• Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.21h00, 14.8°C
    81%, 1011.3hPa
    Vent de direction E7 km/h (raf. 7)
La majorité des sites web météo ont une vocation commerciale. Infoclimat est une association de bénévoles.
Soutenez Infoclimat, adhérez à l'Association pour 2017 Cliquez ici pour lire notre message

Bulletin spécial N°128

CarteOrages
Consulter l'analyse et le résumé    

Problèmes pour lire ce bulletin ? Cliquez ici   •   Cliquez ici pour ajouter les bulletins spéciaux en direct sur votre site !

Fermer

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 15:00

La période orageuse touche à sa fin. L'épisode d'hier mercredi et de la nuit dernière a été très marqué de la Lozère à l'Alsace en passant notamment par la Haute-Loire, la Loire et le Rhône, départements qui ont été durement touchés par les orages entre mercredi en fin d'après-midi et la fin de nuit dernière. Des orages isolés virulents se sont abattus dans les Vosges et la plaine alsacienne centrale (environs de Colmar). Des chutes de grêle ont fréquemment été observées sur cet axe Est du Massif-Central > Alsace, et des intensités de précipitations vraiment remarquables ont été relevées mercredi soir entre la Loire, le nord Ardèche, nord isère et le sud du Rhône. Quant à l'activité électrique, elle fut très importante au cours des dernières 24 heures sur ce même axe.

Les stations synoptiques n'étant pas souvent placées aux endroits les plus touchés, les lames d'eau sont loin d'être remarquables. On peut tout de même noter ces cumuls sur les dernières 24 heures (mercredi 8h locales à jeudi 8h locales):

  • Le Puy 34.6 mm
  • Deauville 32.6 mm
  • Colmar 30.8 mm
  • Belfort 29.0 mm
  • Saint-Etienne 28.4 mm
  • Paray-le-Monial - St-Yan 23.2 mm
  • Lyon - Bron 18.4 mm
A priori, certaines localités ont pu recueillir 50 mm à 100 mm en 24 heures voire plus.

Ce jeudi en début d'après-midi, le suivi de ce bulletin spécial exceptionnellement long est clôturé.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 21:57

Ce soir de violents orages affectent l'extrême Est du Puy-de-Dôme et de l'Allier ainsi que les départements de la Haute-Loire, de la Loire, du Rhône et de la Saône-et-Loire. Les intensités pluvieuses sont souvent importantes et la grêle peut se méler à la pluie. La foudre est également bien présente.
D'autres orages parfois sévères sévissent en région grenobloise.
Plus au Nord, la frontière Alsace / Allemagne connaît un temps agîté et certains orages (actuellement en évacuation vers le NE) ont laissé plus de 50 mm de cumul.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 09:21

Dans la nuit, Météo-France a levée sur l'ensemble des départements du nord, la vigilance orange qui avait été réduite au Nord Pas de Calais, l'Aisne et la Picardie à 23h16.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 23:02

La vigilance orange est levée sur certains départements. Il s'agit de l'Eure et Loir, l'Indre, l'Indre et Loire, le Loir et Cher ainsi que sur l'Eure et la Seine Maritime.

 

Il reste donc à 23h00, 15 départements en vigilance de niveau 3 (orange), s'étendant du Cher au Nord Pas de Calais en passant par l'Île de France.

Il est attendu de forts orages, localement violents, accompagnés de grêle et de fortes rafales de vent (80-100km/h).

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 21:44

L'important axe pluvio-orageux s'étend désormais du nord du Cher au Nord-Pas-de-Calais en passant par la région parisienne.
Dans le Sud-Ouest les cellules sont plus isolées mais parfois très virulentes comme en ce moment à la frontière Lot / Lot-de-Garonne où de fortes chutes de grêle et des intensités pluvieuses extrêmes sont probables. Cet orage se dirige vers le nord de la ville de Cahors.

Suivi météo à 19:53

Les orages sont souvent violents ce soir avec présence fréquente de fronts de rafales à l'avant des cellules : il a par exemple été relevé 96 km/h à la station Météo France de Chartres au passage de l'orage. La grêle est souvent de la partie également.
Actuellement, une large et puissante ligne orageuse s'est organisée des côtes de la Manche au Nord-Ouest parisien et se décale vers Picardie Nord-Pas-de-Calais.
D'autres cellules, localement violentes concernent les régions centrales, le Limousin et le Sud-Ouest.

Suivi météo à 18:55

Dans la mise à jour du bulletin de vigilance émis par le centre interrégional de Lille, effectuée à 18h47, Météo-France effectue les relevés suivants:

A 18h, on relève 11.4 litres par mètre carré (l/m2) en 1h à Rueil dans l'Eure-et-Loir, à la frontière sud avec l'Eure. On peut estimer les cumuls d'eau déjà tombés sur l'ouest de Haute-Normandie à 10 à 20 l/m2, localement 30 l/m2 sur le sud du département. L'activité électrique est assez importante également (de l'ordre de 1000 impacts en 1/2h sur une zone couvrant 4 départements). Enfin, le vent ne semble pas être le caractère dominant, les rafales observées ne dépassent pas les 60 km/h.

Suivi météo à 18:41

Une grande moitié Ouest du pays est concernée par d'intenses cellules orageuses remontant dans un flux de Sud-Sud-Ouest. Trois grandes zones peuvent être délimitées actuellement : de la Haute-Normandie au nord de la région Centre (ces orages ont lachés de gros grêlons dans la région de Tours il y a une heure) / sur l'Allier, le Cher, le Loiret et la Nièvre et enfin dans le Sud-Ouest sur une ligne Mont de Marsan - Poitiers.
Les averses sont souvent intenses, accompagnées de grêle localement et avec une activité électrique importante.

Suivi météo à 17:33

A 17h25, Météo-France a décidé de placer, tous les départements de la région Ile-de-France et de la région Centre en vigilance orange (niveau 3/4) pour de forts orages; en plus de ceux placés à 16h.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 16:46

L’explosion orageuse commence avec la mise en place de très fortes cellules de l’Aquitaine à la Sarthe. La Touraine est particulièrement touchée. On trouve localement de fortes cellules sur la Basse-Normandie et l’Allier.

Suivi météo à 16:24

A la réactualisation de 16h, Météo-France vient de placer l’Eure, la Seine-Maritime, le Nord, le Pas-de-Calais, l’Aisne, l’Oise et la Somme en vigilance orange (niveau 3/4) pour de forts orages. Des cumuls de 20 à 40 mm en général sont attendu, jusque 50 mm. Des rafales de 80 à 100 km/h sont aussi prévues.

Suivi météo à 16:16

Situation


Un bref mais puissant coup de chaud déferle sur la France mardi. Il est repoussé par une vague orageuse qui traverse la France d'ouest en est et se met déjà en place.

Un très net afflux d'air chaud se produit sur le flanc est d'une nouvelle invasion d'air froid en altitude, comme en témoigne la goutte froide très prononcée présente sur le proche Atlantique. En surface, elle est matérialisée par une belle dépression prévue à 990 hPa. En altitude, le fort contraste thermique entre cet air chaud et l'air froid renforce le jet : un bon dynamisme semble de mise. Dans les basses couches, l'arrivée de l'air chaud avec une humidité moyenne à forte, mais sans plus, renforce le potentiel énergétique.

Les premières remontées orageuses se sont déjà mises en place. A l'avant, l'instabilité est dispersée mais parfois forte. Le plus gros de l'activité arrive par l'ouest dans un flux de sud ou de sud-ouest. Elle est aidée par l'enfoncement d'une anomalie de tropopause. Un petit thalweg associé au pivotement d'une partie de cette anomalie semble vouloir remonter du sud-ouest vers le nord-est. Elle devrait organiser plus fortement la dégradation pour le reste de la nuit avec une advection fraîche à l'arrière. La convergence en basse couche devrait être marquée sous le front qui se mettra en place. De plus, le cisaillement, tant directionnel qu'en vitesse, est important. Il laisse augurer, notamment de l'Ile-de-France au nord la possibilité d'orages multicellulaires vastes et bien organisés accompagnés de probables lignes de grains. Ce système doit se décaler vers l'est en cours de nuit. De petites zones plus dynamiques peuvent continuer à remonter le long de l'anomalie principale en cours de nuit, mais, en fin de nuit et matinée, elles sont probablement plus rares ou rejeté vers l'extrême nord avec une baisse d'intensité du système pluvio-orageux.

Mercredi matin, l'activité est moindre et la perturbation a du mal à s'enfoncer davantage. Dans l'après-midi, l'air se réchauffe sous l'action du soleil sur les régions de l'est avec à nouveaux de forts orages diurnes et une reprise de l'activité du front pluvio-orageux qui concerne l'est en soirée de mercredi et nuit de mercredi à jeudi. En altitude, une nouvelle alimentation en air froid arrive en fin de journée et organise la perturbation. A l'arrière, dans l'air frais et sous l'air froid d'altitude, l'instabilité est dispersée. Elle est parfois plus forte dans le sud-ouest où l'air chaud et humide a fait plus de résistance.

Prévisions du phénomène

La convection se met de plus en plus en place sur la façade ouest du pays jusqu'au centre. Elle encore peu organisée et dispersées, mais les averses orageuses peuvent être parfois fortes et accompagnées de grêle, de fortes précipitations et de bourrasques de vent. Le risque de cumuls supérieurs à 40 mm est très limité, mais ne peut être exclu très localement. Plus à l'est, des Pyrénées au nord en passant par le bassin Parisien, les orages n'arrivent qu'en seconde partie d'après-midi et sont un peu plus précoce sur le relief. Ils sont probablement très dispersés dans un premier temps mais sont, là aussi, parfois forts avec d'intenses précipitations, éventuellement de la grêle ou de fortes rafales de vent, et avec un déplacement probablement moins rapide que plus à l'est. Le risque de cumuls supérieurs à 40 mm n'est pas impossible localement sous un orage particulièrement violent et peu mobile.

Plus à l'est, des orages isolés, mais ponctuellement forts, éclatent sur les reliefs en soirée. Ils restent très dispersées et ne devraient, en règle général, pas s'étendre aux plaines dans la nuit, sauf sur le Morvan et localement près des Vosges et du Jura en seconde partie de nuit de mardi à mercredi.

En fin de journée, les orages pourraient s'organiser davantage sur les régions s'étendant de l'intérieur des Charentes à la Basse-Normandie. En soirée et première partie de nuit, l'activité se renforce alors très fortement dans sa partie nord et avec le déplacement de cette zone vers le nord-est. De très violents orages sont susceptibles de se produire sur le Bassin Parisien, la Haute-Normandie, la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais. Les pluies pourront être localement remarquables avec de la grêle et de fortes bourrasques de vent (très localement plus de 80 ou 90 km/h). Des cumuls de pluies de 10 à 40 mm en général sont probables avec des pointes nettement supérieures à 50 voire supérieures à 80 mm localement sous les orages les plus forts. A l'arrière des orages, les pluies deviennent plus régulières et faiblissent progressivement. En seconde partie de nuit, cette zone perd de son activité en se dirigeant vers l'est et notamment vers la Champagne et les Ardennes. Les orages peuvent néanmoins être forts et les cumuls de pluies non négligeables.

Plus au sud, du Centre vers la Bourgogne et le nord du Massif-Central, un front orageux s'organise, mais il est plus bref. Des orages localement forts accompagnés d'intenses précipitations et de rafales de vent sont tout de même probables. Cette ligne faiblit en seconde parie de nuit en se dirigeant l'est de la Bourgogne ou les régions situées plus à l'est. Sur le Limousin et une bonne partie du Massif-Central, la situation est favorable à des orages localement forts et à la mobilité plus faible pouvant engendrer de forts cumuls locaux.

Dans le sud-ouest, un bref front orageux lié à l'incursion d'air frais et humide maritime pourrait se mettre en place sur les côtes en fin d'après-midi et balaye une partie de l'Aquitaine en fin de journée. Sur Midi-Pyrénées il se mêle aux orages remontant des Pyrénées en soirée. De fortes rafales de vent (plus de 60 à 80 km/h localement) sont possibles dessous. A l'arrière, le temps se calme rapidement avec des pluies faibles qui s'estompent accompagnées d'un ciel bas et brumeux.


En fin de nuit, des noyaux pluvio-orageux persistent des frontières du nord-est à l'est du massif-Central, mais ils sont probablement plus dispersés. En matinée la tendance est à une accalmie plus générale. Dans l'après-midi, le front pluvio-orageux se réactive de la Loraine aux Pyrénées et progresse vers l'est, les averses orageuses restent toutefois généralement assez dispersées. A l'avant, et notamment de l'est du Massif-Central aux Alpes et jusqu'aux Vosges, de forts orages éclatent en fin d'après-midi, d'abord sur le relief puis en plaine en se liant à la perturbation pluvio-orageuse en cours de soirée ou de nuit. Des chutes de grêle sont probables localement. Cette perturbation retrouve donc un regain d'activité dans la nuit de mercredi à jeudi Les cumuls peuvent par moment être abondants. Mercredi, sur le reste du territoire, des averses se produisent de façon dispersée mais elles sont parfois orageuses.

Prévisions météo du phénomène

Mis à jour le mardi 19 juin 2007 à 16:16

La convection se met de plus en plus en place sur la façade ouest du pays jusqu'au centre. Elle encore peu organisée et dispersées, mais les averses orageuses peuvent être parfois fortes et accompagnées de grêle, de fortes précipitations et de bourrasques de vent. Le risque de cumuls supérieurs à 40 mm est très limité, mais ne peut être exclu très localement. Plus à l'est, des Pyrénées au nord en passant par le bassin Parisien, les orages n'arrivent qu'en seconde partie d'après-midi et sont un peu plus précoce sur le relief. Ils sont probablement très dispersés dans un premier temps mais sont, là aussi, parfois forts avec d'intenses précipitations, éventuellement de la grêle ou de fortes rafales de vent, et avec un déplacement probablement moins rapide que plus à l'est. Le risque de cumuls supérieurs à 40 mm n'est pas impossible localement sous un orage particulièrement violent et peu mobile.

Plus à l'est, des orages isolés, mais ponctuellement forts, éclatent sur les reliefs en soirée. Ils restent très dispersées et ne devraient, en règle général, pas s'étendre aux plaines dans la nuit, sauf sur le Morvan et localement près des Vosges et du Jura en seconde partie de nuit de mardi à mercredi.

En fin de journée, les orages pourraient s'organiser davantage sur les régions s'étendant de l'intérieur des Charentes à la Basse-Normandie. En soirée et première partie de nuit, l'activité se renforce alors très fortement dans sa partie nord et avec le déplacement de cette zone vers le nord-est. De très violents orages sont susceptibles de se produire sur le Bassin Parisien, la Haute-Normandie, la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais. Les pluies pourront être localement remarquables avec de la grêle et de fortes bourrasques de vent (très localement plus de 80 ou 90 km/h). Des cumuls de pluies de 10 à 40 mm en général sont probables avec des pointes nettement supérieures à 50 voire supérieures à 80 mm localement sous les orages les plus forts. A l'arrière des orages, les pluies deviennent plus régulières et faiblissent progressivement. En seconde partie de nuit, cette zone perd de son activité en se dirigeant vers l'est et notamment vers la Champagne et les Ardennes. Les orages peuvent néanmoins être forts et les cumuls de pluies non négligeables.

Plus au sud, du Centre vers la Bourgogne et le nord du Massif-Central, un front orageux s'organise, mais il est plus bref. Des orages localement forts accompagnés d'intenses précipitations et de rafales de vent sont tout de même probables. Cette ligne faiblit en seconde parie de nuit en se dirigeant l'est de la Bourgogne ou les régions situées plus à l'est. Sur le Limousin et une bonne partie du Massif-Central, la situation est favorable à des orages localement forts et à la mobilité plus faible pouvant engendrer de forts cumuls locaux.

Dans le sud-ouest, un bref front orageux lié à l'incursion d'air frais et humide maritime pourrait se mettre en place sur les côtes en fin d'après-midi et balaye une partie de l'Aquitaine en fin de journée. Sur Midi-Pyrénées il se mêle aux orages remontant des Pyrénées en soirée. De fortes rafales de vent (plus de 60 à 80 km/h localement) sont possibles dessous. A l'arrière, le temps se calme rapidement avec des pluies faibles qui s'estompent accompagnées d'un ciel bas et brumeux.


En fin de nuit, des noyaux pluvio-orageux persistent des frontières du nord-est à l'est du massif-Central, mais ils sont probablement plus dispersés. En matinée la tendance est à une accalmie plus générale. Dans l'après-midi, le front pluvio-orageux se réactive de la Loraine aux Pyrénées et progresse vers l'est, les averses orageuses restent toutefois généralement assez dispersées. A l'avant, et notamment de l'est du Massif-Central aux Alpes et jusqu'aux Vosges, de forts orages éclatent en fin d'après-midi, d'abord sur le relief puis en plaine en se liant à la perturbation pluvio-orageuse en cours de soirée ou de nuit. Des chutes de grêle sont probables localement. Cette perturbation retrouve donc un regain d'activité dans la nuit de mercredi à jeudi Les cumuls peuvent par moment être abondants. Mercredi, sur le reste du territoire, des averses se produisent de façon dispersée mais elles sont parfois orageuses.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 13:48

Actuellement, les cellules les plus fortes concernent le département de l'Eure. Une ligne de convergence avec le développent d'averses faibles à modérées, localement plus fortes entre la Mayenne et la Sarthe, stationne depuis quelques heures déjà du nord de l'Aquitaine au centre-ouest et à la Basse-Normandie.

Suivi météo à 10:49

Le front orageux s'est complètement désagrégé sur le Bassin Parisien. Il ne subsiste plus que quelques ondées isolées de l'Ile de France à la Picardie. De nouvelles cellules sont entrain de naître du nord de l'Aquitaine au centre-ouest jusqu'au Centre. De fortes cellules concernent actuellement le Morbihan et l'intérieur de la Bretagne.

Suivi météo à 08:41

Les forts orages qui ont touché le sud-ouest en première partie de nuit sont remontés vers le nord-est en évoluant sous la forme d'une remonté pluvio-orageuse. Elle se situe actuellement sur le Bassin Parisien et donne localement de fortes précipitations. Des cumuls compris entre 5 et 10 mm en une heure sont fréquemment relevés sous cette remonté pluvio-instable avec, par exemple, 9 mm entre 6h et 7h à Châteaudun (28).

