Commencez à taper pour rechercher
connexion

  • Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.04h00, 12°C
    85%, 1029.1hPa
    Vent de direction O11 km/h (raf. 18)
Situation orageuse durable
Par Stéphane lundi 5 septembre 2022, 23:08

Situation orageuse durable

 

OBSERVATIONS

À échelle synoptique, un gros noyau de bas géopotentiels (BG) se positionne au large immédiat de l'Irlande.
En amont, une solide dorsale s'élève jusqu'à la mer de Norvège, via le Groenland et l'Islande.
En aval, une dorsale se dresse depuis la Tunisie vers le sud de la Norvège.
Le noyau de bas géopotentiel tend ainsi à être isolé. Cette isolement rend l'écoulement relativement lent et stable sur la durée.

En zoomant, le flux d'altitude est orienté au sud-ouest sur la France. BG est située près de l'Irlande et la dorsale naissant sur la Tunisie s'érige au-delà du Danemark.

 

À 250 hPa, en haute altitude, le Jet s'accélère sur le quadrant sud-ouest de BG, depuis le large de Lisbonne jusqu'au Cotentin, vers 150 à 180 km/h. Sur une moitié sud-est de la France, le Jet est diffluent et une zone de divergence est présente en Occitanie et sur le nord de la Méditerranée occidentale. Analyse du modèle européen IFS 12Z du jour (ECMWF).


 

L'humidité est également abondante. Elle matérialise aussi ce flux de sud-ouest sur le pays, depuis l'archipel du Cap-Vert jusqu'à l'ensemble du bassin méditerranéen occidental, via le Maroc et l'ouest algérien. Elle permet l'éclosion de cellules convectives durant son parcours. Les couleurs tirant vers le blanc indique une plus forte quantité en vapeur d'eau, au contraire des couleurs tirant vers le noir. Ce drain humide est solidement guidé par un front froid peu mobile.
On peut remarquer l'enroulement de la tempête tropicale Danielle, qui vient de franchir le 45° méridien ouest. Image EuMetSat.


 

Enfin, l'analyse montre un soulèvement synoptique sur le proche Atlantique piloté par le front froid associé au noyau BG.


À échelle plus fine et en cette fin de journée, le vent de surface et de basses couches est essentiellement orienté au sud-est sur le pays, excepté en Bretagne au sud-ouest, apportant un air doux et chargé en humidité méditerranéenne.
Les températures atteignent encore les 30°C localement sur une bande sud-ouest / nord-est. Le point de rosée dépasse les 20°C près de la Grande Bleue, décroissant autour de 15°C ailleurs, localement plus.

La CAPE est forte sur l'ensemble de la métropole, le plus souvent supérieure à 1000 J/kg, supérieure à 1500 J/kg du golfe du Lion aux Charentes. Elle dépasse les 2000 à 2500 J/kg au-dessus de Mare Nostrum.
Le gradient thermique (lapse rate) entre la surface et le premier kilomètre dépasse les 10°C, surtout des Ardennes à la vallée du Rhône et en Aquitaine plus le versant sud-ouest du Massif central.


 

ÉVOLUTIONS

À l'échelle synoptique, les advections de vorticité (tourbillon) s'articulent pour un déplacement vers le sud (quadrant ouest) et l'est (quadrant sud) du noyau de BG, suivant l'orientation advection négative (bleue) vers advection positive (rouge). Le contexte très anticyclonique isolant obligerait BG à une évolution lente.

 

Le front froid devrait peu entrer dans les terres ; il ondulerait du proche-Atlantique à la façade atlantique jusqu'aux Normandie.


Ce soir, le Jet évoluerait lentement également avec l'avancée de BG, plaçant les régions des Pays-Bas au Massif-central via le Bassin Parisien en sortie droite diffluente et divergente. Cela autorise un forçage d'altitude pour animer une convection profonde déjà largement initiée par les conditions propices de surface. Les forçages orographiques, notamment sur le sud-ouest du massif central ou encore le Morvan et les Ardennes favoriseront l'évolution orageuse.
À l'arrière, une intrusion froide en altitude limiterait fortement la poursuite d'évolutions convectives.
Une sortie droite divergente est également identifiable près de la Manche, autorisant l'éclosion d'un autre axe orageux.


Demain, dès la fin de nuit, une situation similaire se met en place, notamment près de la Méditerranée : la divergence en haute altitude se phasera avec une convergence de surface axée probablement entre l'est de l'Aude et le Rhône. Le forçage du relief cévenol amplifiera l'éclosion de vigoureuses cellules orageuses dans un contexte particulièrement humide. La très faible évolution synoptique devrait garder les conditions de surface sur plusieurs heures. Le risque d'orage stationnaire ou se régénérant est ainsi élevé, comme le souligne Météo-France dans son bulletin.

En cours de journée, la faible translation synoptique remettra les régions s'étendant du sud-ouest au nord-est en situation de diffluence et de divergence d'altitude. La CAPE y serait moins importante mais avec un apport toujours très humide de Méditerranée (valeurs très élevées de theta'e sur la seconde carte ci-dessous). Le flux de surface convergera entre celui méditerranéen à l'avant et atlantique à l'arrière. Les évolutions orageuses prendront appui sur ces conditions.


 

Après-demain, ces conditions régresseront lentement vers l'est et le sud-est.


PRÉVISIONS

Cette nuit, les orages seront encore forts de la Belgique au Massif central, s'avançant vers les frontières allemandes. D’autres orages éclateront près de la Manche. Les rafales pourront s'observer localement.

Demain matin dès l'aube, des orages s'intensifieront entre l'est de l'Aude et le delta du Rhône. Ils devraient être très pluvieux. Vu le contexte, ils pourraient être présents non seulement sur les contreforts cévenols mais aussi proche des littoraux, voire en mer où l'eau est particulièrement chaude.
Des précipitations aborderont aussi la Bretagne, liées au front froid. Elles pénétreront lentement dans les terres, de la Bretagne aux Hauts de France. Des orages éclateront de l'est de l'Aquitaine et de l'Occitanie jusqu'aux frontières allemandes et suisses. Tous ces orages pourront s'accompagner de fortes rafales de vent et localement de chutes de grêle.

Après-demain, les précipitations orageuses seraient encore abondantes près du golfe du Lion et en vallée du Rhône, ainsi que du Massif central à la Bourgogne et au Jura / Savoie.

Le temps resterait perturbé jeudi et vendredi, avec une amélioration lente et progressive.

 

Bulletin rédigé à 21h15.

Catégories

Articles récents

Articles importants

Archives par mois


Rechercher une date


Articles au hasard