Commencez à taper pour rechercher
connexion

  • Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.21h00, 20°C
    63%, 1008.6hPa
    Vent de direction NE14 km/h (raf. 25)
  • × 100% gratuit • 100% bénévole • 0% pub
    Votre soutien a été exceptionnel !
    Nous allons pouvoir recruter notre 1er salarié,
    mais votre soutien reste indispensable.
    Adhérer Donner help

Bulletin spécial N°372 • Forts cumuls de pluies et vents forts

CarteÉpisode pluvieuxInondationTempête/coup de vent
Consulter l'analyse et le résumé    

Problèmes pour lire ce bulletin ? Cliquez ici   •   Cliquez ici pour ajouter les bulletins spéciaux en direct sur votre site !

Fermer

Prévisions du phénomène

2022/03/14-1610|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h10 :


    Evènement météorologique terminé
    Le département de l'Hérault reste en vigilance orange Crues sur les tronçons Orb amont et Orb aval.
    Les pluies finissent de s'évacuer par le Nord et l'Est du département.
    Depuis le début de l'épisode vendredi matin, soit sur 3 jours, les cumuls atteignent 50 à 150 mm en plaines, 150 à 350 mm sur une vaste zone entre Minervois et Cévennes jusque sur le piémont, et à noter que sur l'Espinouse les cumuls sont les plus forts, compris entre 350 et 450 mm.

    Le vent a désormais faibli sur l'ensemble du département. On a relevé jusqu'à 107 km/h à Sète et 104 km/h à Montpellier- aéroport, et à proximité 111 km/h à Aigues-Mortes (30).
    Cet épisode méditerranéen, atypique pour la saison, prend fin en cette fin d'après-midi de dimanche.
    Les pluies qui circulent encore sur le Nord et l'Est du département ne sont plus significatives.

    Dans les prochains jours, de nouvelles pluies sont attendues en Languedoc mais seront sans comparaison avec cet épisode.

    Pour les conséquences en termes de crues, consultez le site VIGICRUES : www.vigicrues.fr
    Très fortes rafales de vent d'Autan prévues sur le midi toulousain, jusqu'à 110 ou 120 km/h en journée de mardi.

    Prévisions du phénomène

    2022/03/14-1605|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h05 :
    • Départements passant de la vigilance jaune à la vigilance orange vent : Haute-Garonne (31), Tarn (81).


    Evènement météorologique terminé
    Le département de l'Hérault reste en vigilance orange Crues sur les tronçons Orb amont et Orb aval.
    Les pluies finissent de s'évacuer par le Nord et l'Est du département.
    Depuis le début de l'épisode vendredi matin, soit sur 3 jours, les cumuls atteignent 50 à 150 mm en plaines, 150 à 350 mm sur une vaste zone entre Minervois et Cévennes jusque sur le piémont, et à noter que sur l'Espinouse les cumuls sont les plus forts, compris entre 350 et 450 mm.

    Le vent a désormais faibli sur l'ensemble du département. On a relevé jusqu'à 107 km/h à Sète et 104 km/h à Montpellier- aéroport, et à proximité 111 km/h à Aigues-Mortes (30).
    Cet épisode méditerranéen, atypique pour la saison, prend fin en cette fin d'après-midi de dimanche.
    Les pluies qui circulent encore sur le Nord et l'Est du département ne sont plus significatives.

    Dans les prochains jours, de nouvelles pluies sont attendues en Languedoc mais seront sans comparaison avec cet épisode.

    Pour les conséquences en termes de crues, consultez le site VIGICRUES : www.vigicrues.fr
    Très fortes rafales de vent d'Autan prévues sur le midi toulousain, jusqu'à 110 ou 120 km/h en journée de mardi.

    Prévisions du phénomène

    2022/03/14-1011|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 10h11 :


      Evènement météorologique terminé
      Le département de l'Hérault reste en vigilance orange Crues sur les tronçons Orb amont et Orb aval.
      Les pluies finissent de s'évacuer par le Nord et l'Est du département.
      Depuis le début de l'épisode vendredi matin, soit sur 3 jours, les cumuls atteignent 50 à 150 mm en plaines, 150 à 350 mm sur une vaste zone entre Minervois et Cévennes jusque sur le piémont, et à noter que sur l'Espinouse les cumuls sont les plus forts, compris entre 350 et 450 mm.

      Le vent a désormais faibli sur l'ensemble du département. On a relevé jusqu'à 107 km/h à Sète et 104 km/h à Montpellier- aéroport, et à proximité 111 km/h à Aigues-Mortes (30).
      Cet épisode méditerranéen, atypique pour la saison, prend fin en cette fin d'après-midi de dimanche.
      Les pluies qui circulent encore sur le Nord et l'Est du département ne sont plus significatives.

      Dans les prochains jours, de nouvelles pluies sont attendues en Languedoc mais seront sans comparaison avec cet épisode.

      Pour les conséquences en termes de crues, consultez le site VIGICRUES : www.vigicrues.fr

      Prévisions du phénomène

      2022/03/14-0610|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 06h10 :


        Evènement météorologique terminé
        Le département de l'Hérault reste en vigilance orange Crues sur les tronçons Orb amont et Orb aval.
        Les pluies finissent de s'évacuer par le Nord et l'Est du département.
        Depuis le début de l'épisode vendredi matin, soit sur 3 jours, les cumuls atteignent 50 à 150 mm en plaines, 150 à 350 mm sur une vaste zone entre Minervois et Cévennes jusque sur le piémont, et à noter que sur l'Espinouse les cumuls sont les plus forts, compris entre 350 et 450 mm.

        Le vent a désormais faibli sur l'ensemble du département. On a relevé jusqu'à 107 km/h à Sète et 104 km/h à Montpellier- aéroport, et à proximité 111 km/h à Aigues-Mortes (30).
        Cet épisode méditerranéen, atypique pour la saison, prend fin en cette fin d'après-midi de dimanche.
        Les pluies qui circulent encore sur le Nord et l'Est du département ne sont plus significatives.

        Dans les prochains jours, de nouvelles pluies sont attendues en Languedoc mais seront sans comparaison avec cet épisode.

        Pour les conséquences en termes de crues, consultez le site VIGICRUES : www.vigicrues.fr
        Crue importante en cours sur l'Orb dans la région de Béziers (34).

        Suivi météo à 22:02

        Ce soir, l'épisode cévennol touche à sa fin avec le décalage vers la Provence et l'Est du pays de la zone de mauvais temps.

