• Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.06h00, 12.3°C
    90%, 1014hPa
    Vent de direction S7 km/h (raf. 11)
Vous aimez ce que nous faisons ? La période des adhésions à l'Association débute.
Soutenez Infoclimat, adhérez à l'Association pour 2017 Cliquez ici pour lire notre message

Bulletin spécial N°170

CarteOrages
Consulter l'analyse et le résumé    

Problèmes pour lire ce bulletin ? Cliquez ici   •   Cliquez ici pour ajouter les bulletins spéciaux en direct sur votre site !

Fermer

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 00:19

Après une fin d'après midi et une soirée très agitée dans le Centre Est (notamment dans la Loire et les monts du Lyonnais, avec régulièrement de la grêle signalée par les observateurs du réseau MétéoAlerte), l'activité pluvio-orageuse prend actuellement fin. Elle ne perdure que faiblement dans l'Ain et dans le Sud de l'Isère, ainsi qu'en Moselle.

Suivi météo à 00:16

Comme prévu, à minuit précise, Météo France lève la vigilance orange sur l'ensemble du pays.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 23:10

A 22h20, la vigilance ne concerne plus que 9 départements de l'Est de la France, à savoir les départements de la Franche-Comté, l'Ain, l'Isère, le Haut-Rhin, la Savoie et la Haute-Savoie. Météo France maintient une fin d'événement prévue pour minuit.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 20:16

Selon le Centre Météorologique Interégional de Lyon une tornade aurait frappé le département du Puy-de-Dôme cette après-midi. Pas plus de précisions pour l'instant.

 

L'Est de la Haute Loire a subit de violentes averses de grêle (diamètre de 3 cm) avec des dégâts locaux à la clé. Il est tombé 87 mm en 2 heures à Riotord (Est 43) sous ces orages.

 

D'autres puissants orages sont signalés dans l'Aube avec une rafale de 100 km/h relevée à la station de Troyes.

 

Par ailleurs la région parisienne est également touchée par de fortes averses orageuses et les cumuls y dépassent 40 à 50 mm localement.

Suivi météo à 19:17

A 16h, Météo France maintenait son bulletin de vigilance orange pour 14 départements du Centre Est de la France, allant de la Haute Loire aux Savoies et au Haut-Rhin. L'événement devrait prendre fin aux alentours de minuit, avec un pic d'intensité vers 21h. D'autre part, le bulletin de 19h du Centre Météorologique Interrégional de Lyon signale l'observation d'une tornade dans le Puy de Dôme.

Suivi météo à 19:07

Même si les violents orages qui affectent l'Est du Massif Central circulent rapidement, le fait est qu'ils se régénèrent toujours sur une ligne du Puy en Velay à St Etienne, jusqu'au Beaujolais. Des chutes de grêle sont probables sous certaines de ces cellules, avec une forte activité pluvio-orageuse. D'autres vigoureux orages touchent actuellement les Vosges, ainsi que la Champagne et en la Seine maritime.

Suivi météo à 17:14

Des violents orages touchent actuellement l'Est de la Laute-Loire, la Loire, le Rhône, l'extrême Ouest de l'Isère, la Saône et Loire et la Côte d'Or.

On signale des chutes de grêlons de 2 à 3 cm aux confins du Pilat (limite 42-69) avec des routes rendues temporairement impraticables sous l'orage entre les régions stéphanoises et lyonnaises.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 15:30

En ce milieu d'après-midi, des lignes de grains concernent les départements s'étendant du Pas de Calais, de la Somme et de la Seine Maritime jusqu'à la Dordogne en passant par l'ouest de l'Ile-de-France et le Centre. Les averses associées sont parfois très fortes et s'accompagnent de coups de tonnerre. Des averses orageuses conséquentes touchent également la Champagne-Ardennes.

Dans l'est du pays, l'activité orageuse débute avec des cellules très récentes sur l'est du Puy-de-Dôme, la Haute-Loire et la Loire où de fortes intensités sont détectées. D'autres cellules orageuses affectent également la Saône-et-Loire où de la grêle a été observée en début d'après-midi sous une ligne convective étroite. C'est dans le centre-est du pays que le risque d'orages semble le plus important pour les heures à venir.

