• Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.08h00, 4.6°C
    79%, 1003hPa
    Vent de direction SO26 km/h (raf. 41)

Bulletin spécial N°237

CarteChaleur / caniculeOrages
Consulter l'analyse et le résumé    

Problèmes pour lire ce bulletin ? Cliquez ici   •   Cliquez ici pour ajouter les bulletins spéciaux en direct sur votre site !

Fermer

Suivi météo à 18:08

Météo-France a levé vers 4h du matin la vigilance orange. Le bulletin de fin de suivi récapitule quelques valeurs observées sur le réseau des stations de l'Institution: "On a ainsi enregistré des rafales de vent maximales jusqu'à 86 km/h à Châlons-Vatry-51, 89 km/h à Reims-Courcy-51, 90 km/h à Saulces-Champenoises-08, 95 km/h à Chouilly-51 et 142 km/h à Charleville-Mézières-08. Les intensités de pluie ont été également notables par endroits : 23,2 mm en 1h à Charleville-Mézières-08 (et 58,8 mm en 3h), 20,4mm en 1h à Launois-sur-Vence-08 (et 45,6mm en 3h), 20mm en 1h à Reims-Courcy-51, 19,7mm en 1h à Rocroi-08 et 18,1mm en 1h à Mourmelon-le-Grand-51."

Suivi météo à 17:59

Cyclone30, adhérent et contributeur du site Infoclimat, a synthétisé l'ensemble des valeurs records observées sur le réseau principal des stations de Météo-France lors de cet épisode généralisé de très fortes chaleurs et d'orages violents dans le Nord-Est du pays:

Records mensuels de Txx battus (En vert : 26/06 , en rouge : 27/06 et en bleu : 28/06):

39.2° à Bordeaux le 26/06 ( ancien record de 38.5° le 21/06/2003 )
39.2° à Vichy le 27/06 ( ancien record de 38.5° le 22/06/2003 )
38.2° à Bergerac le 27/06 ( ancien record de 38.1°le 22/06/2003 )
38.0° à Bourges le 27/06 ( ancien record de 36.3° le 22/06/2003 )
37.9° à Avord le 27/06 ( ancien record de 36.9° le 22/06/2003 )
37.9° à Troyes le 28/06 - 36.7° le 27/06 ( ancien record de 35.4° le 30/06/1976 )
37.7° à Auxerre le 28/06 - 37.3° le 27/06 ( ancien record de 37.3° le 22/06/2003 )
37.5° à Nevers le 27/06 - 37.0° le 28/06 ( ancien record de 36.8° le 22/06/2003 )
37.4° à Clermont-Ferrand le 27/06 ( record égalé du 30/06/1950 )
37.3° à Romorantin le 27/06 ( ancien record de 36.5° le 28/06/1986 )
37.1° à Toussus-le-Noble le 27/06 ( ancien record de 34.0° le 20/06/2005 )
37.1° au Mans le 27/06 ( ancien record de 36.9° le 30/06/1976 )
36.9° à Beauvais le 27/06 ( ancien record de 34.6° le 26/06/1976 )
36.9° au Bourget le 27/06 ( ancien record de 36.2° le 26/06/1947 )
36.9° à Orléans le 27/06 ( ancien record de 36.2° le 26/06/1947 )
36.8° à Melun le 27/06 ( ancien record de 35.6° le 26/06/1947 )
36.8° à Saint-Dizier le 28/06 - 35.8° le 27/06 ( ancien record de 35.4° le 17/06/2002 )
36.5° à Roissy le 27/06 ( ancien record de 35.2° le 28/06/1976 )
36.4° à Creil le 27/06 ( ancien record de 35.2° le 25/06/1976 )
36.4° à Gueret le 27/06 ( ancien record de 36.1° le 22/06/2003 )
36.4° à Chateaudun le 27/06 ( ancien record de 35.1° le 30/06/1976 )
36.3° à Chartres le 27/06 ( ancien record de 34.8° le 26/06/1947 )
36.2° à Dôle/Tavaux le 28/06 ( ancien record de 35.6° le 22/06/2003 - station ouverte depuis 1995 )
35.8° à Velizy-Villacoublay le 27/06 ( ancien record de 35.0° le 26/06/1947 )
35.7° à Limoges le 27/06 ( ancien record de 34.7° le 22/06/2003 )
35.6° à Evreux le 27/06 ( ancien record de 34.8° le 28/06/1976 )
35.4° à Trappes le 27/06 ( ancien record de 33.9° le 26/06/2001 )
35.3° à La-Roche-sur-Yon le 26/06 ( ancien record de 34.8° le 35/06/2001 )
35.2° à Besançon le 28/06 ( ancien record de 34.6° le 22/06/2003 )
34.9° à Charleville-Mezières le 28/06 - 33.1° le 27/06 ( ancien record de 32.5° le 17/06/2002 )
34.4° à Dunkerque le 27/06 ( ancien record de 33.4° le 30/06/1957 )
34.2° à Rouen le 27/06 ( record égalé du 27/06/1976 )
34.1° à Langres le 27/06 - 33.5° le 28/06 ( ancien record de 33.4° le 18/06/2002 )
32.6° à Boulogne-sur-Mer le 27/06 ( ancien record de 31.8° le 26/06/2001 )