         

        De vendredi matin 6h UTC à ce soir 18h UTC, les cumuls sont conséquents et bienvenus pour les sols et une végétation déjà en souffarnce hydrique. Il n'y a que sur une zone limitée aux confins du tarn et de l'Hérault que les cumuls commencent à devenir exceptionnel avec 300 à 400 mm en un peu moins de 72 heures.

        AUDE :

        Fitou : 123.2 mm

        Luc sur Orbieu : 114.6 mm

        Montredon des Corbières : 128.4 mm

        Narbonne : 153.7 mm

         

        TARN :

        Labastide Rouairoux : 263.6 mm

        Murat sur Vèbre : 318.3 mm

         

        HERAULT :

        Castanet le Haut : 435.5 mm

        Aniane : 146.6 mm

        Le Caylar : 163.6 mm

        Les Plans : 262.5 mm

        Lunas : 240.8 mm

        Murviel les Béziers : 190.7 mm

        Saint Maurice de Navacelle : 278.4 mm

        Soumont : 292.1 mm

         

        GARD :

        Concoules : 160.4 mm

        Saint Hyppolite du Fort : 126.1 mm

        Alzon : 171.7 mm

        Thoiras : 130.8 mm

        Le Vigan : 147.4 mm

        Valleraugues : 223.0 mm

         

        LOZERE :

        Florac : 125.9 mm

        Vialas : 166.6 mm

        Saint Etienne Vallée Française : 149.3 mm

        Pont de Montvert : 138.2 mm

        Villefort : 160.2 mm

         

        ARDECHE :

        Barnas : 134.1 mm

        La Souche : 189.3 mm

        La Croix de Bauzon : 173.2 mm

        Mayres : 147.1 mm

        A Mazzan l'Abbaye, il tombe 35 cm de neige

         

        Répartition géographique des précipitations sur 72 heures de jeudi après midi à la fin de l'épisode ce dimanche après midi

        Prévisions du phénomène

        2022/03/13-1820|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 18h20 :


          Evènement météorologique terminé
          Le département de l'Hérault reste en vigilance orange Crues sur les tronçons Orb amont et Orb aval.
          Les pluies finissent de s'évacuer par le Nord et l'Est du département.
          Depuis le début de l'épisode vendredi matin, soit sur 3 jours, les cumuls atteignent 50 à 150 mm en plaines, 150 à 350 mm sur une vaste zone entre Minervois et Cévennes jusque sur le piémont, et à noter que sur l'Espinouse les cumuls sont les plus forts, compris entre 350 et 450 mm.

          Le vent a désormais faibli sur l'ensemble du département. On a relevé jusqu'à 107 km/h à Sète et 104 km/h à Montpellier- aéroport, et à proximité 111 km/h à Aigues-Mortes (30).
          Cet épisode méditerranéen, atypique pour la saison, prend fin en cette fin d'après-midi de dimanche.
          Les pluies qui circulent encore sur le Nord et l'Est du département ne sont plus significatives.

          Dans les prochains jours, de nouvelles pluies sont attendues en Languedoc mais seront sans comparaison avec cet épisode.

          Pour les conséquences en termes de crues, consultez le site VIGICRUES : www.vigicrues.fr
          Crue importante en cours sur l'Orb amont et l' Orb aval (cours d'eau).

          Prévisions du phénomène

          2022/03/13-1610|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h10 :

            Épisode méditerranéen nécessitant une vigilance particulière en raison des forts cumuls attendus sur la durée.
            Episode de vent tempétueux d'Est sur la région de Montpellier suffisamment violent et durable pour justifier une vigilance particulière.
            Maintien en vigilance orange fortes précipitations de l'Hérault qui passe également en vigilance orange VENT pour des vents violents sur la région de Montpellier aujourd'hui.
            Pluie-inondation : les pluies se poursuivent, le plus souvent faibles en plaine, plus marquées dans l'intérieur et sur les hauts cantons, de 3 à 10 mm/h. Depuis le début de l'épisode, soit vendredi matin, les cumuls de pluie sur l'Hérault atteignent 50 à 80 mm en plaine, 180 à 280 mm du Minervois aux Cévennes dès les premières pentes, avec localement sur l'Espinouse jusqu'à 380 mm.
            Vent : le vent marin, de secteur Est, souffle déjà en rafales à 100 km/h de Sète à Montpellier.
            Pluie-inondation :
            Cet épisode méditerranéen, atypique pour la saison, se poursuit jusqu'en tout début de soirée.
            Sur l'Hérault, ce dimanche matin, les précipitations perdurent avec les mêmes intensités et sur les même parties centrales et Nord du département. Dans l'après-midi, sur l'ensemble du département, ces pluies deviennent temporairement assez fortes sous l'effet d'un bref passage pluvio-orageux qui va balayer le département d'Ouest en Est avec des intensités horaires plus marquées, autour de 20-25 mm/h.
            Les cumuls encore attendus jusqu'à ce dimanche soir sont de 60 à 80 mm, localement 100 mm sur les zones de contreforts et de haut relief. En zones de plaines, les cumuls sont plus faibles, de l'ordre de 20 à 50 mm, localement 60 mm.
            Sur l'ensemble de l'épisode depuis vendredi matin, soit sur 3 jours, les cumuls atteindront alors sur le relief et contreforts 200 à 400 mm et localement autour de 450 mm ; en plaine et sur le littoral de l?Hérault, 100 à 150 mm.

            Vent : le vent d'Est se maintient en cette fin de matinée de dimanche autour de 100 km/h en zone littorale à l'Est de Sète, mais va se renforcer en cours d'après-midi et approcher voire dépasser 110 km/h sur le Montpelliérain. A noter que sur le littoral occidental et le Biterrois, le vent n'excèdera pas 70 à 90 km/h, avec une atténuation sensible en cours d'après-midi avec une bascule en Nord-Ouest
            Pour les conséquences en termes de crues, consultez le site VIGICRUES : www.vigicrues.fr
            Épisode méditerranéen atypique pour la saison, durable et avec des cumuls de pluie très importants sur le Haut-Languedoc. Vent tempétueux sur la région de Montpellier. Crue importante en cours sur l'Orb amont et l' Orb aval (cours d'eau).

