Commencez à taper pour rechercher
connexion

  • Infoclimat
    la météo
    en temps réel
    Infoclimat
  • Orly - Athis-Mon.19h00, 21°C
    39%, 1021.1hPa
    Vent de direction N14 km/h (raf. 29)
Depuis 2001, ce site est gratuit, dénué de publicité et disponible en permanence. Cela nous coûte 14 000€/an.
Soutenez Infoclimat, adhérez à l'Association pour 2021Cliquez ici pour lire notre message
Une semaine froide et grise avant l'arrivée d'un froid sec plus marqué
Par hugo lundi 4 janvier 2021, 22:45

Un temps gris et froid jusqu'au week-end

           Aujourd'hui, le temps a été rythmé par de petites phases neigeuses dans le nord du pays avec des retours d'est neigeux. Dans le sud-est des cumuls neigeux ont également eu lieu à très basse altitude. Le temps a été gris et froid sur l'ensemble du pays toute la journée. Ceci s'explique par la présence d'un vaste système dépressionnaire en Europe de l'ouest sous un anticyclone haut perché qui est alimtentée à l'ouest et à l'est d'une dépression sud Atlantique assez dynamique:

 

Demain le temps devrait rester similaire avec encore quelques flocons dans la moitié nord possible dû aux retours d'est, le temps resterait gris et froid avec des 0/-1 le matin et 0-2°C l'après midi sur l'ensemble du pays. 
Mercredi les choses  ne devraient guère évoluer mais on observe le retour du soleil dans le sud et sur la Bretagne pour mercredi ceci pourrait provoquer des gelées un peu plus marqué sur ces régions le mercredi matin (car ciel dégagé) :

 

Ailleurs le temps restera gris sous les nuages bas:

 

Jeudi la situation stagne encore avec une liaison qui se forme entre l'ancienne dépression sud Atlantique qui irait se glisser vers le Maroc et la Méditerrannée pour se joindre au système ouest Européen :

Les gelées seraient un peu plus marquées sur les départements côtiers du nord-ouest compte tenu du ciel dégagé (-3/-4°C), ailleurs la situation reste la même 0/-2°C le matin, 0/2°C l'après midi sous la grisaille

 

Conflit neigeux dans le sud, arrivée du froid sec, retour du soleil au nord

          La jonction des deux blocs dépressionnaires va favoriser un flux de nord-est plus dynamique au nord laissant la place au soleil et aux nuits dégagées avec un temps plus sec. Dimanche matin les -5°C seront probablement généralisées sur le nord du pays. 
Dans le sud le risque de conflit neigeux est réel en particulier dans l'extrême sud:

 

Ceci s'explique par la remontée de l'air doux de la dépression méditerranéenne qui viendrait s'opposer à la masse d'air froide présente sur le pays les jours précédents. Ces conflits thermiques sont propices  à la formation de précipitation et l'apparition de conflits neigeux. Il est trop tôt pour donner les localisations exactes du conflit, on note une divergence entre l'extrême sud (au sud de la latitude du Massif Central sud, GFS/ECWMF/UKMO) et une remontée jusqu'à la latitude nord du Massif Central (ARPEGE). On note deux scénarios extrêmes qui sont GEM ne voyant strictement rien et GFS// qui fait remonter le conflit jusqu'à l'Ile de France donnant de la pluie dans le sud, mais ces scénarios semblent isoler. Il faudra suivre les prochaines mises à jour pour déterminer jusqu'où la remontée se fera dans la moitié sud:

 

Lundi on aurait un retour au calme sur l'ensemble du pays avec la chute de l'élévation anticyclonique. Ceci favoriserait le maintient de la masse d'air froide sur le pays et un flux de est-nord-est qui favoriserait un froid sec marqué (fortes gelées, dégel difficile) sur l'ensemble du pays. On note la restructuration de l'activité dépressionnaire nord Atlantique: 

 

Vers un froid durable? 

