Commencez à taper pour rechercher
connexion

  • Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.11h00, 4.1°C
    92%, 1017.5hPa
    Vent de direction SO22 km/h (raf. 43)
Infoclimat est la plus grosse base de données météo en libre accès en France. Votre aide est primordiale.
Soutenez Infoclimat, adhérez à l'Association pour 2021Cliquez ici pour lire notre message
Vers 8 jours encore hivernaux, pas de grand froid mais des risques neigeux la semaine prochaine
Par hugo vendredi 1er janvier 2021, 21:42

Un week-end relativement calme 

          Vous l'avez vu en ce premier jour de l'année 2021, le temps c'est bien refroidi sur l'ensemble du pays. Ceci va s'expliquer par l'enfoncement de dépressions en méditerranée et dans le Golfe de Gascogne, elles font office de pompe à froid apportant une masse d'air plus froide sur le pays. La synoptique est globalement comme elle avait été prévue lors du dernier bulletin avec un talweg sur l'ouest de l'Atlantique provoquant une élévation anticyclonique qui va permettre le positionnement d'un talweg sur l'Europe :

 

La situation devrait être relativement stable à l'échelle du pays ce week-end. On remarque une légère anomalie qui devrait traverser le nord-ouest elle devrait donner un peu d'agitation, tout comme la dépression au niveau de la Corse. 
A une échelle plus large on distingue que l'élévation atlantique se courbe, ceci s'explique par le fait qu'une partie du talweg Canadien irait s'échapper vers le vortex polaire Sibérien. Pendant ce temps on remarque une goutte froide (GF) conséquente (assez creuse) aux larges des Açores. Une autre dépression au large du Labrador s'apprête à se lier à cette GF. L'anticyclone Russe continue à monter en très haute latitude :

On constate un peu d'humidité dans le nord-ouest avec cette petite anomalie, cela reste à confimer mais de possibles averses neigeuses sont à attendre la nuit de samedi à dimanche dans le sud de la Normandie, en Pays de la Loire et dans l'Est de la Bretagne. On suivra aussi un possible épisode neigeux à très basse altitude dans les Alpes Maritimes. Hormis le long des côtes, dès que l'on serait un peu dans les terres on pourrait vite trouver la neige...

 

 

Vers un épisode de retour d'est en début de semaine 

        Début de semaine prochaine l'anticyclone devrait se rabattre sur le nord du Royaume-Uni et la Scandinavie, ceci serait couplé à un double creusement en Méditerranée et sur les Balkans. Ceci va favoriser une flux de Nord-est assez dynamique notamment sur la moitié nord. On observe une poursuite des élévations du côté de la Russie et qu'une nouvelle se forme sur l'ouest Atlantique entre la goutte froide et une nouvelle dépression qui est sur le point de s'isoler (mais qui ne se ferait pas avaler comme la précédente par la goutte froide):

 

Un temps froid en plaine serait attendu mais sans grosses gelées compte tenu d'une couverture nuageuse relativement présente :

 

Cette couverture nuageuse s'explique par un large front neigeux de retour d'est (il est provoqué par l'humidité de la dépression en méditerranée) qui devrait concerner les régions au nord de la Loire, à l'heure actuelle il est trop tôt pour donner des cumuls précis. Mais on note tout de même que 1 à 3 cm sont à attendre sur une large moitié nord selon ARPEGE. Cela va encore bien bouger, on note qu'AROME à son échéance max (42h) prévoit bien ce retour d'est à l'est du pays: 

 

 

Premières incertitudes dans la prévision en milieu de semaine

         Mercredi la prévision reste relativement stable, on constate que l'anticyclone sur l'Atlantique s'est restructuré avec une dépression bien active sur le Labrador. On constate un début de glissement de la goutte froide vers l'Espagne alors qu'au nord du Royaume-Uni on a une dépression qui va se scinder en deux laissant descendre une petite anomalie dépressionnaire. Il faudra suivre son évolution mais elle devrait descendre sur l'Atlantique et se désagreger ou se rabattre en France dans le cas de creusement méditerranéen conséquent. On constate qu'une seconde dépression se forme sur le Groenland 

 

Le temps serait relativement froid et plutôt calme avec une masse d'air qui se serait refroidit suite au flux de nord-est des jours précédents 

 

A partir de jeudi (on voit les premiers signaux) mais surtout vendredi la différence entre le modèle Européen ECMWF et le modèle Américain GFS devient flagrante sur la gestion de l'ex goutte froide en Atlantique qui se rabat en Europe du sud. On constate que là où elle se creuserait de manière conséquente sur le modèle Européen, sur le modèle Américain elle se comblerait petit à petit en allant vers les Balkans. On constate qu'autour, les différents éléments (anticyclone Russe, Atlantique, dépression Labrador, Islandaise..) de la synoptique sont très proches, ce qui est remarquable quand on voit la différence en Méditerranée.
Pour autant dans les deux cas à ce moment-là le temps serait relativement froid et sec, le temps sensible en France ne serait pas trop perturbé:

 

Episode neigeux conséquent le week-end du 9-10?

