Commencez à taper pour rechercher
connexion
  • Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.10h00, 13.3°C
    71%, 1013.9hPa
    Vent de direction S18 km/h (raf. 29)
Depuis 2001, ce site est gratuit, dénué de publicité et disponible en permanence. Cela nous coûte 14 000€/an.
Soutenez Infoclimat, adhérez à l'Association pour 2021Cliquez ici pour lire notre message
Vers un mois de mai sous l'influence dépressionnaire ? Changement de régime début de semaine prochaine
Par hugo mercredi 28 avril 2021, 19:39

La tête dans le système dépressionnaire

               L'Europe est actuellement sous l'emprise d'un large système dépressionnaire ce qui favorise un temps contrasté et humide sur la France. Ceci s'explique par une très forte élévation Atlantique qui va jusqu'au Groenland. Ce régime d'élévation a rythmé tout notre mois d'avril, c'est ce dernier qui a favorisé des élévations vers la Scandinavie provoquant les fortes gelées que nous avons pu connaître en début de mois :

 

Demain les températures resteront globalement douces, elles seront plus fraiches sur les zones nuageuses comme dans le sud ou l'extrême nord :

 

Et pour cause, des précipitations encore conséquentes sont à attendre dans la moitié sud avec un temps particulièrement perturbé. Quelques pluies stagnantes sur les Hauts de France dans la matinée sont à noter également : 

 

Cette situation avec des précipitations conséquentes qui remontent de l'Espagne s'explique par l'enfoncement du système dépressionnaire vers le Portugal et de l'Espagne. A l'Est de cet enfoncement le conflit entre la masse d'air très douce sur la méditerranée et la masse d'air plus fraiche sur le sud de la France favorise ces précipitations : 

Vendredi la situation devrait perdurer avec une nouvelle salve de précipitation qui remonterait par la moitié sud, dans le nord-ouest une divergence entre les modèles existe. Certains modéles comme AROME ne voient pas ce petit front stagnant provoqué par une petite dépression. Il y aura besoin d'affiner ceci dans les prochains runs :

 

Les températures devraient diminuer notamment sur la moitié nord ce week-end avec le retour d'un temps plus frais, le flux devrait progressivement basculer nord/nord-ouest sur l'ensemble du pays ce qui va favoriser un rafraichissement : 

Samedi une troisième remontée de précipitation devrait avoir lieu sur la moitié sud et devrait déborder sur le nord-est :

 

La bascule du flux s'explique par un petit talweg qui va provoquer des averses par le nord dimanche. On remarque l'interaction entre les deux systèmes dépressionnaires qui se met en place le dimanche : 

 

Des quantités conséquentes qui restent à affiner (possible surestimation sur une partie du nord-ouest et du sud-est)  sont prévus donc jusqu'à la fin de semaine : 

 

Vers un changement de régime global à l'échelle Atlantique-Europe 

          A partir du début de semaine prochaine les systèmes dépressionnaires Canadien et Scandinave devraient se joindre ce qui va favoriser la mise en place d'un régime proche du zonal classique. Il va favoriser un dégrader nord-sud conséquent avec la zone barocline. Ce "zonal printanier" va favoriser un temps particulièrement pluvieux sur la moitié nord et plus sec au sud. Les températures devraient être sous un dégradé nord/sud ou nord-ouest/sud-est au gré des dépressions. Cette situation devrait favoriser un "rattrapage" au mois d'avril particulièrement sec sur une large partie nord (moins dans la partie sud avec ces derniers jours et ce qui est prévu). Pour autant, il faut rester prudent face aux prévisions, le risque d'élévation vers le nord de la zone barocline n'est pas impossible, si cela venait à se confirmer le temps serait très vite plus sec pour la moitié nord :

 

Les ensembles semblent aller dans le sens de ce "zonal" durable, mais on voit bien par l'ensemble IFS (ECMWF) que la zone barocline pourrait remonter en fin de semaine prochaine, c'est le risque à cette période de l'année quand on se trouve dans un régime "zonal". La zone barocline est souvent trop haute pour observer des précipitations :

 

GEFS montre quand même des divergences sur cette hauteur de zone barocline :

 

 

Vers un mois de mai sous "zonal printanier" ?

         Après un mois d'avril marqué par les élévations atlantiques (comme on le voit ci-dessous avec la forte anomalie z500 sur l'Océan alors que l'Europe est plus marquée par une anomalie) le mois de mai pourrait bien balayer les schémas du mois d'avril :

 

On l'a vu plus haut on semble s'orienter vers une situation zonal plutôt bien organisée pour un mois de mai. Ceci pourrait bien se confirmer sur la durée quand on regarde le modèle saisonnier IFS (CFS semble également suivre cette logique), on voit que du 10 au 16 mai les anomalies de haut géopotentiel restent ancrés aux basses latitudes alors que les bas géopotentiels resteraient sur le nord de l'Europe. Ceci va dans le sens de la situation zonal.

La seconde partie de mois est également prévue dans cette dyanamique de la part de CFS et de IFS, le mois de mai pourrait donc être assez humide au nord avec un dégradé nord-sud en terme de température : 

 

 

 

 

Catégories

Articles récents

Articles importants

Archives par mois


Rechercher une date


Articles au hasard