connexion

  • Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.21h00, 7.4°C
    94%, 982.8hPa
    Vent de direction S25 km/h (raf. 47)
[Itinéraires Polaires] 16 jours de soleil !
Par François lundi 26 octobre 2020, 13:00
Ce texte vous est relayé sur Infoclimat via le blog Itinéraires Polaires, carnet de bord édité par François Gourand, adhérent Infoclimat et hivernant en Terre Adélie en tant que météorologue à Météo-France. Bonne lecture !

Ce lundi, nous achevons une série de 16 jours consécutifs quasiment parfaitement ensoleillés ! Les nuages ont été rares, et bien souvent lointains, au nord, vers l'océan, depuis le 11 octobre, et finalement cet après-midi une barre nuageuse, attendue, a progressé régulièrement pour couvrir notre ciel en fin de journée. Alors que le temps avait été plutôt mitigé en début de mois, cette fantastique série nous a permis ce lundi soir de dépasser la normale mensuelle d'ensoleillement à DDU, avec un total de 268h mesurées. Certes, la période est habituellement très lumineuse, avec un envol saisonnier en octobre et novembre de l'ensoleillement, traditionnellement très généreux en Terre Adélie. Ceux qui sont beaucoup sortis ces derniers temps, notamment pour aller compter ou équiper les phoques de l'archipel, ont pris de sacrées couleurs… parfois un peu rouges !

Le trou saisonnier de la couche d'ozone est revenu au dessus de la base en fin de semaine dernière, et l'indice UV a atteint 7,1 au plus fort vendredi. Les cartes montrent cependant qu'il est en train de régresser, assez logiquement, en cette fin de mois d'octobre, car la stratosphère antarctique se réchauffe inexorablement, avec un jour permanent déjà présent depuis un mois au niveau du Pôle Sud. Pour l'anecdote, lors du lâcher de ballon réalisé vendredi dernier, dans le trou d'ozone, on a mesuré une température de -75°C environ vers 15000m d'altitude, au niveau des zones de trous d'ozone, mais plus haut, beaucoup plus haut, vers la fin du vol du ballon, peu avant l'éclatement, la sonde a mesuré -17°C, soit à peu près la même température qu'au sol… à 31500m d'altitude !

J'ai finalisé la partie importante du manuel d'exploitation de la station météo, détaillant le déroulement de l'exploitation météo à DDU, et j'ai envoyé par mail ce document à Laura, Yann et Mickael, les 3 collègues météo de la TA71, qui sont actuellement confinés dans leur chambre d'hôtel à Hobart. Ils l'ont lu, m'ont fait des retours, et nous avons pu discuter une bonne heure de tout cela par Skype samedi dernier, c'était très sympa comme premier contact, et j'avais vraiment à coeur de pouvoir leur fournir un peu de quoi s'occuper lors de cette longue période de quatorzaine, sur leur chemin vers DDU…

En y repensant, je ne peux évidemment pas envier leur situation de quatorzaine, tout de même très restrictive, mais enfin, ils ont la perspective d'arriver ici à DDU, ce qui change évidemment tout, surtout quand on vient pour l'hivernage à venir, c'est une année, voire un peu plus, de présence sur place, qui les attend. Une perspective autrement plus réjouissante que celle de notre retour dans un monde masqué où le Covid semble, d'après les nouvelles, un peu hors de contrôle, un monde que nous n'avons encore jamais connu. Heureusement que je me réjouis de rentrer pour voir famille et amis, Corse, Bretagne, enfin à supposer qu'on puisse circuler librement, puisqu'il est permis de douter de tout dans cette période un peu folle… Chaque chose en son temps, je suis encore bel et bien là pour ces dernières semaines, et ça reste quelque chose d'encore plus miraculeux en cette année 2020.

Les manchots se sont multipliés dans des proportions que j'avais oubliées ces derniers jours, on a l'impression qu'ils sont en surpopulation dans les colonies, quelques manchots se sont réinstallés depuis hier sous le dortoir, et nous gratifient de leurs chants puissants qui peuvent survenir à n'importe quel moment, une réjouissance auditive qui ne nous avait pas trop manquée depuis la fin de l'été dernier. Je suis sorti ce lundi après-midi faire un petit tour avec Régis, sur l'extrémité sud de la piste du Lion, observer la manchotière à bonne distance, avec des poussins Empereurs maintenant assez imposants. Nous sommes ensuite remontés par le Pré, et passés voir la cabane Marret, qui commence à être ensevelie sous les congères environnantes. un peu de pelletage en vue demain, pour sauvegarder ce morceau de partimoine local !

L'ambiance est toujours globalement très bonne entre nous, même si, de façon assez inévitable je crois, de petites tensions sont apparues ces derniers temps, des petits agacements assez typiques de fin de mission. Cela n'empêche en rien le bon fonctionnement de la base, des différentes manips qui suivent leur cours normal. Il y a forcément une usure, et je me lasse un peu même de ceux de mes camarades adéliens que j'apprécie le plus. En cela, le fait de revoir de nouvelles têtes sera forcément agréable, surtout que je vais revoir une tête connue, ma chère doc Caro de notre TA59, qui est actuellement confinée à Hobart, en attente d'un avion pour venir ici début novembre. Elle sera le médecin du raid vers Concordia, et elle passera un peu à DDU avant de s'embarquer dans cette drôle d'aventure mécanisée, qu'elle a déjà connue, par ailleurs.

Bientôt le temps de remplir les malles, de faire nos bagages, de ranger nos chambres pour y préparer la place de nos successeurs. Le temps file à toute vitesse, ça fait une semaine depuis le dernier billet… Je suis tenté de prendre un peu de recul, et de commencer à comparer un peu mes deux hivernages, mais c'est probablement trop tôt, tant que je suis ici, je suis encore dans l'action, et il y a un certain nombre de choses à rédiger/finaliser encore, avant l'arrivée de nos successeurs dans une quinzaine de jours pour, je l'espère, environ 5 jours de passation, qui nous permettront de faire les choses dans les meilleurs conditions possibles, avant de quitter ce pays de lumière. La banquise se fragmente autour de nous, je pense que l'Astrolabe devrait arriver à se frayer un chemin jusqu'à quelques kilomètres de la base, j'espère qu'on le verra d'ici, et que j'aurai la joie de quitter la Terre Adélie à son bord, en voyant la base s'éloigner… Mais pas tout de suite ! 


Posté dans Actualité Météo
Catégories

Articles récents

Articles importants

Archives par mois


Rechercher une date


Articles au hasard




L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