Commencez à taper pour rechercher
connexion

  • Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.19h00, 6.4°C
    47%, 1022.2hPa
    Vent de direction N14 km/h (raf. 25)
Vous avez été 4.544.371 visiteurs uniques l'an passé. Pourtant, seules 1315 personnes (0.029%) ont adhéré.
Soutenez Infoclimat, adhérez à l'Association pour 2021Cliquez ici pour lire notre message
Une semaine de transition avant une éclosion printannière ?
Par Stéphane lundi 15 février 2021, 23:16

Cette semaine s'annonce en demie-teinte avec encore des passages frais et pluvieux alternant avec des moments doux et sec. Avec le week-end et la semaine suivante, le printemps s'inviterait sur nos têtes.

Quelle est la situation aujourd'hui et quelles sont plus précisément les perspectives pour les 15 prochains jours ?
Les prévisions paraissent solides bien que les timings où les régions impactées peuvent changer légèrement. Elles seront affinées dans les topics régionaux du forum.

 

Description générale de la semaine :

=> Mardi : un front traversera les régions au nord de la Loire apportant des pluies faibles à localement modérées le matin de la Bretagne aux Normandie et gagne progressivement vers le Bassin parisien et les frontières du nord en cours d'après-midi et jusqu'aux frontières allemandes en soirée. La plaine d'Alsace serait épargnée avec simplement quelques gouttes.
Les températures resteront fraîches au nord et à l'est, entre 0 et 5°C le matin alors que le sud-ouest connaîtra des températures en hausse grâce au vent qui s'orientera au sud / sud-ouest en renforçant, notamment sur l'ouest de la chaîne pyrénéenne. L'parès-midi, le mercure oscillera entre 10 et 15°C. Il culminer entre 18 et 20°C au pied des Pyrénées (Hautes Pyrénées et Pyrénées Atlantique).

=> Mercredi : un front froid tangentera les côtes de la Bretagne sans pénétrer dans les terres, apportant quelques ondées sur le Finisterre et les Côtes d'Armor. Sur les côtes méditerranéennes, le Marin amènera de la grisaille qui pourrait localement avoir du mal à se dissiper. Ailleurs, la journée sera dominée par des éclaircies, souvent généreuses.
Le thermomètre affichera le matin entre 8 et 12°C sur l'ouest et le pourtout méditerranéen et de 4 à 8 °C sur l'est.
Le vent de suroît se lèvera, sensible sur un quart nord-ouest du pays et temporairement sur la façade atlantique. Les rafales atteindront localement 80 à 90 km/h sur les caps bretons et du Cotentin.

=> Jeudi : une perturbation balaiera le pays avec des pluies faibles à modérées et un vent sensible de SW sur l'ouest du pays, de S sur l'est et de SE sur le sud du pays (Marin et Autan).
Les teempératures matinales seront très proches de celles de la veille. En revanche, les maximales accuseraient une baisse, avec un refroidissement à l'arrière de la perturbation.

=> Vendredi : la perturbation pourrait s'attardait aux premières lueur du jour sur l'extrême sud-est. Ailleurs, les éclaircies domineraient le ciel. Sur le NW, une nouvelle perturbation longeraient les côtes sans s'aventurer dans les terres.
De faibles gelées pourraient faire leur retour dans le nord et le nord-est. Ailleurs, les températures seront malgré tout en baisse. L'après-midi, elles s'échelelonneraient de 7 à 10°C sur un tiers nord, de 8 à 12 °C sur une bande centrale et jusqu'à 15 à 16°C au sud, et même 16 à 20°C sur le sud de l'Aquitaine.

=> Samedi : à la faveur d'un ensoleillement généreux excepté près de la Grande Bleue où entrées maritimes et ondées orographiques sont possibles, les températures s'élèveront et la barre des 15°C devrait être franchie au nord de la Loire. Près des Pyrénées, on peut envisager des températures de 20 à 22, voire plus si la synoptique prévue se confirme. Sur la façade est et principalement des Alpes à la Côte d'Azur, le mercure sera encore faible.

=> Dimanche ressemblerait beaucoup au samedi, avec toujours un risque de grisailles et de pluies faibles sur le Languedoc-Roussillon. Les températures du matin maintiendraient un gradient est, plus frais, ouest, plus doux. L'après-midi, la douceur, voire plus, dominerait sur l'ensemble du pays.

=> Les jours suivants, le soleil prédominerait sur l'ensemble du pays. Les températures seront plus basses le matin, avec peut-être des gélées possibles sur l'est. Elles resteraient très douces l'après-midi.