            Prévisions du phénomène

            SITUATION GÉNÉRALE

            Deux fronts traversent aujourd'hui le pays. On le retrouve en ce début d'après-midi l'un depuis la Normandie au Limousin, le second depuis l'ouest de la Bourgogne au Cantal. Ils  donnent des pluies généralement faibles à localement modérées dans leurs parties sud. Des chutes de neige sont observées, faibles sur le nord du Massif central, plus fortes en se rapprochant des Cévennes.

            Autour du golfe du Lion, jusqu'aux Cévennes, l'Espinouse, les Causses tarnaises, des pluies modérées à localement fortes continuent de tomber, générant des débordements localisées des cours d'eau.
            Le vent est fort du littoral provençal jusqu'aux premiers piémonts cévenols ainsi que sur les hauteurs cévenoles et aveyronnaises. Il dépasse les 100 km/h en rafales sur les côtes sud du Var (127 km/h au Dramont, 111 km/h à La Ciotat (13) et le Montpelliérain notamment (104 km/h à Fréjorgues). 126 km/h sont mesurés au Mont Aigoual. Cliquez sur les cartes pour les agrandir.

            Pluies sur les 3 dernières heures

            Sur cette carte Infoclimat, on distingue les deux fronts et leurs réactivations méridionales, aidées par les forçages orographiques et les pluies méditerranéennes.
            Quelques pluies disparates affectent la Côte d'Azur et le sud-est de la Corse, là aussi par effet orographique.

            Analyse isobare

            Cette analyse réalisée par l'office météorologique allemand (DWD), on retrouve les deux fronts sur la France (fronts occlus en violet) et la réalimentation méridionale par un front chaud (rouge) grâce à un creusement secondaire sur Midi-Pyrénées.
            Par ailleurs, le front froid (bleu) de Gibraltar au Pyrénées, canalise un flux humide à courbure cyclonique (flèches jaunes) favorisant la condensation et les ascendances autour du golfe du Lion. À l'inverse, les hautes pressions campent sur la plaine du Pô et l'Adriatique, générant un flux anticyclonique (flèches vertes) inhibant les ascendances malgré l'humidité encore importante de la masse d'air.
            Enfin, on retrouve l'amélioration relative sur l'Aquitaine pour des raisons similaires (flèche verte).

            La dépression au large de l'Irlande s'affirmera dans les prochaines 24 à 48h tout en glissant vers l'Espagne.

             

             

            En altitude, le golfe de Gascogne héberge un thalweg offrant un flux de sud-ouest à courbure cyclonique depuis la région madrilène jusqu'à une grande partie de la France.
            À l'ouest de l'Irlande, un second thalweg apparaît, pointant vers l'est immédiat des Açores.

             

            ÉVOLUTIONS

            Prévisions Z500/T500, MSLP, T850 et R700

            Dans sa sortie matinale, le modèle ICON du DWD propose un aperçu des 72 prochaines heures à échelle synoptique.
            La colonne de droite représente la configuration globale en altitude (moyenne troposphère), la suivante la configuration à la surface (réduite au niveau de la mer), la troisième la température représentative de la masse d'air et la dernière, à droite, les principales zones humides en altitude.

            Le thalweg d'altitude actuellement présent à l'ouest de l'Irlande progressera vers le sud et finira par s'isoler en goutte froide (GF), c'est-à-dire en coupant ses liens avec la masse d'air froid qui l'a généré entre Groenland et Islande. Elle s'affaiblira lentement mais sera suffisante pour favoriser les ascendances et les dégradations pluvieuses. La colonne 1 illustre cette trajectoire (lignes noires) avec des conditions plus froides (lignes rouges, T500).

            En surface, telles que présentées sur la colonne 2, les conditions resteront dépressionnaires de la péninsule ibérique à l'Atlas alors que l'anticyclone subsistera de la plaine du Pô à l'ensemble de l'Adriatique. Le vent se maintiendra ainsi à l'est ou au sud-est.

            Grâce à la 3e colonne, la masse d'air se réchauffera progressivement (couleurs bleutées devenant roses). L'influence méditerranéenne, boostée par la GF ibérique, gagnera ainsi vers le nord.

            Cette influence se matérialise aussi par un apport humide vers le nord, c'est qu'on observe sur la dernière colonne, avec la trajectoire des plages vertes sur la France.

            Lundi, le flux perdrait donc progressivement son caractère cyclonique, permettant une pause dans les dégradations pluvieuses. En basses couches, le flux conserverait son orientation sud-est.

            Mardi, le flux d'altitude franchement anticyclonique limiterait les manifestations pluvieuses aux secteurs sous influences orographiques malgré un flux humide de basses couches toujours au sud-est.

            Mercredi, le flux d'altitude perdrait à son tour progressivement son caractère anticyclonique alors qu'en basses couches, un flux de sud-est humide d'origine méditerranéenne se maintient. Cependant, les incertitudes augmentent rapidement sur le positionnement précis de la GF. Contrairement à dernières modélisations qui l'entrevoyait plus à l'est, avec une influence directe jusqu'au golfe de Valence, la Catalogne et les Baléares, nous impactant, cette influence est modélisée régresser vers l'ouest. Dans ce cas, l'influence anticyclonique se renforcerait.

             

            PRÉVISIONS

            Précipitations :

            Les pluies faibliront sur une très large moitié nord durant l'après-midi jusqu'aux frontières de l'est en soirée et nuit prochaine.
            Plus au sud, les pluies faiblissent aussi sur le Languedoc après un risque orageux et finissent par s'estomper complètement en soirée grâce au vent qui s'orientera temporaire au nord.
            En revanche, les pluies gagneront PACA, les Alpes et la Corse. Elles se renforceront jusqu'en fin de nuit, début de matinée où elles laisseront la place à un temps couvert.

            Mardi, de nouvelles pluies, a priori plus faibles que ces dernières 36h, concerneront encore l'ouest du Languedoc et, de façon encore moindre, l'est de la Corse.
            Par ailleurs, la poche humide remontant de la Méditerranée (cf Évolutions) finira de s'évacuer outre-Rhin après avoir donné des pluies généralement faibles du Massif central aux frontières luxembourgeoises et allemandes.

            Mercredi, le spectre de pluies toujours abondantes près du golfe du Lion s'éloigne.

            Vents :

            Le vent restera encore fort lundi en Méditerranée et sur le domaine de l'Autan. Il persistera mardi, en ayant probablement tendance à affecter l'ensemble du Massif central voire de la Vallée du Rhône en prenant une composante sud. L'Autan pourrait monter d'un cran, avec de violentes rafales.
            Mercredi, le vent mollirait. L'Autan pourrait restait soutenu.

