moitié nord. Des ondées, plus rares que pendant la nuit mais souvent neigeuses jusqu'en plaine, se déclenchent du Jura et des Alpes jusqu'aux Pyrénées. Sur Midi-Pyrénées il semble qu'il s'agisse plus d'un risque de pluie et neige mêlée. Les sols peuvent être temporairement un peu blanchie au petit matin, mais sauf de façon vraisemblablement localisée dans le nord-est, nord de Rhône-Alpes et le nord du Massif-Central, il semble qu'aucun cumuls significatif ne soit à attendre ; et sur ces régions, on ne devrait pas attendre plus de 3 cm pour les zones les plus touchées. En cours de journée quelques ondées plus éparses persistent donnant de la neige ou de la pluie et neige mêlées jusqu'en plaine mais sans cumuls au sol avec le réchauffement diurne.

La situation semble plus délicate sur le Bassin Parisien et le Centre. Une onde pluvieuse aborde les côtes de la Manche. Si à l'ouest de la Pointe du Cotentin il semble que les précipitations ne devraient être que liquide, un risque existe pour voire voler des flocons plus à l'est. Il semble que les pluies se décalent assez rapidement vers le sud sur la moitié ouest. Elles sont parfois soutenues. Du Nord au nord du Bassin-Parisien il semble que la neige puisse être de la partie mais de façon peu marquée. La situation est beaucoup plus délicate du Bassin-Parisien à l'est du Centre où les chutes de neige pourraient s'avérées assez durables et relativement abondantes en soirée et nuit suivante avec un risque de tenue au sol. L'incertitude est cependant assez grande et il n'est pas exclu qu'un intermède pluvieux fasse sont apparition, surtout vers l'ouest, précédant un épisode neigeux plus bref après le refroidissement. Plus à l'ouest le redoux semble suffisant pour permettre à la pluie de s'installer, au moins temporairement avant quelques flocons en fin d'épisode avec le refroidissement à l'arrière. Plus au sud, le Massif-Central devrait être concerné par un risque de chute neige assez important dès les premières hauteurs, voire jusqu'en plaine. Les cumuls devraient être importants sur les Pyrénées (occidentales et centrales essentiellement) jusqu'à basse altitude mais en évitant la plaine. Les chutes de neige devraient aussi concerner les régions plus à l'est, notamment la Champagne et la Bourgogne en cours de nuit mais de façon moins soutenue. En revanche elle devrait avoir plus de facilité à tenir au sol.

Tout ceci ainsi que l'éventuelle perturbation de lundi soir sera précisé ultérieurement.

Le présent bulletin ne doit pas servir à la protection des personnes et des biens, et n'engage ni la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat.

Suivi météo à 23:54

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Suivi météo à 23:53

Comme prévue la situation météorologique s'est très nettement dégradée sur tout le pays vendredi. Cette situation devrait se poursuivre pendant tout ce long week-end avec une météo parfois hivernale ... Et oui, l'hiver nous fait un come-back assez remarquable après avoir brillé par son absence depuis le mois de décembre.

La situation est très franche avec une invasion d'air polaire dans un flux de nord très dynamique. En effet en altitude une ondulation très marquée s'est dessinée et se marque par une poussée sous forme de dorsale de hauts-géopotentiels jusque vers l'Islande tandis que le profond thalweg d'altitude descend presque jusqu'au Magreb. La France est survolée ce thalweg froid d'altitude. La grande dimension zonale de l'ondulation la rend assez stationnaire jusque dimanche. Son amplitude est particulièrement marquée, sans toutefois aller jusqu'à l'isolement franc. A partir de dimanche le thalweg s'affine nettement et commence à pivoter vers le nord-est en libérant progressivement la façade ouest de la France en tout début de semaine prochaine.