Suivi météo à 12:24

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Suivi météo à 12:24

Avec l'évacuation par la Belgique du MCS, la carte de vigilance a sensiblement évolué à 11h. Ce sont désormais 20 départements du Centre Est, de l'Auvergne aux Savoies, et de l'Yonne au Haut-Rhin, qui sont en vigilance orange pour des orages qui débuteront au cours de cette après midi.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Prévision des orages pour la journée et la soirée de jeudi 7 août 2008

Ce matin, les violents orages se sont évacués vers le nord du pays après avoir touché à peu de choses près la zone I visée dans le précédent bulletin de prévision. Des averses mêlées d'orages faibles éclataient également ce matin en Rhône-Alpes.

A l'arrière, le soleil va revenir et les températures vont à nouveau remonter sur une moitié nord-est du pays. Avec la progression du talweg d'altitude et les éléments cités dans la partie "situation" du présent bulletin, une nouvelle pulsion instable va se produire en cours de journée sur la France.

Dès la mi-journée, de nouveaux orages devraient rapidement se former sur le Massif-Central et progresseront vers la Bourgogne en cours d'après-midi. Un nouveau système multicellulaire devrait ainsi s'organiser en remontant vers le nord-est du pays. Cependant la situation est délicate et cette zone orageuse pourrait ne pas se former si les éléments ne sont pas réunis (avancée plus rapide de l'anomalie, peu de convergence, air plus sec advecté dans les basses couches...). La zone orageuse la plus active devrait ensuite toucher la Champagne et la Lorraine en fin d'après-midi et début de soirée. Cependant, la situation ne laisse pas craindre les mêmes événements que ceux qui se sont déroulés la nuit dernière dans l'ouest et le nord du pays. Malgré tout, on pourra observer d'intenses averses mais généralement courtes, ainsi que de fortes rafales de vent, pouvant avoisiner les 80 à 100 km/h par endroits. En outre l'activité foudre risque à nouveau d'être élevée sous certains noyaux orageux. Les cumuls pluviométriques pourront atteindre 10 à 30 mm selon les sites, très localement jusqu'à 40 mm. Le risque de chutes de grêle est également présent mais il est relativement faible. Les régions citées précédemment sont représentées par la zone I de la carte récapitulative ci-dessous.

De l'Auvergne à Rhône-Alpes, à la Franche-Comté et à l'Alsace, d'autres orages pourront éclater mais de manière moins généralisée. Néanmoins, on pourra craindre de fortes et brèves averses successives dans certaines régions, en particulier du nord de Rhône-Alpes au Jura. Des chutes de grêle seront possibles. De fortes rafales de vent sont également à craindre sous orage. Ces régions correspondent à la zone II de la carte ci-dessous.

Enfin dans le tiers nord du pays, une traîne d'air froid s'activera en cours de journée, dûe au passage de l'anomalie d'altitude. Les grains pourront être ponctuellement forts avec d'intenses averses de pluie voire de petite grêle et pourront s'accompagner de fortes rafales de vent. Les régions concernées sont représentées par la zone II sur la carte ci-dessous. Le risque d'averses orageuses est également présent plus à l'ouest de la Manche au centre-ouest du pays, mais les grains associés risquent d'être moins virulents et surtout moins nombreux.

Le risque d'orages concernera essentiellement Rhône-Alpes en soirée puis la vague orageuse touchera à sa fin d'ici le milieu de nuit. Une accalmie bienvenue interviendra pour le week-end sur l'ensemble du pays.



Prévisions météo du phénomène

Mis à jour le jeudi 7 août 2008 à 10:53
Prévision des orages pour la journée et la soirée de jeudi 7 août 2008

Ce matin, les violents orages se sont évacués vers le nord du pays après avoir touché à peu de choses près la zone I visée dans le précédent bulletin de prévision. Des averses mêlées d'orages faibles éclataient également ce matin en Rhône-Alpes.

A l'arrière, le soleil va revenir et les températures vont à nouveau remonter sur une moitié nord-est du pays. Avec la progression du talweg d'altitude et les éléments cités dans la partie "situation" du présent bulletin, une nouvelle pulsion instable va se produire en cours de journée sur la France.

