• Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.13h00, 6.9°C
    79%, 1000.4hPa
    Vent de direction OSO22 km/h (raf. 43)

Bulletin spécial N°191

CarteOragesÉpisode pluvieux
Consulter l'analyse et le résumé    

Problèmes pour lire ce bulletin ? Cliquez ici   •   Cliquez ici pour ajouter les bulletins spéciaux en direct sur votre site !

Fermer

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 10:29

Ce matin, une perturbation active concerne toute la moitié est de la France, accompagnée d'une pluie faible à modérée et continue de la Lorraine à l'est de la Bourgogne, à la Franche-Comté, à l'est de l'Auvergne, à Rhône-Alpes et à la région PACA. Les pluies sont plus fortes de PACA à la Drôme et s'accompagnent d'orages près du littoral et dans l'intérieur des Alpes Maritimes.

Les cumuls pluviométriques sont par endroits importants. Entre hier 8h et ce matin 8h, on a relevé par exemple 48 mm au Luc (83), 37 mm à Reims (51) en raison d'orages, 30 mm à Orange (84). De manière générale on a relevé 10 à 30 mm du sud-ouest au Massif-Central et au sud-est du pays.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 15:09

Une cellule a balayé le nord de l'Hérault et balaie désormais le nord du Gard et le sud de la Lozère. Elle est accompagnée de pluie forte, d'une forte baisse de luminosité et de puissantes rafales de vent.

Suivi météo à 13:28

L'activité orageuse reprend lentement en ce début d'après-midi. On note de fortes averses en cours de développement  sur l'extrême ouest du département de l'Eure, en Champagne ainsi que dans l'ouest de l'Allier et le sud du Cher. Néanmoins le ciel est bien nébuleux sur toutes ces régions et les développements convectifs sont très limités. Aucune activité électrique n'a été détectée pour le moment sur ces régions.

En revanche de fortes pluies se produisent sur le Tarn, l'Aveyron et l'Hérault, avec de fortes intensités dans le département héraultais où des impacts de foudre ont été détectés. Ces pluies orageuses tendent à progresser vers l'est et vers le nord.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Comme les jours précédents, la prévision du risque orageux se résumera, pour ce jeudi 14 mai, à une carte simplifiée des risques orageux encourus sur le pays. Nous noterons que la vigueur des orages est moins prononcée en raison de conditions généralement moins propices à la formation d'orages organisés et violents, et ce malgré un forçage qui s'opère par l'ouest (anomalie d'altitude). La carte ci-dessous résume donc les risques d'orages pour la période du jeudi 14 mai au matin au vendredi 15 mai au matin :


Zone I :
Risque important d'orages isolés à partir de la mi-journée jusqu'en début de nuit. Les orages qui se formeront sur cette zone pourront néanmoins provoquer d'intenses averses, ponctuellement des chutes de grêle. Certains de ces orages se déplaceront lentement, augmentant le risque de fort cumul pluviométrique sur une durée relativement courte (de l'ordre de quelques dizaines de minutes à 1 heure). De fortes rafales de vent peuvent être observées à proximité des orages les plus forts.

Zone II :
Risque modéré d'orages isolés dans l'après-midi et la soirée de jeudi, le risque diminuant en cours de nuit suivante. Les orages qui se formeront sur cette zone pourront générer de fortes averses, plus rarement des chutes de grêle. Le risque semble plus important sur les massifs montagneux (est du Massif-Central, ensemble des Alpes).

Zone III :
Risque modéré d'orages isolés jeudi après-midi et soir. Il s'agit ici d'orages parfois très isolés mais pouvant provoquer d'intenses averses d'assez courte durée. Des chutes de grêle ne sont pas à exclure sous certains d'entre eux.

Zone IV :
Risque faible à modéré d'orages noyés dans un corps pluvieux entre jeudi matin et vendredi matin. Les pluies pourront être soutenues voire fortes sur cette zone, engendrant des cumuls pluviométriques parfois élevés (jusqu'à 30-40 mm en quelques heures, ponctuellement plus sur les reliefs). L'activité électrique devrait rester faible sous les orages noyés dans la masse.

Zone V :
Risque faible d'orages isolés, plutôt dans le centre et la partie nord de la zone. On ne peut exclure, ici ou là, de fortes averses sous orage. Dans le sud-ouest du pays, le risque orageux disparaît progressivement dès ce jeudi après-midi par l'ouest.

N'oublions pas que le découpage de ces zones, en apparence très précis, n'exclut pas que les localités et régions avoisinantes de certaines zones peuvent finalement être inclure dans ces mêmes zones.

Pour la suite, vendredi marquera la fin de cette période très orageuses sur le pays. Seules les régions frontalières de l'est de la France pourront encore entendre le tonnerre gronder au sein de la perturbation, mais le risque orageux semble bien faible. En revanche la Corse pourrait subir quelques orages vendredi après-midi puis essuyer de bonnes pluies mêlées d'orages vendredi soir. Les reliefs de l'île de Beauté seront plus particulièrement exposés.

Le présent bulletin spécial sera sans doute clos d'ici samedi matin.

Prévisions météo du phénomène

Mis à jour le jeudi 14 mai 2009 à 09:42
Comme les jours précédents, la prévision du risque orageux se résumera, pour ce jeudi 14 mai, à une carte simplifiée des risques orageux encourus sur le pays. Nous noterons que la vigueur des orages est moins prononcée en raison de conditions généralement moins propices à la formation d'orages organisés et violents, et ce malgré un forçage qui s'opère par l'ouest (anomalie d'altitude). La carte ci-dessous résume donc les risques d'orages pour la période du jeudi 14 mai au matin au vendredi 15 mai au matin :


Zone I :
Risque important d'orages isolés à partir de la mi-journée jusqu'en début de nuit. Les orages qui se formeront sur cette zone pourront néanmoins provoquer d'intenses averses, ponctuellement des chutes de grêle. Certains de ces orages se déplaceront lentement, augmentant le risque de fort cumul pluviométrique sur une durée relativement courte (de l'ordre de quelques dizaines de minutes à 1 heure). De fortes rafales de vent peuvent être observées à proximité des orages les plus forts.

Zone II :
Risque modéré d'orages isolés dans l'après-midi et la soirée de jeudi, le risque diminuant en cours de nuit suivante. Les orages qui se formeront sur cette zone pourront générer de fortes averses, plus rarement des chutes de grêle. Le risque semble plus important sur les massifs montagneux (est du Massif-Central, ensemble des Alpes).

Zone III :
Risque modéré d'orages isolés jeudi après-midi et soir. Il s'agit ici d'orages parfois très isolés mais pouvant provoquer d'intenses averses d'assez courte durée. Des chutes de grêle ne sont pas à exclure sous certains d'entre eux.

Zone IV :
Risque faible à modéré d'orages noyés dans un corps pluvieux entre jeudi matin et vendredi matin. Les pluies pourront être soutenues voire fortes sur cette zone, engendrant des cumuls pluviométriques parfois élevés (jusqu'à 30-40 mm en quelques heures, ponctuellement plus sur les reliefs). L'activité électrique devrait rester faible sous les orages noyés dans la masse.

Zone V :
Risque faible d'orages isolés, plutôt dans le centre et la partie nord de la zone. On ne peut exclure, ici ou là, de fortes averses sous orage. Dans le sud-ouest du pays, le risque orageux disparaît progressivement dès ce jeudi après-midi par l'ouest.

N'oublions pas que le découpage de ces zones, en apparence très précis, n'exclut pas que les localités et régions avoisinantes de certaines zones peuvent finalement être inclure dans ces mêmes zones.