Et d'autres valeurs tous près des records :

39.8° à Cazaux le 27/06 ( record de 40.0° le 30/06/1968 )
39.1° au Cap-Ferret le 27/06 ( record de 40.0° le 30/06/1968 )
37.4° à Saint-Yan le 27/06 ( record de 38.2° le 22/06/2003 )
36.8° à Paris-Montsouris le 27/06 ( record de 37.6° le 26/06/1947 )
36.3° à Tours le 27/06 ( record de 36.7° le 30/06/1967 )
36.0° à Nantes le 27/06 ( record de 36.8° le 30/06/1952 )
35.8° à Dijon le 28/06 ( ancien record de 36.0° le 28/06/1947 )
34.5° à Lille le 27/06 ( record de 34.8° le 28/06/1947 )
34.3° à Abbeville le 27/06 ( record de 35.0° le 03/06/1947 )

Records mensuels et/ou absolus de Tnx battus :

23.8° à Cognac le 27/06 ( record absolu, ancien record de 23.1° le 27/06/2005 )
23.0° à Bordeaux le 27/06 ( ancien record de 22.2° le 18/06/2005 )
22.9° à Tarbes le 27/06 ( record absolu )
22.0° à Lille le 27/06 ( ancien record de 21.3° en 1947 )

Records mensuels de pluviométrie /24h battus :

69.9mm à Charleville-Mezières le 28/06 ( ancien record de 35.8mm le 02/06/1992 )

Records mensuels et/ou absolus de rafales de vent battus :

143km/h (39,6 m/s) à Charleville-Mezières le 28/06 ( record absolu, ancien record de 137km/h le 02/07/2000 )

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 22:48

L'importance du système orageux a modifié le flux attendu (habituellement SO --> NE) et les orages se sont développés sur la bordure Ouest du système, ce qui fait que ceux-ci affectent désormais les départements de la Seine-et-Marne et de l'Aisne, sans décalage vers l'Est. Sous ces cellules, les intensités pluviométriques sont importantes, et de la grêle est également signalée localement. L'activité électrique reste très élevée, avec plus de 4300 impacts recensés par Météorage sur le dernier quart d'heure.

Suivi météo à 20:55

Les orages se montrent extrêmement violents dans la Marne et les Ardennes, avec de très fortes intensités, de la grêle, un foudroiement important et surtout des rafales très violentes de vent. La station Météo France de Charleville Mézières a ainsi relevé vers 19h30 une rafale à 143 km/h, pulvérisant le record absolu de la station qui datait du 2 juillet 2000 avec 137 km/h.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 19:41

A 19h35, Météo-France décide de lancer une vigilance orage de niveau orange, suite aux orages en cours et pouvant être localement violents du nord de Rhônes Alpes à Champagne Ardennes ainsi que le département de la Meuse.

