• Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.13h00, 7.6°C
    93%, 1005.9hPa
    Vent de direction SO19 km/h (raf. 33)

Bulletin spécial N°197

CarteOrages
Consulter l'analyse et le résumé    

Problèmes pour lire ce bulletin ? Cliquez ici   •   Cliquez ici pour ajouter les bulletins spéciaux en direct sur votre site !

Fermer

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 21:02

Les orages se sont montrés parfois violents en fin d'après midi sur le Var ou les Alpes-de-Haute-Provence (33 mm relevés par la StatIC de Manosque), mais aussi des Cévennes gardoises à la région stéphanoise. L'intérieur et la côte orientales de la Corse ont également eu à subir des orages forts, accompagnés de vent jusqu'à 100 km/h à Solenzara.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 14:57

La convection commence à prendre un peu d’ampleur dans le sud-est avec la naissance de foyers orageux, principalement dans les Bouches-du-Rhône, le Var et les Alpes-de-Haute-Provence. Ces orages restent modérés mais présentent parfois de fortes intensités pluvieuses en ayant un déplacement assez lent. Par ailleurs, un peu de grêle a été signalé dans les Bouches-du-Rhône. L’intérieur de la Corse est aussi concerné par de multiples averses parfois orageuses. Pour finir quelques cellules, elles aussi orageuses, ont pris naissance sur les sommets des Pyrénées Orientales.

Suivi météo à 09:27

Dans la soirée de mardi, le système pluvio-orageux , avec des orages ponctuellement violents, a évolué comme la veille en un système fortement précipitant en ce décalant vers les départements du Centre Est, apportant localement des lames d'eau de 20 à 30 mm. Sur l'épisode de 48h, on relève parfois jusqu'à 90 mm: Météo France relève ainsi 83 mm à St Pierre de Chartreuse (38) ou bien encore 74 mm à Voiron (38). La station du Puy-Loudes (43) mesurait ce matin à 6hUTC 41.8 mm sur les dernières 24 heures.
 
Ce mercredi matin, la situation est calme, et seule une ligne orageuse tangente la côte orientale de la Corse.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 19:57

L'axe orageux s'est considérablement affaissé, mais continue d'arroser la Lozère, la Haute Loire et la Loire. A l'avant, sur l'Ardèche et la Drôme, de puissantes cellules préfrontales se sont organisées notamment dans la vallée du Rhône, et remontent vers le Nord/Nord Est. Quelques amas orageux continuent de concerner également la région de Foix, tandis qu'une petite ligne court de Langre à Epinal et progresse lentement vers l'Est.

Suivi météo à 17:32

En cette fin d'après midi, la situation s'est subitement dégradée de l'Aude à la Lozère en passant par le Tarn. Une puissante ligne orageuse assez peu mobile s'est en effet mise en place sur ces départements, donnant localement jusqu'à 50 mm dans la dernière heure, comme l'indiquent des observateurs de Lagarrigue et de Castres (81), et provoquant localement des inondations de voies de circulation. Cette ligne progresse lentement vers l'Est. Dans le même temps, il pleut fortement sur Grenoble depuis une grosse heure avec une faible activité orageuse.

Suivi météo à 16:16

L’activité orageuse s’intensifie durant l’après-midi mais reste pour l'heure bien plus modérée qu'hier. On retrouve actuellement un axe qui s’étend de l’intérieur de l’Aude jusqu’au Cantal, la Corrèze et la partie sud du Puy-de-Dôme avec des orages plus forts que ceux qui se sont manifestés depuis ce matin. Ces orages se décalent vers l’est. A l’arrière de ces orages, de l’Allier de du Puy-de-Dôme jusqu’aux Pyrénées Occidentales, il s’agit de pluies faibles à modérées, parfois discontinues. Quelques coups de tonnerre sont possibles dans la masse, notamment au sud de la Garonne où ces pluies ont un caractère plus convectif. De multiples foyers orageux sont nés sur les Alpes et le Jura mais ils restent généralement d'intensité faible à modérée.