Dès la mi-journée, de nouveaux orages devraient rapidement se former sur le Massif-Central et progresseront vers la Bourgogne en cours d'après-midi. Un nouveau système multicellulaire devrait ainsi s'organiser en remontant vers le nord-est du pays. Cependant la situation est délicate et cette zone orageuse pourrait ne pas se former si les éléments ne sont pas réunis (avancée plus rapide de l'anomalie, peu de convergence, air plus sec advecté dans les basses couches...). La zone orageuse la plus active devrait ensuite toucher la Champagne et la Lorraine en fin d'après-midi et début de soirée. Cependant, la situation ne laisse pas craindre les mêmes événements que ceux qui se sont déroulés la nuit dernière dans l'ouest et le nord du pays. Malgré tout, on pourra observer d'intenses averses mais généralement courtes, ainsi que de fortes rafales de vent, pouvant avoisiner les 80 à 100 km/h par endroits. En outre l'activité foudre risque à nouveau d'être élevée sous certains noyaux orageux. Les cumuls pluviométriques pourront atteindre 10 à 30 mm selon les sites, très localement jusqu'à 40 mm. Le risque de chutes de grêle est également présent mais il est relativement faible. Les régions citées précédemment sont représentées par la zone I de la carte récapitulative ci-dessous.

De l'Auvergne à Rhône-Alpes, à la Franche-Comté et à l'Alsace, d'autres orages pourront éclater mais de manière moins généralisée. Néanmoins, on pourra craindre de fortes et brèves averses successives dans certaines régions, en particulier du nord de Rhône-Alpes au Jura. Des chutes de grêle seront possibles. De fortes rafales de vent sont également à craindre sous orage. Ces régions correspondent à la zone II de la carte ci-dessous.

Enfin dans le tiers nord du pays, une traîne d'air froid s'activera en cours de journée, dûe au passage de l'anomalie d'altitude. Les grains pourront être ponctuellement forts avec d'intenses averses de pluie voire de petite grêle et pourront s'accompagner de fortes rafales de vent. Les régions concernées sont représentées par la zone II sur la carte ci-dessous. Le risque d'averses orageuses est également présent plus à l'ouest de la Manche au centre-ouest du pays, mais les grains associés risquent d'être moins virulents et surtout moins nombreux.

Le risque d'orages concernera essentiellement Rhône-Alpes en soirée puis la vague orageuse touchera à sa fin d'ici le milieu de nuit. Une accalmie bienvenue interviendra pour le week-end sur l'ensemble du pays.



Suivi météo à 09:24

Comme on pouvait le craindre vue la violence des vents ayant notamment frappé le département du Cher, la chute d'un arbre a tué une fillette de 12 ans qui faisait du camping à Méry-ès-Bois et blessé grièvement un de ses camarades. Dans le Gers, quelques 10000 foyers ont été temporairement privés d'électricité.

A l'heure actuelle, le MCS finit de s'évacuer par le Nord Pas de Calais, tandis qu'une cellule assez vigoureuse balaye l'Est du département de l'Aisne.

Suivi météo à 08:39

Quelques relevés de vent complémentaires:
  • 86km/h à Troyes
  • 83km/h à Passy en Valois (02)
  • 79km/h à la Tour Eiffel
  • 76km/h à Bouy sur Orvin (10)
  • 75km/h à Chouilly (51)
  • 74km/h au Plessis-Belleville (60)
  • 74km/h à Esternay (51)
Quelques cumuls sur 8h:
  • 40.0mm à Issoudun
  • 39.8mm à Nemours
  • 35.3mm à St Maur
  • 32.5mm à Villemurlin
  • 32.0mm à Orly
  • 30.4mm à Montsouris

Suivi météo à 08:34

La mise à jour de 6h de la carte de vigilance maintient 26 départements en orange et en ajoute 3 nouveaux que sont l'Ain, Ardèche et le Rhône qui seront l'objet d'une reprise de l'activité orageuse dans l'après midi sur le Massif Central.

Suivi météo à 08:31

Le MCS continue sa route après avoir traversé la région parisienne: il touche actuellement le Nord et la Picardie, en donnant de fortes pluies avec une activité électrique modérée, cette dernière touchant maintenant fortement plutôt la Belgique. Il est à noter que le flan Est de cet amas orageux aura donné de très forts vents du Cher à la Seine et Marne en passant par le Loiret, avec 124 km/h à Amilly, 108 km/h à Nangis, 106 km/h à Nemours et 97 km/h à la Brosse.