Dans la marge sud du système, de petites averses se déclanche sur l'est du Centre et l'ouest de la bourgogne. Dans le sud-ouest, de nouvelles ondées se développent tandis que de nouvelles pluies abordent la pointe de la Bretagne.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 23:09

Dans son bulletin national, Météo-France parle simplement d'ondées pouvant prendre un caractère orageux du sud-ouest à la Normandie en s'étendant vers le Nord et le Centre en cours d'après-midi.

Suivi météo à 23:01

En cette fin de soirée, quelques noyaux d'averses orageuses persistent. Les plus violentes concernent la Gironde. De nouvelles cellules arrivent par la mer. Une autre forte cellule persiste sur la région de Chateaux-Chinon (58) et d'autre cellules plus modeste se produisent autour jusqu'en Saône-et-Loire. Un ensemble convectif concerne les régions à l'interface de la Marne, de la Meuse et de la Haute-Marne.

Suivi météo à 19:33

En ce début de soirée, averses orageuses sont dispersées mais parfois très fortes. On retrouve de fortes cellules à l’est de la Sâone-et-Loire, dans la Loire et les départements limitrophes, ou encore au sud-est du Lot et de la Meurthe-et-Moselle. De cellules assez fortes traînent aussi entre le Loiret et l’Yonne.

Suivi météo à 19:25

Situation

Un bref mais puissant coup de chaud déferle sur la France mardi. Il est repoussé par une vague orageuse qui traverse la France d'ouest en est.

Dès cette journée de lundi, une très importante ondulation chaude se met en place à tous les niveaux avec un coup de chaud aussi bref que remarquable. Cet afflux d'air chaud se produit sur le flanc est d'une nouvelle invasion d'air froid en altitude, comme en témoigne la goutte froide très prononcée présente sur le proche Atlantique. En surface, elle est matérialisée par une belle dépression prévue à 990 hPa. En altitude, le fort contraste thermique entre cet air chaud et l'air froid renforce le jet : un bon dynamisme semble de mise. Dans les basses couches, l'arrivée de l'air chaud avec une humidité moyenne à forte, mais sans plus, renforce le potentiel énergétique.

La pointe ouest de la France est la première concernée dès le matin avec l'arrivée précoce de l'air froid d'altitude. En cours de journée, cette zone se décale vers l'ouest, précédé d'une convection diurne dispersée mais parfois violente, bien que le flux rapide limite le risque d'orages stationnaires. Elle est aidée par l'enfoncement d'une anomalie de tropopause. Un petit thalweg associé au pivotement d'une partie de cette anomalie semble vouloir remonter du sud-ouest vers le nord-est. Elle devrait organiser plus fortement la dégradation pour le reste de la nuit avec une advection fraîche à l'arrière. La convergence en basse couche doit être assez marquée. Ce système doit se décaler vers l'est en cours de nuit. De petites zones plus dynamiques peuvent continuer à remonter le long de l'anomalie principale en cours de nuit, mais, en fin de nuit et matinée, elles sont probablement plus rares ou rejeté vers l'extrême nord avec une baisse d'intensité du système pluvio-orageux.

Mercredi matin, l'activité est moindre et la perturbation a du mal à s'enfoncer davantage. Dans l'après-midi, l'air se réchauffe sous l'action du soleil sur les régions de l'est avec à nouveaux de forts orages diurnes et une reprise de l'activité du front pluvio-orageux qui balayer l'est en soirée de mercredi et nuit de mercredi à jeudi. En altitude, une nouvelle alimentation en air froid arrive en fin de journée et organise la perturbation. A l'arrière, dans l'air frais et sous l'air froid d'altitude, l'instabilité est dispersée. Elle est parfois plus forte dans le sud-ouest où l'air chaud et humide a fait plus de résistance.

Jeudi, l'alimentation en air chaud et humide persiste temporairement dans les régions alpines, mais progressivement on observe un retour au calme.

Prévisions du phénomène

Les premières pluies orageuses concernent la pointe ouest de la Bretagne dès le mardi matin. Elles sont le plus souvent dispersées dans un premier temps. Sur l'est de la Bretagne, ces pluies tendent à se renforcer localement en cours de journée mais elles restent discontinues et rarement fortes. Un orage est déjà possible dans la masse.

Du sud-ouest à la Normandie, la convection débute en cours d'après-midi, de façon un peu plus précoce des Pays-de-la-Loire à la Normandie. Elle est peu organisée et dispersées, mais les orages, principalement dans l'après-midi, peuvent être localement forts et accompagnés de grêle, de fortes précipitations et de bourrasques de vent. En revanche, les orages devraient rarement être stationnaires, et le risque de cumuls supérieurs à 50 mm est limité, mais ne peut être exclu très localement. Plus à l'est, des Pyrénées au nord en passant par le bassin Parisien, les orages n'arrivent qu'en seconde partie d'après-midi, sauf sur le relief. Ils sont probablement très dispersés dans un premier temps mais parfois violents avec de très fortes précipitations, éventuellement de la grêle ou de fortes rafales de vent, et avec un déplacement probablement moins rapide que plus à l'est. Le risque de cumuls supérieurs à 50 mm n'est pas impossible localement sous un orage particulièrement violent et peu mobile. Sur les reliefs du Massif-Central et des Pyrénées, l'instabilité est plus précoce mais reste généralement assez dispersée. Le risque de forts orages est présent, ils s'étendent en plaine en soirée. Plus à l'est, des orages isolés, mais ponctuellement forts, éclatent sur les reliefs en fin d'après-midi. Ils restent très dispersées et ne devraient, en règle général, pas s'étendre aux plaines en soirée, sauf autour du Morvan.

En soirée, les orages pourraient s'organiser davantage sur les régions s'étendant du nord de l'Aquitaine à l'est des Pays-de-la-Loire. Ce front pluvio-orageux peut être précédé de forts orages avec un risque bon coup de vent (parfois 50 à 80 km/h, et très localement des rafales un peu plus fortes ne sont pas exclues) et de violentes précipitations. Il devrait s'enfoncer vers l'est en soirée et début de nuit pour toucher toutes les régions allant du Nord-Picardie à l'Auvergne (principalement le nord) en milieu de nuit. La Bourgogne et l'ouest de la Champagne-Ardenne sont aussi touchées en cours de nuit, plus tardivement plus à l'est. A l'arrière, des pluies plus continues et plus faibles prennent le relais. En fin de nuit, il perd de son activité mais il concerne les régions allant des Ardennes à la Bourgogne et une partie du Massif-Central. Les noyaux pluvio-orageux sont alors plus dispersés. Sur cet épisode, on peut attendre entre 5 et 30 mm en général fonction des régions, parfois jusqu'à 50 mm, rarement plus.

Dans le sud-ouest, un front orageux mais bref pourrait se mettre en place sur les côtes en fin d'après-midi et balaye une partie de l'Aquitaine en fin de journée. Il perd de son activité en arrivant sur Midi-Pyrénées. De fortes rafales de vent sont possibles dessous. A l'arrière, le temps se calme rapidement avec des pluies faibles à modérées.


Mercredi, le front pluvio-orageux se réactive en cours de journée de la Lorraine aux Pyrénées et progressent vers l'est. A l'avant, et notamment des Alpes aux Vosges, de très forts orages éclatent en fin d'après-midi, d'abord sur le relief puis en plaine en se liant à la perturbation pluvio-orageuse en cours de soirée ou de nuit. Les cumuls peuvent par moment être très abondants. A l'arrière, principalement dans le sud-ouest, des foyers orageux sont toujours localement présents.

 


Ce bulletin n'est donné qu'à titre indicatif et n'engage pas la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat.

Suivi météo à 17:10

Les averses, parfois orageuses, se sont multipliées cet après-midi sur un large tiers nord-est du pays jusqu'au Centre et en vallée du Rhône. Certaines d'entre-elles sont puissantes. En particulier une très violente cellule orageuse circule dans la région de Villefranche-sur-Saône (69).

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 11:29

En cette fin de matinée, de petites averses se déclanchent dans le Centre-est. L'ouest de le l'Allier est concernée par une unique mais virulente averse, tout comme la région de Chalon-sur-Saône (71). Quelques autre averses, plus faibles sont présentes juste au nord, dans la vallée de la Saône. D'autre commencent à se former dans le nord-est.

Dans le sud, une bande de pluies généralement faible s'étire des Pyrénées-Orientales à la Camargue jusqu'aux Alpes de Haute-Provence.


Les pluies d'hier soir ont laissé des cumuls importants dans le nord-est et le centre-est avec, par exemple, entre 8h hier matin et 8h ce matin, soit une journée pluviométrique :

  • 26,8 mm à Luxeuil-Saint-Sauveur (70)
  • 24,8 mm à Belfort-Fontaine (90)
  • 23,2 mm à Lons-le-Saunier (39)
  • 22,6 mm à Chamonix-Mont-Blanc (74)

Suivi météo à 07:07

Des averses ponctuellement orageuses circulent dans les régions centrales ce matin et se dirigent vers le Nord-Est. Une autre ligne d'averses achève de traverser la Normandie, se dirigeant vers la Baie de Somme et le Pas de Calais.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 23:18

La vigilance orange de Météo France dans le Nord-Est a été retirée, et finalement l'activité est restée bien moindre que prévu sur le pays aujourd'hui. Infoclimat également, par le biais de ce bulletin spécial, avait prévu de violents orages aujourd'hui. Ces erreurs, que nous essayons autant que possible d'éviter tout comme l'institution officielle, sont là pour nous rappeller que la prévision météorologique n'est pas une science exacte, et que malgré les performances sans cesse meilleures des modèles dont nous sommes tributaires pour élaborer nos prévisions il reste toujours une part d'imprévisibilité.

En l'occurence, les modèles ont mal appréhendé certains éléments dont était tributaire la mise en place d'une dégradation orageuse d'importance ; notamment l'humidité dans les basses couches qui est restée beaucoup plus faible que ce qui était initialement prévu. En outre la création de gradients locaux forts, nécessaires à la mise en place d'une ligne orageuse, n'a pu se faire en raison d'une absence de décrochage de convergence marqué par un fin thalweg. De la même manière en altitude, en l'absence de fort gradient, l'anomalie sèche n'a pas pu jouer son rôle d'évaporation à l'arrière pour favoriser la dynamique convective.

Suivi météo à 23:03

En fin de soirée, les pluies les plus fortes concernent les régions s'étendant de l'Alsace à Rhône-Alpes avec des pluies souvent modérées, parfois fortes.

Des averses se déclanchent localement à l'arrière, notamment sur le sud du Massif-Central et la Gironde où les averses sont violentes.

Suivi météo à 21:07

Actuellement, les pluies sont faibles à modérées concernent toutes les régions allant du Nord-Picardie à l'Alsace-Lorraine et de l'est de la Bourgogne jusqu'au Jura et l'est l'ouest de la vallée du Rhône. Les pluies les plus fortes concernent les régions de l'ouest de la Vallée du Rhône, avec de fortes averses dans leur partie sud, vers l'Ardèche et la Haute-Loire.

Une ligne d'averse traverse le centre.


Les pluies ont souvent laissé entre 10 et 20 mm. Ainsi entre 8h ce matin et 8h ce soir, on a, par exemple, relevé :

  • 20 mm à Tours/Saint Symphorien (37)
  • 18 mm à Angers/Beaucouzé (49)
  • 17 mm à Nantes-Atantique (44) et Le Mans-Arnage (72)

Suivi météo à 20:32

Situation

Lundi, l’air froid d’altitude arrivé par l'Atlantique la veille se généralise, principalement sur la moitié nord, et de petites zones plus dynamiques peuvent favoriser la formation de lignes de grains un peu plus actives au sein d’un ciel de traîne à l’activité faible à modérée mais hétérogène. Les zones les plus actives sont prévues se situer dans le quart Nord-est, là où le dynamisme et l’air froid d’altitude sont tout les deux bien présents. On note que la situation de lundi ne justifie pas en soi le maintient d’un bulletin spécial, mais une nouvelle dégradation plus violente est attendue le lendemain.

En effet, une très importante ondulation chaude est attendue à tous les niveaux avec une spectaculaire envolée du thermomètre mardi. Cet afflux d’air chaud se produit sur le flanc est d’une nouvelle invasion d’air froid en altitude qui ne manque pas d’arriver par le Nord-ouest. En altitude le dynamisme semble de mise et de violents orages sont susceptibles de ce produire sur le Nord-ouest en progressant dans la nuit vers l’est. Les détails de cette dégradation seront données dans une prochaine mise à jour.

Prévisions du phénomène

L'activité orageuse ce soir est finalement bien moins importante que ce qui était initialement prévu, avec un important cordon pluvieux quasiment dépourvu de toute activité électrique. Ce front va s'évacuer vers l'Allemagne et le Benelux dans le courant de la nuit, avec des pluies modérées pouvant laisser de manière homogène 10/15 mm. Des orages sont susceptibles de se produire dans la masse, particulièrement dans le sud du Massif Central et le Centre-Est, mais ils restent faibles à modérés et laissent rarement plus de 20 mm.

Lundi, des averses se déclenchent. Dispersées le matin, elles deviennent un peu plus fréquentes à partir de la mi-journée sur le Massif Central et du Centre-Est au Nord-Est. Elles restent le plus souvent dispersées, sauf sur le Nord-Est et le relief. Sur l’ouest, le temps est plus calme. Dans l’après-midi, les averses sont parfois fortes et orageuses sur le Nord-Est et les différents reliefs (notamment Pyrénées, le Massif-Central, les Alpes du Nord). Sous les plus fortes averses du Nord-Est, quelques bourrasques sont susceptibles de se produire.

Globalement, la situation de lundi ne présente pas de risque particulier. Cependant l'activité orageuse devrait connaître un nouveau pic mardi, particulièrement sur le Nord-Ouest du pays. Cela fera l'objet d'une mise à jour ultérieure du présent bulletin.

Ce bulletin n'engage ni la responsabilité du prévisionniste, ni celle d'Infoclimat.

Suivi météo à 17:55

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Suivi météo à 17:55

Même si à 16h, la vigilance orange de Météo-France était encore en vigueur, elle ne l'est plus à présent. L'ensemble des départements repassent en niveau de vigilance 2 (soit jaune).

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 17:29

Les orages peinent sérieusement à s'activer en cette fin d'après-midi. La perturbation, qui s'étend des Normandies à la Champagne et au Centre-Est, reste essentiellement pluvieuse même si quelques foyers orageux se manifestent dans la masse de l'Aube au Morvan et au Cantal ; ils restent toutefois bien faibles. Finalement, les orages les plus forts éclatent dans la traine, à l'arrière de la perturbation. Ils se dirigent vers la Touraine.

Suivi météo à 16:03

Une importante bande pluvieuse traverse le pays, on la retrouve actuellement étendue de la Baie du Mont St Michel aux régions centrales et au Massif Central. Elle ocassionne des pluies continues, souvent modérées, mais très rarement orageuses. Quelques averses prenant parfois un caractère orageux se manifestent à l'arrière de cette degradation sur le Centre-Ouest, ainsi que de l'Aquitaine à Rhône-Alpes.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 11:16

C'est maintenant tout le nord-est de la France (Allier, Aisne, Champagne-Ardenne, Loraine, Bourgogne, Alsace et Franche-Comté) qui est placé en vigilance orange (niveau 3/4) pour les orages forts qui sont attendus. Les orages sont prévus aborder l'ouest de la zone en orange en fin d'après-midi et s'évacuer en cours de nuit par le nord-est. Des rafales de vent (parfois plus de 80 à 100 km/h), de la grêle et de fortes précipitations sont attendues.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 10:23

Des pluies ponctuellement orageuses touchent les côtes sud de la Bretagne, la Loire Atlantique, la Vendée, tout le Poitou-Charentes et l'Aquitaine, ainsi que le Gers. Quelques averses isolées se déclenchent de l'Indre et Loire au Loiret.

Suivi météo à 10:18

Météo France a placé en vigilance orange les départements de l'Aisne, de l'Allier, ainsi que tous ceux de la Bourgogne et de Champagne Ardenne. L'institution attend des orages parfois violents, avec des rafales de vent atteignant 80 à 100 km/h et de la grêle.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 23:57

Météo-France dans son bulletin national parle d'une multiplication des orages sur la moitié nord dans l'après-midi après être remontés des côtes du sud-ouest où ils sont apparus le matin. Sur le nord-est, l'institution évoque des orages localement forts avec de la grêle.

Suivi météo à 21:03

Situation

Une nouvelle vague orageuse est attendue dans la journée de dimanche.


En altitude, une dynamique froide active instabilise régulièrement la masse d'air. L'anomalie froide d'altitude présente sur les côtes de la Manche ce samedi s'évacue vers l'est dans la nuit. Elle est remplacée par une ondulation chaude bien temporaire. Sur l'Atlantique, les impulsions froides venant du nord sont régulières et la prochaine pointe déjà son nez sur la péninsule Ibérique dès la fin de la nuit de samedi à dimanche. Cette zone est associée à un thalweg d'altitude à cause de son air froid, et d'une anomalie de tropopause. L'advection de cette anomalie sur le golfe de Gascogne et du sud-ouest vers nord-ouest de la France en première partie de la journée de dimanche dégradent les conditions météorologiques. Cette zone active s'étend vers le nord-est en fin de journée. Dans les basses couches, c'est une nouvelle advection chaude et humide qui remonte à l'avant de cette perturbation. L'air chaud et humide gagne progressivement tous les niveaux atmosphériques, plus tardivement dans le nord-est où l'air sec à l'étage moyen résiste un peu plus. Cet air chaud et humide interagit avec la perturbation d'altitude, d'abord sous la remonté de noyaux pluvio-instables du sud-ouest au nord-ouest.


Progressivement, une importante advection d'air plus sec et plus frais se met en place par l'ouest. C'est donc un front froid qui se forme rapidement sur le pays, principalement d'une partie du sud-ouest et du centre-ouest jusqu'au nord-est. Le renforcement de cette zone en cours de journée est propice, dans l'après-midi et la soirée, au développement de puissantes lignes de grain avec de la grêle et de violentes rafales de vent, bien que relativement rapide. De la Bretagne au nord, cette activité frontale semble moins dynamique, mais des retours pluvio-instables sont susceptibles de se décaler d'ouest en est. En surface, la convergence frontale de cette zone dynamique est marquée par le détachement d'un thalweg de la petite dépression qui remonte au large de la Bretagne. Ce petit thalweg peut évoluer en petite dépression locale si l'anomalie de pression est suffisamment marquée. Plus au sud, la situation est moins dynamique, mais propice aux développements convectifs avec l'arrivée de cet air chaud et humide. Cependant, elle est prévue moins organisée.

