Commencez à taper pour rechercher
connexion

  • à la mémoire
    de Jean-François
    Botte (Jeff04)
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.09h00, 16°C
    80%, 1017.3hPa
    Vent de direction SO11 km/h (raf. 14)
  • × 100% gratuit • 100% bénévole • 0% pub
    Votre soutien a été exceptionnel !
    Nous allons pouvoir recruter notre 1er salarié,
    mais votre soutien reste indispensable.
    Adhérer Donner help

Bulletin spécial N°376 • Vague de chaleur attendue sur le pays en cours de semaine prochaine

CarteChaleur / canicule
Consulter l'analyse et le résumé    

Problèmes pour lire ce bulletin ? Cliquez ici   •   Cliquez ici pour ajouter les bulletins spéciaux en direct sur votre site !

Fermer

Prévisions du phénomène

2022/06/21-2210|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 22h10 :

    CANICULE : Épisode caniculaire précoce et intense, maintenant en atténuation.
    ORAGES : Situation fortement orageuse d'été qui nécessite une vigilance particulière compte tenu du risque de phénomènes violents.
    CANICULE :Fin de vigilance orange canicule pour les départements 03, 63, 43, 26.
    ORAGES : néant
    CANICULE:
    A 15h, les températures observées sont proches ou dépassent les 30° en plaine. On a relevé 34° à Lyon Bron en début d'après-midi ainsi qu'à Macon.

    ORAGE
    Les premiers orages se sont déclenchés sur l'Allier, le Rhône ainsi que sur la Loire, où de la grêle est observée.
    CANICULE : 
    L'épisode de canicule, certes atténué, se poursuit sur le Centre-Est du pays. Les températures maximales sous abri restent très élevées cet après-midi en Rhône-Alpes, comprises entre 33°C et 37°C, en dehors des orages. Côté Auvergne, la baisse est plus prononcée mais on attend tout de même 30°C à 33°C de l'est de l'Allier à la Haute Loire.

    ORAGES des Pyrénées au Jura : 
    Sur Auvergne-Rhone-Alpes, les orages se généralisent dans les heures qui viennent.
    Sur l'Occitanie, la dégradation orageuse se produit par les Pyrénées en fin d'après-midi puis remonte vers le Massif Central en soirée.
    Ces orages s'accompagneront de phénomènes violents.
    On attend ainsi :
    - une activité électrique très intense;
    - des chutes de grêle localement fortes;
    - des cumuls de précipitations intenses, atteignant ponctuellement 30 à 50 mm, localement plus parfois en moins d'une heure;
    - de violentes rafales de vent pouvant atteindre des valeurs de 80 à 100 km/h et plus en pointe par endroits.
    Sur les départements limitrophes en vigilance jaune pour le paramètre orages, des cellules localement virulentes ne sont pas exclues.

    ORAGES sur la Nouvelle-Aquitaine : 
    La dégradation arrive par les côtes en cours de nuit. Ces orages sont principalement accompagnés de fortes pluies, atteignant ponctuellement 30 à 50 mm, localement plus, parfois en moins d'une heure. Le risque de chutes de grêle et de violentes rafales de vent est également présent, mais avec une intensité moindre qu'au cours de l'événement d'hier.

    Prévisions du phénomène

    2022/06/21-1606|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h06 :

      CANICULE : Épisode caniculaire précoce et intense, maintenant en atténuation.
      ORAGES : Situation fortement orageuse d'été qui nécessite une vigilance particulière compte tenu du risque de phénomènes violents.
      CANICULE :néant.
      ORAGES : ajout des départements 48, 12, 81, 31, 09, 11 ainsi que 79, 86, 17, 16, 87, 23, 33, 24, 40
      CANICULE:
      A 11h, il fait 26 à 33 °C sur les département en orange.

      ORAGE
      Des premiers orages commencent à se déclencher sur le Massif Central.
      CANICULE : 
      L'épisode de canicule, certes atténué, se poursuit sur le Centre-Est du pays. Les températures maximales sous abri restent très élevées cet après-midi en Rhône-Alpes, comprises entre 33°C et 37°C. Côté Auvergne, la baisse est plus prononcée mais on attend tout de même 30°C à 33°C de l'est de l'Allier à la Haute Loire.

      ORAGES des Pyrénées au Jura : 
      La dégradation orageuse se met en place dans l'après-midi. Ces orages s'accompagneront de phénomènes violents.
      On attend ainsi :
      - une activité électrique très intense;
      - des chutes de grêle localement fortes;
      - des cumuls de précipitations intenses, atteignant ponctuellement 30 à 50 mm, localement plus parfois en moins d'une heure;
      - de violentes rafales de vent pouvant atteindre des valeurs de 80 à 100 km/h et plus en pointe par endroits.
      Sur les départements limitrophes en vigilance jaune pour le paramètre orages, des cellules localement virulentes ne sont pas exclues.

      ORAGES sur la Nouvelle-Aquitaine : 
      La dégradation arrive par les côtes en cours de nuit. Ces orages sont principalement accompagnés de fortes pluies, atteignant ponctuellement 30 à 50 mm, localement plus, parfois en moins d'une heure. Le risque de chutes de grêle et de violentes rafales de vent est également présent, mais avec une intensité moindre qu'au cours de l'événement d'hier.
      Épisode caniculaire en atténuation sur le Centre-Est. Nouvel épisode d'orages violents des Pyrénées au Jura cet après-midi et ce soir ainsi que cette nuit sur la Nouvelle-Aquitaine.

      Prévisions du phénomène

      2022/06/21-1210|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 12h10 :

        CANICULE : Épisode caniculaire précoce et intense, maintenant en atténuation.
        ORAGES : Situation fortement orageuse d'été qui nécessite une vigilance particulière compte tenu du risque de phénomènes violents.
        CANICULE :néant.
        ORAGES : sortie de la vigilance orange sur le Centre-Val-de-Loire, et début d'évènement de l'Auvergne au Jura pour une nouvelle dégradation orageuse.
        CANICULE:
        Les températures de cette fin de nuit sont encore élevées tout le long de la vallée du Rhône, avec encore 22 degrés en agglomération lyonnaise et sur l'ouest de l'Ain. On relève également 21 degrés à Grenoble et 20 degrés à Saint Etienne. Températures un peu plus basses en Auvergne après les orages de la nuit.

        ORAGE
        L'épisode orageux de la nuit dernière a donné de très forts orages avec de forts cumuls de pluie, de la grosse grêle (par endroits plus de 7 cm de diamètre) et de fortes rafales de vent. Ainsi, on a relevé 55 mm à Clion (17), 42 mm à La Couronne (16), 41 mm à Angoulême (16), et des rafales de vent de 113 km/h à Angoulême (16), 112 km/h à Cognac, 109 km/h au Cap-Ferret (33) et 106 km/h à Bordeaux-Mérignac (33), 33 mm à Chateauroux (36), très localement plus de 50 mm sur le Loiret.
        CANICULE :
        L'épisode de canicule, certes atténué, se poursuit sur le Centre-Est du pays. Les températures maximales sous abri restent très élevées cet après-midi en Rhône-Alpes, comprises entre 33°C et 37°C. Côté Auvergne, la baisse est plus prononcée mais on attend tout de même 30°C à 33°C de l'est de l'Allier à la Haute Loire.

        ORAGES :
        La dégradation orageuse va démarrer vers le Massif Central autour de 16 heures.
        Ces orages s'accompagneront de phénomènes violents.
        On attend ainsi :
        - une activité électrique très intense;
        - des chutes de grêle localement fortes;
        - des cumuls de précipitations intenses, atteignant ponctuellement 30 à 50 mm, localement plus parfois en moins d'une heure;
        - de violentes rafales de vent pouvant atteindre des valeurs de 80 à 100 km/h et plus en pointe par endroits.
        Ces orages se poursuivent en cours de nuit avec une réactivation probable par le sud-ouest.
        Sur les départements limitrophes en vigilance jaune pour le paramètre orages, des cellules localement virulentes ne sont pas exclues.

        A noter sur sur le Sud-Ouest un risque d'orages forts, qui nécessitera aussi un suivi, mais dont le détail est pour l'instant incertain.
        Épisode caniculaire en atténuation sur le Centre-Est. Nouvel épisode d'orages violents des Pyrénées au Jura cet après-midi et ce soir ainsi que cette nuit sur la Nouvelle-Aquitaine.

        Prévisions du phénomène

        2022/06/21-1205|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 12h05 :
        • Départements passant de la vigilance jaune à la vigilance orange orage : Charente-Maritime (17), Gironde (33), Landes (40), Haute-Garonne (31), Ariège (09), Aude (11), Deux-Sèvres (79), Vienne (86), Creuse (23), Haute-Vienne (87), Charente (16), Dordogne (24), Aveyron (12), Lozère (48), Tarn (81).

        CANICULE : Épisode caniculaire précoce et intense, maintenant en atténuation.
        ORAGES : Situation fortement orageuse d'été qui nécessite une vigilance particulière compte tenu du risque de phénomènes violents.
        CANICULE :néant.
        ORAGES : sortie de la vigilance orange sur le Centre-Val-de-Loire, et début d'évènement de l'Auvergne au Jura pour une nouvelle dégradation orageuse.
        CANICULE:
        Les températures de cette fin de nuit sont encore élevées tout le long de la vallée du Rhône, avec encore 22 degrés en agglomération lyonnaise et sur l'ouest de l'Ain. On relève également 21 degrés à Grenoble et 20 degrés à Saint Etienne. Températures un peu plus basses en Auvergne après les orages de la nuit.

        ORAGE
        L'épisode orageux de la nuit dernière a donné de très forts orages avec de forts cumuls de pluie, de la grosse grêle (par endroits plus de 7 cm de diamètre) et de fortes rafales de vent. Ainsi, on a relevé 55 mm à Clion (17), 42 mm à La Couronne (16), 41 mm à Angoulême (16), et des rafales de vent de 113 km/h à Angoulême (16), 112 km/h à Cognac, 109 km/h au Cap-Ferret (33) et 106 km/h à Bordeaux-Mérignac (33), 33 mm à Chateauroux (36), très localement plus de 50 mm sur le Loiret.
        CANICULE :
        L'épisode de canicule, certes atténué, se poursuit sur le Centre-Est du pays. Les températures maximales sous abri restent très élevées cet après-midi en Rhône-Alpes, comprises entre 33°C et 37°C. Côté Auvergne, la baisse est plus prononcée mais on attend tout de même 30°C à 33°C de l'est de l'Allier à la Haute Loire.

        ORAGES :
        La dégradation orageuse va démarrer vers le Massif Central autour de 16 heures.
        Ces orages s'accompagneront de phénomènes violents.
        On attend ainsi :
        - une activité électrique très intense;
        - des chutes de grêle localement fortes;
        - des cumuls de précipitations intenses, atteignant ponctuellement 30 à 50 mm, localement plus parfois en moins d'une heure;
        - de violentes rafales de vent pouvant atteindre des valeurs de 80 à 100 km/h et plus en pointe par endroits.
        Ces orages se poursuivent en cours de nuit avec une réactivation probable par le sud-ouest.
        Sur les départements limitrophes en vigilance jaune pour le paramètre orages, des cellules localement virulentes ne sont pas exclues.

        A noter sur sur le Sud-Ouest un risque d'orages forts, qui nécessitera aussi un suivi, mais dont le détail est pour l'instant incertain.
        Épisode caniculaire en atténuation sur le Centre-Est. Nouvel épisode d'orages violents des Pyrénées au Jura cet après-midi et ce soir ainsi que cette nuit sur la Nouvelle-Aquitaine.

        Prévisions du phénomène

        2022/06/21-0606|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 06h06 :
        • Départements passant de la vigilance orange chaleur/canicule à la vigilance orange orage, chaleur/canicule : Ain (01), Jura (39), Saône-et-Loire (71), Rhône (69), Loire (42), Allier (03), Puy-de-Dôme (63), Haute-Loire (43).
        • Départements passant de la vigilance jaune à la vigilance orange orage : Doubs (25), Cantal (15).

        CANICULE : Épisode caniculaire précoce et intense, maintenant en atténuation.
        ORAGES : Situation fortement orageuse d'été qui nécessite une vigilance particulière compte tenu du risque de phénomènes violents.
        CANICULE : néant.
        ORAGES : sortie de la vigilance orange de 13 départements du sud-Ouest.
        CANICULE:
        Les températures hier lundi après-midi étaient comprises entre 30 et 35 degrés sur le Centre-Est, localement plus, jusqu'à 37 en pointe.

        ORAGE
        Les orages localement virulents circulent comme prévu du Sud-Ouest au Centre-Val-de-Loire.
        sur le Sud-Ouest, cet épisode a donné de très forts orages avec de forts cumuls de pluie, parfois de la grosse grêle et de fortes rafales de vent. Ainsi, on a relevé 55 mm à Clion (17), 42 mm à La Couronne (16), 41 mm à Angoulême (16), 37 mm à Availles-Limouz et à Archigny (86), et des rafales de vent de 113 km/h à Angoulême (16), 112 km/h à Cognac, 109 km/h au Cap-Ferret (33) et 106 km/h à Bordeaux-Mérignac (33).
        CANICULE :
        L'épisode de canicule, certes atténué, se poursuit encore demain sur le Centre-Est du pays.

        ORAGES :
        La dégradation orageuse se déplace sur le Centre-Val-de-Loire.

        Ces orages s'accompagneront de phénomènes violents.
        On attend ainsi :
        - une activité électrique très intense;
        - des chutes de grêle localement fortes;
        - des cumuls de précipitations intenses, atteignant ponctuellement 30 à 50 mm, localement 60 mm parfois en moins d'une heure;
        - de violentes rafales de vent pouvant atteindre des valeurs de 80 à 100 km/h et plus en pointe par endroits.

        A noter que sur les départements limitrophes en vigilance jaune pour le paramètre orages, des cellules localement virulentes ne sont pas exclues.
        Épisode caniculaire en atténuation sur le Centre-Est. Nouvel épisode d'orages violents de l'Auvergne au Jura. A noter sur le Sud-Ouest aussi un risque d'orages forts, plus tardifs, dont le détail est pour l'instant incertain.