            Température :

            Avec un ciel s'éclaircissant, le début de matinée de lundi s'observerait avec un mercure faiblement positif, avec de faibles gelées possibles, sur une grande partie du pays, hormis les régions côtières et celles proches de l'Allemagne où le dernier front s'évacuerait. Sur une frange sud, elles seront plus franchement positives, de 5 à 8°C sur les plaines intérieures du sud-ouest, entre 8 et 12°C près de la Méditerranée.
            L'après-midi, elle gagnerait quelques degrés, franchissant les 15°C sur le centre-ouest et les secteurs foehnés.

            Mardi et mercredi, avec le réchauffement de la masse d'air et une humidité prévue en baisse, les gelées matinales disparaîtront. Les maximales deviendront printanières, entre 15 et 20°C, même au nord de la Loire, plus sur le sud-ouest par effet de foehn, moins près de la Méditerranée par apport maritime.

             

            Prévisions météo du phénomène

            Mis à jour le dimanche 13 mars 2022 à 15:33

            SITUATION GÉNÉRALE

            Deux fronts traversent aujourd'hui le pays. On le retrouve en ce début d'après-midi l'un depuis la Normandie au Limousin, le second depuis l'ouest de la Bourgogne au Cantal. Ils  donnent des pluies généralement faibles à localement modérées dans leurs parties sud. Des chutes de neige sont observées, faibles sur le nord du Massif central, plus fortes en se rapprochant des Cévennes.

            Autour du golfe du Lion, jusqu'aux Cévennes, l'Espinouse, les Causses tarnaises, des pluies modérées à localement fortes continuent de tomber, générant des débordements localisées des cours d'eau.
            Le vent est fort du littoral provençal jusqu'aux premiers piémonts cévenols ainsi que sur les hauteurs cévenoles et aveyronnaises. Il dépasse les 100 km/h en rafales sur les côtes sud du Var (127 km/h au Dramont, 111 km/h à La Ciotat (13) et le Montpelliérain notamment (104 km/h à Fréjorgues). 126 km/h sont mesurés au Mont Aigoual. Cliquez sur les cartes pour les agrandir.

            Pluies sur les 3 dernières heures

            Sur cette carte Infoclimat, on distingue les deux fronts et leurs réactivations méridionales, aidées par les forçages orographiques et les pluies méditerranéennes.
            Quelques pluies disparates affectent la Côte d'Azur et le sud-est de la Corse, là aussi par effet orographique.

            Analyse isobare

            Cette analyse réalisée par l'office météorologique allemand (DWD), on retrouve les deux fronts sur la France (fronts occlus en violet) et la réalimentation méridionale par un front chaud (rouge) grâce à un creusement secondaire sur Midi-Pyrénées.
            Par ailleurs, le front froid (bleu) de Gibraltar au Pyrénées, canalise un flux humide à courbure cyclonique (flèches jaunes) favorisant la condensation et les ascendances autour du golfe du Lion. À l'inverse, les hautes pressions campent sur la plaine du Pô et l'Adriatique, générant un flux anticyclonique (flèches vertes) inhibant les ascendances malgré l'humidité encore importante de la masse d'air.
            Enfin, on retrouve l'amélioration relative sur l'Aquitaine pour des raisons similaires (flèche verte).

            La dépression au large de l'Irlande s'affirmera dans les prochaines 24 à 48h tout en glissant vers l'Espagne.

             

             

            En altitude, le golfe de Gascogne héberge un thalweg offrant un flux de sud-ouest à courbure cyclonique depuis la région madrilène jusqu'à une grande partie de la France.
            À l'ouest de l'Irlande, un second thalweg apparaît, pointant vers l'est immédiat des Açores.

             

            ÉVOLUTIONS

            Prévisions Z500/T500, MSLP, T850 et R700

            Dans sa sortie matinale, le modèle ICON du DWD propose un aperçu des 72 prochaines heures à échelle synoptique.
            La colonne de droite représente la configuration globale en altitude (moyenne troposphère), la suivante la configuration à la surface (réduite au niveau de la mer), la troisième la température représentative de la masse d'air et la dernière, à droite, les principales zones humides en altitude.

            Le thalweg d'altitude actuellement présent à l'ouest de l'Irlande progressera vers le sud et finira par s'isoler en goutte froide (GF), c'est-à-dire en coupant ses liens avec la masse d'air froid qui l'a généré entre Groenland et Islande. Elle s'affaiblira lentement mais sera suffisante pour favoriser les ascendances et les dégradations pluvieuses. La colonne 1 illustre cette trajectoire (lignes noires) avec des conditions plus froides (lignes rouges, T500).

            En surface, telles que présentées sur la colonne 2, les conditions resteront dépressionnaires de la péninsule ibérique à l'Atlas alors que l'anticyclone subsistera de la plaine du Pô à l'ensemble de l'Adriatique. Le vent se maintiendra ainsi à l'est ou au sud-est.

            Grâce à la 3e colonne, la masse d'air se réchauffera progressivement (couleurs bleutées devenant roses). L'influence méditerranéenne, boostée par la GF ibérique, gagnera ainsi vers le nord.

            Cette influence se matérialise aussi par un apport humide vers le nord, c'est qu'on observe sur la dernière colonne, avec la trajectoire des plages vertes sur la France.

            Lundi, le flux perdrait donc progressivement son caractère cyclonique, permettant une pause dans les dégradations pluvieuses. En basses couches, le flux conserverait son orientation sud-est.

            Mardi, le flux d'altitude franchement anticyclonique limiterait les manifestations pluvieuses aux secteurs sous influences orographiques malgré un flux humide de basses couches toujours au sud-est.

            Mercredi, le flux d'altitude perdrait à son tour progressivement son caractère anticyclonique alors qu'en basses couches, un flux de sud-est humide d'origine méditerranéenne se maintient. Cependant, les incertitudes augmentent rapidement sur le positionnement précis de la GF. Contrairement à dernières modélisations qui l'entrevoyait plus à l'est, avec une influence directe jusqu'au golfe de Valence, la Catalogne et les Baléares, nous impactant, cette influence est modélisée régresser vers l'ouest. Dans ce cas, l'influence anticyclonique se renforcerait.