Quelques averses sont aussi présentes près des frontières de la Moselle aux Ardennes ainsi qu’en Alsace. Elles peuvent prendre temporairement un caractère orageux, mais actuellement l’activité orageuse est plutôt présente de l’autre côté des frontières.

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 13:35

Le système présent ce matin sur le sud du Massif-Central s’est décalé vers l’est et le nord-est et touche actuellement une large zone autour de Lyon qui couvre notamment tout le département du Rhône. Il s’agit de pluies modérées à soutenues avec des surintensifications convectives qui lâchent parfois quelques coups de tonnerre. A l’avant quelques cellules, pour l’instant plutôt faibles, naissent sur le département de l’Isère. A l’arrière de nouvelles cellules, parfois orageuses et avec une forte activité pluvieuse, se forment de la Dordogne au nord du Cantal et de la Haute-Loire. Cette activité instable se prolonge à l’intérieur de l’Aquitaine qui est concernée par une ligne pluvio-instable qui devrait bientôt commencer à toucher l’ouest de Midi-Pyrénées. Dans cette ligne l’activité électrique est plutôt limitée, excepté donc en Dordogne, mais aussi quelques cellules qui remontent d’Espagne sur les Pyrénées Occidentales.

Sur le reste de Midi-Pyrénées jusqu’au Languedoc-Roussillon l’activité pluvieuse est faible et très dispersée. En revanche, à la faveur du réchauffement diurne, la convection commence à aller jusqu’à l’averse dans les Alpes, ce qui n’est pas encore le cas en Corse. On peut aussi noter le thermomètre qui atteint et dépasse les 30°C à l’est du Rhône dans le Midi-méditerranéen et en Corse.

Suivi météo à 11:26

Dans son bulletin national de mardi Météo-France parle d’une activité pluvieuse et orageuse qui va persister toute la journée des Pyrénées aux régions de l’est. Il y est attendu des cumuls de pluies parfois importants qui vont s’ajouter, le cas échéant, aux quantités d’eau déjà tombées précédemment. L’institution insiste aussi sur le risque d’orage fort produisant ces précipitations avec bourrasques de vent, le terme de « prudence » est évoqué dans le bulletin national. En cours de journée il  est aussi attendu des orages sur les Alpes jusqu’en Provence et le relief Corse.

Suivi météo à 11:04

La situation est actuellement beaucoup plus calme qu’hier soir et pendant la nuit. Les orages ont évacué les régions allant du nord du Massif-Central au nord-est. Ils concernent actuellement le sud du Massif-Central (Cantal, Lozère, Haute-Loire et régions limitrophes). Il s’agit d’un système multicellulaire très peu organisé mais qui continue à remplir abondamment les pluviomètres sous les zones les plus actives.

Des pluies discontinues faibles à modérées mais temporairement orageuses sont observées depuis ce matin sur le Languedoc mais actuellement l’activité orageuse s’est endormie. Des averses concernent l’Aquitaine et des foyers orageux faiblement actifs remontent sur le Pays-Basques.

Suivi météo à 10:12

La nuit a été agitée dans le Centre Est, en particulier dans l'Ain, le Nord Isère et l'Ouest des Savoies. Les observations font état ce matin de fortes intensités électriques, de grêle et localement de forts cumuls de pluies, de 30 à 50 mm. Ce matin, l'activité orageuse a déjà repris, en particulier sur le Massif Central et dans l'Ouest de l'Hérault. A noter que Kéraunos revient sur l'épisode diluvien observé hier soir dans le Livradois, avec 152 mm à Chalmazel (42), 135 mm à Ambert (63), 115 mm à St Anthème (63) et 104 mm au Col du Béal (63) tombés en quelques heures seulement.

Pour illustrer l'activité électrique, voici par exemple une photo prise par Matthias Gonzalez dans l'Isère :

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 00:23

Carte Vigicrues

 Actualisation de la carte Vigicrues.

