connexion

  • Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.04h00, -0.4°C
    87%, 1032hPa
    Vent de direction NE14 km/h (raf. 22)
Vous avez été 5.617.574 visiteurs uniques l'an passé. Pourtant, seules 1197 personnes (0.021%) ont adhéré.
Soutenez Infoclimat, adhérez à l'Association pour 2020Cliquez ici pour lire notre message
Bulletin météo de la semaine du 30 décembre
Par hugo dimanche 29 décembre 2019, 19:32

Vous avez dû le remarquer ce matin sur plusieurs régions de France de petites gelées ont fait leur retour ! Cette situation s’explique par un vaste anticyclone Européen basé sur l’Europe. La localisation de son centre (en noir) basé sur la frontière Allemande-Polonaise va nous favoriser un léger flux d’est froid (via le sens de rotation de l’anticyclone) amenant des gelées le matin et des températures fraiches l’après-midi, voir douce pour les régions proches des côtes. Tout ceci avec un beau soleil.

On observe que les dépressions sont totalement bloquées par ce vaste anticyclone. Une partie d’entre elles permettent l’élévation de celui (celles à proximité des Açores) et les autres le longent par l’Islande et la Scandinavie :

Températures à 14h :

Mais cette situation va-t-elle perdurer ?

Jusqu’à mercredi les choses ne devraient pas trop bouger. Lundi les gelées seront légères encore une fois et les températures l’après-midi seraient similaires à aujourd’hui.
Mardi les gelées pourraient être plus sérieuses avec la quasi-totalité du pays concerné. Les -3/-4°C pourraient être atteint dans le Nord-Est et -1/-2 sur le Nord-Ouest, dans le Sud hormis les départements côtiers on devrait jouer avec les 0/-1°C. On surveillera le risque de brouillard (dû à un affaiblissement des vents d’Est et une humidité présente sur les sols) qui pourrait créer des plaques de verglas dans les départements s’il venait à se confirmer.

A partir de mercredi, on remarque qu’une petite intrusion de basses pressions dans l’anticyclone aurait lieu (cercle bleu). Cette petite intrusion va favoriser un temps gris (avec quelques pluies sur le nord-ouest de la nuit de mardi à mercredi) arrivant par l’ouest. Un temps plus doux sur la façade ouest dû aux nuages est à attendre. On remarque qu’à l’échelle Europe-Atlantique, qu’une légère dynamique ondulatoire se met en place avec quelques pulsions anticycloniques et intrusions de basses pressions à plus basse latitude :  

Cependant, à l’image de l’hémisphère ces élévations anticycloniques restent particulièrement modéré avec un vortex polaire concentré sur l’Arctique. La situation devrait faire le plus grand bien à la banquise. 

Pour la seconde partie de semaine les choses s’animent un peu plus. L’isolation dépressionnaire se déplacerait progressivement vers la Méditerranée. Elle favoriserait un temps gris sur la moitié Sud. Au nord sur les côtes de la Manche et possiblement le nord-ouest quelques averses (à confirmer) seraient à attendre le vendredi à cause d’une vaste dépression sur le nord de l’Atlantique.


On constate qu’un talweg au niveau du labrador va provoquer une élévation anticyclonique plus marquée sur l’Atlantique avec un anticyclone qui viendrait se former sur l’océan. On remarque qu’une seconde isolation dépressionnaire (qui provient de la dépression à 72h sur le centre atlantique) se développe. Les deux anomalies (en bleu et violet) vont jouer un rôle important dans la suite de la semaine avec la descente froide sur l’est de l’Europe (flèche bleu) en direction des Balkans :   

En effet, ces anomalies vont favoriser l’intrusion d’une nouvelle advection plus froide que celle du début de semaine sur l’Europe. La  dépression en rouge basée sur la Scandinavie va se faire partiellement attirer vers l’Europe centrale par un effet de pompe à froid. On note que le talweg favorisant l’anticyclone sur l’atlantique (AA) se retire peu à peu alors qu’une nouvelle élévation apparait sur l’est Canadien :