        Prévisions du phénomène

        2022/06/21-0210|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 02h10 :

          CANICULE : Épisode caniculaire précoce et intense, maintenant en atténuation.
          ORAGES : Situation fortement orageuse d'été qui nécessite une vigilance particulière compte tenu du risque de phénomènes violents.
          CANICULE : néant.
          ORAGES : sortie de la vigilance orange des départements des Landes, des Hautes-Pyrénées et du Gers. Prolongements jusqu'à 2h pour les Pyrénées-Atlantiques.
          CANICULE:
          Les températures cet après-midi étaient comprises entre 30 et 35 degrés sur le Centre-Est, localement plus, jusqu'à 37 en pointe.

          ORAGE
          Les orages localement virulents circulent comme prévu du Sud-Ouest au Centre-Val-de-Loire, en donnant des grêlons par endroits supérieurs à 5cm de diamètre, des rafales de vent (105 km/h à Bordeaux, et 113 km/h à Angoulème), des précipitations intenses ( plus de 50mm relevés à Clion en Charente-Maritimes) et une activité électrique très marquée..
          CANICULE :
          L'épisode de canicule, certes atténué, se poursuit encore demain sur le Centre-Est du pays.

          ORAGES :
          La nouvelle dégradation orageuse marquée sur le Sud-Ouest se déplace vers le Centre-Val-de-Loire.

          Ces orages s'accompagneront de phénomènes violents.
          On attend ainsi :
          - une activité électrique très intense;
          - des chutes de grêle localement fortes;
          - des cumuls de précipitations intenses, atteignant ponctuellement 30 à 50 mm, localement 60 mm parfois en moins d'une heure;
          - de violentes rafales de vent pouvant atteindre des valeurs de 80 à 100 km/h et plus en pointe par endroits.

          A noter que sur les départements limitrophes en vigilance jaune pour le paramètre orages, des cellules localement virulentes ne sont pas exclues.
          Épisode caniculaire en atténuation progressive, et se limitant maintenant au Centre-Est du pays. Episode d'orages violents gagnant le Centre-Val de Loire.

          Prévisions du phénomène

          2022/06/21-0006|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 00h06 :

            CANICULE : Épisode caniculaire précoce et intense, maintenant en atténuation.
            ORAGES : Situation fortement orageuse d'été qui nécessite une vigilance particulière compte tenu du risque de phénomènes violents.
            CANICULE : néant.
            ORAGES : néant.
            CANICULE:
            Les températures cet après-midi étaient comprises entre 30 et 35 degrés sur le Centre-Est, localement plus, jusqu'à 37 en pointe.

            ORAGE
            Les orages localement virulents circulent comme prévu sur le Sud-Ouest, en donnant des grêlons de plusieurs cm de diamètre, des rafales de vent (105 km:h à bordeaux), des précipitations intenses ( plus de 50mm relevés à Clion en Charente-Maritimes) et une activité électrique très marquée..
            CANICULE :
            L'épisode de canicule, certes atténué, se poursuit encore demain sur le Centre-Est du pays.

            ORAGES :
            La nouvelle dégradation orageuse marquée sur le Sud-Ouest va se déplacer vers le Centre-Val-de-Loire en cours de nuit.

            Ces orages s'accompagneront de phénomènes violents, parfois plus marqués que la nuit précédente.

            On attend ainsi :
            - des chutes de grêle localement fortes,
            - des cumuls de précipitations intenses, atteignant ponctuellement 30 à 50 mm, localement 60 mm parfois en moins d'une heure.
            - de violentes rafales de vent pouvant atteindre des valeurs de 80 à 100 km/h.
            Épisode caniculaire en atténuation progressive, et se limitant maintenant au Centre-Est du pays. Nouvelle salve d'orages violents sur le sud-ouest du pays gagnant le Centre-Val de Loire en cours de nuit.

            Prévisions du phénomène

            2022/06/20-1610|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h10 :

              CANICULE : Épisode caniculaire précoce et intense, maintenant en atténuation.
              ORAGES : Situation fortement orageuse d'été qui nécessite une vigilance particulière compte tenu du risque de phénomènes violents.
              CANICULE : Fin de vigilance orange canicule pour le Cantal.
              ORAGES : néant
              CANICULE:
              Les températures sont comprises entre 32 et 34 degrés sur les départements en orange, voire localement 35 degrés, comme à Lyon.

              ORAGE
              Des orages se déclenchent sur le nord de l'Espagne.
              CANICULE :
              Les températures gagnent encore parfois 1 à 2 degrés d'ici la fin d'après-midi.
              L'épisode de canicule, certes atténué, se poursuit encore demain sur le Centre-Est du pays.

              ORAGES :
              Une nouvelle dégradation orageuse marquée va se mettre en place par le Sud-Ouest en soirée, puis se déplacer vers le Centre-Val-de-Loire en cours de nuit.

              Ces orages s'accompagneront de phénomènes violents, parfois plus marqués que la nuit précédente.

              On attend ainsi :
              - des chutes de grêle localement fortes,
              - des cumuls de précipitations intenses, atteignant ponctuellement 30 à 50 mm, localement 60 mm parfois en moins d'une heure.
              - de violentes rafales de vent pouvant atteindre des valeurs de 80 à 100 km/h.
              Épisode caniculaire en atténuation progressive, et se limitant maintenant au Centre-Est du pays. Nouvelle salve d'orages violents débutant en soirée sur le sud-ouest du pays gagnant le Centre-Val de Loire en cours de nuit.

              Prévisions du phénomène

              2022/06/20-1210|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 12h10 :
              • Départements passant de la vigilance jaune à la vigilance orange orage : Charente-Maritime (17), Landes (40), Pyrénées-Atlantiques (64), Hautes-Pyrénées (65), Loiret (45), Loir-et-Cher (41), Cher (18), Deux-Sèvres (79), Vienne (86), Indre-et-Loire (37), Indre (36).

              CANICULE : Épisode caniculaire précoce et intense, maintenant en atténuation.
              ORAGES : Situation fortement orageuse d'été qui nécessite une vigilance particulière compte tenu du risque de phénomènes violents.
              CANICULE : Néant
              ORAGES : Ajout des départements 40,64,65,17,79,86,37,36,41,18,45
              CANICULE:
              Les températures relevées dimanche après midi ont été très élevées, dépassant les 36 degrés sur le centre et le nord-est du pays. On a relevé 38,2 degrés à Sancoins (Cher) et 37,7 degrés à Strasbourg (Bas-Rhin). Cette nuit, les températures minimales sont restée élevées autour de 22 à 24 degrés dans le Centre-Est.
              ORAGE
              A 12h, pas d'orages en cours.
              Les orages de la nuit passée ont été forts. Des grêlons de 4 à 5 cm ont été observés notamment dans le Loiret et en Seine-et-Marne; des cumuls de pluie très intenses ont été relevés: 47mm en 1h dont 30mm en moins de 15 minutes à Vierzon (18), 28mm en moins d'une heure à Lamotte-Beuvron (41), 60mm en 30 minutes dont 40mm en 15 minutes à Lorris (45).
              On a également relevé de fortes rafales de vent: 76 km/h à Bourges (18), 77 km/h à Nemours (77), 84km/h à St-Denis-De-L'hôtel (45), 86km/h à Chateauroux (36), 94km/h à Salignac (24) et 96km/h à Aubigny-sur-Nère (18)
              CANICULE :
              Cette nuit de dimanche à lundi est restée bien chaude dans le Centre-Est et les températures de cet après-midi y avoisineront encore les 35 degrés. La baisse des températures va par contre se poursuivre par l'ouest. L'épisode caniculaire va donc encore régresser.

              ORAGES :
              Après une accalmie temporaire en journée une nouvelle dégradation orageuse marquée va se mettre en place par le Sud-Ouest en soirée, puis se déplacant vers le Centre-Val-de-Loire en cours de nuit.

              Ces orages s'accompagneront de phénomènes violents, parfois plus marqués que la nuit précédente.

              On attend ainsi :
              - des chutes de grêle localement fortes,
              - des cumuls de précipitations intenses, atteignant ponctuellement 30 à 50 mm, localement 60 mm parfois en moins d'une heure.
              - de violentes rafales de vent pouvant atteindre des valeurs de 80 à 100 km/h.
              Épisode caniculaire se limitant maintenant au Centre-Est du pays. Nouvelle salve d'orages violents débutant en soirée sur le sud-ouest du pays gagnant le Centre-Val de Loire en cours de nuit.

              Prévisions du phénomène

              2022/06/20-0610|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 06h10 :
              • Département passant de la vigilance vert à la vigilance orange orage : Gironde (33).
              • Départements passant de la vigilance jaune à la vigilance orange orage : Creuse (23), Haute-Vienne (87), Charente (16), Dordogne (24), Corrèze (19), Lot (46), Lot-et-Garonne (47), Gers (32), Tarn-et-Garonne (82).

              Épisode caniculaire précoce et intense, qui a justifié une vigilance rouge, s?accompagnant de nombreux records de températures, au niveau des maximales et dans une moindre mesure des minimales.
              Situation fortement orageuse d'été qui nécessite une vigilance particulière compte tenu du risque de phénomènes violents.
              CANICULE : Néant
              ORAGES : Sortie de l'orange à 4h et non 5h pour Paris et petite couronne et Seine-et-Marne
              CANICULE:
              Les températures relevées dimanche après midi ont été très élevées, dépassant les 36 degrés sur le centre et le nord-est du pays. On a relevé 38,2 degrés à Sancoins (Cher) et 37,7 degrés à Strasbourg (Bas-Rhin). A 4h ce lundi, les températures dépassent encore souvent les 24 degrés dans le centre-est du pays.
              ORAGE:
              Les derniers orages forts se décalent vers la Lorraine, avec toujours des pluies intenses, de la grêle et parfois de fortes rafales. A l'arrière il peut y avoir encore queques orages mais ne nécessitant plus un suivi en orange. Il pleut sur le bassin parisien et le Centre.
              Au cours de cet épisode, des grêlons de 4 à 5 cm ont été observés notamment dans le Loiret et en Seine-et-Marne. Des cumuls de pluie très intenses ont été relevés: 47mm en 1h dont 30mm en moins de 15 minutes à Vierzon (18), 28mm en moins d'une heure à Lamotte-Beuvron (41), 60mm en 30 minutes dont 40mm en 15 minutes à Lorris (45).
              On a également relevé de fortes rafales de vent: 76 km/h à Bourges (18), 77 km/h à Nemours (77), 84km/h à St-Denis-De-L'hôtel (45), 86km/h à Chateauroux (36), 94km/h à Salignac (24) et 96km/h à Aubigny-sur-Nère (18)
              CANICULE :
              Cette nuit de dimanche à lundi reste bien chaude dans le Centre-Est et les températures de cet après-midi y avoisinneront encore les 35 degrés. La baisse des températures va par contre se poursuivre par l'ouest. L'épisode caniculaire va donc régresser vers le Centre-Est. Ne resteront en niveau orange pour le paramètre canicule que les 11 départements suivants sur la carte de lundi à 6 heures: Jura, Saône-et-Loire, Allier, Puy-de-Dôme, Cantal, Haute-Loire, Loire, Rhône, Ain, Isère, Drôme.
              ORAGES :
              Les orages se décalent vers la Lorraine.
              Ils sont toujours caractérisés par de fortes intensités pluvieuses donnant des cumuls importants en peu de temps, par de fortes rafales de vent, une forte activité électrique et de fortes chutes de grêle. Ils vont s'atténuer en fin de nuit.
              Cette vague orageuse contribue à la baisse des températures pour la journée de lundi.
              Épisode caniculaire se limitant maintenant au Centre-Est du pays. Nouvelle salve d'orages violents débutant en soirée sur le sud-ouest du pays.

              Prévisions du phénomène

              2022/06/20-0410|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 04h10 :
              • Départements passant de la vigilance orange orage, chaleur/canicule à la vigilance orange chaleur/canicule : Aube (10), Yonne (89), Loiret (45), Nièvre (58).

              Épisode caniculaire précoce et intense, qui a justifié une vigilance rouge, s?accompagnant de nombreux records de températures, au niveau des maximales et dans une moindre mesure des minimales.
              Situation fortement orageuse d'été qui nécessite une vigilance particulière compte tenu du risque de phénomènes violents.
              CANICULE : Néant
              ORAGES : Sortie de l'orange à 4h et non 5h pour Paris et petite couronne et Seine-et-Marne
              CANICULE:
              Les températures relevées dimanche après midi ont été très élevées, dépassant les 36 degrés sur le centre et le nord-est du pays. On a relevé 38,2 degrés à Sancoins (Cher) et 37,7 degrés à Strasbourg (Bas-Rhin). A 4h ce lundi, les températures dépassent encore souvent les 24 degrés dans le centre-est du pays.
              ORAGE:
              Les derniers orages forts se décalent vers la Lorraine, avec toujours des pluies intenses, de la grêle et parfois de fortes rafales. A l'arrière il peut y avoir encore queques orages mais ne nécessitant plus un suivi en orange. Il pleut sur le bassin parisien et le Centre.
              Au cours de cet épisode, des grêlons de 4 à 5 cm ont été observés notamment dans le Loiret et en Seine-et-Marne. Des cumuls de pluie très intenses ont été relevés: 47mm en 1h dont 30mm en moins de 15 minutes à Vierzon (18), 28mm en moins d'une heure à Lamotte-Beuvron (41), 60mm en 30 minutes dont 40mm en 15 minutes à Lorris (45).
              On a également relevé de fortes rafales de vent: 76 km/h à Bourges (18), 77 km/h à Nemours (77), 84km/h à St-Denis-De-L'hôtel (45), 86km/h à Chateauroux (36), 94km/h à Salignac (24) et 96km/h à Aubigny-sur-Nère (18)
              CANICULE :
              Cette nuit de dimanche à lundi reste bien chaude dans le Centre-Est et les températures de cet après-midi y avoisinneront encore les 35 degrés. La baisse des températures va par contre se poursuivre par l'ouest. L'épisode caniculaire va donc régresser vers le Centre-Est. Ne resteront en niveau orange pour le paramètre canicule que les 11 départements suivants sur la carte de lundi à 6 heures: Jura, Saône-et-Loire, Allier, Puy-de-Dôme, Cantal, Haute-Loire, Loire, Rhône, Ain, Isère, Drôme.
              ORAGES :
              Les orages se décalent vers la Lorraine.
              Ils sont toujours caractérisés par de fortes intensités pluvieuses donnant des cumuls importants en peu de temps, par de fortes rafales de vent, une forte activité électrique et de fortes chutes de grêle. Ils vont s'atténuer en fin de nuit.
              Cette vague orageuse contribue à la baisse des températures pour la journée de lundi.
              Épisode caniculaire se concentrant maintenant sur l?Est du pays. Orages violents se déplaçant vers la Lorraine et se terminant en fin de nuit.

