Commencez à taper pour rechercher
connexion

  • Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.21h00, 1.9°C
    95%, 1022.1hPa
    Vent de direction NNO7 km/h (raf. 14)
Partenariat entre le Parc national du Mercantour, Infoclimat et la MMCA
Par Infoclimat mercredi 26 octobre 2022, 10:59

L'association Infoclimat, la MMCA et le Parc national du Mercantour s'associent pour mieux couvrir le massif du Mercantour en observations météorologiques, au bénéfice de l'intérêt général, d'une meilleure connaissance de l'évolution du climat en montagne, et une meilleure anticipation des phénomènes météorologiques locaux dans les Alpes du Sud. Ce partenariat officialise une nouvelle collaboration entre les acteurs associatifs et publics, démarrée par l'installation de deux stations météorologiques à la Grande Cayolle (04) et dans la Réserve Intégrale de Roche Grande (06).

Cette semaine, nous étions reçus au siège du Parc national du Mercantour à Nice (06), pour la signature d'une convention de partenariat entre Infoclimat, la MMCA et le Parc national du Mercantour. L'objectif de cette convention est d'appuyer le Parc national dans sa stratégie scientifique de suivi des écosystèmes sensibles, par l'expertise de nos associations, et la pérennisation des données et du matériel grâce au soutien de la communauté autour d'Infoclimat.


de gauche à droite : Frédéric Ameye (Vice-Président, Infoclimat), Aline Comeau (directrice, Parc national du Mercantour), Philippe Rossello (président, MMCA)

Les Parcs nationaux n'ont pas pour vocation première de produire ou diffuser de la donnée météorologique, et ne trouvent pas forcément les moyens d'en assurer l'installation, la maintenance, et la diffusion des données. Infoclimat et la MMCA proposent leur expertise dans le choix du matériel, son installation, sa maintenance, la diffusion des données et leur valorisation auprès d'un très large public, en échange d'une aide du Parc pour le choix des emplacements d'installation, ou le lien avec d'autres projets scientifiques (Réserve Intégrale d'Entraunes, lacs Sentinelles,...).

La signature de cette convention, en présence notamment de Mme Aline Comeau (directrice du Parc) et de Mme Nathalie Siefert (cheffe du service scientifique du Parc), de Frédéric Ameye et Raphaël Chochon (administrateurs Infoclimat), et Philippe Rossello (président de la MMCA), a permis d'évoquer les autres actions que mène Infoclimat en France, et d'évoquer de futurs projets de couvertures des zones blanches du département des Alpes Maritimes et du territoire du Parc national du Mercantour.

Nous avons également évoqué les nombreux intérêts du développement des réseaux de montagne :

  • nouvelles données nivologiques (utilisées notamment par les prévisionnistes de Météo-France pour la production des Bulletins Risque Avalanche)
  • étude de climats locaux jamais étudiés (zones de pluviométrie plus élevée)
  • l'intégration dans les modélisations numériques, pour améliorer la qualité des prévisions météorologiques (par l'assimilation dans le modèle AROME par exemple – travaux en cours entre Infoclimat, ROMMA et Météo-France)
  • complémenter la réduction du nombre de postes météorologiques de Météo-France ("Réseau Climatologique d'État", passé de 2000 postes en 1990 à 700 en 2022), comme nous l'avons fait à Castérino (06) et continuons de le faire.

Frédéric et Raphaël ont également pu présenter les projets d'Infoclimat de conception d'un boîtier de communication autonome en énergie et multi-réseaux (4G LTE-M, 4G NB-IoT, LoRa, Sigfox, satellite Kinéis), permettant de réduire l'empreinte environnementale et paysagère de l'installation d'une station météo dans le cœur d'un Parc national, et qui permettra, grâce à la nouvelle technologie Kinéis développée par le CNES, de connecter au réseau des stations météorologiques là où il n'a jamais été possible de le faire sans un impact important sur l'environnement (et les coûts associés !). De nouveaux projets pourraient donc voir le jour dans les prochaines années, et Infoclimat soumettra notamment un dossier au programme GREEN Deal 2022, afin de financer l'installation de ces capteurs autonomes et les coûts de recherche et développement.

Si cela se reflète déjà dans les deux nouvelles stations installées à la Grande Cayolle et Entraunes et diffusées sur Infoclimat, ce partenariat permet d'enclencher une nouvelle dynamique dans l'interaction entre Infoclimat et les services publics attachés au suivi de l'environnement, et nous comptons bien à l'avenir étendre ce type de partenariats à d'autres Parcs Nationaux ou Parcs Naturels Régionaux.

Posté dans Vie associative
Catégories

Articles récents

Articles importants

Archives par mois


Rechercher une date


Articles au hasard