connexion

  • Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.19h00, 21.3°C
    47%, 1025.5hPa
    Vent de direction NNE17 km/h (raf. 31)
photo suivantephoto precedente
Arcus et Core Punching
PhotoLive, la météo en photos, en temps réel.
Sainte-Suzanne (53), France
le samedi 9 juin 2018 à 17h39
Arcus et Core Punching Sainte-Suzanne 2018-06-09T17:39:00+02:00
Photolive
adherent
  • Date d'envoile 10/06/18, 00h32

»
»
» Ville de Sainte-Suzanne (53270)
48° 5′ 53.448″ N   •   0° 21′ 15.804″ O
1059 habitants   •   Altitude 150m

Une chasse bien difficile. Core Punching : signifie conduire à travers la zone la plus dure des précipitations de l'orage pour trouver une meilleure localisation.

Tout d'abord les orages qui évoluent depuis hier et ce matin semblent éviter le Maine-et-Loire pourtant placé en vigilance orange depuis la veille. Il est préférable de chasser des cellules venant à ma rencontre plutôt que des cellules fuyante, or rien ne vient du Sud et tout se développe au Nord, en Bretagne, Normandie et au Nord des Pays-de-Loire. Les orages y sont déjà massifs et violents.

Une cellule cependant retient mon attention vers midi au Sud-Ouest de Nantes. Elle se divise (splitting) et semble dévier vers l'Est. J'hésite à aller la chasser elle est loin et j'ai la ville de Nantes à traverser. Bref beaucoup d'indécision, malgré des orages déjà présent et qui semblent déjà violent.

A 14h, je décide de l'intercepter au Nord de Nantes, mais elle change alors radicalement de comportement. D'une cellule isolé potentiellement supercellulaire elle devient une ligne orageuse déviant vers l'Est avec quelques cellules se développant en avant. Manque de chance donc car je ne suis plus du tout bien placé dans cette configuration et ne tarde pas à me prendre la pluie sans avoir rien observé de vraiment intéressant. Je dois donc vite reculer et me replace au Nord d'Ancenis.

Là j'observe que la nouvelle ligne orageuse qui s'est formé devient de plus en plus violente avec quelques bases surbaissés et le début de constitution d'un arcus. Je n'ai que 15mn de répits malheureusement avant que la ligne me rejoigne. Jusqu'à maintenant je m'étais focalisé sur la partie Sud de la ligne, mais j'observe que la partie intéressante de l'orage se trouve au milieu. Je décide alors de remonter vers le Nord-Est pour l'observer.

Direction Candé puis le Nord de Segré où je connais un spot intéressant. Sur la route l'orage devient de plus en plus intéressant et des bases surbaissés chaotiques se mêlent à un arcus de toute beauté. L'orage grossit et il me tarde d'arriver. Seulement l'orage progresse aussi de plus en plus vite et à peine arrivé à mon spot que la pluie tombe déjà, l'arcus arrive, je n'ai même pas le temps de faire une photo sympa. L'orage prend de la vigueur, alors qu'il me dépasse. Je décide donc de le devancer d'encore plus loin en prenant un spot en limite Sarthe-Mayenne entre Laval et Le Mans.

La route est longue et tortueuse pour arriver jusque là-bas et je pars sous des torrents d'eau et de la foudre proche. Au Nord de Segré je me prend de gros grêlons qui frappent durement sur la carrosserie. Je réussis à en sortir et à devancer l'arcus qui devient de toute beauté, mais arrivé à Château-Gontier, la circulation devient difficile et l'arcus de nouveau me rattrape. Je réussi de nouveau à lui échapper et arrive enfin à mon spot à Sainte Suzanne, l'arcus me talonne je sais que j'ai 10-15mn de répit à peine. Mais c'est la grande fête du village, fanfare, route bloqué, le village est noir de monde, c'est raté pour le spot.

Je trouve un champ à l'arrache avec une vue dégagé et laisse l'orage et son arcus me rattraper, mais il est moins beau que ce que j'avais vu sur la route, malgré un beau sillage turbulent. Je suis déçu. Je décide d’arrêter ce petit jeu avec lui, d'autant que je me rend compte que je suis allé bien trop au Nord, cela devient progressivement la partie la moins intéressante de l'orage, la zone la plus violente est resté au Sud cette fois-ci entre Angers et Le Mans.

J'observe aussi une cellule isolé suspecte presque chez moi entre Ancenis et Angers. Je décide de l'intercepter sur mon retour et pars donc sur Angers. Sur la route du retour je longe la ligne orageuse qui a joué au chat et à la souris avec moi depuis sa partie arrière et observe de bons coups de foudre et une enclume qui grossit de plus en plus jusqu'à recouvrir toute la région, inhibant aussi tout le carburant à orage. On a perdu 10°C par rapport au début d'après-midi.

Arrivé au Sud d'Angers la petite cellule isolé suspecte disparait. Encore raté. Je décide alors de rentrer par la route de Sud Loire tortueuse à souhait. Je commence à avoir mal à la tête à force de conduire depuis 6h sur des petites routes sinueuses et en condition difficile. Il est 20h quand j'arrive chez moi pour retrouver ma petite famille. J'aurais dû rester à la maison, j'aurais au moins intercepté cette petite cellule suspecte qui a donné visiblement pas mal de foudre quand même.



copyrightCette photo n'est pas libre de droits et reste la propriété de son auteur.

L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