              Prévisions du phénomène

              2022/06/20-0406|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 04h06 :

                Épisode caniculaire précoce et intense, qui a justifié une vigilance rouge, s?accompagnant de nombreux records de températures, au niveau des maximales et dans une moindre mesure des minimales.
                Situation fortement orageuse d'été qui nécessite une vigilance particulière compte tenu du risque de phénomènes violents.
                CANICULE : Néant
                ORAGES : Le Loir-et-Cher et le Cher sortent de la vigilance orange (sortie avancée de 2h).
                CANICULE:
                Les températures relevées dimanche après midi ont été très élevées, dépassant les 36 degrés sur le centre et le nord-est du pays. On a relevé 38,2 degrés à Sancoins (Cher) et 37,7 degrés à Strasbourg (Bas-Rhin).
                ORAGE:
                Les plus forts orages continuent de remonter vers le nord et concernent un axe allant du bassin parisien, à L'Yonne et jusqu'aux Ardennes. Ils sont accompagnés de pluies intenses, de fortes chutes de grêle et parfois de fortes rafales. Plus au sud les orages se sont atténués.
                Des grêlons de 4 à 5 cm ont été observés notamment dans le Loiret et en Seine-et-Marne.
                Des cumuls de pluie très intenses ont été relevés: 47mm en 1h dont 30mm en moins de 15 minutes à Vierzon (18), 28mm en moins d'une heure à Lamotte-Beuvron (41), 60mm en 30 minutes dont 40mm en 15 minutes à Lorris (45).
                On a également relevé de fortes rafales de vent: 76 km/h à Bourges (18), 77 km/h à Nemours (77), 84km/h à St-Denis-De-L'hôtel (45), 86km/h à Chateauroux (36), 94km/h à Salignac (24) et 96km/h à Aubigny-sur-Nère (18)
                CANICULE :
                Cette nuit de dimanche à lundi va rester bien chaude dans le Centre-Est et les températures de l'après-midi y avoisinneront encore les 35 degrés. La baisse des températures va par contre se poursuivre par l'ouest. L'épisode caniculaire va donc régresser vers le Centre-Est. Ne resteront en niveau orange pour le paramètre canicule que les 11 départements suivants sur la carte de lundi à 6 heures: Jura, Saône-et-Loire, Allier, Puy-de-Dôme, Cantal, Haute-Loire, Loire, Rhône, Ain, Isère, Drôme.
                ORAGES :
                Les orages vont progressivement s'atténuer au cours de la nuit en progressant vers le nord-est.
                Ces orages sont toujours caractérisés par de fortes intensités pluvieuses donnant des cumuls importants en peu de temps, par de fortes rafales de vent, une forte activité électrique et de fortes chutes de grêle.
                Cette dégradation orageuse contribue à la baisse des températures pour la journée de lundi.
                Épisode caniculaire se concentrant maintenant sur le centre et l?Est du pays. Orages violents du bassin parisien aux Ardennes et une bonne partie de la Lorraine.

                Prévisions du phénomène

                2022/06/20-0221|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 02h21 :

                  Épisode caniculaire précoce et intense, qui a justifié une vigilance rouge, s?accompagnant de nombreux records de températures, au niveau des maximales et dans une moindre mesure des minimales.
                  Situation fortement orageuse d'été qui nécessite une vigilance particulière compte tenu du risque de phénomènes violents.
                  CANICULE : néant
                  ORAGES : Vigilance orange prolongée sur la Dordogne jusqu'à 2h. La Sarthe repasse en jaune à minuit.
                  Les températures relevées dimanche après midi ont été très élevées, dépassant les 36 degrés sur le centre et le nord-est du pays. On a relevé 38,2 degrés à Sancoins (Cher) et 37,7 degrés à Strasbourg (Bas-Rhin).
                  Les forts orages se poursuivent en particulier sur un axe allant de la Dordogne au Loiret ainsi que sur la Champagne. Ils sont accompagnés de fortes chutes de grêle.
                  CANICULE :
                  Cette de nuit de dimanche à lundi va rester bien chaude dans le Centre-Est. La baisse des températures va par contre se poursuivre par l'ouest. La canicule va donc régresser vers le Centre-Est. Ne resteront en niveau orange pour le paramètre canicule que les 11 départements suivants sur la carte de lundi à 6 heures: Jura, Saône-et-Loire, Allier, Puy-de-Dôme, Cantal, Haute-Loire, Loire, Rhône, Ain, Isère, Drôme.
                  ORAGES :
                  Les orages commencent à s'atténuer sur les départements les plus au sud, d'où le passage de certains départements en vigilance jaune. Plus au nord ils continuent d'être virulents.
                  Ces orages sont caractérisés par de fortes intensités pluvieuses pouvant donner des cumuls importants en peu de temps, parfois de violentes rafales de vent, une forte activité électrique et surtout de fortes chutes de grêle.
                  A noter que dans les départements limitrophes en vigilance jaune pour le paramètre orage, il n'est pas exclu que des cellules localement violentes puissent se produire.
                  Cette dégradation orageuse contribue à la baisse des températures pour la journée de lundi.
                  Épisode caniculaire se concentrant maintenant sur le centre et l?Est du pays. Orages violents du bassin parisien aux Ardennes et une bonne partie de la Lorraine.

                  Prévisions du phénomène

                  2022/06/20-0110|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 01h10 :

                    Épisode caniculaire précoce et intense, qui a justifié une vigilance rouge, s?accompagnant de nombreux records de températures, au niveau des maximales et dans une moindre mesure des minimales.
                    Situation fortement orageuse d'été qui nécessite une vigilance particulière compte tenu du risque de phénomènes violents.
                    CANICULE : néant
                    ORAGES : Vigilance orange prolongée sur la Dordogne jusqu'à 2h. La Sarthe repasse en jaune à minuit.
                    Les températures relevées dimanche après midi ont été très élevées, dépassant les 36 degrés sur le centre et le nord-est du pays. On a relevé 38,2 degrés à Sancoins (Cher) et 37,7 degrés à Strasbourg (Bas-Rhin).
                    Les forts orages se poursuivent en particulier sur un axe allant de la Dordogne au Loiret ainsi que sur la Champagne. Ils sont accompagnés de fortes chutes de grêle.
                    CANICULE :
                    Cette de nuit de dimanche à lundi va rester bien chaude dans le Centre-Est. La baisse des températures va par contre se poursuivre par l'ouest. La canicule va donc régresser vers le Centre-Est. Ne resteront en niveau orange pour le paramètre canicule que les 11 départements suivants sur la carte de lundi à 6 heures: Jura, Saône-et-Loire, Allier, Puy-de-Dôme, Cantal, Haute-Loire, Loire, Rhône, Ain, Isère, Drôme.
                    ORAGES :
                    Les orages commencent à s'atténuer sur les départements les plus au sud, d'où le passage de certains départements en vigilance jaune. Plus au nord ils continuent d'être virulents.
                    Ces orages sont caractérisés par de fortes intensités pluvieuses pouvant donner des cumuls importants en peu de temps, parfois de violentes rafales de vent, une forte activité électrique et surtout de fortes chutes de grêle.
                    A noter que dans les départements limitrophes en vigilance jaune pour le paramètre orage, il n'est pas exclu que des cellules localement violentes puissent se produire.
                    Cette dégradation orageuse contribue à la baisse des températures pour la journée de lundi.
                    Épisode caniculaire précoce et intense en cours sur une grande partie Est du pays. Forte dégradation orageuse en soirée et cours de nuit de la Nouvelle-Aquitaine vers l'Ile-de-France, aux Ardennes et une bonne partie de la Lorraine.

                    Prévisions du phénomène

                    2022/06/19-1611|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h11 :

                      Épisode caniculaire précoce et intense, qui a justifié une vigilance rouge, s?accompagnant de nombreux records de températures, au niveau des maximales et dans une moindre mesure des minimales.
                      Situation fortement orageuse d'été qui nécessite une vigilance particulière compte tenu du risque de phénomènes violents.
                      CANICULE : Prévisions confirmées pour la vigilance orange canicule.
                      ORAGES : Prévisions également confirmées.
                      Les températures relevées vers 15h ce dimanche sont encore très chaudes, dépassant les 35 degrés sur le centre du pays, et avec plus à l'est jusqu'à 37 degrés à Strasbourg. Les températures maximales ne sont à cette heure pas encore atteintes.
                      Les orages attendus en soirée, démarrant du sud-ouest vers l'Ile-de-France puis le Nord-Est ne se sont pas encore mis en place car il est trop tôt.
                      CANICULE :
                      La nuit prochaine restera bien chaude dans le Centre-Est surtout. A noter que la baisse des températures par l'ouest va se poursuivre. La canicule va donc régresser vers le Centre-Est. Ne resteront en niveau orange pour le paramètre canicule que les départements suivants sur la carte de demain lundi à 6 heures: Jura, Saône-et-Loire, Allier, Puy-de-Dôme, Cantal, Haute-Loire, Loire, Rhône, Ain, Isère, Drôme.
                      ORAGES :
                      Une dégradation orageuse va se mettre en place en début de soirée sur la Nouvelle-Aquitaine et se propager vers le Centre, l'Ile-de-France puis jusqu'à la frontière belge.
                      Ces orages pourront être localement violents, avec de fortes intensités pluvieuses pouvant donner des cumuls importants en peu de temps, de violentes rafales de vent, un risque de grêle et une forte acitvité électrique. Ils contribueront à la baisse des températures en fin de nuit prochaine.
                      A noter que dans les départements limitrophes en vigilance jaune pour le paramètre orage, il n'est pas exclu que des cellules localement violentes puissent se produire.
                      Épisode caniculaire précoce et intense en cours sur une grande partie Est du pays. Forte dégradation orageuse en soirée de la Nouvelle-Aquitaine vers l'Ile-de-France, aux Ardennes et une bonne partie de la Lorraine.

                      Suivi météo à 13:25

                      Cette journée d'hier s'est donc avérée exceptionnelle  avec près de 200 stations qui ont battu leurs records de chaleur mensuel et une vingtaine ont battu leurs records absolus tous  mois confondus faisant parfois exploser les records de juin 2003 et de juin/juillet 2019. Parmi les plus emblématiques,

                      Biarritz (64): 42.9°C, soit 22°C au dessus des moyennes de saison

                      Pissos (40) : 43.4°C

                      Pruniers (36): 43.6°C

                      Bordeaux (33) : 40.5°C

                      Angers (49) : 40.3°C

                      Niort (79) : 40.1°C

                      Cette chaleur a été brusquement interrompue par une intrusion soudaine d'air maritime plus frais par le sud ouest et le nord ouest du pays. A Hendaye et Biarritz, la température a perdu 15°C en moins d'une demi heure; dans le Calvados, c'est une véritable tempête de sable qui a balayé les plages de la côte fleurie faisant malheureusement un mort, un kytesurfer victime de la rapidité, de la soudianeté et de la violence du phénomène.

                       

                      Ce matin, si certaines régions se sont bien rafraichies, d'autres en revanche  ont connu une nuit d'une douceur rarement égalée.

                      27.1°C à Dourgne(81)

                      27.0°C à Villefranche sur Saône (69)

                      26.6°C à Ecully (69)

                      25.7°C à Roanne (42)

                      25.3°C à Noyers (89)

                      24.9°C à Salins (15)

                      24.5°C à Charolles (71)

                      24.2°C à Epinal (88)

                      23.4°C à La Bourboule (63)

                      23.1°C à Arbois (39)

                      22.2°C à Limoges (87)

                       

                      Prévisions du phénomène

                      2022/06/19-1006|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 10h06 :
                      • Départements passant de la vigilance jaune à la vigilance orange orage : Ardennes (08), Marne (51).
                      • Départements passant de la vigilance orange chaleur/canicule à la vigilance orange orage, chaleur/canicule : Moselle (57), Meurthe-et-Moselle (54), Meuse (55), Haute-Marne (52), Aube (10), Yonne (89), Nièvre (58).

