connexion

  • Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.01h00, 17.6°C
    83%, 1013.1hPa
    Vent de direction ONO17 km/h (raf. 30)
photo suivantephoto precedente
Orages, Portable et Buse
PhotoLive, la météo en photos, en temps réel.
Saint-Jean-de-Sauves (86), France
le mercredi 4 juillet 2018 à 18h04
Orages, Portable et Buse Saint-Jean-de-Sauves 2018-07-04T18:04:00+02:00
Photolive
adherent
  • Date d'envoile 05/07/18, 11h12

»
»
» Ville de Saint-Jean-de-Sauves (86330)
46° 50′ 28.68″ N   •   0° 5′ 33.792″ E
1409 habitants   •   Altitude 82m

J'ai longuement hésité à aller chasser ce jour là sachant que le plus gros passerait bien au-delà de mon secteur de chasse en Sud Poitou. Je décide quand même de tenter ma chance dans la Vienne, voyant que le dernier run d'Arome voit quelques orages sympathiques se former également plus au Nord de la zone la plus violente devant frapper les Charentes et le Sud-Ouest.

Après une constatation que la nouvelle réglementation des 80km/h sur les routes est une catastrophe (files de camions doublant des voitures qui roulent en-dessous des 80 par excès de prudence), j'arrive enfin entre Parthenay (79) et Poitiers (86) dans un secteur que je connais bien.

Et j'ai bien fait, les orages se forment plus au Nord, plus forts et arrivent plus tôt que prévu. A peine le temps de me positionner qu'un orage est déjà proche et le ciel prend des formes intéressantes. Quelques coups de foudres à base haute en air sec tombent, mais trop rapide pour mon détecteur, je n'arriverais à en capturer qu'un seul. Les agriculteurs sont en pleine moisson de blé et je devrais souvent faire place aux tracteurs sur mon petit chemin. Un vieux vient même me taper la causette alors que je suis en pleine tentative de capturer la foudre proche. D'habitude sur ce spot il n'y a personne.

La pluie finit par gagner du terrain, je décide de remonter au Nord de la Vienne pour le devancer voyant qu'il ne se déplace pas très vite. Un bel arcus se forme pendant que je roule, mais une fois arrivé au Sud de Loudun, il n'est plus aussi beau. Je n'ai que peu de temps pour chasser l'orage. Le front de rafale est puissant sous cet orage et mon trépied n'est pas loin de vaciller. Je n'arrive toujours pas à capturer la foudre.

L'orage s'éloigne et je décide de trouver un beau point de vue à 360 à mi-chemin que j'avais repéré en attendant d'autres orages potentiels. D'ici je photographie de beaux mammas à l'arrière de l'orage que je suivais depuis le début. Je constate que de nouvelles cellules se forment sur les deux-sevres et décide de les attendre ici.

Mais sur mon sentier de terre, perdu au milieu de nul part, entre 2 champs de blé, sans comprendre ni comment ni pourquoi je ne retrouve plus mon portable. Disparu. Je suis persuadé que je l'avais il y avait encore 10mn ici-même. Je fouille ma voiture, la refouille encore et encore, refait de long en large le sentier de terre, ayant bougé ma voiture sur 100m dessus. Regarde dans les champs, sur les bas cotés. Rien. Je passe les 2h suivantes non plus à chasser mais à chercher mon portable. Un nouveau portable assez cher acheté il y a juste 2 mois. Les orages passent au second plan et je n’ai de toute façon plus accès aux radars.

2h passent et le soir tombant je dois me rendre à l'évidence, je l'ai définitivement perdu. Mon seul espoir est que ma femme m'appelle pour le couché de mon fils en tentant d'écouter la sonnerie, mais elle ne le fera pas ce soir là. Je suis sur le point de rentrer chez moi, dégouté, quand une voiture arrive sur mon sentier de terre. Improbable. Elle s'arrête à ma position et un couple me demande :
- Vous êtes là pour les buses ?
- Euh non, je chasse les orages.
- Nous sommes de la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux), nous surveillons les nids de buses.
- Ah intéressant. Euh dites, vous tombez bien, je peux vous demander un petit service ?


Après quelques sonneries je finis par retrouver mon portable cachés dans le fossé en dessous des hautes herbes, je risquais pas de le trouver, même avec la sonnerie ce fut difficile. Il avait dû glisser de ma poche. J'apprends quelques trucs sur les buses et notamment que les piquets rouges que l'on voit parfois au milieu des champs de blé sont là pour indiquer aux agriculteurs de ne pas moissonner à cet endroit pour ne pas détruire les nids de buses. Des gens très sympas et une rencontre improbable, et même étrange vu les circonstances.

Après ça je constate que les orages sont partis dans le Maine-et-Loire mais après tout ce temps il n'y a plus grand chose à chasser. Arome voit pourtant des choses se former en début de nuit dans la région. Je prend donc mon temps, après cet immense soulagement d'avoir retrouvé mon portable. Mais au bout d'un moment je commence à en avoir marre, direction un Mac Do puis la maison. Une fois arrivé chez moi je constate qu'Arome avait raison et que les orages reprennent pile là où j'étais, je n'ai pas été assez patient, mais ce n'est pas très virulent je n'ai pas loupé grand chose je pense.



copyrightCette photo n'est pas libre de droits et reste la propriété de son auteur.

L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