Pour la suite, vendredi marquera la fin de cette période très orageuses sur le pays. Seules les régions frontalières de l'est de la France pourront encore entendre le tonnerre gronder au sein de la perturbation, mais le risque orageux semble bien faible. En revanche la Corse pourrait subir quelques orages vendredi après-midi puis essuyer de bonnes pluies mêlées d'orages vendredi soir. Les reliefs de l'île de Beauté seront plus particulièrement exposés.

Le présent bulletin spécial sera sans doute clos d'ici samedi matin.

Suivi météo à 08:40

Les orages marquent une pause ce matin. Il s'agit essentiellement de pluies parfois soutenues du sud-ouest au Massif-Central, à la Bourgogne et à l'Ile-de-France.
La journée et la soirée d'hier ont été marquées par de nombreux orages le plus souvent isolés. Les cumuls locaux ont par endroits dépassé 30 à 40 mm sur 24h, ce qui est loin d'être négligeable !

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 23:58

Pouillé, dans l'extrême Sud Ouest du Loir-et-cher : une violente averse mêlée de coups de tonnerre s'est produite de 19h20 à 20h00, dont 2 minutes de grêle avec un diamètre d'1cm. Bourré, commune située à 6km au NE de Pouillé, n'a subit aucune trace de cet orage. Étant donné la vue des fossés ne fournissant plus, il est possible qu'il soit tombé 20 mm voire plus.

Suivi météo à 23:43

Les orages de ce soir, s'ils se montrent moins violents que depuis le début de la semaine, n'en restent pas moins assez actifs. Ils se caractérisent par une présence sur une grande partie du pays, des Pyrénées Orientales à la Champagne et au Bas Rhin. Les plus actifs concernent le nord du Loir-et-Cher et une bonne partie du département de la Marne après avoir remonté le cours de la rivière du même nom en ayant donné de la grêle (signalée par nos observateurs sur MétéoAlerte).

Suivi météo à 21:43

Fleuriel (Allier) : 21mm ont été relevés en 45 minutes lors d'un orage violent entre 18h00 et 18h45. Des mini torrents boueux (descendant des champs cultivés et autres chemins de terre) ont été observés sur certaines petites routes. Sols momentanément gorgés d'eau suite aux nombreux orages violents des derniers jours.

Suivi météo à 19:41

L'activité orageuse se développe un peu partout sur le pays. D'abord dans le Sud Ouest, où de nouveaux orages prennent naissance sur le Pays Basque jusqu'aux Landes, ainsi que dans la région d'Angoulême. Ensuite du Loir-et-Cher à l'Allier (avec un fort orage du côté de Moulins), mais également à la limite entre l'Aube et la Côte d'or et jusqu'en Lorraine aux alentours de Nancy. Enfin, des cellules prennent naissance en Basse Normandie ainsi que l'Est et le Nord de la région parisienne, avec en particulier un orage violent de la Seine St Denis au nord de la Seine et Marne, et qui a laissé pas moins de 17 mm en une heure à Neuilly sur Marne.

Suivi météo à 16:54

Avec le passage en vigicrue de niveau orange du Gave de Pau amont et de la Garonne amont, la carte de vigilance de Météo France vire à l'orange pour les départements des Hautes Pyrénées et de la Haute Garonne. La saturation des sols combinée à la fonte nivale observée sur le massif (isotherme 0°C en haute altitude) fait courir un risque de crue importante au vue des précipitations attendues.

Suivi météo à 16:45

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Comme la veille, les prévisionnistes ne sont pas suffisamment disponibles pour développer la prévision du risque orageux de ce mercredi 13 mai.
En revanche nous vous proposons la carte ci-dessous qui résume les principaux risques orageux de cette journée ainsi que de la nuit de mercredi à jeudi :


Zone I :
Risque important d'orages parfois forts et s'organisant en fin d'après-midi puis en soirée, depuis le sud et l'ouest de la zone vers le nord et l'est. Sous certains orages, d'intenses précipitations, ponctuellement des chutes de grêle, de fortes rafales de vent et une activité électrique marquée sont à redouter.

Zone II :
Risque modéré d'orages isolés ponctuellement forts d'ici la fin d'après-midi et la soirée. Des pluies organisées, mêlées d'orages, débuteront probablement en fin d'après-midi dans le sud de la zone avant de s'étendre vers le nord dans la nuit de mercredi à jeudi.

Zone III :
Risque faible à modéré d'orages plus isolés mais pouvant générer de fortes averses locales, entre le milieu d'après-midi et le début de nuit.

La prochaine mise à jour n'est pas assurée pour l'instant. Nous noterons toutefois que le caractère parfois violent des orages s'effacera jeudi en journée, même si de fortes averses orageuses plutôt isolées mais à déplacement lent sont à redouter jeudi après-midi et soir dans un large tiers nord de la France. Plus au sud et notamment des Pyrénées aux Alpes et à la Méditerranée, il s'agira de pluies parfois soutenues le plus souvent, localement mêlées d'orages mais ces derniers n'auront, a priori, pas de caractéristiques particulières.

Suivi météo à 15:10

En ce milieu d'après-midi, des orages affectent l'est de l'Ile-de-France (Seine-et-Marne) et le sud de la Champagne (Aube). De fortes averses y sont détectées. Par ailleurs des cellules orageuses naissent de la Dordogne au Limousin ainsi que sur le Jura. Enfin en Bretagne et Pays-de-la-Loire, des averses orageuses très isolées commencent à se déclencher.
En revanche de Midi-Pyrénées au sud du Massif-Central et au nord de la vallée du Rhône, il ne s'agit généralement que de pluie.

Suivi météo à 08:35

Cette nuit encore, vers 5h30 locale, une puissante vague orageuse a traversé la région de Bordeaux. Un orage a en effet pris naissance vers Biscarosse et le bassin d'Arcachon avant de remonter via l'Est de la ville de Bordeaux et en particulier Libourne et St Emilion, avec probablement de la grêle. La StatIC de Canéjan a ainsi relevé 12 mm en 1 heure à son passage. Actuellement l'amas orageux résultant se trouve entre la Haute Vienne et l'Indre, en donnant de fortes pluies et une activité électrique modérée. Il pleut également assez fort (mais sans orage) dans le Pas de Calais dans la région de Cambrai.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 18:28

En ce mardi soir, l'activité orageuse reprend beaucoup plus timidement que la veille, mais avec tout de même quelques cellules assez actives dans le Nord de la Loire et dans le Mâconnais, ainsi que dans les Vosges (en particulier au Nord d'Epinal) et le Nord du Bas-Rhin. A noter que le Nord de la France a été bien arrosé toute la journée par les restes pluvio-instables du MCS (Système Convectif de Mésoéchelle) de la nuit, avec 10 à 30 mm sur la plupart des régions du Nord de la Seine.

Suivi météo à 17:53

Nos confrères de l'Observatoire Français des Tornades et des Orages Violents (Kéraunos) reviennent longuement et dans le détail sur la situation exceptionnelle de ce lundi soir marqué par l'identification de pas moins de 7 supercellules dans cette synthèse quotidienne.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 16:03

L'activité orageuse reprend avec parcimonie ce mardi après-midi.
Une ligne d'orages vigoureux traverse le nord Lorraine (Meurthe-et-Moselle, Moselle) d'ouest en est. Les intensités détectées sont élevées avec de probables chutes de grêle. La station METAR/SYNOP de Metz-Nancy-Lorraine reporte une observation d'orage fort à 15h30.
D'autres cellules orageuses regroupées mais de petite taille affectent l'extrême sud des Pays-de-la-Loire et l'ouest du Centre, avec là aussi de fortes averses par endroits.
Enfin des cellules isolées se développent en Auvergne (Puy-de-Dôme, Allier) ainsi qu'en Savoie et vers le Territoire de Belfort. Certains de ces orages sont associés à de fortes intensités pluviométriques.