Suivi météo à 19:37

Alors que la masse d'air reste toujours très chaude sur la moitié Est du pays (localement jusqu'à 35°C en ce début de soirée), de puissants orages souvent grêligènes se sont organisés dans la région de Montluçon, d'Auxerre, de Troyes, de Chalons-en-Champagne et Charleville-Mézières. Le nombre d'impacts de foudre enregistré sur la dernière heure par Météorage dépasse les 7300, avec une activité particulièrement marquée en Belgique.

Suivi météo à 18:33

La chaleur concerne l'ensemble des départements situés à l'Est d'une ligne s'étendant de Lille à Perpignan. On y dépasse largement les 30°c : il a fait 37°c à Nevers, 37.4°c à Auxerre, 37.5°c à Troyes.



Dans le même temps, on observe le développement des nombreux orages entre le Nord et la Belgique, ainsi que sur le Massif-Central, et entre Auxerre et Chalons en Champagne. Ceux-ci ne se déplacent que légèrement et avec les intensités parfois soutenues (et de la grêle), il faut s'attendre à de bons cumuls sous les plus virulentes cellules.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 06:57

Les orages qui ont abordé la côte Atlantique en fin de soirée se sont organisés en MCS tout au long de la nuit, et celui-ci a évolué jusqu'à la région parisienne où il sévit ce matin, tout en perdant de l'activité. D'après les observations, ces orages se sont surtout montrés particulièrement électriques, en particulier du fait de l'importante douceur nocturne qui est observée ce matin au lever du jour. A 6h, il fait en effet plus de 20 à 23°C du Sud Ouest jusqu'en Belgique! En revanche, les lames d'eau observées restent très modérées, ne dépassant guère les 20 mm relevés dans le Maine-et-Loire et la Sarthe.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 23:47

En cette fin de soirée, de puissants orages se déclenchent de la Vendée à l'Anjou, avec une très importante activité électrique sous un nombre considérables de cellules donnant de fortes précipitations. Un orage apportant une activité électrique soutenue concerne également la métropole lilloise. Ainsi, sur ces deux phénomènes, Météorage relève pas moins de 1639 impacts sur le dernier quart d'heure.

Suivi météo à 21:17

Le pic de chaleur est passé, les températures entament leur baisse, même si elles atteignent encore des valeurs supérieures à 30°c des frontières du nord-est à l'Aquitaine. La carte des maximales de cette journée du 27 juin est en tout cas tout à fait remarquable!



Sur l'Aquitaine justement, accompagnés d'un vent d'ouest à près de 60km/h (et jusqu'à 99km/h au Capbreton), des orages abordent le littoral girondin et le pays basque remontant sur les Charentes. Ils sont localement forts tandis que d'autres sévissent sur le golfe de Gascogne.
Enfin la cellule fortement orageuse qui s'abattait entre l'Oise et la Somme se décale vers l'Aisne en perdant légèrement de son intensité.

Suivi météo à 20:04

Alors que les températures restent très élevées (chiffres sur la carte ci-dessous - précisions dans un prochain suivi), des orages virulents adoptant des caractéristiques supercellulaires sévissent actuellement sur la Picardie :

radar
(image meteox/infoclimat - données metar/synop)

Les intensités sous ces cellules sont très importantes (plus de 350mm/h) et sont l'objet d'un important foudroiement. Les rafales de vent y sont sans doutes également très violentes, et il y a probablement des chutes de grêles. Aucun observateur n'a pour le moment donné d'informations sur place.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 15:10

La carte d'observation des températures à 14h est remarquable pour une fin juin, avec une zone de très forte chaleur (>35°C) généralisée sur le Sud Ouest, la région Centre et l'Ile de France:

Prévisions du phénomène

La matinée débutera bien souvent par un temps clair ou légèrement voilé sur l'arc Atlantique. Les températures déjà très douces en matinée, pour ne pas dire chaudes, grimperont alors rapidement et avant midi le sud-ouest se retrouvera déjà au-dessus des 30° pour la plupart des stations tandis-qu'on s'en approchera grandement sur le reste du pays. Dans l'après-midi malgré un voile nuageux plus présent à l'ouest d'une ligne Lille/Biarritz, les températures continueront à grimper follement et une nouvelle fois le sud-ouest ne devrait pas passer loin des 40°. Plus généralement, on devrait tourner entre 30° et 35° dans l'intérieur des terres voire sous les 30° sur la partie ouest de la Bretagne ainsi qu'autour du bassin Méditerranéen.