                      Épisode caniculaire précoce et intense, qui a justifié une vigilance rouge, s?accompagnant de nombreux records de températures, au niveau des maximales et dans une moindre mesure des minimales.
                      Situation fortement orageuse d'été qui nécessite une vigilance particulière compte tenu du risque de phénomènes violents.
                      CANICULE : Fin de la vigilance Rouge et sortie de nombreux départements de la vigilance Orange dans l'ouest du pays.
                      ORAGES : lancement d'une vigilance orange Orages pour la soirée et nuit à venir.
                      La journée de samedi a été exceptionnellement chaude pour une mi-juin avec des records absolus de chaleur battus : 42,9 degrés à Biarritz (64), 40,6 à Rochefort Saint-Aignan (17), 39,2 degrés à Tarbes (65).
                      De nombreux records mensuels de chaleur ont également été enregistrés, essentiellement de la Nouvelle-Aquitaine vers la région Centre.
                      De l'air plus frais s'est enfoncé sur la façade ouest et le nord-ouest du pays et on y observe en cette fin de nuit des températures souvent plus supportables.
                      En conséquence la vigilance Rouge Canicule est levée, ainsi que la vigilance Orange Canicule sur plusieurs départements à l'ouest.
                      Il fait par contre encore très chaud du Nord-Est au Centre-Est sur les départements maintenus en vigilance Orange, avec des températures de fin de nuit souvent supérieures à 24 degrés.
                      CANICULE :
                      Ce dimanche après-midi, les plus fortes chaleurs vont se décaler vers l'est. On atteindra 34 à 38 degrés sur le nord-est du pays, la Bourgogne, l'Auvergne et Rhône-Alpes, avec des pointes possibles à 39 degrés sur l'Alsace. Il fera 32 à 36 degrés de l'Occitanie au Limousin et au Centre-Val de Loire, on sera proche de 30° sur la région parisienne. A noter que la baisse des températures sera importante sur toute la façade ouest du pays.
                      ORAGES :
                      Une dégradation orageuse va se mettre en place en début de soirée sur la Nouvelle-Aquitaine et se propager vers le Centre, l'Ile-de-France puis jusqu'à la frontière belge.
                      Ces orages pourront être localement violents, avec de fortes intensités pluvieuses pouvant donner des cumuls importants en peu de temps, de violentes rafales de vent, un risque de grêle et une forte acitvité électrique.
                      A noter que le nombre de départements concernés par cette vigilance Orages pourrait évoluer en journée, en particulier vers le nord et le nord-est du pays, mais il existe encore des incertitudes sur les départements les plus à risque.
                      Épisode caniculaire précoce et intense en cours sur une grande partie Est du pays.Forte dégradation orageuse en soirée de la Nouvelle-Aquitaine vers l'Ile-de-France, aux Ardennes et une bonne partie de la Lorraine.

                      Prévisions du phénomène

                      2022/06/19-0610|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 06h10 :

                        Épisode caniculaire précoce et intense, justifiant une vigilance rouge, s?accompagnant de nombreux records de températures, au niveau des maximales et dans une moindre mesure des minimales.
                        Prévisions confirmées.
                        La nuit dernière, beaucoup de températures ne sont pas descendues en dessous de 20 à 24°C, ce qui est remarquable pour une mi-juin. Cet après-midi, il fait exceptionnellement chaud sur certaines régions. A 15 heures, on relevait 42°C à St Jean de Luz, 41°C à Biarritz (record absolu, datant de 2003, battu!) ainsi qu'à Arcachon, 40°C à Bordeaux, 39°C à Angers, Auch, Auxerre, Châteauroux, Niort, Mont de Marsan...
                        Ce samedi après-midi, la chaleur s'accentue encore depuis l?ouest des Pyrénées en direction du nord-est du pays. Il fait en général entre 37 et 41°C sur Aquitaine, Poitou-Charentes, Centre-Val-de-Loire, ouest Bourgogne et Ile-de-France. Des pointes voisines de 42°/43°C sont mesurées localement sur le sud Aquitaine. Des records absolus de températures sont battus. Ailleurs, sur le Grand-Est, la région lyonnaise, l'Auvergne, la vallée du Rhône et une bonne partie de l'Occitanie, les températures maximales atteignent 35 à 39°C.
                        Dans la nuit de samedi à dimanche, les températures descendront lentement, les minimales seront de l'ordre de 20 à 25°C sur bon nombre de régions.
                        Dimanche après-midi, les plus fortes chaleurs vont se décaler vers l'est. On atteindra 34 à 38 degrés sur le nord-est du pays, la Bourgogne, l'Auvergne et Rhône-Alpes, avec des pointes possibles à 39 degrés sur l'Alsace. Il fera 30 à 35 degrés de l'Occitanie au Limousin et au Centre Val de Loire, on sera proche de 30° sur la région parisienne. A noter que la baisse des températures sera importante sur toute la façade ouest du pays.
                        *
                        Des orages ponctuels sur la façade ouest :
                        On sera attentif, ce samedi soir et la nuit prochaine, aux déclenchements possibles d?orages sur la façade atlantique du pays. Démarrant dans le Sud-Ouest et remontant vers la Normandie, certains de ces orages pourraient s?avérer assez forts, accompagnés de quelques rafales de vent et surtout d?une forte activité électrique.
                        Ce sont les prémices d?une dégradation pluvio-orageuse, plus franche et plus organisée, qui est attendue pour dimanche soir. La canicule régressera progressivement, pour ne plus concerner que le flanc est du pays.
                        Épisode caniculaire précoce et intense en cours sur une grande partie Est du pays. Forte dégradation orageuse attendue en soirée ce dimanche de la Nouvelle-Aquitaine vers l'Ile-de-France.

                        Prévisions du phénomène

                        OBSERVATIONS

                        À 14h, les températures sont déjà très élevées. Les 40°C sont déjà dépassés, notamment en Aquitaine : 40.8°C à Lege-Cap-ferret, 41°C à Biarritz, 41.4°C à la toute nouvelle StatIC de Mézos dans les Landes. De telles valeurs sont mesurées un peu tard plus au nord, telles les 41.1°C à Martizay dans l'Indre peu après 15h. À 16h30, Biarritz pointe à 42.9°C, son record absolu.

                        À 17h, 39.8°C / 20% à Cognac (16), 38.5°C / 28% à Périgueux (24), 40.2°C / 25% à Bordeaux-Mérignac (40.5°C en Tx provisoire), 39.3°C/28% à Pau (64), 40.6°C/27% à Saint-Médard d'Aunis (17).

                        À 14h, les valeurs caniculaires sont donc au rendez-vous, comme prévues (cliquez pour agrandir).
                        Ces fortes chaleurs occupent une grande partie de l'Espagne, la France, la Belgique et le Luxembourg, la majeure partie de l'Allemagne et atteint désormais jusqu'à l'ouest de la Pologne.
                        A contrario, les rivages de la mer du Nord, le Royaume-Uni, le nord-est de l'Espagne, le Portugal jusqu'aux Açores connaissent des températures fraîches.
                        Des averses se produisent en Bretagne, des orages sont observés sur Sole et entre Cáceres et Valladolid. Le sud du Royaume-Uni, sous les nuages, connaît de nombreuses averses.

                         

                        SITUATION GÉNÉRALE

                        Comme indiqué sur la carte d'observations à 14h, une goutte froide (GF), zone relative de basses pressions avec des températures fraîches, s'est solidement ancrée ces derniers jours au large du Portugal. Elle soulève en aval (voir flèches) et renforce la dorsale de hautes pressions (HG) sur la France. Cette dorsale s'accompagne d'une masse d'air très chaude.

                        De façon plus détaillée, la situation est la suivante :

                        Les lignes en pointillés rouges illustrent le champ de pression à 500 hPa, c'est-à-dire entre 5400 et 6000 mètres environ. Plus les valeurs associées sont élevées, plus les pressions (les géopotentiels) sont hautes. La France est intégralement incluse à l'intérieur de l'isoligne 588, une valeur très élevée. La goutte froide au large du Portugal est conscrite par l'isoligne 576. De plus, entre Galice et Bretagne, le champ de pression difflue, les isolignes tendent à s'écarter les unes des autres.

                        Les lignes pleines noires matérialisent le champ de pression en surface (pression réduite au niveau de la mer). Une dépression, centrée en L (1009 hPa) à faible gradient occupent le golfe de Gascogne et la moitié ouest de la France. Un anticyclone H (1023 hPa) s'étend des Alpes aux Carpates. Entre les deux, le vent près du sol (barbules bleues) vient du sud ou sud-est, chaud et sec, sur la quasi-totalité du pays. Seules les côtes du Cotentin jusqu'au Finistère connaissent un vent de nord-est, frais et humide. Sur la carte d'observations à 14h, l'interface entre ces deux directions est matérialisée par l'étroite bande nuageuse sur la pointe nord du Cotentin et la Bretagne (ligne noire).

                        Sur l'Espagne, des orages éclatent à la convergence entre le flux de sud, très chaud et très sec (flèche rouge) accompagnant la levée de la dorsale et le flux frais et humide (flèche bleue) contournant la goutte froide par le sud. Ces orages sont visibles sur la carte d'observations entre Cáceres et Valladolid ; ils se multiplient durant l'après-midi le long de la ligne noire, aidés par la diffluence vue précédemment et la divergence d'altitude à l'avant d'une anomalie négative de tropopause pilotant la goutte froide.


                        Les caractéristiques thermiques de la masse d'air s'est amplifiés ces dernières 48 heures : un grand SW est sous les 24°C à 850 hPa (environ 1700 m en air libre) et quasiment toute la France est sous les 20°C. Lorsque ces caractéristiques persistent comme durant cet épisode, la masse d'air génère une canicule.

                         

                        ÉVOLUTIONS

                        À échelle de l'hémisphère nord, les positions et les natures des centres d'action principaux évoluent peu.

                         

                        Pour notre quadrant hémisphérique, la GF longtemps au large du Portugal tend durant ces 48 prochaines heures à se décaler vers le nord-est. De fait, la dorsale d'altitude s'évacue vers le sud-est de l'Europe. De l'autre côté de l'Atlantique, un thalweg issu des bas géopotentiels sur le Groenland maintient et réalimente en amont la puissante dorsale atlantique. Celle-ci, en aval, tend à favoriser la réalimentation de la GF pour garder un thalweg au moins relatif de la Scandinavie aux côtes marocaines et mauritaniennes.

                        Ce déplacement favorise sur l'ouest du pays la remontée d'humidité en basses couches et d'air froid en altitude, à l'avant de l'anomalie de tropopause. Une dégradation orageuse s'organisant en plusieurs salves concerneraient le pays ces prochains jours.

                        Par ailleurs, la fin de journée s'annonce thermiquement brutale sur l'Aquitaine et, dans une moindre mesure, sur le nord-ouest.
                        En effet, les vents océaniques gagnent progressivement vers l'est dans le golfe de Gascogne et toucheront les côtes françaises en fin de journée. Les températures chuteraient alors de 15 à 20°C en très peu de temps (Galerne).
                        Sur le nord-ouest du pays, les vents de nord à nord-est observés à 14h sur le Cotentin et le Finistère gagneront progressivement l'ensemble des régions du Val de Loire aux Ardennes en fin de nuit.
                        Dans les deux cas, le phénomène s'accompagnera d'une forte hausse de l'humidité.

                        En journée de dimanche, associé au déplacement dépressionnaire vers la pointe bretonne, un front froid pénétrera les terres. La CAPE sera présente et une forte divergence en haute altitude offciera comme un puissant forçage. Les orages pourront être vigoureux à l'avant.

                        Animation entre les modélisations d'IFS, GFS et ICON de la divergence au niveau 300 hPa pour la soirée de dimanche :

                        PRÉVISIONS

                        En fin de journée, la Galerne fera brutalement chuter les températures de plus de 15°C, voire 20°C. L'humidité s'envolera. De fortes rafales sont probables. Des orages isolés et forts sont envisagés.
                        Ce refroidissement gagnera l'ensemble de la façade atlantique et rejoindra celui s'effectuant par les côtes de la Manche.

                        Durant la nuit, des orages sont prévus gagnant vers le nord. Par ailleurs, de fortes rafales sont attendues dans l'intérieur des terres.

                        Demain matin, les températures seront inférieures à 15°C de la Bretagne aux Hauts de France, de 15 à 20°C des Pays de Loire à l'Île de France (hors ICU) et aux Ardennes. Plus au sud, elles seront encore supérieures à 20°C. La barre des 25°C de Tn est localement franchissable du Massif central aux frontières allemandes, sur la Côte d'Azur et vers le cap Bear.

                        En journée, le temps devient maussade sur le nord-ouest avec de nombreuses averses. Le temps plus clément sur la façade atlantique laisserait malgré tout de la place à quelques averses.
                        De l'Aquitaine et Midi-Pyrénées en cours d'après-midi remontant vers la Touraine, le Centre et la région parisienne puis à la Champagne-Ardennes et au nord de la Lorraine, les lignes orageuses seront forts, avec localement de puissantes rafales et de la grêle.
                        Sur un grand tiers sud-est, de l'Occitanie à l'Alsace jusqu'à PACA et Corse, le temps restera calme et très chaud, quelques foyers orageux sont possibles sur les Alpes.

                        Pour la température maximale, on relèverait des températures proches de 20°C près des côtes de la Manche, de 25 à 30°C de l'ouest des Pyrénées aux Pays de Loire, autour de 30°C en région parisienne (moins au nord, plus au sud), au-dessus de 35°C sur Midi-Pyrénées et Limousin ainsi que du Centre et du nord du Massif central aux frontières allemandes à la région lyonnaise avec peut-être quelques pointes locales  à 40°C en Alsace. Ailleurs, le thermomètre afficherait entre 30 et 35°C.

                        Lundi, les températures minimales seraient encore supérieures à 20°C de l'Alsace aux Lyonnais ainsi que près de la Grande Bleue. Les maximales ne dépasseraient les 35°C que localement sur Midi-Pyrénées et la façade est du pays, du Lyonnais à PACA. Une nouvelle salve orageuse s'organiserait du sud-ouest au nord-est.

                         

                        Prévisions météo du phénomène

                        Mis à jour le samedi 18 juin 2022 à 17:37

                        OBSERVATIONS

                        À 14h, les températures sont déjà très élevées. Les 40°C sont déjà dépassés, notamment en Aquitaine : 40.8°C à Lege-Cap-ferret, 41°C à Biarritz, 41.4°C à la toute nouvelle StatIC de Mézos dans les Landes. De telles valeurs sont mesurées un peu tard plus au nord, telles les 41.1°C à Martizay dans l'Indre peu après 15h. À 16h30, Biarritz pointe à 42.9°C, son record absolu.

                        À 17h, 39.8°C / 20% à Cognac (16), 38.5°C / 28% à Périgueux (24), 40.2°C / 25% à Bordeaux-Mérignac (40.5°C en Tx provisoire), 39.3°C/28% à Pau (64), 40.6°C/27% à Saint-Médard d'Aunis (17).

                        À 14h, les valeurs caniculaires sont donc au rendez-vous, comme prévues (cliquez pour agrandir).
                        Ces fortes chaleurs occupent une grande partie de l'Espagne, la France, la Belgique et le Luxembourg, la majeure partie de l'Allemagne et atteint désormais jusqu'à l'ouest de la Pologne.
                        A contrario, les rivages de la mer du Nord, le Royaume-Uni, le nord-est de l'Espagne, le Portugal jusqu'aux Açores connaissent des températures fraîches.
                        Des averses se produisent en Bretagne, des orages sont observés sur Sole et entre Cáceres et Valladolid. Le sud du Royaume-Uni, sous les nuages, connaît de nombreuses averses.