Source : http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr

Suivi météo à 23:57

Une cellule petite mais très active s'est rapidement formée sur l'ouest du Haut-Rhin et touche le Sud de Colmar avec une activité électrique intense de l'ordre de 40 éclairs/minute d'après nos observateurs. Dans le même temps, l'activité diminue à peine sur l'Ain, le Nord Isère et l'Ouest des Savoies, avec toujours des pluies et un foudroiement soutenus. Une ligne active s'est organisée à la limite entre la Dordogne et la Corrèze, tandis que des cellules plus modestes sont nées dans l'Aveyron, l'Ouest de l'Hérault, les Landes et le Gers.

Suivi météo à 23:16

La carte foudre Météocentre/Infoclimat donne une très bonne idée des zones concernées par les forts orages de ces trois dernières heures:

Suivi météo à 22:24

Alors que des orages continuent de concerner la région d'Ambert où l'on relevait 128.5 mm à 22h et celle de Chalmazel où l'on relève désormais 146.7 mm, les orages sont particulièrement violents sur l'Est de l'Ain mais aussi désormais dans le couloir rhodanien dans la région de Vienne et le sud de l'agglomération lyonnaise. Le foudroiement est également important dans la région de Toulouse et Albi, ou bien encore dans l'Est parisien.

Suivi météo à 21:54

Alors que la situation semble se calmer sur le Livadrois et le Forez, elle dégénère désormais sur l'Ain à l'Est de Bourg en Bresse dans la région de Nantua. Nos observateurs locaux font état d'une très forte activité électrique combinée à de violentes intensités pluviomètriques.

Suivi météo à 20:55

Les cumuls deviennent critique sur le Forez, puisque Météo France relève désormais plus de 130 mm à Chalmazel et pratiquement 120 mm à Ambert. La réactivation sur place se poursuit toujours dans le même secteur, tandis que les orages qui ont traversé la région d'Aurillac continuent leur progression vers le NE, toujours sur une même ligne.

Suivi météo à 20:08

Les orages sont très puissants et peu mobiles dans le Livradois Forez (SE Puy de Dôme et Ouest Loire) : la station de Chalmazel relève un cumul approchant les 100 mm en 2 heures. Risques d'inondations éclairs locales dans ces secteurs de montagne sous cette ligne quasi stationnaire sans cesse réalimentée par sa pointe Sud-Ouest.

Le secteur d'Ambert subit également de violentes précipitations :
Il est ainsi tombé 82,4mm en 1 heure entre 18h36 et 19h36 ! dont 68,8 mm en 1/2 heure entre 19h et 19h30 ce qui donne une intensité sur une demi-heure de 137,6 mm/h.

L'extrême Nord de la Haute Loire commence à être concerné également.

 

D'autres fortes orages abordent le Sud-Ouest du Cantal tandis que de nombreuses cellules parfois violentes concernent le Nord de la Loire, la Saône et Loire et la région parisienne.

 

 

Suivi météo à 18:33

Le système orageux nordique poursuit son bonhomme de chemin vers l'est, et touche actuellement les départements du sud-est de l'Ile-de-France (Seine-et-Marne et Essone essentiellement).
Des cellules orageuses isolées mais assez électriques font leur apparition sur l'ouest de la Bourgogne, mais c'est surtout sur le nord-est du Massif-Central que les orages sont les plus virulents. Le Livradois, le Forez , l'est de l'Allier ainsi que le Morvan sont soumis à de puissantes cellules qui s'organisent et qui se manifestent sous la forme de puissantes averses, probablement des chutes de grêle dans certains secteurs, mais aussi d'une forte activité électrique. Le système orageux qui s'organise est à surveiller de près.
Enfin des orages noyés dans une masse pluvieuse irrégulière continuent à éclater dans le sud-ouest du pays (des Hautes-Pyrénées à la Corrèze notamment), ainsi que dans le Roussillon. Des orages isolés éclatent également entre le Vercors et le Trièves (Isère) ainsi que dans le Vaucluse et les Alpes de Haute Provence.

Suivi météo à 17:04


L’axe orageux le plus actif se situe maintenant sur le sud-ouest du Bassin-Parisien avec une ligne d’orages modérés sur l’est de l’Eure-et-Loir et les Yvelines et qui progresse doucement vers l’est en atteignant dans les prochaines minutes le Loiret, l’Essonne et, de façon un peu atténuée, Paris. Ce système se perd en Picardie sous forme de pluies faibles.

