Commencez à taper pour rechercher
connexion

  • Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.00h00, 4.6°C
    94%, 997.6hPa
    Vent de direction NNO18 km/h (raf. 50)
Bulletin d'Informations Météorologiques
Par Stéphane dimanche 24 octobre 2021, 21:26

Une semaine automnale !
Chronologiquement, des pluies faibles, un temps calme avec des brouillards et de petites gelées, un radoucissement avec de nouvelles pluies accompagnées d'un possible crescendo venteux. Une sorte de panorama des situations automnales !

  • En résumé, des fronts froids successifs aborderont le NW dès aujourd'hui, apportant des pluies faibles à modérées. Ils se décaleront progressivement vers les frontières de l'est (Allemagne et Suisse) en faiblissant. Une légère réactivation des pluies est probable vers le nord et l'est du massif alpin en relation avec un thalweg prenant naisance au sud de l'Allemagne. Les températures marqueraient une baisse temporaire.
     
  • À partir de la nuit de lundi à mardi, le ciel se dégage par la façade atlantique, du moins au-dessus d'une probable couche de brouillards ou de nuages bas qui devraient se déchirer en matinée.
     
  • Ensuite, le temps sera calme et ensoleillé en journée. La nuit, de nombreux brouillards se développeront sur la plupart des régions avec de petites gelées possibles d'abord sur le NE puis vers le Centre et le nord de Rhône Alpes.
     
  • À compter de vendredi, la situation changera par l'Atlantique où un temps agité se profilerait pour le week-end. Plusieurs perturbations dont l'intensité est encore mal cernée, traverseraient le pays. La possibilité de fortes pluies n'est pas à exclure, principalement au nord d'une ligne Bordeaux - Mulhouse. Un vent sensible, voire fort sur le NW, pourrait accompagner ces pluies.

 

SITUATION GÉNÉRALE

Un faible thalweg d'altitude approche du pays. La première perturbation associée aborde le NW en cette fin d'après-midi. D'autres lignes peu actives suivent. Par ailleurs, une dépression centrée en mer Tyrrhénienne apporte un temps maussade de la Corse à la Tunisie et la Sicile. Elle pilote aussi un vent d'est en Méditerranée générant des averses orageuses vers les Baléares et des nuages sur les Cévennes.
Des hauts géopotentiels (A) ont pris position dans la région des Grands lacs.

 

 

situation générale
(cliquez pour agrandir)

 

ÉVOLUTIONS

Les hauts géopotentiels (A) présents vers les Grands Lacs se renforceront en début de semaine, forçant les bas géopotentiels actuellement sur le Groenland à migrer vers l'Islande.
En cours de semaine, l'arrivée d'une onde de Rossby sur le Pacifique lèverait une puissante dorsale sur les Rocheuses. À son tour, elle forcerait les bas géopotentiels sur l'ouest du Canada à se diriger vers l'est, écrasant les précédents (A) vers l'Atlantique. En cascade, un thalweg plus profond se formerait sur l'océan. Il engendrerait un flux de SW vers l'Europe, apportant une forte humidité et des options venteuses.

 

 

Sur notre quadrant, le milieu de la semaine est dominée par une dorsale, d'où un temps calme automnale, avec ses éclaircies en journée et ses brouillards et autres nuages bas la nuit avec de petites gelées possibles en plaine dans les régions éloignées de l'influence océanique.
Les hautes pressions se sont renforcées sur l'est canadien. Une goutte froide (GF) se glissera sur le flanc est de la dorsale açorienne pour se lover en Méditerranée occidentale. Sa position et son intensité sont encore indéfinies. Suivant ses caractérisitques, elle peut apporter un temps pluvio-orageux de l'Espagne à l'Italie en passant par nos régions méditerranéennes. Dans ce type de trajectoire de GF, le Languedoc-Roussillon est mieux placé que PACA. Mais celle-ci pourrait être trop au sud ou trop à l'est et impacterait alors respectivement l'Espagne ou l'Italie. Peut-être aussi l'Afrique du nord.

 

 

Ces premiers jours étant caractérisés par un temps calme, aller du côté de la Floride peut s'avérer intéressant pour anticiper certains éléments du week-end à venir.

