connexion

  • Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.13h00, 22.8°C
    42%, 1011.8hPa
    Vent de direction SO11 km/h (raf. 18)
Existe-t-il ailleurs un site de passionnés vous offrant autant de choses, gratuitement et sans pub ?
Soutenez Infoclimat, adhérez à l'Association pour 2020Cliquez ici pour lire notre message

Bulletin spécial N°350 • …pisode de chaleur intense

CarteChaleur / canicule
Consulter l'analyse et le résumé    

Problèmes pour lire ce bulletin ? Cliquez ici   •   Cliquez ici pour ajouter les bulletins spéciaux en direct sur votre site !

Fermer

Prévisions du phénomène

2020/08/13-1610|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h10 :

    Épisode caniculaire débuté le vendredi 7 août, durable, sur une grande partie de la France, marqué par des nuits particulièrement chaudes.
    Néant.
    En cette fin de nuit les températures sont encore d'un niveau élevé généralement comprises entre 18 et 22°C parfois plus dans les départements encore concernés par la canicule. Des orages encore bien actifs sont présents sur le nord du Pays.
    Canicule: * L'épisode caniculaire s'est prolongé hier mercredi sur le nord et l'est du pays tandis que les températures ont commencé à baisser par l'ouest en liaison avec la dégradation orageuse active et étendue. Aujourd'hui jeudi, la baisse des températures se généralise à l'ensemble du territoire. La canicule prendra fin vendredi en toutes régions. Cet épisode aura été caractérisé par des nuits très chaudes. Cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, toutefois derrière les canicules historiques de 2003 et 2006, en termes de durée notamment. * Vigilance jaune pour le paramètre "orages": De nombreux départements restent placés en vigilance jaune, ce qui signifie que des orages très ponctuellement forts y sont encore possibles: ceux-ci pourront s?accompagner localement de grêle, de fortes pluies, de violentes bourrasques ainsi que de nombreuses décharges de foudre. Il convient donc d'y rester attentif. Dans le nord-ouest du Pays en particulier, les cumuls de précipitations s'annoncent conséquents.
    Fin de l'épisode caniculaire de niveau orange.Maintien d'une situation pluvio-orageuse sur une grande partie du pays .

    Suivi météo à 10:51

    Après les orages de fin de journée et de la nuit qui sont devenus plus nombreux avec un minimum dépressionnaire centré sur la Bretagne, la baisse des températures commence à s'amorcer et les nuits deviennent plus respirables dans une majorité de régions, cependant elles sont encore restées souvent tropicales près de la Médietterannée et dans un large quart Nord-Est qui sera encore soumis aux fortes chaleurs pour cette journée .

    La station Infoclimat de Marseille-Corniche(13) a relevé au moins chaud de la nuit 26.4°C, 23.3°C à la station Météo-France de Lyon-St-Exupéry(69), 23.2°C à la station Infoclimat de Mulhouse(68), 21.8°C à la station Météo-France de Roissy-CDG(95), 20.8°C à la station Infoclimat de Chamant(60) et 20.6°C à celle de Sorcy-Bauthémont(20.6°) et 20.5°C à la station Météo-France de Dunkerque(59)

    Les orages de la veille ont parfois été violents avec de fortes précipitations avec parfois de la grêle et de violentes rafales notamment en Normandie, la ville de Caen ayant été particulièrement touchée, l'aspect de cet orage avec le nuage mur étant impressionnant sur Carpiquet(14) avant donc de toucher l'agglomération Caennaise comme le le montre cette photo d'Alan50 de la rubrique Photolive

    Orages du Sud-Ouest qui ont gagné aussi dans la nuit la côte méditerranéenne comme le montre cette photolive de Néant27 à La Grande-Motte(34)

    Prévisions du phénomène

    2020/08/13-0606|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 06h06 :

      Situation fortement orageuse d'été, nécessitant une vigilance particulière dans la mesure où il existe un risque notable d'occurrence de phénomènes violents. Épisode caniculaire débuté le vendredi 7 août, durable, sur une grande partie de la France, marqué par des nuits particulièrement chaudes.
      Fin de vigilance orange "orages" sur les derniers départements du centre du Pays concernés par cette vigilance orange.
      Il reste encore quelques orages encore isolément forts en région parisienne, dans le Gard, en Loire-Atlantique et sur l'extrême nord du Pays.
      Canicule: * L'épisode caniculaire s'est prolongé hier mercredi sur le nord et l'est du pays tandis que les températures ont commencé à baisser par l'ouest en liaison avec la dégradation orageuse étendue. Aujourd'hui jeudi, la baisse des températures se généralise à l'ensemble du territoire. La canicule prendra fin vendredi en toutes régions. Cet épisode aura été caractérisé par des nuits très chaudes. Cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, toutefois derrière les canicules historiques de 2003 et 2006, en termes de durée notamment. * Vigilance jaune pour le paramètre "orages": De nombreux départements restent placés en vigilance jaune, ce qui signifie que des orages très ponctuellement forts y sont encore possibles: ceux-ci pourront s?accompagner localement de grêle, de fortes pluies, de violentes bourrasques ainsi que de nombreuses décharges de foudre. Il convient donc d'y rester attentif. Aujourd'hui jeudi, les orages concerneront encore une grande partie du pays, apportant des cumuls de pluie parfois conséquents.
      Canicule durable avec des températures nocturnes restant encore élevées. Orages ponctuellement forts encore possibles aujourd'hui.

      Prévisions du phénomène

      2020/08/13-0406|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 04h06 :
      • Départements passant de la vigilance orange orage, chaleur/canicule à la vigilance orange chaleur/canicule : Loiret (45), Eure-et-Loir (28), Cher (18).

      Situation fortement orageuse d'été, nécessitant une vigilance particulière dans la mesure où il existe un risque notable d'occurrence de phénomènes violents. Épisode caniculaire débuté le vendredi 7 août, durable, sur une grande partie de la France, marqué par des nuits particulièrement chaudes.
      Les orages deviennent progressivement moins virulents. Fin de vigilance orange "orages" pour 6 départements.
      Il reste quelques orages isolément forts sur le centre du Pays notemment.
      Canicule: * L'épisode caniculaire s'est prolongé hier mercredi sur le nord et l'est du pays tandis que les températures ont commencé à baisser par l'ouest en liaison avec la dégradation orageuse en cours. Aujourd'hui jeudi, la baisse des températures se généralisera à l'ensemble du territoire. La canicule prendra fin vendredi en toutes régions. Cet épisode est caractérisé par des nuits très chaudes. Cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, toutefois derrière les canicules historiques de 2003 et 2006 en termes de durée notamment. * Vigilance orange pour le paramètre "orages": Des orages forts peuvent encore se produire en ce milieu de nuit sur le centre du Pays notamment. De forts cumuls de pluie, des chutes de grêle et de violents rafales de vent sont possibles. * Vigilance jaune pour le paramètre "orages": De nombreux départements restent placés en vigilance jaune, ce qui signifie que des orages très ponctuellement forts y sont encore possibles: ceux-ci pourront s?accompagner localement de grêle, de fortes pluies, de violentes bourrasques ainsi que de nombreuses décharges de foudre. Il convient donc d'y rester attentif. Demain jeudi, les orages concerneront encore une grande partie du pays, apportant des cumuls de pluie parfois conséquents.
      Canicule durable avec des températures nocturnes restant encore élevées.Orages forts très isolément possibles.

      Prévisions du phénomène

      2020/08/13-0055|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 00h55 :
      • Départements passant de la vigilance orange orage, chaleur/canicule à la vigilance orange chaleur/canicule : Somme (80), Aisne (02), Oise (60).

      Situation fortement orageuse d'été, nécessitant une vigilance particulière dans la mesure où il existe un risque notable d'occurrence de phénomènes violents. Épisode caniculaire débuté le vendredi 7 août, durable, sur une grande partie de la France, marqué par des nuits particulièrement chaudes.
      Les orages deviennent progressivement moins virulents. Fin de vigilance orange "orages" pour 6 départements.
      Il reste quelques orages isolément forts sur le centre du Pays notemment.
      Canicule: * L'épisode caniculaire s'est prolongé hier mercredi sur le nord et l'est du pays tandis que les températures ont commencé à baisser par l'ouest en liaison avec la dégradation orageuse en cours. Aujourd'hui jeudi, la baisse des températures se généralisera à l'ensemble du territoire. La canicule prendra fin vendredi en toutes régions. Cet épisode est caractérisé par des nuits très chaudes. Cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, toutefois derrière les canicules historiques de 2003 et 2006 en termes de durée notamment. * Vigilance orange pour le paramètre "orages": Des orages forts peuvent encore se produire en ce milieu de nuit sur le centre du Pays notamment. De forts cumuls de pluie, des chutes de grêle et de violents rafales de vent sont possibles. * Vigilance jaune pour le paramètre "orages": De nombreux départements restent placés en vigilance jaune, ce qui signifie que des orages très ponctuellement forts y sont encore possibles: ceux-ci pourront s?accompagner localement de grêle, de fortes pluies, de violentes bourrasques ainsi que de nombreuses décharges de foudre. Il convient donc d'y rester attentif. Demain jeudi, les orages concerneront encore une grande partie du pays, apportant des cumuls de pluie parfois conséquents.
      Orages forts encore possibles jusqu'en deuxième partie de nuit sur le centre du pays notamment. Canicule durable avec des températures nocturnes restant encore élevées.

      Prévisions du phénomène

      2020/08/13-0050|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 00h50 :

        Situation fortement orageuse d'été, nécessitant une vigilance particulière dans la mesure où il existe un risque notable d'occurrence de phénomènes violents. Épisode caniculaire débuté le vendredi 7 août, durable, sur une grande partie de la France, marqué par des nuits particulièrement chaudes.
        Les orages deviennent progressivement moins virulents. Fin de vigilance orange "orages" pour 6 départements.
        Il reste quelques orages isolément forts sur le centre du Pays notemment.
        Canicule: * L'épisode caniculaire s'est prolongé hier mercredi sur le nord et l'est du pays tandis que les températures ont commencé à baisser par l'ouest en liaison avec la dégradation orageuse en cours. Aujourd'hui jeudi, la baisse des températures se généralisera à l'ensemble du territoire. La canicule prendra fin vendredi en toutes régions. Cet épisode est caractérisé par des nuits très chaudes. Cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, toutefois derrière les canicules historiques de 2003 et 2006 en termes de durée notamment. * Vigilance orange pour le paramètre "orages": Des orages forts peuvent encore se produire en ce milieu de nuit sur le centre du Pays notamment. De forts cumuls de pluie, des chutes de grêle et de violents rafales de vent sont possibles. * Vigilance jaune pour le paramètre "orages": De nombreux départements restent placés en vigilance jaune, ce qui signifie que des orages très ponctuellement forts y sont encore possibles: ceux-ci pourront s?accompagner localement de grêle, de fortes pluies, de violentes bourrasques ainsi que de nombreuses décharges de foudre. Il convient donc d'y rester attentif. Demain jeudi, les orages concerneront encore une grande partie du pays, apportant des cumuls de pluie parfois conséquents.
        Orages forts encore possibles jusqu'en milieu de nuit sur le nord et le centre du pays. Canicule durable avec des températures nocturnes restant encore élevées.