                         

                        SITUATION GÉNÉRALE

                        Comme indiqué sur la carte d'observations à 14h, une goutte froide (GF), zone relative de basses pressions avec des températures fraîches, s'est solidement ancrée ces derniers jours au large du Portugal. Elle soulève en aval (voir flèches) et renforce la dorsale de hautes pressions (HG) sur la France. Cette dorsale s'accompagne d'une masse d'air très chaude.

                        De façon plus détaillée, la situation est la suivante :

                        Les lignes en pointillés rouges illustrent le champ de pression à 500 hPa, c'est-à-dire entre 5400 et 6000 mètres environ. Plus les valeurs associées sont élevées, plus les pressions (les géopotentiels) sont hautes. La France est intégralement incluse à l'intérieur de l'isoligne 588, une valeur très élevée. La goutte froide au large du Portugal est conscrite par l'isoligne 576. De plus, entre Galice et Bretagne, le champ de pression difflue, les isolignes tendent à s'écarter les unes des autres.

                        Les lignes pleines noires matérialisent le champ de pression en surface (pression réduite au niveau de la mer). Une dépression, centrée en L (1009 hPa) à faible gradient occupent le golfe de Gascogne et la moitié ouest de la France. Un anticyclone H (1023 hPa) s'étend des Alpes aux Carpates. Entre les deux, le vent près du sol (barbules bleues) vient du sud ou sud-est, chaud et sec, sur la quasi-totalité du pays. Seules les côtes du Cotentin jusqu'au Finistère connaissent un vent de nord-est, frais et humide. Sur la carte d'observations à 14h, l'interface entre ces deux directions est matérialisée par l'étroite bande nuageuse sur la pointe nord du Cotentin et la Bretagne (ligne noire).

                        Sur l'Espagne, des orages éclatent à la convergence entre le flux de sud, très chaud et très sec (flèche rouge) accompagnant la levée de la dorsale et le flux frais et humide (flèche bleue) contournant la goutte froide par le sud. Ces orages sont visibles sur la carte d'observations entre Cáceres et Valladolid ; ils se multiplient durant l'après-midi le long de la ligne noire, aidés par la diffluence vue précédemment et la divergence d'altitude à l'avant d'une anomalie négative de tropopause pilotant la goutte froide.


                        Les caractéristiques thermiques de la masse d'air s'est amplifiés ces dernières 48 heures : un grand SW est sous les 24°C à 850 hPa (environ 1700 m en air libre) et quasiment toute la France est sous les 20°C. Lorsque ces caractéristiques persistent comme durant cet épisode, la masse d'air génère une canicule.

                         

                        ÉVOLUTIONS

                        À échelle de l'hémisphère nord, les positions et les natures des centres d'action principaux évoluent peu.

                         

                        Pour notre quadrant hémisphérique, la GF longtemps au large du Portugal tend durant ces 48 prochaines heures à se décaler vers le nord-est. De fait, la dorsale d'altitude s'évacue vers le sud-est de l'Europe. De l'autre côté de l'Atlantique, un thalweg issu des bas géopotentiels sur le Groenland maintient et réalimente en amont la puissante dorsale atlantique. Celle-ci, en aval, tend à favoriser la réalimentation de la GF pour garder un thalweg au moins relatif de la Scandinavie aux côtes marocaines et mauritaniennes.

                        Ce déplacement favorise sur l'ouest du pays la remontée d'humidité en basses couches et d'air froid en altitude, à l'avant de l'anomalie de tropopause. Une dégradation orageuse s'organisant en plusieurs salves concerneraient le pays ces prochains jours.

                        Par ailleurs, la fin de journée s'annonce thermiquement brutale sur l'Aquitaine et, dans une moindre mesure, sur le nord-ouest.
                        En effet, les vents océaniques gagnent progressivement vers l'est dans le golfe de Gascogne et toucheront les côtes françaises en fin de journée. Les températures chuteraient alors de 15 à 20°C en très peu de temps (Galerne).
                        Sur le nord-ouest du pays, les vents de nord à nord-est observés à 14h sur le Cotentin et le Finistère gagneront progressivement l'ensemble des régions du Val de Loire aux Ardennes en fin de nuit.
                        Dans les deux cas, le phénomène s'accompagnera d'une forte hausse de l'humidité.

                        En journée de dimanche, associé au déplacement dépressionnaire vers la pointe bretonne, un front froid pénétrera les terres. La CAPE sera présente et une forte divergence en haute altitude offciera comme un puissant forçage. Les orages pourront être vigoureux à l'avant.

                        Animation entre les modélisations d'IFS, GFS et ICON de la divergence au niveau 300 hPa pour la soirée de dimanche :

                        PRÉVISIONS

                        En fin de journée, la Galerne fera brutalement chuter les températures de plus de 15°C, voire 20°C. L'humidité s'envolera. De fortes rafales sont probables. Des orages isolés et forts sont envisagés.
                        Ce refroidissement gagnera l'ensemble de la façade atlantique et rejoindra celui s'effectuant par les côtes de la Manche.

                        Durant la nuit, des orages sont prévus gagnant vers le nord. Par ailleurs, de fortes rafales sont attendues dans l'intérieur des terres.

                        Demain matin, les températures seront inférieures à 15°C de la Bretagne aux Hauts de France, de 15 à 20°C des Pays de Loire à l'Île de France (hors ICU) et aux Ardennes. Plus au sud, elles seront encore supérieures à 20°C. La barre des 25°C de Tn est localement franchissable du Massif central aux frontières allemandes, sur la Côte d'Azur et vers le cap Bear.

                        En journée, le temps devient maussade sur le nord-ouest avec de nombreuses averses. Le temps plus clément sur la façade atlantique laisserait malgré tout de la place à quelques averses.
                        De l'Aquitaine et Midi-Pyrénées en cours d'après-midi remontant vers la Touraine, le Centre et la région parisienne puis à la Champagne-Ardennes et au nord de la Lorraine, les lignes orageuses seront forts, avec localement de puissantes rafales et de la grêle.
                        Sur un grand tiers sud-est, de l'Occitanie à l'Alsace jusqu'à PACA et Corse, le temps restera calme et très chaud, quelques foyers orageux sont possibles sur les Alpes.

                        Pour la température maximale, on relèverait des températures proches de 20°C près des côtes de la Manche, de 25 à 30°C de l'ouest des Pyrénées aux Pays de Loire, autour de 30°C en région parisienne (moins au nord, plus au sud), au-dessus de 35°C sur Midi-Pyrénées et Limousin ainsi que du Centre et du nord du Massif central aux frontières allemandes à la région lyonnaise avec peut-être quelques pointes locales  à 40°C en Alsace. Ailleurs, le thermomètre afficherait entre 30 et 35°C.

                        Lundi, les températures minimales seraient encore supérieures à 20°C de l'Alsace aux Lyonnais ainsi que près de la Grande Bleue. Les maximales ne dépasseraient les 35°C que localement sur Midi-Pyrénées et la façade est du pays, du Lyonnais à PACA. Une nouvelle salve orageuse s'organiserait du sud-ouest au nord-est.

                         

                        Suivi météo à 16:57

                        Le 18 juin 2022 est dorénavant la 3ème journée où l'anomalie thermique est la plus élevée en France. Jusqu'à 42,9°C à Biarritz qui explose son record ABSOLU de 2,3°C (station installée en 1953), c'est 21°C au-dessus des normes !

                        Prévisions du phénomène

                        2022/06/18-1611|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h11 :

                          Épisode caniculaire précoce et intense, justifiant une vigilance rouge, s?accompagnant de nombreux records de températures, au niveau des maximales et dans une moindre mesure des minimales.
                          Prévisions confirmées.
                          La nuit dernière, beaucoup de températures ne sont pas descendues en dessous de 20 à 24°C, ce qui est remarquable pour une mi-juin. Cet après-midi, il fait exceptionnellement chaud sur certaines régions. A 15 heures, on relevait 42°C à St Jean de Luz, 41°C à Biarritz (record absolu, datant de 2003, battu!) ainsi qu'à Arcachon, 40°C à Bordeaux, 39°C à Angers, Auch, Auxerre, Châteauroux, Niort, Mont de Marsan...
                          Ce samedi après-midi, la chaleur s'accentue encore depuis l?ouest des Pyrénées en direction du nord-est du pays. Il fait en général entre 37 et 41°C sur Aquitaine, Poitou-Charentes, Centre-Val-de-Loire, ouest Bourgogne et Ile-de-France. Des pointes voisines de 42°/43°C sont mesurées localement sur le sud Aquitaine. Des records absolus de températures sont battus. Ailleurs, sur le Grand-Est, la région lyonnaise, l'Auvergne, la vallée du Rhône et une bonne partie de l'Occitanie, les températures maximales atteignent 35 à 39°C.
                          Dans la nuit de samedi à dimanche, les températures descendront lentement, les minimales seront de l'ordre de 20 à 25°C sur bon nombre de régions.
                          Dimanche après-midi, les plus fortes chaleurs vont se décaler vers l'est. On atteindra 34 à 38 degrés sur le nord-est du pays, la Bourgogne, l'Auvergne et Rhône-Alpes, avec des pointes possibles à 39 degrés sur l'Alsace. Il fera 30 à 35 degrés de l'Occitanie au Limousin et au Centre Val de Loire, on sera proche de 30° sur la région parisienne. A noter que la baisse des températures sera importante sur toute la façade ouest du pays.
                          *
                          Des orages ponctuels sur la façade ouest :
                          On sera attentif, ce samedi soir et la nuit prochaine, aux déclenchements possibles d?orages sur la façade atlantique du pays. Démarrant dans le Sud-Ouest et remontant vers la Normandie, certains de ces orages pourraient s?avérer assez forts, accompagnés de quelques rafales de vent et surtout d?une forte activité électrique.
                          Ce sont les prémices d?une dégradation pluvio-orageuse, plus franche et plus organisée, qui est attendue pour dimanche soir. La canicule régressera progressivement, pour ne plus concerner que le flanc est du pays.
                          Épisode caniculaire précoce et intense en cours sur une grande partie du pays. Il s?accompagne de nombreux records de températures.

                          Prévisions du phénomène

                          2022/06/18-1610|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h10 :
                          • Département passant de la vigilance jaune à la vigilance orange chaleur/canicule : Ain (01).

                          Épisode caniculaire précoce et intense, justifiant une vigilance rouge, s?accompagnant de nombreux records de températures, au niveau des maximales et dans une moindre mesure des minimales.
                          Prévisions confirmées.
                          La nuit dernière, beaucoup de températures ne sont pas descendues en dessous de 20 à 24°C, ce qui est remarquable pour une mi-juin. Cet après-midi, il fait exceptionnellement chaud sur certaines régions. A 15 heures, on relevait 42°C à St Jean de Luz, 41°C à Biarritz (record absolu, datant de 2003, battu!) ainsi qu'à Arcachon, 40°C à Bordeaux, 39°C à Angers, Auch, Auxerre, Châteauroux, Niort, Mont de Marsan...
                          Ce samedi après-midi, la chaleur s'accentue encore depuis l?ouest des Pyrénées en direction du nord-est du pays. Il fait en général entre 37 et 41°C sur Aquitaine, Poitou-Charentes, Centre-Val-de-Loire, ouest Bourgogne et Ile-de-France. Des pointes voisines de 42°/43°C sont mesurées localement sur le sud Aquitaine. Des records absolus de températures sont battus. Ailleurs, sur le Grand-Est, la région lyonnaise, l'Auvergne, la vallée du Rhône et une bonne partie de l'Occitanie, les températures maximales atteignent 35 à 39°C.
                          Dans la nuit de samedi à dimanche, les températures descendront lentement, les minimales seront de l'ordre de 20 à 25°C sur bon nombre de régions.
                          Dimanche après-midi, les plus fortes chaleurs vont se décaler vers l'est. On atteindra 34 à 38 degrés sur le nord-est du pays, la Bourgogne, l'Auvergne et Rhône-Alpes, avec des pointes possibles à 39 degrés sur l'Alsace. Il fera 30 à 35 degrés de l'Occitanie au Limousin et au Centre Val de Loire, on sera proche de 30° sur la région parisienne. A noter que la baisse des températures sera importante sur toute la façade ouest du pays.
                          *
                          Des orages ponctuels sur la façade ouest :
                          On sera attentif, ce samedi soir et la nuit prochaine, aux déclenchements possibles d?orages sur la façade atlantique du pays. Démarrant dans le Sud-Ouest et remontant vers la Normandie, certains de ces orages pourraient s?avérer assez forts, accompagnés de quelques rafales de vent et surtout d?une forte activité électrique.
                          Ce sont les prémices d?une dégradation pluvio-orageuse, plus franche et plus organisée, qui est attendue pour dimanche soir. La canicule régressera progressivement, pour ne plus concerner que le flanc est du pays.
                          Épisode caniculaire précoce et intense en cours sur une grande partie du pays. Il s?accompagne de nombreux records de températures.

                          Suivi météo à 11:24

                          Après une journée extrêmement chaude hier, les organismes ont eu du mal à récupérer les températutres sont restées élevées cette nuit. On ne compte plus les endroits qui ont connu des nuits tropicales (c'est à dire où la tempérarture n'est pas descendue sous les 20°C) particulièrement de la vallée du Rhône au Sud Est au Sud Ouest et sur toute la façade atlantique jusq'en Ile de France.