Prévisions du phénomène

Par manque de temps, les prévisionnistes ne peuvent établir un bulletin précis et développé. Néanmoins l'équipe des prévisionnistes d'Infoclimat vous propose la carte suivante qui résume le risque orageux pour ce mardi après-midi ainsi que la soirée de mardi et la nuit de mardi à mercredi :



Zone I :
Risque modéré d'orages isolés de mardi après-midi à mardi soir, fin du risque prévu vers le milieu de nuit. Les orages qui se développeront sur ces régions pourront être forts, générant d'intenses averses localisées, ponctuellement des chutes de grêle, ainsi que de bonnes rafales de vent à proximité des orages. L'activité foudre peut être modérée à forte sous certaines cellules orageuses. Le nord Auvergne, la Bourgogne, la Franche-Comté, la Lorraine et l'Alsace semblent les régions les plus exposées.


Zone II :
Risque plus faible d'orages isolés de mardi après-midi à mardi soir. Bien qu'isolés et plus rares que dans la zone I, ces orages peuvent aussi provoquer de fortes averses, plus rarement des chutes de grêle.


Zone III :
Risque modéré d'orages assez organisés à partir du début de nuit de mardi à mercredi. Le risque semble plus important en milieu de nuit ainsi qu'en seconde partie de nuit. Certains de ces orages peuvent générer de fortes pluies, plus rarement de la grêle. De fortes rafales de vent ne sont pas exclure. L'activité électrique est prévue d'être faible en général, temporairement modérée sous certains orages, notamment des Landes à la Gironde ainsi que dans les Pyrénées et au pied du massif.


Zone IV :
Risque faible d'orages peu organisés en cours de nuit de mardi à mercredi et jusqu'à mercredi matin. Il s'agira principalement de pluies orageuses parfois soutenues. Des cellules orageuses ne sont pas exclues dans la masse mais elles devraient être nettement plus rares que dans la zone III.


Une mise à jour pourrait être effectuée mardi soir ou mercredi en journée en raison de la persistance du risque orageux sur une bonne partie du territoire de mercredi à jeudi.

Suivi météo à 11:39

Comme on pouvait le craindre suite aux orages d'hier soir, la grêle a fait beaucoup de dégâts sur les arbres fruitiers mais aussi et surtout les vignes du Cognac, en particulier du côté de Rouillac où la grêle a non seulement inondé la salle culturelle et de nombreux maisons alentour, mais aussi ruiné tout espoir de récolte pour cette année, et l’an prochain. En Gironde, ce sont les vignes du Médoc qui ont été touchées - dans les secteurs de Mérignac, Saint-André-de-Cubzac et Saint-Jean-d’Illac.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 03:11

Le MCS qui a sévi en fin de soirée sur la région Centre a localement apporté de très grandes quantités de précipitations. Par exemple à Tours/St Symphorien, on a relevé pas moins de 62mm en 6h, entre 20h et 02h. Ce paquet fortement pluvieux continue sa remontée vers les côtes de la Manche, tout en devenant moins intense et moins large, ce qui devrait réduire quelque peu les risques d'inondations. Il s'étend désormais sur une bande allant de l'Aube à la Basse-Normandie en passant par l'Ile-de-France, et ne reste électrique qu'à l'Est de la région parisienne.

Le système orageux qui se trouvait vers 23h en Gironde fonce vers le NNE et se trouve actuellement en Limousin, la ligne pluvieuse la plus intense affectant actuellement la Creuse avec quelques impacts dans la masse. Ces nouvelles pluies risquent cependant d'accentuer localement les risques d'inondations sur des sols déjà saturés en eau par le passage du MCS en soirée.

Suivi météo à 23:53

A 23h40, la carte de vigilance affiche le niveau orange pour un département du Sud Ouest (les Hautes-Pyrénées), non pas pour le risque orageux mais en raison de l'élévation du gave de Pau en amont de Lourdes et de sa probable crue, conjugaison de la fonte nivale importante (les quantités de neige en altitude restent très importantes) et des précipitations actuelles.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 23:13

En ce milieu de soirée, le MCS concerne actuellement la région Centre, en donnant de fortes pluies et un foudroiement qui reste soutenu (plus de 300 impacts sur le dernier quart d'heure, concentrés dans l'Est de la Touraine et le Sud du Loir-et-Cher). Il pleut également abondamment en remontant vers la Basse Normandie. Les cellules orageuses restent vigoureuses en Haute Vienne en particulier, après avoir donné de violentes rafales dans le Nord de la Dordogne, supérieures à 100 km/h. Enfin un orage probablement grêligène concerne le Sud et l'Est de la Gironde.

Suivi météo à 22:02

A 16h, malgré les indices concordant d'une puissante dégradation orageuse et certains bulletins départementaux soulignant le risque de fortes averses de grêle accompagnées de vents violents, Météo France a choisi de maintenir une vigilance jaune sur les deux tiers Nord Ouest du pays.

Suivi météo à 21:24

Les premiers reports de dégâts sont signalés par nos observateurs, dus en particulier à la grêle dans les zones cités précédemment. Le vent a aussi été parfois très violent, dépassant localement les 100 km/h au NE d'Angoulême et des intensités de pluie dépassant les 100 mm/h pendant parfois une dizaine de minutes. En conséquence, on signale des inondations par ruissellement mais aussi des dégâts sur la vigne. La "phase supercellulaire" de l'événement orageux de ce début de soirée semble prendre fin, tandis qu'un MCS prend forme sur les départements limitrophes du Poitou, du Limousion et du Centre. De violentes cellules sont encore signalées du Pays basque aux Landes (avec là encore de la grêle) mais aussi à l'Est de Nantes ou bien encore, de manière plus isolées, sur le Nord de l'Alsace/Lorraine.

Suivi météo à 19:45

La supercellule qui a traversé la région d'Angoulême présente une signature radar remarquable, en crochet, rendant possible la présence d'une tornade. Les présences de grêle et de violentes rafales sont en revanche assurées, avec un foudroiement important, puisque l'on enregistre près d'une millier d'impacts sur le dernier quart d'heure.

Suivi météo à 19:00

La situation dans le Sud Ouest revêt un caractère exceptionnel du fait de l'organisation supercellulaire de 5 ou 6 orages, de Mont de Marsan dans les Landes à Angoulême en Charente. Grêle abondante, vent violent, activité foudre importante (de l'ordre de 900 impacts sur 15 min) sont donc au programme de ce début de soirée.