             

            PRÉVISIONS

            Précipitations :

            Les pluies faibliront sur une très large moitié nord durant l'après-midi jusqu'aux frontières de l'est en soirée et nuit prochaine.
            Plus au sud, les pluies faiblissent aussi sur le Languedoc après un risque orageux et finissent par s'estomper complètement en soirée grâce au vent qui s'orientera temporaire au nord.
            En revanche, les pluies gagneront PACA, les Alpes et la Corse. Elles se renforceront jusqu'en fin de nuit, début de matinée où elles laisseront la place à un temps couvert.

            Mardi, de nouvelles pluies, a priori plus faibles que ces dernières 36h, concerneront encore l'ouest du Languedoc et, de façon encore moindre, l'est de la Corse.
            Par ailleurs, la poche humide remontant de la Méditerranée (cf Évolutions) finira de s'évacuer outre-Rhin après avoir donné des pluies généralement faibles du Massif central aux frontières luxembourgeoises et allemandes.

            Mercredi, le spectre de pluies toujours abondantes près du golfe du Lion s'éloigne.

            Vents :

            Le vent restera encore fort lundi en Méditerranée et sur le domaine de l'Autan. Il persistera mardi, en ayant probablement tendance à affecter l'ensemble du Massif central voire de la Vallée du Rhône en prenant une composante sud. L'Autan pourrait monter d'un cran, avec de violentes rafales.
            Mercredi, le vent mollirait. L'Autan pourrait restait soutenu.

            Température :

            Avec un ciel s'éclaircissant, le début de matinée de lundi s'observerait avec un mercure faiblement positif, avec de faibles gelées possibles, sur une grande partie du pays, hormis les régions côtières et celles proches de l'Allemagne où le dernier front s'évacuerait. Sur une frange sud, elles seront plus franchement positives, de 5 à 8°C sur les plaines intérieures du sud-ouest, entre 8 et 12°C près de la Méditerranée.
            L'après-midi, elle gagnerait quelques degrés, franchissant les 15°C sur le centre-ouest et les secteurs foehnés.

            Mardi et mercredi, avec le réchauffement de la masse d'air et une humidité prévue en baisse, les gelées matinales disparaîtront. Les maximales deviendront printanières, entre 15 et 20°C, même au nord de la Loire, plus sur le sud-ouest par effet de foehn, moins près de la Méditerranée par apport maritime.

             

            Prévisions du phénomène

            2022/03/13-1010|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 10h10 :

              Épisode méditerranéen nécessitant une vigilance particulière en raison des forts cumuls attendus sur la durée.
              Pas de faits nouveaux.
              Sur l'Hérault, les pluies continues se poursuivent; le plus souvent faibles en plaine, elles sont modérées sur les hauts cantons, de 3 à 8 mm/h.
              Depuis le début de l'épisode les cumuls de pluie sur l'Hérault atteignent 50 à 80 mm en plaine, 200 à 260 mm sur l'ensemble du relief dès les premières pentes.
              Cet épisode méditerranéen, atypique pour la saison, va se poursuivre.
              Sur l'Hérault, ce dimanche matin,ces précipitations toujours sur les même parties du nord du département se renforcent progressivement.
              Dans l'après-midi, sur l'ensemble du département, ces pluies deviennent assez fortes avec notamment un bref passage orageux et des intensités horaires plus marquées.
              Les cumuls encore attendus jusqu'à dimanche soir sont sur l'ensemble du relief 110 à 140 mm et en plaine 30 à 50 localement 60 mm.
              Sur l'ensemble de l'épisode, les cumuls atteindront alors sur le relief 300 à 360 mm; en plaine et sur le littoral de l?Hérault, 70 à 100 mm
              Pour les conséquences en termes de crues, consultez le site VIGICRUES : www.vigicrues.fr
              Épisode méditerranéen en cours, atypique pour la saison. Il est durable, avec des cumuls de pluie très importants sur le Haut-Languedoc. Réaction importante attendue de l'Orb et de la Cesse (cours d'eau).

              Prévisions du phénomène

              2022/03/13-0610|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 06h10 :

                Épisode méditerranéen nécessitant une vigilance particulière en raison des forts cumuls attendus sur la durée.
                Pas de faits nouveaux.
                Sur l'Hérault, les pluies continues se poursuivent; le plus souvent faibles en plaine, elles sont modérées sur les hauts cantons, de 3 à 8 mm/h.
                Depuis le début de l'épisode les cumuls de pluie sur l'Hérault atteignent 50 à 80 mm en plaine, 200 à 260 mm sur l'ensemble du relief dès les premières pentes.
                Cet épisode méditerranéen, atypique pour la saison, va se poursuivre.
                Sur l'Hérault, ce dimanche matin,ces précipitations toujours sur les même parties du nord du département se renforcent progressivement.
                Dans l'après-midi, sur l'ensemble du département, ces pluies deviennent assez fortes avec notamment un bref passage orageux et des intensités horaires plus marquées.
                Les cumuls encore attendus jusqu'à dimanche soir sont sur l'ensemble du relief 110 à 140 mm et en plaine 30 à 50 localement 60 mm.
                Sur l'ensemble de l'épisode, les cumuls atteindront alors sur le relief 300 à 360 mm; en plaine et sur le littoral de l?Hérault, 70 à 100 mm
                Pour les conséquences en termes de crues, consultez le site VIGICRUES : www.vigicrues.fr
                Épisode méditerranéen en cours, atypique pour la saison. Il est durable, avec des cumuls de pluie très importants sur le Haut-Languedoc. Réaction importante attendue de l'Orb et de la Cesse (cours d'eau).

                Suivi météo à 22:36

                Ce soir, les pluies les plus actives se concentrent toujours sur le Languedoc Roussillon. N'étant pas diluviennes, mais soutenues dans la durée, ces pluies sont les bienvenues pour une nature qui en manquait déjà cruellement bien avant d'entamer la saison estivale.

