connexion

  • Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.01h00, 4.8°C
    83%, 997.3hPa
    Vent de direction SSO22 km/h (raf. 43)
  • 100% gratuit • 0% pub • comment ?!
    Grâce à des dizaines de bénévoles, des milliers d'adhérents et de donateurs, Infoclimat est rendu possible. Vous aussi, rejoignez-les !
    objectif 140.000€ →
    Adhérer Donner help

 



 

BULLETIN DE PREVISIONS

ILE DE FRANCE

 

EN BAS DE CE BULLETIN REGIONAL, VOTRE BULLETIN HEBDOMADAIRE GENERAL DU DIMANCHE 14 MAI 2023

 

Le prochain bulletin hebdomadaire sera publié le dimanche 4 juin 2023 en fin de journée

QUELQUES SOUCIS DE SANTE PERTURBENT LA DIFFUSION DES FLASHS QUOTIDIENS ET DES BULLETINS HEBDOMADAIRES, QUI SERONT PUBLIES DE MANIERE IRREGULIERE DURANT QUELQUES SEMAINES. MERCI DE VOTRE COMPREHENSION.

 

Un bulletin quasi quotidien vous est proposé en première partie.

En deuxième partie, retrouvez un bulletin plus général (EUrope, France, Ile-de-France) élaboré une fois par semaine et publié le dimanche soir.

 



 

 

 

 

 

 

 



 

BULLETIN METEO HEBDO n° 1878 DU DIMANCHE 14 MAI 2023

 

PAS DE BULLETIN HEBDOMADAIRE LE DIMANCHE 21 MAI 2023

Le prochain bulletin hebdomadaire sera publié le dimanche 28 mai 2023


 


SITUATION GENERALE EUROPE

 

 Il y a bien une cellule anticyclonique sur le proche Atlantique, mais sa protection laisse à désirer, c’est le moins qu’on puisse dire ! Les intempéries sont nombreuses sur le continent européen et sur les îles britanniques, peu de secteurs échappent à des averses, une activité orageuse ou les deux mêlées. La pluie circule de l’Irlande à l’Ecosse et à l’Angleterre, sur l’extrême nord de la Scandinavie, sur le sud de la Norvège et de la Suède, sur le sud de la Finlande, où les orages sont parfois violents, du Danemark au nord de l’Espagne et de l’Allemagne au sud de l’Italie, du sud de la Pologne à la Grèce. Le sud et l’ouest de la péninsule ibérique, une grande partie de la Russie et de l’Ukraine échappent aux précipitations. Les températures sont parfois surprenantes, le froid encore très présent sur l’Islande, où le thermomètre peut descendre jusqu’à -4° (Sàta) et sur l’extrême nord de la Russie, ce qui est plus habituel, y compris à cette période. Les zones de grande douceur, voire de chaleur sont observées dans des zones plus inhabituelles, comme la Scandinavie (jusqu’à 23° à Smhi en Suède), en Finlande (23° à Jämsä Halli), mais c’est surtout entre l’est de la Pologne et la Mer Caspienne que l’on peut retrouver des valeurs allant parfois jusqu’à 25° (Gomel’, Belarus; Kyiv, Ukraine; Frolovo, Russie). En revanche, c’est sans surprise que l’on enregistre les températures les plus élevées de ce dimanche après-midi au Portugal (28° à Beja). La masse d’air est généralement assez dynamique et le vent peut localement dépasser 50 km/h en rafales, comme en Islande.  

 (rédaction: Philippe LEBRAUD, MétéoBaoBaB)

 


 

En première partie Le lundi 15 mai, pendant la journée, une petite perturbation traverse la France, accompagnée de nuages dominants et d'averses. Pendant cette période, le flux d'air se déplace temporairement vers le nord, provoquant un rafraîchissement notable le long de la Manche. Le mardi 16 mai, une dépression se forme près de l'Italie tandis que l'anticyclone des Açores se renforce en direction des Îles Britanniques. En conséquence, le flux d'air bascule vers le nord-est, entraînant de l'air frais sur une grande partie de la France. Entre mardi et jeudi, la hausse des pressions atmosphériques entraînera des conditions plus sèches dans le nord et l'ouest du pays, tandis que des averses persisteront à l'est et près des Pyrénées. Les températures resteront plusieurs degrés en dessous des normales saisonnières. En outre, le mistral et la tramontane souffleront très intensément.

 

(rédaction: Météo-Express, MétéoContact, Philippe LEBRAUD pour MétéoBaoBaB)

 

 

A CONFIRMER: Selon les prévisions actuelles, il est prévu que les gouttes froides continuent de se déplacer facilement vers le sud-ouest de l'Europe, ce qui laisse présager une météo agitée dans cette région. Simultanément, les hautes pressions devraient dominer entre le nord des Açores et les régions scandinaves, créant une atmosphère plutôt calme et douce. En ce qui concerne la France, les scénarios divergent pour anticiper un changement de conditions météorologiques de manière précise. Dans cette perspective, le sud de la France pourrait être une fois de plus affecté par des averses orageuses, tandis que dans le nord de l'Hexagone, l'instabilité serait plus localisée. Cependant, il est important de noter que ces scénarios sont encore incertains et peuvent évoluer. En termes de températures, il est possible que celles-ci fassent une tentative de remontée et cherchent à atteindre les valeurs normales pour la période. Cependant, cette hausse n'est pas garantie et pourrait également être influencée par d'autres facteurs météorologiques. Il est donc important de suivre de près les mises à jour météorologiques pour obtenir des informations plus précises sur l'évolution du temps dans les prochains jours. Edit Ph.Lebraud: Autant dire qu'au delà du week-end de Pentecôte, la situation est encore plus ardue à décrire. L'instabilité pourrait bien prolonger son séjour pour les tout premiers jours du mois de juin, mais du "mieux" pourrait venir des températures, qui repasseraient alors au dessus des normales de saison. 


(rédaction: MétéoContact, Philippe Lebraud)

 

EN ILE DE FRANCE

 


 

Nous allons entamer la deuxième quinzaine du mois de mai, nous approchant donc du début de l’été « météorologique » (le 1er juin), mais le printemps continue de jouer les capricieux en nous apportant des journées très différentes les unes des autres, sans situation stable et durable. La semaine qui vient sera caractérisée surtout par son ambiance un peu « fraîche », en particulier le matin et ce, malgré un soleil qui tente de s’imposer en journée. La journée la plus perturbée devrait être celle de lundi, avec le passage d’un front assez actif, d’aspect orageux, qui pourrait donner de bonnes précipitations en Ile-de-France. Cela amorcera la baisse du thermomètre qui s’accentuera les jours suivants. Si la journée de mardi semble plus lumineuse, l’impression générale restera assez peu printanière et se répétera mercredi et jeudi. Ce flux de nord se fera très présent et rendra l’ambiance peu agréable. En fin de semaine, la masse d’air pourrait pourtant se réchauffer, mais les maxi ne feront qu’approcher les « moyennes ». Les modèles pour la semaine suivante restent très hésitants, l’instabilité pourrait bien être encore au programme, en revanche, le thermomètre pourrait retrouver des couleurs, ce qui n’est déjà pas si mal.  

(rédaction: Philippe LEBRAUD, MétéoBaoBaB)

 

 



 

 

 

 





Ces prévisions ne doivent pas être utilisées pour la protection des biens et des personnes. En aucun cas la responsabilité de leur auteur ou d'Infoclimat ne pourrait être engagée. Autres prévisions régionales...

Consulter les archives de ce bulletin :


L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