        Prévisions du phénomène

        2020/08/12-2220|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 22h20 :

          Situation fortement orageuse d'été, nécessitant une vigilance particulière dans la mesure où il existe un risque notable d'occurrence de phénomènes violents. Épisode caniculaire débuté le vendredi 7 août, durable, sur une grande partie de la France, marqué par des nuits particulièrement chaudes.
          Les orages deviennent progressivement moins virulents. Fin de vigilance orange "orages" pour 25 départements.
          Une première vague orageuse remonte vers le nord du Pays. Une seconde vague concerne encore le centre de la France.
          Canicule: * L'épisode caniculaire s'est prolongé aujourd'hui mercredi sur le nord et l'est du pays tandis que les températures ont commencé à baisser par l'ouest en liaison avec la dégradation orageuse en cours. Demain jeudi, la baisse des températures se généralisera à l'ensemble du territoire. La canicule prendra fin vendredi en toutes régions. Cet épisode est caractérisé par des nuits très chaudes. Cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, toutefois derrière les canicules historiques de 2003 et 2006 en termes de durée notamment. * Vigilance orange pour le paramètre "orages": Des orages forts peuvent encore se produire en cette première partie de nuit. De forts cumuls de pluie, des chutes de grêle et de violents rafales de vent sont possibles. * Vigilance jaune pour le paramètre "orages": De nombreux départements restent placés en vigilance jaune, ce qui signifie que des orages très ponctuellement forts sont prévus: ceux-ci pourront s?accompagner localement de grêle, de fortes pluies, de violentes bourrasques ainsi que de nombreuses décharges de foudre. Il convient donc d'y être attentif. Demain jeudi, les orages concerneront encore une grande partie du pays, apportant des cumuls de pluie conséquents sur l'ouest.
          Orages forts encore possibles jusqu'en milieu de nuit sur le nord et le centre du pays. Canicule durable avec des températures nocturnes restant encore élevées.

          Suivi météo à 20:58

          La chaleur n'a pas vraiment désamorcé sur le flanc Est du pays. Certes nous n'avons pas atteint les sommets des derniers jours, mais on a encore relevé 37.9°C à Saint Rémy en Bouzemont Saint Genest et Isson (51), 36.3°C à Pressagny l'Orgueilleux (27), 36.2°C à Orly (94), 36.1°C à Dole (39), 34.5°C à Abbeville (80), Lille (59).

          Sur l'Ouest du pays, dans une atmosphère de plus en plus lourde, le recul des températures est plus significatif avec 26.9°C à Neuillac (56), 29.3°C à Bressuire (79), 30.3°C à Arces (17).

           

          Et ce soir, l'autre actualité c'est donc les orages. Un front arrive par la pointe Bretagne et les côtes atlantiques et vient se heurter à l'importante accumulation de chaleur présente sur nos pays. Inévitablement, le temps tourne à l'orage et nos observateurs les signalent sur Tarbes (65), Cancon (47), Brive (19), Argenton sur Creuse (36), Connerré (72).... Ils s'ccompagnent de grêle du côté d'Hagetmau (40), Bruyère le Chatel (91), ils ont donné 42 mm à Deauville (14), 30 mm à Alençon (61), 22 mm à Bergerac (24) !

           

          Ce soir deux zones orageuses concernent notre pays. L'une du cotentin au Val de Seine et l'autre sur l'ouest du Massif Central avec des pluies à présent un peu moins soutenues qu'en fin d'après midi. Sur les Alpes du Nord, d'autres orages éclatent sur le relief mais moins organisés et moins nombreux que sur nos deux précédentes régions.

          Prévisions du phénomène

          2020/08/12-1620|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h20 :

            Situation fortement orageuse d'été, nécessitant une vigilance particulière dans la mesure où il existe un risque fort d'occurrence de phénomènes violents. Épisode caniculaire débuté le vendredi 7 août, durable, sur une grande partie de la France, marqué par des nuits particulièrement chaudes. Vigilance rouge sur 13 départements du fait du risque de sur-mortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid, ainsi qu'en lien avec la sensibilité dans les zones fortement urbanisées.
            Néant
            Ce matin à 5 heures de l'Aquitaine aux Hauts de France les températures sont encore comprises entre 20 et 24 degrés. En ce début d'après-midi (vers 14h), on relève : 35°C à St Maur (94), 33°C à Paris (75), 36°C à Maule (78), 36°C à Varzy (58), 35°C à St André (89), 32°C à Lille (59), 31°C à Amiens (80)... Des orages forts concernent actuellement les régions de la façade Atlantique et la Bretagne.
            * Cet épisode caniculaire se prolongera aujourd'hui mercredi sur le nord et l'est du pays tandis que les températures commenceront à baisser par l'ouest en liaison avec la dégradation orageuse en cours, se prolongeant demain jeudi, et la baisse des températures se généralisera à l'ensemble du territoire. La canicule prendra fin vendredi en toutes régions. Cet épisode est caractérisé par des nuits très chaudes. Cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, toutefois derrière les canicules historiques de 2003 et 2006 en termes de durée notamment. * Vigilance orange pour le paramètre "orages": Les orages actuellement présents le long de la façade Atlantique vont s'intensier en remontant sur la Bretagne dans l'après-midi ; ces orages vont gagner l'Ile de France puis les Hauts de France en soirée. Par ailleurs, plus au sud, et en cours d'après-midi, des orages forts vont reprendre sur le Grand-Sud-Ouest, le Massif Central, et se décaler vers le Centre. De forts cumuls de pluie, des chutes de grêle et de violents rafales de vent sont attendus. Cette vague orageuse s'evacuera vers la Manche en début de nuit prochaine. Toutefois, demain jeudi, les orages concerneront encore une grande partie du pays, apportant des cumuls de pluie conséquents sur l'ouest. * Vigilance jaune pour le paramètre "orages": Météo France souhaite attirer l'attention sur l'évolution orageuse : de nombreux départements sont placés en vigilance jaune, ce qui signifie que des orages très ponctuellement forts voire violents sont prévus: ceux-ci pourront s?accompagner localement de grêle, de fortes pluies, de violentes bourrasques ainsi que de nombreuses décharges de foudre. Il convient donc d'y être attentif.
            Une nette dégradation orageuse se met en place sur une grande partie ouest du pays ce mercredi après-midi, remontant vers le nord. Canicule durable avec des températures nocturnes restant encore élevées.

            Prévisions du phénomène

            2020/08/12-1616|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h16 :
            • Départements passant de la vigilance orange orage, chaleur/canicule à la vigilance orange orage : Seine-Maritime (76), Eure (27), Calvados (14), Orne (61), Mayenne (53), Sarthe (72), Maine-et-Loire (49), Loir-et-Cher (41), Indre-et-Loire (37), Indre (36), Creuse (23), Haute-Vienne (87), Dordogne (24), Corrèze (19), Lot (46), Lot-et-Garonne (47), Gers (32), Tarn-et-Garonne (82), Aveyron (12), Tarn (81).
            • Département passant de la vigilance jaune à la vigilance orange orage : Gironde (33).

            Situation fortement orageuse d'été, nécessitant une vigilance particulière dans la mesure où il existe un risque fort d'occurrence de phénomènes violents. Épisode caniculaire débuté le vendredi 7 août, durable, sur une grande partie de la France, marqué par des nuits particulièrement chaudes. Vigilance rouge sur 13 départements du fait du risque de sur-mortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid, ainsi qu'en lien avec la sensibilité dans les zones fortement urbanisées.
            Néant
            Ce matin à 5 heures de l'Aquitaine aux Hauts de France les températures sont encore comprises entre 20 et 24 degrés. En ce début d'après-midi (vers 14h), on relève : 35°C à St Maur (94), 33°C à Paris (75), 36°C à Maule (78), 36°C à Varzy (58), 35°C à St André (89), 32°C à Lille (59), 31°C à Amiens (80)... Des orages forts concernent actuellement les régions de la façade Atlantique et la Bretagne.
            * Cet épisode caniculaire se prolongera aujourd'hui mercredi sur le nord et l'est du pays tandis que les températures commenceront à baisser par l'ouest en liaison avec la dégradation orageuse en cours, se prolongeant demain jeudi, et la baisse des températures se généralisera à l'ensemble du territoire. La canicule prendra fin vendredi en toutes régions. Cet épisode est caractérisé par des nuits très chaudes. Cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, toutefois derrière les canicules historiques de 2003 et 2006 en termes de durée notamment. * Vigilance orange pour le paramètre "orages": Les orages actuellement présents le long de la façade Atlantique vont s'intensier en remontant sur la Bretagne dans l'après-midi ; ces orages vont gagner l'Ile de France puis les Hauts de France en soirée. Par ailleurs, plus au sud, et en cours d'après-midi, des orages forts vont reprendre sur le Grand-Sud-Ouest, le Massif Central, et se décaler vers le Centre. De forts cumuls de pluie, des chutes de grêle et de violents rafales de vent sont attendus. Cette vague orageuse s'evacuera vers la Manche en début de nuit prochaine. Toutefois, demain jeudi, les orages concerneront encore une grande partie du pays, apportant des cumuls de pluie conséquents sur l'ouest. * Vigilance jaune pour le paramètre "orages": Météo France souhaite attirer l'attention sur l'évolution orageuse : de nombreux départements sont placés en vigilance jaune, ce qui signifie que des orages très ponctuellement forts voire violents sont prévus: ceux-ci pourront s?accompagner localement de grêle, de fortes pluies, de violentes bourrasques ainsi que de nombreuses décharges de foudre. Il convient donc d'y être attentif.
            Une nette dégradation orageuse se met en place sur une grande partie ouest du pays ce mercredi après-midi, remontant vers le nord. Canicule durable avec des températures nocturnes restant encore élevées.