                Sur les 12 dernières heures, aux relevés de 18h UTC (19h heure locale), les cumuls atteignent

                107 mm à Nabonne (11)

                104 mm à Murat sur Vèbre (81)

                80 mm à Brusque (12)

                45 mm au Boulou (66)

                36 mm au Pont de Montvert (48)

                 

                Les cours d'eau réagissent forcément, l'Orb est à 11m55 au Pont neuf à Béziers; Au Salagou, l'eau qui ruisselle de partout teinte le lac de son ocre (photo © Fabien Brumard)

                Prévisions du phénomène

                2022/03/12-2230|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 22h30 :

                  Épisode méditerranéen nécessitant une vigilance particulière en raison des forts cumuls attendus sur la durée.
                  L'Aude n'est plus en vigilance orange pluie-inondation, mais reste en vigilance orange crue-inondation.
                  Consultez le site VIGICRUES : https://www.vigicrues.gouv.fr.
                  Sur l'Hérault, les pluies se poursuivent; faibles en plaine, elles sont modérées sur les hauts cantons.
                  Depuis le début de l'épisode les cumuls de pluie sur l'Hérault atteignent 40 à 60 mm en plaine, 160 à 210 mm sur l'ensemble du relief dès les premières pentes.
                  Cet épisode méditerranéen, atypique pour la saison, va se poursuivre.
                  Sur l'Hérault, dans la nuit de samedi à dimanche, les précipitations restent continues, faibles en plaine, modérées sur le relief, sans intensité particulière.
                  Dimanche matin ces pluies toujours sur les même parties du nord du département se renforcent progressivement.
                  Dans l'après-midi, sur l'ensemble du département, ces pluies deviennent assez fortes avec notamment un passage orageux et des intensités horaires plus marquées.
                  Les cumuls encore attendus jusqu'à dimanche soir sont sur l'ensemble du relief 140 à 180 mm et en plaine 40 à 60 localement 80 mm.
                  Sur l'ensemble de l'épisode, les cumuls atteindront alors sur le relief 300 à 400 mm; en plaine et sur le littoral de l?Hérault, 70 à 100 mm

                  Pour les conséquences en termes de crues, consultez le site VIGICRUES : www.vigicrues.fr
                  Épisode méditerranéen en cours, atypique pour la saison. Il est durable, avec des cumuls de pluie très importants sur le Haut-Languedoc. Réaction importante attendue de l'Orb et de la Cesse (cours d'eau).

                  Prévisions du phénomène

                  2022/03/12-2210|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 22h10 :

                    Épisode méditerranéen nécessitant une vigilance particulière en raison des forts cumuls attendus sur la durée.

                    Sur l'Hérault, on a souvent relevé, durant les 24 dernières heures, 50 à 100 mm de pluie en plaine, 120 à 160 mm sur les hauts cantons et les Cévennes, et ponctuellement plus de 200mm vers l'Espinouse.
                    Sur l'Aude, un axe de précipitations allant de Salses à Lézignan-Corbières a donné souvent plus de 100mm en 12 heures.
                    En cette fin d'après-midi, les précipitations se poursuivent mais baissent d'intensité.
                    L'épisode méditerranéen, atypique pour la saison, se poursuit.
                    Sur l'Hérault, les précipitations sont continues et persistantes. Elles se produisent notamment sur les zones déjà bien arrosées de l'ouest du département. En journée de dimanche, les pluies vont de nouveau se renforcer. Un passage pluvieux associé à des intensités horaires plus fortes balaye le département d'ouest en est.
                    Les cumuls attendus du samedi 16h au dimanche 20h sont proches de 100 à 150 mm généralisés sur le relief de l?arrière-pays, avec des pointes autour de 180 mm.
                    Sur les régions de plaine et proches du littoral, des cumuls de l'ordre 60 à 70 mm généralisés sont prévus avec des pointes possibles autour de120 mm sur la même période.
                    Des cumuls de l'ordre de 400 mm depuis le début de l'épisode sont ainsi prévus sur le Haut-Languedoc voire le sud des Cévennes d'ici la soirée de dimanche.
                    Sur l'Aude, la ligne pluvieuse la plus forte s'évacue progressivement. Mais un risque de zone pluvieuse à 15-20 mm/h sur le nord-est du département perdure jusqu'en soirée de samedi.
                    Dans la nuit, des précipitations concernent de nouveau le département mais avec des cumuls nettement plus modérés.

                    A noter que sur le littoral de l'Aude et de l'Hérault, des fortes vagues d'Est à Sud-est, conjuguées à une surélévation importante du niveau de la mer (surcote), pourront engendrer des submersions localisées sur les parties basses ou vulnérables du littoral du dimanche 13 mars 03h au dimanche 13 mars 16h. Le vent d'est atteint 90 à 100km/h en rafales.

                    Pour les conséquences en termes de crues, consultez le site VIGICRUES : www.vigicrues.fr
                    Épisode méditerranéen en cours, atypique pour la saison. Il est durable, avec des cumuls de pluie très importants sur le Haut-Languedoc. Réaction importante attendue de l'Orb et de la Cesse (cours d'eau).

                    Prévisions du phénomène

                    2022/03/12-1610|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h10 :

                      Épisode méditerranéen nécessitant une vigilance particulière en raison des forts cumuls attendus sur la durée.

                      Sur l'Hérault, les pluies ont donné durant les 24 dernières heures de l'ordre de 40 à 50 mm en plaine, 80 à 100 mm (localement 130 mm) sur les hauts cantons et les Cévennes, ponctuellement 160 mm vers l'Espinouse.
                      Sur l'Aude, un axe de précipitations allant de Salses à Lézignan-Corbières a donné 70 à 80 mm avec des intensités de 10 à 20mm/h.
                      L'épisode méditerranéen, atypique pour la saison, se poursuit en cette journée de samedi.
                      Sur l'Hérault, les précipitations sont continues et se produisent notamment sur les zones déjà bien arrosées de l'ouest du département. En après-midi et soirée, les fortes précipitations s'étendent de nouveau vers l'est, Espinouse, Cévennes et premiers reliefs. Les cumuls attendus du samedi 10h au dimanche 10h sont proches de 100 à 150 mm généralisés sur le relief de l?arrière-pays, avec des pointes autour de 200 mm.
                      Sur les régions de plaine et proches du littoral sur l'ensemble de l?Hérault, des cumuls de l'ordre de 80 mm généralisés sont prévus avec des pointes possibles autour de120 mm du samedi 10h au dimanche 10h.
                      Il n?est pas attendu d?amélioration significative avant la journée de lundi. Ainsi, sur une période de 3 jours, des cumuls de l?ordre de 300 à 400 mm sont prévus sur le Haut-Languedoc et le sud des Cévennes.
                      Sur l'Aude, ce samedi matin, les précipitations se produisent sur l'est du département principalement avec des intensités de l'ordre de 15 à 25 mm/h de Leucate à Lézignan-Corbières et Narbonne, l'activité faiblissant en milieu d'après-midi de samedi. Les cumuls attendus du samedi 10h au dimanche 10h sont de 60 à 80 mm, localement 100 mm dans la région de Narbonne dont la majorité d'ici samedi 18h. Sur 24h les maxima attendus sont de l'ordre de 120mm, ponctuellement un peu plus.
                      Si cet épisode n?atteint pas les niveaux d?intensité que l?on peut connaître à l?automne avec ce type d?événement, il convient d?être attentif à la situation en se tenant régulièrement informé.