Cette perturbation s'évacue en cours de nuit par l'est. Lundi, l'air froid d'altitude se généralise et de petites zones plus dynamiques peuvent favoriser la formation de lignes de grains un peu plus actives au sein d'un ciel de traîne à l'activité modérée mais hétérogène.

Prévisions du phénomène

Dès la fin de la nuit et le début de la matinée, des pluies orageuses s'installent sur les côtes de l'Aquitaine. Elles sont irrégulières et dispersées, mais peuvent déjà être localement assez fortes. Au fur et à mesure de la matinée, le système gagne vers le nord, s'enfonce davantage dans les terres, et s'active de plus en plus pendant que l'ensemble des côtes de l'Atlantiques commence à être touchées par des averses orageuses qui remontent de l'océan. Les pluies orageuses se renforcent vers la fin de matinée sur le Poitou et vers la mi-journée et le début de l'après-midi sur les Pays-de-la-Loire en gagnant vers le centre. Si en première partie de journée, les foyers orageux sont dispersés au sein de l'ensemble, l'activité électrique se renforce un peu à mesure que l'heure avance dans la journée et que le système progresse vers le nord-est. Elle reste toutefois encore assez hétérogène et peu marquée. En cours d'après-midi, les éclaircies reviennent rapidement par les côtes de l'Aquitaine, puis vers les Charentes et le Poitou en fin de journée. Cependant, le front pluvio-orageux gagne en puissance et remontant des Pays-de-la-Loire et du Centre vers la Normandie et le Bassin Parisien. Les pluies sont alors fortes et souvent continues, parfois convectives et mêlées de quelques coups de tonnerre, surtout en début d'épisode et à l'est du Bassin Parisien. En Bretagne, les foyers orageux sont plus rares, mais les pluies sont plus durables puisqu'elles ne quittent la région qu'en soirée. En fin de journée et soirée, ce corps pluvio-orageux gagne la Picardie et le Nord. Les orages sont plus fréquents et parfois forts sur l'est de ces régions.

On peut s'attendre à des cumuls de 0 à 10 mm sur l'Aquitaine et les Charentes plus important près de l'océan que dans l'intérieur, et jusque 20 ou 30 mm localement si des orages ont stationnées plus longtemps. Sur les autres régions évoquées, on peut attendre entre 5 et 30 mm en général, 15 à 40 mm sous le corps le plus actif. Sous certaines zones touchées par des orages plus importants les 40 à 70 mm sont possibles localement.


Plus à l'est, du Limousin à l'est du Centre, des foyers orageux commencent à se développer, dès la fin de la matinée ou la mi-journée sur le Limousin, plutôt en début d'après-midi sur l'est du Centre. En cours d'après-midi, ces orages se renforcent en remontant sur l'ouest Champenois et en se décalant vers l'ouest de la Bourgogne et l'Allier. Si l'épisode orageux est prévu assez bref, il pourrait être puissant avec de très fortes averses, parfois de la grêle et de très fortes rafales de vent (jusque 70 à 100 km/h localement, exceptionnellement, des rafales un peu plus fortes sont possibles sous une ligne de grains plus puissante que les autres). Ce front très orageux se décale en fin de journée et soirée à l'est de la Bourgogne, le Jura et le nord-est jusqu'aux Ardennes. Les orages gardent leur aspect très violent. Il est difficile d'estimer les cumuls, mais ils ne devraient être qu'assez rarement très importants (supérieurs à 40 mm) étant donné le passage finalement assez bref. En revanche, les très fortes précipitations en quelques minutes sont susceptibles de provoquer des dégâts locaux. A l'arrière, les pluies sont moins fortes même si quelques foyers orageux restent possibles localement, apportant des lames d'eau supplémentaires, mais rarement très importantes. Cette perturbation quitte ces régions dans la nuit de dimanche à lundi

 Plus au sud, des orages dispersés mais localement forts se déclanchent des Pyrénées Centrales et Orientales au sud du Massif-Central et aux Alpes. Ils sont plus fréquents sur le relief. Ils cessent progressivement en soirée, plus tardivement sur Rhône-Alpes. Au nord de ces régions, en marge de la perturbation plus organisée, les orages sont parfois très forts, principalement du Massif-Central au nord des Alpes.


Lundi, des averses se déclanchent. Dispersées le matin, elles deviennent plus fréquentes à partir de la mi-journée du sud-ouest au nord et plus à l'est. Elles sont parfois fortes, accompagnées de petites rafales de vent, et orageuses l'après-midi, principalement sur le quart nord-est.

 

Ce bulletin n'est donné qu'à titre indicatif et n'engage pas la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat.

Suivi météo à 16:29

Les forts orages de jeudi en fin d'après midi auraient vraisemblablement fait deux victimes, puisque deux personnes sont portées disparues. Leur voiture a été emportée alors qu'elle circulait entre Auriac (Corrèze) et Mauriac (Cantal).

Cette journée de samedi se montre beaucoup plus calme que la moyenne de ces quinze derniers jours. C'est un régime d'averse, parfois fortes, parfois orageuses, mais toujours brèves, qui concerne le Nord Ouest du pays, avec des températures qui ne dépassent pas les 20°C. Ailleurs, le temps est calme, les 30°C tout juste atteints à Cannes et Calvi.

Suivi météo à 16:21

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 19:38

Analyse pour la journée du samedi 16 juin

Une importante goutte froide d'altitude stationne ce samedi sur le centre de l'Angleterre. Elle s'accompagne d'une vaste anomalie froide d'altitude peu mobile, et provoque une importante accélération du flux à courbure cyclonique à tous les étages particulièrement sur un vaste quart Nord-Ouest du pays. Après l'importante dégradation qui a balayé le pays d'ouest en est ces derniers jours, l'advection par le sud d'air chaud et humide dans les basses couches a cessé sur la majeure partie du pays.

Ce contexte n'est pas en soi très propice au développement d'orages forts et/ou organisés. Cependant, la combinaison d'un air particulièrement froid en altitude (jusqu'à -20° à environ 5500m) et d'un réchauffement diurne très important va permettre de relancer (bien que modestement) la convection particulièrement sur l'extrême nord du pays.

Prévisions du phénomène

Prévisions pour la journée du Samedi 16 juin

Des averses ponctuellement orageuses vont toucher dès le matin l'extrême Nord-Ouest du pays ; dans un contexte très dynamique leur déplacement devrait être très rapide et elles ne devraient pas donner de cumuls supérieurs à 10/15 mm. Au fil des heures, ces averses devraient glisser rapidement vers la Basse Normandie puis se diriger vers le Nord Pas de Calais qu'elles atteindront en seconde partie d'après-midi. Là encore les cumuls ne devraient pas dépasser les 10/15 mm du fait du déplacement rapide de ces averses ; toutefois elles pourront s'oragniser en lignes de grain et occasionner de fortes bourrasques, jusqu'à 70/80 km/h, et s'accompagner de grêle.

D'autres averses devraient également circuler en journée du Poitou-Charentes vers les Ardennes, cependant une fois encore leur déplacement devrait être suffisamment rapide pour ne pas occasionner de cumuls significatifs. Elles pourront donner lieu à des rafales de vent modérées (pas plus de 60 km/h) et ponctuellement un peu de grêle.

Il convient de noter que cette situation ne justifie pas en elle-même un bulletin spécial ; cependant la France va passer dès dimanche sous l'influence d'une nouvelle zone dépressionnaire située sur le proche atlantique et qui va faire à nouveau basculer le flux au sud. Le retour d'air chaud et humide dans les basses couches, tandis qu'en altitude va persister un air particulièrement frais, va être propice à une sensible réactivation de l'instabilité et au retour d'orages qui pourront être marqués. Cette situation pourrait perdurer une bonne partie de la semaine prochaine.

Ce bulletin n'engage ni la responsabilité du prévisionniste, ni celle d'Infoclimat.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 08:59

Avec un cumul pour la journée d'hier de 53,6mm suite à des orages successifs, la station de Nevers (58) enregistre un nouveau record mensuel de précipitations sur 24 heures. Localement, il est tombé dans ce secteur plus de 80mm en 30 heures.

Suivi météo à 08:01

Une ligne de fortes précipitations concerne actuellement la basse vallée du Rhône, du Gard/ouest Bouches du Rhône jusqu'à la Drôme. Ces pluies sont moins fortes en remontant sur les Alpes (Savoie/Haute-Savoie).

 

Sur le Roussillon et l'est Midi-Pyrénées, d'autres pluies se déclenchent jusque sur le lyonnais, mais l'activité orageuse, moins importante, se cantonne sur le sud du Massif-Central.

Dans le nord-est, les pluies s'évacuent vers l'Allemagne, ne touchant plus que la Lorraine, la Champagne et l'Alsace.

 

Sur la façade Atlantique, des averses se multiplient. Sous certaines, de fortes intensités sont possibles.

Suivi météo à 07:51

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Suivi météo à 07:46

Dans le courant de la nuit, Météo-France a levé la vigilance orange sur les départements du nord-est, du Massif-Central jusqu'au lyonnais.

Cependant, la vigilance orange est encore active sur 4 départements. Il s'agit du Gard, du Vaucluse, de la Drôme et de l'Isère en raison des forts orages. Vigilance valable jusqu'à 09h00.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 22:13

Un imposant système pluvio-orageux concerne actuellement la partie centrale de la France, allant du sud du Massif Central à la Touraine et au Berry. L'activité est particulièrement marquée dans l'Aveyron et le Cantal (localement près de 90 mm d'eau en 1h de temps), ainsi que dans le Cher. Dans le Sud Ouest, le début de la soirée a été très agité, du fait de violents orages caractérisés notamment par de puissantes rafales, (près de 100km/h dans le Lot par exemple).

Suivi météo à 22:09

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Suivi météo à 20:41

La zone d'intempéries principale est actuellement axée du Midi-Toulousain jusqu'au Dijonnais, en passant par le Quercy, l'ouest du Cantal, la Corrèze, la Chaine des Puys et le Morvan. Les cellules orageuses les plus puissantes se développent sur la partie méridionale de cet axe et concernent l'Est de Cahors jusqu'à la proche région de Tulle. Les intensités de précipitations sous orage peuvent être considérables et atteindre voire dépasser les 120mm/heure. Du Puy de Dôme à la Côte d'Or, les cellules sont moins actives et l'épisode prend un caractère pluvio-instable.  

Suivi météo à 20:07

Situation synoptique actuelle et discussion

Une importante anomalie froide d'altitude aborde le Nord-Ouest du pays ce jeudi soir et va traverser la France d'ouest en est au cours des prochaines heures, avec comme conséquence une nette accélération du flux à tous les étages particulièrement sur la moitié est du pays. A l'avant, se poursuit une importante advection d'air chaud et humide dans les basses couches favorable à une frontogénèse d'origine convective, advection associée à un cisaillement modéré, ce qui est favorable au développement d'orages organisés. Cette situation devrait permettre la mise en place d'une importante dégradation orageuse à partir de ce soir, dégradation qui avancera vers le Sud-Est dans le courant de la nuit et en début de journée de vendredi.

Prévisions du phénomène

Prévision pour la nuit de jeudi à vendredi et la journée du vendredi 15 juin :

Les orages ponctuellement violents présents des Pyrénées à la Bourgogne vont continuer à se décaler lentement vers l'est, sans pour autant perdre réellement de leur intensité. Ils devraient balayer pendant la soirée et le début de nuit tout le nord de Midi-Pyrénées, l'Auvergne, la Bourgogne (sauf Yonne), l'ouest de Rhône-Alpes et jusqu'en Franche-Comté et au sud alsacien. On relève alors généralement 10 à 40 mm, ponctuellement jusqu'à 60 mm sous les cellules les plus virulentes où les endroits où les orages se seront succédés. Ces orages devraient ensuite se calmer, avant l'arrivée d'une nouvelle vague à partir du milieu de nuit.

A partir du milieu de nuit, une seconde vague pluvio-orageuse plus importante commence à se mettre en place de Midi-Pyrénées aux Ardennes. Bien qu'il est possible que cette dégradation n'apporte que des pluies modérées à fortes et non orageuses, de forts orages sont susceptibles de se déclarer au sein de cet axe. Cette dégradation se décale ensuite lentement vers l'Est et le Nord-Est, en perdant peu à peu de son caractère potentiellement orageux au nord de Rhône-Alpes. Cette dégradation est susceptible de donner des cumuls additionels de Midi-Pyrénées au Nord-Est de 20 à 40 mm, ponctuellement jusqu'à 60 mm sous les noyaux orageux les plus importants. Par ailleurs, les orages peuvent se mêler de grêle et de fortes rafales de vent, jusqu'à 80 km/h voire très localement 100 km/h.

La dégradation va ensuite progresser vers les Cévennes, la vallée du Rhône et Rhône-Alpes qui seront affectés à partir de la seconde moitié de nuit et en matinée. Les orages, qui seront surtout cantonnés au sud du Lyonnais, pourront apporter des cumuls de 40 à 80 mm, ponctuellement jusqu'à 100 mm. La également persiste un risque de grêle et de très fortes rafales de vent. Dans le reste de Rhône-Alpes et en remontant vers l'Alsace, la dégradation devrait surtout apporter des pluies continues modérées même si un orage est toujours possible dans la masse.

Dans le courant de la matinée, la dégradation achèvera de s'évacuer par l'est en balayant les Alpes du Sud et la Côte d'Azur qui étaient jusque la épargnés. Les orages pourront apporter sur cette zone des cumuls de 10 à 40 mm, ponctuellement 70 mm sur le relief.

Ce bulletin n'engage ni la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat. Une mise à jour du présent bulletin pourra être effectuée en début de journée de vendredi si la situation l'exige.

Suivi météo à 19:05

De puissants orages continuent de se former sur la même ligne de Tarbes à Auxerre environ avec de très intenses cellules actuellement dans la partie Sud de cette ligne. Certaines localités recoivent d'énormes quantités de pluie comme à Salins dans l'Ouest du Cantal où des dégâts sont signalés sur le réseau routier.
De même le secteur des Monts de la Madelaine (limite 03-42-63) est durement touché avec près de 100 mm en cumul localement depuis ce matin et des inondations signalées sans plus de précisions pour l'instant. Il continue de pleuvoir sur cette zone.

Suivi météo à 17:58

De violents orages éclatent sur le nord de l'Aquitaine, ainsi que du Cantal au Berry ; les pluies et les orages sont aussi très nombreux sur tout le reste de la moitié nord mais dans des proportions moins importantes. Des cumuls très importants ont été observés sous l'axe orageux Cantal - Saone et Loire qui a perduré une partie de l'après-midi : 10 à 40mm en règle générale avec des pointes à plus de 80mm.

Suivi météo à 16:09

De violents orages persistent sur ce même axe Cantal - Saone et Loire, avec de très fortes intensités pluviométriques ; on y relève localement jusqu'à 50mm en une heure. Des ondées orageuses plus isolées et plus modestes se déclenchent du Poitou-Charentes et des Pays de Loire à la Belgique.

Suivi météo à 16:06

Météo France étend sa vigilance orange pour de violents orages au sud de Rhône-Alpes, tandis que Lozère, Gard et Vaucluse passent en vigilance orange pour fortes pluies. L'organisme s'attend à des cumuls de 40 à 80 mm, ponctuellement 100 mm sur ces trois départements.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 14:09

Les orages tiennent encore une place importante dans l'actualité aujourd'hui. La commune de la Ferté-Macé dans l'Orne a ainsi été touchée hier par un violent orage grêligène qui a provoqué des dégâts très importants avec des accumulations de grêle qui auraient atteint 50cm. Les dégâts matériels sont importants. En Haute-Loire, les abondantes précipitations orageuses d'hier après-midi ont provoqué inondations de caves et coulées de boue. La commune de Saint Hostien est particulièrement sinistrée, et la RN 88 a été coupée jusqu'en milieu de nuit. Un scénario qui s'est reproduit cette fois-ci en fin de nuit en Dordogne, avec un orage particulièrement violent qui a inondé plusieurs habitations et conduit à la fermeture temporaire de plusieurs routes. Localement, il est tombé plus de 50mm dans ce secteur en quelques heures.

En ce début d'après-midi des orages ponctuellement violents éclatent du Cantal à la Saone et Loire ; et d'une manière générale mis à part l'Alsace et la Bretagne toutes les régions de la moitié nord sont concernées par des ondées parfois orageuses, qui sont un peu plus marquées en Picardie et dans le Nord Pas de Calais.

Suivi météo à 13:08

A 13h, des cellules orageuses virulentes organisées en ligne concernent le Puy-de-Dôme et l'Allier mais ces orages sont rapides. Des cellules naissent également à la frontière Puy-de-Dôme/Loire. Par ailleurs les orages s'activent du Poitou à la Picardie, avec des cellules isolées mais intenses en Picardie. Des pluies orageuses touchent aussi la Basse-Normandie.

Suivi météo à 13:03

A 11h30, Météo-France a placé 27 départements du centre-est et du nord-est de la France (Auvergne, Bourgogne, Champagne-Ardennes, nord de Rhône-Alpes, Franche-Comté, Lorraine et Alsace) en vigilance de niveau orange (3/4), en raison d'orages violents.
L'Institution s'attend à des orages violents cet après-midi et ce soir, notamment sur un axe Cantal/Morvan. Ils pourront s'accompagner de chutes de grêle, de rafales de vent et de fortes précipitations, qui pourront apporter par endroits des quantités d'eau de l'ordre de 60 à 80 mm.
Dans le nord-est, Météo-France s'attend aussi à des orages violents accompagnés de fortes pluies, localement de grêle, d'une activité électrique soutenue et de fortes rafales de vent de l'ordre de 60 à 80 km/h, localement plus. Les lames d'eau pourront s'élever entre 30 et 50 mm, jusqu'à 80 mm localement.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 10:49

Une importante masse pluvio-orageuse aborde les régions centrales par le Sud-Ouest. Des ondées parfois orageuses éclatent sur toute la façade Atlantique, les deux Normandies et la Champagne-Ardenne.

Suivi météo à 08:53

Ce matin à 8h45, une zone pluvio-orageuse assez active touche les régions allant du nord des Pays-de-la-Loire au Poitou et au Limousin. Certaines intensités sont assez élevées, et l'activité électrique est faible à modérée. Les cellules orageuses tendent à se multiplier sur le Poitou et le Limousin. Par ailleurs, cette zone orageuse est devancée par une zone pluvieuse sans activité orageuse. Ces pluies, faibles à modérées, concernent les départements centraux et une partie de la Bourgogne. A l'avant, des Ardennes à la Lorraine et jusqu'en vallée de la Saône, des ondées orageuses se produisent mais sans activité importante. Par ailleurs le front pluvio-orageux qui devrait traverser l'ouest du pays en journée aborde les côtes atlantiques, et notamment les littoraux bretons et aquitains.

