• Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly00h00, 11.8°C
    90%, 1018.9hPa
    Vent de direction NNO14 km/h (raf. 32)

StatIC, le réseau des stations amateurs en ligne d'Infoclimat : 1088 stations inscrites, et vous ?

L'observation météorologique au sol est un élément primordial tant pour la prévision que pour la climatologie. Au delà de l'observation "basique" faite par l'homme, qui consiste à décrire les éléments, les relevés faits par des stations météorologiques sont la principale source de données d'observations au sol. Les stations météo occupent une part de plus en plus importante dans la chaîne de traitement des données météo, elles constituent aujourd'hui le socle de l'observation météorologique sur la surface de la planète.

L'organisme officiel français de météorologie, Météo-France, dispose d'un réseau de stations météorologiques dense et de qualité, mais les données de ces stations ne sont pas toutes accessibles au public, la plupart sont payantes puisqu'elles représentent un investissement et un entretien importants, qu'il faut rentabiliser.

De plus en plus de gens ont besoin de connaître les conditions météorologiques près de chez eux en temps réel pour leurs activités. Avec Internet, cela est enfin possible, mais le principal problème reste le manque de données disponibles gratuitement.

Depuis quelques années, les progrès dans le domaine de l'instrumentation météorologique ont permis l'apparition de stations non professionnelles, d'un coût moindre et d'une qualité plus ou moins convenable, qui mesurent les principaux paramètres et permettent de les publier sur Internet.

Une marque se distingue des autres dans le domaine de la météo amateur, il s'agit de Davis Instruments, dont les stations font parties des rares que l'on peut qualifier de 'semi-professionnelles', car elles permettent aux amateurs de faire des relevés météo d'une qualité suffisante pour etre considérés comme acceptables dans le monde de la météo professionnelle, et ce dès lors que certaines conditions d'implantation sont respectées (qualité du site de mesure).

Parmi les premiers acquéreurs de ce type de stations en France on trouve notamment des pionniers d'Infoclimat, dont les stations ont été mises en ligne sur Internet dès la fin des années 90 sur le site 'Oragenet', prédécesseur d'Infoclimat.
Les données de ces stations sont donc automatiquement transférées sur Infoclimat à la naissance du site, pour les plus connues celle de Saint-Médard-d'Aunis (17) ou encore Besse-Sur-Issole (83).

Infoclimat dispose de données gratuites des stations principales du réseau de Météo-France, ces relevés sont traités de façon à être présentées sur des cartes et des tableaux consultables sur le site.
Comme le réseau principal de Météo-France (stations 'synoptiques') est assez peu dense, rapidement la décision est prise de publier sur les mêmes cartes les relevés des stations amateur dont les critères d'implantation respectent au mieux les conditions optimales de mesure. C'est ainsi que naît le réseau 'semi-professionnel' d'Infoclimat.

De plus en plus d'amateurs, qui ont la chance de pouvoir faire des mesures météo avec un bon matériel dans de bonnes conditions, rejoignent ce réseau au fil des années. En 2007, Infoclimat donne un nom à son réseau semi-pro : StatIC.

Au début de l'année 2008, une quarantaine de stations constituent le réseau statIC, qui se modernise de jour en jour ; en 2010 le cap des 100 stations a été dépassé. Les cartes de relevés en temps réel, grâce aux relevés du réseau principal de Météo-Frane et à ceux du réseau StatIC, représentent de plus en plus fidèlement la situation météorologique en France chaque demi-heure. Les valeurs sont à la fois précises et facilement repérables grace à une esthétique soignée, et les tableaux permettent aux internautes de suivre l'évolution des stations qu'ils préfèrent.

Jamais les conditions météo sur toute la France n'ont été si faciles à consulter avec un tel degré de fiablilité et ce en temps réel. Les stations du réseau statIC permettant de consulter des relevés provenant de zones non couvertes par les stations synoptiques de Météo-France.

Les relevés disponibles sur les cartes et les tableaux d'Infoclimat correspondent aux données essentielles à l'information du public (amateur ou non). Chaque demi-heure, les stations du réseau statIC reportent les paramètres suivants :

  • température
  • humidité relative (et température du point de rosée)
  • pression atmosphérique
  • vitesse et direction du vent
  • cumul et intensité des précipitations

Chaque jour on peut également trouver les valeurs minimales et maximales de température, et le total des précipitations quotidiennes. Ces données sont précieuses pour toute personne désirant suivre la climatologie d'un secteur géographique précis.