En fin de journée, ces cirrus plus ou moins épais pourraient prendre un aspect instable par la Bretagne et quelques ondées orageuses devraientt ainsi s'y produire. Ce risque sera nettement moins élevé au sud de la Loire même si là aussi une ondée n'est pas à exclure de façon locale. En soirée, un axe convergent va nettement se dessiner entre l'Anjou et la région Lilloise en passant par la Normandie et la Picardie. Cet axe va subir une convection profonde et les cellules orageuses pourront éclater du début de soirée jusqu'en fin de nuit suivante.  La convergence devrait très peu évoluer durant de longues heures ce qui accroît nettement le risque d'importantes lames d'eau locales. Mais ce qui attire particulièrement l'attention et le risque de chutes de grêles destructrices puisque les diamètres pourraient excéder les 5 à 7 cm. Le risque de fortes rafales convectives est également à redouter et le jet de surface vigoureux à l'avant n'est pas anodin (certaines rafales pourraient ainsi approcher ou dépasser les 80-90 km/h). Les cumuls pluviométriques sont difficilement quantifiables mais localement des crues éclairs pourraient avoir lieu sous des cellules peu mobiles et fortement pluvieuses (certains secteurs peuvent ainsi récolter 50mm en peu de temps et dépasser sur l'ensemble de l'épisode les 80/100 mm). Dans cette dynamique de basse et moyenne altitude, on ne peut exclure la survenue de phénomènes tourbillonnaires sur les départements bordant la Manche avec la formation possible de supercellules.
En outre, les forçages principaux devraient se manifester en début de nuit sur tout l'arc Atlantique. Les modèles laissent planer le doute sur un débordement orageux en fin de journée sur l'Aquitaine. Si tel est le cas, il faudra également être attentif sur le comportement convectif dans ce secteur soumis à des cisaillements modérés et une masse d'air très instable. Les cisaillements seront dus à une bascule des vents de surface au secteur ouest et de façon brusque (coup de Galerne). Le choc thermique entre une masse d'air brûlante dans les terres et une masse d'air humide et fraîche venue de l'océan peut causer de violentes rafales de vent parfois supérieures à 70 km/h. Le risque est réel pour les côtes Landaises et Basques en fin de journée.


Pour finir ce tour de France, les reliefs auront également droit à une convection diurne avec le développement de cellules orageuses modérées sur les Pyrénées, les Alpes frontalières et plus localement sur le Massif-Central, les Vosges et le Jura.


Enfin, voici une carte retraçant les niveaux de sévérité orageuse pour cette journée de Lundi ainsi que la soirée et nuit suivante :

Zone 1 : Risque d'orages violents. Organisation orageuse structurée avec la formation de multicellulaires actifs voire même la survenue de supercellules. Risque de grosses grêles important (loc sup à 5/6 cm), rafales de vent pouvant approcher les 100 km/h localement et lames d'eau importantes pouvant atteindre 50mm en moins d'une heure et jusqu'à 100 mm sur la totalité de l'épisode.


Zone 2 : Risque d'orages localement forts. Organisation orageuse déstructurée et plutôt isolée. Toutefois les paramètres laissent la possibilité de voir apparaître de violents orages locaux susceptibles de provoquer de fortes chutes de grêle (loc sup à 3cm), des lames d'eau conséquentes et parfois supérieures à 20/30 mm. Petites crues éclairs possibles dans les secteurs encaissés. Enfin risque de rafales convectives pouvant approcher les 70-80km/h ainsi qu'une possibilité de coup de Galerne sur le sud de l'Aquitaine.