Hier mercredi 13 juin, le front a été actif en Bretagne et en Basse-Normandie. Ainsi d'hier 8h locales à ce matin 8h locales, on relève 25 mm à Vannes (56), 21 mm à Quimper (29), 15 mm à Dinard (22), 11 mm à Valognes (50). On relève aussi 14 mm à La Rochelle (17), localité qui a connu des orages très électriques en début de matinée de mercredi. Par ailleurs des orages assez forts ont éclaté dans le Massif-Central, on relève par exemple 20 mm au Puy (43) et près de 16 mm à Paray-le-Monial (71).

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 19:46

Situation synoptique actuelle et évolution

La dépression d'altitude à l'origine des dégradations orageuses de ces 5 derniers jours est toujours centrée ce mercredi soir sur le proche Atlantique, et tend à se décaler très lentement vers les îles britanniques. La situation de cette journée n'a pas été très cernée par les modèles de prévision : en effet, le front pluvio-orageux s'est rapidement évacué en Manche alors qu'une zone de convergence en arc s'est mise en place de la Manche au Massif-Central et à la région Midi-Pyrénées.

Situation de la journée de jeudi 14 juin :

La dépression se décale plus rapidement que les jours précédents vers le sud de l'Irlande. Etant donnés sa taille et le changement de masse d'air induit par son déplacement, une nouvelle dégradation pluvio-orageuse se met en place ce jeudi, dégradation d'ampleur plus marquée que lors de la journée de mercredi.
Cette dégradation est due à plusieurs facteurs : 
- l'anomalie froide en altitude (ou anomalie de tropopause) engendre une très nette accélération des flux à différentes altitudes : toutes les régions centrales du pays se situent en sortie de jet d'altitude en seconde partie de journée et dans la nuit de jeudi à vendredi.
- une advection continuelle d'air chaud et humide dans les basses couches, élément essentiel à la formation d'orages pré-frontaux mais aussi à une frontogénèse d'origine convective.
- des cisaillements de direction et notamment de vitesse du vent seront observés dans la zone de conflit, juste en sortie du jet d'altitude. Ces éléments favorisent ainsi le développement de cellules orageuses organisées en système multicellulaire.

Des orages pré-frontaux virulents sont attendus sur les régions les plus exposées à ces éléments. De plus, une intrusion d'air plus sec dans les couches moyennes (autour du niveau de pression 700 hPa) devrait favoriser le développement d'orages grêligènes. Les régions les plus exposées s'étirent pour l'après-midi et la soirée de jeudi du Massif-Central au Nord-Est du pays.

Situation de la journée de vendredi 15 juin :

Avec l'arrivée de l'anomalie froide d'altitude sur l'ouest du pays, le front pluvio-orageux gagnera l'ensemble des régions de l'est. Avec la dynamique associée (jet d'altitude d'ampleur moyenne, cisaillements du vent importants, flux de Sud-Est en basses couches) et l'advection d'air chaud et humide dans les basses couches, un épisode méditerranéen assez court mais marqué pourrait se mettre en place entre la seconde partie de nuit de jeudi à vendredi et la mi-journée de vendredi.  Cet épisode concernerait essentiellement les Cévennes et la vallée du Rhône. Evidemment, la situation mérite d'être suivie et surtout d'être confirmée, ce qui est loin d'être le cas avec les modèles actuels.

Prévisions du phénomène

La prévision des orages en France pour la journée de jeudi 14 juin

Dans ce genre de situation, il est franchement difficile d'établir avec certitude des prévisions. Cependant nous allons nous efforcer de vous donner un aperçu de ce qui pourrait se produire en France…

Jeudi en début de journée, le front pluvio-orageux aura déjà abordé la Bretagne avec des pluies modérées, ponctuées très localement de coups de tonnerre. En cours de matinée, le front pluvio-orageux traverse la Bretagne, les Pays-de-la-Loire, le Poitou-Charentes et une partie de l'Aquitaine. Comme la veille, ce front devrait être hétérogène avec des zones pluvieuses plus marquées, a priori plutôt dans la partie nord. A l'avant, du Massif-Central au aux régions du nord et du nord-est, quelques averses devenant rapidement orageuses se déclenchent.

Dès la fin de la matinée ou la mi-journée, les averses et les orages se multiplient du Limousin et des régions centrales à la région Champagne-Ardennes, pendant que le front proprement dit se dirige vers les Normandies, le bassin parisien et le Nord-Pas de Calais. Les orages situés à l'avant du front peuvent être forts.

Jeudi après-midi, le front presque scindé en deux poursuit sa route. On retrouve une partie dans le nord du pays, et l'autre partie de l'Aquitaine aux Charentes. Ce front devrait être peu orageux mais les pluies devraient être modérées. En revanche l'activité orageuse se renforce très nettement à l'avant. Du nord de Midi-Pyrénées au Massif-Central et des départements centraux à la Champagne-Ardennes, la Lorraine et la Bourgogne, les orages s'organisent rapidement en systèmes multicellulaires en cours d'après-midi et jusqu'en première partie de nuit. Accompagnés d'une activité électrique modérée à forte, ils apportent souvent d'intenses averses de pluie, parfois d'averses de grêle. Attention, les chutes de grêle pourraient être importantes sur un axe Massif-Central > Champagne-Ardennes. De fortes rafales de vent pourront aussi se produire juste à l'avant des précipitations des orages les plus forts : ces rafales peuvent atteindre 80 km/h mais peuvent aussi les dépasser sous les orages les plus violents. Plus à l'est, des Alpes à l'Alsace en passant par la Franche-Comté, les orages devraient être moins nombreux, plus isolés, mais potentiellement forts également.

Jeudi soir et dans la nuit de jeudi à vendredi, le front progresse du sud-ouest vers le Massif-Central. Ce front se renforce sensiblement avec les éléments cités dans la partie « situation synoptique et évolution ». Des orages éclatent dans la masse, et peuvent apporter de fortes pluies en peu de temps. Ce front progresse en seconde partie de nuit de jeudi à vendredi du Languedoc-Roussillon au Massif-Central, à la vallée du Rhône, à la Bourgogne et à la Franche-Comté. Les pluies les plus intenses, parfois mêlées d'orages, devraient toucher essentiellement le sud du Massif-Central, la vallée du Rhône et la vallée de la Saône.

Les lames d'eau recueillies au cours de la journée de jeudi seront très aléatoires, ceci dépendant du passage d'orages. Sous les orages les plus forts, on pourra relever 15 à 40 mm d'eau en peu de temps, ponctuellement plus. Evidemment si une localité est touchée par des orages successifs, la lame d'eau pourra nettement augmenter. Dans le nord-ouest et le nord, au passage du front pluvieux (peu orageux), les cumuls ne devraient pas dépasser 10 à 20 mm. En revanche des Pyrénées au Massif-Central et à la vallée du Rhône, les cumuls pourront devenir importants d'ici vendredi matin. Généralement comprises entre 20 et 50 mm, les lames d'eau pourront atteindre 50 à 100 mm dans les Cévennes, dans une moindre mesure en moyenne vallée du Rhône. En cas d'orage stationnaire dans le sud du Massif-Central, les cumuls pluviométriques pourront être supérieurs, mais cela restera très local.

Il faut garder à l'esprit que sous les orages les plus forts et sous le front très actif qui concernera le sud du pays dans la nuit de jeudi à vendredi, des crues éclairs pourraient se produire en cas d'intenses précipitations.

Ce bulletin n'est donné qu'à titre indicatif et n'engage pas la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat.

Suivi météo à 18:41

Des orages généralement faibles touchent encore en cette fin d'après-midi les Côtes d'Armor, les deux Normandies, jusqu'au Bassin Parisien et au nord du Centre. D'autre part, des orages plus isolés mais plus marqués éclatent de la Bourgogne aux Cévennes et aux Alpes du Sud avec des intensités pluviométriques localement importantes. Un orage assez fort mais isolé touche également le massif du Canigou. Dans l'ensemble, l'activité orageuse est en perte de vitesse au fur et à mesure qu'elle se décale vers le nord et l'est.

D'une manière générale, les orages d'aujourd'hui ont été bien moins importants et bien moins nombreux que ce qui était initialement prévu, particulièrement dans le Centre-Ouest et le Nord-Ouest.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 15:58

La situation météorologique se dégrade nettement cet après-midi en France. L'activité orageuse reprend de manière presque explosive sur les régions concernées. A 15h50, des cellules orageuses virulentes, sans doute grêligènes, s'abattent sur l'ouest du département de l'Orne ainsi que sur le département de l'Allier. Des orages isolés assez forts naissent sur le nord de la région Centre, alors que dans le sud et l'est du Massif-Central, des orages à l'activité marquée éclatent de l'Aveyron à la Lozère et à la Haute-Loire, avec un orage puissant et stationnaire dans le sud de l'Aveyron.

L'activité électrique se renforce actuellement sous tous ces orages, les impacts de foudre sont de plus en plus nombreux.

Suivi météo à 10:32

La dégradation touche maintenant toutes les régions s'étendant de la Bretagne au Tarn et Garonne. Les précipitations sont souvent modérées voire fortes, et s'accompagnent parfois d'orage près des côtes.

Suivi météo à 08:39

Des averses orageuses parfois marquées touchent tout l'arc Atlantique, de la pointe Bretonne au nord de l'Aquitaine. Un complexe pluvio-orageux très important touche déjà la Charente Maritime et le sud de la Vendée, il se décale de manière rapide vers les Deux-Sèvres. Parallèlement, quelques faibles averses isolées se déclenchent dans le sud et l'est de Midi-Pyrénées. Il vous est recommandé d'être vigilant particulièrement en Poitou-Charentes et Vendée, où des cumuls abondants pourront être relevé en peu de temps au cours de la matinée.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 22:47

Dans son bulletin national, Météo-France parle d'une tendance orageuse dès le matin sur la façade Atlantique qui se renforce l'après-midi lorsqu'elle pénètre davantage dans les terres, jusqu'en Baie de Somme. L'institution parle d'orages parfois forts (violentes averses, grêle, rafales de vent). A l'avant, les orages sont prévus moins puissants.

Suivi météo à 20:02

Situation synoptique actuelle et évolution

Après une courte accalmie mardi 12 juin sur les trois quarts du pays, une nouvelle dégradation pluvio-orageuse se met en place mercredi 13 par l'ouest, dégradation due à la dépression d'altitude centrée sur l'Atlantique qui progresse très lentement vers l'est et vers le nord.

Mercredi 13 juin :

Le flux d'altitude pivote au sud-ouest sur l'ensemble du pays et induit une nouvelle pulsion d'air chaud et humide. Ce flux, à courbure anticyclonique en première partie de journée, prend une courbure dépressionnaire en seconde partie de journée par l'ouest. Avec la hausse des températures en basses couches, l'arrivée d'air plus froid en altitude (associé à une faible anomalie de tropopause), l'accélération assez rapide du flux d'altitude et le renforcement du cisaillement directionnel du vent, une nouvelle dégradation orageuse d'ampleur non négligeable est attendue dans le grand ouest. Sur les massifs montagneux de l'est et du sud, des phénomènes de convection dus à l'évolution diurne et au renforcement de la dynamique d'altitude s'enclenche en cours de journée.
Dans la nuit de mercredi à jeudi, le petit talweg qui accompagne l'anomalie froide se dirige vers le nord du pays puis la Belgique. Il faut donc s'attendre à la formation d'un front orageux actif dans l'ouest en cours de journée, front qui se dirigera vers le nord-est mercredi soir.

Jeudi 14 juin :

La goutte froide s'approchera du sud de l'Irlande. L'anomalie de tropopause associée, vaste et très marquée, engendrera lors de son approche une très nette accélération des flux à différentes altitudes : toutes les régions centrales du pays se situeront notamment en sortie de jet d'altitude. Le forçage associé à cette accélération du vent à haute altitude interagira avec une dynamique assez prononcée dans les couches inférieures. Les cisaillements de vitesse et de direction du vent seront donc importants partout sauf dans le sud-est du pays. De plus le flux orienté au sud-ouest continuera à apporter de l'air très chaud et humide sur les deux-tiers sud-est du pays, ce qui contribuera à renforcer l'énergie disponible pour la création et la persistance de phénomènes convectifs.
Cette situation aura pour conséquence une nouvelle dégradation pluvio-orageuse très marquée, avec des orages pré-frontaux parfois virulents du sud-ouest au nord et au nord-est, le front à l'arrière sera sans doute très actif en soirée et dans la nuit de jeudi à vendredi.

Prévisions du phénomène

La prévision des orages en France pour la journée de mercredi 13 juin

Après une nuit parfois orageuse dans les Pyrénées et dans les départements situés juste à l'avant du massif, l'activité orageuse se renforce dès le matin. Des averses mêlées d'orages se produisent alors sur le sud de l'Aquitaine et sur le massif pyrénéen. En fin de nuit ou en début de journée, des précipitations convectives abordent tous les départements du littoral Atlantique. Ces pluies dispersées se mêlent par moments d'orages isolés.

D'ici la mi-journée, ces précipitations se dirigent vers la Bretagne, l'ouest des Pays-de-la-Loire, le Poitou-Charentes et la région Aquitaine. Des orages éclatent dans la masse, ils peuvent provoquer de fortes averses ponctuelles et s'accompagner de rafales de vent.

A partir de la mi-journée et jusqu'en fin d'après-midi, ce corps pluvio-orageux s'intensifie sur la partie est de ces mêmes régions, tout en progressant vers l'est et vers le nord. De l'est de la Bretagne à la Basse-Normandie, des Pays-de-la-Loire à l'ouest de la région Centre, au Poitou-Charentes, à l'Aquitaine, à l'ouest du Limousin et de Midi-Pyrénées, des orages parfois forts éclatent, de manière plus organisée dans la partie nord où ils peuvent se former en lignes. Ces orages donnent de fortes averses locales, pouvant se mêler de grêle. De fortes rafales de vent pouvant atteindre 60 à 80 km/h pourront être observées à l'avant des orages, rarement jusqu'à 90 km/h.
Par ailleurs, des orages isolés ponctuellement forts se formeront sur le Massif-Central en fin d'après-midi. Des averses orageuses se produiront également sur les reliefs de l'est mais seront moins fortes et moins nombreuses que durant la journée de mardi. Un risque d'ondée orageuse devrait aussi planer à l'avant du front mais le risque de véritables orages pré-frontaux semble faible.

Mercredi soir et dans la nuit de mercredi à jeudi, le front orageux très actif poursuivra sa route vers le nord-est. En Midi-Pyrénées, les averses mêlées d'orages seront sans doute moins fréquentes et moins fortes qu'ailleurs. En revanche des contreforts ouest du Massif-Central au Limousin, au Centre, à l'Ile-de-France, aux Normandies, à la Picardie et au Nord-Pas de Calais, le front apportera des pluies soutenues mêlées d'orages. Ces orages pourront, comme l'après-midi, donner de fortes averses et des rafales de vent. L'activité électrique quant à elle pourra être importante sous certains orages, mais elle s'atténuera en cours de nuit de mercredi à jeudi.

Ce front pluvio-orageux se dirigera rapidement en fin de partie de nuit vers la Champagne-Ardennes et le nord de la Bourgogne.

Même si le passage du front sera assez rapide sur les régions centrales, il le sera moins dans l'ouest. Les cumuls pluviométriques seront inégaux et souvent aléatoires dans la partie sud du front. De manière générale, on relèvera quelques mm pour les moins exposés à 20 mm sous le front, avec des pointes à 30/40 mm possibles au passage d'orages successifs, très localement plus en cas d'orage fort.

Ce bulletin n'est donné qu'à titre indicatif et n'engage pas la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 22:37

Ce soir, après encore quelques foyers intenses, la tendance est à la nette atténuation.

On retrouve encore quelques zones pluvieuses isolées du nord-ouest à l'Ile de France, en moyenne vallée du Rhône et en Ardèche en particulier et du centre-est au nord-est. Les cellules les plus fortes, sans avoir une activité énorme, se situent au nord de l'Alsace et en Franche-Comté ainsi qu'une cellule à la frontière de la Marne et de l'Aube.

Suivi météo à 20:05

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Suivi météo à 19:44

Les orages sont actuellement dispersés sur le territoire mais parfois violents.
Une très puissante cellule est en train de traverser le Sud Vaucluse en provenance de l'Ardèche et du Gard : grêle et inondations locales signalées autour d'Avignon.
D'autres forts orages (accompagnés d'intensités de pluie conséquentes) concernent le Massif Central en particulier l'Ardèche, la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme.
Signalons également des cellules aux alentours du Jura, en Bourgogne, en Lorraine, en centre Bretagne et une ligne d'orages (ayant provoquée des inondations locales dans la Sarthe) s'approchant de Chartres par l'Ouest.

Suivi météo à 19:25

Situation synoptique actuelle et évolution

La France bénéficie enfin, au cours de la journée de mardi, d'un répit temporaire, bien que la situation ne soit pas encore stable partout. La dépression située sur l'Atlantique est stationnaire et se maintient grâce à des échanges thermiques entre certaines zones environnantes. D'autre part la petite goutte froide, à l'origine des orages parfois forts qui se sont déclenchés dans le nord-est du pays ces derniers jours, continue à s'éloigner vers l'Europe centrale tout en se désagrégeant.

Mardi 12 juin, une petite dorsale d'altitude gagne le sud du pays, mais déjà le flux s'accélère sur le proche Atlantique avec l'approche très lente de la dépression. Ceci aura pour conséquence une nouvelle reprise de la convection sur la chaîne pyrénéenne. Ailleurs du nord-est au centre-est, avec la présence d'un air toujours chaud et suffisamment humide et d'un cisaillement directionnel du vent, l'instabilité convective reprend en journée dans un flux orienté à l'ouest/sud-ouest. Cette instabilité est cependant moins importante que la veille, notamment de la Manche aux départements centraux et au Massif-Central.

Mercredi 13 juin, la goutte froide centrée sur l'Atlantique s'approche très lentement, faisant pivoter le flux d'altitude au sud-ouest sur l'ensemble du pays. Ce flux, à courbure anticyclonique dans un premier temps, prend une courbure dépressionnaire en seconde partie de journée par l'ouest. Avec la hausse des températures en basses couches, l'arrivée d'air plus froid en altitude dans le nord-ouest et le centre-ouest, l'accélération progressive du flux d'altitude et le renforcement du cisaillement directionnel du vent, une nouvelle dégradation orageuse d'ampleur moyenne est attendue du nord-ouest aux régions centrales. Sur les massifs montagneux, une faible convection due à l'évolution diurne pourrait s'enclencher en cours de journée.