Suivi météo à 18:10

L'activité orageuse s'intensifie en Aquitaine et en Poitou-Charentes, avec la naissance de plusieurs grosses cellules orageuses destructrices. Plusieurs d'entre elles sont suscpectées d'être des "supercellules". L'image satellite visible de 17h45 est très parlante :



La station radôme de Mérignac (33) (source Météo-France) a enregistré un cumul pluviométrique de 21 mm sous orage dont 19 mm en 12 minutes.
Un passionné a également pris une très belle photo de la probable supercellule de Blaye (33), datant probablement de 17h15-17h30 environ:

Suivi météo à 17:33

Un orage fort a traversé la commune de Blaye (33), apportant de la grêle (1 cm de diamètre) et beaucoup de pluie. L'activité électrique fut conséquente. Source : mairie de Blaye.
Les cellules qui traversent actuellement la Gironde se dédoublent par endroits (splitting en anglais). Les intensités pluviométriques y sont très élevées. D'autres cellules orageuses touchent aussi l'ouest du département de la Vendée où de fortes intensités sont détectées. Par ailleurs, d'autres orages abordent l'ouest des Pyrénées Atlantiques et le sud-ouest des Landes. Enfin, des orages très isolés mais aux intensités pluviométriques également élevées s'abattent sur la Meurthe-et-Moselle et la Moselle.

Suivi météo à 17:21

De violents orages apportant très probablement de fortes chutes de grêle se sont développés en Gironde, sur une ligne Arcachon/Cognac via l'Ouest de l'agglomération bordelaise. Ils circulent rapidement dans un flux de SSO.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

En complément du bulletin de prévision précédent, et en raison d'une légère évolution de la situation, nous vous proposons une mise à jour de la prévision des orages pour cet après-midi ainsi que ce soir et la nuit prochaine.

En effet, la situation semble dangereuse pour certaines régions de l'ouest du pays. En début d'après-midi, le ciel était assez bien dégagé sur un large quart sud-ouest. La température en a profité pour grimper : on relevait, à 14h, 23 à 27°C dans ces régions (Aquitaine, Midi-Pyrénées, Limousin, Charentes). Les premiers nuages convectifs apparaissaient également sur l'Aquitaine et la région Poitou-Charentes.

Cet après-midi, un forçage d'altitude va progressivement s'opérer par le sud-ouest en liaison avec la progression d'une anomalie de tropopause assez marquée, perceptible sur l'image satellite du canal de vapeur d'eau de 11h TU (13h locales) au large des côtes atlantiques et sur la Péninsule Ibérique (zone foncée) :


A l'avant de cette anomalie, une advection d'air chaud et très instable se produit. La présence d'éléments dynamiques marqués (jet d'altitude, divergence d'altitude, convergence de surface et de basses couches, cisaillements de direction et de vitesse), conjugués à ce forçage d'altitude, vont aider le développement de nuages convectifs très profonds sur les régions du sud-ouest et du centre-ouest. Les divers indices d'instabilité sont très parlants.

D'ici la fin de la journée, des orages isolés devraient se former de manière aléatoire sur un axe allant du sud-ouest aux départements centraux ainsi qu'éventuellement de la Bourgogne au nord Lorraine et du Jura au sud de l'Alsace. Bien qu'isolés, ces orages peuvent générer de fortes averses, ponctuellement de fortes rafales de vent et des chutes de grêle.  De la Bretagne aux Pays-de-la-Loire et au sud du Centre, des averses et des orages se produiront jusqu'en soirée, mais le caractère violent sera moins prononcé, sauf éventuellement en Bretagne où de fortes averses pourront tout de même se produire.

En revanche, nous attirons votre attention sur l'évolution du temps dans le sud-ouest et le centre-ouest. Des cellules orageuses vont se développer depuis le Pays-Basque en remontant vers le Bordelais en fin d'après-midi et en soirée. D'autres orages locaux mais parfois forts éclateront aussi depuis les Pyrénées puis remonteront dans les plaines du sud-ouest. Ils pourront provoquer d'intenses averses, de fortes rafales de vent et parfois de la grêle. Dans le courant de la soirée, les orages s'organiseront sévèrement du nord Aquitaine en remontant vers le Poitou-Charentes, peut-être aussi sur la Haute-Vienne. Sous ces orages très organisés, on pourra observer de très fortes rafales de vent par endroits tourbillonnantes, de fortes précipitations, parfois mêlées de chutes de grêle, et une forte activité électrique. Les cumuls pluviométriques pourront atteindre ou dépasser 20 à 50 mm (ponctuellement plus) sur une durée de quelques dizaines de minutes à deux heures.
En première partie de nuit, ces orages pourront former un vaste système convectif de méso-échelle depuis le Poitou-Charentes en remontant vers les Pays-de-la-Loire ainsi que sur le sud et l'ouest de la région Centre. Sous ces orages, de fortes précipitations continueront à s'abattre, accompagnés d'une activité électrique importante.
Dans le même temps, des pluies soutenues et souvent orageuses s'abattront sur la Bretagne. Le sud de la Bretagne et notamment le littoral pourra essuyer d'intenses averses orageuses, accompagnées de fortes rafales de vent.
En cours de nuit, la masse pluvio-orageuse s'étendra à une grande partie de la région Centre ainsi qu'au nord des Pays-de-la-Loire et à la Basse Normandie. D'autres orages pourront aussi se former de l'est de la région Centre au sud de la Bourgogne et de l'Ile-de-France à la Champagne. De fortes averses sont également susceptibles de s'y produire.

Mardi matin, on retrouvera les restes de cette vaste zone pluvio-orageuse de la Manche aux frontières belges et allemandes. Il s'agira essentiellement de pluie régulière. Côté orages, une accalmie se produira avant une probable reprise dans la journée sur une bonne partie de la moitié nord ainsi que le Massif-Central et sur les reliefs de l'est.

Nous vous proposons une carte récapitulative du risque orageux de la fin d'après-midi, de la soirée et de la nuit de lundi à mardi :



Zone I : risque élevé d'orages parfois violents en fin d'après-midi et première partie de nuit avec possibilité d'intenses averses, de chutes de grêle, de très fortes rafales de vent et d'activité foudre élevée. Lames d'eau pouvant dépasser 20 à 40 mm en quelques heures, ponctuellement 50 mm à 60 mm voire plus.

Zone II : risque élevé d'orages modérés à forts en fin d'après-midi et première partie de nuit avec là aussi de fortes averses possibles, localement de la grêle, de fortes rafales de vent. Foudroiement modéré à localement fort.

Zone III : risque faible à modéré d'orages, souvent locaux, notamment dans le sud et l'est de la zone ; plus organisés dans le nord et l'ouest de la zone en cours de nuit. Lames d'eau pouvant dépasser  20 à 30 mm d'ici mardi matin dans le nord et l'ouest de la zone.

Suivi météo à 11:34

Ce matin, les températures sont déjà élevées puisque l'on relève, à 11h, 18 à 24°C en plaine dans l'est, les régions centrales ainsi que dans le sud-ouest.
Côté ciel, le temps est relativement calme. Quelques averses à caractère orageux affectent le Poitou-Charentes, le sud du Centre et des Pays-de-la-Loire. En mer un vaste système orageux se dirige vers le sud Bretagne mais ne touche pas encore les côtes. On l'identifie bien sur l'image satellite visible de 11h15 :

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 20:08

A 20h précises, un systéme multicellulaire concerne les régions du Nord de l'Auvergne et du Sud Bourgogne avec une activité électrique et pluvieuse assez intense.

Le système sur les Pays de la Loire est quant à lui en train de s'essoufler et n'apporte plus que quelques pluies modérées tout de même. L'orage ayant sévit sur le Sud-Ouest vers Saint Gaudens vers 18h s'est aussi dissipé aussi vite qu'il est apparu mais d'autres orages sûrement grêligènes affectent le Lot, le Lot-et Garonne ainsi que la Corrèze avec des développements incessants.