Zone 3 : Risque d'orages modérés. Orages orographiques sans sévérité particulière. Petites chutes de grêles possible, fortes averses locales pouvant entraîner de crues éclairs de courte durée. Atténuation en soirée.

A noter que ce bulletin sera édité en cours de journée puisque l'épisode caniculaire ne devrait prendre fin que Mercredi. Il est donc très probable que de nouvelles dégradations orageuses se mettent en place et la journée de Mardi est déjà attentivement surveillée sur un axe s'établissant des Pyrénées aux frontières du nord-est.

Prévisions météo du phénomène

Mis à jour le lundi 27 juin 2011 à 09:45

La matinée débutera bien souvent par un temps clair ou légèrement voilé sur l'arc Atlantique. Les températures déjà très douces en matinée, pour ne pas dire chaudes, grimperont alors rapidement et avant midi le sud-ouest se retrouvera déjà au-dessus des 30° pour la plupart des stations tandis-qu'on s'en approchera grandement sur le reste du pays. Dans l'après-midi malgré un voile nuageux plus présent à l'ouest d'une ligne Lille/Biarritz, les températures continueront à grimper follement et une nouvelle fois le sud-ouest ne devrait pas passer loin des 40°. Plus généralement, on devrait tourner entre 30° et 35° dans l'intérieur des terres voire sous les 30° sur la partie ouest de la Bretagne ainsi qu'autour du bassin Méditerranéen.


En fin de journée, ces cirrus plus ou moins épais pourraient prendre un aspect instable par la Bretagne et quelques ondées orageuses devraientt ainsi s'y produire. Ce risque sera nettement moins élevé au sud de la Loire même si là aussi une ondée n'est pas à exclure de façon locale. En soirée, un axe convergent va nettement se dessiner entre l'Anjou et la région Lilloise en passant par la Normandie et la Picardie. Cet axe va subir une convection profonde et les cellules orageuses pourront éclater du début de soirée jusqu'en fin de nuit suivante.  La convergence devrait très peu évoluer durant de longues heures ce qui accroît nettement le risque d'importantes lames d'eau locales. Mais ce qui attire particulièrement l'attention et le risque de chutes de grêles destructrices puisque les diamètres pourraient excéder les 5 à 7 cm. Le risque de fortes rafales convectives est également à redouter et le jet de surface vigoureux à l'avant n'est pas anodin (certaines rafales pourraient ainsi approcher ou dépasser les 80-90 km/h). Les cumuls pluviométriques sont difficilement quantifiables mais localement des crues éclairs pourraient avoir lieu sous des cellules peu mobiles et fortement pluvieuses (certains secteurs peuvent ainsi récolter 50mm en peu de temps et dépasser sur l'ensemble de l'épisode les 80/100 mm). Dans cette dynamique de basse et moyenne altitude, on ne peut exclure la survenue de phénomènes tourbillonnaires sur les départements bordant la Manche avec la formation possible de supercellules.
En outre, les forçages principaux devraient se manifester en début de nuit sur tout l'arc Atlantique. Les modèles laissent planer le doute sur un débordement orageux en fin de journée sur l'Aquitaine. Si tel est le cas, il faudra également être attentif sur le comportement convectif dans ce secteur soumis à des cisaillements modérés et une masse d'air très instable. Les cisaillements seront dus à une bascule des vents de surface au secteur ouest et de façon brusque (coup de Galerne). Le choc thermique entre une masse d'air brûlante dans les terres et une masse d'air humide et fraîche venue de l'océan peut causer de violentes rafales de vent parfois supérieures à 70 km/h. Le risque est réel pour les côtes Landaises et Basques en fin de journée.


Pour finir ce tour de France, les reliefs auront également droit à une convection diurne avec le développement de cellules orageuses modérées sur les Pyrénées, les Alpes frontalières et plus localement sur le Massif-Central, les Vosges et le Jura.