Cet effet de pompe va favoriser une advection froide et sèche (hormis possiblement sur la frontière avec quelques averses de pluie (neige sur les hauteurs des Ardennes, Jura, Vosges ?)). 
Un flux de Nord-Est marqué devrait se mettre en place sur le pays avec des gelées marquées le dimanche-lundi-mardi et des températures qui peineraient à monter l’après-midi. Aucun risque de brouillard sur ces 3 jours compte tenu que le vent de nord-est puis est vu assez dynamique. On pourra voir probablement des gelées quasi généralisées sur le pays et assez franches sur le Nord-Est. Aucune précipitation n’est à attendre :

A partir de la semaine suivante, de réelles incertitudes se mettent en place sur le maintien de l’anticyclone sur des latitudes assez hautes ou sur un écrasement de celui-ci sur l’Europe de l’Ouest. 
Le modèle Américain voit un écrasement de l’Anticyclone sur l’Europe mais en gardant un flux dynamique sur la Méditerranée. On aurait un froid sec toujours présent, mais moins marqué et des températures plus douces l’après-midi. Le mercredi-jeudi la chute de l’anticyclone pourrait favoriser toujours de légères inversions mais il faudra faire attention au brouillard qui pourrait se mettre en place (si le scénario GFS venait à se confirmer, on note qu’il est suivi par le modèle GEM, modèle Canadien) :

Le modèle Européen, lui, propose une persistance anticyclonique à de plus hautes latitudes avec une isolation froide en méditerranée (un cut-off) bloquant le froid sur le secteur en dessiné en bleu sur la carte. On constate qu’une élévation anticyclonique sur l’Atlantique se met de nouveau en place dans le cas de l’Européen :

On remarque bien par les masses d’air que le froid serait plus persistant notamment sur la moitié Nord dans le cas CEP (à droite) que le cas GFS (à gauche) :

Dans tous les cas on constate que le temps sera sec et plus ou moins froid en fonction de la vitesse d’écrasement de l’anticyclone. L’incertitude est totale sur lequel des deux aurait raison, on voit par le diagramme des masses d’air de l’ensemble CEP que son déterministe (courbe noire) semble dans la partie basse. GFS proche de la moyenne, mais l’écart-type est marqué. Les deux scénarios sont possibles à l’heure actuelle.

Si l’on devait se projeter sur la suite, on distingue types de scénarios possibles :

  • La mise en place progressive sur cette semaine du 6 janvier d’un anticyclone scandinave amenant un air de plus en plus froid et sec venant de Russie. Environ une chance sur quatre. 
  • La mise en place d’un anticyclone sur le du Royaume-Uni apportant aussi un flux d’est froid, mais moins intense que dans le premier cas. Environ une chance sur 2.
  • Le retour du zonal anticyclonique, doux sous flux de sud-ouest. Une chance sur 4.

Scénario assez minoritaire à 240-264h mais qui commence à se distinguer : une élévation vers l’Islande de l’anticyclone, favorisant un polaire maritime. Ce scénario tend à se développer à très long terme avec le scénario Scandinave, mais pour cela on y reviendra (si ça se confirme) dans le prochain bulletin !

Pour conclure, la semaine qui arrive sera plutôt fraîche. Une intrusion humide devrait avoir lieu par l’Ouest le vendredi favorisant un temps gris voire légèrement pluvieux dans le Nord-Ouest. Le samedi le temps gris se déplacera au Sud. Dans l’Est, le soleil dominera avec un temps frais. Pour le week-end et le début de semaine suivante, il semble clair qu’un froid sec marqué devrait se mettre en place, il restera à déterminer la durée et l’intensité de ce froid sec. La fiabilité est très bonne jusqu’à J+10 dans la globalité.
Pour la seconde partie de semaine suivante, on voit que les scénarios sont ouverts, la tendance fraîche et sèche semble dominer, reste à savoir la manière et l’intensité. Ceci reste à confirmer.

Catégories

Articles récents

Articles importants

Archives par mois


Rechercher une date


Articles au hasard




Réagir sur le forumFermer cet encartNe plus me le rappeler
L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