• Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.22h00, 2.9°C
    82%, 1022.9hPa
    Vent de direction O11 km/h (raf. 32)

Bulletin spécial N°189

CarteÉpisode pluvieuxOrages
Consulter l'analyse et le résumé    

Problèmes pour lire ce bulletin ? Cliquez ici   •   Cliquez ici pour ajouter les bulletins spéciaux en direct sur votre site !

Fermer

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 15:41

Il continue de pleuvoir abondamment sur le Languedoc en particulier dans les Cévennes et sur un axe situé entre Nîmes et Montpellier. Les cumuls en 24heures approchent les 130 mm à St Sauveur de Camprieu (30) et dépassent les 50 mm dans de nombreux postes de l'agglomération de Montpellier et du relief cévenol (Hérault / Gard / Lozère).

 

L'activité orageuse reste relativement faible et dispersée à l'heure actuelle.

 

Les cours d'eau commencent à réagir sous l'effet de ces pluies importantes.

Suivi météo à 09:49

Les conditions météo se sont nettement dégradées autour de la Méditerranée depuis la fin de nuit. De fortes pluies remontent du Golfe du Lion et arrosent copieusement la Camargue, la plaine languedocienne,le Roussillon, les Cévennes et pénètrent assez largement sur les Causses et au delà dans le Massif Central et sur l'Est de Midi Pyrénées.

 

Des cellules orageuses modérées ont concerné le secteur de la baie d'Aigues Mortes (30) et de l'Est de Montpellier (34) en fin de nuit. Actuellement seulement quelques impacts dispersés sont détectés en mer, vers la vallée du Vidourle, dans le centre de l'Hérault et dans les Pyrénées Orientales.

 

 Les cumuls en 12 heures dépassent déjà les 60 mm localement dans les Cévennes (63 mm à St Sauveur de Camprieu dans le Massif de l'Aigoual dont 28 mm sur les 3 dernières heures). Ailleurs ils s'échelonnent de 20 à 40 mm en général.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 00:58

L'instabilité a été plus orageuse que prévue sur un grand quart Nord-Est, comme le montre cet apercu du train de cellules orageuses qui a frappé un axe entre le Jura et les Ardennes en fin d'après-midi et soirée, juste à l'avant de la perturbation principale.



Sur la facade ouest, le cordon pluvieux est toujours bien visible mais les pluies s'atténuent au nord avec l'évolution en altitude.

Voici ce soir la situation en altitude (tropopause) et en surface :



A gauche, l'image satellite dans le canal vapeur d'eau (source SatrepOnline) permet de diagnostiquer l'enfoncement de l'air stratosphérique vers le sud de l'Espagne. Les isohypses à 300 hPa en bleu révèlent le thalweg associé sur le proche-Atlantique et le flux de sud sur la France. La pointe du thalweg contient une anomalie maximale de tourbillon qui tent à s'isoler en goutte froide. En conséquence, elle exerce un forçage (création de divergence) de plus en plus au sud, visant directement le bassin méditerranéen.

A droite sont représentés les vents de surface en flèches noires. Les plages de couleur indiquent le potentiel de chaleur latente (theta'w). Sont ajoutés l'axe du thalweg dépressionnaire sur la facade ouest de la France et la dépression (D) qui se forme au sud de la Catalogne. On voit donc le début d'un flux de SE rabattu sur les reliefs méditerrannéens. Avec les ascendances synoptiques forcées par le tourbillon d'altitude, la masse d'air va s'humidifier à tous les niveaux, permettant une perturbation généralisée et pluvieuse sur l'ouest méditerranéen.

Suivi météo à 22:52

La dégradation pluvieuse ne progresse que lentement vers l'est, puisqu'elle arrose toujours les régions s'étendant des Pyrénées à la Normandie, laissant revenir un temps sec en Bretagne et ouest Pays de la Loire.
Les intensités de précipitations sont plus marquées dans la partie sud de la zone précipitante.