De fait, le trafic SNCF est coupé à Moret-Veneux (77) par un arbre tombé sur les voies, où les trains accusent des retards de 3 à 4h.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 05:46

On relève à 5h des rafales tempétueuses dans le Cher, avec 76 km/h à Nevers (58), 111 km/h à Avord, 119 km/h à Bourges et 132 km/h à Aubigny-sur-Nère dans le nord du département!

Suivi météo à 04:59

Le puissant MCS qui a traversé une partie du pays se trouve désormais dans la Région Centre, tandis qu'à l'avant, de l'Orléanais au Sud de Paris, et notamment via le département de l'Essonne, une virulente ligne de convergence s'est mise en place, avec de très fortes intensités pluviométriques et une violente activité électrique. Par ailleurs, quelques cellules très actives circulent dans la région de Beauvais.

Suivi météo à 04:56

Vers 3h00 du matin, Météo France a retiré les 7 départements du Sud Ouest de la vigilance orange, l'activité orageuse remontant le long de l'axe prévu.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 00:34

Un puissant MCS, porteur d'une très forte activité électrique de l'ordre 1500 impacts / 15 min, concerne désormais toute la région Aquitaine, et déborde désormais largement sur les Charentes. Les cellules qui le composent sont parfois très pluvieuses (20 à 30 mm par heure localement) mais surtout accompagnées de vents forts. Pris dans un flux, de Sud/Sud-Ouest, le MCS remonte progressivement à peu de choses près selon le couloir prévu.

Suivi météo à 23:19

C'est désormais tout le centre du département des Landes qui est concernée par de puissants foyers orageux, bien que l'on observe également une importante activité sur la Gironde, les Pyrénées Atlantiques et les Hautes Pyrénées. On relève pas moins de 20mm à Dax (40) entre 22h et 23h locales, et 9mm supplémentaires à la Pointe de Socoa (64) pour un cumul atteignant désormais 24mm.

Suivi météo à 22:24

Les orages commencent désormais à gagner l'intérieur des Landes et de la Gironde, Bordeaux devrait ainsi être concernée sous peu. On relève 16mm dans la dernière heure à Biarritz et 10mm à la Pointe de Socoa, tandis qu'une rafale à 71 km/h a été observée à Capbreton.

Suivi météo à 22:05

La dégradation orageuse a désormais bien abordé les terres dans le Sud-Ouest, du Bordelais au Pays Basque, avec une dizaine de foyers orageux parfois forts. En Normandie, la cellule orageuse qui s'est formé sur l'Eure s'est disloquée en plusieurs cellules de plus petite taille qui circulent sur l'est de la Seine Maritime et qui se dirigent vers la Baie de Somme.

Suivi météo à 20:55

Les orages commencent à bien s'organiser au large immédiat des Pyrénées Atlantiques et des Landes, mais pour le moment ces cellules orageuses n'ont pas encore véritablement abordé les terres mis à part dans le secteur d'Hendaye et Saint Jean de Luz. D'autre part, une cellule orageuse isolée mais vigoureuse s'est développée sur le nord de l'Eure et se dirige vers la Seine Maritime ; l'ouest de l'agglomération rouennaise pourrait être concerné dans le courant de la prochaine heure.

Suivi météo à 20:05

Plusieurs cellules orageuses circulent au large immédiat du Pays Basque français, effleurant la région de Hendaye / Saint Jean de Luz. Ces orages qui se dirigent vers le Nord-Est devraient concerner dans le courant de la prochaine heure les côtes landaises. En outre, une petite cellule orageuse isolée d'intensité modérée circule sur la frontière entre l'Eure et les Yvelynes, et se dirige vers l'extrême ouest du Val d'Oise. Une autre cellule isolée en régression circule au large du Havre.

Suivi météo à 18:55

Les premières cellules orageuses se forment actuellement sur le Pays Basque Espagnol, et prennent la direction de l'Aquitaine qui devrait être comme prévu la première région concernée par cette dégradation orageuse. A l'avant, la chaleur est bien présente à l'ouest d'une ligne allant de l'Aquitaine à la Normandie avec des valeurs dépassant les 30° de manière généralisée sur la majeure partie de nos régions. Le mercure dépasse même par endroits les 35° dans le sud, avec notamment 37.9° à Albi à 18 heures locales, mais également 35.7° à Toulouse Francazal ou encore 36.1° à Carpentras.