Suivi météo à 18:46

Les cumuls sont importants dans les Pays de Loire: on relève ainsi 30,4 mm à Nantes-Bouguenais sur 2h dont 20.6 mm sur la dernière heure, 36.6 mm tombés dans la dernière heure sur Landes-Genusson (85) et près de 40 mm à Cholet (49). Ces orages sont en effet peu mobiles et ont tendance à se régénérer sur place, expliquant ces cumuls conséquents en si peu de temps.

Suivi météo à 17:58

L'énorme orage qui touche le sud de la Haute-Garonne a traversé la région de Saint-Gaudens (31) avec des grêlons, d'après un témoin, de l'ordre de 6 cm de diamètre voire plus. Le vent y souffle violemment et ce témoin reporte également des chutes d'arbres.
La cellule se décale vers l'est en perdant légèrement de son intensité.

Suivi météo à 17:44

L'activité orageuse s'intensifie en cette fin d'après-midi. On observe trois principales zones orageuses.
La première concerne le Limousin avec un système multicellulaire qui devient musclé. D'intenses précipitations se produisent par endroits, notamment dans le sud de la Creuse où des chutes de grêle sont probables. L'activité foudre y est assez élevée. Le système se déplace lentement vers l'est et le nord et devrait concerner le Puy-de-Dôme et l'Allier dans les toutes prochaines heures.
La seconde concerne le quart nord-ouest, notamment les Pays-de-la-Loire, avec plusieurs grappes de petites cellules rapprochées. Là aussi d'intenses averses sont observées, et l'activité foudre est également marquée.
La troisième zone concerne le nord-est avec notamment des orages dans l'ouest de la Lorraine et en Champagne, mais les intensités semblent plus modérées.
Enfin une grosse cellule orageuse s'est développée au pied des Pyrénées et traverse actuellement le sud de la Haute-Garonne. Cette cellule se déplace différemment des autres, plutôt vers l'est. Les intensités sont particulièrement élevées aussi avec de probables chutes de grêle. Le foudroiement y est intense. Plusieurs cellules orageuses d'ampleur moindre affectent également le sud du Pays Basque à la limite des Pyrénées Atlantiques et des Landes.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 16:07

Depuis le milieu d'après midi, les premières manifestations orageuses apparaissent dans le corps pluvieux qui remonte doucement vers le Nord du pays, et qui s'étale actuellement des Pays de la Loire à l'Alsace, mais aussi l'Est du Rhône. Si les précipitations sont le plus souvent faibles sur cette zone, les orages qui éclatent sur la région nantaise, autour de Colmar et de Tulle donnent nécessairement des intensités supérieures. L'activité électrique est d'ailleurs plus sensible sur Nantes.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

 

Prévision pour la journée et la soirée du dimanche 10 mai 2009

Aujourd'hui le risque orageux se déplace dans le Nord-Ouest. En effet, c'est sur un axe partant de la Bretagne jusqu'en Champagne, que les orages les plus nombreux sont attendus cet après-midi, mais on notera aussi des développements orageux sur le Massif central, principalement au nord, remontant sur la Bourgogne.

La convection devrait se mettre en place rapidement sur la Bretagne, profitant d'une line de convergence et de seuils de condensation assez bas. Ces orages devraient être avant tout porteurs de fortes précipitations, localement sous forme de petite grêle, en particulier sur les hauteurs normandes. En raison d'un cisaillement directionnel assez favorable, les orages pourraient s'organiser en systèmes multicellulaires, surtout à l'ouest où une anomalie de tropopause pourrait être directement en contact avec la convection.

Dans la partie est, soit du Loiret et de l'Ile-de-France à la Champagne voire à la Lorraine, les orages apparaîtraient plutôt en soirée en lien avec une remontée de l'air chaud et humide.

En début de nuit, des orages pourraient perdurer sur les côtes nord de la Bretagne et des petits amas convectifs remonteront du sud-ouest aussi bien sur les Charentes que la Bourgogne, voire le Centre, localement orageux.

Le risque sous ces orages est avant tout de fortes précipitations qui pourraient donner de forts cumuls en cas d'orages peu mobiles/rétrogrades, comme on peut l'envisager de l'Ille-et-Vilaine au Perche. L'activité foudre devrait être limitée, plus importante à l'est. Le risque de grêle est assez léger mais sur les hauteurs de Bretagne et de Normandie, et sur le Massif Central, n'est pas à exclure.

Dans le sud-ouest, la situation est difficile à prévoir. On peut envisager quelques orages isolés sur le piémont pyrénéen, en soirée, remontant sur le Gers, très localement forts avec grêle.

Prévision pour le lundi 11 mai 2009

La situation reste très instable et des éléments dynamiques en altitude devraient généraliser des risques orageux forts sur de nombreuses régions, principalement sur les régions centrales et la façade ouest du pays en ce tout début de semaine, mais une dégradation généralisée est à attendre en cours de semaine.

En matinée de lundi, les orages remonteront du golfe de Gascogne sur le nord-ouest, possiblement déjà très actifs en précipitations et localement en activité électrique, tandis que des averses arroseront les régions globalement au nord de la Seine.

En cours de journée, la situation s'instabilise franchement de l'Aquitaine au nord-ouest, et les nombreux nuages chaotiques finissent par dégénérer en systèmes orageux parfois violents à priori concernant particulièrement la région Pays-de-la-Loire et la Basse-Normandie. A l'avant, soit du Gers au Limousin et à tout un ensemble de régions centrales, les orages sont plus isolés mais peuvent être assez violents en terme d'activité électrique, grêle et rafales de vent. En soirée et début de nuit, on ne peut exclure la formation d'un système convectif de méso-échelle du pays de Loire à la Normandie, tandis que des fronts rafaleux pourraient balayer la Bretagne.

Cet épisode, qui se prolongera encore les jours suivants de plus en plus à l'est, constitue sans doute la première dégradation orageuse de grande ampleur sur le pays et mérite à ce titre une attention particulière.

Le présent bulletin ne doit pas servir à la protection des personnes et des biens. Il n’engage ni la responsabilité du prévisionniste, ni celle d’Infoclimat..

Suivi météo à 12:29


Le temps très orageux qui s’est installé depuis quelques jours devrait se poursuivre encore une bonne partie de la semaine prochaine.


La vision du modèle GFS pour ce matin dimanche 10 mai 6h UTC (8h locale) nous renseigne bien sur la situation. Un vaste thalweg d’altitude est présent de la Scandinavie aux Açores en passant par le nord des Iles Britanniques. Au-dessus des Açores il tend à s’isoler en goutte froide. La France, assez loin à l’avant, est concernée par des remontées chaudes et humides matérialisées par la flèche rouge. Ces anomalies de température et d’humidité réagissent avec des anomalies dynamiques dont la signature en surface est souvent associée à de petits minimums dépressionnaires (cercles bleus foncés) généralement en association avec des zones de convergence. En altitude la situation est moins contrastée et les forçages restent pour l’heure très modérés. En revanche depuis plusieurs jours déjà les cisaillements modérés et la CAPE modérée supportent des organisations multicellulaires et supercelullaires localement franchement costaudes.




L’image satellite du canal vapeur permet de faire le lien avec la situation réelle. La zone précipitante présente dans le quart sud-ouest du pays continue de remonter doucement vers le nord en se déstabilisant un peu avec l’apport de CAPE due à l’évolution diurne et l’augmentation de la température dans les basses couches. A l’avant des développements orageux ponctuels sont possibles en cours de journée surtout qu’un petit axe de convergence se met en place dimanche après-midi et soir du centre de la France aux régions de l’est et remonte doucement vers le Bassin-Parisien.




