Commencez à taper pour rechercher
connexion

  • Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.12h00, 4.1°C
    91%, 989hPa
    Vent de direction OSO25 km/h (raf. 47)
Tempête sur le Nord de la France: 1 mort et 3 disparus
Par Infoclimat vendredi 17 décembre 2004, 17:29
Les rafales de 100/110km/h enregistrées en milieu d’après midi dans la région parisienne ont causé la mort d’une femme de 61 ans, écrasée par un arbre tombé sur une voiture dans Paris (XVI ème arrondissement). Des précautions ont été prises dans la capitale, les patinoires découvertes de l'Hôtel de Ville de Paris et de Montparnasse, ainsi que la Tour Eiffel, ont été fermés ainsi que les parcs, jardins, et cimetières, dans d’autres villes également comme Bordeaux.

Sur la côte, le pont de Normandie, qui permet de franchir l'estuaire de la Seine entre Le Havre (Seine-Maritime) et Honfleur (Calvados), a par ailleurs été interdit à la circulation à la suite d'accidents causés par le vent, un semi-remorque et une caravane se sont couchés sur le pont en début d'après-midi en raison du vent qui souffle par le travers en rafales jusqu'à 125 km/h.

Plus tôt cette nuit, trois personnes ont été portées disparues dans la rade de Brest (Finistère) après que leur voilier s'est échoué. A la suite d'un appel de détresse lancé vers 6h00, les secours ont localisé le Virus 3, un voilier d'environ huit mètres, échoué entre le port du Moulin-Blanc et le pont de Plougastel-Daoulas. Ils ont découvert un jeune homme endormi dans la cale. Selon ses déclarations, un couple et un homme se trouvaient également à bord avant que le voilier ne s'échoue. Les recherches sont en cours.

Météo France a émis une vigilance de niveau 3 (orange) pour toute la région du Nord de la France pour vent violent, les rafales pourraient atteindre 130km/h voir plus localement en soirée de vendredi.

Quelques valeurs de rafales enregistrées par les métar dans la journée de vendredi :

14:00Cap de la Heve (76) tempête rafales 155 km/h du nord-ouest vent moyen 72 km/h
15:00Dieppe (76) tempête rafales 129 km/h du nord-ouest vent moyen 94 km/h
15:00Le Touquet (62) tempête rafales 118 km/h du nord-ouest vent moyen 79 km/h
15:00Boulogne (62) tempête rafales 114 km/h du nord vent moyen 46 km/h
14:00Le Havre/Octeville (76) tempête rafales 114 km/h du nord-ouest vent moyen 81 km/h
15:00Abbeville (80) tempête rafales 111 km/h du nord-ouest vent moyen 75 km/h
15:30Beauvais/Tille (60) tempête rafales 111 km/h de l'ouest vent moyen 79 km/h
15:00Cap de La Hague (50) tempête rafales 111 km/h de l'ouest vent moyen 90 km/h

1400 morts ou disparus aux Philippines
Par Infoclimat mardi 7 décembre 2004, 14:26
Les recherches se poursuivent aux Philippines après le passage la semaine dernière (voir news du 4/12 dernier) d’une tempête tropicale Winnie dans un premier temps puis du typhon Nanmadol 4 jours après qui ont fait plus de 1.400 morts
Six cent sept corps ont été découverts et 695 personnes étaient toujours portées disparues dans les trois villes de Real, Infanta et General Nakar (nord-est), mais il n’y a plus d’espoir de retrouver des survivants.

La ville de Real était largement dégagée lundi, les magasins et marchés reprenant une activité plus ou moins normale même en l'absence d'électricité, toujours coupée.
Mais, dans les villages reculés, il pourrait y avoir des personnes dépourvues d'aide.