Par la suite, de jeudi à vendredi, la situation deviendra nettement plus dynamique et méritera d'être surveillée sur l'ensemble du pays. En effet la dépression se dirigera vers les îles britanniques et provoquer un changement de masse d'air. Avec une dynamique très marquée, l'activité pluvio-orageuse devrait être très importante sur un axe sud-ouest/nord-est. A préciser lors des prochaines mises à jour.

Prévisions du phénomène

La prévision des orages en France pour la journée de mardi 12 juin

[La situation de cette journée de mardi ne mériterait pas, en temps normal, de prévision au sein d'un bulletin spécial. Cependant, au vu de la situation à venir dans la semaine, ce bulletin reste valable : la prévision est donc mise à jour.]

Au petit matin, on retrouve des résidus instables dans le nord-est avec quelques averses, sans doute plus nombreuses du Jura aux Savoies.

En cours de journée, les nuages se développent à nouveau du nord-est aux Alpes. Des averses isolées, ponctuées par moments de coups de tonnerre, se déclenchent alors de manière aléatoire en Lorraine, Alsace, Franche-Comté, Est Bourgogne et dans les Alpes du Nord. Elles peuvent être localement fortes mais d'assez courte durée, pouvant déposer quelques mm à 10 mm en peu de temps. Dans les Alpes du Sud, de forts orages locaux se déclenchent mardi après-midi, mais ne débordent généralement pas sur la Côte d'Azur, même si le risque n'est pas écarté.

Ailleurs des Normandies à l'Ile-de-France, Nord Centre, Ouest Bourgogne ainsi que sur le Massif-Central, les cumulus formés en journée peuvent produire une averse locale, plus rarement accompagnée d'un coup de tonnerre.

Enfin sur les Pyrénées, des orages éclatent à partir de la mi-journée. Parfois forts, ils perdurent jusqu'en soirée et peuvent localement déborder sur le sud des régions Aquitaine et Midi-Pyrénées en fin d'après-midi et soirée.


Ce bulletin n'est donné qu'à titre indicatif et n'engage pas la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 12:58

Une bande pluvieuse s'étire du nord du Centre et du sud de l'Ile-de-France à loa Franche-Comté. Des cellules orageuses naissent actuellement au nord de la zone, à savoir du nord de la Côte d'Or à la Lorraine, aux Vosges et au Jura, certaines d'entre elles produisent de fortes averses. Des ondées orageuses se produisent également du Poitou au nord de l'Auvergne.

Par ailleurs un système pluvio-orageux actif évolue en ce début d'après-midi dans le nord de Rhône-Alpes, certains orages sont assez électriques.

Suivi météo à 10:54

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Suivi météo à 10:53

Levée de la vigilance orange sur l'ensemble des départements à 04h03.

 

Le centre interrégional de Lyon précise que des averses orageuses sont encore possibles sur le centre-est pour cette journée de lundi, mais moins nombreuses et moins fortes que celles s'étant produites dans la nuit.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 23:20

On retrouve en cette fin de soirée une ligne fortement pluvio-orageuse de la Vienne à l'Ariège, traversant le Limousin et tout Midi-Pyrénées. De nouvelles averses, d'intensité bien moindre, touchent à l'arrière le Gers, les Hautes Pyrénées et l'ouest de la Haute Garonne. Les cumuls sous cette ligne approchent fréquemment 20/30 mm, avec des cumuls localement plus importants. A titre d'exemple, on a dépassé les 50 mm à Gourdon (Lot), à Castelsarrasin (Tarn et Garonne) ou encore Thénon (Dordogne).

Suivi météo à 21:49

Nouvelle réactualisation de la carte de vigilance de Météo-France à 21h40, et 4 nouveaux départements sont placés en vigilance orange: la Dordogne, la Corrèze, la Creuse et la Haute-Vienne.

 

Les cumuls pourront être parfois importants (50 à 80mm) en peu de temps (en 1 ou 2h), accompagnés de rafales de vent pouvant atteindre 90 à 110km/h ainsi que, très localement précise l'institution, de chute de grêle.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 20:27

Situation et évolution


En ce qui concerne la situation globale, la goutte froide présente samedi sur le Nord-est de la France et vers le Benelux a nettement régressé. Une petite impulsion chaude d’altitude a gagné temporairement la France samedi avec une faible dorsale ; elle se rétracte progressivement avec l’arrivée d’une goutte froide en provenance de la Péninsule Ibérique en cours de journée de dimanche. Cette dernière se fait alimenter par de l’air froid d’altitude descendant de l’Atlantique nord. Une nouvelle impulsion froide sur l'Atlantique se profile, et elle pourrait conduire à terme à une nouvelle vague orageuse marquée en seconde partie de semaine.

Ce dimanche, une anomalie de tropopause remonte de l’Espagne, principalement à partir de la fin de journée. Il s’agit d’un thalweg prononcé mais très étroit avec une petite anomalie froide d’altitude. Le forçage (déstabilisation de l’équilibre atmosphérique qui génère des ascendances) à l’avant contribue à déstabiliser la masse d’air. Toujours à l’avant, une forte invasion d’air chaud et humide a lieu, jusqu’au Golfe de Gascogne et en Bretagne. L’interaction entre cette ressource énergétique dans les basses couches et de la baisse de la température en altitude a favorisé l’éclosion de noyaux pluvieux instables d'abord en mer, puis qui ont progressé dans les terres.

A l’arrière, en soirée, une advection d’air moins humide et plus fraîche depuis l’océan permet aux côtes Atlantiques de retrouver des conditions moins agitées. Sur le Sud-ouest, à l’avant de cette intrusion, de très violents orages se déclenchent. Ce type d’évolution n’est pas impossible en soirée, plus au nord, mais de façon probablement moins marquée. Des systèmes orageux importants et parfois peu mobiles se mettent ainsi en place des Pyrénées au Massif Central, ils pourront perdurer une partie de la soirée et en début de nuit. Sur les côtes au nord de la Loire et en Bretagne, l’alimentation en air chaud et humide persiste pendant une bonne partie de la nuit, entretenant plus durablement les zones pluvio-orageuses.

A l’avant les conditions d’instabilité se sont renforcées dans le courant de la journée de dimanche avec des valeurs de CAPE importantes. Les averses orageuses ont déjà été bien présentes dimanche, et l’arrivée de la zone active organise devrait généraliser la dégradation. Des lignes de grain ou des complexes orageux sont alors susceptibles de ce mettre en place. Du Massif-Central et du Limousin au sud du Centre et aux Pays de la Loire jusqu’en Bretagne, des orages pré-frontaux, sur la face avant du thalweg et nettement à l’avant de l’advection de plus faibles thêtaE (paramètre prenant en compte la température et l’humidité de l’air), ne sont pas impossibles en se basant sur une organisation des éventuels orages d’évolution diurne au sud de cette zone. Ces orages devraient alors progresser, vraisemblablement assez lentement, vers le nord en cours de nuit. En Bretagne, si les orages sont probablement moins puissants, les pluies peuvent être intenses et plus durables.

Le thalweg d’altitude devient de plus en plus ténu et l’activité diminue un peu en fin de nuit et matinée de lundi sur un axe s’étendant de la Basse Normandie à la Bourgogne et aux Alpes du nord. Dans le Sud-ouest, l’invasion d’air plus stable permet à l’activité pluvio-orageuse de diminuer progressivement en seconde partie de nuit. Les pluies plus continues peuvent prendre le relais jusqu’en matinée avec un affaiblissement progressif.

Lundi, avec l’ensoleillement, de violents orages sont à nouveau à craindre, sauf sur l’ouest et l’Aquitaine. L’axe pluvio-orageux se réactive alors de la Normandie au Jura et du Massif-Central aux Alpes avec à nouveau de violentes averses locales. Ce front ne progresse que lentement vers le nord et vers l’est avec la remonté d'une l’anomalie d’altitude de moins en moins marquée. Plus au nord, la convection diurne devient très importante et les averses, d’abord dispersées se font plus fréquentes et peuvent être très violentes avec de la grêle. La dégradation pluvio orageuse ne gagne l'extrême nord que la nuit suivante et la journée de mardi. A l’arrière du front, avec de l’air plus frais et moins humide, l’atmosphère est moins agitée même si quelques averses peuvent persister par endroit.

Prévisions du phénomène

Les violents orages qui se sont mis en place du Toulousain aux Charentes persistent en se décalant lentement vers le Nord-Est toute la soirée et une partie de la nuit. Parfois stationnaires notamment à l'est et au nord de Midi-Pyrénées, ils laissent en moyenne 30/40mm mais des pointes jusqu'à 100 mm ne sont pas improbables. Ces orages peuvent aussi s'accompagner de grêle et de fortes rafales de vent, généralement jusqu'à 70 km/h même si localement des bourrasques plus importantes restent possibles.

Dans la journée de lundi, excepté les régions au nord de l’île de France et des Ardennes, des ondées dispersées se développent. Rares et tardives au nord de la zone, elles sont plus fréquentes sur le relief et à mesure que l’on descend vers le sud. Les orages sont parfois violents avec un risque de chutes de grêle et très forts cumuls locaux en peu de temps (plus de 30 à 50 mm, ponctuellement 70 mm).

Cette zone pluvio-orageuse remonte en fin de nuit de dimanche à lundi vers les régions s’étendant de la Bretagne au nord des Pays de la Loire et de la Basse-Normandie à Rhône-Alpes en passant par le Centre et le sud de la Bourgogne. L’activité y est moins intense, sauf sous certains complexes orageux, et probablement moins généralisée. La dégradation est peut-être moins organisée sur l’est de cette zone. Ceci dit la plupart des régions auront droit à leurs lots d’orages et de fortes pluies. Les cumuls seront souvent compris entre 5 et 30 mm, un peu plus localement si des orages plus forts se produisent.

En matinée de lundi, l’activité semble faiblir encore un peu bien que des noyaux plus actifs persistent sur certaines régions. L’activité reprend à la mi-journée de la Normandie au Jura et aux Alpes en passant par la Bassin Parisien. Le Massif-Central est aussi concerné. De bonnes averses orageuses sont alors possibles une bonne partie de l’après-midi, même si la tendance est à l’amélioration au sud de la bande et sur le Massif-Central. Sur les régions plus au nord et à l’est, les orages seront probablement plus dispersés, mais parfois violents et grêligènes, notamment dans le Nord-est (où la dégradation pluvio-orageuse n’est attendue qu’en cours de nuit de lundi à mardi et une bonne partie de la journée de mardi). Les cumuls attendus sont de l'ordre de 5 à 40 mm, ponctuellement jusqu'à 60 mm sous les cellules les plus vigoureuses.

Suivi météo à 18:31

En ce début de soirée, la dégradation orageuse s'amorce bien sur le sud-ouest. Un système multicellulaire organisé en ligne s''étendait, à 18h15, de l'embouchure de la Garonne au nord de Tarbes. Certains intensités sont remarquables, des chutes de grêle sont fort possibles sous une grosse cellule située au nord de Tarbes, qui se dirige vers l'ouest et le centre du gers, département qui a été durement touché vers 17h/17h30 dans l'extrême ouest sous une cellule de la même force.

Par ailleurs des cellules naissent de l'Ariège à la Haute-Garonne. L'activité orageuse persiste aussi du nord Aveyron au massif des Monts Dore dans le Puy-de-Dôme. Enfin de la Nièvre et du Cher aux Vosges et au Jura, des orages parfois forts mais assez isolés éclatent en grand nombre. Des orages orographiques concernent également les Alpes.

Suivi météo à 16:50

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Suivi météo à 16:49

Ala réactualisation de la carte de vigilance de Météo-France de 16h, 3 nouveaux départements sont placés en vigilance orange. Il s'agit du Puy de Dôme, de la Loire et de la Haute-Loire.

 

Il est attendu des orages forts à violents sur ces départements, laissant jusqu'à 80mm en 2/3 heures sur les départements en vigilance orange des régions Midi-Pyrénées et Aquitaine et 40mm sur les départements du Massif-central. De fortes rafales de vent (80-100km/h) sont à craindre sous ces orages, ainsi que de la grêle.

La fin de vigilance est attendue par Météo-France, demain à 05h00.

Suivi météo à 16:26

Un observateur signale un cumul de 78mm sous un orage particulièrement violent dans le secteur d'Autun.

Suivi météo à 16:16

Des orages ponctuellement violents éclatent du Massif Central au Nord-Est du pays ; ils sont assez généralisés du Morvan à la Haute-Marne.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 12:23

En cette fin de matinée deux lignes de grains balayent la côte landaise en remontant vers la Gironde. Quelques orages éclatent également de manière sporadique de la Lorraine au Jura.

Les orages d'hier soir et de la nuit ont donné notamment :
67,0 mm à Biarritz
58,3mm à Cap Breton
29,3 mm à Mont de Marsan
17,2 mm à Biscarosse
15,8 mm à Pau
14,8 mm à Cazaux
8,6 mm à Tarbes

Suivi météo à 12:18

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Suivi météo à 12:06

Extension de la vigilance orange en cette fin de matinée aux départements de l'Aveyron, du Cantal et du Tarn. Sur le Cantal, Météo-France attend des cumuls pouvant atteindre 40l/m² d'ici demain, localement plus sous un gros orage. Ces orages, accompagnés de rafales de vent, de grêle et de fortes précipitations sont attendus pour la fin de journée et dans la nuit.

 

Fin de vigilance attendue: lundi 11 juin à 05h00.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 08:44

Météo France a placé ce matin sept départements du sud-ouest en vigilance orange pour de violents orages accompagnés d'intenses précipitations. Il s'agit des départements du Gers, du Lot, du Lot et Garonne, du Tarn et Garonne, de la Haute Garonne, des Hautes Pyrénées et de l'Ariège. Selon l'organisme national, des lames d'eau de 20 à 40mm en une heure, ou de 70 à 100mm en deux-trois heures sont possibles.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 23:25

Actuellement, les précipitations perdent un peu d'intensité sur les Pyrénées-Atlantiques, du moins sur le sud-ouest du département. Par contre, ailleurs, elles restent toujours fortes, notamment sur les Landes et une partie des départements limitrophes.

Les cumuls sont importants. Depuis le début de l'épisode, on relève par exemple 60 mm à Biarritz-Anglet (64).

Suivi météo à 22:00

L'activité pluvio-orageuse est remarquable dans le sud-ouest. Les précipitations sont très fortes sur de grandes étendues. Les départements des Pyrénées-Atlantiques et des Landes sont quasiment touchés dans leur intégralité. La station de Biarritz-Anglet (64) a enregistré 53 mm entre 19h et 21h dont 34 mm en une heure entre 20h et 21h !

De fortes rafales de vent sont aussi relevées : 86 km/h à Biscarosse (40), 79 km/h à Biarritz-Anglet (64), 74 km/h à Pont-Long-Uzein/Pau (64) et surtout 94 km/h à la station de Mont de Marsan (40).

Suivi météo à 21:44

Météo-France dans son bulletin national parle d'une dégradation orageuse déjà présente dans le sud-ouest le matin. Elle doit s'étendre jusqu'à la Seine et la Bourgogne en cours de journée. L'institution insiste sur les régions des Pyrénées à l'Auvergne où les cumuls pourraient s'avérer critiques par endroit en soirée et nuit de dimanche à lundi.

Suivi météo à 20:23

Les cellules orageuses s'activent très sérieusement dans l'extrême sud-ouest. Elles concernent pour l'instant le Pays-Basques avec de fortes intensités généralisées. Les côtes Landaises et du sud de la Gironde devraient bientôt être aussi concernées.

 

Ailleurs, on retrouve des cellules orageuses dans la moitié sud des Alpes et au nord de l'Alsace. Deux cellules traînent dans le Massif-Central et notamment une assez forte en développement dans l'ouest du Puy de Dôme.

Suivi météo à 18:17

Situation et évolution


Quand l'une s'en va, l'autre arrive. En effet, une nouvelle dégradation est en vue : elle arrive par le sud-ouest. Décidément, ce bulletin spécial à la vie longue et étant donné l'évolution pour la semaine prochaine, il est peu probable qu'il soit clôturé rapidement.


La configuration globale montre une goutte froide d'échelle réduite sur le nord-est de la France en régression et en migration vers le Benelux. Une petite impulsion chaude d'altitude gagne temporairement la France ce samedi avec une faible dorsale. Elle se rétracte rapidement avec l'arrivée d'une goutte froide en provenance de la Péninsule Ibérique dimanche. Cette dernière se fait alimenter par de l'air froid d'altitude descendant de l'Atlantique nord. Une nouvelle impulsion froide arrive mais semble relativement statique sur le proche Atlantique pour le début de semaine prochaine. En milieu et seconde partie de semaine prochaine, son approche risque à nouveau de générer une nouvelle vague orageuse marquée.


Dans le nord-est, la goutte froide est toujours présente. Elle diminue progressivement d'intensité. Cependant, en marge du temps très agité au-delà de nos frontière, quelques fortes mais isolé averses sont possible, le cisaillement produit par cette goutte froide n'étant pas négligeable. Sur la façade est, jusque près de la Méditerranée, et notamment sur le relief, l'évolution diurne est importante et favorise les ondées orageuses. Sur le Massif-Central, l'air plus doux en altitude limite le risque d'ondée, même si quelques cellules isolées, et parfois virulentes, s'y déclanche avec un cisaillement un peu moins faible que plus à l'est. Le fort ensoleillement provençal risque à nouveau de déclancher orages locaux un peu plus fréquents


Dans le sud-ouest, une forte CAPE (énergie utilisable pour la convection) est présente sur les Pyrénées dans l'après-midi et favorise actuellement l'explosion de cellules convectives. En soirée, le faible flux de sud et l'afflux d'humidité permettent à ces orages de déborder dans les plaines du sud-ouest de façon dispersée, plus organisée près de l'océan en liaison avec des remontés espagnoles. Les conditions d'instabilité sont moins favorables et la zone de convergence locale qui entretient le système s'essouffle peu à peu, surtout dans les terres. A la faveur d'un cisaillement un peu plus marqué, des complexes orageux plus ou moins organisés peuvent se mettre en place sur le piedmont et remonter vers le nord en persistant davantage. Les advections d'humidité sont plus importantes près du littoral où on retrouve un fort risque orageux plus au nord que dans les terres.