Suivi météo à 16:57

A 16h30, Météo France place en vigilance orange 40 départements allant du Sud Ouest aux Ardennes, en précisant de manière assez peu ordinaire que le département du Nord (59) est placé en vigilance orange du fait des dégâts occasionnés le dimanche 3 août par le passage de la tornade sur Hautmont.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Prévision des orages pour la soirée de mercredi 6 août et la nuit de mercredi à jeudi

D'un point de vue chronologique, les premiers orages devraient se former en fin de journée et début de nuit sur les régions s'étendant de l'Aquitaine à la Basse Normandie. Une première zone orageuse active se dirigera vers la Haute-Normandie, l'ouest de la Picardie puis le Pas de Calais d'ici le milieu de nuit. Une seconde zone très active se dirigera depuis l'Aquitaine et l'ouest de Midi-Pyrénées vers le Poitou, le Limousin puis le sud Centre et les départements centraux en cours de nuit. D'ici la fin de la nuit, cette zone deviendra assez vaste et englobera l'Ile-de-France puis l'est de la Picardie, le Nord et les Ardennes.

D'un point de vue intensité, nous vous proposons la carte suivante :


Sur la zone I, des orages parfois forts s'organiseront en soirée et surtout dans le courant de la nuit de mercredi à jeudi. Un complexe multicellulaire actif est notamment prévu de se former depuis le sud-ouest en remontant vers le centre du pays. Sous ces orages, on peut s'attendre à d'intenses averses, ponctuellement des chutes de grêle, mais aussi et surtout de très fortes rafales de vent. L'activité électrique est également prévue d'être élevée. Au final, sur l'épisode, on peut s'attendre à des cumuls de pluie de l'ordre de 10 à 30 mm, jusqu'à 40 voire 50 mm en cas d'orages forts successifs.

Sur la zone II, les orages devraient être moins nombreux et moins forts, même si on ne peut y exclure localement des cellules vigoureuses.

Sur la zone III, des orages d'intensité moindre sont possibles, en particulier à l'avant des zones I et II. Sur la Bretagne, le risque orageux semble nettement plus faible mais non nul, notamment à l'arrivée du front froid.

A noter que la situation est délicate à prévoir et des changements de dernière minute peuvent se produire, notamment en liaison avec le dynamisme  et l'arrivée de l'anomalie d'altitude.

Suivi météo à 10:30

En complément des éléments apportés mardi dans la partie "situation" du présent bulletin, nous vous proposons d'analyser la situation prévue pour cette soirée de mercredi et surtout la nuit prochaine. A nouveau, les prévisionnistes s'efforcent de faire comprendre les phénomènes en cause et c'est la raison pour laquelle des détails sont donnés, contrairement à d'anciens bulletins spéciaux. Ce ne sera peut-être pas le cas pour les prochains bulletins. A noter que ces détails ne sont pas fournis parce que la situation est exceptionnelle.

La dépression d'altitude va se centrer au sud de l'Irlande d'ici la nuit de mercredi à jeudi. Un profond talweg se prolonge au sud de la dépression jusqu'au large des côtes marocaines. Ce talweg, visualisable sur la carte ci-dessous fournie par le modèle américain GFS, est associé à de l'air plus froid à très haute altitude, ce qui se traduit également par une anomalie basse de tropopause, c'est-à-dire un enfoncement de la limite qui sépare la troposphère (plus basse couche de l'atmosphère) et la stratosphère, couche qui la surplombe dans laquelle on trouve par exemple la fameuse couche d'ozone ou les aurores boréales. Cet enfoncement produit le même effet que lorsque vous plongez votre main à plat dans de l'eau, c'est-à-dire que l'eau remonte de part et d'autre de votre main. Si votre main est en mouvement, l'eau remontera plus particulièrement en aplomb de votre main. En gros c'est cette image qu'il faut retenir. En météo, l'anomalie de tropopause (votre main qui s'enfonce) provoque un soulèvement de l'air à échelle assez grande (méso-échelle à échelle synoptique suivant la taille de l'anomalie) en amont.