Un amas orageux s'initailise sur le golfe du Mexique, au sud d'une faible anomalie d'altitude générant une petite branche secondaire du Jet. Cet amas se décalant vers l'est-nord-est, il se situerait à l'est de la Floride demain. Sur la carte ci-dessous d'Alicia M Bentley, les éléments sont visibles :

- la branche de Jet, du Mexique à la Géorgie (plages bleutées) ;
- l'amas orageux matérialisé par les ascendances (fils rouges dans le cercle violet) ;
- une masse d'air subtropicale humide (plages jaunes et orangées) ;
- une anomalie froide d'altitude marquée (ellipse verte) sur le Middle-east ;
- les secteurs de fortes interactions (flèches noires, composante divergente du Jet).

 

 

24 heures plus tard, soit mardi, une dépression ou tempête tropicale s'est formée sur des eaux encore bien chaudes. Les interactions entre altitude et surface se sont renforcées. Le chapelet orageux au sud (fils rouges au sud du cercle violet) matérialise l'advection humide à l'avant et la poussée froide d'altitude à l'arrière, hors surface.

 

 

Ces ingrédients se retracent aussi chez IFS, ci-dessous avec la simulation de la vapeur d'eau à 300 hPa (clair : très humide, sombre : très sec avec intrusion stratosphérique). L'amas convectif s'illustre par les couleurs blanches à légèrement bleutées en sortie de Jet secondaire (ligne verte) en aval d'une anomalie froide et sèche (couleurs très sombres). Le drain humide est bien visible aussi au sud (couleurs très claires, flèche orange). L'anomalie froide principale au nord-ouest, en direction des Caroline (ligne gris-bleu).

 

 

 

Plus largement et à la même échéance de H48, les hauts géopotentiels sur les Grands Lacs (A), l'anomalie froide sur le Middle-east (D) et la tempête tropicale (T) sont visibles.
Autre point notable, les flux humides sont très importants sur le centre de l'Atlantique (plages jaunes à rouges + flèches noires), piloté par un front froid s'étirant du centre de l'océan tropical jusqu'à l'Islande (ligne bleue). Le front chaud (ligne violette) limite la progression de ce flux vers le nord. Dans le même temps, un vestige d'advection humide se maintient avec le nord-est des États-Unis. La forte advection sur le quadrant SE de T est également visible. En parallèle, A dirige une puissante advection froide (flèche violette).

 

 

Cet ensemble humide reprendrait de la vigueur grâce d'une part à l'évolution de T, et d'autre part à l'interaction de la dépression islandaise via son front froid. L'animation suivante d'après la sortie 6Z de GFS, illustre un phasage entre ces éléments : le drain humide serait alors particulièrement fort et impacterait la France et une grande partie de l'Europe pour de fortes pluies sur le NW du continent (grosso modo, au nord d'une ligne La Corogne - Varsovie). Ce scénario demande encore confirmation.

 

 

D'autres modèles optent pour une configuration à peine moins humide et potentiellement tout aussi précipitante. En effet, avec un flux se redressant temporairement au SW voire SSW, le contraste thermique accentué et l'apport humide depuis les Açores créeraient un front froid (très ?) actif.

 

 

Pour le week-end, les bas géopotentiels islandais dirigerait un thalweg vers la Manche. Sa profondeur est encore incertaine. Toutefois, il accuserait un reforcement temporaire du Jet et la possibilité d'un creusement secondaire entre Irlande et Manche. Outre des pluies importantes, cette configuration amène un risque de vents forts sur le NW du pays.
Cette possibilité est représentée par le cercle vert ci-dessous.
De l'autre côté du pays, en Méditerranée, la goutte froide se situerait quelque part sur le bassin, sur cette modélisation en mer Thyrénienne. On remarque aussi une bande d'anomalies froides du Liban au Maroc (lignes noires resserrées de la PVU 1.5). Entre la GF et ces anomalies, un amas convectif est présent (fils rouges dans le cercle orange). Certaines modélisations font état de la création d'un medicane (contraction de mediterranean hurricane). Plus encore que le reste, ce dernier élément demande largement confirmation.

 

 

Cette carte du DWD d'après les données d'ICON montre les différents aspects de la semaine, ici pour jeudi mi-journée :

- un temps calme sur la France avec des températures diurnes douces ;
- un front froid actif s'étirant loin sur l'Atlantique et pilotant une advection humide plus ou moins pronfonde. Il se décale lentement vers l'est pour nous impacter probablement durant le week-end ;
- une dégradation pluvio-instable en Méditerranée occidentale dont la localisation demande à être précisée ;
- un temps instable entre Grèce et Lybie, avec une possibilité de médicane.

 

Catégories

Articles récents

Articles importants

Archives par mois


Rechercher une date


Articles au hasard