A l'arrière d'une perturbation très active aujourd'hui l'advection froide est importante. Le ciel de traîne est très dynamique et a lâché de nombreux grains vendredi. Samedi la coulée froide se confirme en plein sur le pays la tropopause est bien basse et le dynamisme d'altitude peu important. En revanche, un petit axe de tourbillon de basse couche marqué par un thalweg arrive par la Manche samedi matin. Les averses pourraient alors s'organiser de façon plus franchesur son axe et un peu à l'arrière de celui-ci, là où la convergence de basse couche est la plus importante. Cet axe descend vers le centre de la France en cours de journée. A l'arrière l'air encore plus froid qui arrive en altitude renforce encore un peu l'instabilité. Cet axe évolue doucement la nuit suivante et dimanche matin en progressant vers le sud-est.

Dimanche, en altitude, un courant de nord très fort se met en place de l'est de l'Islande à la Grande Bretagne. La France se situe en bout de course de cet axe barocline actif. Dessous, une petite anomalie chaude cyclonique s'enfonce et s'organise très bien avec un franc forçage d'altitude. Le thalweg qui s'ensuit déboule de l'Angleterre vers la Normandie en cours de journée. Il est actif et s'enfonce assez vite vers le sud même si des retours sont probables plus au nord et que le thalweg, très creux, voire s'isolant en dépression, peine à se décaler vers l'est. Les précipitations seront parfois soutenues et il existe un risque de neige là où le redoux n'est pas trop important.

Une nouvelle zone active dans un air un peu moins froid est probable lundi après-midi en arrivant par les côtes de la Manche et en s'enfonçant rapidement vers les Alpes.

Nous reviendrons sur tout ceci en cours de week-end.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 13:07

Notre front s'étend actuellement de l'estuaire de la Gironde jusqu'à la région Alsace environ. Au cours de son passage, les pluies sont continues,  modérées à fortes et accompagnées d'un vent d'Ouest à Sud-Ouest donnant des rafales souvent comprises entre 60 et 80 km/h en plaine, plus importantes en montagne avec par exemple 103 km/h relevés à 800m (Theix) dans le Puy de Dôme.

On relève par exemple à midi 65 km/h à Clermont-Ferrand (63) et à Mulhouse (68), 63 km/h à Poitiers (86) ou encore 80 km/h à La Rochelle (17).

La neige est abondante en montagne dès 1000m avec une couche qui ne cesse d'épaissir : en général elle est comprise entre 10 et 40cm sur les reliefs des Alpes , des Vosges et du Jura. Sur les Alpes, la limite pluie-neige est plus basse avec d'abondantes chutes de neige dès 500m où le manteau neigeux est  compris entre 5 et 15cm environ. Sur le Massif Central, la limite pluie-neige fluctue entre 800 et 1000m environ, et on relève actuellement une couche de 5 à 10cm sur le Massif du Sancy (1200m). Cette couche devrait encore augmenter dans les heures qui viennent.

A l'arrière de cette perturbation active, une traine très active s'installe sur les régions du Nord-Ouest avec de fréquentes averses de grêle, de grésil mêlées parfois d'orages. Ce sont des averses de neige qui concernent les plaine du Nord-Est. Sous ces fortes averses, le vent est aussi sensible avec des rafales de 60 km/h à 70 km/h dans les terres. Localement, les 80 à 90 km/h sont atteints comme à Beauvais où une rafale de 91 km/h a été relevée vers 11h. Sur les côtes de la Manche, on relève généralement des rafales de 70 à 90 km/h et de 80 à 100km/h en mer.



Le vent souffle en tempête au Mont Aigoual avec des rafales de 161 km/h relevées. Entre Corse et continent, le vent est aussi fort avec 141 km/h relevé au Cap Corse à 11h.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 21:00

Sous un vent de secteur ouest parfois violent sur le littoral (environ 90 km/h en rafale), le front chaud de la perturbation aborde le pays par les côtes de la Manche, et affecte la Haute-Normandie, la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais, donnant des pluies modérées et continues.