                          A titre indicatif on a donc relevé

                          26.3°C au sommet de la Tour Eiffel (75)

                          25.0°C à Biscarrosse (40); Jamais Biscarosse n'avait connu nuit aussi douce (le précédent record était de 24.2°C le 4 août 2003

                          24.8°C à Pouzauges (85) et Nice (06)

                          24.5°C à Belle Ile (56); jamais cette île n'avait connu une nuit aussi douce depuis le début des relevés météo (en 1976 il avait fait 23.2°C)

                          24.1°C à Lacapelle Biron (24); nouveau record mensuel

                          23.7°C à Montcuq (46)

                          23.6°C à Saint Cornier des Landes (61); jamais cette station n'avait connu nuit aussi douce

                          23.5°C aux Sables d'Olonne (85), à Toulouse Blagnac (31), à Belle Ile (56), au Gast (14)

                          23.2°C au Cap Ferret (33); nouveau record mensuel

                          23.1°C à Socoa (64); nouveau record mensuel

                          22.9°C à Cholet (49), Lormes (58), et Tanus (81)

                          22.4°C à Limoges (87) et Aurelle Verlac (12)

                          22.2°C à La Rochelle; nouveau record mensuel

                          22.1°C à Bairritz; nouveau record mensuel

                          21.4°C à Nantes (44) et Pau (64)

                          20.7°C à Maurs (15), Vauxrenard (69) et Perpignan (66

                          Et que dire des stations en altitude....

                          21.5°C à Loudervielle à 1587 m (65)

                          21.4°C à Chastreix à 1385 m (63)

                          19.2°C au pic du Soum Couy à 2142 m (64)

                          18.8°C au Mont Aigoual à 1567 m (30)

                          18.6°C  la nivose du Gua à 1646 m (38)

                          18.2°C sur les crêtes du Markstein à 1184 m (68)

                          17.3°C  dans le massif du Sancy à 1660 m (63)

                          16.0°C au sommet du Mont Ventoux à 1910 m (84)

                           

                           

                          Prévisions du phénomène

                          2022/06/18-1011|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 10h11 :

                            Épisode caniculaire précoce et intense, justifiant une vigilance rouge, s?accompagnant de nombreux records de températures, au niveau des maximales et dans une moindre mesure des minimales.
                            Le Tarn, le Tarn&Garonne et la Haute-Garonne descendent en vigilance orange canicule.
                            La France subit une canicule intense, d'une précocité inédite.
                            Hier, vendredi, les températures les plus élevées du pays ont dépassé les 42°C ! On peut citer Durban-Corbières, dans l?Aude, où le thermomètre a affiché 42.3°C.
                            Des records mensuels ont été battus (par exemple...) :
                            Carcassonne avec 40,7°C (précédent record 39,8°C le 21/6/2003)
                            Toulouse/Francazal avec 39,6°C (précédent record 39,3°C le 21/6/2003)
                            Cognac avec 39,1°C (précédent record 38,2°C le 30/6/1952)
                            Saintes avec 40,2°C (précédent record 39,1°C le 29/6/1950)
                            A noter des pointes à 40°C dans les Landes, avec 40.4°C à Biscarosse-Parentis en particulier.

                            Après une nuit parfois chaude (pas moins de 20 à 24°C en de nombreuses régions), les températures restent très élevées ce samedi matin. A 9H, il fait déjà 30° à Castres, 29° à Toulouse et Tarbes, 28° à Bordeaux, Niort et la Rochelle.
                            Ce samedi après-midi, la chaleur va encore s'accentuer depuis l?ouest des Pyrénées en direction du nord-est du pays. Il fera en général entre 38 et 41°C sur Aquitaine, Poitou-Charentes, Centre-Val-de-Loire, ouest Bourgogne et Ile-de-France. Des pointes voisines de 42°/43°C sont même possibles localement sur le sud Aquitaine. Des records absolus de températures pourraient alors être battus. Il s?agit d?une situation réellement exceptionnelle.
                            Ailleurs, sur le Grand-Est, la région lyonnaise, l'Auvergne, la vallée du Rhône et une bonne partie de l'Occitanie, les températures maximales afficheront en général de 35 à 39°C.
                            *
                            Des orages ponctuels sur la façade ouest :
                            On sera attentif, ce samedi soir et la nuit prochaine, aux déclenchements possibles d?orages sur la façade atlantique du pays. Démarrant dans le Sud-Ouest et remontant vers la Normandie, certains de ces orages pourraient s?avérer assez forts, accompagnés de quelques rafales de vent et surtout d?une forte activité électrique.
                            Ce sont les prémices d?une dégradation pluvio-orageuse, plus franche et plus organisée, qui est attendue pour dimanche soir. La canicule commencera alors à régresser progressivement, pour ne plus concerner que le flanc est du pays.
                            Épisode caniculaire précoce et intense en cours sur une grande partie du pays. Il s?accompagne de nombreux records de températures.

                            Prévisions du phénomène

                            2022/06/18-0611|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 06h11 :

                              Episode caniculaire précoce et intense justifiant une vigilance rouge. Des records de températures minimales et maximales devraient être battus vendredi et samedi.
                              Prévisions confirmées
                              A 15 heures, les températures étaient comprises entre 35 et 38° entre le sud-ouest, les Charentes, le Poitou et la région nantaise. Il faisait jusqu'à 38 à 40° par endroits entre le Vaucluse, le Gard et l'intérieur de l'Aude. Et on relevait 32 à 35° entre la région de Rennes, le Centre Val de Loire, les vallées du Massif-Central, la région lyonnaise et la vallée du Rhône.
                              Ce matin, des records de température minimale ont été battus en basse vallée du Rhône avec par exemple 26° à Avignon.
                              La France subit donc une canicule intense d'une précocité inédite.
                              Ce vendredi après-midi, sur les départements en vigilance orange et rouge, on attend des températures maximales comprises entre 37 et 40° sur l'Aquitaine, Poitou-Charentes, la Vendée et l'ensemble de l'Occitanie. Il fera entre 35 et 37° sur les Pays de Loire, le sud de la Bretagne, le Centre Val de Loire, ainsi que sur le sud de Rhône-Alpes.

                              La nuit prochaine, qui sera souvent la plus chaude de l'épisode, les températures minimales sur les départements en vigilance orange et rouge seront comprises entre 21°C et 26°C, des valeurs très élevées pour la saison.

                              Samedi après-midi la chaleur s'accentuera encore sur l'axe Sud Aquitaine, Poitou-Charentes-Vendée avec donc des températures maximales en hausse. Des records absolus pourraient alors tomber. Il fera jusqu'à 38 à 41° sur l'Aquitaine, Poitou-Charentes, Centre Val de Loire, l'ouest de la Bourgogne et l'Ile de France. Des pointes à 42° sont possibles localement vers le sud de l'Aquitaine. On atteindra les 35 à 39° sur le Grand Est, la région lyonnaise, l'Auvergne, la vallée du Rhône et une bonne partie de l'Occitanie.

                              Une dégradation nuageuse et localement orageuse est attendue dimanche sur l'ouest du pays, elle devrait permettre une baisse des températures. Mais il continuera à faire très chaud sur le flanc est.
                              Épisode caniculaire précoce et intense en cours, du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire, ainsi que sur la moyenne vallée du Rhône, s'étendant vers le bassin parisien et le Nord-Est. Il s?accompagne de nombreux records de températures.

                              Suivi météo à 22:01

                              Cette journée qui s'annonçait comme la plus chaude avec celle de demain a tenu toutes ses promesses. Des dizaines de records mensuels et deux records absolus ont été battus avec des températures largemet au delà des 40°.

                              Laroque (34) avec 41.8°C enregistre son nouveau record absolu tous mois confondus. Jusqu'à présent, c'est la journée du 1er août 2020 qui le détenait avec 40.2°C

                              Pissos (40) avec 41.7°C enregsistre son nouveau record absolu tous mois confondu. Jusqu'à présent c'est la journée du 28 août 1991 qui le détenait avec 41.5°C.

                              Revel (31) avec 40.2°C enregistre son nouveau record absolu tous mois confondus. Jusqu'à présent, c'était la journée du 29 juin 1950 qui le détenait avec 40°C.

                               

                              Parmi les records mensuels

                              Durban Corbières (11° : 42.3°C

                              Carcassonne (11) : 40.7°C

                              Saintes (17) : 40.2°C

                              Castelnaudary (11) : 39.9°C

                              Melle (79) : 38.6°C

                              Bergerac (24) : 38.4°C

                              La Noé Blanche (35) : 37.3°C.

                              Quintenic (22) : 36.8°C

                               

                              D'autres valeurs, sans constituer de records n'en sont pas moins remarquables : 42.8°C à Moulès et Baucès (34), 41.4°C à Prades le Lez (34), 41.2°C à Saint Nazaire d'Aude (11), 40.5°C à Uzès (30) età Saint Côme d'Olt (12), 40.3°C à Céret (66) et à la Cité de l'ESpace (31), 39.6°C à Saint Etienne Vallée Française (48), 39.2°C à Pruniers (36) et à Thuir à Ste-Colombe-de-la-Commanderie (66), 38.8°C à Sauternes (33), 38.7°C à Perpignan-Moulin à Vent (66), 38.2°C à Beaulieu sur Layon (49) et taupont 56), 37.4°C à Pleslin Trigavou (35), 36.0°C à Lamballe (22), 35.1°C à la Porte de Vincennes à Paris, 30.6°C à Cherbourg (50).

                               

                              S'il fallait deux autres exemples pour illustrer le caractère exceptionnel de cet épisode, à Nîmes Courbessac (30), les 40°C n'ont été franchi que 8 fois en 101 ans de relevés. 2 fois en 96 ans entre 1921 et 2016, 6 fois en 5 ans entre 2017 et 2022. Le seuil des 40°C le plus septentrional remopnte jusqu'en Charente Maritime (40.2°C à Saint Laurent de Cognac)

                               

                               

                               

                               

                               

                              Suivi météo à 16:42

                              La station de Nîmes Courbessac vient de signer une maximale provisoire de 40,4°C. C'est la 8 eme fois qu’elle dépasse la barre symbolique des 40 degrés en 101 ans, dont 6 fois sur les seuls 5 derniers étés.

                              Les 42°C sont localement dépassés en France.

                              Prévisions du phénomène

                              2022/06/17-1611|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h11 :

                                Episode caniculaire précoce et intense justifiant une vigilance rouge. Des records de températures minimales et maximales devraient être battus vendredi et samedi.
                                Prévisions confirmées
                                A 15 heures, les températures étaient comprises entre 35 et 38° entre le sud-ouest, les Charentes, le Poitou et la région nantaise. Il faisait jusqu'à 38 à 40° par endroits entre le Vaucluse, le Gard et l'intérieur de l'Aude. Et on relevait 32 à 35° entre la région de Rennes, le Centre Val de Loire, les vallées du Massif-Central, la région lyonnaise et la vallée du Rhône.
                                Ce matin, des records de température minimale ont été battus en basse vallée du Rhône avec par exemple 26° à Avignon.
                                La France subit donc une canicule intense d'une précocité inédite.
                                Ce vendredi après-midi, sur les départements en vigilance orange et rouge, on attend des températures maximales comprises entre 37 et 40° sur l'Aquitaine, Poitou-Charentes, la Vendée et l'ensemble de l'Occitanie. Il fera entre 35 et 37° sur les Pays de Loire, le sud de la Bretagne, le Centre Val de Loire, ainsi que sur le sud de Rhône-Alpes.

                                La nuit prochaine, qui sera souvent la plus chaude de l'épisode, les températures minimales sur les départements en vigilance orange et rouge seront comprises entre 21°C et 26°C, des valeurs très élevées pour la saison.

                                Samedi après-midi la chaleur s'accentuera encore sur l'axe Sud Aquitaine, Poitou-Charentes-Vendée avec donc des températures maximales en hausse. Des records absolus pourraient alors tomber. Il fera jusqu'à 38 à 41° sur l'Aquitaine, Poitou-Charentes, Centre Val de Loire, l'ouest de la Bourgogne et l'Ile de France. Des pointes à 42° sont possibles localement vers le sud de l'Aquitaine. On atteindra les 35 à 39° sur le Grand Est, la région lyonnaise, l'Auvergne, la vallée du Rhône et une bonne partie de l'Occitanie.

                                Une dégradation nuageuse et localement orageuse est attendue dimanche sur l'ouest du pays, elle devrait permettre une baisse des températures. Mais il continuera à faire très chaud sur le flanc est.
                                Un épisode caniculaire précoce et intense concerne les régions allant du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire, ainsi que la moyenne vallée du Rhône. Il va s'étendre vers le bassin parisien et le nord-est. Des records de chaleur seront battus.

                                Prévisions du phénomène

                                2022/06/17-1605|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h05 :
                                • Départements passant de la vigilance vert à la vigilance orange chaleur/canicule : Ardennes (08), Bas-Rhin (67), Moselle (57), Meurthe-et-Moselle (54), Meuse (55), Marne (51), Doubs (25), Territoire de Belfort (90), Haut-Rhin (68), Vosges (88), Haute-Saône (70).
                                • Départements passant de la vigilance jaune à la vigilance orange chaleur/canicule : Orne (61), Jura (39), Haute-Marne (52), Aube (10), Yonne (89), Loiret (45), Eure-et-Loir (28), Seine-et-Marne (77), Val d'Oise (95), Yvelines (78), Essonne (91), Paris (75), Côte d'Or (21), Saône-et-Loire (71), Nièvre (58), Rhône (69), Loire (42), Isère (38), Allier (03).
                                • Départements passant de la vigilance orange chaleur/canicule à la vigilance rouge chaleur/canicule : Pyrénées-Atlantiques (64), Hautes-Pyrénées (65).

                                Episode caniculaire précoce et intense justifiant une vigilance rouge. Des records de températures minimales et maximales devraient être battus vendredi et samedi.
                                prévisions confirmées
                                Ce vendredi en fin de nuit, les températures étaient comprises entre 16°C et 24°C sur les départements placés en vigilance rouge ou orange.
                                Après un mois de mai avec des températures record, la France va subir une canicule intense d'une précocité inédite.
                                Comme c'est maintenant souvent le cas lors de canicule en France, des records absolus seront donc probablement battus, essentiellement sur le Sud-ouest du pays et le Centre-Val de Loire.