Mais c’est surtout lundi que la situation risque d’être la plus violente. En effet la goutte froide se décale vers l’est et la France, toujours concernée par de fortes advections d’air chaud et humide, se trouve aussi beaucoup plus influencée par les forçages d’altitude. Voici la carte prévue par le modèle GFS pour le lundi 11 mai à 18h UTC.




En altitude on note bien l’arrivée de l’anomalie de tropopause qui devrait nettement renforcer les forçages d’altitude par rapport à ce que l'on a connu ces derniers jours.




En basse couche on trouve des axes de convergence visualisables par des petits thalwegs. Les cisaillements devraient être très prononcés et, au-delà des remontées pluvio-instables probablement marquées qui devraient affecter la façade ouest du territoire, de puissants orages préfrontaux semblent possibles plus dans l’intérieur du pays en fin de journée de lundi et nuit suivante.

A l’arrière il semble que de nouvelles remontées chaudes et instables se dessinent augurant le maintient des conditions très orageuses pour la journée de mardi mais avec un décalage vers l’est. En effet la goutte froide ne progresse que très lentement vers l’est permettant le maintient d’advections d’anomalies douces et humides sur notre territoire.

Suivi météo à 10:33

En cours de nuit une zone orageuse s’est développée sur le Centre et a progressé vers le nord-est jusqu’au petit matin en perdant progressivement de son activité. Parallèlement un système pluvieux avec sur-intensifications locales convectives s’est mis en place dans le sud-ouest. Il est pour l’instant non orageux et se situe principalement sur les départements de l’Aquitaine et à son large immédiat. Il remonte lentement vers le nord. En extension de ce système, des pluies et ondées discontinues se produisent aussi sur l’ensemble du Massif-Central et jusqu’au centre-est mais aussi le long d’un petit axe du Poitou au nord de l’Alsace.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 20:49

Fleuriel (allier). Pour la 2ème fois en 3 jours, nous avons été grélé. Ce coup-ci les grêlons ne faisaient "que" 1 cm de Diam. mais tout a blanchi. 17mm en 10mn ou 1/4h. Une coulée de boue et de grêle de 10 à 15cms d'épaisseur a dévalé un pan de colline entre Chareil et Montord tout près d'ici, route momentanément coupée en voie de dégagement par les pompiers. Les cultures de ce secteur dévastée!

Suivi météo à 19:30

L'activité orageuse a nettement repris en cette fin de journée près des frontières du nord-est, dans le nord du Massif-Central ainsi que dans le Pays Basque.
Un orage particulièrement fort a touché le sud-est du Haut-Rhin (région des trois frontières), avec des intensités supérieures à 400 mm/h (grêle très fortement probable). Actuellement d'autres orages parfois forts éclatent de l'autre côté du Rhin (près de la Forêt-Noire).
Des cellules orageuses affectent également le Limousin et le nord de l'Auvergne avec un orage costaud observé dans le sud de l'Allier, qui se dirige vers le centre et l'est du département.
Enfin un système multicellulaire se met en place dans le sud de l'Aquitaine avec là aussi des intensités élevées, notamment dans le département des Landes où de fortes intensités sont détectées. Après un "split" (une division en deux d'une cellule orageuse), la cellule qui circule actuellement entre Morcenx et Sabres (40) présente un très fort écho avec probablement de la grêle, tout en progressant "en crabe" par rapport au flux général. D'autres cellules naissent à la limite entre les Pyrénées atlantiques et les Landes, prises dans le flux de Sud Ouest.

Suivi météo à 18:27

Un système orageux assez conséquent se développe et traverse le sud du Haut-Rhin. L'enclume du cumulonimbus arrive au zénith au dessus de la ville de Mulhouse et ça gronde.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 14:28

En matinée et à la mi-journée, le temps est relativement calme mais parfois perturbé. Une perturbation pluvieuse, très localement orageuse, est remontée du golfe du Gascogne et arrose actuellement l'Ile-de-France. Ailleurs dans les terres, quelques averses circulent mais sont inoffensives, sauf sur les Alpes où quelques cellules peuvent être orageuses. Une activité instable est à repérer au large de la Vendée avec quelques impacts de foudre détectés sous un petit amas convectif qui remonte vers le NE, se dirigeant sur la Loire-Atlantique.
Le mercure atteint 20 à 24° en vallée du Rhône et de la Saône, sur le littoral corse, et dans le sud-ouest, sous un ciel globalement peu nuageux, parfois voilé.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 22:44

Ce soir les orages ont quitté le nord-est de la France. Quelques foyers maintenant faiblement actifs persistent sur le nord de l’Isère tandis qu’une cellule à repris naissance sur le Cantal. Elle a pour origine des remontés pluvio-instables qui se mettent en place des côtes Aquitaines au Massif-Central. Mais excepté cette cellule ces remontés sont pour le moment plutôt faibles et discontinues

Suivi météo à 17:31

En cette fin d'après-midi, un système multicellulaire traverse le nord-est, il traverse actuellement l'Alsace et notamment la plaine centrale. De petites cellules naissent également entre l'est mosellan et la partie nord du Bas-Rhin. D'autres cellules assez virulentes mais isolées se sont à nouveau formées sur la Haute-Saône et s'apprêtent à toucher le Territoire de Belfort et le Haut-Rhin. Par ailleurs des cellules orageuses organisées en ligne sont nées dans le Puy de Dôme et se dirigent vers la Loire et le Rhône. Certaines localités du sud-est du Puy de Dôme sont en train d'essuyer d'abondantes précipitations orageuses puisque les cellules se régénèrent par l'arrière. Des chutes de grêle sont probables sous les noyaux les plus intenses.

Suivi météo à 17:29

Météo-France à placé la plupart des départements français en couleur jaune, à l’exception d’une petite bande le long de la Manche et dans le nord-ouest ainsi que l’extrême sud-est.

L’institution dans son bulletin national parle d’une zone pluvieuse et rageuse qui remonte la France en cours de journée du sud-ouest vers le nord-est en cours de journée avec une multiplication des foyers orageux sur ces régions en cours de journée, mais aussi sur les régions au sud de cette zone, de Midi-Pyrénées à la Franche-Comté.

Prévisions du phénomène

Prévision pour la fin de journée du vendredi 8 Mai


A l’heure de la mise en ligne de ce bulletin des orages parfois forts éclatent sur le nord de la Franche-Comté, l’est de la Lorraine et en Alsace. Le risque se maintient jusqu’en première partie de soirée avec localement des chutes de grêle puis il s’estompe rapidement, généralement avant la tombée de la nuit.

Des averses orageuses se déclenchent aussi sur le Massif-Central. Certaines cellules sont fortes. Le risque se maintient jusqu’en soirée avec localement un risque de grêle. Quelques orages peuvent aussi se manifester sur le sud-ouest du Massif-Central avant la tombée de la nuit mais le risque est faible. Quelques cellules ne sont pas impossibles sur le Centre-est en cours de soirée. Le calme revient sur ces régions en cours de nuit.



Prévision pour la journée du samedi 9 Mai

En cours de nuit de vendredi à samedi des précipitations parfois orageuses abordent les côtes Aquitaines. Elles se dirigent le matin vers le Poitou et l’ouest du Limousin puis vers le Centre. En cours de journée c’est au tour du Bassin Parisien d’être concerné puis vers les Ardennes et le Luxembourg l'après-midi. Sous ce système on observe des pluies plus ou moins irrégulières. Sous les averses les plus fortes un orage peut se montrer mais vraisemblablement sans organisation particulière et avec une faible intensité électrique. En revanche les précipitations peuvent y être soutenues.

