connexion

  • Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.12h00, 21.8°C
    54%, 1012.3hPa
    Vent de direction SSE4 km/h (raf. 11)
Infoclimat est un site très visité. Mais avant tout une association à but non lucratif où votre aide est primordiale.
Soutenez Infoclimat, adhérez à l'Association pour 2020Cliquez ici pour lire notre message
[Itinéraires Polaires] Tempête Luc et nuages nacrés
Par François mardi 4 août 2020, 16:55
Ce texte vous est relayé sur Infoclimat via le blog Itinéraires Polaires, carnet de bord édité par François Gourand, adhérent Infoclimat et hivernant en Terre Adélie en tant que météorologue à Météo-France. Bonne lecture !

Une belle activité hier lundi 3 et aujourd'hui mardi 4 à DDU ! Cela débuta par une levée précoce du catabatique dès lundi à la mi-journée, avec des rafales qui ont dépassé les 100km/h et beaucoup de neige soufflée, arrachée par les rafales, notamment à la surface de la banquise, un spectacle toujours magnifique. Ensuite, en approchant de 16h, coucher du soleil, j'ai remarqué des nuages allongés bien brillants dans le ciel, et dont l'éclat ne cessait d'augmenter alors que le jour se couchait et que la lumière baissait… Peu de place au doute : il s'agissait bien de nuages nacrés, appelés PSC, pour Polar Stratospheric Clouds. On en voit de temps en temps, mais plutôt lointains, là ils semblaient se trouver juste au dessus de DDU, ce qui m'a permis de prendre une série de photos assez mémorable, avec le mur de neige du catabatique au fond, et ces nuages irisés au dessus, bien au dessus, dans cette ambiance crépusculaire surréaliste. 

Peu après 16h, alors que le phénomène lumineux/atmosphérique atteignait son paroxysme, un appel était lancé à la radio par Loïc, pour que tous les auditeurs potentiels en capacité de le faire sortent admirer ce phénomène rare et si beau, nous nous sommes ainsi retrouvés 5 ou 6 entre Géophy et le BT/Météo, tandis que d'autres adéliens sortaient ailleurs sur la base. Ces étranges nuages, pas uniquement composés de cristaux de glace; et donc d'eau, ne sont pas des phénomènes véritablement météorologiques, ils se situent dans une couche atmosphérique très haute et sèche, la stratosphère, qui surplombe nettement les phénomènes météorologiques de la troposphère. Ils se situent aux alentours de 15 à 25 000m d'altitude, à peu près là où éclatent nos ballons météorologiques quotidiens, qui mesurent des températures glaciales, < -80°C, ces jours-ci, avant d'éclater un peu (trop) rapidement. En effet ces nuages se forment aux très basses températures qu'on trouve dans la stratosphère polaire, surtout antarctique, en fin d'hiver, quand elle s'est bien refroidie durant toute la saison. Ils jouent un rôle dans la destruction saisonnière de la couche d'Ozone.

Beaucoup ont heureusement pu profiter de ce merveilleux spectacle, avant que chacun rentre vaquer à ses occupations, au chaud. En effet, un petit catabatique soufflait toujours, même s'il s'est ensuite un peu calmé en fin d'après-midi…. pour mieux repartir en soirée. Les prévisions étaient claires et montraient un maximum de vent dans la nuit, j'avais osé une prévision d'un petit risque de tempête, et ça n'a pas loupé : la tempête Luc a ainsi sévi une bonne partie de la nuit sur la base. Elle a culminé en milieu de nuit à 103km/h en moyenne sur 10min (9ème plus forte sur 12 pour notre TA70), avec de violentes rafales, et une pointe à 172km/h peu avant 1h. Autant dire que le dortoir tremblait sensiblement sous les coups de boutoir, et que la nuit fut un peu agitée pour un certain nombre d'entre nous.

Le catabatique a brutalement calé peu avant 5h du matin, pour repartir plus modérément en matinée, avant de s'éteindre totalement à la mi-journée ce mardi. Cette tempête a eu pour effet un peu surprenant de raboter considérablement la plupart des congères de la base, qui ont donc perdu de la neige par rapport à hier. En bonne tempête de catabatique « pur » (direction plein Sud, 170-180°), elle ne fut accompagnée d'aucune chute de neige, bien au contraire : la pleine Lune a brillé toute la nuit au dessus de la couche de neige arrachée à la surface. Ainsi, toute la neige qui n'avait pas été tassée suffisamment ces derniers jours s'est envolée, seules sont restées les congères bien compactées et/ou abritées du vent le plus fort. Les tempêtes qui apportent de la neige sur la base sont souvent accompagnées d'un vent d'Est à Sud-Est, disons de direction 100° à 140°, elles forment ainsi des congères dans une certaine direction. Mais ce catabatique de direction bien différente est venue attaquer par le flanc les nombreuses congères formées habituellement, ce qui les a très efficacement rabotées. Fascinante Nature… !

Et ce mardi matin, petite cerise sur le gâteau, nous avons eu le plaisir de voir, peu après 9h, au loin, quelques PSC vers l'Est/Sud-Est, derrière la langue glaciaire de l'Astrolabe. Le ciel s'est bien illuminé, avant qu'il se couvre nettement vers la mi-journée… Superbe séquence que ce début de semaine d'août, qui restera certainement dans nos mémoires. J'essaie de rendre à travers les quelques photos associées à ce billet l'impression qui fut la nôtre, je me suis régalé, une fois de plus.

Sinon nous avons connu une coupure de 48h de mails entrants et sortants de la base, en raison d'un problème informatique, qui n'a pu être résolu que lundi en fin de journée. Ce problème est passé relativement inaperçu, car nous avons été très occupés par le tournage des scènes de notre film en catégorie 48h du Festival du Film Antarctique ce week-end. Nous sommes assez fiers du résultat, j'espère qu'il plaira, même s'il est probable qu'il ne fasse surtout rire que nous. Un très beau souvenir collectif de plus, pour notre TA70.

Posté dans Actualité Météo
Catégories

Articles récents

Articles importants

Archives par mois


Rechercher une date


Articles au hasard




L'observation météo en directparticiper » sync...
↑ nouveaux éléments ↑