                                Cet après-midi, sur les départements en vigilance orange, on attend :
                                * 37°C à 40°C ( localement plus) en Occitanie, Nouvelle Aquitaine (sauf Poitou), et vallée du Rhône (Drôme, Ardèche)
                                * 35°C à 39°C sur le Poitou (Deux-Sèvres et Vienne) et la Vendée
                                * 35°C à 37°C sur la basse vallée de la Loire (départements 37, 44, et 49)

                                La nuit prochaine qui sera la plus chaude de l'épisode, les minimales sur les départements en vigilance orange et rouge, seront comprises entre 21°C et 25°C, valeurs très élevées pour la saison.

                                Samedi après-midi la chaleur s'accentuera, sur l'axe Landes, Poitou-Charentes, Vendée les températures maximales seront encore en hausse; des records absolus pourraient alors tomber.

                                Une dégradation orageuse est attendue dimanche, et devrait permettre une baisse des températures.
                                Un épisode caniculaire précoce et intense concerne les régions allant du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire, ainsi que la moyenne vallée du Rhône. Il va s'étendre vers le bassin parisien et le nord-est. Des records de chaleur seront battus.

                                Suivi météo à 14:31

                                Comme prévu, les thermomètres s'emballent avec déjà à 14 heures des valeurs quifranchissent la barre des 40°C

                                40.8°C à Moulès et Baucels (34)

                                40.5°C à Saint Hypollite du Fort (34)

                                40.1°C à Saint Jean du Gard (30)

                                et un seuil des 35°C qui remontent aisément vers le nord (38.2°C à Montpellier, 36.9°C à Gujan Mestras, 35.6°C à Vieillevie, 37.5°C à Saint Médard d'Aunis, 35.4°C à Laillé et Taupont.

                                Il faut dire qu'on partait déjà de haut ce matin avec au plus frais de la nuit 26.8°C à Tarascon (13), 26.5°C à Sète (34), 25.2°C au Cap Béar (66), 25.1°C à Avignon (84), 22.9°C à Aubenas (07), 22.4°C au Parc de la Tête d'Or à Lyon (69), 20.9°C à Limoges (87).

                                Prévisions du phénomène

                                2022/06/17-0710|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 07h10 :

                                  Episode caniculaire précoce et intense justifiant une vigilance rouge. Des records de températures minimales et maximales devraient être battus vendredi et samedi.
                                  prévisions confirmées
                                  Ce vendredi en fin de nuit, les températures étaient comprises entre 16°C et 24°C sur les départements placés en vigilance rouge ou orange.
                                  Après un mois de mai avec des températures record, la France va subir une canicule intense d'une précocité inédite.
                                  Comme c'est maintenant souvent le cas lors de canicule en France, des records absolus seront donc probablement battus, essentiellement sur le Sud-ouest du pays et le Centre-Val de Loire.

                                  Cet après-midi, sur les départements en vigilance orange, on attend :
                                  * 37°C à 40°C ( localement plus) en Occitanie, Nouvelle Aquitaine (sauf Poitou), et vallée du Rhône (Drôme, Ardèche)
                                  * 35°C à 39°C sur le Poitou (Deux-Sèvres et Vienne) et la Vendée
                                  * 35°C à 37°C sur la basse vallée de la Loire (départements 37, 44, et 49)

                                  La nuit prochaine qui sera la plus chaude de l'épisode, les minimales sur les départements en vigilance orange et rouge, seront comprises entre 21°C et 25°C, valeurs très élevées pour la saison.

                                  Samedi après-midi la chaleur s'accentuera, sur l'axe Landes, Poitou-Charentes, Vendée les températures maximales seront encore en hausse; des records absolus pourraient alors tomber.

                                  Une dégradation orageuse est attendue dimanche, et devrait permettre une baisse des températures.
                                  Un épisode caniculaire précoce et intense concerne les régions allant du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire, ainsi que la moyenne vallée du Rhône. Des records de chaleur seront probablement battus dès vendredi.

                                  Prévisions du phénomène

                                  2022/06/17-0606|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 06h06 :

                                    Episode caniculaire précoce et intense justifiant une vigilance rouge. Des records de températures minimales et maximales devraient être battus vendredi et samedi.
                                    Passage en vigilance rouge à partir de demain 14h : Charente (16), Charente-Maritime (17), Haute-Garonne (31), Gers (32), Gironde (33), Landes (40), Lot-et-Garonne (47), Deux-Sèvres (79), Tarn (81), Tarn-et-Garonne (82), Vendée (85) et Vienne (86)
                                    Passage en vigilance orange à partir de demain 14h :Aude (11), Cantal (15), Cher (18), Corrèze (19), Creuse (23), Ille-et-Vilaine (35), Indre (36), Loir-et-Cher (41), Haute-Loire (43), Mayenne (53), Morbihan (56), Puy-de-Dôme (63), Sarthe (72) et Haute-Vienne (87)
                                    Ce jeudi en fin de nuit, les températures étaient comprises entre 17°C et 21°C sur les départements placés en vigilance orange.
                                    A 15h45 heures à Auch,Albi, Toulouse, Bordeaux on relève 36 degrés, à Carcassonne 37 degrés.
                                    Après un mois de mai avec des températures record, la France va subir une canicule intense d'une précocité inédite.
                                    Comme c'est maintenant souvent le cas lors de canicule en France, des records absolus seront donc probablement battus, essentiellement sur le Sud-ouest du pays et le Centre-Val de Loire.

                                    Cet après-midi, sur les départements en vigilance orange, on attend :
                                    * 36°C à 39°C en Occitanie, Nouvelle Aquitaine (sauf Poitou), et vallée du Rhône (Drôme, Ardèche)
                                    * 34°C à 37°C sur le Poitou (Deux-Sèvres et Vienne) et la Vendée
                                    * 33°C à 35°C sur la basse vallée de la Loire (départements 37, 44, et 49)

                                    La nuit prochaine, les minimales sur les départements en vigilance orange et rouge, seront comprises entre 19°C et 23°C, valeurs très élevées pour la saison.

                                    La chaleur s'accentuera demain après-midi sur l'ensemble du pays, et les 40°C seront fréquemment atteints voire dépassés sur un grand quart sud-ouest, avec de possibles records mensuels de chaleur.
                                    La nuit de vendredi à samedi sera très chaude dans les départements placés en vigilance rouge, avec des valeurs en fin de nuit comprises de 22 à 25 degrés.
                                    Samedi après-midi sur l'axe Landes, Poitou-Charentes, Vendée les températures maximales seront encore en hausse; des records absolus pourraient alors tomber.

                                    Une dégradation orageuse est attendue dimanche, et devrait permettre une baisse des températures.
                                    Un épisode caniculaire précoce et intense concerne les régions allant du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire, ainsi que la moyenne vallée du Rhône. Des records de chaleur seront probablement battus dès vendredi.

                                    Prévisions du phénomène

                                    Pic de chaleur attendu vendredi et samedi

                                    OBSERVATIONS

                                    La chaleur a été au rendez-vous aujourd'hui. Les valeurs maximales suivantes ont été observées, en complément du suivi effectué précédemment :
                                    40°C à Saint-Jean de Minervois (34)
                                    38.4°C à Aubenas-Lanas (07) et Castelnaudary (11)
                                    38.1°C à Carcassonne (11)
                                    37.9°C à Avignon (84)
                                    37.8°C à Albi (81)
                                    37.4°C à Auch (32)
                                    37.7°C à Nîmes-Courbessac et -Garons (30)
                                    36.9°C à Agen (47)
                                    28.2°C au Mont-Aigoual

                                    (merci à Étienne Kapikian de Météo-France pour ce récapitulatif)

                                     

                                    Quelques foyers orageux sont observés ce soir entre les Hautes-Pyrénées et l'Ariège.

                                    Rappelons qu'une vigilance rouge « Canicule » est placée sur les départements allant du Val de Loire aux Landes et au Tarn. La plupart des autres départements sont en vigilance orange ou jaune « Canicule ». Seule la frange est du pays reste temporairement en vigilance verte.

                                     

                                    SITUATION GÉNÉRALE

                                    Les hautes pressions sont solidement ancrées à toutes les altitudes, pilotant une masse d'air très chaudes.
                                    L'analyse à 14h donne une masse d'air libre (850 hPa) au-dessus de 20°C sur un tiers sud-sud-ouest du pays, jusqu'à 24°C sur les Pyrénées.
                                    Près du sol, le gradient de pression anticyclonique est faible. Le vent est plutôt faible également.

                                     

                                     

                                     

                                    ÉVOLUTIONS

                                    Les hautes pressions continueront de se renforcer demain. Ce renforcement conduit à un réchauffement par compression à cause des subsidences qu'elles induisent.
                                    Samedi, ces hautes pressions entameraient un lent décalage vers l'est avec l'arrivée d'une bulle froide près du Portugal. Sur l'est et le nord-est, le pic de la vague de chaleur serait atteint. Sur l'ouest, une légère baisse est attendue. Une dégradation fortement orageuse interviendrait dimanche.

                                     

                                     

                                     

                                    PRÉVISIONS

                                    Vendredi matin :
                                    Les températures restent très élevées dès la fin de nuit, supérieures à 25°C sur les départements bordants le golfe du Lion, des Pyrénées-Orientales aux Bouches-du-Rhône. De telles valeurs pourront être atteintes localement dans la vallée de la Garonne.
                                    Ailleurs au sud de la Loire, elles seront généralement comprises entre 20 et 23°C, parfois un peu moins du Poitou au Centre et à la région lyonnaise.
                                    Au nord, les valeurs s'échelonneront de 15 à 18°C, localement 20°C.

                                    Vendredi après-midi :
                                    Comme annoncé, il fera très chaud. Les 40°C pourront être dépassés sur le sud-ouest, principalement l'Aquitaine, entre Aude et Hérault ainsi qu'en basse vallée du Rhône.
                                    De la Bretagne au Centre jusqu'à PACA, les thermomètres afficheront jusqu'à 35 à 40°C.
                                    De la Normandie et Picardie jusqu'à la Bourgogne, le mercure oscillera entre 32 et 35°C, parfois un peu notamment dans le Centre.
                                    Plus au nord, les 30°C seront atteints. Seules une étroite bande côtière de la Manche devrait échapper aux 30°C.

                                    Samedi matin :
                                    Mes températures grimperont encore d'un cran.
                                    Les 25°C sont susceptibles d'être atteints vers la Côte d'Azur ainsi que localement sur le sud-ouest et plus probablement entre Aude et Tarn.
                                    Ailleurs, rares seront les secteurs à ne pas enregistrer des températures minimales supérieures à 20°C.

                                    Samedi après-midi :
                                    Les 40°C seraient une nouvelle fois franchis sur le sud-ouest tout en remontant vers la Loire.
                                    Les fortes chaleurs, pouvant dépasser les 35°C, s'étendraient jusqu'aux frontières belges et allemandes.

                                    Dimanche :
                                    La chaleur baisserait d'intensité. Les 35°C ne devraient être dépassés de Midi-Pyrénées au Centre et à l'Alsace et jusqu'à PACA.
                                    Une dégradation orageuse est probable, de forte intensité.

                                    Suivi météo à 22:14

                                    La chaleur s'est intensifié d'un cran aujourd'hui avec les premiers 40°C de cette péridoe caniculaire enregistrés dans l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées Orientales. Parallèlement, Météo France a actualisé sa vigilance qui couvre maintenant 25 départements en orange et 12 départements en rouge.

                                    Nous avons donc enregistré les 40°C les plus précoces en France (hors Corse) à

                                    Argeliers (11) : 41.5°C

                                    Sallèles d'Aude (11) : 40.5°C

                                    Moulès et Baucels (34) : 40.2°C

                                    Le Boulou (66) : 40.0°C

                                    Durban Corbières (11) : 40.0°C

                                    Saint Jean en Minervois (34) : 40.0°C

                                    et un premier record mensuel avec 38.4°C à Castelnaudary (11)

                                    A titre indicatif, jusque là, les premiers 40°C avaient été enregistrés un 21 juin et 26 juin respectivement en 2003 et 2019 (un 14 juin en Corse)

                                    D'autres records pour une seconde décade de juin ont été établis ce jour avec 38.4°C à Aubenas (07), 38.1°C à Carcassonne (11), 38.1°C à Cazaux (40), 37.9°C à Avignon (84), 37.8°C à Albi (81) et 37.7°C à Nîmes Courbessac (30).

                                    Le seuil des 35°C remonte jusqu'au Poitou Charentes (35.4°C à Périgueux, 35.4°C à Sainte Ouenne (79)) et le seuil des 30°C jusqu'à la Bretagne et le bassin parisien (32.3°C à Nantes, 30.3°C à Saint Jan de la Haize (50), 30.0°C à Orly). Les seules poches de fraicheur étaient réservées à une mince bande du littoral de la Manche (21.3°C sur l'île de Batz, 24.7°C à Cherbourg, 20.4°C à Dieppe).

                                     

                                    Demain cette chaleur s'accentuera un peu plus et les modèles voient une multiplication des valeurs égales et supérieures à 40°C

                                     

                                     

                                     

                                    Prévisions du phénomène

                                    2022/06/16-1606|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h06 :
                                    • Départements passant de la vigilance jaune à la vigilance orange chaleur/canicule : Ille-et-Vilaine (35), Morbihan (56), Mayenne (53), Sarthe (72), Aude (11), Loir-et-Cher (41), Cher (18), Indre (36), Creuse (23), Haute-Vienne (87), Corrèze (19), Puy-de-Dôme (63), Haute-Loire (43), Cantal (15).
                                    • Départements passant de la vigilance orange chaleur/canicule à la vigilance rouge chaleur/canicule : Vendée (85), Charente-Maritime (17), Gironde (33), Landes (40), Haute-Garonne (31), Deux-Sèvres (79), Vienne (86), Charente (16), Lot-et-Garonne (47), Gers (32), Tarn-et-Garonne (82), Tarn (81).

                                    Episode caniculaire précoce et marqué justifiant une vigilance particulière. Des records mensuels de températures minimales et maximales devraient être battus à partir de vendredi.
                                    Néant
                                    Hier mercredi les maximales ont déjà atteint 37°C à Toulouse (31), 36°C à Montauban (82), 35°C à Montélimar (26) et Mont-de-Marsan (40).
                                    Ce jeudi en fin de nuit, les températures sont comprises entre 17°C et 21°C sur les départements placés en vigilance orange.
                                    Après un mois de mai avec des températures record, la France va subir une canicule marquée d'une précocité inédite.