Enfin, voici une carte retraçant les niveaux de sévérité orageuse pour cette journée de Lundi ainsi que la soirée et nuit suivante :

Zone 1 : Risque d'orages violents. Organisation orageuse structurée avec la formation de multicellulaires actifs voire même la survenue de supercellules. Risque de grosses grêles important (loc sup à 5/6 cm), rafales de vent pouvant approcher les 100 km/h localement et lames d'eau importantes pouvant atteindre 50mm en moins d'une heure et jusqu'à 100 mm sur la totalité de l'épisode.


Zone 2 : Risque d'orages localement forts. Organisation orageuse déstructurée et plutôt isolée. Toutefois les paramètres laissent la possibilité de voir apparaître de violents orages locaux susceptibles de provoquer de fortes chutes de grêle (loc sup à 3cm), des lames d'eau conséquentes et parfois supérieures à 20/30 mm. Petites crues éclairs possibles dans les secteurs encaissés. Enfin risque de rafales convectives pouvant approcher les 70-80km/h ainsi qu'une possibilité de coup de Galerne sur le sud de l'Aquitaine.


Zone 3 : Risque d'orages modérés. Orages orographiques sans sévérité particulière. Petites chutes de grêles possible, fortes averses locales pouvant entraîner de crues éclairs de courte durée. Atténuation en soirée.

A noter que ce bulletin sera édité en cours de journée puisque l'épisode caniculaire ne devrait prendre fin que Mercredi. Il est donc très probable que de nouvelles dégradations orageuses se mettent en place et la journée de Mardi est déjà attentivement surveillée sur un axe s'établissant des Pyrénées aux frontières du nord-est.

Suivi météo à 09:38

L'Europe du sud-ouest se retrouve sous une puissante dorsale anticyclonique soulevée à l'avant d'un système dépressionnaire positionné du côté de l'Islande. Un axe de thalweg s'est dessiné sur l'Atlantique et le flux s'est orienté au sud-ouest voire sud depuis Dimanche.  Des masses d'air chaudes sont alors dirigées en direction de la France et le Pays baigne actuellement sous près de 20° à 850hpa :


Localement la masse d'air atteint 23° à 850hpa sur le sud-ouest et sous un faible flux de sud en surface et un ensoleillement optimal (que ce soit par l'absence de nuages ou bien par le nombre d'heures d'ensoleillement qui est maximal à cette période de l'année), les températures s'envolent littéralement. La fameuse barre des 40° n'a pas été atteinte ce Dimanche sur les stations homologuées mais quelques secteurs ont localement eu droit à ces températures extrêmes. Sinon Bordeaux (33) s'en tire avec pas moins de 39.2°, Biarritz (64) a atteint 38.6° et 38.1° sur la station de Dax (40). Généralement, le sud-ouest a eu droit à plus de 35° et ces fortes chaleurs sont remontées jusqu'à la Loire avec près de 35° sur Nantes (44). Ces valeurs caniculaires vont se vérifier à nouveau pour ce Lundi 27 Juin 2011 et rares seront les secteurs sous la barre des 30°.
De telles températures en surface créent un différentiel thermique important sur la colonne verticale et les valeurs de CAPE (d'énergie disponible) atteignent alors des niveaux  très élevés pour la France. Les estimations sont prévues à près de 2500 voire 3000 Joules/Kg ce qui représente une masse d'air particulièrement instable :



Dans un contexte de plus en plus cyclonique en liaison avec l'axe de thalweg au large des côtes Françaises, les advections humides de surface vont considérablement s'accroître en cours de journée et le rapport de mélange atteste de cette masse d'air tropicale et franchement humide avec des valeurs approchant voire dépassant les 15 g/kg et même jusqu'à 18 g/kg sur une grande partie nord de la France ainsi que l'extrême sud-ouest du Pays.
Pour cette journée de Lundi, les forçages feront relativement défauts sur le territoire ce qui exclue, au moins temporairement, le risque de dégradation orageuse sévère. En effet, l'anomalie de tropopause reste assez éloignée du Pays (au large de la Bretagne et sur le nord-ouest des Iles Britaniques) et seul un quart nord-ouest du Pays ainsi que les côtes Atlantiques semblent plus concernés comme en atteste la carte 1.5 PVU :