            Prévisions du phénomène

            2020/08/12-1126|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 11h26 :
            • Départements passant de la vigilance rouge chaleur/canicule à la vigilance rouge orage, chaleur/canicule : Somme (80), Aisne (02), Oise (60), Seine-et-Marne (77), Val d'Oise (95), Yvelines (78), Essonne (91), Paris (75).
            • Départements passant de la vigilance orange chaleur/canicule à la vigilance orange orage, chaleur/canicule : Seine-Maritime (76), Eure (27), Loiret (45), Eure-et-Loir (28), Loir-et-Cher (41), Cher (18), Indre (36), Creuse (23), Haute-Vienne (87), Dordogne (24), Corrèze (19), Cantal (15), Lot (46), Lot-et-Garonne (47), Gers (32), Tarn-et-Garonne (82), Aveyron (12), Tarn (81).
            • Départements passant de la vigilance jaune à la vigilance orange orage : Landes (40), Pyrénées-Atlantiques (64), Hautes-Pyrénées (65), Haute-Garonne (31), Ariège (09).

            Pic de chaleur très intense du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire débuté le vendredi 7 août, se prolongeant par un épisode caniculaire durable sur la majeure partie de la France, marqué notamment par des nuits particulièrement chaudes. Vigilance rouge sur 15 départements du fait du risque de sur-mortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid, ainsi qu'en lien avec la sensibilité dans les zones fortement urbanisées. Système orageux potentiellement violent traversant ce mercredi le nord-ouest de la France.
            Fin de vigilance rouge canicule pour l'Eure et la Seine Maritime. Debut de la vigilance orange orages pour 13 départements de la région ouest
            Ce matin à 5 heures de l'Aquitaine aux Hauts de France les températures sont encore comprises entre 20 et 24 degrés
            * Cet épisode caniculaire se prolongera aujourd'hui mercredi sur le nord et l'est du pays tandis que les températures commenceront à baisser par l'ouest en liaison avec une dégradation orageuse de grande ampleur à la quelle il faudra prêter attention. Jeudi la baisse des températures se généralisera à l'ensemble du territoire. La canicule prendra fin. Cet épisode est caractérisé par des nuits très chaudes parfois de façon exceptionnelle comme à Boulogne-Sur-Mer le 8 août où la température minimale a affiché 25,2°C. Cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, toutefois derrière les canicules historiques de 2003 et 2006 en termes de durée notamment. * Vigilance orange pour le paramètre "orages": Les orages actuellement présents le long de la facede Atlantique vont s'intensier poir devenir violents à partir de la fin de matinée sur la région Ouest. ils seront plus organisés et généralisés que sur les départements en jaune orage. De forts cumuls de pluie, des chutes de grêle et de violents rafales de vent sont attendus. Cette vague orageuse s'evacuera vers la Manche en début de nuit prochaine. * Vigilance jaune pour le paramètre "orages": Météo France souhaite attirer l'attention sur l'évolution orageuse : de nombreux départements sont placés en vigilance jaune, ce qui signifie que des orages très ponctuellement forts voire violents sont prévus: ceux-ci pourront s?accompagner localement de grêle, de fortes pluies, de violentes bourrasques ainsi que de nombreuses décharges de foudre. Il convient donc d'y être attentif. Une extention de la vigilance orange orages est possible en cours de matinée.
            Une nette dégradation orageuse se met en place sur une grande partie ouest du pays dans l'après-midi. Canicule durable avec températures nocturnes restant élevées, particulièrement problématique sur certains départements du nord.

            Suivi météo à 11:14

            Une très grande partie du territoire a enregistré ce mercredi une nuit dite "tropicale", c'est à dire une nuit pendant laquelle la température n'est pas descendue sous les 20°C. Des records ont même à nouveau été battus dans les Hauts de France, avec par exemple un impressionnant 22,2°C à la station d'Abbeville: https://www.infoclimat.fr/climatologie/normales-records/1981-2010/abbeville/valeurs/07005.html

            Après les orages localement violents de la soirée d'hier, une nouvelle vague orageuse + organisée est en formation sur la facade ouest du pays, et devrait balayer cet après-midi et la nuit prochaine les régions allant du Poitou à la Bretagne, en s'organisant autour d'une méso-dépression en formation au large de la Vendée.

            Prévisions du phénomène

            2020/08/12-0606|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 06h06 :

              Pic de chaleur très intense du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire débuté le vendredi 7 août, se prolongeant par un épisode caniculaire durable sur la majeure partie de la France, marqué notamment par des nuits particulièrement chaudes. Vigilance rouge sur 15 départements du fait du risque de sur-mortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid, ainsi qu'en lien avec la sensibilité dans les zones fortement urbanisées.
              Fin de vigilance orange canicule pour Haute-Garonne et Ariège.
              Ce mardi après-midi vers 16 H les températures sont encore très élevées, d'un niveau très similaire à celui d'hier. Elles sont généralement comprises entre 33 et 37°C. On relève autour de 35/36°C en région parisienne, en Normandie, entre 33 et 35°C sur les Hauts-de-France, la station de Boviolles en Meuse affiche près de 37°C.
              * Cet épisode caniculaire se prolongera demain mercredi sur le nord et l'est du pays tandis que les températures commenceront à baisser par l'ouest en liaison avec une dégradation orageuse de grande ampleur à la quelle il faudra prêter attention. Jeudi la baisse des températures se généralisera à l'ensemble du territoire. La canicule prendra fin. Cet épisode est caractérisé par des nuits très chaudes parfois de façon exceptionnelle comme à Boulogne-Sur-Mer le 8 août où la température minimale a affiché 25,2°C. Cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, toutefois derrière les canicules historiques de 2003 et 2006 en termes de durée notamment. * Vigilance jaune pour le paramètre "orages": Comme hier lundi, Météo France souhaite attirer l'attention sur l'évolution orageuse en après-midi et en soirée: de nombreux départements sont placés en vigilance jaune, ce qui signifie que des orages très ponctuellement forts voire violents sont prévus: ceux-ci pourront s?accompagner localement de grêle, de fortes pluies, de violentes bourrasques ainsi que de nombreuses décharges de foudre. Il convient donc d'y être attentif.
              Canicule durable avec températures nocturnes restant élevées, particulièrement problématique sur certains départements (contexte sanitaire et dégradation de la qualité de l?air). Orages ponctuellement forts sur la région Ouest.

              Prévisions du phénomène

              2020/08/12-0605|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 06h05 :
              • Départements passant de la vigilance orange chaleur/canicule à la vigilance orange orage, chaleur/canicule : Calvados (14), Orne (61), Mayenne (53), Sarthe (72), Maine-et-Loire (49), Indre-et-Loire (37).
              • Départements passant de la vigilance jaune à la vigilance orange orage : Manche (50), Ille-et-Vilaine (35), Côtes d'Armor (22), Finistère (29), Morbihan (56), Loire-Atlantique (44), Vendée (85).

              Pic de chaleur très intense du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire débuté le vendredi 7 août, se prolongeant par un épisode caniculaire durable sur la majeure partie de la France, marqué notamment par des nuits particulièrement chaudes. Vigilance rouge sur 15 départements du fait du risque de sur-mortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid, ainsi qu'en lien avec la sensibilité dans les zones fortement urbanisées.
              Fin de vigilance orange canicule pour Haute-Garonne et Ariège.
              Ce mardi après-midi vers 16 H les températures sont encore très élevées, d'un niveau très similaire à celui d'hier. Elles sont généralement comprises entre 33 et 37°C. On relève autour de 35/36°C en région parisienne, en Normandie, entre 33 et 35°C sur les Hauts-de-France, la station de Boviolles en Meuse affiche près de 37°C.
              * Cet épisode caniculaire se prolongera demain mercredi sur le nord et l'est du pays tandis que les températures commenceront à baisser par l'ouest en liaison avec une dégradation orageuse de grande ampleur à la quelle il faudra prêter attention. Jeudi la baisse des températures se généralisera à l'ensemble du territoire. La canicule prendra fin. Cet épisode est caractérisé par des nuits très chaudes parfois de façon exceptionnelle comme à Boulogne-Sur-Mer le 8 août où la température minimale a affiché 25,2°C. Cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, toutefois derrière les canicules historiques de 2003 et 2006 en termes de durée notamment. * Vigilance jaune pour le paramètre "orages": Comme hier lundi, Météo France souhaite attirer l'attention sur l'évolution orageuse en après-midi et en soirée: de nombreux départements sont placés en vigilance jaune, ce qui signifie que des orages très ponctuellement forts voire violents sont prévus: ceux-ci pourront s?accompagner localement de grêle, de fortes pluies, de violentes bourrasques ainsi que de nombreuses décharges de foudre. Il convient donc d'y être attentif.
              Canicule durable avec températures nocturnes restant élevées, particulièrement problématique sur certains départements (contexte sanitaire et dégradation de la qualité de l?air). Orages ponctuellement forts sur la région Ouest.

              Suivi météo à 23:41

              Encore aujourd'hui la carte des maximales sous abri a bien rougi à l'exception des sommets alpins et pyrénéens. On relève au plus chaud : 

              • 32,3°C à Téthieu (40)
              • 33,7°C à Bergues (59)
              • 34,8°C à Niederbronn-les-Bains (67)
              • 35,7°C à Vichy-Charmeil (03)
              • 36,2°C à Saint-Antonin-du-Var (83)
              • 36,8°C à Paris-Montsouris (75)
              • 37,9°C à Daglan (24)
              • 38°C à Asnières-sur-Oise (95)
              • 38,1°C à Génac (16)
              • 38,3°C à Brive-la-Roche (19)
              • 38,8°C à Saint-Remy-en-Bouzemont - Saint-Genest-et-Isson (51)

              Encore ce soir le mercure a du mal à baisser avec de nombreuses stations enregistrants encore des températures supérieures à 25°C voire approchant les 30°C localement! 

              Les fortes chaleurs d'aujourd'hui ont favorisées le potentiel convectif notamment sur le Sud-ouest avec sur les coups de 20h une structure supercellulaire qui est remontée sur la région bordelaise donnant une rafale à 81km/h ! Ces orages circuleront vite et ne donneront que peu de pluie au sol... 

              A 23h25 l'activité pluvio-orageuse a considérablement diminuée. Quelques résidus localement grêligène subsistent cependant notamment entre la Bourgogne et Rhône-Alpes ou, plus à l'Ouest, sur l'Est de la Loire-Atlantique (44).