Les premières chutes de neige sont signalées sur les montagnes vosgiennes et le Morvan.

Suivi météo à 20:56

Pour cette nuit, à partir de 3h du matin, jusqu'à vendredi midi, Météo France place en vigilance orange 6 département de l'Est, comprenant la région Franche-Comté ainsi que l'Ain et les Vosges. L'institution table sur 5 à 10 cm en plaine, et du 10 à 15 cm à partir de 400 m d'altitude, avec un risque local de neige collante.

Prévisions du phénomène


Prévision du vent et des précipitations pour la nuit de jeudi à vendredi

Le front chaud a abordé jeudi en fin d'après-midi les régions de l'extrême nord, tandis qu'une poche d'instabilité résistait dans le nord-est avec quelques averses éparses.

Le front chaud sera directement suivi du front froid en cours de nuit. Ces deux fronts formeront une zone de précipitations abondantes, qui concernera la nuit prochaine toutes les régions situées au nord d'une ligne Bordeaux-Genève. Avec l'alimentation en air plus doux consécutive au passage du front chaud, il s'agira essentiellement de pluie sur les deux-tiers ouest. En revanche dans l'extrême nord-est et centre-est, les conditions risquent d'être plus délicates en raison de la persistance d'une couche d'air plus froid dans les basses couches. Ainsi en pénétrant dans l'intérieur des terres, il s'agira d'abord de neige jusqu'en plaine ou dans les vallées froides en Lorraine et en Franche-Comté. Dès 400 à 500 m d'altitude, la neige qui sera bien collante tiendra au sol sur les plateaux lorrains, dans les Vosges, le Jura puis le nord des Alpes en seconde partie de nuit. En Alsace, la pluie remplacera rapidement la neige au-delà de 400 m dès la première partie de nuit, et son intensité sera nettement plus faible dans la nuit en plaine centrale en raison d'un important effet de Foehn. Cet effet bien connu n'exclut pas pour autant des passages pluvieux plus marqués, notamment en fin de nuit lorsque le front froid abordera la région.

Pendant ce temps, les vents se renforceront près des côtes comme dans les terres. Jeudi à 19h, on relevait déjà des rafales d'ouest comprises entre 60 et 90 km/h sur le littoral de la Manche et de la Mer du Nord. Dans la nuit de jeudi à vendredi, le vent d'ouest à sud-ouest continuera à se renforcer, avec des pointes à 90 voire 100 km/h sur les côtes. Sur les côtes atlantiques, le vent se renforcera graduellement en seconde partie de nuit avec des rafales pouvant atteindre 70 à 80 km/h en fin de nuit. Dans l'intérieur de la moitié nord, les pluies s'accompagneront de rafales de vent de l'ordre de 60 à 70 km/h plus rarement 80 km/h, sauf dans le nord-est où le vent devrait souffler plus fort. En effet, de la Lorraine à l'Alsace et au nord de la Franche-Comté, le vent de sud-ouest se renforcera jusqu'en fin de nuit, atteignant 80 à 90 km/h en pointes. Dans les Vosges et le Jura, le vent sera tempêtueux sur les sommets et crêtes exposés avec des rafales pouvant dépasser les 100 à 110 km/h. Accompagné de fortes chutes de neige au-delà de 500 m d'altitude, ce vent formera de grosses congères en zone montagneuse.