D’autres orages se forment sur les Monts du Forez (plutôt costauds) et au nord de Lyon (plus faibles). L’intérieur du Roussillon est aussi touché par des orages assez actifs.

Une vaste zone d’ondées s’étend des Pyrénées Centrales jusqu’au Centre et à l’extrême ouest de la Bourgogne. Ces ondées sont parfois mêlées d’un coup de tonnerre, notamment en Bourgogne et surtout au sud du Gers où des cellule plus fortes se développent.

Pour finir ce panorama de la situation en cette fin d’après-midi, on signale simplement quelques orages dans le sud des Alpes et en Corse. On note aussi les températures très élevées qui atteignent ou dépassent les 30°C de la Méditerranée au nord-est (par exemple 35°C à Colmar en Alsace).

Prévisions du phénomène

Carte de vigilance - Météo-France

 Actualisation de la carte de vigilance par Météo-France.

Source : http://www.meteofrance.com

Suivi météo à 13:36

Alors que le système a dégénéré en arrivant dans l’Orne, les cellules convectives qui se régénéraient à l’arrière, notamment sur l’Anjou, se sont réorganisées sous la forme d’une ligne orageuse marquée. Elles se situent actuellement du sud d’Angers aux régions comprises entre Le Mans et Alençon. Une autre, actuellement un peu moins active mais en développement, s’étend du nord de la Touraine à Evreux.

D’autres averses orageuses moins fortes concernent le nord du Massif-Central dans la région de Montluçon. Partout ailleurs, en remontant du Lyonnais vers la Bourgogne le Bassin Parisien et le nord il s’agit d’ondées généralement peu actives. D’autres ondées plus dispersées concernent le centre-ouest jusqu’au sud-ouest. Et d’autres dispersées sur le reste de Massif-Central jusqu’au Roussillon
On note par ailleurs que les 30°C sont atteints voir dépassés de la Provence à la Vallée du Rhône jusqu’au sud de l’Alsace.

Suivi météo à 11:11

Actuellement le système multicellulaire actif qui se situe sur les Pays-de-la-Loire évolue en système pluvio-orageux en remontant vers la Basse-Normandie. Les cellules orageuses les plus violentes concernent le département du Maine-et-Loire. Partout ailleurs, du Massif-Central à la Normandie on observe des ondées, souvent déclenchée à l’étage moyen et parfois accompagné de quelques coups de tonnerre. Elles gagnent vers l’ouest de la bourgogne, le Bassin Parisien et le nord.

Prévisions du phénomène


Les orages qui s’organisent ce matin sur le centre-ouest et l’intérieur du quart nord-ouest restent d’une intensité généralement faible à modérée, parfois plus forte. En effet, un système plus actif s’est formé sur les Pays-de la Loire avec des orages parfois plus marqués et de fortes intensités pluvieuses. Partout ailleurs du sud-ouest et de l’ouest du Massif-Central à la Normandie on observe beaucoup d’ondées, parfois ponctuées de quelques coups de tonnerre, essentiellement avec de l’instabilité qui prend à l’étage moyen. Toute cette instabilité remonte progressivement en cours de journée vers le nord et les frontières Belges en passant par le Bassin Parisien jusqu’au nord-ouest du Massif-Central et Midi-Pyrénées. Sur toutes ces régions dès la mi-journée et en cours d’après-midi le risque orageux se renforce avec des averses parfois fortes et quelques grêlons, et parfois de belles intensités électriques.

En fin d’après-midi et soirée le risque orageux gagne vers l’est, de Midi-Pyrénées au Massif-Central et au Jura et jusqu’en Lorraine et aux Ardennes. Excepté sur le relief du Massif-Central, les averses deviennent plus dispersées, voire isolées, mais les orages sont ponctuellement violents. C’est particulièrement le cas du Nord-est du Massif-Central au Val de Saône et au Dijonnais jusqu’au sud du Jura. Sur ces régions le risque de structure organisée est plus présent que sur les autres régions avec un risque de grêle et de très fortes intensités pluvieuses et électriques plus élevés qu’ailleurs. Sur les autres régions de la zone le risque d’orage violent existe aussi de façon isolée mais il est moins présent. Les orages éclatent aussi sur les Alpes mais, entre ces deux zones, le risque semble exclu en vallée du Rhône, sauf peut-être en remontant vers le Lyonnais en soirée. En revanche le vent de sud se renforcera en journée avec des rafales dépassant souvent les 50 km/h  l’après-midi.