               

              Suivi météo à 23:08

              La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h06 :


              Pic de chaleur très intense du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire débuté le vendredi 7 août, se prolongeant par un épisode caniculaire durable sur la majeure partie de la France, marqué notamment par des nuits particulièrement chaudes. Vigilance rouge sur 15 départements du fait du risque de sur-mortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid, ainsi qu'en lien avec la sensibilité dans les zones fortement urbanisées.
              Néant.
              Ce lundi, les températures observées l'après-midi étaient globalement un peu plus basses que dimanche, souvent comprises entre 34 et 38 degrés : elles étaient néanmoins très élevées avec des valeurs dépassant fréquemment de 8 à 12 degrés les normales de saison pour les départements en vigilance Canicule. En cette fin de nuit, les températures sont encore très chaudes, souvent comprises entre 19 et 23°C, voire très localement un peu plus en zone urbaine. À 5 heures, on relève ainsi 25.0 degrés à Paris Montsouris, 22,1 degrés à Lille, 22,9 degrés à Nantes, 22,3 degrés à Strasbourg et 24,0 degrés à Toulouse.
              * Ce mardi, malgré une évolution localement orageuse sur une grande partie du pays, les fortes chaleurs se maintiennent. Les températures maximales fluctueront un peu en raison de la couverture nuageuse et du risque orageux, mais elles resteront globalement du même ordre que la veille, souvent comprises entre 34 et 37 degrés. Les températures pour la nuit suivante seront elles aussi sans grand changement, toujours très chaudes. * Cet épisode caniculaire est durable. Il devrait se prolonger jusqu?à mercredi inclus. Une baisse significative des températures est prévue par l'ouest du pays mercredi et jeudi. Vendredi, on ne parlera plus de canicule en France. Cet épisode est caractérisé par des nuits très chaudes. Cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, toutefois derrière les canicules historiques de 2003 et 2006. * Vigilance jaune pour le paramètre "orages": Météo France souhaite également attirer l'attention sur l'évolution orageuse en après-midi soirée et nuit suivante : de nombreux départements sont placés en vigilance jaune, ce qui signifie que des orages ponctuellement forts voire violents sont prévus: ceux-ci pourront s?accompagner localement de grêle, de fortes pluies, de violentes bourrasques ainsi que de nombreuses décharges de foudre. Il convient donc d'y être attentif.
              Canicule durable avec températures nocturnes restant élevées, particulièrement problématique sur certains départements (contexte sanitaire et dégradation de la qualité de l?air). Orages encore ponctuellement forts cet après-midi et ce soir.

              Suivi météo à 11:21

              L’effet d’ilot de chaleur urbain observé cette nuit en Ile-de-France n’a pas été la seule raison pour laquelle la température est restée chaude. En effet, si l’on regarde le radiosondage de 00h UTC nous pouvons constater que le type de masse est une Cinématique Divergente (Kd) présentant une inversion en basse couche. Cette déduction est possible grâce à plusieurs éléments :

              • -Une thêta-prime (courbe bleue) qui varie peu sur la verticale
              • -Courbes de thêta-prime (bleue) et de température (noire) assez éloignée jusqu’à 500 hPa
              • -Un flux relativement faible (voir carte ZT500)

              La présence de cette inversion en basse couche va limiter la baisse de la température nocturne.

              Radiosondage du 11/08/2020 à 00h UTC à Trappes (78), source : Météo-France.

              Carte ZT500 du 11/08/2020 à 00h UTC. 

              L’humidex en région parisienne affiche déjà des valeurs élevées à 11h avec jusqu’à 36,9 au coeur de Paris, 35,8 à Toussus-le-Noble (78), 35,5 à Evry-Courcouronnes (91) ou encore 35,2 au Perreux-sur-Marne (94).

               

               

              Suivi météo à 10:02

              La vigilance de Météo-France est modifiée à 06h09 : 

              • Qualification du phénomène

                Pic de chaleur très intense du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire débuté le vendredi 7 août, se prolongeant par un épisode caniculaire durable sur la majeure partie de la France, marqué notamment par des nuits particulièrement chaudes.

                Vigilance rouge sur 15 départements du fait du risque de sur-mortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid, ainsi qu'en lien avec la sensibilité dans les zones fortement urbanisées.

              • Situation actuelle

                Ce lundi, les températures observées l'après-midi étaient globalement un peu plus basses que dimanche, souvent comprises entre 34 et 38 degrés : elles étaient néanmoins très élevées avec des valeurs dépassant fréquemment de 8 à 12 degrés les normales de saison pour les départements en vigilance Canicule.

                En cette fin de nuit, les températures sont encore très chaudes, souvent comprises entre 19 et 23°C, voire très localement un peu plus en zone urbaine. À 5 heures, on relève ainsi 25.0 degrés à Paris Montsouris, 22,1 degrés à Lille, 22,9 degrés à Nantes, 22,3 degrés à Strasbourg et 24,0 degrés à Toulouse.

              • Evolution prévue

                * Ce mardi, malgré une évolution localement orageuse sur une grande partie du pays, les fortes chaleurs se maintiennent. Les températures maximales fluctueront un peu en raison de la couverture nuageuse et du risque orageux, mais elles resteront globalement du même ordre que la veille, souvent comprises entre 34 et 37 degrés. Les températures pour la nuit suivante seront elles aussi sans grand changement, toujours très chaudes.

                * Cet épisode caniculaire est durable. Il devrait se prolonger jusqu’à mercredi inclus. Une baisse significative des températures est prévue par l'ouest du pays mercredi et jeudi. Vendredi, on ne parlera plus de canicule en France.

                Cet épisode est caractérisé par des nuits très chaudes.

                Cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, toutefois derrière les canicules historiques de 2003 et 2006.

                 

                * Vigilance jaune pour le paramètre "orages":

                Météo France souhaite également attirer l'attention sur l'évolution orageuse en après-midi soirée et nuit suivante : de nombreux départements sont placés en vigilance jaune, ce qui signifie que des orages ponctuellement forts voire violents sont prévus: ceux-ci pourront s’accompagner localement de grêle, de fortes pluies, de violentes bourrasques ainsi que de nombreuses décharges de foudre. Il convient donc d'y être attentif.

               

              Suivi météo à 09:55

              Les orages qui ont traversé hier le Centre-est ont permis d’atténuer en partie la sécheresse en donnant des cumuls pouvant atteindre les 82mm comme à Lus-la-Croix-Haute (26). Source image : Tweet de Gaétan Heymes (Cliquez pour afficher) avec les données Météo-France.

               

              La nuit a encore été tropicale sur une bonne partie du pays et particulièrement infernale avec 25,9°C au plus « frais » au cœur de Paris au sommet de la tour Zamansky (5ème arrondissement).

              Quelques minimales relevées sur cette nuit :

              • 19,2°C à Chausey / Granville (50)
              • 20,5°C à Poitiers-Biard (86)
              • 21,3°C à Dunkerque (59)
              • 22,1°C à Vouillé (79)
              • 23,3°C à Solenzara (2A)
              • 24,2°C à Cannes (06)

              La canicule n’est pas encore finie et la carte des températures actuelles le montre bien puisqu’à 9h on relève déjà 26,4°C à Perche-en-Nocé (61), 27,5° à Lagarrigue (81), 28°C à Cavalaire-sur-Mer (83), 28,2°C à Toussus-le-Noble (78).

               

              Suivi météo à 23:12

              La nuit dernière fût très chaude sur une très grande partie du pays. De nombreuses stations notamment du réseau secondaire ont battus leur record mensuel de température minimale maximale : 

              • Steenvoorde (59) avec 20,2°C
              • Abbeville (80) avec 21,6°C
              • Songeons (60) avec 20,2°C
              • Blesmes (02) avec 21°C
              • Sommesous (51) avec 21°C
              • Troyes-Barberey (10) avec 21,4°C
              • Acheres (78) avec 22,7°C battant ainsi le précédent record absolu de TNX qui était de 21,3°C le 08/08/2003
              • Septsarges (55) avec 22,5°C
              • Le-Montat (46) avec 22,4°C

              Sans surprise, la journée fût brulante sur la totalité de la métropole. Il fallait aller sur la pointe bretonne pour espérer trouver un peu de fraicheur. On relève au maximum : 34,9°C à Paris-Montouris (75), 35,3°C à Connerré (72), 36,1°C à Jarny (54), 36,8°C à Saint-Rémy-en-Bouzemont - Saint-Genest-en-Isson (51), 37,3°C à Chassors (16), 37,5°C à Vieillevie (15), 37,7°C à Briord (01).

              En cours d'après-midi, des orages se sont formés notamment sur le Massif-Central avant de se décaler progressivement vers le Centre-est où ils feront tomber la température en fin d'après-midi. 

              Ces derniers donneront des cumuls de l'ordre de 9,8mm à Mende (48), 10,8mm à Saint-Amans (48) et plus localement une vingtaine de mm sur quelques stations du réseau secondaire de Météo-France notamment en Lozère (48). 

              Il fait encore chaud ce soir sur le pays avec des températures supérieures à 25°C sur une grande majorité des stations de notre réseau. On relève actuellement : 23,6°C à Almenêches (61), 25,7°C à Amiens-Dury (80), 25,9°C à Saint-Léon (47), 26,1°C à Sallèles-d'Aude (11), 27,2°C à Lagarrigue (81), 27°C à Rézonville (57) . On notera également un important ilot de chaleur urbain sur Paris avec 30,1°C à Paris 5 (75), et 31°C à Paris - St-Germain-des-Prés (75). 

               

              Prévisions du phénomène

              Mise à jour des prévisions le lundi 10 août au soir :

              La France a encore connu des températures très élevées aujourd'hui. La baisse ne s'amorcerait qu'à partir de la journée de mercredi sur la façade atlantique. Il faudrait attendre la fin de la journée de jeudi pour que cet épisode prenne fin.

              En effet, un thalweg prendrait position sur les Îles britanniques et le proche Atlantique pendant  le décalage vers l'est de la dorsale responsable des conditions actuelles.
              Ce thalweg advecterait humidité et dynamisme sur le pays pour piloter une dégradation orageuse. À l'avant de celui-ci, durant la journée de mardi, dans l'air surchauffé, des averses et orages limiteront localement la hausse des thermomètres.

               

              Demain mardi :

              Les températures minimales conserveront un niveau élevé, surtout dans les grandes agglomérations sous l'effet des « Ilôts de Chaleurs Urbains » (ICU). La carte ci-dessous dessine grossièrement les zones où les températures au petit matin resteraient au-dessus des 20°C (jaune) ; où elles pourraient même se maintenir localement, notamment en ville, au-dessus des 24°C (brun). Les hachures indiquent les secteurs où l'humidité relative de l'air seraient supérieure à 80%, augmentant sensiblement le sentiment d'inconfort.

              L'après-midi, le mercure continuera de signifier la chaleur : les 35°C seront dépassés sur la Nouvelle-Aquitaine, de l'Île de France aux Hauts de France jusqu'à l'Alsace et dans le couloir Rhône Saône. Des pointes à 38°C sont possibles. Les températures seront plus clémentes du les côtes de la Manche et du golfe du Lion, la Bretagne.