La journée de dimanche est placée sous le signe d'une offensive orageuse beaucoup plus généralisée. Une anomalie de tropopause remonte de l'Espagne. Il s'agit d'un thalweg prononcé mais très étroit avec une petite anomalie froide d'altitude. Le forçage à l'avant contribue à déstabiliser la masse d'air. Toujours à l'avant, une forte invasion d'air chaud et humide à lieu, jusqu'au golfe de Gascogne. L'interaction entre cette ressource énergétique dans les basses couches et de la baisse de la température en altitude favorise l'éclosion de noyaux pluvieux instables en mer dès la fin de nuit. Ils remontent vers les côtes et les terres dès la matinée puis dans les terres avec la progression de cette anomalie vers le nord. L'influence de l'ensoleillement diurne renforce sérieusement la convection, les orages pouvant alors être forts.

A l'arrière, une advection d'air moins humide et plus fraîche depuis l'océan permet aux côtes Atlantiques de retrouver des conditions moins agitées. Sur le sud-ouest, à l'avant de cette intrusion, de très violents orages peuvent se déclancher, suivis peut-être d'un bon coup de vent. Ce type d'évolution n'est pas impossible, plus au nord, mais de façon probablement moins marquée. Dans l'intérieur du sud-ouest, du Massif-Central aux Pyrénées, l'activité pluvio-orageuse se renforce d'un cran avec la possibilité de systèmes orageux bien organisés et peu mobiles, notamment dans le nord-ouest de la région Midi-Pyrénées.


A l'avant les conditions d'instabilité se renforcent naturellement en cours de journée avec des valeurs de CAPE importantes. Les averses orageuses sont d'abord dispersées puis en cours de nuit, l'arrivée de la zone active organise et généralise la dégradation. Des lignes de grains ou des complexes orageux sont susceptibles de ce mettre en place. Du Massif-Central au Centre et aux Pays-de-la Loire, des orages pré-frontaux, sur la face avant du thalweg et nettement à l'avant de l'advection de plus faible thêtaE (paramètre prenant en compte la température et l'humidité de l'air), ne sont pas impossibles en se basant sur une organisation des éventuels orages d'évolution diurne.

Le thalweg d'altitude devient de plus en plus ténu et l'activité diminue un peu en fin de nuit et matinée de lundi. Lundi, avec l'ensoleillement, de violents orages sont à nouveau à craindre, sauf sur l'ouest et le sud-ouest, mais la dégradation semble moins généralisée que pendant la journée et nuit précédente.

Prévisions du phénomène

Sur le Massif-Central, principalement la façade est, de rares averses orageuses isolées mais localement intenses sont possibles. Plus à l'est, des averses se développent sur tous les reliefs jusque près de la Méditerranée. Les orages les plus forts ont probablement lieu en Provence. De fortes, mais isolées, averses sont aussi possibles localement en Loraine.

Sur toutes ces régions, les cumuls sont le plus souvent modérés sous les averses orageuses. Seules certaines cellules plus importantes et peu mobiles dépassent les 30 mm, très localement un peu plus de 50 mm dans le sud et sur le Massif-Central.


Dans le sud-ouest, l'instabilité se développe actuellement rapidement sur les Pyrénées. En fin d'après-midi et début de soirée, les orages commencent à déborder sur le piedmont puis dans les plaines proches en soirée. Les orages s'organisent parfois et peuvent être forts avec des lames d'eau pas négligeables en peu de temps. Les départements des Pyrénées Atlantiques et des Landes semblent être les plus touchés, la Gironde pourrait aussi avoir de forts cumuls, notament au sud du département. Ces orages remontent lentement vers le nord en perdant de leur activité. Les cumuls sont difficiles à estimer et hétérogènes. On peut aller jusqu'à 15 ou 20 mm au sud de la Garonne mais certaines régions ne reçoivent pas de précipitations, surtout lorsqu'on s'éloigne des Pyrénées et de l'océan. Près des Pyrénées ou de l'océan, pour les régions concernées par les orages actifs, on peut aller de 15 à 40 mm, et des cumuls jusque 50 à 70 mm ne sont pas impossibles localement.

L'activité orageuse s'efface dans les terres en cours de nuit, par contre, elle persiste sur la bande côtière, et notamment sur les Pyrénées Atlantiques et le sud des Landes. Dans la nuit de samedi à dimanche, l'activité orageuse se développe en mer et se généralise aux régions côtières de l'Atlantique dans la matinée. L'activité la plus forte concerne les régions au sud de la Loire, mais la Bretagne est aussi concerné. Les ondées orageuses sont parfois regroupées en complexe pluvio-orageux. En fin de journée, les précipitations orageuses diminuent près de l'océan mais les pluies peuvent localement persister. Entre la mi-journée et l'après-midi, les orages se renforcent nettement dans les terres (principalement des Pays de la Loire au sud-ouest) jusque là un peu moins concernées, sauf localement. L'activité pluvio-orageuse se poursuit une partie de la nuit de dimanche à lundi, en atténuation à mesure que l'on s'approche de l'océan. En seconde fin de journée, un risque de front orageux avec fortes rafales existe dans le sud-ouest, libérant du risque orageux les régions à l'arrière.

L'estimation des cumuls est délicate étant donnée que les modèles ne sont pas tous calés sur l'évènement. On peut tabler sur 5 à 30 mm en général, mais des cumuls bien supérieurs (plus de 50 mm) ne sont pas impossibles localement sous certains ensembles peu mobiles et d'autres régions peuvent passer entre les zones les plus actives.

Dans la journée, excepté les régions au nord de l'île de France et des Ardennes, des ondées dispersées se développent. Rares et tardives au nord de la zone, elles sont plus fréquentes sur le relief et à mesure que l'on descend vers le sud. Les orages sont parfois violents avec un risque de chutes de grêle et très forts cumuls locaux en peu de temps (plus de 50 mm).


En fin de journée et journée, l'activité pluvio-orageuse se renforce du Limousin et de l'Auvergne à l'est de l'Aquitaine, Midi-Pyrénées et les Pyrénées. Les orages sont parfois très forts, notamment en ce qui concerne les précipitations. L'activité diminue progressivement par l'ouest en cours de nuit, en fin de nuit ou matinée de lundi, à l'est de ces régions. Sur l'ensemble de ces régions, des cumuls de 20 à 60 mm généralisés sont probables. Des pointes à approchant les 100 mm voire les dépassant légèrement ne sont pas impossibles localement.


Cette zone pluvio-orageuse remonte en fin de nuit de dimanche à lundi vers les régions s'étendant de la Basse-Normandie à Rhône-Alpes en passant par le sud du Bassin Parisien et de la Bourgogne. L'activité y est moins intense, sauf sous certains complexes orageux, et probablement moins généralisé. Ceci dit la plupart des régions auront droit à leurs lots d'orages et de fortes pluies.

En matinée de lundi, l'activité semble faiblir encore un peu, mais elle reprend de la Normandie aux Alpes en passant par une bonne partie du Massif-Central et sur les régions plus au nord et à l'est en cours de journée. Les orages seront probablement plus dispersés, mais parfois violents et grêligène, notamment dans le nord-est.

 

Ce bulletin n'est donné qu'à titre indicatif et n'engage pas la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat.

Suivi météo à 16:54

L'activité orageuse s'est considérablement renforcée sur les Pyrénées avec parfois de fortes averses.

Des averses isolées mais violentes se sont aussi déclanchées dans la Loire et l'Ardèche, mais elles sont actuellement en régression. Elles sont plus nombreuses dans le sud des Alpes et en Provence.

De très violentes averses se déroulent actuellement tout proche des frontières de la Loraine mais ne concernent pas encore le territoire Français.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 10:12

A 23h vendredi soir, Météo-France avait décidé de lever l'alerte au aux orage sur tout les départements concerné. Le niveau jaune reste en vigueur sur une large façade est et le sud-ouest où des orages sont encore prévus aujourd'hui.

 

L'institution, dans son bulletin national, évoque l'évacuation de l'activité orageuse du nord-est vers le Benelux et l'Allemagne. Des averses sont attendu cet après-midi de l'auvergne à la Provence vers le sud et à la Bourgogne et Franche compté vers le nord. Quelques coups de tonnerre sont prévus dans les Alpes.

Dans le sud-ouest, les averses orageuses qui se déclenchent dans les Pyrénées sont prévues déborder en plaine en soirée.

Suivi météo à 10:02

En cours de nuit, les orages se sont à nouveau développés sur un axe s'étendant du nord aux Vosges. Les régions les pus touchées ont été les celles proches des frontières Belges, et notamment sur une partie des départements des Ardennes, de l'Aisne et du Nord.

Actuellement, les cellules les plus nombreuses concernent les Vosges et le sud-ouest du Luxembourg mais elles n'ont plus la violence des cellules nocturnes.

 

Durant la journée d'hier, des dégâts ont localement été observés sous les orages les plus forts. Cela a notamment été le cas à Sedan, par exemple, où une importante coulée de boue s'est produite vendredi soir comme le rapportent plusieurs sources.

 

Les cumuls de précipitations ont parfois été importants. Ainsi entre 8h vendredi et et 8h samedi (une journée pluviométrique), on a relevé 30 mm à Bâle-Mulhouse (68) et 28 mm à Dijon-Longvic (21). Des cumuls supérieurs, non enregistrés par les stations synoptiques dispersées sur le territoire, se sont sans aucun doute produits localement.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 21:54

Cet après-midi puis de nouveau ce soir à 19h21, le nombre de départements concernés par le niveau orange (niveau 3/4) de l'alerte concernant les orages a été réduit. Actuellement, ce sont 6 départements qui restent coloriés en orange (Ardennes, Meuse, Meurthe-et-Moselle, Moselle, Vosges et Bas-Rhin). Des orages violents sont encore attendus par Météo-France sur ces départements à l'heure de diffusion cette carte. Le risque doit se poursuivre dans la nuit et en matinée de samedi, principalement en Lorraine et sur le Bas-Rhin.

Suivi météo à 21:45

Ce soir la tendance est globalement à l'accalmie. Les cellules orageuses les plus intenses persistent du Jura au sud des Vosges. D'autres foyers, mais plus faibles, sont encore présents dans les Alpes et sur le nord-est, notamment près des frontières. Sur les départements de la Marne et de la Meuse quelques noyaux un peu plus actifs mais isolés se produisent par endroits. L'Ardèche est aussi touché par un petit complexe isolé.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 17:51

Situation synoptique actuelle et évolution

La goutte froide responsable des orages parfois forts de vendredi après-midi dans le nord-est se dirigera samedi 9 juin vers la frontière belge. La dégradation orageuse concernera alors toutes les localités frontalières de la Belgique, du Luxembourg et de l'Allemagne dans la journée de samedi.

L'approche très lente d'une dépression sur l'Atlantique va engendrer dans le même temps l'approche d'une dorsale d'altitude par le sud du pays, approche associée à une hausse des pressions en altitude et donc à une hausse des températures sur la moitié sud. Avec la chaleur et l'humidité encore suffisamment présente dans les basses couches, de nouveaux orages orographiques sont à attendre samedi sur les reliefs de la moitié sud.

Dimanche 10 juin, la goutte froide belge se dirigera en Allemagne et continuera à déstabiliser la masse d'air sur les régions du nord-est du pays, alors que la dépression atlantique progressera très lentement, faisant basculer le flux d'altitude au secteur sud sur les régions de l'ouest. Ce même flux deviendra de plus en plus dynamique et contribuera à une forte déstabilisation de la masse d'air sur les régions proches de l'Atlantique et notamment le sud-ouest. De plus, un talweg d'altitude est susceptible de remonter par le sud-ouest, ce qui favorisera le développement d'orages organisés dimanche en fin d'après-midi et soirée sur le quart sud-ouest.

Mais attention, le comportement de cette goutte froide océanique et celui du talweg cité précédemment ne sont pas encore bien prévus par les modèles de prévision. Il faut donc attendre la réactualisation de ces derniers dans la journée de samedi pour pouvoir cibler les zones potentiellement exposées à des orages organisés.


La prévision des orages en France pour la journée de samedi 9 juin

En seconde partie de nuit de vendredi à samedi et samedi en début de matinée, l'activité pluvio-orageuse résistera du Nord aux Ardennes, au nord de la Lorraine et à l'Alsace (notamment le Bas-Rhin). Ces orages ne devraient plus être aussi forts que ceux de vendredi après-midi. Mais en cours de matinée, l'activité va reprendre près des frontières. Ainsi des Ardennes à l'Alsace, les nuages reprendront de l'ampleur avant la mi-journée et déclencheront des orages dans la masse nuageuse. Jusqu'en milieu d'après-midi, de fortes averses pourront accompagner ces orages, des chutes de grêle n'étant pas exclues, notamment près des frontières. L'activité électrique pourra être localement modérée.

Dans l'après-midi de samedi, les orages s'évacueront progressivement vers l'Allemagne et le risque orageux ne devrait concerner plus que la Moselle, l'Alsace (notamment les localités proches du Rhin).

Ailleurs le risque orageux aura disparu, exceptés les massifs montagneux qui sont habitués à ces phénomènes. Ainsi sur les Alpes du sud, le sud-est du Massif-Central (Lozère, Haute-Loire, Ardèche, Gard), les Pyrénées et dans une moindre mesure le Jura, des orages isolés se développeront rapidement en journée. Ils pourront tout de même s'avérer forts de manière locale, notamment sur les Alpes du sud.

Samedi soir et dans la nuit de samedi à dimanche, avec le flux orienté au Sud/Sud-Ouest et la dynamique qui se mettra progressivement en place, les orages nés sur les Pyrénées pourront déborder sur le Piémont et le Pays Basque. Ces orages pourront s'accompagner de fortes averses et d'une activité électrique modérée à forte. Certains d'entre eux pourront perdurer jusqu'en fin de nuit près des côtes d'Aquitaine.

Comme les jours précédents, nous ne pouvons pas donner de chiffres significatifs et fiables de cumuls pluviométriques liés aux orages, que ce soit dans le nord-est, le sud-ouest et dans les massifs montagneux. Cependant, les lames d'eau ne devraient pas dépasser 10 à 30 mm sous orage, même si des cumuls de l'ordre de 30 à 50 mm pourront se produire en cas d'orage fort.

Ce bulletin n'est donné qu'à titre indicatif et n'engage pas la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat.

Prévisions du phénomène

La prévision des orages en France pour la journée de samedi 9 juin

En seconde partie de nuit de vendredi à samedi et samedi en début de matinée, l'activité pluvio-orageuse résistera du Nord aux Ardennes, au nord de la Lorraine et à l'Alsace (notamment le Bas-Rhin). Ces orages ne devraient plus être aussi forts que ceux de vendredi après-midi. Mais en cours de matinée, l'activité va reprendre près des frontières. Ainsi des Ardennes à l'Alsace, les nuages reprendront de l'ampleur avant la mi-journée et déclencheront des orages dans la masse nuageuse. Jusqu'en milieu d'après-midi, de fortes averses pourront accompagner ces orages, des chutes de grêle n'étant pas exclues, notamment près des frontières. L'activité électrique pourra être localement modérée.

Dans l'après-midi de samedi, les orages s'évacueront progressivement vers l'Allemagne et le risque orageux ne devrait concerner plus que la Moselle, l'Alsace (notamment les localités proches du Rhin).

Ailleurs le risque orageux aura disparu, exceptés les massifs montagneux qui sont habitués à ces phénomènes. Ainsi sur les Alpes du sud, le sud-est du Massif-Central (Lozère, Haute-Loire, Ardèche, Gard), les Pyrénées et dans une moindre mesure le Jura, des orages isolés se développeront rapidement en journée. Ils pourront tout de même s'avérer forts de manière locale, notamment sur les Alpes du sud.

Samedi soir et dans la nuit de samedi à dimanche, avec le flux orienté au Sud/Sud-Ouest et la dynamique qui se mettra progressivement en place, les orages nés sur les Pyrénées pourront déborder sur le Piémont et le Pays Basque. Ces orages pourront s'accompagner de fortes averses et d'une activité électrique modérée à forte. Certains d'entre eux pourront perdurer jusqu'en fin de nuit près des côtes d'Aquitaine.

Comme les jours précédents, nous ne pouvons pas donner de chiffres significatifs et fiables de cumuls pluviométriques liés aux orages, que ce soit dans le nord-est, le sud-ouest et dans les massifs montagneux. Cependant, les lames d'eau ne devraient pas dépasser 10 à 30 mm sous orage, même si des cumuls de l'ordre de 30 à 50 mm pourront se produire en cas d'orage fort.

Ce bulletin n'est donné qu'à titre indicatif et n'engage pas la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 13:31

L'instabilité s'est réactivée en ce début d'après-midi principalement sur l'Aisne, la Bourgogne orientale et le massif vosgien. Les orages sont généralement faibles à modérés, mais leur déplacement est parfois très lent ce qui peut donner lieu à d'importantes lames d'eau localisées.

Suivi météo à 12:04

Ce vendredi midi, des averses orageuses à déplacement très lent voire stationnaires touchent la Côte d'Or notamment et ce depuis le début de la matinée. Les intensités sont cependant encore assez faibles, même si de fortes averses se déclenchent isolément.

D'autres cellules orageuses se développent depuis 11h sur l'Aisne, la Marne et les Ardennes. Ces orages se déplacent dans un flux de Sud/Sud-Est assez moi, et s'organisent en lignes très étroites, ce qui conduit à d'importants cumuls de pluie sur des zones restreintes.

Les orages de la nuit ont été violents dans le nord du pays. Ainsi Météo-France évoque les observations suivantes (extraites du bulletin de vigilance):

Tous les départements concernés par le bulletin ont été touchés par de fortes précipitations et orages, ponctuellement ou de façon assez généralisée, la nuit passée. L'activité électrique a été très prononcée (environ 25000 impacts de foudre en 12h sur l'ensemble des départements). En cumuls de pluie, les zones les plus concernées ont été : le Valenciennois, à l'est de Reims, à l'est d'Abbeville, et une zone centrée sur l'intersection des départements Oise/Somme/Aisne. Sur toutes ces zones, les cumuls de précipitations estimés (par les images radar) sont de l'ordre de 60 à 80 l/m2 (litres par mètre carré), jusqu'à ponctuellement plus de 100 l/m2. Ailleurs, les cumuls sont plus faibles, mais de l'ordre de 30 à 50 l/m2 sur des zones parfois assez étendues. Les précipitations observées (par les pluviomètres) les plus remarquables sont :  95 l/m2 à Chauny (02), 63 l/m2 à Rouvroy (80), 37 l/m2 à Steenvoorde (59), 33 l/m2 à Saulty (62).