A l’arrière, notamment de l’Aquitaine au Poitou le temps reste chaotique avec toujours un risque d’ondées qui redeviennent parfois orageuses en fin de journée. Un orage plus fort avec de fortes précipitations, voire un peu de grêle, est possible localement surtout vers l’Aquitaine.

En marge du temps perturbé, du Limousin à la Lorraine le temps est parfois un peu chaotique, plus tardivement en journée sur le nord-est. Des ondées sont probables et des foyers orageux sont possibles, surtout l’après-midi, voire en fin d’après-midi vers le nord-est. Ces orages ne devraient pas s’organiser et rester plus ou moins dispersés. Le risque d’orage fort est faible sur ces régions, sauf cas isolé.

Finalement c’est dans le sud-ouest que les orages devraient se montrer les plus forts. Après l’évacuation des ondées orageuses matinales qui concernaient surtout la partie nord de l’Aquitaine, le temps reste chaotique avec des ondées dispersées. Elles se renforcent l’après-midi avec une évolution orageuse plus franche. Le pic d’intensité s’amorce sur la moitié ouest de la chaîne pyrénéenne en seconde partie d’après-midi et cette zone s’étend vers l’ensemble des Pyrénées Atlantique puis les Landes en fin d’après-midi et soirée. Les orages pourront y êtres violents avec de probables structurations de méso-échelle, un risque de grêle significatif, de fortes pluies et de rafales de vent. L’activité électrique pourra être forte. Sur les autres départements aquitains, en fin d’après-midi et soirée, le risque d’orages forts est aussi présent mais plus localisé. Sur les départements limitrophes de la région Midi-Pyrénées le risque parait être plus épars mais non exclu, les zones proches du relief paraissant être plus concernées.

Par évolution diurne des foyers orageux isolés sont probables sur les Alpes. Ils ne devraient pas montrer de violences particulières.


Voici une carte qui synthétise le risque orageux pour cette journée de samedi :



Zone I : A partir de la seconde partie d’après-midi, risque important d’orage fort avec violentes précipitations et possibilité de chute de grêle et de rafales de vent. Des systèmes de méso-échelles sont probables.

Zone II : Risque plus limité d’orage fort avec possibilité de chute de grêle ou de rafales de vent. Quelques systèmes organisés sont possibles.

Zone III : Risque orageux faible à modérée, plutôt sous la forme de précipitations sur tout le flanc nord-ouest de la zone. Ailleurs quelques foyers peuvent être ponctuellement plus forts et plus organisés mais généralement le risque est diffus et dispersé.




Prévision pour la journée du dimanche 10 mai

En partie par évolution des orages de la fin de journée de samedi, en cours de nuit de samedi à dimanche une zone pluvio-orageuse potentiellement active aborde l'Aquitaine, les Charentes et peut-être jusqu'à la Vendée. Les lames d'eau pourraient être localement importantes sous ce système, mais ceci demande encore confirmation. Il remonte vers les régions du Centre et une bonne partie du quart nord-ouest, probablement à l’exception des zones proches de la Manche et de la pointe bretonne. Les foyers orageux, épars en début de journée, pourraient être un peu plus nombreux dans la masse en cours de journée et donner localement de gros cumuls de précipitations.

Ailleurs, sur une vaste zone allant du sud-ouest et des Pyrénées au nord-est et aux Alpes, en cours d’après-midi et surtout en fin de journée, des foyers orageux se développent de façon plutôt anarchique. Ces orages peuvent être localement forts et parfois prendre des structures plus organisés. C’est notamment le cas sur le flanc ouest du Massif-Central, voire jusqu’au sud de la région Centre,  où l’instabilité orageuse y sera probablement plus précoce (parfois dès la matinée) et mieux organisée.

On notera que la situation risque de rester agitée en cours de semaine prochaine.

Le présent bulletin ne doit pas servir à la protection des personnes et des biens. Il n’engage ni la responsabilité du prévisionniste, ni celle d’Infoclimat.

Suivi météo à 16:12

Cette après midi est marquée par une activité orageuse soutenue dans le Nord Est de la France, particulièrement entre la Haute Saône et les Vosges. Le flux est dynamique et les orages circulent à grande vitesse; cependant les précipitations y sont intenses et se font probablement sous forme de grêle. A l'heure actuelle, une série de cellules assez bien alignées s'apprêtent à traverser la région de Géradmer et devraient s'y abattre pendant près d'une heure. D'autres cellules finissent de s'évacuer par l'Allemagne.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 14:22

Actuellement les orages les plus forts concernent le sud de l’Alsace avec une ligne de grain en perte de vitesse suite au passage des Vosges. Précédemment des orages forts ont aussi concernés la Franche-Compté.


Une ligne de précipitations faibles à modérés, parfois pluvio-instables, concerne les régions allant des Cévennes à la Haute-Savoie et au Jura en passant par une bonne partie de la Vallée du Rhône. Elle provient des restes de l’évolution orageuse présente ce matin sur le Massif-Central.

Suivi météo à 10:43

Après l'évacuation en seconde partie de nuit des derniers orages ayant sévi au nord de la Loire vers l'Allemagne et le Bénélux, l'activité électrique reprend déjà en ce milieu de matinée plus au sud, comme prévu.
Des cellules orageuses, pour l'heure de faible intensité, se déplacent rapidement dans un axe SO/NE, et concernent actuellement plusieurs départements, de la Haute-Garonne à la Loire, en passant par le Lot, le Cantal, le nord de l'Aveyron, la Corrèze, l'Allier, et le Puy-de-Dôme où de la grêle a même été reportée à Vollore-Ville.

A l'avant de cette nouvelle pulsion pluvio-orageuse, l'advection d'air chaud par le sud est bien en place, les températures étant déjà bien douces sur le flanc Est du pays, voisines ou supérieures à 20°C de la basse vallée du Rhône à l'Alsace.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 00:06

On trouve en ce début de nuit des orages violents qui balaient les régions du Centre à la Bourgogne, avec des organisations souvent multicellulaires voire supercellulaires, produisant une activité foudre marquée et probablement de gros grêlons sous les noyaux les plus forts.
On note également des cellules plus isolées sur la Picardie, après avoir frôlé la région parisienne, présentant parfois de très forts noyaux de précipitations. Ailleurs, l'activité orageuse a régressé, notamment dans le sud-ouest où seul un axe de pluies discontinues persiste du Tarn et Garonne aux Pyrénées orientales. Egalement des pluies résiduelles du Lyonnais au Jura.

La douceur persiste sur une grande partie de la France avec de 15 à 20°C, hormis sur le Nord-Pas-de-Calais et toute la façade ouest maritime. Douceur humide puisque les points de rosée atteignent 15°C sur le Toulousain, le Centre et le Languedoc.

Suivi météo à 18:51

Sur Fleuriel (à proximité de Chantelle, dans l'Allier), un observateur signale un très violent orage qui a donné de fortes rafales de vent puis de la grêle de 2 à 3 cm de diamètre. Des dégâts sur la végétation sont signalés. D'autre part, une cellule à la propagation "suspecte" (déviante du flux général) a traversé le Sud puis l'Est de la Sarthe, donnant là aussi probablement de la grêle.

Suivi météo à 17:31

Depuis 16h environ, la dégradation orageuse se met en place en deux parties distinctes: la première concerne plus particulièrement l'Anjou et la Touraine, mais aussi l'Allier; la seconde en Midi-Pyrénées, particulièrement dans le sud Aveyron où une puissante cellule orageuse, probablement grêligène, s'est développée très rapidement. Sur l'ensemble du territoire, les températures sont douces en cette fin d'après-midi, puisque l'on relève par exemple 27°C à Brive où dans le sillon rhodanien.