                                    Cet après-midi, sur les départements en vigilance orange, on attend :
                                    * 36°C à 39°C en Occitanie, Nouvelle Aquitaine (sauf Poitou), et vallée du Rhône (Drôme, Ardèche)
                                    * 34°C à 37°C sur le Poitou (Deux-Sèvres et Vienne) et la Vendée
                                    * 33°C à 35°C sur la basse vallée de la Loire (départements 37, 44, et 49)

                                    A noter que dans l'intérieur du Languedoc et du Roussillon (départements 11, 30, 34, 66) il fera entre 36°C et 39°C (localement 40°C), mais le niveau de vigilance est maintenu en niveau jaune sur ces départements, plus acclimatés.

                                    La nuit prochaine, les minimales sur les départements en orange seront comprises entre 19°C et 23°C, valeurs très élevées pour la saison.

                                    La chaleur s'accentuera demain après-midi sur l'ensemble du pays, et les 40°C seront fréquemment atteints voire dépassés sur un grand quart sud-ouest, avec de possibles records mensuels de chaleur.

                                    L'extension de la vigilance orange canicule à d'autres départements sera très probable sur la carte de cet après-midi 16h.
                                    Un épisode caniculaire précoce et intense concerne les régions allant du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire, ainsi que la moyenne vallée du Rhône, à partir de ce jeudi. Des records de chaleur seront probablement battus dès vendredi.

                                    Prévisions du phénomène

                                    2022/06/16-0610|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 06h10 :

                                      Episode caniculaire précoce et marqué justifiant une vigilance particulière. Des records mensuels de températures minimales et maximales devraient être battus à partir de vendredi.
                                      Néant
                                      Hier mercredi les maximales ont déjà atteint 37°C à Toulouse (31), 36°C à Montauban (82), 35°C à Montélimar (26) et Mont-de-Marsan (40).
                                      Ce jeudi en fin de nuit, les températures sont comprises entre 17°C et 21°C sur les départements placés en vigilance orange.
                                      Après un mois de mai avec des températures record, la France va subir une canicule marquée d'une précocité inédite.

                                      Cet après-midi, sur les départements en vigilance orange, on attend :
                                      * 36°C à 39°C en Occitanie, Nouvelle Aquitaine (sauf Poitou), et vallée du Rhône (Drôme, Ardèche)
                                      * 34°C à 37°C sur le Poitou (Deux-Sèvres et Vienne) et la Vendée
                                      * 33°C à 35°C sur la basse vallée de la Loire (départements 37, 44, et 49)

                                      A noter que dans l'intérieur du Languedoc et du Roussillon (départements 11, 30, 34, 66) il fera entre 36°C et 39°C (localement 40°C), mais le niveau de vigilance est maintenu en niveau jaune sur ces départements, plus acclimatés.

                                      La nuit prochaine, les minimales sur les départements en orange seront comprises entre 19°C et 23°C, valeurs très élevées pour la saison.

                                      La chaleur s'accentuera demain après-midi sur l'ensemble du pays, et les 40°C seront fréquemment atteints voire dépassés sur un grand quart sud-ouest, avec de possibles records mensuels de chaleur.

                                      L'extension de la vigilance orange canicule à d'autres départements sera très probable sur la carte de cet après-midi 16h.
                                      Un épisode caniculaire précoce et marqué va concerner les régions allant du Sud-Ouest aux Pays-de-la-Loire, ainsi que la moyenne vallée du Rhône, à partir de ce jeudi. Des records de chaleur seront probablement battus dès vendredi.

                                      Prévisions du phénomène

                                      2022/06/15-1611|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h11 :

                                        Episode caniculaire précoce et marqué justifiant une vigilance particulière.
                                        Début de suivi
                                        Sur la moité sud du pays, les températures sont à 15 heures , sont comprises entre à 30 et 35 degrés sur le sud du pays.
                                        Après un mois de mai avec des températures record, la France va subir une canicule marquée d'une précocité inédite.
                                        Demain les températures seront en hausse sur une grande partie du pays. Les seuils de canicule seront atteints sur le Sud-Ouest, les Pays de Loire et la moyenne vallée du Rhône. Les températures maximales seront comprises sur ces régions entre 35 et 40 degrés.
                                        Vendredi et samedi ces chaleurs caniculaires pourraient s'étendre sur une partie de la moitié nord de la France.
                                        Un précoce et marqué épisode caniculaire va concerner le moyenne vallée du Rhône et les régions s'entendant du Sud-ouest au Pays de la Loire à partir de demain jusqu'au week-end prochain.

                                        Prévisions du phénomène

                                        2022/06/15-1605|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h05 :
                                        • Départements passant de la vigilance vert à la vigilance orange chaleur/canicule : Loire-Atlantique (44), Maine-et-Loire (49), Vendée (85), Charente-Maritime (17), Ariège (09), Deux-Sèvres (79), Vienne (86), Indre-et-Loire (37), Charente (16), Dordogne (24), Lot (46).
                                        • Départements passant de la vigilance jaune à la vigilance orange chaleur/canicule : Gironde (33), Landes (40), Pyrénées-Atlantiques (64), Hautes-Pyrénées (65), Haute-Garonne (31), Drôme (26), Ardèche (07), Lot-et-Garonne (47), Gers (32), Tarn-et-Garonne (82), Aveyron (12), Tarn (81).

                                        Episode orageux nécessitant une vigilance toute particulière en raison d'un fort risque de phénomènes violents : fortes chutes de grêle, pluies intenses et rafales de vent.
                                        Fin de la vigilance orange pour le paramètre orages.
                                        Les orages nombreux et généralisés ont concerné maintes régions.
                                        Les rafales sont restées dans des valeurs classiques pour ce genre d'épisode, avec 103 km/h à Saint-André dans l'Yonne ou encore 106 km/h à Saint-Gervais-d'Au dans le Puy-de-Dôme.
                                        L'activité électrique a été très intense, totalisant environ 50.000 impacts de foudre en 24h.
                                        Des précipitations localement fortes ont aussi concerné maintes régions, avec en peu de temps 30 à 50 mm, localement plus lorsque plusieurs salves orageuses se sont succédé (comme 71mm à Saint-Yan en Saône-et-Loire, ou 56 mm à Condé-sur-Vire dans la Manche).
                                        Combinés à la grêle des inondations et de fréquents ruissellements urbains ont ainsi été observés.
                                        Les tailles des grêlons ont souvent atteint et parfois dépassé des diamètres de l'ordre de 5 cm, engendrant de très nombreux dégâts, sur la végétation, les habitations et les véhicules.
                                        Le risque orageux à venir pour cette journée de dimanche relèvera du niveau de vigilance jaune.
                                        Un précoce et marqué épisode caniculaire va concerner le moyenne vallée du Rhône et les régions s'entendant du Sud-ouest au Pays de la Loire à partir de demain jusqu'au week-end prochain.

                                        Prévisions du phénomène

                                        Ce matin, des températures minimales tropicales (>= 20°C) sont observées près de la Méditerranée, des littoraux jusqu'à Bollène (84) et Montreal (11). De telles températures ont également été mesurées localement sur la côte aquitaine. De manière générale et excepté sur la basse vallée du Rhône, l'humidité est forte au petit matin, rendant le ressenti désagréable jusqu'à parfois de l'inconfort.
                                        À 7h : 21.5°C et 65% à Nice Côte d'Azur, 20.9°C et 71% à Marseille-Corniche, 22.2°C et 35% à Nîmes-Courbessac, 15.8°C et 76% au Mont Aigoual, 23.9°C et 56% au Cap Bear, 20.6°C et 86% à Castres, 19.6 °C et 60% à Bordeaux-Mérignac, 20.6°C et 63% à Biscarrosse.

                                        Cliquez sur les cartes pour les agrandir.

                                        L'après-midi, le thermomètre a rapidement grimpé. Il a franchi fréquemment le seuil des 35°C sur l'Aquitaine et Midi-Pyrénées, le sud Charentais, La vallée du Rhône et l'arrière-pays provençal. Ce seuil a été atteint plus localement de l'Aveyron à la Loire. En revanche, l'humidité était généralement faible à très faible, hormis sur l'Aquitaine et le Limousin ainsi que sur les côtes méditerranéennes.
                                        La valeur de 37.3°C a été relevé à Auch, record pour seconde décade de juin.

                                        Sur la France :

                                        Des orages, parfois forts, s'alignent du nord du Maroc, au sud-ouest de la France en passant par la moitié est de l'Espagne.


                                        SITUATION GÉNÉRALE

                                        Des très hautes pressions sont installées du nord-est de l'Afrique à la France. Une bulle (goutte froide) de plus basses pressions tournicotent sur elle-même entre Açores et Canaries.
                                        Le flux prend une trajectoire sud-sud-ouest entre ces deux centres d'action (flèches rouges). Du sable est arraché au désert (flèche jaune sur l'image satellite où cette concentration est visible), il gagne la péninsule ibérique. Dans le même temps, la goutte froide injecte de l'humidité (flèche verte et ronds verts) permettant l'éclosion d'orages (croix multicolores) sur cette ligne d'interface entre hautes et basses pressions.

                                        Par ailleurs, les hautes pressions tendent à compresser la masse d'air vers le sol ce qui a pour effet de contribuer à son réchauffement. De plus, la barrière pyrénéenne agit en générant un foehn important du côté français, renforçant la chaleur. La sécheresse de l'air agit comme un 3e levier pour amplifier le phénomène.


                                        ÉVOLUTIONS

                                         

                                        Les hautes pressions gagnent en puissance durant les prochaines 72 heures pour atteindre probablement un pic vendredi.
                                        De fait, l'advection de masses d'air chaud continuera alors que les effets de subsidences (compression vers le sol) s'accentueront, accompagné de foehn sur le sud-ouest. De fait, les températures augmenteront encore jusqu'à vendredi avant, ceci est à confirmer, entamer une baisse par l'ouest alors que sur la façade est le pic interviendrait le samedi.

                                        L'air sec devrait limiter le risque orageux aux Alpes et au Massif central. Des débordements de foyers espagnols sont probables sur les versants nord des Pyrénées.
                                        Vendredi, l'état actuel des modélisations tend à favoriser une intrusion plus fraîche et humide par la façade atlantique. Ce point nécessite toutefois une confirmation ultérieure.


                                        PRÉVISIONS


                                        Demain matin, les températures seront proches de 20°C au sud, localement supérieures à 22°C. Près des côtes de la Manche jusqu'aux Hauts de France et aux frontières allemandes, le mercure s'alignerait sur des valeurs généralement comprises entre 10 et 15°C. Entre ces deux zones, des valeurs entre 12 et 16, parfois 17 ou 18°C devraient être observées.
                                        L'humidité rendrait l'inconfort sensible.

                                        Illustration avec AROME cycle 12Z d'aujourd'hui pour demain 7h :

                                        Demain après-midi, les 30°C seraient atteints partout sauf près de la Manche. Les 35°C ne devraient pas être franchies de l'embouchure de la Loire à l'Alsace et à la Franche-Comté. Plus au sud, ce seuil serait franchi, parfois jusqu'à 37 à 38°C dans l'intérieur de l'Aquitaine et de Midi-Pyrénées, l'arrière-pays méditerranéen et la vallée du Rhône.
                                        L'air généralement plus sec limiterait la forte sensation d'inconfort.

                                        Illustration avec AROME cycle 12Z d'aujourd'hui pour demain 17h :

                                        es orages sont probables sur les alpes et l'est du Massif central principalement. Quelques cellules isolées sont possibles sur les Pyrénées.


                                        Jeudi et vendredi, la chaleur continuera de s'intensifier et de progresser vers le nord et l'est. Les 40°C seraient dépassés localement sur le sud-ouest et l'arrière-pays méditerranéens. Cependant, l'étendue et l'intensité maximale du pic de chaleur sont encore discutées. Une mise à jour du bulletin sera effectuée pour préciser.

                                        Voici les prévisions d'ARPEGE, cycle 12Z pour jeudi 17h puis pour vendredi 17h. Cette modélisation représente un scénario de la fourchette haute de la prévision :


                                        Et enfin la modélisation d'IFS cycle 12Z, d'ECMWF, pour vendredi 17h également, illustrant un fort pic mais plus modéré : les 40°C ne seraient dépassés qu'entre sud Gironde et Landes alors qu'une moitié sud-ouest de la France subirait des températures comprises 36 et 40°C. Il s'agit ici de valeurs brutes. L'analyse ultérieure précisera davantage en tenant compte de multiples facteurs influençant le niveau des températures, notamment le niveau de subsidences, de turbulences de très basses couches ou encore de la nébulosité.

                                        Suivi météo à 20:07

                                        La chaleur se renforce doucement dans le Sud-Est, et des records de précocité sont de nouveau battus en ce lundi:

                                        • 36.2°C Marseille-Marignane (ouverte en 1921), et il s'agit d'un nouveau record pour une 2 ème décade de juin (ancien record 35.3°C, le 17 juin 2003)
                                        • 34.9°C Toulon, record pour une 1ère quinzaine de juin (battant les 34.5°C du 14 juin 1981 - pour rappel, on y avait déjà enregistré 34.7°C le 27 mai 2022). Il faut tout de même noter que la station de Toulon a changé d'emplacement ces dernières années.

                                        Ailleurs, on relève par exemple


                                        Les bulletins spéciaux sont strictement informatifs, et ne se substituent en aucun cas aux vigilances météorologiques de Météo-France que nous vous invitons à consulter (chaque mise à jour de la carte de vigilance est signalée dans le suivi en temps réel). De fait, l'émission des bulletins spéciaux est indépendante des niveaux de vigilance retenus par Météo-France.
                                        Les bulletins spéciaux ne doivent pas être utilisés pour la protection des biens et des personnes. Ils sont rédigés selon la disponibilité des responsables d'Infoclimat, et ne peuvent ainsi pas être systématiquement assurés. Merci de votre compréhension.