Suivi météo à 11:57

Météo-France a étendu la vigilance de niveau orange (3/4) au nord des régions Champagne-Ardennes et Lorraine en raison des orages et des fortes pluies attendus au cours des prochaines 24 heures. Au total, 12 départements du nord et du nord-est du pays sont placés en vigilance orange. L'Institution attend à nouveau de violents orages sur ces départements cet après-midi et jusque dans la nuit, même jusqu'à samedi matin des Ardennes au nord de la Lorraine. D'importants cumuls d'eau sur de courts intervalles de temps (30 à 80 mm), une forte activité électrique et des chutes de grêle locales sont attendus, en revanche le vent devrait rester modéré (rarement plus de 60 km/h).

Suivi météo à 11:41

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 23:39

Un puissant système orageux de type multicellulaire sévit actuellement dans l'ouest de l'Aisne et l'est de la Somme, donnant de fortes intensités de pluie et de foudroiement. Le système ne se déplaçant que lentement vers l'ONO, les cumuls sont importants, localement plus de 40 mm en 1h.

Suivi météo à 22:01

La prévision des orages en France pour la journée du vendredi 8 juin

Une zone pluvio-instable va se former en deuxième partie de nuit et demain matin sur les départements du Nord, du Pas-de-Calais, de la Somme, de l'Oise et de la Seine-Maritime. Les orages devraient s'avérer d'intensité faible à modérée, mais la longue durée de cet épisode à travers la régénération des cellules orageuses pourrait conduire à un cumul de précipitations très important (généralement de 50 à 80mm, mais jusqu'à 100mm localement) susceptible d'occasionner des inondations dans les secteurs les plus affectés ou les plus vulnérables. Le nord de la Seine-Maritime, la Somme, le Pas-de-Calais, les proches régions de Lille, Calais et Dunkerque nous semblent particulièrement exposés. Cette dégradation orageuse pourrait débuter vers 5h du matin ce vendredi, et ne s'achever qu'aux environs de 18h.

Les autres régions touchées par les orages seront demain celles du Massif-Central et des Alpes par évolution diurne. En fin de journée, la convection devrait générer des foyers orageux ponctuellement forts en Lorraine et Alsace.

Prévisions du phénomène

La prévision des orages en France pour la journée du vendredi 8 juin

Une zone pluvio-instable va se former en deuxième partie de nuit et demain matin sur les départements du Nord, du Pas-de-Calais, de la Somme, de l'Oise et de la Seine-Maritime. Les orages devraient s'avérer d'intensité faible à modérée, mais la longue durée de cet épisode à travers la régénération des cellules orageuses pourrait conduire à un cumul de précipitations très important (généralement de 50 à 80mm, mais jusqu'à 100mm localement) susceptible d'occasionner des inondations dans les secteurs les plus affectés ou les plus vulnérables. Le nord de la Seine-Maritime, la Somme, le Pas-de-Calais, les proches régions de Lille, Calais et Dunkerque nous semblent particulièrement exposés. Cette dégradation orageuse pourrait débuter vers 5h du matin ce vendredi, et ne s'achever qu'aux environs de 18h.

Les autres régions touchées par les orages seront demain celles du Massif-Central et des Alpes par évolution diurne. En fin de journée, la convection devrait générer des foyers orageux ponctuellement forts en Lorraine et Alsace.

Suivi météo à 21:27

Les cellules orageuses qui affectaient le nord de la région Parisienne, l'Est-Picardie et le Valenciennois sont désormais en nette regression. On observe cependant toujours d'intenses précipitations sous un foyer qui aborde actuellement la région d'Orchie dans le département du Nord. D'autres cellules naissent actuellement au sud de Valenciennes et au sud-ouest de Laon.

Ailleurs, il faut noter que des amas multicellulaires parfois puissants sévissent en Haute-Loire, dans le Maconnais, ainsi que du Belfortin vers l'est de la région de Vesoul.

 

Suivi météo à 21:01

Ce soir, de fortes cellules orageuses se sont déclanchées du nord-est de l'Ile de France au nord et aux Ardennes. Les cellules était parfois très puissantes. Certaines d'entre elles sont toujours fortes actuellement, notamment dans la région de Valenciennes dans le Nord et de Roissy en région Parisienne.

Du Massif-Central à l'Alsace et aux Alpes, de nombreuses cellules orageuses se sont déclanchées, parfois violentes. De fortes cellules persistent toujours actuellement, de l'est du Massif-Central au Val de Saône ainsi qu'entre le Jura et les Vosges.

De petites cellules persistent sur les contreforts Alpins de la Vallée du Rhône.

Suivi météo à 16:42

Des orages isolés ponctuellement forts se développent sur l'ensemble de la Bourgogne mais aussi dans le sud de la Lorraine et en Champagne-Ardennes. Les intensités de pluie sont souvent marquées mais les chutes de grêle sont assez rares. En revanche certains d'entre eux sont stationnaires ou se déplacent très lentement, notamment dans l'ouest de la Bourgogne.

Par ailleurs, des cellules très isolées mais assez actives se développent sur le Massif-Central, sans commune mesure avec les orages de la veille. Des averses orageuses de moindre ampleur affectent également le nord de l'Aquitaine, les Pyrénées et les Alpes du sud ainsi que le Jura.

Suivi météo à 16:37

A 16h ce jeudi, Météo-France a placé les départements de la Seine-Maritime, du Nord, du Pas-de-Calais, de l'Oise et de la Somme en vigilance orange (niveau 3/4) en raison des fortes pluies et des orages qui vont se produire la nuit prochaine. L'Institution attend des cumuls pluviométriques de l'ordre de 50 à 80 mm, ce qui justifie le niveau 3/4 selon les prévisionnistes.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 13:06

A 13h, un système pluvio-orageux moyennement actif concernait encore la région Centre et notamment le Loir-et-Cher. Ailleurs les premières averses se développent de manière très isolée sur le Lot-et-Garonne, le sud-est du Puy-de-Dôme, le massif du Jura et le Var. En Corse des cellules actives concernent également les montagnes au nord et au centre de l'île.
En Bourgogne en revanche la situation se détériore plus nettement avec la formation de plusieurs cellules assez virulentes en Côte d'Or ainsi qu'en Haute-Marne. Les intensités de précipitations sont localement marquées. De plus, le déplacement de ces orages de l'Est vers l'Ouest est très lent, ce qui est susceptible provoquer d'importants cumuls locaux.

Suivi météo à 13:00

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Suivi météo à 10:35

Des averses ayant parfois un caractère orageux se déclenchent déjà ce matin du sud de la région Centre à la Baie de Somme, ainsi que de manière plus isolée dans le Jura et en Champagne. Les foyers les plus importants se situent en Sologne, et dans le nord de la Nièvre.

Les orages d'hier ont encore une fois causé localement d'importants dégâts, avec des cumuls parfois importants comme les 65mm de Murviel les Béziers. On a également relevé entre autres 23,6mm au Luc en Provence, 22,8mm à Brive ou encore 22,0mm à Aurillac.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 00:25

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Suivi météo à 22:49

Dans son bulletin national, Météo-France s'attend pour la journée de jeudi à une généralisation de l'instabilité à presque tout le pays. L'institution s'attend à l'apparition précoce des orages sur la façade est avant de s'étendre plus à l'ouest. De forts orages sont parfois attendus (fortes précipitations avec risque de cumuls importants en peu de temps, grêle et rafales de vent).

Suivi météo à 22:34

En début de nuit, des pluies orageuses apportant des cumuls significatifs affectent les régions du nord du Limousin, de l'ouest de l'Allier, du nord-ouest du Puy-de-Dôme et du sud du Centre.

De la Saône-et-Loire à l'Alsace, on retrouve des cellules orageuses isolées mais parfois encore fortes.

Du nord de l'aquitaine aux alpes, les orages ont dégénéré en pluies orageuses dispersées, un peu plus intenses dans les Alpes. Une cellule orageuse persiste encore à la frontière de la Gironde et de la Charente-Maritime, proche de la Dordogne.

Suivi météo à 19:00

Situation synoptique actuelle et évolution

Le régime de blocage reste d'actualité avec une vaste zone de hautes pressions en altitude située sur le nord de l'Europe. Même si les pressions restent assez élevées en France (toujours en altitude), cela n'empêche pas à de petites anomalies de tropopause de se mouvoir dans ce champ de pression élevée. Ces anomalies sont la cause du développement d'orages assez aléatoires mais potentiellement forts.

Jeudi 7 juin, une anomalie présente en Manche se dirige lentement vers l'est/nord-est. Un faible talweg aborde alors dans la journée les côtes ouest du pays. Dans le même temps, la goutte froide méditerranéenne se dirige en Corse puis sur l'Italie, ce qui va continuer à déstabiliser la masse d'air sur les régions du sud.
Beaucoup d'ingrédients vont favoriser le développement d'orages sur la quasi-totalité du pays jeudi puis vendredi. D'une part, de l'air chaud et assez humide continue à être advecté en basses couches dans un flux de sud-est, et atteint ce jeudi les régions du nord et du nord-est. D'autre part, une dynamique se met en place sur le centre du pays  avec une zone de convergences dans les couches les plus basses de la troposphère, mais aussi avec des cisaillements de direction du vent très importants. Ces cisaillements semblent être plus prononcés du sud-ouest au nord/nord-est du pays.

Vendredi 8 juin, l'anomalie se dirigera vers le nord du pays et déstabilisera fortement la masse d'air dans l'est et surtout le nord-est. Cette situation sera plus explicitée au cours du prochain bulletin.


La prévision des orages en France pour la journée de jeudi 7 juin

Jeudi matin, le ciel sera souvent voilé voire laiteux par endroits sur presque tout le pays sauf près du littoral Atlantique et dans un petit quart nord-ouest. Dans l'extrême sud-est, le ciel sera en revanche couvert et des pluies faibles à modérées s'y produiront mais sans orage, alors qu'en Corse des pluies orageuses se produiront. Quelques ondées pourront également se produire dans le sud-ouest.
Avec le réchauffement diurne et tous les éléments cités précédemment, les nuages d'orage se formeront rapidement, parfois avant la mi-journée. Ainsi, des cellules orageuses d'abord isolées se développeront sur tous les massifs montagneux à partir de la fin de matinée ou de la mi-journée, ainsi que des plaines du sud-ouest aux régions centrales et à la Champagne-Ardennes en passant par la Bourgogne. Ces orages se multiplieront au fil des heures sur toutes ces régions. Parfois organisés en ligne, ces systèmes orageux pourront déverser d'intenses averses de pluie, localement de chutes de grêle, en particulier des départements centraux aux Ardennes.

En fin d'après-midi et en soirée, les orages pourraient être franchement forts de l'ouest de la Bourgogne et de l'est du Centre à l'est de l'Ile-de-France, de la Picardie ainsi que du Nord aux Ardennes, tous pris dans un flux de Sud-Est.

Ailleurs, à savoir dans le sud-ouest, le centre-ouest le Massif-Central et les reliefs de l'Est, il s'agira d'orages plus isolés mais pouvant être localement assez forts.

L'activité orageuse disparaîtra en première partie de nuit partout sauf de l'Ile-de-France à la Picardie et au Nord où certains orages perdureront jusqu'en milieu de nuit.

Nous ne pouvons pas donner de chiffres significatifs et fiables de cumuls pluviométriques. Cependant, les lames d'eau ne devraient pas dépasser 20 à 40 mm sous orage, même si des cumuls supérieurs pourront se produire en cas d'orage fort et relativement durable.

Ce bulletin n'est donné qu'à titre indicatif et n'engage pas la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat.

Prévisions du phénomène

La prévision des orages en France pour la journée de jeudi 7 juin

Jeudi matin, le ciel sera souvent voilé voire laiteux par endroits sur presque tout le pays sauf près du littoral Atlantique et dans un petit quart nord-ouest. Dans l'extrême sud-est, le ciel sera en revanche couvert et des pluies faibles à modérées s'y produiront mais sans orage, alors qu'en Corse des pluies orageuses se produiront. Quelques ondées pourront également se produire dans le sud-ouest.
Avec le réchauffement diurne et tous les éléments cités précédemment, les nuages d'orage se formeront rapidement, parfois avant la mi-journée. Ainsi, des cellules orageuses d'abord isolées se développeront sur tous les massifs montagneux à partir de la fin de matinée ou de la mi-journée, ainsi que des plaines du sud-ouest aux régions centrales et à la Champagne-Ardennes en passant par la Bourgogne. Ces orages se multiplieront au fil des heures sur toutes ces régions. Parfois organisés en ligne, ces systèmes orageux pourront déverser d'intenses averses de pluie, localement de chutes de grêle, en particulier des départements centraux aux Ardennes.

En fin d'après-midi et en soirée, les orages pourraient être franchement forts de l'ouest de la Bourgogne et de l'est du Centre à l'est de l'Ile-de-France, de la Picardie ainsi que du Nord aux Ardennes, tous pris dans un flux de Sud-Est.

Ailleurs, à savoir dans le sud-ouest, le centre-ouest le Massif-Central et les reliefs de l'Est, il s'agira d'orages plus isolés mais pouvant être localement assez forts.

L'activité orageuse disparaîtra en première partie de nuit partout sauf de l'Ile-de-France à la Picardie et au Nord où certains orages perdureront jusqu'en milieu de nuit.

Nous ne pouvons pas donner de chiffres significatifs et fiables de cumuls pluviométriques. Cependant, les lames d'eau ne devraient pas dépasser 20 à 40 mm sous orage, même si des cumuls supérieurs pourront se produire en cas d'orage fort et relativement durable.

Ce bulletin n'est donné qu'à titre indicatif et n'engage pas la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat.

Suivi météo à 16:56

De nombreux orages éclatent sur un large quart Sud-Est du pays, et ils sont parfois violents. On a ainsi relevé 62mm en 3 heures à Murviel les Béziers (dont 44mm en une heure).

Suivi météo à 16:49

Cet après-midi l'activité orageuse a bien repris sur les régions exposées au risque d'orage. Deux zones sont concernées:

- de la Gironde à l'ensemble du Massif-Central et notamment en Auvergne où les orages sont isolés mais nombreux et souvent forts, accompagnés de fortes averses de pluie, mais aussi d'une activité foudre élevée. Les orages les plus actifs se situaient, à 16h45, sur la Corrèze, le Puy-de-Dôme, l'Allier, la Loire et les Monts du Lyonnais

- de l'Ain aux Alpes-du-Sud ainsi que des Bouches-du-Rhône au Gard et au sud de l'Ardèche avec là aussi de nombreuses cellules mais un peu moins actives en précipitations que dans la première zone, bien que des noyaux plus intenses soient détectés dans la Drôme, le Vaucluse, le Var ainsi que sur nord Gard/sud Ardèche

D'autres cellules isolées et plus épars se développent également sur les départements centraux ainsi qu'en Bourgogne et dans le Haut-Rhin.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 12:45

Les orages d'hier soir ont été localement dévastateurs sur le Massif Central : la ville du Chambon-Feugerolles (Sud de Saint-Etienne) a subit de lourds dégâts et des automobilistes ont du être secourus suite à la crue de l'Ondaine et de ses affluents.
En Aveyron c'est le village de Cassagnes Begonhès qui a subit la fureur des eaux avec plusieurs voitures emportées par une coulée de boue.

Suivi météo à 12:01

Après les orages d'hier soir qui ont laissé jusqu'à 40mm localement de l'Aveyron au Gard, la nuit a finalement été relativement calme. En cette fin de matinée l'activité orageuse a bien repris à nouveau de l'Aveyron aux Cévennes et au Pilat, avec des intensités pluvieuses parfois fortes. On note également un bonne instabilité dans le Golfe du Lion et les départements le bordant, avec des averses orageuses à caractère isolé. De nouveaux foyers orageux semblent vouloir émerger dans le centre du Gard.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 23:08

Des orages encore parfois forts et des pluies orageuses persistent dans le sud-ouest du Massif Central et notamment dans l'Aveyron, le Cantal, le Lot, le Tarn-et-Garonne ainsi que certains départements proches.

Des orages parfois forts concernent aussi le nord de l'Ardèche et une partie de la Haute-Loire.

Ailleurs sur la moitié sud, les averses sont plus rares et souvent moins intenses, excepté quelques cellules isolées du Massif-Central aux Alpes.

Suivi météo à 20:45

Des orages nombreux et parfois violents éclatent sur l'ouest du Gard, la Lozère, l'Aveyron et la Haute Loire. Sur l'Hérault, les cellules orageuses se sont affaissées et la majeure partie du département est concerné par des pluies parfois modérées et continues.

Suivi météo à 19:43

En ce début de soirée de violents orages locaux frappent la moitié Sud du pays. L'Ouest de l'Agglomération stéphanoise vient de subir un puissant orage accompagné d'intenses précipitations. Les monts du Forez sont à présent concernés eux-aussi.
Les abords des Cévennes sont également en première ligne avec de multiples cellules orageuses virulentes dans le Sud Lozère et le Nord du Gard. A noter un puissant orage isolé dans la basse vallée de l'Orb (Hérault) avec des intensités pluvieuses extrêmes et sans doute de la grêle.
D'autres orages circulent sur Poitou Charentes.

Suivi météo à 19:36

Les prévisions de Météo-France sont toujours orageuses, sur le sud de la France (sud d'une ligne Bordeaux-Mulhouse), surtout l'après-midi où l'instabilité se développe et peut engendrer des orages, parfois forts jusqu'en soirée. Au nord de cette ligne, des averses ne sont pas exclues, sauf de la Bretagne au Nord Pas de Calais en passant par l'Île de France où le temps est bien ensoleillé. Le relief corse est également concerné par ces orages. La Côte d'Azur et le littoral varois reste à l'écart de cette agitation.

 

La carte de vigilance est au jaune ce soir au sud d'une ligne Vendée-Haut-Rhin en raison de ces averses orageuses attendues.

Suivi météo à 18:54


Situation synoptique actuelle et évolution

Le régime de blocage qu'occasionne un vaste anticyclone d'altitude, centré ce mardi 5 juin de l'est de l'Islande à l'Europe du Nord, s'est poursuivi ces derniers jours et va encore persister durant plusieurs jours. Sur le bassin méditerranéen, deux dépressions d'altitude (ou gouttes froides) évoluent lentement en se déplaçant vers l'était centrée ce mardi au nord-est de l'Espagne ; l'autre au sud-ouest de la Grèce. Mercredi 6 juin, la goutte froide espagnole se décalera en Méditerranée. Son déplacement induit d'une part le passage de faibles talwegs (faibles anomalies froides), et d'autre part un flux d'altitude globalement orienté à l'Est.