        C'est bel et bien ce vers quoi on semble s'orienter quand on regarde les modèles, bien que les tournures sont un peu différentes à des échelles larges, on voit par exemple que CEP/GFS sont relativement proche en conséquence sur le pays. 
CEP propose un maintient de l'inversion froide avec une nouvelle tentative d'élévation anticyclonique, cette dernière est toute proche de se lier à des anomalies de hautes pressions, en cas de lien ceci pourrait laisser une mise en place de blocage nord Scandinave. Mais ce scénario ne se produit pas ensuite et est absent des ensembles, pour autant il reste à surveiller. 

 

Sur GFS elle n'y est pas cette anomalie, par contre lui a une réalimentation de la pulsion que CEP n'a pas. La pulsion anticyclonique est moins ancré sur le pays ce qui laisse la place à une meilleure descente des basses pressions en Europe centrale:

 

De ce fait la masse d'air serait bien plus froide que chez l'Européen, le temps resterait assez sec et bien froid (légèrement humide aux frontières)

 

On sent par ces deux modèles que deux scénarios se dégagent et ça se vérifie par le panel de l'ensemble Américain ci dessous:

  • Un scénario où la pulsion est relativement ancrée sur l'Europe de l'ouest laissant place à des inversions froides en basse couche mais une masse d'air plutôt douce 
  • Un scénario où la pulsion est plus sur l'atlantique laissant plus la place à la chute des basses pressions en Europe centrale voir de l'ouest (plus rare), donnant un temps encore un peu plus froid voir plus humide 

 

 

L'écart type de l'ensemble Européen confirme cette incertitude avec une zone assez fiable au large de l'Espagne qui est la base de la pulsion anticyclonique. Mais une zone d'incertitude nette sur le Danemark qui est dû à l'incertitude de la chute dépressionnaire ou bien d'un débordement anticyclonique. L'autre zone d'incertitude est le sud de l'Islande avec une hésitation entre une présence dépressionnaire où anticyclonique, synonyme de décalage plus ou moins ouest de la pulsion:

 

Difficile de se prononcer sur la prochaine tournure mais quand on voit ECMWF weekly on peut quand même penser que le scénario avec une dorsale plus sur l'Atlantique laissant les basses pressions en Europe  centrale semble tout à fait possible, le degré de débordement sur la moitié ouest de l'Europe est encore à affiner. Les choses vont encore bien bouger, surtout qu'on voit que les tentatives d'élévation nord Atlantique sont encore relativement présentes. On saura vite dans les prochains jours si c'est la fin où non de ces élévations, elles semblent en tout cas plus légère qu'avant

 

 

Tant que le vortex polaire sera aussi déséquilibré avec un très gros bloc au niveau de l'est de l'Asie et du Pacifique, les possibilités d'élévations anticyclonique du côté de l'Atlantique resteront présentes. Mantenant à voir leur degré et surtout la position qui devrait être bien plus proche voir sur notre pays:

 

 

 

Pour finir on peut parler un peu de la stratosphère, il avait été évoqué dans certains des précédents bulletins un fort ralentissement des vents sur cette couche atmosphérique au-dessus de la troposphère (la troposphère dicte notre temps). Ces ralentissements ne semblent pas beaucoup se répercuter en troposphère en ralentissant la circulation du vortex polaire. Au contraire on constate 168h/216h sur les cartes plus haut des tentatives de restructuration dépressionnaire sur les plus hautes latitudes de l'Atlantique nord. Ceci pourrait bien s'expliquer par le fait qu'en stratosphère le ralentissement des vents sur les zones Arctiques s'explique par le déplacement du vortex stratosphérique. Il s'est étalé le long de l'Europe, favorisant une circulation marquée en atlantique-europe. Il ne serait pas impossible que l'accélération des vents en stratosphère sur cette zone expliquent la tentative de restructuration dépressionnaire nord atlantique en troposphère. 
 

Catégories

Articles récents

Articles importants

Archives par mois


Rechercher une date


Articles au hasard