              Même si cela ne rentre pas dans le cadre de ce bulletin spécial, des orages éclateront sur la moitié ouest dans un premier temps puis se généralisant à la plupart des régions. Ces orages ne seront pas organisés et devraient éclater de façon isolée mais potentiellement forte. Ils diminueront les températures des secteurs impactés. En outre, les panaches nuageux associés, en limitant le rayonnement solaire, limitera la hausse du thermomètre. On pourra avoir ainsi de fortes différences de températures entre deux lieux peu éloignés.


              Mercredi :

              Les minimales devraient être similaires à celles de la veille ; la même carte peut être reprise.
              Les maximales amorceraient une timide baisse par la façade atlantique. Ailleurs, elles garderont leur niveau de la veille et de l'avant-veille, avec jusqu'à 37-38°C en pointes.

              Une dégradation orageuse accompagnera cette baisse par l'ouest. Elle apportera des système orageux mieux organisés et plus étendues que les jours précédents.

               

               

              Jeudi :

              Au petit matin, l'humidité et la couverture nuageuse sur l'ouest du pays empêchera les températures de baisser sous les valeurs des jours précédents. À l'est, elles resteront à leurs mêmes niveaux.
              L'après-midi, les fortes chaleurs régresseraient et ne concernraient plus que les régions frontalières de l'est ainsi que l'intérieur du pourtour méditerranéen.

              De nombreuses averses et orages ponctueront cette journée.

              Cet épisode de très fortes chaleurs devrait ainsi prendre fin.

              Prévisions météo du phénomène

              Mis à jour le lundi 10 aoŻt 2020 à 22:11

              Mise à jour des prévisions le lundi 10 août au soir :

              La France a encore connu des températures très élevées aujourd'hui. La baisse ne s'amorcerait qu'à partir de la journée de mercredi sur la façade atlantique. Il faudrait attendre la fin de la journée de jeudi pour que cet épisode prenne fin.

              En effet, un thalweg prendrait position sur les Îles britanniques et le proche Atlantique pendant  le décalage vers l'est de la dorsale responsable des conditions actuelles.
              Ce thalweg advecterait humidité et dynamisme sur le pays pour piloter une dégradation orageuse. À l'avant de celui-ci, durant la journée de mardi, dans l'air surchauffé, des averses et orages limiteront localement la hausse des thermomètres.

               

              Demain mardi :

              Les températures minimales conserveront un niveau élevé, surtout dans les grandes agglomérations sous l'effet des « Ilôts de Chaleurs Urbains » (ICU). La carte ci-dessous dessine grossièrement les zones où les températures au petit matin resteraient au-dessus des 20°C (jaune) ; où elles pourraient même se maintenir localement, notamment en ville, au-dessus des 24°C (brun). Les hachures indiquent les secteurs où l'humidité relative de l'air seraient supérieure à 80%, augmentant sensiblement le sentiment d'inconfort.

              L'après-midi, le mercure continuera de signifier la chaleur : les 35°C seront dépassés sur la Nouvelle-Aquitaine, de l'Île de France aux Hauts de France jusqu'à l'Alsace et dans le couloir Rhône Saône. Des pointes à 38°C sont possibles. Les températures seront plus clémentes du les côtes de la Manche et du golfe du Lion, la Bretagne.

              Même si cela ne rentre pas dans le cadre de ce bulletin spécial, des orages éclateront sur la moitié ouest dans un premier temps puis se généralisant à la plupart des régions. Ces orages ne seront pas organisés et devraient éclater de façon isolée mais potentiellement forte. Ils diminueront les températures des secteurs impactés. En outre, les panaches nuageux associés, en limitant le rayonnement solaire, limitera la hausse du thermomètre. On pourra avoir ainsi de fortes différences de températures entre deux lieux peu éloignés.


              Mercredi :

              Les minimales devraient être similaires à celles de la veille ; la même carte peut être reprise.
              Les maximales amorceraient une timide baisse par la façade atlantique. Ailleurs, elles garderont leur niveau de la veille et de l'avant-veille, avec jusqu'à 37-38°C en pointes.

              Une dégradation orageuse accompagnera cette baisse par l'ouest. Elle apportera des système orageux mieux organisés et plus étendues que les jours précédents.

               

               

              Jeudi :

              Au petit matin, l'humidité et la couverture nuageuse sur l'ouest du pays empêchera les températures de baisser sous les valeurs des jours précédents. À l'est, elles resteront à leurs mêmes niveaux.
              L'après-midi, les fortes chaleurs régresseraient et ne concernraient plus que les régions frontalières de l'est ainsi que l'intérieur du pourtour méditerranéen.

              De nombreuses averses et orages ponctueront cette journée.

              Cet épisode de très fortes chaleurs devrait ainsi prendre fin.

              Suivi météo à 10:57

              Les nuits caniculaires s'enchainent, avec à nouveau 24 à 25°C cette nuit au "plus frais'' de la nuit dans Paris, et globablement 22°C sur une large moitié Ouest (Bretagne exclue) ainsi que la vallée du Rhône et l'arrière pays méditerranéen.

              Dans la nuit, des orages ont pourtant touché une partie centrale de la France, avec localement des épisodes importants comme à Figeac (presque 100 mm en 3h!) ou bien à Nemours (77)  avec une rafale à 102 km/h sous orage, et + de 30 mm de pluie, ainsi qu'à Orcay (41) --> 30 mm et 17°C perdus en quelques heures!

              Depuis la fin de nuit, les orages se multiplient sur la côte vendéenne, et progressent via le Poitou.

               

              Prévisions du phénomène

              2020/08/10-0616|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 06h16 :

                Pic de chaleur très intense du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire débuté le vendredi 7 août, se prolongeant par un épisode caniculaire durable sur la majeure partie de la France, marqué notamment par des nuits particulièrement chaudes. Vigilance rouge sur 15 départements du fait du risque de sur-mortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid, ainsi qu'en lien avec la sensibilité dans les zones fortement urbanisées.
                Cinq départements du Centre-Est passent en vigilance orange canicule : La Haute-Loire, l'Isère, l'Ain, la Savoie et la Haute-Savoie. Une ligne orageuse se décale actuellement du massif Central vers la région Lyonnaise.
                A 15 h on reléve : 40 ° à Maule (Yvelines) 38.1° à Paris 35.5° à Lille 38.6° à Torcy 37.4° à Beauvais 36.5° à Evreux
                * Aujourd'hui dimanche, les fortes chaleurs se maitiennent sur les départements placés en vigilance orange et rouge. Il y fera entre 35 et 39°C localement 40°C de l'Île-de-France à la Bourgogne, l'Ouest de la Champagne. A noter que le temps devient moins stable que les jours précédents avec des orages de chaleur se développant ponctuellement sur une grande partie de la France allant des Pyrénées, au Centre, la Bourgogne, le massif central et le Centre-Est. * Cet épisode caniculaire s'annonce durable, au moins jusqu'à mardi. Une large et franche dégradation orageuse marquée devrait y mettre fin, par l'ouest à partir de mercredi. Cet épisode est caractérisé par des nuits très chaudes. Cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, toutefois derrière les canicules historiques de 2003 et 2006.
                Épisode caniculaire durable sur une grande partie de la France rendu particulièrement problématique sur certains départements (contexte sanitaire et de la dégradation de la qualité de l?air en particules fines).

                Prévisions du phénomène

                2020/08/09-1606|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h06 :

                  Pic de chaleur très intense du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire débuté le vendredi 7 août, se prolongeant par un épisode caniculaire durable sur la majeure partie de la France, marqué notamment par des nuits particulièrement chaudes. Vigilance rouge sur 15 départements du fait du risque de sur-mortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid, ainsi qu'en lien avec la sensibilité dans les zones fortement urbanisées.
                  Néant
                  * De l'Île-de-France aux Hauts-de-France, conséquence des quelques pluies évoluant sur les Hauts de France depuis samedi soir, les températures en cette fin de nuit ont parfois perdu quelques degrés par rapport à samedi matin : elles s'échelonnent de 20 à 24 degrés. * Ailleurs, les températures sont de l'ordre de 17 à 20 degrés au nord de la Loire, et de 20 à 23 degrés au sud. À 5 heures ce matin, on relève 25°C à Lille-Lesquin, 21°C à Amiens et Arras, 22°C à Rouen, 19°C à Évreux, et de 23 à 26°C à Paris.
                  * Aujourd'hui dimanche, les fortes chaleurs se maitiennent sur les départements placés en vigilance orange et rouge. Il y fera entre 35 et 39°C localement 40°C de l'Île-de-France à la Bourgogne, l'Ouest de la Champagne. A noter que le temps devient moins stable que les jours précédents avec des orages de chaleur se développant ponctuellement sur le Centre, la Bourgogne, le Massif Central. * Cet épisode caniculaire s'annonce durable, au moins jusqu'à mardi. Une large et franche dégradation orageuse marquée devrait y mettre fin, par l'ouest à partir de mercredi. Cet épisode est caractérisé par des nuits très chaudes. Cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, toutefois derrière les canicules historiques de 2003 et 2006.
                  Épisode caniculaire durable sur une grande partie de la France rendu particulièrement problématique sur certains départements (contexte sanitaire et de la dégradation de la qualité de l?air en particules fines).

                  Prévisions du phénomène

                  2020/08/09-1605|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h05 :
                  • Départements passant de la vigilance jaune à la vigilance orange chaleur/canicule : Savoie (73), Haute-Savoie (74), Ain (01), Isère (38), Haute-Loire (43).

                  Pic de chaleur très intense du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire débuté le vendredi 7 août, se prolongeant par un épisode caniculaire durable sur la majeure partie de la France, marqué notamment par des nuits particulièrement chaudes. Vigilance rouge sur 15 départements du fait du risque de sur-mortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid, ainsi qu'en lien avec la sensibilité dans les zones fortement urbanisées.
                  Néant
                  * De l'Île-de-France aux Hauts-de-France, conséquence des quelques pluies évoluant sur les Hauts de France depuis samedi soir, les températures en cette fin de nuit ont parfois perdu quelques degrés par rapport à samedi matin : elles s'échelonnent de 20 à 24 degrés. * Ailleurs, les températures sont de l'ordre de 17 à 20 degrés au nord de la Loire, et de 20 à 23 degrés au sud. À 5 heures ce matin, on relève 25°C à Lille-Lesquin, 21°C à Amiens et Arras, 22°C à Rouen, 19°C à Évreux, et de 23 à 26°C à Paris.
                  * Aujourd'hui dimanche, les fortes chaleurs se maitiennent sur les départements placés en vigilance orange et rouge. Il y fera entre 35 et 39°C localement 40°C de l'Île-de-France à la Bourgogne, l'Ouest de la Champagne. A noter que le temps devient moins stable que les jours précédents avec des orages de chaleur se développant ponctuellement sur le Centre, la Bourgogne, le Massif Central. * Cet épisode caniculaire s'annonce durable, au moins jusqu'à mardi. Une large et franche dégradation orageuse marquée devrait y mettre fin, par l'ouest à partir de mercredi. Cet épisode est caractérisé par des nuits très chaudes. Cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, toutefois derrière les canicules historiques de 2003 et 2006.
                  Épisode caniculaire durable sur une grande partie de la France rendu particulièrement problématique sur certains départements (contexte sanitaire et de la dégradation de la qualité de l?air en particules fines).