Après une journée caniculaire et calme à tous niveaux d'altitude sur une grande partie ouest et nord-ouest de la France, la fin de journée, soirée et nuit de Lundi à Mardi s'annoncent plus agités. Dès la fin d'après-midi, la situation devrait se dynamiser au moins en altitude avec l'apparition d'une branche de jet d'altitude modérée et la formation par conséquent d'une divergence d'altitude modeste mais suffisante. Les premiers forçages pourraient donc apparaître mais compte tenu de l'éloignement de l'anomalie principale, il n'est pas à craindre d'une dégradation orageuse organisée.
Toutefois, une anomalie de surface devrait faire son apparition dans le courant de l'après-midi par le sud-ouest avant de remonter vers le nord-ouest et l'Ile de France en fin de journée puis vers la région Nord-pas-de-Calais la nuit suivante :


Dans une convergence de basses couches particulièrement bien établie, les forçages devraient s'annoncer plus nombreux sur une bande s'étirant approximativement des Pays-de-la-Loire au Nord-pas-de-Calais.. Cette dépression de surface devrait considérablement augmenter les cisaillements augurant ainsi une sévérité orageuse plus intense qu'ailleurs (SRH 0-3km parfois proche des 300m2/s2). A noter également que le creusement de cette anomalie intervient dans un contexte ou l'instabilité touche à son maximum et dès lors, les cellules orageuses qui arriveront à se développer présenteront plusieurs risques : fortes grêles, fortes rafales convectives, puissantes averses locales, localement un phénomène tourbillonnaire).

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Risque d'Orages violents par endroit dès lundi soir et mardi

L'air très chaud venant d'Afrique du Nord va continuer sa progression au nord de la Loire pour ce premier jour de semaine.
De l'instabilité orageuse arrivera sur l'Ouest en soirée.

Dans la nuit de lundi à mardi à mardi matin de violents orages pourront éclater sur la Basse Normandie, la Haute Normandie puis en journée du Nord-Pas-de-Calais à l'Ile-de-France.

En fin de journée et le soir et dans la nuit de mardi à mercredi, ces forts orages atteindront la Champagne-Ardenne. la Bourgogne et ensuite l'Alsace et les Alpes dans la journée de mercredi.
Sur le Sud Ouest et sur l'Auvergne des averses orageuses sont attendues mardi qui s'intensifieront sur les Pyrénées-Atlantiques, et sur l'Auvergne mardi en soirée.


Températures prévues pour la journée de lundi

La nuit de dimanche à lundi sera marquée par des températures élevées encore en fin de nuit notamment sur la Gironde, les Charentes et sur une grande partie du Sud Ouest avec 18°C à 24°C.

Au nord de la Loire sur l'Ouest, l'Ile-de-France, la Normandie, le Nord-Pas-de-Calais, les températures de fin de nuit seront comprises entre 17°C à 22°C.

En cours de journée les températures les plus élevées se situeront sur la Gironde, les Landes avec 38°C à 40°C voir 42°C localement.

Sur les Pays-de-La-Loire, le Poitou-Charentes, le Centre, les températures seront caniculaires également avec 37°C voir 38°C/39°C localement.
De la Normandie à l'Ile-de-France des pointes à 33°C à 37°C devraient être observées.

Il fera aussi très chaud du Nord-Pas-de-Calais à la Champagne-Ardenne avec 33°C à 35°C.

Sur l'ouest et sur le nord de l'Auvergne des températures de 35°C seront aussi dépassés largement en seconde partie de la journée.

Attention également aux index U.V. qui seront très fort à élevés entre 7 à 9.
Protégez vous du soleil notamment les enfants : Casquette, lunette de soleil anti-U.V. etc.