                      Pour les conséquences en termes de crues, consultez le site VIGICRUES : www.vigicrues.fr
                      Épisode méditerranéen en cours, atypique pour la saison. Il est durable, avec des cumuls de pluie très importants sur le Haut-Languedoc. Réaction importante de la rivière Cesse attendue en journée (département de l'Aude).

                      Suivi météo à 12:19

                      Comme prévu, un front froid a traversé hier le pays de l'ouest jusqu'à un axe central du pays s'étirant grosso modo des Hauts de france au Massif Central en donnant des cumuls de 10 à 15 mm en Bretagne (10 mm à Quimper et Ploumanac'h, 14 mm à Saint Glen), 15 à 30 mm du bordealais à l'ouest du Massif Central (25 mm à Mareuil, 27 mm à Chepniers et Daglan, 30 mm à Rochechouart) , ponctuellement plus entre Périgueux et Saint yriex la Perche et aux confins du lot et Garonne et de la Dordogne à la faveur de cellules à caractère orageux  (40 à 50 mm).

                       

                      Comme prévu également, à l'avant de ce front, un épisode de fortes pluies s'est mis en place hier soir sur le sud du pays, principalement vers l'Hérault. Ce matin au lever du jour, les cumuls étaient déjà significatifs avec 134 mm à Castanet le Haut, 125 mm à Saint Maurice de Navacelle, 91 mm  Murat sur Vèbre, 68 mm à Bédarieux, 52 mm à Saint Etienne Vallée Française (ces quantités étant tombées principalement en une douzaine d'heures).

                       

                      En ce milieu de journée, on le voit bien sur cette carte en temps réel, les pluies qui remontent de Méditerranée par le vent d'Est à Sud Est continuent à venir se bloquer sur les reliefs sud du Massif Central, ce qui par effet orographique décuple les quantités. Bien que s'étant calmer un peu à l'intérieur des terres, le vent de Sud Est continue à souffler en tempête près de la méditerranée (107 km/h à La Ciotat, 111 km/h à Porquerolles, 104 km/h sur l'Ile du Levant). Pour mémoire, hier, avant l'arrivée du front, les rafales onté ét puissantes y compris dans les terres avec 126 km/h au Mont AIgoual, 93 km/h à Mazzan l'Abbaye, 90 km/h à Rodez, 84 km/h à Aurillac, 108 km/h à Chalmazel, 105 km/h au Puy de Sancy). Un petit mot des températures pour colre ce suivi avec un niveau très convenable des minimales cette nuit grâce au vent de sud (12.3°C à Fréjus, 11.8°C à Propriano, 10.0°C à Villefranche sur Saône, 8.8°C à Montauban, 7.8°C à Arbois, 7.1°C à Trégunc et Metz. 5.9°C à Issoire).

                      Prévisions du phénomène

                      2022/03/12-0610|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 06h10 :

                        Épisode méditerranéen nécessitant une vigilance particulière en raison des forts cumuls attendus sur la durée.
                        Début d'événement.
                        L'épisode se met en place : sur les Cévennes et le Haut Languedoc, les pluies ont donné durant les 12 dernières heures 40 à 80 mm localement 100 à 120 mm sur les hauts cantons et les Cévennes, notamment entre Bédarieux et Saint-Pons-de-Thomières.
                        Sur l'Aude, ces dernières heures, un axe de précipitations allant de Salses à Lézignan-Corbières a donné 30 à 50mm.
                        L'épisode méditerranéen, atypique pour la saison, se poursuit en cette journée de samedi.
                        Sur l'Hérault, les précipitations sont continues et se produisent notamment sur les zones déjà bien arrosées de l'ouest du département. En après-midi et soirée, les fortes précipitations s'étendent de nouveau vers l'est, Espinouse, Cévennes et premiers reliefs. Les cumuls attendus pour les 24 prochaines heures sont proches de 100 à 150 mm généralisés sur le relief de l?arrière-pays, avec des pointes autour de 200 mm, peut-être un peu plus autour de l?Espinouse.
                        Sur les régions de plaine, des cumuls de 40 à 60 mm généralisés sont prévus avec des pointes possibles autour de 100 à 120 mm depuis l?ouest de l?Hérault, au pied de l?Espinouse.
                        Sur l'Aude, ce samedi matin, les précipitations se produisent sur l'est du département principalement entre Montagne Noire et Minervois et la région de Leucate avec des intensités de l'ordre de 15 à 20 mm/h.
                        Les cumuls attendus pour les 24 prochaines 60 à 80 mm, localement 100 à 120 mm supplémentaires.

                        Sur l?Hérault il n?est pas attendu d?amélioration significative avant la journée de lundi. Ainsi, sur une période de 3 jours des cumuls de l?ordre de 300 à 400 mm sont prévus sur le Haut-Languedoc et le sud des Cévennes.

                        Si cet épisode n?atteint pas les niveaux d?intensité que l?on peut connaître à l?automne avec ce type d?événement, il convient d?être attentif à la situation en se tenant régulièrement informé.

                        A noter que sur les Pyrénées-Orientales en vigilance jaune Pluie-Inondation, les cumuls seront également importants sur l'Est du département, mais un cran en dessous de ceux attendus sur l'Aude.

                        Pour les conséquences en termes de crues, consultez le site VIGICRUES : www.vigicrues.fr
                        Épisode méditerranéen en cours, atypique pour la saison. Il s?annonce durable avec des cumuls très importants sur le Haut-Languedoc.