                  Suivi météo à 15:07

                  Le thermomètre est resté bien souvent au delà des 20°C du Sud-Ouest au Bénélux, c'est même à partir du nord de la Seine au Bénélux qu'elles sont restées les plus élevées , dans les zones principalement concernées par la vigilance rouge canicule .

                  Ainsi dans le département de l'Oise(60) sur les 11 stations du réseau Météo France, 9 ont établi un record mensuel 7 un nouveau record absolu dont Puits la Vallée (21.4°C), Saint-Arnoult(21.9°C) et Rouvroy les Merles(21.9°C) .

                  Records absolus (provisoire) à la station Météo-France de l'aéroport de Beauvais-Tillé(60) 21.4°C, précédent record le 13/08/2015 pour des mesures faites depuis 1944; et à Amiens(80) 21.2°C, précédent record 21.1°C le 04/08/2015 pour des mesures faites depuis 1988 , la station de LIlle-Lesquin(59) avec 23°C devrait également voir son record absolu tomber ( à confirmer)

                  Sur le réseau de station Infoclimat , toujours l'effet d'ilot de chaleur urbain bien prononcé dans la capitale avec 26.5°C à Saint-Germain-des-Près(Paris VIème), sur ce réseau on relève aussi 22.6°C au Mesnil-Esnard(76), 22.5°C à Chamant(60), 22.4°C à Sorcy-Bauthémont (08)

                  Et sans oublier la Côte d'Azur et la Corse où il n'a fait pas moins de 26.0°C à l'aéroport Nice-Côte-d'Azur(06) et 26.1°C à San-Guilano-Alistro(2B)

                  En fait pour espérer avoir une nuit réparatrice niveau sommeil c'était vers la Bretagne le bon plan,  avec même une certaine fraîcheur à Kernacléden(56) avec 11.7°C , 12.9°C à Plouguerneau(29), 13.5°C à Saint-Malo-des-Trois-Fontaines(56)

                  En ce début d'après-midi quelques développements orageux se manifestent déjà sur la Massif Central, mais cela n'entame en rien la vague de très fortes chaleurs sur la France, et ce sont comme la veille les régions du centre de la France au nord de la Seine qui voient les températures dépasser le plus facilement les 35°C .

                  Du Cotentin à l'ouest de la Bretagne on reste dans une chaleur sans excès avec même seulemnt 17°C l'Ile d'Ouessant(29)

                  Ainsi on relève déjà 37.8°C à Pontoise(95) sur une station Météo France, sur le réseau Infoclimat 37.7°C à Saint-Eloi-de-Fourques(27), 38.1°C à Nogentel(02), 37.8°C à Cerisiers(89)

                  Prévisions du phénomène

                  2020/08/09-0606|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 06h06 :

                    Pic de chaleur très intense du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire vendredi 7/08, se prolongeant par un épisode caniculaire durable sur la majeure partie de la France, marqué notamment par des nuits chaudes voire tropicales. Vigilance rouge sur 15 départements du fait du risque de sur-mortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid, ainsi qu'en lien avec la sensibilité dans les zones fortement urbanisées.
                    extention de la vigilance rouge à 6 départements supplémentaires.
                    Après des minimales très élévées ce matin , en particulier sur la normandie ou de nombreux records absolus ont été batuus on reléve cet après midi à 15 h des températures le plus souvent comprises entre 30 et 38 degrés.
                    * Aujourd'hui samedi, tandis que les températures sont un peu moins élevées qu'hier dans l'Ouest et le Sud-Ouest, la chaleur s'accentue sur le Nord et le Nord-Est. Il y fera entre 35 et 39°C localement 40°C. A noter que le temps devient moins stable que les jours précédents avec des orages de chaleur se développant ponctuellement sur une moitié ouest du pays. Pour l'instant, ceux-ci n'apportent pas de rafraîchissement. * Cet épisode caniculaire s'annonce durable, au moins jusqu'à mardi. Une dégradation orageuse marquée devrait y mettre fin, par l'ouest à partir de mercredi. Cet épisode est caractérisé par des nuits très chaudes voire tropicales, les températures minimales s'élevant même parfois d'une nuit sur l'autre. Cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, derrière les canicules historiques de 2003 et 2006.
                    Épisode caniculaire durable sur une grande partie de la France rendu particulièrement problématique sur certains départements en raison du contexte sanitaire et de la dégradation de la qualité de l?air en particules fines.

                    Suivi météo à 21:15

                    Sur les régions frappées hier par les températures caniculaires, la chaleur s'est faite plus lourde avec des indice Humidex de 43 à 45 sur les régions centrales. D'ailleurs quelques averses se sont déclenchées de la Normandie à la Picardie et au bassin parisien, de même que quelques orages isolés ont éclaté sur le Massif Central (dans la région d'Ussel en corrèze et dans le Nord du département de l'Hérault). Mais le thermomètre ayant perdu quelques degrés, on a retrouvé un air plus respirable (29.9°C à Pleucadeuc, 34.6°C à Ségur le Chateau, 33.8°C à Saint Léon et 26.3°C à Lacanau-Océan).

                    A l'inverse, la chaleur s'est nettement intensifiée en allant vers l'Est du pays et ce sont les régions allant de la Bourgogne au bassin parisien et aux Hauts de France qui ont connu les valeurs les plus élevées avec souvent 36 à 39°C, ponctuellement 40°C : 40.6°C à Nemours, 40.1°C à Yzeure, 37.9°C à Orly et Troyes, 37.1°C à Lille, 39.6° à Viviers.

                    Prévisions du phénomène

                    2020/08/08-1605|||

                    La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h05 :

                    • Départements passant de la vigilance orange chaleur/canicule à la vigilance rouge chaleur/canicule : Nord (59), Pas-de-Calais (62), Somme (80), Aisne (02), Oise (60), Seine-et-Marne (77).
                    • Départements passant de la vigilance jaune à la vigilance orange chaleur/canicule : Bas-Rhin (67), Haut-Rhin (68).


                    Pic de chaleur très intense du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire vendredi 7/08, se prolongeant par un épisode caniculaire durable sur la majeure partie de la France, marqué notamment par des nuits chaudes voire tropicales. Vigilance rouge sur 9 départements du fait du risque de sur-mortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid, ainsi qu'en lien avec la sensibilité dans les zones fortement urbanisées.
                    Néant.
                    Hier vendredi 7/08, les températures ont été particulièrement élevées sur l'ouest et le sud-ouest du pays. Il a fait jusqu'à près de 42°C dans les Landes (41,9 exactement à BELIS ). Des records mensuels ont été battus : 40,8 à BRIVE, 39,8 à COGNAC, 39,6 à NANTES par exemple. Ce samedi matin, les températures de fin de nuit sont encore très hautes : 23,9°C à PARIS-MONTSOURIS, (29°C au sommet de la Tour Eiffel !), 23 à TOULOUSE et BORDEAUX par exemple également.
                    * Aujourd'hui samedi, tandis que les températures seront un peu moins élevées qu'hier dans l'Ouest et le Sud-Ouest, la chaleur s'accentuera sur le Nord et le Nord-Est. Il y fera entre 35 et 39°C localement 40°C. A noter que le temps devient moins stable que les jours précédents avec des orages de chaleur se développant ponctuellement sur une moitié ouest du pays. Pour l'instant, ceux-ci n'apportent pas de rafraîchissement. * Cet épisode caniculaire s'annonce durable, au moins jusqu'à mardi. Une dégradation orageuse marquée devrait y mettre fin, par l'ouest à partir de mercredi. Cet épisode est caractérisé par des nuits très chaudes voire tropicales, les températures minimales s'élevant même parfois d'une nuit sur l'autre. Cette vague de chaleur devrait se situer parmi les 5 plus sévères connues par la France ces dernières décennies, derrière les canicules historiques de 2003 et 2006.
                    Episode caniculaire durable sur une grande partie de la France rendu particulièrement problématique sur certains départements en raison du contexte sanitaire et de la dégradation de la qualité de l'air.

                    Suivi météo à 15:38

                    Alors que quelques orages locaux ont éclaté cette nuit en Bretagne pour se diriger ensuite en matinée vers la Normandie, avec des températures minimales nocturnes dépassant les 20°C, c'est une nuit bien souvent éprouvante qu'ont du affronter les habitants des villes avec l'effet d'îlot de chaleur urbain, mais aussi ceux d'une moitié ouest du pays (surtout des collines normandes à la Côte d'Opale), à l'exception de la Bretagne où le vent de nord à nord-ouest a apporté un peu de fraîcheur bienvenue .

                    Comme la veille certains fonds de vallée ont aussi pu trouver par rayonnement nocturne une certaine fraîcheur .

                    Ainsi dans Paris intra-muros cette nuit il n'a pas fait moins que 25.7°C à la station Infoclimat de Saint-Germain-des-Près (Paris VIème), 22.2°C à la station  Météo-France d'Alençon-Valframbert(61) qui constitue un record absolu provisoire ( il faut attendre 20h00 pour confirmer) de température minimale la plus élevée ( précédent record 21.1°C le 29/06/1976)

                    A remarquer également dans ce même département de l'Orne sur les collines du Perche un remarquable 22.4°C à la station Infoclimat de Perche-en-Nocé (61) installée en décembre 2017 qui bat largement les 17.8°C du 04/08/2018;

                    Voici quelques records battus sur des sation même très anciennes coommuniqués par l'Unité Médias de Météo France :

                    • 25.2°C à Boulogne-sur-Mer (62, depuis 1947) , précédent record 24.4°C le 08/08/1975
                    • 22.4°C Saint-Gatien-Des-Bois(14, depuis 1949), précédent record  21.9°C le 03/08/1995
                    • 19.6°C Sainte-Marie-Du-Mont(14, depuis 1997), précédent record  19.4°C le 20/07/2016
                    • 25.1°C Pré-en-Pail (53, depuis 1945), précédent record 24.9°C du 25/07/2019, * A signaler que c'est situé près du Mont-des-Avaloirs à 417m dans les Alpes Mancelles !
                    • 25.1°C à Bellême(61 depuis 1997) non loin de Perche-en-Nocé, précédent record 23.1°C le 31/07/......2020!