Lors de phénomènes remarquables, les stations reportent automatiquement sur Météo-Alerte, participant ainsi à l'information du public sur des conditions particulières ou dangereuses.

Il est aujourd'hui possible pour toute personne désirant intégrer une station au réseau de faire une demande en cliquant ici ou sur le lien en bas de page. Si les conditions de mesure sont correctes, les stations sont intégrées en moins d'un mois en général.

Un des objectifs à atteindre serait que d'ici quelques années le réseau statIC, couplé à celui de Météo-France, couvre une surface suffisamment importante du territoire pour que la plupart des internautes puissent consulter les relevés d'une station à moins d'une vingtaine de kilomètres de chez lui, et ce gratuitement bien entendu.

Les conseils d'installation pour faire partie du réseau StatIC

Un matériel de mesure d'un bon niveau de fiabilité ne peut être efficace que s'il est situé dans un environnement adéquat. Chaque station faisant partie du réseau StatIC doit respecter certaines normes minimales d'installation.

Ces normes sont définies par l'OMM (Organisation Mondiale de la Météorologie), que Météo-France utilise aussi pour son réseau de stations.

Les critères d'installation des StatIC s'inspirent de ces normes, tout en permettant certaines tolérances dues au caracère particulier des terrains des propriétaires de ces stations. Ces tolérances sont précisées ci-dessous pour les principaux domaines de mesure.

Matériel de mesure :
Nous acceptons les stations Vantage Pro 2 du constructeur Davis Instruments. Les stations de marque Lacross Technology et Oregon ne sont pas acceptées dans le réseau. Sur demande auprès de l'équipe en charge du réseau StatIC, nous pouvons étudier d'autres candidatures, pour des modèles de stations professionnelles par exemple.

Température/humidité :
La sonde de température et d'hygrométrie (dans l'abri) doit être située à une hauteur standard de 1,50m. Elle ne doit en aucun cas être inférieure à cette valeur. Une hauteur supérieure (jusqu'à 2m) est quelquefois demandée en cas de site mal aéré.
Il faut éviter que les futures ombres portées sur cet abri (ombre portée lorsque la hauteur du soleil est supérieure à 3°), et qu'il soit distant de 100 mètres de toute source de chaleur artificielle ou de surfaces bétonnées. (Exemple)
Bien sûr, pour un particulier, une telle distance est souvent irréalisable. Un minimum d'un dégagement de 20m est acceptable, si le site est ventilé de façon naturelle. Si le site est mal ventilé, il peut alors être possible d'installer sa station sur le toit d'un bâtiment. L'abri doit aussi être situé à 1,5m de hauteur sur la faîtière du toit et seulement à cet endroit. Évidemment, aucune cheminée en activité ne doit se trouver à proximité sur ce toit. (Exemple)

Vent :
Les règles de dégagement classiques de l'OMM préconisent de placer l'anémomètre à 10m au-dessus du sol et sur un terrain dégagé. Un terrain dégagé est une surface où les obstacles sont situés ` une distance d'au moins dix fois leur hauteur.
Encore une fois, c'est une chose difficilement réalisable chez des particuliers, plusieurs solutions sont donc possibles :

  • Fixer son anémomètre sur une cheminée (avec l'antenne TV par exemple), ce qui le place généralement entre 7 et 11 mètres de hauteur. Le seul inconvénient est la possibilité de turbulences créées par l'accélération du vent sur le toit de la maison. (Exemple)
  • Pour ceux qui possèdent un terrain, ils peuvent acquérir à moindre coût un mât de la marque Deschamps en partenariat avec Infoclimat, qui en plus d'être résistant, est esthétique car n'a pas besoin de haubans pour le maintenir. (Exemple)
  • Une autre solution est de créer soi-même son mât si l'on dispose de matériaux adéquats et un peu d'imagination. (Exemple)
  • Si aucune de ces possibilités n'est réalisable, la norme dite "agro" est tolérée, et consiste à placer l'anémomètre à 2-3 mètres du sol. (Exemple) Dans ces conditions, votre station n'apparaîtra pas sur les cartes temps réel "vent" d'Infoclimat, mais les données seront présentes dans les tableaux.

Ensoleillement :
Pour les stations Davis qui possèdent un capteur de rayonnement solaire, il est bien entendu nécessaire que le capteur soit exposé au maximum, du matin au soir, au soleil pour mesurer une durée d'ensoleillement réaliste.

Plus d'informations sur l'implantation de votre station

Météo-France a rédigé une note technique sur l'implantation des stations chez les passionnées. Nous vous invitons fortement à lire ce document que vous pouvez télécharger ci-dessous.


L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