Prévisions du phénomène

Prévision des orages de jeudi 7 après-midi à vendredi 8 mai au lever du jour

Au moment où est rédigé ce bulletin, les premières cellules orageuses se manifestent dans le sud-ouest et le centre-ouest du pays :


Ces cellules, parfois non électriques, sont entourées sur cette carte.

D'ici la fin de l'après-midi, ces cellules orageuses vont devenir plus nombreuses dans le centre-ouest puis d'autres se formeront en Auvergne. Des averses ponctuées de coups de tonnerre devraient aussi se former plus au nord, dans le Centre et en Haute-Normandie, en fin de journée. Dans le sud-ouest, le risque orageux est également bien présent mais peut-être moins fort en raison d'un forçage d'altitude moins évident. En première partie de nuit, les orages s'organiseront plus franchement avec l'arrivée de notre anomalie d'altitude. Les régions les plus touchées seront le nord de l'Auvergne, le sud du Centre et une bonne moitié sud de la Bourgogne. Un système convectif de méso-échelle est fortement susceptible de se former sur ces régions. D'autres orages moins organisés mais localement forts pourront éclater plus au nord jusqu'en Ile-de-France et en Champagne. Dans le même temps, des cellules orageuses continueront à affecter le sud-ouest de manière disparate mais la tendance orageuse s'essoufflera sensiblement, sauf près des Pyrénées où de forts orages sont susceptibles de se former à nouveau. Des cellules isolées ne sont pas non plus à exclure sur le reste du Massif-Central, jusque dans la vallée de la Saône. Les orages les plus forts pourront s'accompagner de fortes averses, parfois de chutes de grêle, mais aussi de forte voire très fortes rafales de vent, notamment à l'avant des zones de précipitation intense.

En seconde partie de nuit prochaine, le probable système multicellulaire poursuivra sa route vers l'est et le nord et touchera la Franche-Comté, mais aussi et surtout le nord de la Bourgogne et la Lorraine, avant de traverser l'Alsace en fin de nuit. Les cumuls pluviométriques pourront s'avérer importants sous cette zone orageuse, tandis que l'activité électrique pourrait être modérée voire temporairement forte. Plus au sud, entre l'est du Massif-Central et le nord des Alpes en passant par le lyonnais, des averses mêlées d'orages pourront se produire, mais sans grande envergure par rapport à ceux qui intéresseront les régions plus au nord. Enfin dans le sud-ouest, une reprise de l'activité orageuse est probable en seconde partie de nuit, notamment dans l'intérieur jusqu'aux contreforts ouest du Massif-Central. Sur ces régions, de fortes averses sont possibles d'ici la fin de la nuit.

Pour résumer de manière simple la prévision des orages de ce jeudi et de la nuit prochaine, la carte ci-dessous présente grossièrement les zones soumises au risque orageux.


Zone I : risque important d'orages parfois forts et de précipitations abondantes avec structuration possible en système convectif de méso-échelle, possibilité de chutes de grêle, notamment dans l'ouest et le sud de la zone, ainsi que de fortes à très fortes rafales de vent. Activité électrique pouvant être marquée.

Zone II : risque important d'orages souvent locaux mais potentiellement forts avec de fortes averses, grêle possible.

Zone III : risque modéré ou faible d'orages, souvent isolés, aux conséquences généralement peu significatives.

Mais attention, cette prévision reste celle émise par un prévisionniste et ne présente pas de certitudes. Des « surprises » peuvent, comme toujours, survenir, et ce qui fait le « charme » des orages pour les passionnés de météo...


Prévision des orages pour la journée du vendredi 8 mai

Vendredi matin, l'activité orageuse débutée en fin de nuit dans le sud-ouest se propagera déjà au Massif-Central. Des pluies parfois conséquentes, mêlées d'orages, se déclencheront alors sur une bonne partie du Massif-Central. Pendant ce temps, les restes du système nocturne précédent intéresseront encore le quart nord-est. Dès la fin de la matinée, les orages reprendront de la vigueur et se généraliseront très rapidement à un axe qui s'étirera du nord de Midi-Pyrénées (Lot, Aveyron et dans une moindre mesure le Tarn et le Tarn-et-Garonne) à l'ensemble du Massif-Central et jusqu'au sud de la Bourgogne, en Alsace et en Franche-Comté. L'après-midi de vendredi sera marquée par une forte activité orageuse sur cette zone, avec des orages particulièrement puissants dans le Massif-Central (jusqu'aux Cévennes), ainsi qu'en sud Bourgogne et en Franche-Comté. Le Rhône, l'Ain et la Savoie pourront également être exposés au risque orageux, mais dans un moindre mesure. Dans les régions les plus exposées, les orages pourront produire d'intenses averses de pluie successives, localement des chutes de grêle, ainsi que de fortes à très fortes rafales de vent, pouvant dépasser 80 à 90 km/h sous les cellules les plus intenses. De plus, l'activité kéraunique devrait être élevée sous ces orages. L'activité orageuse s'estompera progressivement en soirée sur le Massif-Central, alors qu'elle restera modérée du val de Saône au Jura et au sud de l'Alsace. En cours de nuit suivante, les orages et les pluies s'évacueront complètement vers la Suisse et le sud de l'Allemagne.

En parallèle, quelques averses et orages plus isolés ne sont pas à exclure ailleurs dans le sud-ouest, ainsi que dans les Alpes. En revanche une nouvelle zone de précipitations orageuses marquées abordera l'Aquitaine en première partie de nuit puis la région Poitou-Charentes en seconde partie de nuit. Néanmoins les orages qui seront noyés dans la masse ne présenteront pas de menace particulière, mais les quantités d'eau attendues ne sont pas négligeables.

Notons qu'en vallée du Rhône, jusqu'au sud de Lyon/nord Isère, le vent de sud devrait assécher la masse d'air et par conséquent limiter voire exclure le risque orageux pour ce vendredi.

Pour résumer le risque orageux, nous vous proposons également la carte ci-dessous pour visualiser de manière simple et rapide les zones exposées au risque :


Zone I : risque important d'orages parfois forts et de précipitations abondantes sous forme d'averses successives, possibilité de chutes de grêle, ainsi que de fortes à très fortes rafales de vent. Activité électrique pouvant être marquée.

Zone II : risque plus marginal d'orages, structure souvent isolée (monocellulaires) ; faible risque de chutes de grêle et de fortes rafales de vent.

Le présent bulletin ne doit pas servir à la protection des personnes et des biens. Il n’engage ni la responsabilité du prévisionniste, ni celle d’Infoclimat.

Suivi météo à 16:10

A 16h, Météo France place en vigilance jaune une grande partie du territoire, à l'exception des côtes de la Manche, de l'Aquitaine et de PACA.

Les bulletins spéciaux sont strictement informatifs, et ne se substituent en aucun cas aux vigilances météorologiques de Météo-France que nous vous invitons à consulter (chaque mise à jour de la carte de vigilance est signalée dans le suivi en temps réel). De fait, l'émission des bulletins spéciaux est indépendante des niveaux de vigilance retenus par Météo-France.
Les bulletins spéciaux ne doivent pas être utilisés pour la protection des biens et des personnes. Ils sont rédigés selon la disponibilité des responsables d'Infoclimat, et ne peuvent ainsi pas être systématiquement assurés. Merci de votre compréhension.


L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