Avec la présence d'air toujours bien chaud en basses couches (liée à des pressions relativement élevées), d'une humidité suffisante, mais aussi de cisaillements directionnels du vent, l'instabilité due au réchauffement diurne va reprendre comme ces derniers jours. Mais avec le passage de la goutte froide sur la proche Méditerranée, une dépression de surface et la zone de convergence associée vont se créer en cours de journée au sud du Massif-Central. La zone de convergence va ensuite lentement remonter et s'étirer du Massif-Central au nord des Alpes mercredi soir.

Cette situation engendre le développement de cellules orageuses isolées parfois intenses, pouvant s'organiser en lignes entre les Pyrénées et les Alpes en passant par le Massif-Central. Plus au nord, des orages isolés devraient éclater de façon plus isolée et plus éparse, le risque diminuant au fur et à mesure que l'on se déplace vers la Manche ou la Mer du Nord.

Les jours suivants, une dorsale d'altitude va gagner le sud du pays et apporter de la chaleur, alors qu'une petite dépression pourrait bien traverser la Manche et provoquer une importante déstabilisation de la masse d'air sur la quasi-totalité du pays entre jeudi et vendredi, journées durant lesquelles de violents orages se déclencheront, et ce de manière plus organisée que ces derniers jours.


La prévision des orages en France pour la journée de mercredi 6 juin

Du Languedoc au sud-ouest du Massif-Central, le temps est instable dès le matin. En fait les précipitations orageuses de la nuit précédente n'offriront que peu de répit. Au lever du jour, les nuages s'accompagnent déjà d'averses orageuses relativement éparses. Avant la mi-journée, l'activité reprend de plus belle sur ces régions et de nouveaux orages éclatent. Ailleurs, dans le sud-ouest, le reste du Massif-Central et les régions de l'est de la France, la matinée est souvent lumineuse mais là aussi les cumulus bourgeonnent avant la mi-journée et peuvent provoquer les premières averses orageuses, notamment sur les massifs montagneux (Pyrénées, Massif-Central, Alpes, Jura et Vosges).

En cours d'après-midi de mercredi, l'activité orageuse s'intensifiera des plaines du sud-ouest à l'ensemble du Massif-Central, à la vallée du Rhône et aux Alpes. Des orages monocellulaires mais aussi multicellulaires se développeront sur ces régions. Ils pourront provoquer d'intenses averses locales, parfois mêlées de grêle, et s'accompagner d'une forte activité électrique. Du nord Aquitaine aux départements centraux, au Jura, à l'Alsace et à la Lorraine, les orages seront sans doute plus isolés et moins nombreux, mais ils pourront également donner de fortes averses locales. Enfin de l'est Bretagne aux Pays-de-la-Loire, au Centre, à l'Ile-de-France et à la Champagne-Ardennes, le risque orageux devrait être très faible mais non nul.

L'activité orageuse faiblira en première partie de nuit mais pourra persister jusqu'en milieu de nuit des plaines du sud-ouest aux régions de l'est.

Notez que les orages se déplaceront le plus souvent de l'est vers l'ouest ou du nord-est vers le sud-ouest, ceci étant lié au flux d'altitude.

Nous ne pouvons pas donner de chiffres significatifs et fiables de cumuls pluviométriques. Cependant, les lames d'eau ne devraient pas dépasser 20 à 30 mm sous orage, même si des cumuls supérieurs pourront se produire en cas d'orage fort et relativement durable.

Ce bulletin n'est donné qu'à titre indicatif et n'engage pas la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat.

Prévisions du phénomène

La prévision des orages en France pour la journée de mercredi 6 juin

Du Languedoc au sud-ouest du Massif-Central, le temps est instable dès le matin. En fait les précipitations orageuses de la nuit précédente n'offriront que peu de répit. Au lever du jour, les nuages s'accompagnent déjà d'averses orageuses relativement éparses. Avant la mi-journée, l'activité reprend de plus belle sur ces régions et de nouveaux orages éclatent. Ailleurs, dans le sud-ouest, le reste du Massif-Central et les régions de l'est de la France, la matinée est souvent lumineuse mais là aussi les cumulus bourgeonnent avant la mi-journée et peuvent provoquer les premières averses orageuses, notamment sur les massifs montagneux (Pyrénées, Massif-Central, Alpes, Jura et Vosges).

En cours d'après-midi de mercredi, l'activité orageuse s'intensifiera des plaines du sud-ouest à l'ensemble du Massif-Central, à la vallée du Rhône et aux Alpes. Des orages monocellulaires mais aussi multicellulaires se développeront sur ces régions. Ils pourront provoquer d'intenses averses locales, parfois mêlées de grêle, et s'accompagner d'une forte activité électrique. Du nord Aquitaine aux départements centraux, au Jura, à l'Alsace et à la Lorraine, les orages seront sans doute plus isolés et moins nombreux, mais ils pourront également donner de fortes averses locales. Enfin de l'est Bretagne aux Pays-de-la-Loire, au Centre, à l'Ile-de-France et à la Champagne-Ardennes, le risque orageux devrait être très faible mais non nul.

L'activité orageuse faiblira en première partie de nuit mais pourra persister jusqu'en milieu de nuit des plaines du sud-ouest aux régions de l'est.

Notez que les orages se déplaceront le plus souvent de l'est vers l'ouest ou du nord-est vers le sud-ouest, ceci étant lié au flux d'altitude.

Nous ne pouvons pas donner de chiffres significatifs et fiables de cumuls pluviométriques. Cependant, les lames d'eau ne devraient pas dépasser 20 à 30 mm sous orage, même si des cumuls supérieurs pourront se produire en cas d'orage fort et relativement durable.

Ce bulletin n'est donné qu'à titre indicatif et n'engage pas la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat.

Suivi météo à 17:49

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Suivi météo à 17:43

De nombreux orages éclatent en cette fin de soirée de la Vendée aux Vosges et sur un large quart Sud-Est. Il s'agit la plupart du temps d'orages monocellulaires de petite taille mais d'intensité parfois forte, bien que des organisations en ligne se soient mises en place vers le Berry ou l'Allier. Les cumuls supérieurs à 20mm restent cependant assez rares. Des foyers orageux plus importants semblent se mettre en place près des Cévennes, sur le Gard et l'Hérault.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 13:44

Des orages commencent à se former un peu partout sur le pays, même si à l'heure actuelle ce sont surtout les reliefs qui sont concernés. Ces orages restent assez faibles et isolés, sauf en Haute Saone et dans le Var où des foyers orageux plus importants sont observés.

Suivi météo à 11:20

Situation

La goutte froide qui est passé à l'ouest lundi continue sa route vers le sud, on la retrouve en ce mardi centrée sur le Nord-Ouest de l'Espagne. Pendant ce temps, s'est formée suite à la fusion des anticyclones Xircania et Waltraud une importante barrière anticyclonique des Açores à la Laponie. Cette barrière anticyclonique dirige un flux de Nord-Est à tous les niveaux sur la moitié nord du pays, tandis qu'un large quart Sud-Ouest au plus près de la goutte froide Ibérique est soumis à un cisaillement modéré avec un vent orienté Nord à Nord-Ouest au sol et Est à Sud-Est en altitude. La situation reste cependant assez molle, et sans réelle dynamique.

Cependant, sous l'effet du réchauffement diurne, l'instabilité devrait redémarrer assez rapidement principalement près des reliefs de la moitié sud, pour s'étendre ensuiteau reste du pays. Les régions situées au nord d'un axe Vendée / Lorraine devraient être bien moins concernées, en raison de l'advection par le Nord-Est d'air plus sec dans les basses couches. Il en va de même pour les départements s'étendant des Landes au Golfe du Lion.

Si les indices restent somme toute assez modérés sur la moitié nord, il n'en va pas de même sur la moitié sud. La CAPE atteint ainsi 1000 à 1200 Kg/J en moyenne cet après-midi dans un vaste triangle Basse vallée du Rhône - Poitou-Charentes - Jura, elle s'associe à un Lifted Index faiblement négatif et l'advection de très hautes valeurs de TPE à 850 hPa, jusqu'à 50°, par l'est du pays. Les ascendances sont prévues assez marquées sur tout le Massif Central, et plus particulièrement près des Cévennes.

Prévision

Au fil des heures, des averses orageuses vont se former d'abord sur les reliefs du Massif Central, puis ensuite sur toutes les régions au sud d'une ligne Vendée - Lorraine. Ces orages, qui pourront être localement forts, devraient cependant restés la plupart du temps isolés (orages monocellulaires). Quelques chutes de grêle ne sont pas impossibles sous les cellules les plus importantes, ainsi que quelques bourrasques de vent.

Sur le sud du Massif Central, et particulièrement des Cévennes au Limousin, l'instabilité sera plus marquée. Les orages isolés qui vont se former en fin de matinée et début d'après-midi vont avoir tendance à se multiplier et gagner en intensité. Ils pourront alors s'organiser en amas multicellulaires et occasionner d'importantes précipitations, de la grêle et de fortes rafales de vent.

Les cumuls ne devraient que rarement dépasser les 20/30mm sous orage (sauf sous orage stationnaire où des pointes à 50mm restent possible mais de manière très localisée). Dans le Massif-Central, et particulièrement des Cévennes au Limousin, les orages pourront être bien plus forts et laisser jusqu'à 30/60mm, particulièrement près des Cévennes (Haute-Loire, Ardèche, Lozère, Gard, Hérault et Aveyron). Les orages cévenols pourraient s'étendre ensuite aux plaines du Languedoc en fin de journée avant de se disperser avec la nuit, avec des cumuls atteignant généralement 15/20mm. Sous orage stationnaire, on pourrait atteindre 40/60mm sur cette zone, le département de l'Hérault étant le plus concerné.

Prévisions du phénomène

Au fil des heures, des averses orageuses vont se former d'abord sur les reliefs du Massif Central, puis ensuite sur toutes les régions au sud d'une ligne Vendée - Lorraine. Ces orages, qui pourront être localement forts, devraient cependant restés la plupart du temps isolés (orages monocellulaires). Quelques chutes de grêle ne sont pas impossibles sous les cellules les plus importantes, ainsi que quelques bourrasques de vent.

Sur le sud du Massif Central, et particulièrement des Cévennes au Limousin, l'instabilité sera plus marquée. Les orages isolés qui vont se former en fin de matinée et début d'après-midi vont avoir tendance à se multiplier et gagner en intensité. Ils pourront alors s'organiser en amas multicellulaires et occasionner d'importantes précipitations, de la grêle et de fortes rafales de vent.

Les cumuls ne devraient que rarement dépasser les 20/30mm sous orage (sauf sous orage stationnaire où des pointes à 50mm restent possible mais de manière très localisée). Dans le Massif-Central, et particulièrement des Cévennes au Limousin, les orages pourront être bien plus forts et laisser jusqu'à 30/60mm, particulièrement près des Cévennes (Haute-Loire, Ardèche, Lozère, Gard, Hérault et Aveyron). Les orages cévenols pourraient s'étendre ensuite aux plaines du Languedoc en fin de journée avant de se disperser avec la nuit, avec des cumuls atteignant généralement 15/20mm. Sous orage stationnaire, on pourrait atteindre 40/60mm sur cette zone, le département de l'Hérault étant le plus concerné.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 21:57

Les orages ont été (et sont encore) localement forts en cette fin d'après-midi / début de soirée sur le Massif Central (fortes chutes de grêle signalées dans la Chaîne des Puys, foudroiement intense au Nord de Clermont et autour de Saint Etienne...), les régions lyonnaises et grenobloises, la Bourgogne (tuba observé vers la Charité sur Loire) ainsi que le Gard et l'Hérault.

Des cumuls locaux de 30 à 60 mm ont été relevés sous ces orages souvent assez peu mobiles et des inondations légères de caves et chaussées ont été signalées dans les agglomérations de Clermont-Ferrand, Saint-Etienne ou encore Grenoble.

 

Suivi météo à 17:43

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 13:45

L'instabilité est maintenant bien présente avec une multitude de petits foyers orageux sur toutes les régions s'étendant des Pays de Loire à l'intérieur provençal ainsi qu'en Bourgogne, dans le Jura et les Vosges. Dans le Sud-Ouest et notamment en Aquitaine, les pluies prennent un caractère plus régulier avec encore de temps à autre quelques foyers orageux dans la masse. La plupart des foyers orageux ont un déplacement très lent et donnent de manière localisée d'importantes lames d'eau ; il est ainsi tombé jusqu'à 58mm depuis ce matin dans le nord de la Sarthe où les orages sévissent encore à l'heure actuelle.

Suivi météo à 11:17

Les prévisions n'ont guère évolué pour cette journée de lundi, et le bulletin émis hier reste donc en vigueur. Cependant, le risque de fortes averses orageuses stationnaires ou se régénérant sur place semble bien présent tout au long de la journée et particulièrement des Pays de Loire au Limousin, sur le Massif Central et près des Pyrénées. Sous ces foyers à mobilité très réduite, les cumuls pourront largement dépasser ceux annoncés dans le bulletin d'hier. Il convient de préciser que ce risque, même s'il existe, reste limité et que les cumuls supérieurs à 50/60mm devraient rester assez rares.

Prévisions du phénomène

Les prévisions n'ont guère évolué pour cette journée de lundi, et le bulletin émis hier reste donc en vigueur. Cependant, le risque de fortes averses orageuses stationnaires ou se régénérant sur place semble bien présent tout au long de la journée et particulièrement des Pays de Loire au Limousin, sur le Massif Central et près des Pyrénées. Sous ces foyers à mobilité très réduite, les cumuls pourront largement dépasser ceux annoncés dans le bulletin d'hier. Il convient de préciser que ce risque, même s'il existe, reste limité et que les cumuls supérieurs à 50/60mm devraient rester assez rares.

Suivi météo à 11:08

Des averses orageuses parfois modérées éclatent de l'Orne au Limousin et aux Pyrénées en cette fin de matinée. Ces orages ont un déplacement particulièrement lent, ou ont tendance à se régénérer sur place, ce qui peut avoir pour conséquence de donner de manière très locale d'importants cumuls. Notons qu'il est ainsi tombé parfois plus de 30mm au cours des dernières heures sur le nord des Pays de Loire (Maine et Loire, Sarthe, Mayenne) ainsi que de manière plus localisée en Aquitaine et près des Pyrénées.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 23:29

Des orages d'intensité faible à modérée éclatent de l'Ille et Vilaine au Poitou, le Maine et Loire étant le département le plus concerné. Ces orages au déplacement très lent éclatent sur cette zone depuis le milieu d'après-midi, avec comme corollaire des cumuls parfois très importants (>60mm) observés notamment dans l'est de la Loire Atlantique. Les cours d'eau sont localement sortis de leur lit, comme en témoignent ces photos de Météoman (Brice Daviaud) à Barbechat (Est de la Loire Atlantique) :

 

 

Suivi météo à 19:05

Météo-France dans son bulletin national parle de pluies temporairement marquées sous les orages parfois présent dans un large tiers sud-ouest du Pays jusqu'à l'ouest du Rhône. L'institution attend des cumuls parfois importants, principalement près des Pyrénées. Excepté sur les côtes de la Manche et de la Méditerranée, des averses sont attendues. Elles sont plus nombreuses et parfois orageuses de la Bourgogne-Franche-Comté à la Méditerranée.

Prévisions du phénomène

Dès la fin de nuit, les départements situés au bord de l'Atlantique et au sud de la Loire sont soumis à des pluies localement orageuses, notamment sur les côtes en début de matinée. Les averses orageuses sont le plus souvent assez dispersées au sein d'un temps généralement assez gris et accompagné de faibles pluies discontinues. En cours d'après-midi, les averses se font plus présentes, notamment dans les terres. Elles restent discontinues. Elles semblent être plus importantes près des Pyrénées, éventuellement aussi sur le relief ouest du Massif-Central. Des cumuls de 5 à 20 mm en général sont attendus. Certaines régions peuvent échapper aux précipitations significatives. Des pointes locales approchant ou dépassant les 50 mm ne sont pas exclues, notamment près des Pyrénées.

Du Poitou au Val de Loire, le temps est humide la matin et localement instable, notamment près des côtes. L'instabilité se généralise avant la mi-journée pendant que le temps devient plus variable. L'après-midi, le risque d'averse existe toujours, mais elles sont plutôt dispersées et d'une intensité faible à modérée, plus rarement un peu plus forte. Un orage est possible. Des cumuls allant jusqu'à 10 ou 20 mm sont possibles, rarement plus.

Du Massif-Central aux Alpes et Jura ainsi que le sud de la Bourgogne, l'arrière-pays Méditeranéen et la Corse, le temps s'instabilise à partir de la mi-journée, un peu plus tôt sur le relief, notamment celui du Massif-Central. Les averses orageuses sont plus fréquentes sur le relief qu'ailleurs où elles restent encore assez dispersées. Elles ne sont généralement pas très violentes mais sont peu mobiles. Une chute de grêle ainsi qu'une rafale de vent localisée reste possible. Les cumuls restent très hétérogènes. Même sous les plus forts orages, les cumuls de 20 à 40 mm restent rares.

Plus au nord, du Centre au nord-est, les averses sont plus rares. Un coup de tonnerre n'est pas impossible ainsi qu'une averse plus forte mais isolée. Encore plus au nord, le risque d'averse est faible mais pas exclu.

 

Mardi, le risque d'averse concerne essentiellement les régions au sud d'une ligne s'étendant de l'embouchure la Loire aux Ardennes. Les averses sont peut-être moins présentes que la veille et les pluies orageuses auront évacuées le sud-ouest. Les ondées sont plus fréquentes sur le relief et en franchissant la bande centrale du pays. Elles sont parfois mêlées d'un coup de tonnerre. Un orage plus fort reste possible par endroit, mais généralement la vigueur des averses reste modéré ou temporaire si elle s'avère plus forte.

Le même type de tendance semble rester de mise pour mercredi. Cela sera confirmé dans une prochaine mise à jours.


Ce bulletin n'est donné qu'à titre indicatif et n'engage pas la responsabilité du prévisionniste ni celle d'Infoclimat.


Les bulletins spéciaux sont strictement informatifs, et ne se substituent en aucun cas aux vigilances météorologiques de Météo-France que nous vous invitons à consulter (chaque mise à jour de la carte de vigilance est signalée dans le suivi en temps réel). De fait, l'émission des bulletins spéciaux est indépendante des niveaux de vigilance retenus par Météo-France.
Les bulletins spéciaux ne doivent pas être utilisés pour la protection des biens et des personnes. Ils sont rédigés selon la disponibilité des responsables d'Infoclimat, et ne peuvent ainsi pas être systématiquement assurés. Merci de votre compréhension.


L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