connexion

  • Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.18h00, 13.5°C
    52%, 1019hPa
    Vent de direction NO7 km/h (raf. 14)

Aidez-nous à développer nos projets. Aidez-nous à garder ce site ouvert, gratuit et sans pub.
Soutenez Infoclimat, adhérez à l'Association pour 2020Cliquez ici pour lire notre message
[Itinéraires Polaires] L'hivernage est lancé, toujours dans le froid !
Par François mercredi 11 mars 2020, 15:15
Ce texte vous est relayé sur Infoclimat via le blog Itinéraires Polaires, carnet de bord édité par François Gourand, adhérent Infoclimat et hivernant en Terre Adélie en tant que météorologue à Météo-France. Bonne lecture !

A l'issue de ce 11ème jour du mois de mars 2020, on peut dire que le froid se maintient à un niveau remarquable à DDU : la moyenne des températures minimales des 10 premiers jours a atteint -14,0°C, un record de froid pour la saison depuis le début des relevés à météo en 1956 ici. Le vent s'est certes un peu relevé ce mercredi, avec des rafales proches de 90-100km/h qui ont soufflé pas mal de neige et fait monter quelque peu les congères de la base, mais le temps était jusqu'hier plutôt calme, et souvent ensoleillé. Calme, soleil et froid, qui vont souvent ensemble ici, car ce sont les dépressions qui apportent souvent du vent fort et des nuages, de l'air moins froid, et de la neige. Certes, le froid est devenu assez vif assez tôt dans l'hiver, mais nous sommes en réalité à des températures tout à fait typiques de celles que l'on va relever durant les prochains mois, même s'il fera naturellement parfois plus froid encore.

En tout cas, pour ce qui concerne déjà notre mois de mars, les prévisions météo indiquent qu'il pourrait faire encore plus froid que ce que nous avons déjà connu dans les prochains jours, la semaine prochaine (-20°C ?). Dans ces conditions, la neige qui tombe du ciel, ou qui, bien plus souvent, est transportée par le vent (la « chasse-neige », en météo), fait inexorablement monter les congères car il n'y a plus aucune fonte. Le vent la tasse et rend les couches de neige fraîche compactes, plus lourdes à pelleter par la suite. Aujourd'hui, avec le vent qui s'était renforcé, j'ai déneigé 4 fois dans la journée la passerelle entre le dortoir et le séjour. Jamais des grosses épaisseurs/quantités, mais assez pour faire un peu de sport et avoir l'impression de faire quelque chose d'un peu utile à la collectivité. Il faut donc se préparer psychologiquement à voir les congères monter de plus en plus.

En déneigeant la passerelle de l'axe stratégique dortoir-passerelle, j'essaie de lancer les pelletées de neige le plus loin possible dans le sens du vent, afin de ralentir le plus possible la montée des congères. Je profite de l'expérience de 2009 où j'avais commis quelques erreurs en déneigeant, difficiles à rattraper quand vent et neige se déchaînent parfois pendant plusieurs jours de suite, formant de véritables murs de neige là où l'on passe encore sans problème juste avant. On verra ce que ça donnera cette année, mais c'est sûr qu'avoir un peu de vécu local aide, et rend le challenge « entretien de la passerelle » plus intéressant.

Sur un autre plan, notre vie collective commence à prendre une forme un peu plus réglée par des rendez-vous comme le goûter du mercredi 16h, où tous sont cordialement invités. Des films sont maintenant projetés après le dîner dans la partie du séjour qui fait face à l'écran, avec cette semaine les deux premiers Matrix lundi soir et ce mercredi soir. Hier mardi soir, j'ai donné mon second petit cours de météorologie/climatologie, devant un auditoire logiquement un peu plus restreint que la dernière fois, mais toujours attentif et, apparemment, satisfait. Jour après jour, les nouveaux hivernants prennent conscience que cette vie là à 24, et nous seuls, est celle qui nous attend pour les nombreuses semaines prochaines, et qu'il nous appartient de rendre ces semaines plus riches et vivantes, sans quoi une routine qui peut devenir lassante risque de s'installer.

Nous avons également eu droit à une présentation de Régis de ses récentes reconnaissances de l'état de la banquise autour de la base, puisque c'est sa responsabilité d'autoriser ou non les sorties sur la banquise, après sondage de l'épaisseur de glace. Un minimum de 20cm est requis pour garantir une circulation à pied sans risque. Pour l'instant, ce lundi, on ne mesurait que 15cm environ de glace nouvelle sur les différents sondages réalisés, notamment dans le chenal du Lion. L'impatience est évidemment déjà présente parmi mes co-hivernants d'aller se dégourdir les pattes sur la banquise nouvelle, mais on attendra encore un petit peu, même si avec le froid persistant des prochains jours, ça devrait évoluer favorablement assez vite, je pense.

Personnellement, je ne redoute pas vraiment la routine qui consisterait en un minimum d'activités collectives, en dehors des repas partagés, qui restent le pilier central de notre vie de micro-société. J'ai trouvé en Valérian, Pascal, Bastien, parfois Susie ou encore Cédric, des partenaires de belote coinchée enthousiastes et motivés, puisque nous arrivons à jouer au moins un jour sur deux, je dirais. J'apprécie les conversations souvent riches avec Régis ou Sarah, notamment.  En dehors de cela, de longues périodes plus solitaires et contemplatives, de petites promenades sur l'île des Pétrels pour en prendre, toujours, plein les yeux, me conviennent très bien, seul, à mon rythme. Je me pose sur les rochers en bas, comme dans certaines des photos jointes à ce billet, et je reste là, une heure, voire davantage si le vent est discret, à jouir de la chance qui m'est donnée d'être ici. Si l'hivernage se résumait à la poursuite de ce rythme de vie et ces activités là, je crois que ça m'irait très bien. 

Tant mieux si cela vient à s'enrichir d'autres moments partagés, à l'initiative de chacun(e), ce sera du bonus. Pour d'autres, il y a probablement à la fois un besoin et une envie accrue d'activités collectives, surtout en début d'hivernage, où l'on se retrouve un peu face à nous-mêmes et à ces nombreuses semaines à venir. Mais les choses se mettent plutôt en bien en place naturellement, la place est libre pour ceux qui veulent proposer et animer le groupe. J'ai l'impression que rien n'est forcé jusqu'ici, donc ça passe très bien. Mais évidemment, le vrai test se fait sur la longueur ici, et l'usure inévitable quand on s'assoit depuis des semaines, puis des mois, à table, aux mêmes heures, au même endroit, avec les mêmes personnes, tous les jours, à de rares exceptions près, car il est naturellement permis de sauter des repas (en prévenant la cuisine) mais ce n'est pas encouragé sur la durée, pour la cohésion du groupe. Certains s'interrogent et commencent à bien en prendre conscience : l'hivernage est vraiment lancé !




Posté dans Actualité Météo
Catégories

Articles récents

Articles importants

Archives par mois


Rechercher une date


Articles au hasard




L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