                        Prévisions du phénomène

                        2022/03/11-1611|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h11 :

                          Épisode méditerranéen nécessitant une vigilance particulière en raison des forts cumuls attendus sur la durée.
                          Sans objet.
                          Mise en vigilance pour cet épisode.
                          Sur les Cévennes et le Haut Languedoc, les pluies faibles ont débuté avec des cumuls de 10 à 40 mm du sud vers le nord ces dernières 24 H.
                          Un épisode méditerranéen, atypique pour la saison, se met en place progressivement et perdurera jusqu?en journée de lundi. Ce vendredi après-midi et en soirée, des pluies régulières vont s?installer près du Golfe du Lion, sur l?Hérault en particulier. Sur ce département, il pleuvra toute la journée de demain samedi. Cela conduira à des cumuls importants en 24 H de l?ordre de 100 à 150 mm généralisés sur le relief de l?arrière-pays, avec des pointes autour de 200 mm, peut-être un peu plus autour de l?Espinouse.
                          Sur les régions de plaine, des cumuls de 40 à 60 mm généralisés sont prévus avec des pointes possibles autour de 100 à 120 mm depuis l?ouest de l?Hérault, au pied de l?Espinouse, ces forts cumuls pouvant s?étendre vers l?est de l?Aude, le Narbonnais, et le littoral des Pyrénées Orientales. C'est dans la matinée de demain que sont attendues les intensités de précipitations les plus fortes avec possiblement 20 à 30 mm/h.


                          Sur l?Hérault il n?est pas attendu d?amélioration significative avant la journée de lundi. Ainsi, sur une période de 3 jours des cumuls de l?ordre de 300 à 400 mm sont prévus sur le Haut-Languedoc et le sud des Cévennes.

                          Si cet épisode n?atteint pas les niveaux d?intensité que l?on peut connaître à l?automne avec ce type d?événement, il convient d?être attentif à la situation en se tenant régulièrement informé.

                          Pour les conséquences en termes de crues, consultez le site VIGICRUES :
                          www.vigicrues.fr
                          Un épisode méditerranéen, atypique pour la saison, se met progressivement en place. Il s?annonce durable avec des cumuls très importants sur le Haut-Languedoc.

                          Prévisions du phénomène

                          2022/03/11-1605|||La vigilance MétéoFrance est modifiée à 16h05 :
                          • Départements passant de la vigilance jaune à la vigilance orange pluie/inondation : Aude (11), Hérault (34).

                          Nouvel épisode tempétueux circulant rapidement, d?une intensité moindre que la récente tempête « Eunice », nécessitant toutefois une vigilance particulière.
                          néant - fin de la vigilance orange comme prévu.
                          Le front froid actif associé au système tempétueux "Franklin" s'est maintenant décalé vers les Ardennes, avec une activité en atténuation. A l'arrière, un ciel de traîne s'installe avec circulation d'averses.
                          Sur les départements placés en vigilance orange, les plus fortes rafales observées pendant cette première partie de nuit ont été souvent comprises entre 100 et 120 km/h dans l'intérieur, plus sur le côtier: entre 120 et 140 km/h pour les stations les plus représentatives.
                          Au plus fort de l'évènement, nos stations ont enregistré:135 km/h à Barnaville (80), 128 km/h à Steenvoorde (59), 127 km/h à Boulogne (62), 117 km/h à Calais-Marck (62), 113km/h au Cap-de-la-Hève (76),107 km/h à Merville (59), 98 km/h à Lille (59), 95 km/h à Dieppes (76), 95 km/h au Touquet (62)
                          Le front froid pluvieux et venteux se décale vers les frontières de l'est avec des rafales comprises entre 70 et 80 km/h en général, localement 90 km/h. Il évacue le pays en fin de nuit.
                          À l'arrière de ce système, un régime de traine avec des averses parfois orageuses et porteuses de grésil se met en place.
                          Le maintien en vigilance orange pour les 4 départements du nord ne se justifie plus.
                          Ces départements vont cependant rester en vigilance jaune ainsi qu'une grande partie de la moitié nord du pays, l'activité de la traine se renforçant en deuxième partie de nuit. Sous les averses, on pourra avoir sur la côte des rafales autour de 90 à 110 km/h, très localement 120 km/h. Dans l'intérieur, les rafales seront autour de 70/80 km/h localement 90 km/h. Une amélioration plus franche se mettra en place dans l'après-midi sur ces régions.
                          A noter également que les vagues vont rester fortes sur le littoral de tous les départements côtiers de la Manche.
                          Un épisode méditerranéen, atypique pour la saison, se met progressivement en place. Il s?annonce durable avec des cumuls très importants sur le Haut-Languedoc.

                          Suivi météo à 10:57

                          Ce matin alors que de fortes gelées sont encore présentes dans l'est de la France : -7.3°C à les Pontets (25), -5.7°C à Chapelle-des-Bois(25), -5.5°C à Liézey-Beillard(88), -5.3°C à Colmar-Meyenheim(68), le front froid plus actif que les jours précédents a abordé en cours de nuit l'ouest du pays et apporte actuellement des pluies souvent modérées des Îles Anglo-Normandes à l'ouest des Pyrénées, les cumuls dépassant déjà  souvent les 10 mm au passage de ce front froid .

                          Le Finistère se trouve maintenant à l'arrière de ce front, et c'est déjà une traîne active qui se met en place avec des averses sur la pointe bretonne ; le ciel est déjà chargé sur les Cévennes avec pour l'instant que de faibles pluies mais un vent de sud-est bien présent puisqu'on enregistré 125.3 km/h au Mont-Aigoual(30),  101.9 km/h au Cap Béar(66), 90km/h à Rodez (12)

                          L'image satellite colorisée METEOSAT9 masses d'air/ vapeur d'eau montre l'étendue de ce front froid avec la masse blanche s'étendant du nord des Îles Britanniques à l'ouest des côtes marocaines en passant donc par l'ouest de la France  , suivie d'une masse d'air d'origine polaire (couleur rouge)  instable avec ces nombreuses taches blanches matérialisant un ciel de traîne d'air froid très actif sur le proche Atlantique, en train donc d'atteindre la pointe du Finistère.

                          L'arrivée de ce front perturbé a valu à l'avant un ciel particulièrement esthétique au Havre(76) au lever du jour comme le montre cette photolive de Sylvain Lesueur .


                          Les bulletins spéciaux sont strictement informatifs, et ne se substituent en aucun cas aux vigilances météorologiques de Météo-France que nous vous invitons à consulter (chaque mise à jour de la carte de vigilance est signalée dans le suivi en temps réel). De fait, l'émission des bulletins spéciaux est indépendante des niveaux de vigilance retenus par Météo-France.
                          Les bulletins spéciaux ne doivent pas être utilisés pour la protection des biens et des personnes. Ils sont rédigés selon la disponibilité des responsables d'Infoclimat, et ne peuvent ainsi pas être systématiquement assurés. Merci de votre compréhension.