Commencez à taper pour rechercher
connexion

  • Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.02h00, 6.1°C
    76%, 1022.1hPa
    Vent de direction N11 km/h (raf. 25)
  • 100% gratuit • 0% pub • comment ?!
    Grâce à des dizaines de bénévoles, des milliers d'adhérents et de donateurs, Infoclimat est rendu possible. Vous aussi, rejoignez-les !
    objectif 140.000€ →
    ❤️ Adhérer Donner 👍 help
Indicateur national français des précipitations
Naviguez dans l'indicateur de précipitations et de sécheresse pour la France et ses départements métropolitains. Cliquez sur un ou plusieurs départements pour obtenir un indicateur local, et comparez ou accumulez des années grâce aux menus ci-contre.
Chargement...

Cliquez sur un ou plusieurs départements pour obtenir un indicateur local.

Comment ça marche ?

Cet indicateur vous permet de visualiser les déficits et excédents en précipitations, pour la France métropolitaine, pour chaque année. Pour cela, une "normale" de précipitations est établie, sur la base des données 1997-2020, et vous pouvez comparer une année individuelle sur la base de cette normale.

Par défaut, l'indicateur vous affiche la moyenne des précipitations sur la surface de la France métropolitaine. Vous pouvez sélectionner un département ou un groupe de départements, pour calculer cet indicateur sur la surface de ces zones uniquement. Il s'agit donc d'un indicateur spatialisé, qui ne prend pas en compte seulement des stations météorologiques mais également des données de radar de précipitations, par fusion de données.

Selon les années sélectionnées, la source des données peut être différente, nous tentons de toujours sélectionner les données les plus pertinentes et précises pour calculer l'indicateur :

Période Données Description
1985-1996 Réanalyses CERRA L'indicateur de précipitations est calculé sur la base des réanalyses CERRA, à une résolution de 5 kilomètres. Plus d'informations
1997-11/2022 COMEPHORE COMEPHORE (COmbinaison en vue de la Meilleure Estimation de la Precipitation HOraiRE) est un produit développé par Météo-France, issu de la fusion de données des radars de précipitations, et du réseau de stations météorologiques au sol. Sa résolution est de 1 kilomètre. Plus d'informations
12/2022-aujourd'hui Radars Le radar de Météo-France, dans une version gratuite de faible qualité (résolution ~2km), est utilisé pour calculer l'indicateur.

À terme, nous espérons pouvoir utiliser les produits PANTHERE (150.000€/an) et ANTILOPE J+1 (150.000€/an) pour les données des années les plus récentes, qui sont beaucoup plus performants que la solution que nous utilisons actuellement (car ils combinent également les relevés des pluviomètres, en plus des radars). Cependant, ces produits sont vendus par Météo-France pour plusieurs centaines de milliers d'euros par an, ce que notre association à but non lucratif ne peut pas payer. À terme, nous espérons également pouvoir intégrer nos propres relevés de pluviomètres dans ces produits de fusion.

Nous attirons votre attention sur le fait que ces données ne sont que des indicateurs. En particulier, les radars météorologiques peuvent sous-estimer ou surestimer les quantités de précipitations dans certaines conditions particulières (neige, grêle, couches d'inversion de température, topographie, éoliennes,...).

Cet indicateur est mis à jour chaque matin vers 7h UTC.


Comment lire ces graphiques ?

Les aires colorées sous la courbe (en gris et en rose) représentent le climat passé.
La zone gris clair (Q10-Q90) est l'intervalle entre le 10e quantile et le 90e quantile. Cela signifie que, 80% du temps, les cumuls étaient compris dans cet intervalle. Cela représente donc le climat passé le plus fréquent des années 1997 à 2020.
La zone rose (min-max) représente les extrêmes observés sur toute la période des données disponibles (1985-aujourd'hui), c'est-à-dire les années qui étaient les plus sèches (en bas) ou les plus humides (en haut) à un jour donné.

La courbe noire en trait plein représente quant à elle la médiane du climat passé 1997-2020.

En mode année civile ou année hydrologique, les cumuls de différentes années peuvent être superposés pour les comparer. Une année civile démarre le 1er janvier, tandis qu'une année hydrologique démarre le 1er septembre de l'année précédente.

En mode année glissante, les cumuls des années sélectionnées sont additionnés.
Dans ce mode, l'aire rose sur le graphique représente les cumuls hypothétiques qui se produiraient si les pires années se succédaient (par exemple 10 années aussi humides que l'année la plus humide, et 10 années aussi sèches que l'année la plus sèches).