        A partir du samedi les choses commencent à être radicalement différente, en effet on constate que dans le cas du modèle Européen ECMWF (à droite et non à gauche cette fois ci) on irait dans le sens d'un très net conflit neigeux pour le sud du pays, la dépression favoriserait une remontée de l'air doux par le sud qui entrerait en conflit avec l'air froid. Dans le cas de GFS rien de tout ça mais on observe un redoux dû à l'avant de la dépression qui est en train de filer de l'Islande vers le Royaume-Uni (puis France à J+9-10). On constate que dans le cas ECMWF cette dépression descend aussi. Elle pourrait potentiellement donner un temps humide/neigeux au nord en particulier dans un cas comme GFS:

 

 

Alors qui a raison?
Il est actuellement très compliqué de le dire. Au niveau des déterministes, on constate que le scénario Européen semble relativement isolé, on trouve ECMWF/  GFS// (qui est la future version du GFS actuel) contre GFS/GEM/JMA/UKMO (ce dernier s'arrête à 144h mais il ne creuse pas du tout comme l'Européen à son échéance max). Avantage donc au scénario de l'Américain. 


Et pourtant la situation est beaucoup plus complexe que celà.
On le voit par le panel GEFS (déviation du déterministe GFS), mais le panel de l'Européen ECMWF met en avant ceci aussi. On constate qu'à l'échéance 192h, 15/30 scénarios de GEFS environ ont un fort creusement en Europe du sud et chez ECMWF on en a environ 25 sur 50. On pourrait donc dire que c'est partagé en moitié/moitié et donc rien n'est fait. Et bien pas tout à fait. On constate en regardant bien avec attention les différents scénarios des ensembles que certains voient un glissement de la goutte froide dès 144h, d'autres à 168h et encore d'autres à seulement 192h (ECMWF se situe à 180h environ). Le soucis c'est que les conséquences ne sont pas toujours les mêmes. Dans le cas d'un glissement seulement vers 180-192h, le redoux serait possiblement plus fort au sud car la dépression aurait beaucoup plus creusé, dans le cas où ça glisse plus tôt le redoux serait moins net et donc une chance de conflit neigeux réduit. Par contre on constate quand on a un glissement plus tôt que le décrochement de la "dépression 1" à 126h (voir plus haut) est parfois plus massif. De même pour la "dépression 2" qu'on voit à 192h plus haut. CEP d'ailleurs ne voit pas une descente correcte de la dépression 2 car le creusement glisse trop tardivement. 
On constate aussi que parfois la "dépression 2" n'arrive pas à descendre en Europe de l'ouest et reste au nord du Royaume-Unis (on est proche de ce scénario sur GEM), ça peut s'expliquer par une courbure du jet pas assez forte à cause d'un anticyclone pas assez relevé:

Voici les panels de 144 à 192h en pas de 24h pour se rendre compte de ces différences via les divers scénarios:

 

 

Ironiquement malgré toutes ses divergences on constate que dans beaucoup de cas la tournure à J+8-9 est souvent très hivernale et neigeuse sur le pays (reste à déterminer les endroits mais le potentiel est là), ceci laisse donc présager un week-end du 9-10 mouvementé. Même si les incertitudes sont grandes, les choses ne seront probablement pas calés avant lundi-mardi prochain :

 

Bien malin celui qui donnera le scénario final. On peut penser qu'une tournure quand même assez hivernale est à attendre. Sauf dans le cas d'un creusement qui reste en atlantique favorisant un flux de sud-ouest mais le scénario est quasi inexistant. Il est trop tôt pour donner une idée de quelles régions seront concernées par l'or blanc, tout dépend si on a conflit par le sud, une arrivée de dépression par le nord, les deux.... A suivre avec attention les prochains jours donc! 
Difficile de se pencher sur la suite actuellement quand on voit les incertitudes à J+7-8. Les scénarios sont partagés entre un redoux pour la seconde décade de janvier ou le maintient des conditions hivernales. 

 

 

Catégories

Articles récents

Articles importants

Archives par mois


Rechercher une date


Articles au hasard