Sur le Massif-Central et le Roussillon, quelques précipitations se produisent, tandis qu'entre les Ardennes et le Jura, des pluies orageuses se produisent. Sous les plus fortes cellules les intensités dépassent les 200mm/h.


Enfin notons une atténuation des vents entre la Méditerranée et le Limousin ainsi qu'en plaine toulousaine. Les plus fortes rafales relevées à 22h atteignent 60 à 70km/h entre Millau et Aurillac, 93km/h au Mont-Aigoual.

Suivi météo à 16:25

Les pluies sévissent à l'ouest d'une ligne Rouen-Auch. Elles sont plus compactes et abondantes entre les Pyrénées et le Poitou-Charentes. Ces pluies prennent un caractère orageux côté espagnol.

En remontant vers la Normandie, ces précipitations sont un peu moins soutenues mais localement entre Nantes et Laval, elles peuvent être ponctuellement plus marquées.

 

A l'avant, de la Champagne/Ile de France au nord du Cantal, des averses se déclenchent, localement orageuses sur la Bourgogne. D'autres averses également observées sur le sud du Massif-Central, l'intérieur du Roussillon et la moyenne vallée du Rhône, vers Avignon et Orange.

A noter que le vent souffle toujours fortement de la Corrèze à la Méditerranée ainsi qu'à l'ouest du Rhône en remontant sur la Saône et Loire : 60 à 70km/h en général, ponctuellement 76km/h et jusqu'à 128km/h au Mont-Aigoual. 

Des rafales sont également relevées sur les Alpes du Sud, comme à Chateau-Arnoux/Saint-Auban avec 61km/h.

 

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 12:12

Les pluies remontent toujours sur le même axe de la facade ouest, de l'Aquitaine à la Basse-Normandie, avec des intensités en baisse. Un orage a néanmoins été détecté dernièrement sur le pays basque espagnol.
Les cumuls sont les plus forts sur la région Pays-de-la-Loire avec 15mm à La Roche-sur-Yon et 16mm à Carbay (station du réseau Infoclimat)

Le vent de sud-est est très sensible sur les contreforts sud du massif Central avec 80 km/h en rafales.

Suivi météo à 12:02

La vigilance jaune a été étendue sur la moitié nord pour aujourd'hui et cette nuit. Le bulletin officiel prévoit des averses orageuses sur le Nord-Est. Le vent d'autan est aussi annoncé très fort, pouvant atteindre 100 km/h en rafales.

Suivi météo à 07:43

Ce matin, la zone pluvieuse a gagné les départements situés sur la façade Atlantique, arrosant l'Aquitaine, le Poitou-Charentes, les Pays de la Loire, la Bretagne et la Basse-Normandie avec des intensités parfois modérées.
Il s'agit uniquement de précipitations non orageuses.


A l'avant de la zone perturbée, le vent d'est à sud-est souffle fortement du Languedoc-Roussillon au Lot et à la plaine toulousaine avec des rafales comprises entre 60 et 75km/h, localement 100km/h au Mont-Aigoual.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 01:57

Météo-France a publié sur sa carte de 16h une vigilance jaune sur tout le Nord-Ouest,  la facade atlantique et le piémont pyrénéen, en évoquant des pluies parfois modérées et orageuses une bonne partie de la journée.

Prévisions du phénomène


Des cellules de fortes pluies orageuses vont balayer toute la facade ouest, de l'Aquitaine à la Basse-Normandie, sauf la pointe bretonne. Bien que les conditions soient peu explosives pour la convection, cette perturbation pluvio-orageuse pourra donner de l'activité électrique, plutôt sur les côtes.