                     

                    Par ailleurs 28.5°C relevé au sommet de la Tour-Eiffel, c'est la deuxième valeur la plus élevée après le 28.6°C du 12.08.2003 et du 25 07-2019, jour du 42.6°C de Tx à Paris !

                    Pour illustrer aussi la différence que l'on peut observer entre les hauteurs et les fonds de vallée, dans le Rhône on a relévé 23.5°C à Saint-Bonnet-le-Tracy(69) à 730m alors qu'il n'y avait que 12.9°C au Breuil(69) à 270m

                    Il a fait aussi plus chaud au Mont Ventoux à 1911m  avec 16.5°C alors qu'à Carpentras à seulemnt 99m le thermomètre est descendu à 15.3°C

                    Nuit bien chaude aussi en Corse, surtout sur la côte est avec 25.8°C à la station Météo-France de San-Guilano-Alistro(2B) mais on reste bien loin du record de 29.9°C du 05/06/2003

                     

                     En ce début d'après-midi, par rapport à la veille on voit que le seuil de très fortes chaleurs s'est décalé vers l'est avec une encoche d'air moins chaud à l'intérieur de la Normandie due à l'amas pluvio-orageux situé actuellement sur cette région .

                    A 14h00 le cap des 35°C est déjà allègrement dépassé des régions du Centre aux Hauts-de-France avec par exemple 37.8°C à la station Infoclimat de Villebret(03) 36.8°C à celle d'Angy-sur-Aubois(17), 36.6°C à la station Météo France de Saint-Dizier-Robinson(52) et 35.9°C à celle de Creil(60)

                    A voir en fonction de l'activité orageuse qui se développera localement sur ces régions, mais ce soir il faut s'attendre à voir encore quelques records de température maximales tomber !

                    Prévisions du phénomène

                    2020/08/08-0606|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 06h06 :

                      Pic de chaleur très intense du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire ce vendredi, se prolongeant par un épisode caniculaire durable sur la majeure partie de la France, marqué notamment par des nuits chaudes voire tropicales. Vigilance rouge sur 9 départements du fait du risque de sur-mortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid, ainsi qu'en lien avec la sensibilité dans les zones fortement urbanisées.
                      Extension de la vigilance orange à tous les départements du Grand-Est précédemment placés en vigilance jaune, ainsi qu'au Cantal, Puy de Dôme, Allier, Loire et Rhône d'une part, au Calvados d'autre part. La Haute-Normandie et l'Ile de France, Seine-et-Marne exceptée, sont placées en vigilance rouge du fait du contexte sanitaire.
                      A 15h30 locales, les températures sont plus élevées qu'hier sur la France. Il fait déjà plus de 35°C sur une grande partie du pays, fréquemment plus de 38°Cdu sud-ouest au val de Loire et même 40,2°C à Bretenoux (Lot) et 40,4°C à Barbezieux (Charente).
                      * Les maximales de la journée ne sont généralement pas encore atteintes. Ce vendredi sera la journée la plus chaude de la semaine sur une grande partie sud-ouest et ouest du pays, avec des maximales atteignant localement 40°C à 42°C, des Pays de la Loire au Poitou-Charentes à l'Aquitaine et une grande partie de l'Occitanie, approchant probablement des records par endroits. * Samedi, après une nuit chaude et même parfois tropicale, les températures au plus chaud de la journée seront en baisse par rapport à aujourd'hui vendredi sur les régions de l'ouest et du sud-ouest de la France, toutefois elles resteront élevées, justifiant le maintien de la vigilance orange. Sur les autres départements placés en vigilance orange, on observera généralement une hausse des températures maximales avec 35 à 39°C, localement 40°C. * Cet épisode caniculaire sera durable, au moins jusqu'à mardi. Une dégradation orageuse devrait y mettre fin, par l'ouest à partir de mercredi. Cet épisode caniculaire est caractérisé par des nuits très chaudes voire tropicales, les températures minimales s'élevant même parfois d'une nuiit sur l'autre. La sévérité attendue de l'épisode pourrait le placer dans le Top 5 des dernières décennies, loin derrière 2003 et 2006.
                      Episode caniculaire durable sur une grande partie de la France rendu particulièrement problématique sur certains départements en raison du contexte sanitaire et de la dégradation de la qualité de l?air.

                      Suivi météo à 22:48

                      Comme prévu, la carte des températures se teinte de rose sur une grande moitié ouest du pays ou la chaleur a été accablanteet la liste des stations ayant franchi les 40°C est déjà longue. Mais sans atteindre cette valeur symbolique, certaines stations ont enregistré des performances remarquables comme celle de Trelly avec 38.7°C en plein coeur de la Manche. Toujours dans la Manche, on retiendra aussi la performance de notre toute récente stations aux îles Chausey avec un maximum de 30.7°C ! Des amplitudes remarquables se sont également produites, jusqu'à 29.9°C d'écart entre les 12°C du matin et les 41.9°C de l'après midi à Daglan (24), 29.8°C d'écart à Saint Alban sur Limagnole (48) entre les 4.6°C du matin et les 34.4°C de l'après midi.

                      La barre des 40° a donc été franchies du Sud Ouest au Centre Ouest. En voici quelques exemples parmi tant d'autres :

                      40.0°C à Orçay (41) et Niort (79)

                      40.1°C à Bergerac (24) et Brive (19)

                      40.3°C à Chateauroux (36) et Saramon (32)

                      40.5°C à Nay (64) et Mont de Marsan (40)

                      40.7°C à Vieillevie (15)

                      40.9°C à Prudhomat et Gourdon (46)

                      41.5°C à Cahssors (16)

                      41.9°C à Daglan (24)

                      42.3°C à Genac (16)

                       

                       

                       

                      Prévisions du phénomène

                      Mise à jour des prévisions le 7 août au soir :

                      ÉVOLUTIONS :

                      La situation d'altitude n'a pas bougé dans les grandes lignes depuis les indications du bulletin initial.
                      Au sol, un minimum thermique est prévu demain se former proche de l'estuaire de la Seine. Le vent sera ainsi de NW sur la Bretagne et le Cotentin, amenant douceur et humidité océane. Il sera d'est à sud-est de la Baie de Somme et du Pas de Calais jusqu'aux frontières de l'est. Plus au sud, il s'orientera au sud-ouest.
                      Aux températures les plus élevées correspond l'hygrométrie la plus basse.

                      Ces prochains jours, les conditions de surface prédomineront sur le temps sensible.

                      Les hauts géopotentiels pourraient enfin quitter la France à partir de mardi ou mercredi avec l'avancée d'un thalweg atlantique amenant une baisse des températures et des orages. Toutefois, cela demande encore confirmation. Ci-dessous le modèle ARPEGE de Météo-France pour mardi 14h à environ 5500 m (500hPa) : on remarque que l'axe de la dorsale s'étirerait de la Sardaigne vers le Danemark via la Suisse (lignes noires). Un thalweg piloté depuis les bas géopotentiels groënlandais s'étirerait des confins de l'Irlande jusqu'au Cap Finisterre en Espagne. Les plages de couleurs matérialisent la températures à cette altitude : sur la France, elles s'étalent de -18°C sur le nez breton jusqu'à -12°C sur les trois-quart du pays.

                      PRÉVISIONS :

                      Samedi :
                      Alors que les 40°C ont été dépassés ce jour du sud-ouest au centre-ouest du pays, ces chaleurs intenses perdurent demain samedi du centre à la Normandie et l'Île de France.
                      Sur la moitié ouest, les températures baisseront mais resteront élevées de l'ordre de 34 à 37°C. Près des côtes atlantiques, les températures avoisineront les 30 à 32°C. Sur la Bretagne et la moitié occidentale de la Normandie, le vent de Noroît limitera fortement la hausse du thermomètre, aux environs de 25 à 30°C des côtes vers l'intérieur, probablement proches des 20°C sur la pointe bretonne. Il sera de dominance sud sur les régions proche de la Méditerranée et l'Autan soufflera faiblement sur son domaine.

                      Sur un axe Montpellier - Paris, des averses ou des orages isolés pourront se déclencher, potentiellement très électriques.


                      Dimanche :
                      Les minimales seront chaudes, supérieures à 20°C excepté à l'ouest d'une ligne Cotentin - Pays Basque où l'océan jouera son rôle modérateur. Toutefois, cette baisse relative du thermomètre sera compensée par la hausse de l'hygrométrie : la sensation d'inconfort pourra être ainsi du même niveau qu'à l'est de cette ligne, plus chaude mais plus sèche.

                      L'après-midi des orages se développeront très probablement sur les principaux massifs et de l'Occitanie à la Bourgogne. Ils ne devraient pas être organisés mais suffisamment nombreux pour affecter la température sur ces régions, qui sera donc en baisse. En revanche, là où les nuages ne cacheront pas le soleil, les températures grimperont à des niveaux similaire à ceux de la veille.


                      Lundi :
                      Les températures continueront à être élevées dès le matin. Les maximales devraient être au-dessus des 35°C sur les trois-quart du pays, seules les franges côtières et un petit quart nord-ouest échapperaient à ces valeurs.
                      L'après-midi, les orages pourraient éclater de façon plus soutenue que la veille.

                      Carte des anomalies de températures prévues d'après le modèle IFS du Centre européen pour les prévisions à court et moyen terme (ECMWF) :

                       

                      Mardi et Mercredi :
                      Les températures baisseraient plus franchement par l'ouest : les fortes chaleurs régresseraient progressivement vers les frontières de l'est. Une dégradation fortement orageuse pourrait ponctuer ce retrait.

                      Suivi météo à 16:14

                      La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h06 :

                      • Qualification du phénomène

                        Pic de chaleur très intense du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire ce vendredi, se prolongeant par un épisode caniculaire durable sur la majeure partie de la France, marqué notamment par des nuits chaudes voire tropicales.

                        Vigilance rouge sur 9 départements du fait du risque de sur-mortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid, ainsi qu'en lien avec la sensibilité dans les zones fortement urbanisées.

                      • Situation actuelle

                        A 15h30 locales, les températures sont plus élevées qu'hier sur la France. Il fait déjà plus de 35°C sur une grande partie du pays, fréquemment plus de 38°Cdu sud-ouest au val de Loire et même 40,2°C à Bretenoux (Lot) et 40,4°C à Barbezieux (Charente).