Prévision du vent et des précipitations pour vendredi matin

La matinée de vendredi sera marquée par l'advection d'air plus chaud dans les basses couches sur l'est du pays. La limite pluie-neige remontera donc temporairement vers 600 à 900 m selon les massifs d'ici la mi-journée de vendredi. Dans le même temps, les fronts poursuivront leur progression vers le sud. D'abondantes pluies toucheront le Poitou, et surtout le Limousin, les départements centraux, la Franche-Comté, l'est de la Bourgogne ainsi que jusqu'aux Vosges, et ce en région de plaine. En fin de front ou juste à l'arrière, de fortes averses parfois orageuses seront susceptibles de se déclencher. En montagne les chutes de neige persisteront en se renforcant encore un peu dans les Vosges, le Jura, le nord des Alpes et le Massif-Central, avec une limite pluie-neige variable selon les massifs, probablement vers 900 m dans le Massif-Central, et 600 à 800 m plus à l'est. Enfin à l'arrière du front froid, une traîne s'installera avec une alternance d'averses et d'éclaircies. Des chutes de grésil ne seront pas à exclure.

Le vent quant à lui continuera à souffler fort sur toutes les côtes de l'Atlantique, de la Manche et de la Mer du Nord, mais a priori les rafales ne dépasseront pas les 90 km/h, même si des pointes à 100 km/h ne sont pas exclues, notamment sur la pointe de la Bretagne ou du celle du Cotentin. Dans l'intérieur, le vent restera fort mais sans excès. Sous la perturbation, le vent d'ouest à sud-ouest atteindra fréquemment 60 à 70 km/h, plus rarement 80 ou 90 km/h de la France-Comté au sud de l'Alsace. Le vent faiblira subitement à l'arrière du front froid dans le nord-est. Les vents les plus forts seront sans doute observés près de la Grande Bleue. Avec l'invasion d'air très froid en altitude et la présence d'une zone barocline sur le nord de l'Italie, une cyclogénèse se produira. Excentrée par rapport au Golfe de Gênes, la dépression engendrera un gradient de pression important sur les côtes du sud-est du pays. Un puissant vent d'ouest se lèvera vendredi matin, avec des valeurs comprises entre 70 et 100 km/h de l'embouchure du Rhône au sud du Var, avec des pointes à 110/120 km/h sur le littoral varois et sur les îles d'Hyères à la mi-journée de vendredi. Autour du Languedoc-Roussillon, le vent sera sans doute moins violent, avec des rafales autour de 60 à 80 km/h. En Corse, le vent d'ouest soufflera en tempête sur les côtes d'ici vendredi midi. On y attend des rafales à 80-100 km/h dans la matinée, jusqu'à 120 vers le Cap Corse) ; et entre 90 et 110 km/h à la mi-journée, jusqu'à 130 vers le Cap Corse.


Prévision du vent et des précipitations pour vendredi après-midi

Dans l'après-midi de vendredi, la perturbation gagnera tout le quart sud-ouest, l'ensemble du Massif-Central et la région Rhône-Alpes. Il pleuvra de manière conséquente en plaine mais aussi sur les contreforts ouest du Massif-Central et des Alpes en-dessous de la limite pluie-neige. Au-dessus, il s'agira donc de neige, a priori plus sèche à partir de 1200 m. Les quantités de neige seront très significatives, et avec un vent bien fort, d'importantes congères s'y formeront. En d'autres termes, les conditions seront franchement hivernales et même les équipements spéciaux pourraient être remise en cause au-delà de 1500 m dans les stations et communes alpines. A l'arrière du front, les averses se succèderont à un rythme modéré. Elles seront plus fréquentes des Normandies à l'extrême nord et aux frontières belges où elles se mêleront de grésil voire de neige sur les premières hauteurs. Un coup de tonnerre n'est pas exclu sous ces giboulées.