Après une semaine au moins de navigation interrompue en raison des intempéries, un navire cargo est arrivé lundi dans le port de Real avec à son bord 90 tonnes de nourriture et autres produits essentiels, débarqués par quelque 300 soldats détrempés par une pluie incessante.
D'autres embarcations privées ont également acheminé des marchandises. Certains bateaux ont été priés par le gouvernement de prendre à leur bord des réfugiés qui attendaient depuis des jours pour fuir la zone.

image actualites
Romeo Gacad (AFP/AFP - lundi 6 décembre 2004, 15h48)
La Nouvelle Calédonie en proie aux flammes
Par Infoclimat dimanche 5 décembre 2004, 15:02
Selon le WWF, Association internationale de protection écologique entre autre, la Nouvelle Calédonie connaît des incendies de grande ampleur depuis deux mois environ.
En effet, plusieurs dizaines de milliers d'hectares seraient partis en fumée sur l'île, menaçant sérieusement l'écosystème, et notamment le gibier.
Malheureusement, rien n'est fait. Les oraganisations internationales dont le WWF dénoncent un immobilisme des pouvoirs publics, alors que l'Union des Sapeurs Pompiers parle de catastrophe naturelle sans précédent depuis dix ans.
L'été commence à peine en Nouvelle Calédonie, depuis le 1er Décembre (été météorologique).
Ces feux majeurs seraient en majorité d'origine humaine, pyromane ou malveillante. Néanmoins, l'ampleur de la catastrophe dans cette partie du Globe pourrait sans doute être assimilée à un retour du phénomène climatique El Nino. Lorsque ce phénomène concerne la planète, les régions de l'Océanie sont particulièrement exposées à ce risque.
Des chercheurs et Hervé Kempf, journaliste à la Recherche, s'accordent à reconnaître qu'au niveau planétaire, la fréquence et l'intensité globale des feux de forêts sont fortement corrélées à la force du phénomène El Niño, même si sur le plan local les incendies sont liés aux conditions de sécheresse. La dernière occurence d'ENSO en 1997-98 a coincidé avec un nombre anormal de feux de forêts à travers le monde. Il faut néanmoins rester prudent quand à la corrélation des deux phénomènes, encore mal connus.

image actualites
Marc Le Chelard (Agence France Presse)
Site du WWF : www.wwf.us
Situation catastrophique aux Philippines
Par Infoclimat jeudi 2 décembre 2004, 14:36
Suite à une première tempête tropicale (Winnie mardi 30 novembre) des glissements de terrain et des inondations ont fait près de 900 morts et disparus dans l'est du pays, une région qui avait déjà essuyé un typhon meurtrier la semaine dernière.

Les secouristes ont engagé une course contre la montre pour sauver des personnes bloquées par les intempéries dans trois villes côtières car un autre typhon devait toucher cette même région ce jeudi 2 décembre. Et en effet, Nanmadol a touché ce jeudi l'est des Philippines compliquant la tâche des secouristes.

Développant des vents allant jusqu'à 220 km/h, Nanmadol a frappé la péninsule de Bicol, dans l'est de l'archipel, jeudi dans la matinée, selon les services météos. La nouvelle dépression a tué au moins une personne, électrocutée sur l'île de Catanduanes, au large de Bicol, a indiqué la Croix-Rouge locale.

Environ 1.500 habitants de cette île ont fui afin de trouver refuge dans des abris gouvernementaux.

\"Le courant est encore fort et le niveau de l'eau est encore haut\", a précisé la ministre. \"Les pluies ont certes provoqué des inondations brutales mais le sol n'a pas pu retenir l'eau dans les montagnes.\"

L'oeil de la dépression devrait se situer dans la soirée de jeudi (2 décembre) au-dessus de la province d'Aurora, au nord de Real.


Retour des actualités
Par Infoclimat mercredi 1er décembre 2004, 06:52
Retrouvez prochainement les actualités présentées par Infoclimat.
Page 806 sur 807
Catégories

Articles récents

Articles importants

Archives par mois


Rechercher une date


Articles au hasard