                      • Evolution prévue

                        * Les maximales de la journée ne sont généralement pas encore atteintes. Ce vendredi sera la journée la plus chaude de la semaine sur une grande partie sud-ouest et ouest du pays, avec des maximales atteignant localement 40°C à 42°C, des Pays de la Loire au Poitou-Charentes à l'Aquitaine et une grande partie de l'Occitanie, approchant probablement des records par endroits.

                        * Samedi, après une nuit chaude et même parfois tropicale, les températures au plus chaud de la journée seront en baisse par rapport à aujourd'hui vendredi sur les régions de l'ouest et du sud-ouest de la France, toutefois elles resteront élevées, justifiant le maintien de la vigilance orange. Sur les autres départements placés en vigilance orange, on observera généralement une hausse des températures maximales avec 35 à 39°C, localement 40°C.

                        * Cet épisode caniculaire sera durable, au moins jusqu'à mardi. Une dégradation orageuse devrait y mettre fin, par l'ouest à partir de mercredi. Cet épisode caniculaire est caractérisé par des nuits très chaudes voire tropicales, les températures minimales s'élevant même parfois d'une nuiit sur l'autre. La sévérité attendue de l'épisode pourrait le placer dans le Top 5 des dernières décennies, loin derrière 2003 et 2006.

                      Suivi météo à 15:02

                      En ce début d'après-midi les 35°C sont déjà atteints voire largement dépassés  sur une moitié ouest du pays, en effet un minimum de surface pointé à 1014 hPa en son centre au large de la Rochelle remonte du Golfe de Gascogne vers la Normandie.

                      Les vents tournant en sens inverse des aiguilles d'une montre autour du centre dépréssionnaire advectent donc, avec un flux de sud de sud sud-est, une masse d'air surchauffée venant tout droit du Maghreb et d'Espagne sur la façade est de cette dépression de surface.

                      Alors que sur la façade occidentale de cette dépression c'est plutôt des vents orientés au nord qui intéressent déjà la pointe de Bretagne et qui vont donc avoir tendance à gagner toute cette région en cours d'après-midi;  d'ailleurs ce matin une couverture nuageuses avec quelques précipitations  a intéressé le Finistère pour se diriger ensuite vers l'Angleterre ; à 14h00 on observait même du brouillard sur l'Île Ouessant(29) où il ne faisait que 17.8°C et 19.1°C à la Pointe du Raz(29) .

                      Avec le vent de sud-sud-est on observe également des entrées maritimes se manifestant par des nuages bas dans le Golfe du Lion avec seulement 22.2°C à Leucate(11) , ailleurs sur le pourtour méditerranéen les températures restent dans la normale saisonnière .

                      Mais partout ailleurs c'est bien la "fournaise" qui règne déjà en ce début d'après-midi, avec à 14h00 39.7°C à la station Infoclimat de Belin-Beliet(33), 38.7°C à la station Météo-France de Gourdon(46)et la station Infoclimat de Chassors(16), 38.3°C à la station Infoclimat de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu(44), 37.2°C à Vern-d'Anjou(44), 36.8°C à Estrées-la-Campagne(14), 36.2°C à la station Météo France de Rennes Saint-Jacques(35), 35.7°C à celle Caen-Carpiquet(14)

                      Toujours à 14h00 il n'y avait que  20.7°C à la Pointe de la Hague(50) mais  33.4°C à la station Météo-France de Cherbourg-Maupertus(50) !!

                      A noter également que la station Infoclimat installée il y a moins d'une semaine au sémaphore des Îles-Chausey(50) a atteint 30.6°C avant que la brise de nord se lève faisant rebaisser la température! Cette température maximale ne sera peut-être pas atteinte de sitôt !

                      Suivi météo à 10:51

                      Ce matin, la carte des températures minimales révèle les stations qui sont parvenues à baisser cette nuit par rayonnement nocturne (faible humidité, nuit claire, peu de vent, favorable à la formation de lacs d'air frais par gravité dans les fonds de vallée), et les autres (en sommet de relief, aussi petit soit-il, et en agglomération).

                      C'est ainsi que la station Infoclimat de Vengeons, en Normandie, située sur les hauteurs du département de la Manche à 340 m d'altitude, a enregistré une nuit dite "tropicale", avec une Tn (température minimale) supérieure à 20°C (20,3°C précisèment). Et pourtant, les stations environnantes sitées en fond de vallée et 200 m plus bas ont enregistré entre 12 et 13°C. Certaines poches de fraicheur ont tout de même bien résisté, mais sont restées rares avec 4.9°C à Riotord (43) et 5.2°C à Chapelle des Bois (25).

                      En agglomération, c'est le phénomène dit d'ICU (Ilôt de chaleur urbain, formé par l'accumulation de chaleur par les surfaces bétonnées et bitumées) qui limite considérablement la baisse des T°C, particulièrement flagrant ce matin en région parisienne, où même la station du parc Montsouris s'est maintenue au-dessus des 20°C, jusqu'à 23 à 24°C dans les rues et sur les toits de la capitale, alors qu'on relevait 11 à 12°C dans les campagnes de l'Essonne et de Seine-et-Marne.

                      En dehors de ces stations urbaines ou "d'altitude", la nuit a donc été encore relativement fraiche, mais moins qu'hier. Et précisément, l'amplitude thermique journalière (différence entre la Tx et la Tn d'une même journée) moyenne calculés sur 30 stations du panel national a été exceptionnelle en France ce jeudi 6 août 2020, puisque, d'après Arkus sur le forum Infoclimat, elle a atteint 19.4°C, battant légèrement les 19.3°C du 6 mars 1948 .

                      Suivi météo à 21:22

                      Comme prévu, les températures ont connu ce jeudi une envolée significative, avec des valeurs qui ont souvent dépassé les 38°C dans le SO. On relève ainsi 38.3°C à Bordeaux et 37.5°C à Toulouse-Francazal, mais aussi 38,8°C à Daglan en Dordogne.

                      La carte des Tx (températures maximales) de cette première journée de l'épisode permet de situer les zones du SO et CO qui ont le plus "chauffé" ce jeudi... et qui chaufferont d'autant plus demain vendredi, avec 39 à 41°C prévus localement!

                      Prévisions du phénomène

                      2020/08/06-1606|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h06 :

                        sans objet
                        fin de suivi
                        Les températures restent cet après-midi proches de 30 degrés sur le sud de l'Ardèche et la Drôme L'épisode est terminé.
                        . Dans la nuit elles descenderont vers les 18,20 degrés. Les maximales demain de dépasseront pas les 30 degrés.
                        Pic de chaleur très intense du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire vendredi, se prolongeant par un épisode caniculaire durable sur une grande partie de la France

                        Prévisions du phénomène

                        2020/08/06-1605|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h05 :
                        • Départements passant de la vigilance jaune à la vigilance orange chaleur/canicule : Nord (59), Pas-de-Calais (62), Somme (80), Aisne (02), Oise (60), Seine-Maritime (76), Ardennes (08), Marne (51), Eure (27), Aube (10), Yonne (89), Loiret (45), Eure-et-Loir (28), Loir-et-Cher (41), Seine-et-Marne (77), Val d'Oise (95), Yvelines (78), Essonne (91), Paris (75), Nièvre (58), Cher (18), Vienne (86), Indre-et-Loire (37), Indre (36), Haute-Vienne (87), Charente (16), Dordogne (24), Lot (46), Lot-et-Garonne (47), Gers (32), Tarn-et-Garonne (82), Tarn (81).
                        • Départements passant de la vigilance vert à la vigilance orange chaleur/canicule : Orne (61), Mayenne (53), Sarthe (72), Maine-et-Loire (49), Haute-Garonne (31), Ariège (09), Deux-Sèvres (79), Creuse (23), Corrèze (19), Aveyron (12).

                        sans objet
                        fin de suivi
                        Les températures restent cet après-midi proches de 30 degrés sur le sud de l'Ardèche et la Drôme L'épisode est terminé.
                        . Dans la nuit elles descenderont vers les 18,20 degrés. Les maximales demain de dépasseront pas les 30 degrés.
                        Pic de chaleur très intense du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire vendredi, se prolongeant par un épisode caniculaire durable sur une grande partie de la France

                        Suivi météo à 15:13

                        Avec un soleil implacable dans ciel de France sans nuages ( les brouillards matinaux présents en Bretagne s'étant vite dissipés)et juste des nuges convectifs sur le sud du massif corse, en ce début d'après-midi le seuil de fortes chaleurs est déjà atteint dans de nombreuses régions, et même de très fortes chaleurs dans le Sud-Ouest avec à 14h déjà 37.3°C à la station Infoclimat de Belin-Beliet(33), 35.4°C à celle de l'Hospitalet(46),  35.3°C à celle de Lagarrigue(81), 35.1°C à la station Météo France de Cazaux-La Teste-de Buch (33)

                        Pour l'instant seules les régions à l'est d'une ligne Genève-Luxembourg, le bord de Manche, le Cotentin  et le nord-ouest de la Bretagne échappent encore à ses fortes chaleurs .

                        Suivi météo à 12:42

                        Ce matin, les températures étaient conformes à la prévision. Agréables dans l'ensemble, on pouvait même bénéficier par endroit d'une relative fraicheur matinale. C'est ainsi qu'au plus frais de la nuit, les températures se sont abaissées entre 23.0°C à Sète (34), 21.9°C à San Giuliano (2A) et Nice (06) pour les plus douces et 1.9°C à Lans en Vercors (38), 2.5°C à Saint Alban sur Limagnole (48) pour les plus fraiches. Entre les deux on avait pèle mêle 17.9°C à Quimper (29), 11.5°C à Mazinghem (62), 10.7°C à Luxeuil (70), 16.2°C à Limoges (87), 10.6°C à Saint Nicolas la Chapelle (73), 12.3°C à Auch (32) et 13.2°C au Castellet (83).

                        A midi, le seuil de la forte chaleur (T°>=30°C)  était déjà atteint du sud ouest au bassin parisien ainsi qu'au pied des Cévennes avec un maximum de 33°C à Belin Beliet (33) et au Triadou (34).


                        Les bulletins spéciaux sont strictement informatifs, et ne se substituent en aucun cas aux vigilances météorologiques de Météo-France que nous vous invitons à consulter (chaque mise à jour de la carte de vigilance est signalée dans le suivi en temps réel). De fait, l'émission des bulletins spéciaux est indépendante des niveaux de vigilance retenus par Météo-France.
                        Les bulletins spéciaux ne doivent pas être utilisés pour la protection des biens et des personnes. Ils sont rédigés selon la disponibilité des responsables d'Infoclimat, et ne peuvent ainsi pas être systématiquement assurés. Merci de votre compréhension.


                        L'observation météo en directparticiper » sync...
                        ↑ nouveaux éléments ↑