La situation se dégrade dans le sud-ouest en cours de journée avec beaucoup de pluie sur l'Aquitaine et les Pyrénées, avec une limite pluie-neige s'abaissant à près de 1600m. En remontant vers le nord jusqu'en Normandie, les remontées instables se poursuivent inlassablement avec des intensités de pluie temporairement fortes. L'activité électrique s'annonce très faible même si on ne peut pas exclure un ou deux orages plus actifs localement à l'avant du front, depuis le Limousin à l'ouest du bassin parisien.
Les cumulus bourgeonnent à l'Est, surtout sur les massifs et en soirée et début de nuit un orage consistant pourrait remonter de la Franche-Comté à la Lorraine, avec activité électrique plus intense.

Samedi, l'évolution est très pluvieuse sur les contreforts méditerrannéens, notamment des Cévennes aux Pyrénées orientales où les pluies pourraient se bloquer de nombreuses heures, tel un épisode cévenol. Les indices de convection explosive sont néanmoins assez faibles, limitant le risque d'inondation-éclair. Sur les Pyrénées, la neige devrait continuer de s'accumuler au-dessus de 1200m. Sur une grande moitié est continentale, la situation est assez instable et la convection peut à nouveau déclencher des orages isolés dans le Nord-Est.

Dimanche, la situation mérite des précisions mais la pluie devrait évacuer nos régions méditerrannéennes, tandis que les orages se manifesteraient toujours sur le Nord-Est.

Le présent bulletin ne doit pas servir à la protection des personnes et des biens. Il n’engage ni la responsabilité du prévisionniste, ni celle d’Infoclimat.

Prévisions météo du phénomène

Mis à jour le vendredi 10 avril 2009 à 01:51
Des cellules de fortes pluies orageuses vont balayer toute la facade ouest, de l'Aquitaine à la Basse-Normandie, sauf la pointe bretonne. Bien que les conditions soient peu explosives pour la convection, cette perturbation pluvio-orageuse pourra donner de l'activité électrique, plutôt sur les côtes.

La situation se dégrade dans le sud-ouest en cours de journée avec beaucoup de pluie sur l'Aquitaine et les Pyrénées, avec une limite pluie-neige s'abaissant à près de 1600m. En remontant vers le nord jusqu'en Normandie, les remontées instables se poursuivent inlassablement avec des intensités de pluie temporairement fortes. L'activité électrique s'annonce très faible même si on ne peut pas exclure un ou deux orages plus actifs localement à l'avant du front, depuis le Limousin à l'ouest du bassin parisien.
Les cumulus bourgeonnent à l'Est, surtout sur les massifs et en soirée et début de nuit un orage consistant pourrait remonter de la Franche-Comté à la Lorraine, avec activité électrique plus intense.

Samedi, l'évolution est très pluvieuse sur les contreforts méditerrannéens, notamment des Cévennes aux Pyrénées orientales où les pluies pourraient se bloquer de nombreuses heures, tel un épisode cévenol. Les indices de convection explosive sont néanmoins assez faibles, limitant le risque d'inondation-éclair. Sur les Pyrénées, la neige devrait continuer de s'accumuler au-dessus de 1200m. Sur une grande moitié est continentale, la situation est assez instable et la convection peut à nouveau déclencher des orages isolés dans le Nord-Est.

Dimanche, la situation mérite des précisions mais la pluie devrait évacuer nos régions méditerrannéennes, tandis que les orages se manifesteraient toujours sur le Nord-Est.

Le présent bulletin ne doit pas servir à la protection des personnes et des biens. Il n’engage ni la responsabilité du prévisionniste, ni celle d’Infoclimat.

Les bulletins spéciaux sont strictement informatifs, et ne se substituent en aucun cas aux vigilances météorologiques de Météo-France que nous vous invitons à consulter (chaque mise à jour de la carte de vigilance est signalée dans le suivi en temps réel). De fait, l'émission des bulletins spéciaux est indépendante des niveaux de vigilance retenus par Météo-France.
Les bulletins spéciaux ne doivent pas être utilisés pour la protection des biens et des personnes. Ils sont rédigés selon la disponibilité des responsables d'Infoclimat, et ne peuvent ainsi pas être systématiquement assurés. Merci de votre compréhension.


L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