Du côté des vents, le calme ne sera pas revenu. Le vent tournera au nord-ouest en Manche avec des valeurs approchant 70 à 90 km/h, ponctuellement 100 km/h. Le littoral de l'Atlantique sera soumis à un puissant vent d'ouest tournant au nord-ouest dans l'après-midi. Les rafales approcheront 70 à 80 km/h au nord de l'embouchure de la Loire et 80 à 100 km/h au sud. Des valeurs supérieures à 100 km/h ne seront pas à exclure sur le littoral aquitain. Dans l'intérieur des terres de la métropole, le vent d'ouest à nord-ouest sera très sensible mais il soufflera souvent bien moins fort qu'en matinée. Seules les plaines du sud-ouest, et notamment entre la vallée de la Garonne et les Pyrénées, subiront un vent bien fort, avec des rafales d'ouest à 60-70 km/h, ponctuellement 80 km/h voire un peu plus, en particulier dans le midi toulousain. Enfin près de la Méditerranée, le vent d'ouest continuera à souffler très fort. Comprises entre 70 et 90 km/h du littoral du Roussillon à l'embouchure du Rhône, les rafales atteindront fréquemment 100 à 110 km/h sur le littoral varois, jusqu'à 120/130 km/h vers les îles d'Hyères et entre 100 et 150 km/h sur le littoral occidental de la Corse et jusqu'au Cap Corse, où des rafales supérieures à 150 km/h ne seront pas exclues (jusqu'à 160-170 km/h possibles en fin de journée).


Pour la nuit de vendredi à samedi : les vents se calmeront progressivement sur le littoral de l'Atlantique mais ils resteront forts en Manche avec des pointes à 80-90 km/h encore possibles. Près de la Grande Bleue, le vent d'ouest s'essoufflera lentement, alors que la Tramontane se lèvera dans le Roussillon, notamment vers le Cap Béar où les rafales atteindront 80 à 100 km/h d'ici la fin de la nuit. Côté ciel, les giboulées envahiront toutes les régions centrales dans la nuit, avec éventuellement des averses de neige jusqu'en plaine mais ne tenant évidemment pas au sol. En revanche dans le Massif-Central, le Jura et les Alpes au-dessus de 400 m, les chutes de neige seront encore fréquentes par averses, et localement soutenues. Dans les Pyrénées occidentales, le front apportera d'abondantes chutes de neige dans la soirée et dans la nuit au-delà de 1200 m en début de période puis 800/900 m en fin de période (samedi au lever du jour). Enfin un retour d'occlusion concernera également l'extrême nord et nord-est du pays dans la nuit, apportant de fréquentes averses de pluie et/ou de neige.


Au total sur cet épisode de près de 24 heures, les lames d'eau attendues sur le territoire varieront entre quelques mm dans l'extrême nord-ouest et 30 mm en général, avec une valeur moyenne de l'ordre de 10 à 15 mm. Ponctuellement de l'ouest du Massif-Central au centre-est, les lames d'eau pourront atteindre 40 à 50 mm d'ici samedi en début de journée. Certains cours d'eau seront donc susceptibles de réagir dès samedi à ces précipitations. En montagne, entre la nuit de jeudi à vendredi et samedi en début de journée, les quantités de neige varieront entre 10 et 25 cm entre 600 et 1000 m et entre 25 et 50 cm au-delà. Les quantités dépendent évidemment de l'altitude mais aussi du massif montagneux, qui n'est pas soumis à la même masse d'air tout au long de l'épisode. On peut noter que c'est dans le Jura et le nord des Alpes que l'on relèvera les plus grandes quantités de neige.


La prévision des journées de samedi à mardi sera détaillée au cours de la prochaine mise à jour.


Le présent bulletin ne doit pas servir à la protection des personnes et des biens, et n'engage ni la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat.

Suivi météo à 19:53


Les bulletins spéciaux sont strictement informatifs, et ne se substituent en aucun cas aux vigilances météorologiques de Météo-France que nous vous invitons à consulter (chaque mise à jour de la carte de vigilance est signalée dans le suivi en temps réel). De fait, l'émission des bulletins spéciaux est indépendante des niveaux de vigilance retenus par Météo-France.
Les bulletins spéciaux ne doivent pas être utilisés pour la protection des biens et des personnes. Ils sont rédigés selon la disponibilité des responsables d'Infoclimat, et ne peuvent ainsi pas être systématiquement assurés. Merci de votre compréhension.


L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