Mardi les températures baisseront du Sud Ouest au Nord-Pas-de-Calais en passant par l'Ile-de-France entre 10°C à 15°C en moyenne pour les températures maximales.
Sur la moitié Est elles resteront encore élevées avec 35°C en moyenne l'après-midi.

Suivi météo à 00:06

Voici une liste des températures maximales observées ce jour :

40.1° à Belin-Béliet ( 33 - Station StatIC )
39.7° au Barp (33)
39.2° à Bordeaux-Mérignac ( nouveau record mensuel )
38.7° à Bustince-Iriberry (64)
38.7° à Aicirits (64)
38.6° à Biarritz
38.6° à Urepel (64)
38.6° à Belin-Béliet ( 33 - Station Radome )
38.6° à Canéjan ( 33 - Station StatIC )
38.5° à la Pointe de Socoa
38.3° à Montlieu-la-Garde (17)
38.1° à Dax
38.0° à Saint-Gervais (33)


Merci à cyclone30 pour ce récapitulatif tiré du forum. La station de La Roche sur Yon a battu son précédent record de 34,8°C avec un 35.2°C. La station de Bordeaux a battu son record pour un mois de juin avec 39°C (précédent record à 38.5°C).

Suivi météo à 19:41

Cet après-midi a été particulièrement chaud, notamment sur un grand quart Sud-Ouest de la France, comme en témoigne la carte de températures exceptionnelle :

t

De nombreux observateurs relèvent également des températures caniculaires sur MétéoAlerte :
MA



De nombreux records mensuels datant de l'été 2003 ont été battus. À 17h locales, on relève :
- 39,7°C à Cazaux (33)
- 39°C à Bordeaux (33)
- 38,2°C à Canéjan (33)
- 38°C à Dax (40)
- 38°C à Bergerac (24)
et même jusqu'à 40.1°C relevés à Belin-Béliet par la station du réseau Infoclimat "StatIC".

Mais aussi :
- 34°C à Rennes (35)
- 34°C à Montélimar (26)
- 31°C à Paris-Montsouris (75)

Actuellement (19h locales), les températures restent chaudes avec par exemple 39°C à Bordeaux, 37°C à Dax ou 35°C à Angers. À noter que les indices Humidex restent faibles étant donné le peu d'humidité dans les basses couches de l'atmosphère. Demain, de nouveaux records de température risquent d'être battus, les températures étant prévues encore plus élevées qu'aujourd'hui.
 

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 14:44

Météo-France a placé ce matin l'Aquitaine (sauf Pyrénées-Atlantiques) en vigilance jaune pour forte chaleur.

De plus, une information spéciale a été émise, en complément du système traditionnel de vigilance, pour la forte chaleur aujourd'hui et demain de "l'Aquitaine, au Poitou, sud Pays de Loire et le Centre où les températures maximales atteindront ou dépasseront 38°C".

Suivi météo à 14:38

En début d'après-midi, la canicule frappe nettement le sud-ouest, en particulier le littoral aquitain.

Les températures mesurées à 14h sont de :

37°C à la pointe de Socoa (64), Biarritz et au Cap Ferret (33)
36°C à Dax, Biscarosse, Cazaux (33) et Bergerac.
35°C à Mont-de-Marsan et Pau.

Des températures supérieures à 30°C sont mesurée de façon généralisée sur tout le quart sud-ouest, le centre-ouest, et l'arrière pays provençal.

Suivi météo à 13:27


Les bulletins spéciaux sont strictement informatifs, et ne se substituent en aucun cas aux vigilances météorologiques de Météo-France que nous vous invitons à consulter (chaque mise à jour de la carte de vigilance est signalée dans le suivi en temps réel). De fait, l'émission des bulletins spéciaux est indépendante des niveaux de vigilance retenus par Météo-France.
Les bulletins spéciaux ne doivent pas être utilisés pour la protection des biens et des personnes. Ils sont rédigés selon la disponibilité des responsables d'Infoclimat, et ne peuvent ainsi pas être systématiquement assurés. Merci de votre compréhension.


L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