 

Situation générale :

Aujourd'hui, la situation atlantique et européenne se présente ainsi, selon l'analyse d'IFS à 18h UTC (IFS 18Z) (cliquez sur les cartes pour les agrandir) :

La carte présente, à 850 hPa, le géopotentiel en tourquoise, la theta-e en bleue (froid) et rouge (chaude) et le vent (vert).
On a un anticyclone A en Méditerranée, une dépression D entre Groenland et Islande et une dépression secondaire, d, pilotée par D.
Entre A et d, le flux est qu sud-ouest, amenant des masses d'air douces et humides sur le proche-Atlantique, matérilisées par la langue rouge depuis les Açores jusqu'à la France et l'ouest de l'Allemagne.
À l'est, de l'Europe centrale à la Lybie et la Tunisie, le flux est au nord, amenant des masses d'air froides et sèches jusqu'aux portes du Sahara, visibles avec les lignes bleues foncées.
Sur le nord-ouest de l'Atlantique, les masses d'air froid, en bleues, advectées par D tentent de s'avancer et génèrent un front froid qui aura beaucoup de mal à pénétrer le pays ces prochains jours.

Ce soir, on relève encore un fort contraste entre la façade océanique de l'Europe et l'Europe centrale. On vérifie aussi les températures anormalement basses sur le Maghreb comme illustrées au paragraphe précédent.

Sur la coupe d'IFS générale ci-dessous entre un point situé au large du Portugal et le second au nord de l'Allemagne, on constate différemment l'avancée de l'air doux sur le continent et le front chaud à l'interface avec l'air froid antérieur. Les lignes noires représentent la Theta-e, les lignes brunes et vertes l'humidité (respectivement < 70 % et > 70%). la langue verte distingue le front chaud.

Cette configuration était correctement appréhendée depuis plus d'une semaine, à l'instar de GEFS (ci-dessous). Les ensembles européens, australiens et canadiens proposaient des versions similaires.

ou encore le déterministe IFS :

 

Évolutions :

Les centres d'actions évolueront peu. Les hauts géopotentiels s'installeront durablement sur l'Europe et les bas géopotentiels garderont leurs positions sur l'Atlantique. Ce sont de petits décalages des interfaces entre ces centres qui détermineront le temps sensible.

Samedi et dimanche :

Les modèles restent unanimes pour opter un flux de SW, des Açores jusqu'à la Suède. L'incertitude demeure sur la position de la limite frontale entre l'air très doux à l'avant et l'air frais à l'arrière que l'on peut représenter approximativement entre les couleurs jaunes et vertes. Si celle-ci est plus vers l'est, le temps serait alors plus frais et pluvieux, au moins sur la façade ouest du pays. À l'inverse, plus à l'ouest, les conditions douces et sèches seraient renforcées.

 

De façon plus générale, la visualisation de l'anomalie de la composante méridionale du Jet révèle cette évolution : rouge = anomalie positive sud, bleue = anomalie positive nord.
À 0H et 60 H, le Jet est de SW amenant douceur et humidité. À 132H, le Jet serait sud, amenant grande douceur et air sec. À 192H, le Jet prendrait une orientation SE.
On observe alors la position des centres d'actions qui pilotent le Jet. La composante nord n'est pas très loin et un décalage ouest advecterait un air plus frais sur le pays. À l'inverse, en début de semaine prochaine, notamment visible à l'échéance 192H, la goutte froide qui piloterait le Jet de SE est éloignée du pays. Si les modélisations la rapprochaient, le flux adopterait une humidité bien plus importante et marquerait un retour des pluies sur une large partie sud de la France.

 

À échelle plus réduite ...

Mardi : Le foehn dû aux Vosges accentue la subsidence avale et assèche l'air au passage du front. Le même processus se produit avec la Forêt Noire.

Mercredi :

Un front froid tangeante les côtes bretonnes. Il aura bien du mal à pénétrer plus à l'est et se contenterait d'onduler près des côtes.

Jeudi :
Cette journée pluvieuse est pilotée par un thalweg atlantique qui aura généré un front froid balayant la France d'ouest en est :

 

La semaine suivante : le printemps ?

Pour le début de semaine suivante, l'unanimité des modèles se poursuit avec l'établissement d'une cellule de hauts géopotentiels sur l'Europe et un thalweg ou une goutte froide au large de la péninsule ibérique. La masse d'air s'assècherait progressivement avec un ciel généralement lumineux et des amplitudes thermiques importantes (Tn basses, Tx élevées).

 

L'anomalie positive du Z500 sur l'Europe est suffisamment ample pour la modélisation d'IFS ENS EXT d'aujourd'hui pour considérer une robustesse dans cette synoptique : la circulation d'ouest est bloquée. Temps globalement sec et frais le matin à l'est et doux voire très doux l'après-midi caractériserait la semaine.

On notera malgré tout que cette configuration lissée sur la semaine permet le passage plus ou moins affaibli d'un thalweg. Celui-ci peut apporter humidité et fraîcheur temporaires, notamment sur la façade atlantique, voire en Méditerranée s'il s'isolerait sur l'Espagne. Ce pourra être un des enjeux de la prévision si aucun bouleversement majeur n'intervient dans les modélisations.

Catégories

Articles récents

Articles importants

Archives par mois


Rechercher une date


Articles au hasard