En soiré et début de nuit les orages risquent de se généraliser du nord-est du Massif-Central au Vosges et au Jura et le risque d’orages dispersés gagne progressivement l’Alsace. Avec la généralisation des orages leur intensité baisse mais ils risquent d’évoluer en système pluvio-instable jusqu’à une partie de la Lorraine avec des cumuls assez irréguliers mais localement abondants au cours de la nuit. Parallèlement en soirée et première partie de nuit des remontées pluvio-instables s’organisent aussi par le sud de la l’Aquitaine et gagnent l’essentiel du Massif-Central en cours de nuit. Là aussi les orages noyés dans la masse sont généralement faibles, éventuellement modérés pour certains d’entre eux, mais les cumuls pluviométriques sont parfois importants quoique irréguliers. On peut tabler en moyenne sur du 10 à 20 mm, mais des cumuls supérieurs à 50 mm sont envisageables sous les foyers les plus marqués.

Mardi matin on retrouve cet axe pluvio-instable du sud-ouest au nord-est. Certaines zones sont probablement plus actives que d’autres. Les orages sont probablement dispersés et plutôt réservés au sud du système. En cours de journée le système se décale progressivement vers le sud. Les orages qui éclatent en cours de journée à l’avant de la zone pluvieuse, du Languedoc-Roussillon (y compris les plaines) au sud du Massif-Central, une partie des Alpes et jusqu’en Provence l’après-midi sont parfois forts avec localement des cumuls importants. Les régions du Massif-Central aux Vosges et au centre-est ne sont pas épargnées par la pluie avec des lames d’eau qui deviennent parfois conséquentes mais toujours probablement assez irrégulières en fonctions des zones actives. En cours de journée de mardi l’activité baisse d’abord sur le sud-ouest puis le nord-est et seulement en soirée et nuit de mardi à mercredi sur les autres régions. Les averses pouvant parfois perdurer toute la nuit, notamment sur la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Mercredi l’instabilité régresse vers la région PACA mais reste encore parfois marquée l’après-midi de l’intérieur de la Provence aux Alpes-Maritimes et les Alpes-de-Haute-Provence mais aussi en Corse.


Le présent bulletin ne doit pas servir à la protection des personnes et des biens. Il n’engage ni la responsabilité du prévisionniste, ni celle d’Infoclimat.

Prévisions météo du phénomène

Mis à jour le lundi 24 août 2009 à 11:05
Les orages qui s’organisent ce matin sur le centre-ouest et l’intérieur du quart nord-ouest restent d’une intensité généralement faible à modérée, parfois plus forte. En effet, un système plus actif s’est formé sur les Pays-de la Loire avec des orages parfois plus marqués et de fortes intensités pluvieuses. Partout ailleurs du sud-ouest et de l’ouest du Massif-Central à la Normandie on observe beaucoup d’ondées, parfois ponctuées de quelques coups de tonnerre, essentiellement avec de l’instabilité qui prend à l’étage moyen. Toute cette instabilité remonte progressivement en cours de journée vers le nord et les frontières Belges en passant par le Bassin Parisien jusqu’au nord-ouest du Massif-Central et Midi-Pyrénées. Sur toutes ces régions dès la mi-journée et en cours d’après-midi le risque orageux se renforce avec des averses parfois fortes et quelques grêlons, et parfois de belles intensités électriques.