Sur cette carte, le talweg associé à l'anomalie de tropopause est symbolisé par son axe en trait plein épais noir. Nous vous rappelons que l'on visualise le champ de hauteurs géopotentielles à 500 hPa (échelle en couleur, hauteur exprimée en décamètre), ainsi que le champ de pression au niveau de la mer (courbes isobares blanches), prévus par le GFS pour jeudi 7 août 2008 à 02h locales (milieu de nuit prochaine). Le flux (ou le vent) est indiqué par les flèches bleue (advection d'air plus froid dans les couches inférieures) et jaune (advection d'air plus chaud dans les couches inférieures). Ici, l'enfoncement et la progression du talweg d'altitude (et donc de l'anomalie) génère la formation de zones de convergence dans els couches inférieures. Ces zones sont généralement repérées sur les cartes de vent, mais on peut également les repérer grâce aux talwegs de surface ou aux dépression de surface (si la résolution du modèle est suffisamment fine pour générer un minimum de pression). Dans notre cas, le GFS fait creuser une dépression de surface ici entourée en bleu et donc le centre est indiqué par un T.

C'est avec la progression du talweg que tout va se jouer ce mercredi soir. A l'avant de ce talweg, on remarque que les isohypses (lignes d'égale hauteur géopotentielle) sont plus resserrées, ce qui traduit un vent plutôt fort à ce niveau de pression (n'oublions pas que nous sommes à 500 hPa, soit autour de 5500 m d'altitude). Si on monte encore un peu plus jusqu'au niveau de pression 300 hPa, on remarque également à la même heure qu'un jet de très haute altitude est prévu par le modèle, légèrement en aval de la zone précédemment citée :


Ce jet est indiqué par une zone de couleur jaune. La présence de ce jet va également contribuer à la formation d'orages organisés parfois violents. De plus, le flux diverge (les lignes de courant s'écartent en gros à partir de l'Aquitaine, elles se dirigent dans des directions différentes), et cet élément est également un facteur favorisant l'organisation et le développement d'orages costauds.

Si l'on se dirige dans les couches plus basses de la troposphère, on peut également voir que des zones dépressionnaires sont prévues de se former en soirée sur l'ouest du pays. Ainsi chaque zone dépressionnaire produit un renforcement du vent sur son bord d'attaque. On devrait ainsi retrouver des jets de basse couche à différents endroits. La présence de ces minimums dépressionnaires, qui sont décalés dans l'espace suivant les couches troposphériques considérées, induit également des cisaillements de direction importants.

Enfin, l'ingrédient essentiel à la formation de ces orages est l'air chaud et l'humidité qui sont bien présents dans les basses couches (en gros en dessous de 800 hPa). Cet air chaud et humide sera advecté à l'avant d'un front froid qui circulera ce soir sur le proche Atlantique. Cette zone est symbolisée par la couleur très foncée sur la carte ci-dessous :


Sur cette carte figure le champ de température potentielle équivalente (ou thetaE) prévu par le GFS au niveau de pression 850 hPa (basses couches). On voit bien la zone où de l'air chaud et humide circulera cette nuit, à savoir du sud-ouest au nord. Les orages auront donc de quoi s'alimenter tout en progressant, d'autant que l'afflux de cet air chaud et humide se fera par le sud voire le sud-est si les orages se sont très bien organisés.

L'ensemble de ces éléments devrait permettre l'éclosion de systèmes orageux costauds à partir de la soirée de mercredi du sud-ouest au nord et jusqu'en Manche. La prévision de l'événement est détaillée dans la partie "prévision" réservée à cet effet dans le bulletin spécial.

Enfin comme perspective, le talweg d'altitude est prévu d'atteindre l'ouest du pays jeudi après-midi. A l'avant, l'instabilité convective restera importante du sud-ouest au nord-est du pays, le centre-est étant exposé aux orages jeudi soir. Mais visiblement, le plus gros de la dégradation est tout de même attendu la nuit prochaine sur l'ouest et le nord du pays.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 22:22

Le complexe orageux continue sa progression vers le Nord-Est tout en s'étendant ; il touche désormais les départements du Lot et Garonne, du Tarn et Garonne, du Gers et de la Haute Garonne. L'activité est surtout forte d'Agen au Toulousain et au sud de la Haute Garonne. Les rafales de vent sont souvent très fortes sous ces orages : on a ainsi relevé dans la dernière heure des rafales approchant les 100 km/h dans le Gers, la station d'Auch ayant relevé 83 km/h.

Suivi météo à 21:20

Les orages pyrénéens débordent largement en plaine et progressent vers le Nord désormais : le Sud des Landes, du Gers et de la Haute-Garonne sont concernés, ainsi que les Hautes-Pyrénées et le Nord des Pyrénées Atlantiques.

 

Les précipitations sont localement violentes et accompagnées de grêle.

 

Par ailleurs, des fronts de rafales puissants précèdent certaines cellules : il a ainsi été relevé une rafale à 102 km/h sur le poste de Tarbes-Ossun (65) entre 20 heures et 21 heures.

Suivi météo à 19:01

Les orages concernent une grande partie de la chaîne des Pyrénées depuis le milieu d'après-midi.

Actuellement, les plus nombreux foyers touchent l'Est de la Chaîne (Ariège, Aude, PO jusque sur le littoral) avec de la grêle signalée par endroits.

D'autres forts orages concernent le versant espagnol des Pyrénées occidentales et se dirigent vers le département des Pyrénées Atlantiques.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Prévision des orages pour la soirée de mardi 5 août et la nuit de mardi à mercredi

A 14h, les premiers nuages cumuliformes s'étaient formés sur la chaîne pyrénéenne. Dans l'après-midi, ils devraient peu à peu se développer, permettant l'éclosion des premières cellules orageuses d'ici la fin d'après-midi. Très vite entre 17h et 20h, ces orages se développeront et gagneront le piémont pyrénéen. Ils concerneront d'abord les Pyrénées Atlantiques, les Hautes-Pyrénées et le sud de la Haute-Garonne ; puis ils déborderont en début de soirée sur le Gers et le nord de la Haute-Garonne. Etant donné le profil vertical très instable de la troposphère, la hauteur élevée de la tropopause et le cisaillement directionnel du vent (le cisaillement de vitesse semble moins marqué en raison d'une dynamique peu prononcée, néanmoins un faible jet d'altitude moyenne à élevée est prévu de se former au niveau du dipôle précédemment cité), ces orages risquent d'être isolément costauds avec de possibles chutes de grêle et de fortes rafales de vent consécutives de la formation d'intenses rideaux de précipitations. Ponctuellement, ces orages pourront apporter 10 à 30 mm de précipitation en relativement peu de temps (de l'ordre de l'heure voire bien moins).

En début de nuit, la zone orageuse s'étendra à l'ouest de l'Aude, au Tarn, Tarn-et-Garonne tout en faiblissant. On ne pourra cependant exclure d'intenses averses sous certains orages sur ces départements.

En cours de nuit prochaine, la zone instable s'essoufflera par manque de dynamisme et en raison d'un air se refroidissant dans les basses couches. Cependant encore une fois, certains orages pourraient perdurer tout en se décalant vers l'est et le nord-est. Les départements exposés au risque orageux la nuit prochaine s'étirent du nord de l'Hérault et de l'Aveyron, à la Lozère, au nord du Gard et au sud de l'Ardèche. A priori l'activité sera plus pluvieuse qu'orageuse, mais on ne peut exclure la présence et la persistance de quelques foyers orageux sans grande conséquence.

Pour résumer, il s'agit des départements numérotés 64, 65, 31, ouest 09, 32, 81 et 82 qui semblent les plus exposés à un risque d'orage fort.

La prévision de la dégradation orageuse de mercredi soir sera éditée ultérieurement.

Les bulletins spéciaux sont strictement informatifs, et ne se substituent en aucun cas aux vigilances météorologiques de Météo-France que nous vous invitons à consulter (chaque mise à jour de la carte de vigilance est signalée dans le suivi en temps réel). De fait, l'émission des bulletins spéciaux est indépendante des niveaux de vigilance retenus par Météo-France.
Les bulletins spéciaux ne doivent pas être utilisés pour la protection des biens et des personnes. Ils sont rédigés selon la disponibilité des responsables d'Infoclimat, et ne peuvent ainsi pas être systématiquement assurés. Merci de votre compréhension.


L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