En fin d’après-midi et soirée le risque orageux gagne vers l’est, de Midi-Pyrénées au Massif-Central et au Jura et jusqu’en Lorraine et aux Ardennes. Excepté sur le relief du Massif-Central, les averses deviennent plus dispersées, voire isolées, mais les orages sont ponctuellement violents. C’est particulièrement le cas du Nord-est du Massif-Central au Val de Saône et au Dijonnais jusqu’au sud du Jura. Sur ces régions le risque de structure organisée est plus présent que sur les autres régions avec un risque de grêle et de très fortes intensités pluvieuses et électriques plus élevés qu’ailleurs. Sur les autres régions de la zone le risque d’orage violent existe aussi de façon isolée mais il est moins présent. Les orages éclatent aussi sur les Alpes mais, entre ces deux zones, le risque semble exclu en vallée du Rhône, sauf peut-être en remontant vers le Lyonnais en soirée. En revanche le vent de sud se renforcera en journée avec des rafales dépassant souvent les 50 km/h  l’après-midi.

En soiré et début de nuit les orages risquent de se généraliser du nord-est du Massif-Central au Vosges et au Jura et le risque d’orages dispersés gagne progressivement l’Alsace. Avec la généralisation des orages leur intensité baisse mais ils risquent d’évoluer en système pluvio-instable jusqu’à une partie de la Lorraine avec des cumuls assez irréguliers mais localement abondants au cours de la nuit. Parallèlement en soirée et première partie de nuit des remontées pluvio-instables s’organisent aussi par le sud de la l’Aquitaine et gagnent l’essentiel du Massif-Central en cours de nuit. Là aussi les orages noyés dans la masse sont généralement faibles, éventuellement modérés pour certains d’entre eux, mais les cumuls pluviométriques sont parfois importants quoique irréguliers. On peut tabler en moyenne sur du 10 à 20 mm, mais des cumuls supérieurs à 50 mm sont envisageables sous les foyers les plus marqués.

Mardi matin on retrouve cet axe pluvio-instable du sud-ouest au nord-est. Certaines zones sont probablement plus actives que d’autres. Les orages sont probablement dispersés et plutôt réservés au sud du système. En cours de journée le système se décale progressivement vers le sud. Les orages qui éclatent en cours de journée à l’avant de la zone pluvieuse, du Languedoc-Roussillon (y compris les plaines) au sud du Massif-Central, une partie des Alpes et jusqu’en Provence l’après-midi sont parfois forts avec localement des cumuls importants. Les régions du Massif-Central aux Vosges et au centre-est ne sont pas épargnées par la pluie avec des lames d’eau qui deviennent parfois conséquentes mais toujours probablement assez irrégulières en fonctions des zones actives. En cours de journée de mardi l’activité baisse d’abord sur le sud-ouest puis le nord-est et seulement en soirée et nuit de mardi à mercredi sur les autres régions. Les averses pouvant parfois perdurer toute la nuit, notamment sur la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Mercredi l’instabilité régresse vers la région PACA mais reste encore parfois marquée l’après-midi de l’intérieur de la Provence aux Alpes-Maritimes et les Alpes-de-Haute-Provence mais aussi en Corse.


Le présent bulletin ne doit pas servir à la protection des personnes et des biens. Il n’engage ni la responsabilité du prévisionniste, ni celle d’Infoclimat.

Suivi météo à 11:02

Dans son bulletin national Météo-France parle d’une activité orageuse qui s'intensifie l’après-midi du Sud-ouest au Massif central à la Bourgogne et à la Champagne-Ardenne. Mais l’institution attend le plus gros de la perturbation le soir en première parie de nuit du sud-ouest au Massif-Central et au nord-est avec des pluies orageuses marquées et un risque d’orages localement violents avec de la grêle et des cumuls importants.

Les bulletins spéciaux sont strictement informatifs, et ne se substituent en aucun cas aux vigilances météorologiques de Météo-France que nous vous invitons à consulter (chaque mise à jour de la carte de vigilance est signalée dans le suivi en temps réel). De fait, l'émission des bulletins spéciaux est indépendante des niveaux de vigilance retenus par Météo-France.
Les bulletins spéciaux ne doivent pas être utilisés pour la protection des biens et des personnes. Ils sont rédigés selon la disponibilité des responsables d'Infoclimat, et ne peuvent ainsi pas être systématiquement assurés. Merci de votre compréhension.


L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